C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 679
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Thida ♥
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian Mar 30 Mai - 18:20

Balancer Fabian Prewett ? Bien-sûr qu'elle ne le ferait pas ! Certes, à cause de lui, elle avait franchi la ligne, mais le faire une fois ne faisait pas d'elle une vraie polissonne. Luzia sourit au Gryffondor :
J'avoue que je ne m'attendais pas à cela.

C'était comme si, après avoir entendu pendant des années des rumeurs sur les secrets du château, le mythe devenait réalité. Cette découverte était si percutante qu'il ne s'agissait plus de savoir si c'était bien ou mal.
Fabian désigna ses initiales gravées dans le mur. D'autres lettres gravitaient autour des initiales, mais, bien que Luzia sût qu'il devait s'agir de personnes qu'elle connaissait, elle ne parvenait pas à les retrouver.
Ce sont un peu comme des légendes, fit Fabian Prewett, exalté, des héros perdus. Nous aussi on sera des légendes pour les générations suivantes, ça en jette !

La Poufsouffle acquiesça. Oui, ça en jetait. Un bruit, un peu plus loin, rompit la magie du moment et elle manqua presque de sursauter. Levant sa baguette, Prewett demanda qui venait par là. Allaient-ils se faire repérer ? Pourtant, malgré son angoisse d'être surprise à enfreindre le règlement, Luzia ne parvint pas à bouger, comme si elle était figée.
Fabinou, fit la personne qui arrivait. Ce n’est pas vraiment une sur…

Moran ! Luzia ouvrit grand la bouche, stupéfaite. Primo, Moran n'effectuait pas sa ronde et, segundo, elle ne pouvait rien lui reprocher car elle se trouvait elle-même dans ce passage secret au lieu d'effectuer ses devoirs de préfète... Moran partageait sa stupéfaction et Luzia, se remettant de ses émotions, eut un sourire complice, fière de lire sur le visage du Serpentard de l'admiration.
Crois-moi, je n'ai pas vraiment réfléchi, dit-elle. Tout est de la faute de Fabian !
Tu ne voudrais pas inscrire tes propres initiales, par le plus grand des hasards ?

La jeune fille ne répondit pas tout de suite, mais elle avait resserré la main sur sa baguette, ravie par la proposition.
Je... je, bafouilla-t-elle, j'ai le droit ? Je ne suis pas vraiment... Ce n'est pas comme si je faisais ça tout le temps.

Toutefois, l'idée de laisser une trace de son passage ici, trace qui resterait même après son départ à Poudlard, était terriblement tentant.

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 306
| AVATARS / CRÉDITS : Hayden Christensen | by me
| SANG : Pur comme Prewett !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un Doxy
| PATRONUS : Un Berger Suisse
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian Mar 30 Mai - 21:20


Honnêtement, lorsque j’avais embarqué Luzia dans cette histoire, j’avais été loin de me douter que quelqu’un d’autre aurait pu se trouver dans les passages secrets à la même heure que nous. C’était peut-être mon plus grand défaut qui caractérisait pourtant un peu tous les membres de ma Maison. Je ne réfléchissais pas assez et faisais davantage confiance à mon instinct et à mes actions qu’à ma tête. C’était un point qu’il fallait que j’améliore, mais je voulais encore profiter du bagne de paix qu’était Poudlard avant de me confronter aux véritables problèmes extérieurs. Ça, ça allait être autre-chose et certainement pas une partie de plaisir. M’enfin bon, profitons du moment présent, la réalité c’était pour après !
Je disais donc, avant de m’emballer sur autre-chose, que je ne m’étais pas attendu à ce que quelqu’un prenne le même chemin que nous. Du coup, en entendant des bruits de pas, je m’étais orienté vers une galerie qui semblait loin d’être vide et m’étais mis sur mes gardes, baguette en avant. Juste au cas où. Ça pouvait très bien être un préfet ayant découvert l’existence des passages secrets et ayant envie de les explorer un peu avant de finir sa ronde. Ou bien Picott qui prenait, lui aussi, connaissance de leur existence. Mais ça, ça m’étonnait un peu. En face de moi, une baguette s’alluma alors pour laisser apercevoir la tête de… Moranounet ! Ça alors ! Même si ça ne me surprenait pas vraiment. Ma présence ne le surprenait pas non plus, visiblement. Normal, en même temps. Nous trainions par ici parfois tous les deux jusqu’à tard le soir – ou tôt le matin, au choix. En revanche, voir Luzia à mes côtés semblait vraiment l’étonner. Normal aussi, ma foi. Ozores, la plus sage de tout Poudlard, celle qui respectait le plus le règlement, dans les passages secrets ? Je venais de réaliser l’impensable. Un exploit.

