C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

it's just the wind in my eyes. ♦ feat Peter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 72
| AVATARS / CRÉDITS : Julia Johansen ¦ MØRPHINE.
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Poupée en porcelaine
| PATRONUS : Renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: it's just the wind in my eyes. ♦ feat Peter Sam 11 Mar - 12:13




 
it's just the wind in my eyes.

Lilah & Peter

flash-back troisième année
La nouvelle venait de tomber, et presque tout Poudlard était déjà au courant. Elle se demandait comment elle n’avait rien vu venir, comment elle ne s’était pas rendu compte que quelque chose se passait entre eux. Ange et Dowey étaient en couple, et comme ils étaient tous les deux relativement populaires, la nouvelle n’avait pas mit beaucoup de temps à faire le tour de l’école, et de ce fait à arriver aux oreilles de la rousse. Elle se demandait comment il était possible que ni Ange ni Dowey ne lui aient dit quoi que ce soit, et comment elle avait put rester dans l’ombre jusqu’à apprendre la nouvelle.

Le coup lui avait été porté comme un coup de dague dans le cœur, mais pendant toute la durée du petit-déjeuner, qu’elle avait passé à côté des amoureux, la rousse avait fait de grands sourires ; avait déblatéré les mêmes blagues qu’à son habitude, et avait fait preuve de son habituelle bonne humeur. Après son repas, qu’elle avait à peine touché, elle avait prétendu un rendez-vous avec un ami à la bibliothèque pour s’échapper rapidement, et une fois dans le premier endroit vide qu’elle avait trouvé, elle avait fondu en larmes, recroquevillée dans un coin de la salle.

D’un côté, elle pensait que c’était de sa faute. Si elle avait parlé à Ange, sa meilleure amie, de ses sentiments pour Dowey, peut-être que tout cela ne serait jamais arrivé. Si elle avait eue l’audace de parler à Dowey de ce qu’elle ressentait pour lui, peut-être qu’elle aurait put être à la place d’Ange. Mais elle n’avait rien fait de tout cela,et  elle se retrouvait avec un cœur brisé, des larmes plein les joues, et personne à qui en parler.

MAY


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 262
| AVATARS / CRÉDITS : William Moseley | Eledhwen
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Subir le doloris
| PATRONUS : Un rat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: it's just the wind in my eyes. ♦ feat Peter Jeu 16 Mar - 9:42

Le père de Peter lui avait parlé des merveilles culinaires de Poudlard - c’était même à vrai dire tout ce qu’il semblait avoir retenu de sa vie collégienne - et tandis que l’enfant mâchonnait scones après muffins et muffins après scones, il pensait bien chanter un beau jour à son tour les louanges de la cuisine à qui voudrait l’entendre ! Habituellement entouré de ses trois copains qu’il apprenait à connaître de moins en moins timidement, il avait prétexté un devoir en métamorphose à finir pour ne pas les suivre sur le terrain de quidditch ce matin-là. Il comptait à vrai dire plutôt bruncher de neuf heures à quatorze heures, maintenant qu’on l’avait réveillé, autant en profiter !

Avec ses boucles blondes et ses grosses joues, Peter a onze ans était plutôt la coqueluche de sa maison et les jeunes filles plus âgées s’amusaient de son coup de fourchette tandis qu’il leur souriait du chocolat recouvrant ses dernières dents de lait. La pauvre âme ne se doutait pas que la cruelle puberté le guettait déjà mais quelques garçons de la maison serpentard semblaient heureusement souhaiter l’y préparer. « Dépêchez vous les gars ! P’tit Gros a tellement faim qu’il s’apprête à manger la table ! » « J’suis sûr qu’il pourrait bouffer Hagrid ! » avait lancé Thomas Avery de son air goguenard sans doute pour impressionner les élèves plus âgés de sa table qui avaient eu l’idée de lui lancer les premiers quolibets. Peter reposa avec culpabilité le donut fourré au chocolat dans lequel il s’apprêtait à croquer et effectua ce qu’il aimait appeler une retraite diplomatique. Il glissa discrètement d’autres pâtisseries dans les poches de sa robe après s’être assuré que personne ne soit en train de l’observer et prit la poudre de cheminette.

