Venez découvrir et commenter la Gazette de Mai 1975, ici !
C'est les vacances, sur ATDM ! Au programme, croisière autour du monde et camp de vacances version Sang Pur en Transylvanie. Plus d'explications ici ! Vous retrouverez Poudlard à la rentrée, passez un bon été !
Un premier atelier a été ouvert par Mrs Lerouge pour les Sang Pur en Transylvanie. Au programme : entraînement aux sortilèges impardonnables. Vous êtes attendus juste ici !
Venez vous inscrire pour le premier match d'Aquaquidditch de cette croisière !
Pour les nouveaux adultes, n'oubliez pas de nous signaler vos changements de bannières.

Partagez|

On réécrit la prophétie du célibat ? | SUJET CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 442
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by fassylover
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Slenderman
| PATRONUS : Un canard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: On réécrit la prophétie du célibat ? | SUJET CLOS Lun 6 Mar - 8:03

Le vent et les giboulées de mars frappaient avec force l’inébranlable tour Gryffondor cette nuit-là, et entre ce bruit et les ronflements sonores d’une élève de sa maison, Marlene ne parvenait pas à dormir. Elle n’avait jamais aimé l’agitation des intersaisons et préférait quand le monde était calme autour d’elle, recouvert de son manteau blanc, ou encore baigné d’un soleil aveuglant. Allongée sur le dos, les yeux fixés sur le baldaquin de son lit, la rouge et or réfléchissait et pour une fois, il ne s’agissait ni de conceptions politiques ni de conceptions estudiantines. Bien loin s’en fallait - et avec quelle honte elle y pensait - elle réfléchissait aux garçons. Depuis le bal de la nouvelle année, un florilège de couples assez incroyable s’était créé, et cela la perturbait beaucoup, elle qui avait toujours été seule.

Elle comptait donc sur ses doigts le nombre de filles de son âge qui étaient dans la même situation qu’elle. Exit Glinda Crook et Gardenia Ollivander de la liste, la première avait roulé des patins à Joseph Wilkes au début de la soirée et la deuxième dévorait des yeux son cavalier de substitution. Par Melin, et s’il ne restait que Emmeline Vance ? Marlene appréciait beaucoup sa studieuse amie mais quand même pas au point de vouloir finir vieille fille avec elle ! Elle tourna la tête vers le lit d’à-côté, ne sortait de sous la couette que la chevelure foncée de sa meilleure amie Moïra profondément endormie. « Psssst ! Moïra ? Tu dors ? » murmura-t-elle. « Moïra ? T'arrives à dormir toi avec les bruits de l’autre machine à vapeur ? ». Vraiment, cette fille faisait plus de bruit que le Poudlard Express quand elle ronflait, mais qui était-elle pour juger alors qu’elle cherchait sciemment à perturber le sommeil de la dragonne en pleine semaine ? « Pssst ! Moïra ? ». Elle tendit le bras pour lui flanquer un coup d’oreiller. Rien. Mince, son amie dormait vraiment ! Marlene poussa un long soupir avant de se tourner sur le côté et de fermer les yeux pour s’endormir … mais tout ce qu’elle voyait lorsqu’elle fermait les yeux c’était une image de sa camarade serdaigle et elle en train de tricoter des pullovers pendant qu’une trentaine de chats se battaient les deux pelotes, pire qu’un cauchemar !

N’y tenant plus, elle s’extirpa du chaud réconfort de son lit et vint écraser sous ses fesses les pieds de son amie qu’elle se mit à secouer gentiment par l’épaule. « Moïra ! Réveille toi Moïra, faut que je te parle d’un truc super important ! Réveille-toi s’il te plaît, réveille-toi sinon je finis ma vie avec Emma et des chats et j’te jure, c’est trop badant ! ». La conversation qu’elle avait eu avec Olivia à la rentrée résonnait dans sa tête blonde. C’était bien sûr, elle était beaucoup trop grande gueule et effrayait tous ces idiots de trolls qui se risquaient à croiser son chemin, syndrome que connaissait également l’aînée de la sororité O’Draig. Marlene était persuadée qu’il n’avait que ensemble qu’elles pourraient changer le cours de leur destin. Elle ne s’était jamais sentie capable d’accomplir grand chose sans le soutien de sa meilleure amie, et la futilité de ce nouveau sujet ne changeait rien à l’affaire.

dragées:
 


Dernière édition par Marlene McKinnon le Lun 21 Aoû - 12:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 71
| AVATARS / CRÉDITS : A. Debnam by Fire and Ice
| SANG : Bordeaux ! Quoi c'était pas la réponse que t'attendais ? Too bad !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La perte de ton clan, de ta famille, de tes animaux, de ton don particulier
| PATRONUS : Un lynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: On réécrit la prophétie du célibat ? | SUJET CLOS Lun 6 Mar - 14:17