« Crois-moi, je n’ai pas vraiment réfléchi. Tout est de la faute de Fabian ! »

Je levai les yeux au ciel suite à cette phrase. Mais bien sûr. Comme si je l’avais influencé en quoi que ce soit. Quoique… C’était un peu ce que j’avais fait, non ? Peut-être inconsciemment, dans ce cas… Loin de moi l’idée de vouloir la pervertir d’une quelconque façon ! Ce n’était pas du tout mon but premier. Bon, certes, j’en tirais une certaine fierté, mais… Ouais bon, vous m’embrouillez là ! J’y étais pour rien, qu’on soit clair là-dessus. Même si je n’étais pas innocent dans cette histoire… Humpf.
Moran enchaîna cependant avec une question qui me fit écarquiller les yeux. Comment ? Inscrire ses initiales ? Mais c’était une idée de fou ! Positivement, hein, je parle ! Non seulement j’avais réussi à emmener Luzia Ozores dans les méandres des secrets de Poudlard, mais en plus on réussissait à lui faire inscrire ses initiales… C’était absolument génial. Je jetai un regard à ma camarade qui était plutôt contente qu’on lui fasse cette proposition.

« Je… je… j’ai le droit ? Je ne suis pas vraiment… Ce n’est pas comme si je faisais ça tout le temps. »

Je lançai un regard complice à Moran et posai une main sur l’épaule de l’Espagnole. Je sais qu’elle en mourait d’envie, ça se voyait comme un Souaffle dans un anneau. Et on allait pas lui refuser ça, n’est-ce pas ? C’était un peu comme une preuve de ce qu’on avait réussi à faire.

« Bien sûr que t’as le droit, Ozores. Si on te propose, c’est pas pour rien. Hein, Moran ? »

Je savais que ce dernier ne s’y opposait pas non plus. Ça allait être un véritable moment. Émouvant. Dommage que je n’avais pas de mouchoir, j’aurais pu verser une petite larme pour fêter ma gloire nuptiale.

Fiche de RP (c) Miss Yellow


Citation :
• 500 mots ▬ 2 dragées ▬ Sans le nom du perso ▬ 2 dragées ▬ Expression sorcière ▬ 2 dragées ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 664
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by swan
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian Jeu 1 Juin - 18:03

Si Moran lui-même n’avait pas deux souafles à la place des yeux, sans doute se serait-il moqué de l’ahurissement visible sur le visage de son homologue préfète. Deux préfets dans un passage secret, pour le prix d’un ! Sa bouche grande ouverte eut pourtant raison du garçon qui esquissa un sourire quand même. Bien sûr, voir Fabian n’étonnait pas le Serpentard qui avait l’habitude d’arpenter ces galeries avec lui. Mais Luzia… Non, c’était une vraie surprise.
Mais elle précisa non sans raison que c’était le Gryffondor qui l’avait perverti. Le Serpentard ne fit pas attention à la réaction de son ami et acquiesça d’un air un peu dramatique : « Ça ne m’étonne même pas… Je suis passé par là aussi ». Ce n’était pas complètement vrai comme ce n’était pas complètement faux non plus. Disons qu’ils s’étaient pervertis mutuellement.