Pas mécontent de son esprit de survie sur ce coup-là, il s’apprêtait à se féliciter en reprenant son festin sans attendre le confort de la salle commune quand il entendit des sanglots au détour d’un couloir. La plupart des élèves profitaient dehors des derniers rayons de soleil qui perçaient le froid de l’automne avant que l’hiver ne s’abatte sur le château et les couloirs étaient déserts en ce début d’après-midi. Il plaqua son oreille sur la porte qui dissimulaient les pleurs et la poussa finalement en dardant un œil à la fois curieux et méfiant dans son entrebâillement. Une grande fille - enfin par rapport à lui - était recroquevillée dans un coin de la salle et semblait pleurer. Il se sentait un peu empoté de rester là et il aurait été très malvenu de repartir l’air de rien alors il s’avança vers elle et égara ses doigts boudinés recouverts de glaçage sur son épaule. « Euh bon-bonjour … est-ce que ça va ? » demanda-t-il maladroitement. Il grimaça en découvrant la traînée blanche qu’il avait laissée sur son épaule et espérait qu’elle ne remarque rien - même s’il venait de se dénoncer tout seul avec l’air qu’il affichait - la dernière chose qu’il souhaitait était qu’une fille se mette à hurler contre lui. « Tu veux un donut ? » proposa-t-il pour se faire pardonner - sans pour autant avouer sa bêtise - avant de sortir de sa poche la pâtisserie toute écrasée. En général quand il pleurait, on lui proposait une sucrerie, et puis il arrêtait.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 72
| AVATARS / CRÉDITS : Julia Johansen ¦ MØRPHINE.
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Poupée en porcelaine
| PATRONUS : Renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: it's just the wind in my eyes. ♦ feat Peter Dim 19 Mar - 13:00




 
it's just the wind in my eyes.

Lilah & Peter

flash-back troisième année
La rousse avait déjà entendu parler de Peter auparavant. Malheureusement pour lui, il avait réussi à devenir populaire pour les pires raisons, parce que des imbéciles moqueurs avaient décidé de dire à tout le monde à quel point il était un goinfre, et qu’il était gros, et empoté… La liste était longue. La Pouffy détestait cela et méprisait ce genre de personnes plus que tout au monde. Heureusement pour elle, elle n’était pas le genre de personnes assez influençables pour croire tout ce qu’on lui dit sans y réfléchir à deux fois. Et surtout, elle n’était pas le genre de personne à juger qui que ce soit pour ce genre de sottises. Être méchant avec quelqu’un faisait d’une personne quelqu’un de mauvais. Mais manger n’était en aucun cas une raison pour la rousse de ne pas apprécier quelqu’un. Et puis quelle importance ont quelques kilos en trop ? Aucune à ses yeux. Les gens pouvaient bien être minces ou gros, elle n’en avait strictement rien à carrer. Du moment que la personne était juste et gentille, elle avait les critères pour devenir l’ami de la métamorphomage.

La jeune fille habituellement rousse avait à présent la chevelure tirant vers le bleu, et ses yeux habituellement verts viraient au turquoise, reflétant sa tristesse intense. C’était la première fois de sa vie qu’elle expérimentait une douleur sentimentale aussi vive, elle avait l’impression que ça n’allait jamais finir mais se calmer. Pour la première fois, son cœur se brisait, et elle découvrait les joies de l’adolescence.

La rousse eut un halètement de surprise lorsqu’elle entendit une voix la saluant et lui demandant si elle allait bien. Prise dans ses sanglots, elle n’avait même pas entendu le grincement pourtant bruyant de la porte de bois qu’elle pensait pourtant avoir refermée derrière elle en entrant dans la pièce plus tôt. Elle leva vers lui ses deux yeux remplis de larmes et renifla un peu, étudiant la personnes qui se trouvait devant elle. Petti…. Pettigrow ? Oui, il lui semblait que c’était son nom. Mais pourquoi était-il là, pourquoi avait-il prit la peine de s’arrêter pour venir la voir. La gorge nouée, elle n’arrivait pas à répondre, mais elle ne pensait pas vraiment en avoir besoin. Ses larmes et l’expression de son visage devaient parler d’eux-même.

L’étrange garçon lui proposa un donut. Elle fut surprise par la proposition, ce n’était généralement pas ce qu’on demandait aux inconnus que l’on trouvait en train de pleurer. Mais contre toute attentes, elle hocha la tête se saisit de la pâtisserie. Elle était dans un était pitoyable, et il y avait quelques miettes d’on de sait trop quoi dessus, d’autres choses que Peter devait avoir eu dans sa poche auparavant, mais elle s’en fichait pas mal, à vrai dire. Elle tapota le sol à côté d’elle pour faire signe au Gryffondor de s’asseoir près d’elle. «  Tu… Tu peux t’asseoir… Si tu veux... » Réussit-elle à articuler entre deux sanglots. Elle semblait se calmer un tantinet.

Elle passa sa main sur la pâtisserie, époussetant les miettes pour qu’elle tombent par terre, puis elle croqua dedans. Le goût sucré et gras se répandit dans sa bouffe. Cela faisait du bien ; le goût était comme un geste tendre sur son cœur meurtri. «  Je… Merci. » Dit-elle doucement, alors que la teinte chevelure commençait doucement à se rapprocher du roux. «  Tu es en première année non ? Pettigrow je crois ? »

Spoiler:
 

MAY


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 262
| AVATARS / CRÉDITS : William Moseley | Eledhwen
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Subir le doloris
| PATRONUS : Un rat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: it's just the wind in my eyes. ♦ feat Peter Mar 21 Mar - 9:02