Tu dors. Putain oui tu dors ! T'en a rien a secouer toi qu'il pleuve, vente ou neige à l'extérieur. Que ça tambourine sur les carreaux. Tu l'entends même pas la locomotive à vapeur qui vous sert de camarade de chambre. Tu vis avec ton père. Et ton père, c'est autre chose. A en faire trembler les murs de la maison quand il ronfle. Limite plus fort qu'un dragon. D'ailleurs, parfois, il ronfle si fort qu'il t'arrive d'aller dormir dans les immenses boxes des dragons. Au moins eux, ils te réchauffent la nuit en plus de te bercer. Parfois quand tu sors le matin, pas réveillée, tout le monde te regarde bizarrement dans le clan. Certes ils s'occupent des dragons mais rares sont ceux qui iraient dormir avec eux en toute confiance. Mais tu possède quelque chose que les autres n'ont pas. Un don. Celui de manipuler le feu à ta guise. Et les dragons te reconnaissent donc comme l'une des leurs. Autrefois, quand tu n'arrivais pas à dormir, ton père pour t'apaiser, te racontait l'histoire de la petite fille ayant acquis le don du feu après avoir été embrassée par un dragon. Tu adorais cette histoire mais encore aujourd'hui tu ignores si elle est réelle ou non. Ce don passe dans ta famille depuis des générations. Peut-être qu'à la base, il y avait réellement une petite fille embrassée par un dragon. L'une de tes ancêtres.

Mais bien loin de te poser ce genre de questions, à mille lieux de te poser des questions tout court d'ailleurs, tu dors. Et ton sommeil, c'est sacré, le premier qui y touche, tu mords. Et apparemment, cette nuit, ta meilleure amie a décidé qu'elle voulait se faire mordre. Elle t'appelle, tu l'entends de loin, de si loin que tu ancres sa voix dans ton rêve sans te réveiller. Mais tu finis par sentir un poids sur tes pieds et des mains qui te secouent. Tu grognes jusqu'à finir par émerger. Et le premier truc que tu vois, c'est qu'il fait encore nuit. Ah putain ça va barder ! Quel imbécile a OSER te réveiller avant le lever du jour ?!!! Tu entends vaguement Marly t'appeler, te parler de Emma et de chats. Tu essayes d'ouvrir les yeux. - Putain Marly ça peut pas attendre demain ? T'as vu l'heure ? Qu'est ce que tu viens me soûler avec tes chats à la noix ! tu grognes en te tournant pour te rendormir. Genre ta meilleure amie va abandonner comme ça. Tu rêve toi. Bah ouais tu rêves justement. Ou t'aimerais bien continuer à rêver. Elle insiste et en soupirant tu te redresses dans son lit et allume la bougie en un claquement de doigts. Dans la lumière tamisée de la flamme tu regardes ta meilleure amie. Bon il t'arrive quoi ? Un dragon a bouffé ton pyjama ? tu railles, de mauvaise humeur. Il faut pas te réveiller elle le sait pourtant !! Bon allez raconte, maintenant que j'suis réveillée, tu maugréés toujours agacée mais curieuse de savoir ce qu'elle voulait te dire de SI important. Et si ça ne l'est pas .... disons qu'il est possible qu'on retrouve son corps brisé au bas de la tour des Gryffondors. Ou dans l'estomac du Calmar Géant. C'est quoi cette histoire de chat et d'Emma ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 442
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by fassylover
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Slenderman
| PATRONUS : Un canard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: On réécrit la prophétie du célibat ? | SUJET CLOS Dim 12 Mar - 15:16

Moïra et Marlene, elles n’ont jamais été du genre à se poser des questions existentielles et encore moins des questions existentielles de nanas. Elles sont plutôt du genre à se moquer des filles qu’elles croisent dans les toilettes et qui parlent chiffons et garçons. Sauf que Marlene, toute nerd qu’elle était avec ses grandes causes, était pour la première fois en train de regarder ce qui se passait autour d’elle - pas à l’autre bout du monde pour militer contre la chasse aux narvals chez les japonais - mais bien autour d’elle dans le château. Et elle se demandait si à force de rester trop longtemps sur le front politique, eh bien elle n’était pas en train de louper l’épisode de sa vie adolescente qui se tenait dans l'arrière pays. Le printemps approchait et ça se galochait de partout dans les couloirs alors que elle, elle avait encore accroché au-dessus de son lit un poster de Jick Magger. Elle s’était toujours dit qu’un jour, elle aurait son permis de transplaner, apparaîtrait quelque part dans les coulisses d’un de ses concerts, qu’il tomberait immédiatement amoureux d’elle et que tous deux vivraient heureux d’amour et de pèteuforik jusqu’à la fin de leur vie ! Des rêves fleurs bleus de jeune fille que la réalité malmenait, presque pire que Moïra et ses rêves d’embrasser des dragons, vous voyez ? Alors que la belle habitante des Hautes Terres râlait contre un réveil un peu trop brutal et carrément trop tôt à son goût, Marlene la regardait avec des yeux dans lesquels brillaient toute sa détresse. Elle mit ses cheveux derrière ses oreilles et lâcha finalement dans un murmure paniqué : « Il faut qu’on sorte avec un gars ! Pas forcément le même hein, un gars chacune c’est bien, c’est même mieux j’crois ! ». Elles étaient meilleures amies mais n’étaient quand même pas obligées de tout partager. « Mais il faut qu’on sorte avec un gars ! » conclut-elle. Elle reprit une grande inspiration car rien que de le dire, c’était pas facile. Marlene était en réalité très bien toute seule et n’avait absolument aucune envie de se promener main dans la main avec l’un des sombres trolls de Poudlard car oui, à ses yeux, tous les garçons de l’école étaient une armée de sombre trolls ! Mais bon, pression sociale oblige, elle ne voulait pas être la dernière de ses copines à recevoir un baiser … « J’ai réfléchi ! Mon permis de transplaner, je l’aurais pas avant l’année prochaine tu vois ? Imagine un peu ! J’me pointe l’année prochaine au concert de Jick, il tombe amoureux de moi au premier regard, m’embrasse et là … ». Car oui, sa vie se déroulerait forcément comme ça, pourquoi autrement hein ? Les yeux dans les étoiles, elle écarta ses doigts de chaque côté de sa tête avec un sourire rêveur sur les lèvres, elle la vivait comme si elle y était à cette scène. « BIM ! » lâcha-t-elle en claquant dans les mains au cas où la pauvre Moïra ne serait pas encore assez éveillée. « J’embrasse Jick Magger comme une vieille goule ! IMAGINE L’ENFER ! Alors il faut qu’on sorte avec un gars toi et moi ! N’importe quel boulet de l’école fera l’affaire pour « pratiquer » un peu avant de rencontrer « le bon » ! » dit-elle en marquant les guillemets avec ses mains avant de les laisser retomber mollement de chaque côté de son corps. Car quel garçon pourrait leur résister après tout ? Marlene souffrait d’un étrange regain de confiance cette nuit-là …