Tout naturellement, Moran lui avait proposé d’inscrire ses initiales. Tous ceux qui avaient le mérite de connaître ces tunnels devaient inscrire leurs initiales. Comme s’ils passaient le flambeau aux générations futures. Mais cette proposition sembla prendre de court la jeune fille. Sa réaction le fit sourire. Toujours à vouloir rester droite et sage… Il y avait tant à pervertir chez elle. Sur le coup, le préfet eut l’impression d’avoir raté ça, mais il était content que Fabian l’ai emmené ici. D’ailleurs, il se manifesta à nouveau et Moran hocha vivement la tête avant de prendre un air d’innocent malicieux pour lui dire : « Bah. Tu crois qu’on le fait souvent, nous aussi ? On n’oserait pas, pas vrai Fab ? ». Il avait fini en se tournant vers son ami. Ils ne le faisaient pas souvent, juste trois ou quatre fois par semaines. Il se rapprocha du mur et pointa l’endroit où il y avait les initiales de Fabian, Dowey, Gardenia et Moran. « Tu n’as qu’à graver les tiennes à côté des nôtres » lui lança-t-il avec un peu de fierté dans la voix. « C’est un manifeste pour les dizaines de générations qui vont suivre. Ils vont voir tes initiales et même le jour où tu mourras, elles y seront encore » continua-t-il. Ils marquaient la pierre comme pour rester dans l’histoire. L’idée lui plaisait bien. Il lui désigna une petite place vide non loin de ses propres initiales et lui sourit.
C’était à son tour d’entrer dans l’Histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 679
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Thida ♥
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian Dim 18 Juin - 20:22

Passées les premières minutes de surprise, Luzia sentait sa gêne reculer. Il ne s'agissait que de Moran et tous deux commençaient à bien se connaître, à présent. En y réfléchissant bien, ils se croisaient régulièrement lors de situations cocasses : ils se prenaient la tête, ou bien découvraient de nouvelles choses sur l'autre, comme la fois où elle l'avait surpris à essayer de se transformer dans une salle de classe, le soir d'une ronde.

Aussi Luzia savait-elle qu'il était proche de Prewett ; mais, à présent, elle constatait la profondeur de leur complicité. Et dire que Moran était un préfet ! À quoi pensait Dumbledore ? Et elle, n'était-elle pas à ranger à présent dans la catégorie des fauteurs de troubles ? Pourrait-elle légitimement exiger à Fabian de se comporter selon le respect des règles, si elle le croisait de nouveau dans les couloirs, la nuit ? Ne s'était-elle pas cramée ?

Mais toutes ces doutes s'envolèrent quand les deux autres garçons assurèrent qu'elle pouvait tout à fait graver ses initiales dans la roche du passage secret. Les lueurs des baguettes dansaient sur les visages des trois élèves et Luzia sentait bien qu'ils étaient sincères. Même si elle n'y remettrait probablement jamais les pieds ici - elle aurait à vrai dire trop peur de se perdre sans un guide - elle était passée par là.
Tu n’as qu’à graver les tiennes à côté des nôtres, ajouta Moran en désignant la portion du mur qui les intéressait.

Luzia rougit tellement que ça devait se voir, sensible par tout ce que signifiaient les paroles de Moran. Elle ne connaissait pas très bien Fabian, mais devait dire que depuis cet été avec Hazel, elle avait découvert Moran Powell, petit à petit. Marquer ses initiales près des siennes, c'était dire qu'ils étaient amis, non ?

Le Serpentard continua avec passion à vanter les mérites de cette inscription.
Un manifeste pour les dizaines de générations qui vont suivre. Ils vont voir tes initiales et même le jour où tu mourras, elles y seront encore.

La jeune Ozores eut un sourire un peu moqueur :
Tu n'as pas un peu l'impression d'en faire un peu trop ? On est que des ados qui bravent le règlement. Pas Ministres de la magie, hein !

Mais elle avait annulé son sort lumineux et levé sa baguette vers le mur.
Vous m'éclairez, por fa ? leur demanda-t-elle avec un petit sourire timide.

Ils obtempérèrent et Luzia traça sur le mur ses initiales, qui s'inscrivirent d'une façon aussi nette que si le mur avait été en cire.
Aux côtés des FP, DS, GO, MP, JP et autres, l'on pouvait à présent lire 'LO'.
Voilà qui est fait, murmura-t-elle.