Peter sourit en dévoilant ainsi quelques trous dans sa dentition - il avait récemment perdu ses dernières dents de lait - car il était content que la jeune fille ait accepté son cadeau. Son caractère timoré était en effet décuplé au contact des représentantes de la gente féminine, il y avait d’ailleurs fort à parier que si Delilah n’avait pas été en dans une position vulnérable, jamais il ne l’aurait approchée d’aussi près. Il se serait même sans doute contenter de refermer la porte l’air de rien avant de repartir en sifflotant sans davantage s’y intéresser. A onze ans, les filles c’est vachement moins intéressant que les garçons, que voulez-vous …

Il sortit un autre donut de sa poche et soupira - nature avec un glaçage au sucre - il était parti en toute hâte et avait fourré ses poches de manière hasardeuse. Il jeta un regard discret du coin de l’œil à celui fourré au chocolat qu’il avait offert à la jeune fille aux cheveux bleus et qui lui semblait de meilleure qualité. Il regretta d’abord un peu de ne pas lui avoir donné l’autre donut mais changea vite d’avis en la voyant croquer avec plaisir dans la mignardise. « C’est bon hein ? » reprit-il content d’avoir trouvé une autre personne aussi gourmande que lui et il oublia sa méfiance naturelle pour s’asseoir à côté d’elle et croquer dans son donut à lui. « Y’a rien de mieux que de manger du sucre quand on va pas bien ! ». Le glaçage était un baume sur le coeur dont il abusait un peu trop souvent pour sa santé.

Il se tourna vers elle tout content et remarqua alors que des mèches rousses se peignaient discrètement dans la chevelure bleue de la Poufsouffle, ce spectacle le fascinait et il n’écouta sa question que d’une oreille distraite. « Hein ? Euh oui ! »  dit-il en baissant ses yeux vers ses doigts boudinés car il était gêné de l’avoir regardé aussi longtemps. « Peter Pettigrow » précisa-t-il doucement car il préférait qu’on l’appelle par son prénom qui était moins soumis à déformations moqueuses. « Et toi ? T’es … » tenta-t-il précautionneusement en constatant que ses cheveux étaient maintenant complètement roux. Il n’avait jamais rencontré de métamorphomage avant et se demandait si elle n’était pas une créature magique, elle avait pourtant une cravate aux couleurs de la maison d’Helga. « T’es pas ? » commença-t-il en riant doucement de sa propre naïveté. « T’es pas une nymphe ou … hum … une vélane ? ». Il rougit par avance de sa bêtise car quelque chose lui disait qu’il visait comme d’habitude à côté, mais il n’était pas sûr lui qu’avec ses cheveux changeants comme ça de couleurs elle soit tout à fait humaine. Et il n’avait pas trouvé dans sa tête de linotte une manière plus polie de le lui demander. Il croqua de nouveau dans son donut sans la lâcher de son regard curieux de ce qu’elle lui répondrait car il ignorait encore tout de cette mystérieuse jeune fille.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 72
| AVATARS / CRÉDITS : Julia Johansen ¦ MØRPHINE.
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Poupée en porcelaine
| PATRONUS : Renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: it's just the wind in my eyes. ♦ feat Peter Ven 31 Mar - 15:21




 
it's just the wind in my eyes.

Lilah & Peter

flash-back troisième année
Il n’était pas bien vieux, le Peter. Même dans l’éventualité où la jeune fille n’aurait rien connu de lui, elle aurait pu deviner qu’il était en première année en regardant les trous dans ses dents. Mais elle ne jugeait pas, elle-même était arrivée à Poudlard avec des trous dans les dents, et avait perdu ses dernières lors de sa première année. Si elle s’attardait à le regarder, elle pouvait remarquer facilement qu’il semblait habillé de gêne et de malaise, comme si il n’avait pas vraiment l’habitude de communiquer avec les gens -et avec les filles en particulier- ou que quelqu’un ne s’intéresse de près ou de loin à lui. D’un côté, Lilah trouvait que cela lui donnait un côté un peu attachant, comme si elle avait envie d’être une des personnes qui pouvait lui prouver qu’il pouvait être une personne intéressante, et qu’il n’avait en soi rien à prouver à personne. Elle ne le connaissait pas encore vraiment, mais elle ressentait le besoin de lui faire gagner un peu plus confiance en lui, même si à l’heure actuelle, elle était celle qui était dans une situation de vulnérabilité, et qui avait besoin d’aide.

La confusion semblait s’être installée sur le visage du garçon pendant un court instant, et Delilah ne savait pas très bien pourquoi, mais son expression changea vite, alors elle décida que cela n’avait pas dut être très important. Ce qui importait, c’est que sans vraiment s’en rendre compte, elle avait arrêter de pleurer à chaudes larmes, et se contentait à présent de renifler de temps en temps et d’expirer pour se calmer. Le blond finit par s’installer près d’elle et à sa question elle hocha la tête. Oui, la pâtisserie était bonne, et elle devait admettre que le sucre lui redonnait un peu d’énergie et de douceur au coeur.