Son idée était aussi délirante que stupide mais comme à chaque fois, elle n’en démordrait pas, pas avant de se vautrer lamentablement en tout cas. Mais c’était une grande idée - une grande et stupide idée - et derrière chaque grande idée de Marlene, figurez-vous qu’il y a une grande femme nommée Moïra. La grande blonde n’y arriverait jamais sans le soutien actif de sa meilleure amie, c’était certain. Il fallait à tout prix qu’elle la rallie à son idée … et elle l’observa avec un grand sourire persuasif en attendant que ne tombe sa sentence. Elle leva vers elle un timide petit doigt pour que l’aînée O’Draig le serre les liant à travers un nouveau pacte. « T'en dis quoi ? ». Alors Moïra, cap ou pas cap ? C’était soit ça soit leur copine Emma et les chats ! Pour Marlene, il n’y avait pas de voie intermédiaire et son choix était fait !

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 71
| AVATARS / CRÉDITS : A. Debnam by Fire and Ice
| SANG : Bordeaux ! Quoi c'était pas la réponse que t'attendais ? Too bad !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La perte de ton clan, de ta famille, de tes animaux, de ton don particulier
| PATRONUS : Un lynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: On réécrit la prophétie du célibat ? | SUJET CLOS Sam 18 Mar - 11:13

Attend attend attend ... elle t'a réveillée ... en pleine nuit ... brusquement ... parce qu'elle veut sortir avec un mec ?!!! Tu vas la tuer. C'est décidé, demain tu changes de meilleure amie et tu assassines la précédente. Avec violence. Tu vas la torturer longuement et lentement pour avoir bousiller ta nuit, ton sommeil et tes rêves. - J'vais te dégommer ... j'vais te faire rôtir longuement et j'vais te donner à bouffer à mes dragons, tu lui balances en enfouissant ton visage dans ton oreiller. Maintenant dégage avant que je n'attende même pas demain pour te torturer ... Mais elle continue de parler, de baver sur Jick Magger, de s'inventer une vie avec lui. Tu grognes. Tu te demandes sérieusement ce qu'elle a pour ce chanteur à deux balles, franchement, elle s'imagine quoi ? Qu'une célébrité comme lui va réellement s'intéresser à une petite adolescente de Gryffondor complètement cinglée ? Elle continue quand même de bavasser, s'imaginant carrément qu'il la choisirait, qu'il n'aurait d'yeux que pour elle et qu'elle s'inquiétait de si elle embrassait comme une goule. Tu lui balances ton second oreiller pour la faire taire. Si je t'entend me parler de ça encore une fois je te jure que je t'étouffe avec ! tu maugrées. Tu fermes les yeux, prête à te rendormir même avec elle à côté de toi dans un lit une place. Tu t'en fou tant que tu peux retrouver tes dragons adorés dans tes rêves. Tu commences à replonger doucement dans les bras de Morphée quand soudain, elle te réveille à nouveau en tendant son petit doigt, votre signe de ralliement quand vous vous engagez pour quelque chose. - Ce que j'en dis ? J'en dis que tu vas dégager de mon lit, tu commences en la poussant pour la virer de ton matelas, que tu vas fermer ta grande gueule et que tu vas me laisser dormir en paix !! tu siffles en te retournant blottie dans tes draps pour te rendormir. Mais Marlène McKinnon a toujours plus d'un tour dans son sac tu aurais du t'en rappeler même à trois heures du matin. Tu gémis en la regardant à moitié endormie. Si j'te dis oui tu me laisses dormir ? tu soupires en cédant. Après tout, ça n'engageait à rien, pareil demain elle ne se rappellerait de rien.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 442
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by fassylover
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Slenderman
| PATRONUS : Un canard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: On réécrit la prophétie du célibat ? | SUJET CLOS Dim 19 Mar - 13:43