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 306
| AVATARS / CRÉDITS : Hayden Christensen | by me
| SANG : Pur comme Prewett !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un Doxy
| PATRONUS : Un Berger Suisse
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian Lun 3 Juil - 15:42


Alors là. J’étais en train de vivre une soirée complètement dingue. J’avais eu mieux, mais pour le coup… Déjà, entraîner Luzia Ozores dans les passages secrets de Poudlard relevait de l’exploit, au sens littéral du terme. Ça prouvait bien que même l’élève le plus sage de l’école pouvait être tenté de briser le règlement. Rien qu’une fois. Je n’étais pas sûre que la Poufsouffle allait retenter cette expérience une fois que je serais parti, peut-être par peur de se perdre, mais au moins elle allait pouvoir en raconter, des choses. D’autant plus qu’on lui proposait de graver ses initiales près des nôtres. L’air de rien, c’était un véritable honneur ! Et la blairelle semblait comprendre l’importance de ce geste. En tout cas, à nos yeux.

Je regardai avec un sourire Moranounet parler avec passion de ces initiales. Je me souvenais encore quand on les avait vus pour la première fois. C’était énorme. Comme si… Comme si on était entré dans un antre de souvenirs. On pouvait presque voir les fantômes d’anciens étudiants marcher devant nous en rigolant tellement leur présence avait marqué les lieux. Je n’avais pas un caractère de sentimental. Mais pour le coup, j’avais vécu tellement de choses en compagnie de mes amis que ces couloirs… Ouais. Ils allaient me manquer.

« Tu n'as pas un peu l'impression d'en faire un peu trop ? On est que des ados qui bravent le règlement. Pas Ministres de la magie, hein ! »

Aussitôt, je répliquai, rieur.

« Pas trop fort ! Les fantômes d’anciens élèves pourraient le prendre mal et revenir te hanter, sinon ! »

Un regard vers Moran suffit à me faire pouffer de rire. Qu’est-ce qu’on était cons, punaise. Mais qu’est-ce que ça faisait du bien, un peu d’insouciance au milieu de cette guerre horrible. Alors que notre camarade s’avançait et éteignait sa baguette magique, mon compère et moi-même levèrent la nôtre pour l’éclairer. Je penchai ma tête pour la regarder faire, les yeux brillants. Ça allait peut-être être le dernier acte de la sorte que j’allais pouvoir observer avant de partir. Sûrement, même. C’était vraiment un geste symbolique. Ouah, quoi. La jaune et noire allait s’en rappeler toute sa vie, à coup sûr.

« Voilà qui est fait. »

La sorcière avait murmuré cette phrase un peu pour elle-même, et je laissai planer le silence quelques instants. Le bruit du vide planait autour de nous, comme l’écho de nos propres sentiments. En fin de compte, je sortis la montre en or que mon père m’avait donnée, toute cabossée car j’en prenais grand soin, et la rangeai soigneusement. Des années que je l’avais, et je n’avais pas envie de m’en séparer. Je regardai les autres un instant et, au bout d’un moment, pris la parole.

« Qu’est-ce que vous voulez faire ? Il est presque une heure du mat. Perso, je vais continuer à me balader un peu. Pour profiter des dernières soirées que je passe ici. »

Ça sonnait un peu comme des dernières paroles. Comme quelque chose de funeste. Je souris tristement à Luzia.

« Si tu veux retourner à l’air libre, tu n’as qu’à emprunter le tunnel que nous avons pris. Le portrait râlera un peu, mais il n’est pas méchant. Un instant de pause. Maintenant, tu pourras dire à toutes tes copines que t’as suivi Fabian Prewett dans les passages secrets du château ! Si c’est pas la grande classe, ça ! » ajoutai-je avec un clin d’œil.

Puis, je me tournai vers Moran et lui assenai une petite tape sur l’épaule. Lui aussi, il allait me manquer. Beaucoup trop.