« J’imagine que tu as raison.» Dit-elle avait un sourire un peu forcé, mais déjà plus sincère qu’au début. « Je me sens déjà un peu mieux, alors je pense que ça doit aider, d’une façon ou d’une autre.»

Lilah ne se rendait pas vraiment compte de ses changements d’apparences, surtout pas quand elle était pleine d’émotions comme en ce moment. Alors elle ne s’était pas vraiment rendu compte que ses cheveux étaient en train de changer de couleur, et se demanda un instant pourquoi le jeune garçon installé à côté d’elle avait l’air si confus. Il la fixait, mais pas toujours dans les yeux. Un peu au dessus, puis un peu en dessous, et Lilah se demanda pourquoi avant de réaliser que sa nature de métamorphomage devait être en train de se manifester, et que s’il ne savait pas que de telles personnes pouvaient exister dans le monde sorcier, il devait être très confus. Elle décida cependant d’attendre qu’il dise quelque chose avant de lui expliquer.

« Ravie de te rencontrer Peter, moi c’est Delilah. Delilah McLeon. Mais tu peux m’appeler Lilah si tu veux, presque tous mes amis m’appellent comme ça.»

Après quelques instants de plus passés en silence, Pettigrow se manifesta à nouveau, et cette fois il finit par admettre ce qu’il avait dans la tête. La jeune fille sourit un peu; et gloussa même.

« Mais non va ! » Elle répondit en lui donnant un léger coup d’épaule. « Rien de tout ça, t’as pas à t’inquiéter ! Je suis juste une métamorphomage, ça veut dire que je peux changer d'apparence comme j’en ai envie.» Elle illustra ses propos en se faisant pousser un nez de cochon pour le refaire disparaître ensuite. « Mais le problème c’est que pour le moment je contrôle pas tout ça très bien alors des fois mon apparence change malgré moi quand je ressens quelque chose de trop intense. Du coup bah… J’imagine que tu as du me trouver à un moment où tout cela se manifestait malgré moi. Mais t’en fais pas, j’ai encore jamais mordu personne, sur la tombe de Merlin ! »


Elle croqua à nouveau dans la pâtisserie et se tourna vers lui. « Et qu’est-ce que tu fais là tout seul toi ? T’as personne avec qui être ou tu as décidé de rester seul ? »


Spoiler:
 

MAY


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 262
| AVATARS / CRÉDITS : William Moseley | Eledhwen
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Subir le doloris
| PATRONUS : Un rat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: it's just the wind in my eyes. ♦ feat Peter Dim 2 Avr - 11:45

La jeune fille se présenta à son tour sous son nom « Enchanté Lilah » ainsi que sous son aptitude magique qui fit ouvrir au blondinet de grands yeux de botrucs. « Une métamorphomage ? Trop cool ! » dit-il en dardant son regard le plus impressionné dans le sien. Son copain Sirius lui avait dit qu’il avait une cousine éloignée âgée de deux ans à peine qui s’était aussi révélée être une métamorphomage mais c’était la première fois que le maraudeur assistait vraiment à un tel changement. Il pouffa d’un rire de bon coeur quand le nez de la jeune fille grossit jusqu’à devenir celui d’un cochon et resserra ses bras autour de ses côtes, elle l’avait plutôt bien surpris sur ce coup ! Quand elle lui expliqua les manifestations de son pouvoir, et alors qu’il était de nature plutôt défiante, il lui fit instinctivement confiance sur son inoffensivité. Elle dégageait une douceur et une gentillesse naturelles qui l’incitaient en ce sens. « Du coup, tu peux te transformer en n’importe qui si tu veux ? » voulut-il savoir avec curiosité et en étant un peu envieux. Mincir par un jeu de l’esprit lui semblait à lui beaucoup plus intéressant que de se mettre à manger cinq fruits et légumes par jour comme le voulait sa maman … Il agrémenta ses propos d’une nouvelle et heureuse bouchée dans son donut. Il était content de pouvoir manger tout ce qu’il voulait au château car à sa maison sa mère lui reprochait constamment d’être trop gros. il faut dire que Mrs Pettigrow avait, contrairement à son époux et à son fils qui se ressemblaient comme deux gouttes d’eau, une silhouette fine et sèche et sa nature ne la poussait pas à avoir une appétence pour tout ce qui était différent d’elle.