Moïra effrayait bon nombre de ses camarades, vous arrivez à voir pourquoi, vous ? Parce que Marlene pas du tout ! Cette fille n’était que joie et amour ! Quand Moïra la menaça de lui octroyer une mort aussi lente et douloureuse qu’un doloris, la blonde aux tâches de rousseurs rit naïvement sans cesser de la secouer par l’épaule. « You are my sunshine, my only sunshine … » commença-t-elle à chantonner façon Johnny Cash pour chasser les nuages gris de fumée de la tête de la dragonne. Avec son fulminant caractère, Marlene avait toujours trouvé Moïra trop mignonne quand elle ronchonnait. Venant d’une fille qui rêvait d’élever des scroutt à pétard, ce n’était pas sûr que le compliment compte vraiment, ou peut-être que si d’ailleurs, pour une éleveuse de dragons ? Le coup d’oreiller qu’elle lui envoya fut certes plus efficace pour calmer ses jérémiades et la cinquième année cessa finalement de secouer l’habitante des highlands de peur de lui faire jaillir de la pulpe par les oreilles, Moïra semblait somme toute plutôt réveillée comme ça ! Serrant l’oreiller contre elle amoureusement, Marlene continuait à lui raconter sa vie fantasmée avec Jick Magger, elle se voyait tellement le suivre en tournée. Quelle vie folle ça aurait été, une petite parenthèse dorée avant qu’elle ne fasse son entrée brillante dans le monde politique et ne devienne manitou suprême ! Elle ne s’était même pas rendue compte que la brunette commençait déjà à se rendormir. Marlene agita son petit doigt sous son nez comme on agite un ver de terre au bout d’une canne à pêche sous le nez d’un requin. Et forcément, la jambe de Moïra créa une houle sous les draps qui manqua de la faire tomber, Marlene se retint de justesse non sans dextérité à la rambarde du lit. « You make me happy when the sky is grey … » Mais tout cela valait vraiment le coup car Moïra venait de céder - ou pas d’ailleurs - mais dans l’esprit de Marlene c’était tout comme ! Son sourire s’élargit et elle vint immédiatement trouver refuge auprès de son amie sous la couette en fermant les yeux avec apaisement.

Plus que d’embrasser un garçon, elle avait en réalité besoin du soutien de sa meilleure amie, parce qu’en dehors de leur dortoir, le monde la terrifiait plus qu’elle ne l’aurait jamais avoué. Elle n’avait raconté à personne, pas même à sa maman, qu’elle avait rencontré son demi-frère, et remontait doucement la trace d’un père qu’elle n’avait jamais connu, et qui incarnait à lui seule toute la terreur qu’elle ressentait à l’égard de la gente masculine dont elle recherchait maladroitement à s’émanciper. « Promis je te laisse dormir après, je te remercie Moïra, t’es vraiment la meilleure … » murmura-t-elle sincèrement les yeux brillants fixés sur la sombre étoffe du lit à baldaquin. Il n’y a vraiment qu’une meilleure amie pour la suivre aveuglément comme ça dans des plans super foireux à trois heures du matin, non ? A vrai dire, Marlene aurait pu en cet instant simplement fermer les yeux et se rendormir au côté de son amie qui avait déjà su la rassurer par sa seule présence. Mais cela aurait été un peu trop facile … Et elle se remit à gigoter et se redressa pour s’asseoir contre un oreiller qu’elle cala entre elle et le dos du lit avant d’attirer son sac de classe déjà préparé pour le lendemain d’un accio. Elle en sortit tout ce qu’il fallait pour écrire et tendit à son amie le même nécessaire. « Réfléchis à une liste de garçons qui pourrait me convenir, et je fais la même chose pour toi, d’accord ? ». Elle lui adressa un sourire amusé et commença à écrire de son écriture soignée trois noms Tsadkiel Seligsen, Gabin Ollivander, Remus Lupin … « Et pas de bébés de première, deuxième année et tout, d’accord ? ». Elle voulut écrire un autre nom mais s’interrompit pour reprendre. « Ah oui et pas les mecs déjà en couple … enfin sauf s’ils sont pas en couples avec nos copines … là on s’en fiche ! ». C’est qu’elle en avait de nombreux principes la rouge et or en matière de garçons !

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 71
| AVATARS / CRÉDITS : A. Debnam by Fire and Ice
| SANG : Bordeaux ! Quoi c'était pas la réponse que t'attendais ? Too bad !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La perte de ton clan, de ta famille, de tes animaux, de ton don particulier
| PATRONUS : Un lynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: On réécrit la prophétie du célibat ? | SUJET CLOS Sam 8 Avr - 11:24

Pourquoi mais pourquoi est ce qu'au juste, Marlène McKinnon est devenue ta meilleure amie ? Tu es sûre que si tu l'avais détestée comme ta cousine le faisait, tu serais tranquillement en train de dormir à cette heure là, sans une espèce de tarée qui te secoue dans tous les sens pour te parler de mec, de chats et de tu ne sais quoi d'autres. Ouais mais ta vie aurait été tellement fade et insipide sans ce véritable rayon de soleil lumineux, naïf et merveilleux qu'était ta meilleure amie. Elle représentait à elle seule, tout le positif qui était inexistant chez toi. Bon d'accord tu étais une fille positive. Ok non pas du tout. T'étais une emmerdeuse de premier ordre et tu l'assumais totalement. Tu râles tout le temps - mai pas autant que ta cousine ou ton père - tu es caractérielle, tu as une morale qui t'es propre et qui ne correspond pas forcément à celle des sociétés actuelles dont tu n'as strictement rien à faire, tu es cynique, sarcastique et désinvolte et tout ça à l'âge non révolu de presque quinze ans. Wow ... l'anarchie totale. Mais Marlène elle ... Marlène à côté de toi est une douce rêveuse un peu folle mais si drôle, loyale et courageuse. Elle t'apaise et fait ressortir le meilleur de toi même. Mais pas à trois heures du matin par contre faut pas exagérer.