« Tu rentres au dortoir, toi ? »

Fiche de RP (c) Miss Yellow


Citation :
• 500 mots ▬ 2 dragées ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 664
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by swan
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian Mer 5 Juil - 19:35

Moran aimait bien les raccourcis et les passages secrets. Ça lui donnait l’impression d’avoir un pouvoir sur les autres, quelque chose dont ils ne pouvaient même pas imaginer l’existence. Certains d’ailleurs, cantonnaient les passages secrets à de vieilles légendes fantasques. Grossière erreur. Ces passages, Fabian, Gardenia et Dowey les avaient empruntés de nombreuse fois, beaucoup trop pour qu’on puisse les compter en tout cas. Et il était ravi que Luzia les ait découvert aussi. Et pour le coup, il voulait faire ça cérémonieusement. Ce que lui fit remarquer la Poufsouffle. Guère vexé par la vérité de ses paroles, il lui répondit par un simple sourire en rapprochant sa baguette en même temps que celle de Fabian, pour l’éclairer. Il serait bien dommage qu’elle écrive mal ses initiales. Les rendre illisibles n’était pas le but.
Fabian était aussi cérémonieux que Moran au fond, puisqu’une fois que la jeune fille eut finit et l’eut signalé il laissa planer un long silence que le Serpent ne voulait lui-même pas couper. Finalement, le Gryffondor leur demanda ce qu’ils voulaient faire. Le Serpentard avait des choses à lui raconter alors quand il lui demanda ce qu’il comptait faire, il sauta sur l’occasion : « Ne me provoque pas, tu sais que je n’aime pas te laisser vagabonder tout seul la nuit » lança-t-il plaisantin.
Il lui jeta un sourire malicieux : « J’te suis Prewett, pour une de nos dernières soirées dans le château, en plus j’ai des choses à te raconter, t’es pas rentré ».
Finalement, il s’était réconcilié avec Gardenia et cela relevait tellement du miracle qu’il fallait absolument qu’il en parle à Fabian. « Alors Luzia, toujours téméraire ou tu repars ? » lui demanda-t-il en se retournant vers elle.
Il était bien dommage que Fabian ait mit autant de temps à la pervertir. Mais il pouvait être amusant de voir jusqu’où elle pouvait aller avant que ses principes ne la rattrapent. Il abaissa légèrement sa baguette pour ne pas l’aveugler. Un blaireau aveugle n’était pas rentré au terrier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 679
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Thida ♥
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian Dim 9 Juil - 19:33

Que de solennité. Maintenant qu'elle avait terminé, elle ne savait ni que dire ni que faire, observant ses initiales sur le mur. Ce fut Fabian qui rompit le silence en leur demandant ce qu'ils comptaient faire.
Luzia se rendit compte que, pour certains élèves, le château, la nuit, n'était autre qu'un vaste terrain de jeu. Fabian lui indiqua la sortie, au cas où elle voudrait reprendre sa ronde.

Maintenant, tu pourras dire à toutes tes copines que t’as suivi Fabian Prewett dans les passages secrets du château ! Si c’est pas la grande classe, ça !
Luzia lui sourit :
Je le dirai à mes copines, mais uniquement à elles.

Voilà, d'ailleurs, qui lui faisait penser à une chose capitale :
Au fait, vous deux, promettez-moi que vous ne direz à personne que j'ai exploré avec vous les passages secrets. Je suis morte si ça se sait, d'accord ?
En réalité, Luzia avait plutôt confiance en eux, mais préférait quand même mettre les choses au clair - l'on est jamais trop prudent.

Alors Luzia, toujours téméraire ou tu repars ? lui lança Moran en abaissant sa baguette.
Vous êtes incorrigibles, soupira-t-elle.

Elle fut sur le point d'accepter. Après tout, au point où elle en était... Mais finit par secouer la tête à la négative.
Je vais reprendre ma ronde. Ça vaut mieux car j'ai déjà fait assez de bêtises comme ça.

Elle se moquait de passer pour une peureuse car elle avait beaucoup à perdre. Si jamais Picott savait qu'elle avait enfreint le règlement, elle n'osait imaginer les remontrances de ses parents.
Mais c'était vraiment cool, vraiment... fou, conclut-elle. Merci beaucoup.

Allumant sa baguette, elle entama le chemin du retour puis se tourna vers eux.
Soyez prudents.


Citation :
J'ai commencé à conclure pour Luzia, mais vous pouvez poursuivre, tous les deux ! Wink

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian

Revenir en haut Aller en bas

Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» C'est un père sage celui qui connaît son propre enfant [Terminé]
» Les Conseils d'un Sage
» Seul et sage pensée!
» [Yuki] ... Comme celui qui conquit la toison...
» Le Présage....[LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-