Peter était maintenant assis en tailleur et ne montrait plus aucun signe de méfiance à l’égard de la jeune fille. Quand elle lui demanda ce qu’il faisait là tout seul, il eut le réflexe de regarder vers le sol et joua à passer distraitement le bout de sa baguette entre les lattes du parquet pour en retirer la poussière. Il n’était pas métamorphomage mais ses joues avaient instantanément rosies. « Hum mes copains jouent au quidditch ce matin parce qu’ils veulent être sûrs de faire partie de l’équipe l’année prochaine et vu que c’est pas trop mon truc je suis resté au château … mais ces idiots de Serpentards me sont tombés dessus alors … ». Erreur cruelle qu’il ne commettrait plus, parole de Pettigrow ! Il laissa finalement tomber sa baguette sur le parquet et voulut vainement s’essuyer l’air las qu’il avait sur le visage en soupirant. « J’crois que si j’étais métamorphomage je me retirerai quelques kilos en trop ! ». Il lui adressa un sourire mi-amusé et mi-gêné par la confession qu’il venait de lui faire. Il essayait de rire de son complexe de poids mais ce n’était pas tous les jours faciles et spécialement les jours où on se moquait aussi ouvertement de lui. « Et toi ? C’est aussi à cause des Serpentards que tu pleurais et que tu te transformais ? » demanda-t-il naïvement car élève de l’école depuis à peine quelques semaines il ne connaissait ici d’autre fléau que les moqueries répétitives des élèves de cette maison. Il était surpris d’aimer autant le château lui qui avait pendant toute son enfance rechigné à aller plus loin que le jardin pavillonnaire de sa maison. Il faut dire qu’il n’avait jamais vécu d’expériences spécialement enrichissantes et encourageantes les quelques fois où il s’était risqué à mettre un pied en dehors de son cercle de confort. Alors Poudlard, ça l’avait vraiment terrifié dans un premier temps quand il avait reçu son hibou ! Il avait finalement rencontré James, Remus et Sirius et le château lui paraissait depuis bien moins effrayant que tout ce qu’il avait pu imaginer lors de ses nuits d'insomnie l'été dernier …

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 72
| AVATARS / CRÉDITS : Julia Johansen ¦ MØRPHINE.
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Poupée en porcelaine
| PATRONUS : Renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: it's just the wind in my eyes. ♦ feat Peter Ven 21 Avr - 20:27




 
it's just the wind in my eyes.

Lilah & Peter

flash-back troisième année
Lilah fit un sourire un peu plus honnête. Déjà l’an dernier, le fait qu’elle soit métamorphomage avait impressionné les nouveaux premières années. Cette année, c’était la même chose, et Peter le prouvait bien. Cela amusait grandement la jeune fille qui adorait faire le clown pour ses camarades et impressionner le monde. Elle aimait beaucoup qu’on la remarque, et comme le fait d’être métamorphomage était la seule raison pour laquelle elle était spéciale, elle remerciait grandement les dieux de lui avoir donné ce don si particulier.

Peter finit par lui demander si elle pouvait se transformer en qui elle voulait. La rousse prit un moment pour y penser. Elle avait beaucoup lu sur le fait d’être métamorphomage, car elle voulait en savoir le plus possible sur sa condition, et sur comment contrôler son était le mieux possible, mais il y avait certains sujets contradictoires.

« En théorie, oui. » Commença la Pouffy. « Seulement, c’est pas si simple que ça. Pour arriver à métamorphoser tout son corps, ils faut une concentration et une énergie gigantesque ! Chose que je n’ai pas encore, et généralement, seuls les métamorphomages les plus entraînés y arrivent. Après, je compte m’entraîner à fond, mais ça me prendra quand même des années. Ensuite, se transformer en animal, c’est encore PLUS difficile. Je peux métamorphoser des parties de moi en animal, mais c’est tout. » Elle sourit un peu plus. « Quelqu’un qui sait se transformer en animal; c’est un animagus. Mais pour ça, il faut avoir l’autorisation du ministère, alors t’imagines bien que c’est pas à la portée de tout le monde. »  Elle prit une courte pause avant de reprendre.

« Et finalement, me transformer intégralement en une personne du sexe opposé est également très difficile, voire presque impossible de le faire entièrement. Il est déjà assez difficile comme ça de transformer mes traits de visages pour ressembler à une autre fille… Imagines les efforts pour ressembler à un garçon ! POUAH l’horreur. » Elle rit un peu. « Peut-être que dans 20 ou 30 ans je serais hyper forte et je pourrais y arriver; mais pour le moment j’en doute fort. »

Et voilà; la jeune fille lui avait donné une leçon expresse sur les métamorphomages. Bien entendu il y avait encore beaucoup plus que cela à dire, mais le reste était sûrement moins intéressant pour quelqu’un sans ce don, alors elle n’allait pas prendre la peine de s’étendre plus que cela.