- Je sais, tu maugréer quand elle te dit que tu es la meilleure. Pourquoi tu as accepté déjà ? Va savoir. Tu n'as pas envie de sortir avec un mec et aucun garçon sain d'esprit ne s'approchera de toi. Tu es beaucoup trop volcanique et indépendante pour ça. Pourtant parfois il t'arrive d'envier les couples que tu vois. Ceux qui sont vraiment trop beaux ensemble comme ... comme ... ben tu sais pas. Bref. Maintenant que tu as accepté, tu commences à replonger doucement dans le sommeil en priant pour que ta meilleure amie fasse pareil mais c'est sans compter sur l'énergie débordante de Marlène même en plein milieu de la nuit. D'un accio elle fait parvenir à elle parchemins, encre et plume et commence sa liste de garçons. Tu finis par te redresser brusquement dans le lit. - Stop ! tu fais d'un ton autoritaire quoique pas trop fort pour ne pas réveiller les autres même si tu te demandes vaguement comment elles arrivent à dormir avec le boucan que fait Marly. Ca suffit maintenant. J'ai accepté ton idée tordue et désastreuse maintenant tu reposes tout ça, tu t'allonges, tu fermes les yeux et tu la ferme. Tu dors et on voit tout ça demain matin !! Ca n'est pas urgent ! Ce n'est pas comme si tu allais commencer à draguer à trois heures du matin. Alors dors par pitié !!!! tu fais en attrapant toutes ses affaires pour les balancer sur son lit. Puis tu la pousses à s'allonger et tu t'allonges à moitié sur elle pour la forcer à ne pas bouger. Bonne nuit, tu grommelles encore agacée. Et tu te rendors aussi sec.

Le lendemain matin tu sens quelqu'un te secouer l'épaule. Tu grogne. - J'vais te tuer Marly. Sérieux je ne vais pas faire une liste de mecs mais une liste des meilleures manières de t'achever. Mais tu te lèves et tu regardes l'heure. Ton réveil devait sonner dans vingt minutes. Sérieux elle ne pouvait pas te laisser dormir les vingt dernières petites minutes ?!! Tu aurais presque envie de pleurer de frustration. Au lieu de quoi tu te lèves ... et tu vas te noyer sous la douche. Et tu y restes longtemps rien que pour l'emmerder. Puis tu sors habillée, coiffée, propre ... trois quart d'heure plus tard. - T'avais qu'à me laisser dormir ! tu rétorques quand tu l'entends râler. Puis vous descendez dans la Grande Salle mais avant qu'elle n'ouvre la bouche tu parles avant elle. Non je n'ai pas réfléchi à ta catastrophique idée, laisse moi manger ! Ouais tu la connais bien ... 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 442
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by fassylover
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Slenderman
| PATRONUS : Un canard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: On réécrit la prophétie du célibat ? | SUJET CLOS Mer 12 Avr - 19:11

Marlene essuyait la goutte d’encre qui pendait au calamus de sa plume sur le rebord de son encrier afin d’écrire un quatrième nom de garçon sur le parchemin, mais sursauta quand son amie lui dit d’arrêter. Moïra n’arrêtait pas de gigoter et de s’indigner et Marlene s’empressa de reboucher l’encrier avant qu’il ne se renverse dans les draps du feu follet. Tandis que Moïra balançait toutes ses affaires sur son lit, Marlene tentait désespérément de les rattraper en vol mais bon, ce n’était pas pour rien qu’elle ne faisait pas partie de l’équipe de quidditch. « Hein ? Attend … Mais ! … » autant de prestations qui se virent bafouées par la dragonne ensommeillée. Marlene qui s’agitait déjà dans l’espoir de pouvoir se tourner sur le côté pour continuer à discrètement écrire des noms sur le parchemin se retrouva bloquée sur le dos à moitié écrasée par son amie. Et ainsi, dans un soupir, elle admit sa défaite ce qui était quelque chose d’assez rare pour que cela vaille le coup d’être précisé. « Bonne nuit … » répondit-elle finalement sur un ton plaintif sans pour autant fermer les paupières.

Les yeux rivés sur les draps maintenus par le baldaquin, Marlene ne pouvait s’empêcher de se creuser la tête pour trouver un digne partenaire de premier baiser à la brunette. Elle l’imaginait ainsi dans diverses situations auxquelles l’image de la fille de feu ne se prêtait absolument pas - en train de danser au bal, en train de descendre l’allée, en train d’appeler son premier enfant - en essayant sans cesse de distinguer quel aurait été l’homme qui se trouverait à ses côtés. Marlene finit par s’endormir à son tour et rêva plus facilement d’une Moïra en train d’enflammer la robe de son sorcier de son cavalier après qu’il lui ait écrasé un orteil, en train de s’enfuir de l’église à dos de dragon, en train de balancer une couche sale au visage du pauvre garçon qui l’aurait mise en cloque …