Ensuite, Peter lui dit pourquoi il se retrouvait seul. Donc, ses amis jouaient au Quidditch et espéraient entrer dans l’équipe. Un grand sourire s’étala sur le visage de la rousse. « Moi j’suis poursuiveuse pour Poufsouffle ! Et des fois batteuse, mais je suis souvent juste remplaçante. Je suis pas mauvaise, mais j’suis pas non plus la meilleure.. Mais j’m’entraîne. »

Le visage de la rousse se transforma en un rictus agacé lorsque le garçon lui dit que des Serpentard lui étaient tombé dessus, et qu’il voudrait se retirer quelques kilos si il était métamorphomage. « Ben ça c’est bête je trouve ! » Dit la blairelle, presque révoltée. « Tu es comme tu es, et j’trouve que y’a rien à changer. Ou alors, si toi tu veux changer, tu prends ton courage à demain et tu le fais sans magie, parce que t’en es capable ! »

Son sourire s’évapora lorsque Peter lui demanda la raison pour laquelle elle était en train de pleurer. La boule dans sa gorge reprit sa place et elle baissa le regard. Elle n’allait pas se remettre à pleurer, mais il était tout de même encore difficile pour elle d’en parler. Mais pourquoi pas ? Après tout, peut-être que d’en parler à un quasi inconnu allait l’aider à aller mieux et à passer à autre chose. Il fallait bien qu’elle en parle à quelqu’un, sinon elle allait finir par exploser.

Elle prit une longue pause avant de répondre, songeant aux mots qu’elle allait pouvoir utiliser, comme si elle devait les choisir avec précaution, pour ne froisser personne. Mais elle ne pouvait pas vraiment froisser Peter avec une histoire qui ne le concernait même pas. Elle finit par prendre une longue inspiration avant de commencer. « Bah tu vois, y’a un garçon que je connais depuis la première année, et je suis… On peut dire… Amoureuse de lui depuis le début. » Dit-elle, hésitante à l’idée de se confier. « Et aujourd’hui, et ben j’ai appri que ce garçon sortait avec ma meilleure amie alors… Tu sais… C’est pas facile. » Finit-elle avec un soupire un peu las, se tournant vers son nouvel ami. « T’as déjà été amoureux, toi ? » Elle demanda, maintenant curieuse, et espérant surtout qu’elle ne s’était pas rendue ridicule à avouer un truc pareil à un garçon qu’elle connaissait à peine et qui devait bien se moquer de ses peines de coeurs. « T’es pas obligé de me répondre si t’as pas envie. »


Spoiler:
 

MAY


 [/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 262
| AVATARS / CRÉDITS : William Moseley | Eledhwen
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Subir le doloris
| PATRONUS : Un rat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: it's just the wind in my eyes. ♦ feat Peter Lun 24 Avr - 13:30

Peter qui était généralement de nature plutôt penaude pouvait parfois se transformer en garçon curieux et les métamorphomages il trouvait ça évidemment suffisamment cool pour que ça l’intéresse … Quand Delilah commença à lui parler de concentration et d’énergie, il l’observa avec de grands yeux décontenancés, en voilà des mots qui lui faisaient peur. Autant d’efforts pour ne voir les résultats qu’après plusieurs années ? C’était tout bonnement impossible pour lui car il était à la fois trop flemmard et pas assez patient. Et puisqu’il était dépourvu des qualités qu’une telle pratique nécessitait, il les admirait forcément chez sa camarade et ses yeux luisaient tandis qu’elle lui parlait. Quand elle évoqua la possibilité de se transformer en garçon, il rit avec elle, son rire était très communicatif et elle arrivait à capter instinctivement son attention autant que sa confiance. « C’est dommage ça, j’aurais bien aimé avoir un autre copain ! » avoua-t-il de sa manière maladroite et spontanée pour lui faire comprendre qu’il l’aimait bien. C’est que à onze ans, il s’imaginait évidemment se faire des copains mais pas forcément des copines. Les filles étaient ennuyeuses. Sauf Lilah. C’est pour ça qu’elle aurait dû être un garçon.

Comme James et Sirius le souhaitaient, elle faisait partie de l’équipe de Quidditch et alternait en plus entre les deux postes que les maraudeurs briguaient. « Pas attrapeuse ? T’as moins le chance de te prendre des cognards ! » pensait-il simplement. Ce sport ne l’intéressait que très peu, s’il n’était pas moins à l’aise qu’un autre sur un balais, il n’était pas doté d’une grande dextérité quand il s’agissait des balles. Il hésitait parfois à passer lui aussi les sélections mais plus pour ne pas être séparé de la bande que par réel intérêt pour le jeu. S’il avait dû passer les sélections, pour sûr, il aurait passé celles d’attrapeur car il redoutait par dessus tout les cognards sur le terrain. Sauf que les attrapeurs étaient généralement petits et légers et qu’il ne répondait pas très bien à ce second critère. Quand il lui avoua qu’il souhaitait perdre du poids pour échapper aux railleries de ses camarades, Delilah chercha à le rassurer d’une manière qui rendait honneur au sens du juste affuté de sa Maison. Peter rougit timidement en baissant la tête. Il savait qu’elle avait raison mais faire du sport et manger sainement ce n’était vraiment pas facile. Il trouvait ça assez injuste lui que certains sorciers et sorcières puissent se lisser les cheveux d’un coup de baguette, se raboter les dents, et incanter à leurs yeux de ne plus loucher … alors qu’on avait encore rien inventé d’exceptionnel pour perdre du poids. Mais que faisait donc le département des mystères ? « Alors si jamais t’étais comme moi, et que tu finissais par maîtriser ton pouvoir de métamorphomage, tu ne l’utiliserais pas pour perdre du poids ? » voulut-il candidement confirmer. Lui l’aurait fait sans hésiter.

Quand il demanda à Delilah pourquoi elle pleurait quand il était arrivé, il devina néanmoins bien vite que ce n’était certainement pas parce qu’elle partageait ses complexes. Il se trouva finalement que cela n’avait rien à voir avec les Serpentards. Il se fendit d’un petit « Oh ! » quand elle lui avoua qu’elle était tombée amoureuse. Ca lui était déjà arrivé à lui de trouver certaines filles jolies et c’était bien pire que toutes les railleries des verts pensait-il. C’était un sentiment qu’il trouvait gênant et pas vraiment agréable. « Et il sait que t’es amoureuse de lui ? Tu lui as dit ? » voulut-il savoir car pour lui rien ne semblait pire que la perspective de voir ses sentiments publiquement éconduits. Il rougit instantanément quand elle lui demanda si lui aussi était amoureux et se mit à bafouiller. « Euh … je … non … non … je crois pas … enfin sûr … y’a des filles qui sont pas moches … et même plutôt jolies … ». Il pensait notamment à la petite Mary MacDonald et fronça les sourcils un peu contrarié par cette pensée. « Mais … non … non ! ». C’était tout bonnement impossible et il eut un petit rire très gêné.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 72
| AVATARS / CRÉDITS : Julia Johansen ¦ MØRPHINE.
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Poupée en porcelaine
| PATRONUS : Renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: it's just the wind in my eyes. ♦ feat Peter Sam 6 Mai - 13:24




 
it's just the wind in my eyes.

Lilah & Peter

flash-back troisième année
Lilah était contente que quelqu’un veuille bien l’écouter parler de son don. C’était en soit assez rare qu’elle ait l’occasion de le faire, parce que les gens avaient souvent du mal à comprendre, et puis il n’était pas vraiment intéressés si cela ne les concertait pas directement, mais Peter semblait vraiment être une bonne oreille, il l’écoutait avec patience, mais aussi avec intérêt. Lilah était de nature bavarde, et c’était tant mieux. Cela lui permettait de facilement engager la conversation avec plus ou moins n’importe qui, elle finissait toujours par trouver un point commun ou quelque chose qui les intéressait. « Bah je peux être ton copain même en était une fille eh ! » Dit-elle avec un sourire dévoilant toutes ses dents. «  Si tu veux pas que tes copains te voient avec une fille, on est pas obligés de parler en public, on peut juste parler de temps en temps quand l’occasion se présente. »

Bien entendu, Delilah n’aimait pas vraiment avoir à cacher le fait qu’elle était amie avec quelqu’un, mais elle pouvait comprendre que pour un jeune garçon, cela pouvait être un peu embarrassant, et elle ne voulait pas que des gens ne l’embêtent encore plus à cause de cela. Au final, cela serait la décision de Peter, elle n’allait pas l’empêcher de faire ce qu’il voulait, mais elle pouvait simplement comprendre les raisons pour lesquelles il pourrait vouloir être discret. Ce n’était pas vraiment facile d’avoir des serpentards à ses trousses, Lilah s’en était bien rendu compte le jour où elle avait malheureusement croisée la route de Rosier en première année.

« Non pas attrapeuse. J’aurais la carrure pourtant, je suis fine et plutôt petite, assez rapide. Mais je préfère taper dans les cognards plutôt que de les éviter moi, tu vois. Ça défoule vraiment tu sais ! Surtout si tu imagines la tête des gens que t’ aime pas quand tu le fais. Moi, par exemple, j’imagine toujours la tête de Evan Rosier, et qu’est-ce que je me sens mieux après une bonne session ! » Gloussa la rousse. La question concernant son poids la surpris un peu, mais elle offrit un sourire léger et rassurant à Peter. « Non, j’utiliserai pas mon don pour perdre du poids. Je penserai que ça serait comme tricher. Mais après tout le monde est différent, et si tu étais comme moi et que tu le faisais, je ne jugerai pas. On a tous des complexes qu’on ferait tout pour effacer, après tout. Regardes, moi, ben j’aime pas vraiment mes taches de rousseur, et y’a des jours j’aimerai pouvoir les arracher de mon visage et de mon corps. Mais au final c’est ce qui fait que je suis moi en un sens, alors j’essaie de vivre avec. La chance que toi tu as, c’est que si tu veux, tu peux changer la façon dont tu es avec un peu d’efforts. Moi, ça me demanderait de me concentrer sur mon don TOUT LE TEMPS pour le faire, tu te rends compte comme ça serait fatiguant ? Alors j’ai finit par accepter. » Elle sourit un peu plus. « Et puis moi et tes copains, on t’aime bien comme tu es nan ? Alors c’est que t’es très bien comme ça. »