Néanmoins, le matin même, les quelques heures de sommeil dont elle avait bénéficié lui avait rendues toute son énergie. Et elle avait gribouillé la moitié du parchemin qu’elle tenait la veille de son écriture. Moïra râla une nouvelle fois quand la blonde souhaita l’en tenir informée et Marlene rit de bon coeur à ses protestations. « Ahaha ! Ta liste ne pourra jamais être aussi longue que la mienne ! ». Marlene ne s’était en effet pas contentée de trouver six garçons aptes à accueillir les lèvres de sa meilleure amie pour un pieux premier baiser, elle avait constitué un véritable corps de règles quant à l’élection des dits prétendants. Ainsi, en plus de ne pas devoir être trop jeune ou en couple avec l’une de leurs amies, ils devaient également répondre à des critères physiques tels que avoir bonne haleine et ne pas avoir les oreilles pleines de cire par exemple. Si Moïra prit un temps inestimable pour se préparer, Marlene fit tout le contraire et fut prête à descendre en cinq minutes chrono sacrifiant son sortilège de séchage de cheveux et enfermant sa tignasse indisciplinée dans un chignon mal fait. Quand Moïra lui avoua qu’elle n’avait toujours pas réfléchi, Marlene faillit bien s’étouffer avec son scone qu’elle avala rond. « Quoi ? Toujours pas ? Sérieusement Moïra ? » s’insurgea-t-elle. « Je me suis vraiment cassée la bavboule qui me sert de tête à sortir sur ce papier six noms de candidats idéaux pour ton premier baiser ! Et j’ai élaboré une liste de soixante règles pour déterminer des critères de sélection car devine quoi ma petite, bah t’es pas si facile à caser ! » ajouta-t-elle en agitant son parchemin entièrement griffonnée sous ses yeux. « Alors si tu me sors une liste avec Pettigrow, Avery & Cie, ou je ne sais quel mec pas kissing material pour mon premier baiser à moi, je devrais revenir à la vie après que tu m’aies assassinée pour que mon fantôme te tue aussi ! Alors tu écris six foutus noms s’il te plaît en prenant le temps d’y réfléchir ! Tu me l'as promis avec ton petit doigt ! ». Et sur ce, Marlene prit une grande inspiration pour lui adresser un sourire déterminé avant de tremper ses lèvres dans du jus d’orange sanguine … aussi sanguine que son amie.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 71
| AVATARS / CRÉDITS : A. Debnam by Fire and Ice
| SANG : Bordeaux ! Quoi c'était pas la réponse que t'attendais ? Too bad !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La perte de ton clan, de ta famille, de tes animaux, de ton don particulier
| PATRONUS : Un lynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: On réécrit la prophétie du célibat ? | SUJET CLOS Sam 29 Avr - 15:02

- Méfie toi, j'ai une grande culture en ce qui concerne tous les moyens de tortures imaginés dans le monde, tu grommelles dans ton lit. Et comme tu sais qu'elle te fichera jamais la paix, tu te lève. Et tu prends bien touuut ton temps dans la salle de bain rien que pour l'emmerder. Mais quand tu sors, elle n'a pas l'air plus affectée que ça. Pas cool. Mais bon, c'est la vie. Vous descendez dans la Grande Salle et tu ne tarde pas à attaquer ton petit déjeuner. Tu as toujours une faim de dragon le matin. Sous le regard de ta meilleure amie, tu finis par lui dire que non, tu n'a toujours pas constitué ta liste de noms. Et Marly manque de s'étouffer en l'apprenant. Tu lui tapote vaguement le dos avant de la fusiller du regard quand elle t'engueule. - Et tu peux me dire quand au juste j'aurais pu faire cette liste entre le moment où tu m'a réveillée cette nuit et maintenant ? tu siffles entre tes dents, le regard mauvais et flamboyant. Ce qu'elle peut t'énerver quand elle veut par Merlin ! Non mais c'est qu'elle t'engueule vraiment en plus ?!!!

Et c'est là qu'elle te balance tout ce qu'elle a mit en place à commencer par les règles, puis les noms, et elle fini par le faire qu'elle va mourir et ressusciter pour te hanter et tout un bordel. Tu ouvres grands tes yeux. - T'es une tarée. Putain Marlène ça tourne vraiment pas rond dans ta tête ! T'es une grande malade ! tu souffles, estomaquée. Tu savais que ta meilleure était cinglée mais à ce point là ? Tu l'ignorais. Quand est ce que tu as fais tout ça ?!! tu t'exclames. Et .. soixante règles ? Qu'est ce qui peut inclure soixante règles sérieusement ??!!! T'arrives même plus à avaler tes pancakes et ton bacon, t'es trop sur le cul pour ça. Il faut que Marlène claque des doigts plusieurs fois devant tes yeux avant de hurler ton prénom pour que tu sortes de cette espiègle de transe dans laquelle tu te trouvais. Tu te frottes la tête d'un air exaspéré et épuisé par avance. Mais qu'est ce qui ta pris d'accepter ça. Tu finis par regarder Marlène en soupirant. Bon et alors ... y a qui sur ta liste ? Que je ne te case pas les mêmes quoi ... Sauf que si vous avez à peu près les mêmes goûts, ben y aura forcément les mêmes. T'as un peu peur de ce qu'elle va te sortir tout de même. Mais dans quel guêpier tu t'es fourrée ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 442
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by fassylover
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Slenderman
| PATRONUS : Un canard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: On réécrit la prophétie du célibat ? | SUJET CLOS Mer 3 Mai - 11:31

Moïra et Marlene qui petit-déjeunaient ensemble à la grande table offraient toujours un vrai ballet à leurs camarades. Il s’agissait d’un repas sacré pour les deux jeunes filles dont les bras se croisaient dans une savante chorégraphie pour attraper une brioche par ci, du bacon par là, se faire passer de la marmelade ou des œufs brouillés. Un incident arriva pourtant quand l’une des ballerines s’étouffa avec son scone et que son amie dut intervenir pour la sauver d’une mort atroce dont elle l’avait pourtant menacé l’instant d’avant … c’est aussi ça l’amitié. Mais très vite les babillages furent relancés. Quand Moïra se défendit d’un manque de temps - alors même qu’elle avait vidé le ballon d’eau chaude le matin même - Marlene leva bien haut l’arc de ses sourcils. « Euh … ce matin par exemple ? Sous la douche ? Un strangulot en train d’asphyxier m’a avoué dans son dernier souffle que le lac était desséché ! ». Et elle pouffa de rire à sa blague naze car ça n’avait jamais été dans sa nature de se fâcher pour si peu. Son crâne était encore gelé sous sa masse de cheveux gorgés d’eau mais elle était de bonne nature et préférait juger cela de revigorant plutôt que de désagréable. Elle commença à étaler une épaisse couche de beurre salé sur l’une de ses tartines qui se cassa entre ses mains. « Ah la poisse ! » se plaignit-elle en s’essuyant les doigts mais toujours souriante.

Marlene était généralement aussi joyeuse que Moïra était râleuse et il n’était pas rare d’en voir une persifler quand l’autre se marrait, c’est l’Écosse du Sud et l’Écosse du Nord ça. « Oh mais des tas de règlements contiennent plus de soixante règles tu sais … et on est pourtant l’un des pays les plus coutumiers ! » lui répondit-elle très sérieusement en trempant finalement son bout de tartine dans un pot de marmelade puis dans son chocolat chaud pour l’engouffrer dans sa grande bouche affamée. Mais apprendre que le monde dans son immensité était aussi régulé semblait avoir quelque chose de traumatique pour son amie. Il faut dire que, sans être anarchiste, la brunette était plutôt du genre à surfer constamment sur un souffle de liberté. Marlene lui en avait certainement trop mis d’un coup dans sa tête là et s’en voulut un peu de l’assommer ainsi de bon matin. Aussi essaya-t-elle de lui faire suivre la petite lumière au bout de ce tunnel en claquant ses doigts devant ses yeux à plusieurs reprises. « Hé oh ! » l’appela-t-elle encore de sa voix pas douce du tout. Et l’esprit de Moïra cessa finalement de flotter au-dessus d’elles comme un fantôme pour réintégrer son corps, et mieux encore, elle voulut connaître les heureux élus que Marlene avait sélectionnés pour elle. « Ahaaaaaa ! » s’exclama la blonde en tapant plusieurs fois dans ses mains comme si elle était soudainement désireuse de faire durer le suspense. Elle dodelina des fesses sur son banc et se redressa pour s’installer plus solennellement et retourna finalement le parchemin qui annonçait le nom de garçons qu’elle avait sélectionné comme étant dignes de recevoir les pieuses lèvres de son amie. Elle se racla la gorge et lut finalement à voix pas trop haute (car il fallait quand même pas se griller comme ça !) : « Et les nominés sont - absolument pas par ordre de préférence hein ! - Remus Lupin chez les fiers griffons ! Tsadkiel Seligsen chez les aigles érudits ! Gabin Ollivander, Theo Wadge et Nicholas Lewis chez les sympathiques blaireaux ! Et puis Moran Powell chez les serpents … parce que je trouvais pas ça très bien niveau mixité sinon ! » s’excusa-t-elle avec un sourire un peu gêné. Maintenant qu’elle venait de prononcer les noms des garçons de sa liste à voix haute, elle les trouvait pas si dingues et fronça les ailes de son nez. C’est qu’elle avait plutôt sélectionné les moins pires que les meilleurs … il y avait pourtant des garçons un peu mieux que ça mais ils sortaient déjà avec ses copines ! « J’espère pour toi que le dé va choisir Lupin ! » lui confessa-t-elle avec un sourire amusé car il était quand même la cerise sur le gâteau de ses choix selon son humble avis. Elle but une rasade de chocolat chaud et reposa finalement son bol avec une moustache de cacao. C’était à son tour d’être gagné par une absence tandis qu’elle réalisait, la réponse de son amie tissant doucement son chemin jusqu’à sa zone cognitive, que tous les candidats qu’elle venait d’énoncer n’étaient plus éligibles pour elle. « Oh non … Ca veut dire qu’il me reste tous les rebuts du château ! Foutue règle numéro 3 qui interdit de dater les mecs et les exs de ses copines  » paniqua-t-elle ! Goodbye Saul Funestar, Sirius Black et Dowey Spencer Jr ! Pourquoi fallait-il qu’elle ait autant de copines au château aussi ? « Va-y Olivia c’est pas ta pote à toi ! Met Sirius sur ta liste et je prends Lupin comme ça ! » s’empressa-t-elle aussitôt de négocier en faisant fi du corps de règles.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 71
| AVATARS / CRÉDITS : A. Debnam by Fire and Ice
| SANG : Bordeaux ! Quoi c'était pas la réponse que t'attendais ? Too bad !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La perte de ton clan, de ta famille, de tes animaux, de ton don particulier
| PATRONUS : Un lynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: On réécrit la prophétie du célibat ? | SUJET CLOS Mar 18 Juil - 12:31

- J'en peux plus de toi Marly, tu soupires en te pinçant l'arrête du nez d'un air désespéré alors que Marlène brisait sa tartine entre ses mains et se mettait du beurre partout. Le boulet ! Tu te marres. Et pendant que tu es en train de manger tes pancakes, elle te récite la liste des garçons qu'elle a mit sur ta liste en ignorant royalement les milliers de règles qu'elle a pu inventer pour votre duel. Non mais quelle idée d'accepter une connerie pareille. Dans quel merdier tu t'es fichue encore ?? - Je ne connais pas la moitié voire les trois quart des mecs que tu viens de citer ... tu commentes d'un air sceptique. Toi, associable ? Si peuuu ... Mais franchement ... T'as aucune idée de qui tu vas mettre pour sa liste à elle. Tu réfléchis quand soudain, Marly semble avoir une illumination. Copine ? - Nan mais Sirius se cale avec toutes les filles qui passent sous son nez donc d'ici là il ne sera plus avec ta copine ! Mais au vu de sa tête malheureuse d'hypogriffe battu tu cèdes. Ok, ok mets moi Sirius à la place de Remus.

Le petit déjeuner passe. Et vous vous rendez en cours. Tu ne suis qu'à peine ce que Binns peut dire, occupée à mettre ta liste à jour. Puis finalement, au cours du déjeuner tu lui donne ta propre liste. - Alexandre Rozen et Njal Laensen de Serpentard. Remus Lupin de Gryffondor donc. Darius Abbot et Quinirius Quirrel de Serdaigle. Et Dowey Spencer de Poufousffle. Tu lui souris d'un air railleur. Amuse toi bien à lancer les dés ! Mais bon en même temps tu n'a pas tiré non plus alors ... tu soupires et puis vous vous concentrez et vous tirer. Et tu prie pour Sirius. Parce que les autres tu ne les connaît pas et - c'est pas contre eux hein - mais t'as aucune envie de sociabiliser un peu plus. Surtout pour un pari débile avec ta meilleure amie. C'pas cool pour eux. Sirius ... ben c'est Sirius quoi !

1- Tsadkiel
2 - Sirius
3- Gabin
4- Théo
5- Nicholas
6- Moran  


Dernière édition par Moïra O'Ddraig le Mar 18 Juil - 12:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 4296
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: On réécrit la prophétie du célibat ? | SUJET CLOS Mar 18 Juil - 12:31

Le membre 'Moïra O'Ddraig' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 442
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by fassylover
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Slenderman
| PATRONUS : Un canard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: On réécrit la prophétie du célibat ? | SUJET CLOS Ven 21 Juil - 19:30

Des tas de choses occupaient les pensées quotidiennes de Marlene - et notamment relatives à ses copieux petit-déjeuners - alors certaines choses qui étaient évidentes pour le reste de ses camarades lui paraissaient toujours surprenantes à elle. « Ah bon ? » fit-elle naïvement quand Moïra condamna sans appel le nouveau couple constitué par Sirius et Olivia. Elle les avait trouvés plutôt adorables ensemble au bal de noël et ne réfléchissait pas au-delà. Mais n’aurait-elle pas dû y réfléchir justement au vu des propos de la dragonnière ? C’est que leur sortie nocturne ponctuée par un bisou sur la joue lui donnait matière à. Elle hésita donc à remplacer le nom de Remus par celui de Sirius et s'y contraint finalement à contre coeur en grattant sa plume sur le parchemin avec lenteur. Elle cachait son embarras sous un petit air de musique qu’elle chantonnait car elle espérait au fond que Moïra tomberait sur un autre garçon !

Fort heureusement, le brillant cours du professeur Binns lui sortit vite la tête de ses adolescentes pensées. C’est que ça avait toujours été l’une de ses matières favorites avec botanique et soins aux créatures magiques. Qu’est-ce qu’était son célibat à la brillante lumière de tous ces siècles de penseurs sorciers ? Marlene était fascinée par les grands sorciers de l’histoire - et plus encore par les grandes sorcières dans les pas desquelles elle rêvait de marcher - si bien qu’en sortant de classe, elle avait déjà tout oublié de ses angoisses nocturnes, de son corpus de soixante règles et surtout de la petite liste ! Moïra la lui tendit pourtant en la faisant sursauter comme une diablesse. Et Marlene leva les yeux au ciel en entendant le premier nom qui ouvrit la liste - c’est qu’elle n’avait pas revu son cavalier depuis le bal alors elle aurait trouvé ça bizarre d’aller lui sauter sur les lèvres - et puis elle finit par se dire que c’était finalement le moins pire de la liste. Ce serait toujours mieux que de devoir expliquer à Luzia et Hazel en même temps pourquoi elle embrasserait leur ex copain ! Elle tira les dés et … Qui-Qui-Quirrel ? Eeeeet meeeeeeeerde !

1 : Alexandre Rozen
2 : Njal Laensen
3 : Remus Lupin
4 : Darius Abbot
5 : Quinirius Quirrel
6 : Dowey Spencer


dragées:
 


Dernière édition par Marlene McKinnon le Ven 21 Juil - 19:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 4296
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: On réécrit la prophétie du célibat ? | SUJET CLOS Ven 21 Juil - 19:30

Le membre 'Marlene McKinnon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On réécrit la prophétie du célibat ? | SUJET CLOS

Revenir en haut Aller en bas

On réécrit la prophétie du célibat ? | SUJET CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une Sombre Prophétie...[Liibre]
» La prophétie de l'ange démoniaque
» [Combat GS] Sköll & Aukoti VS Perséphone || Prophétie de la Nuit Noire
» Cours n°2 : Les prophéties
» Isabel Allende écrit un roman sur Haïti durant la révolution

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-