« Nan, il sait rien du tout. » Avoua la rousse. « Je lui ai jamais dit, parce que je suis un peu timide avec lui, même si j’en ai pas vraiment l’air comme ça. Avant, je me disais que c’était qu’un sentiment passager, alors j’ai décidé de l’ignorer pendant ma première et ma deuxième année… Mais maintenant je me rends compte que ça ne partira pas comme ça. » Elle renifla un peu et haussa les épaules. « Mais maintenant c’est trop tard parce que Dowey et avec Ange alors… Voilà. »

Elle l’écouta ensuite parler, et il semblait confus, presque honteux de pouvoir ressentir des sentiments. Même si elle pouvait comprendre en un sens, parce qu’elle avait eut une réaction très similaire en première année avec Dowey, elle savait aussi que agir ainsi ne menait à rien. Le déni n’était jamais vraiment une bonne idée. « Comment ça non ? » Demanda-t-elle, les sourcils un peu froncés, ravie de pouvoir dévier le sujet de ses sentiments pour Dowey. « Pourquoi tu t’empêcherait de ressentir des choses ? Qu’est-ce qui pourrait bien t’empêcher d’essayer dis-moi ? »


Spoiler:
 

MAY


 [/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 262
| AVATARS / CRÉDITS : William Moseley | Eledhwen
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Subir le doloris
| PATRONUS : Un rat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: it's just the wind in my eyes. ♦ feat Peter Jeu 11 Mai - 10:06

Delilah était géniale. Elle transformait son nez en celui d’un cochon, jouait au quidditch et voulait bien être copine avec lui. Peter souriait et baissait la tête pour essayer de dissimuler son rougissement gêné car cette situation était plutôt inhabituelle pour lui. Il se demanda même une seconde s’il n’y avait pas de piège derrière alors il répondit finalement avec prudence. « Je veux bien que ça reste entre nous pour le moment … on peut aussi s’envoyer des hiboux de temps en temps pour se retrouver si ça te dit ? » proposa-t-il finalement en sentant une poussée d’audace s’emparer de lui. Il aimait beaucoup discuter avec Delilah et cela l’aurait ennuyé de ne lui parler que lors de rendez-vous fortuit. Il ne se sentait simplement pour l’instant pas prêt à afficher publiquement une amitié avec une fille. Il craignait aussi bien les moqueries de James et Sirius - car ils se moquaient vachement des filles ! - que des Serpentards qui auraient certainement vu là une belle occasion de le féminiser.

Peter lui serra la main avec un grand sourire pour officialiser leur amitié - car lui il était super content d’être ami avec elle ! - et écouta avec plaisir le récit de ses aventures de joueuse de quidditch. Il rit de bon coeur quand elle lui avoua imaginer la tête de ses ennemis à la place du cognard et s’amusait d’autant plus qu’elle avait choisi un vert et argent qu’il n’appréciait pas du tout. « Oh imagine Thomas Avery la prochaine fois s’il te plaît ! » couina-t-il tout excité comme si le cognard avait été doté d’un pouvoir vaudou. Il avait parlé assez fort et eut quand même le réflexe de regarder vers la porte pour vérifier qu’elle était bien refermée, ouf ! Il n’avait pas envie de voir le garçon arriver pour lui lancer de nouveaux quolibets … et surtout pas devant Lilah qui le trouvait pour l’instant sympathique ! Quand elle lui parla de ses tâches de rousseur qu’elle aurait aimé arracher, il fronça un peu les sourcils car il trouvait au contraire que ça la rendait plutôt jolie lui. Mais elle marquait un point, effacer un embonpoint était plus facile qu’effacer des tâches de rousseur. Et il acquiesça finalement. « Je préfère faire un peu de sport plutôt que devoir me concentrer tout le temps ! ». Il faut dire que sa durée maximale de concentration n’était pas bien élevée. Il s’endormait toujours constamment en cours d’histoire de la magie car le cours avait lieu le vendredi juste après le déjeuner.

Ce que Pettigrow ignorait encore était que le château n’était pas seulement un lieu d’études et d’amitié mais que ce lieu devenait un jour aussi celui des rencontres amoureuses. Il n’avait que onze ans et n’était pas spécialement d’excellents conseils pourtant il s’accrochait pour comprendre. « Et tu penses qu’il a remarqué que t’as des sentiments pour lui quand même ou pas ? ». De son point de vue, il lui paraissait important de savoir si le garçon qui s’appelait Dowey avait connaissance ou non des sentiments de Lilah, parce que si tel était le cas, sans doute avait-elle mieux de ne rien lui dire … et dans l’autre, eh bien, peut-être pas … Mais ce fut bientôt à son tour de parler de la fille qu’il trouvait jolie et dont il avait habilement tait le nom car il ne voyait pas vraiment où cela aurait pu les mener. C’était une impasse car il ne voulait absolument pas sortir avec une fille - déjà qu’il assumait pas encore une amitié avec une fille alors une passade amoureuse rendez-vous compte ! - et que la fille en question ignorait de toute façon tout de son existence. Quand Lilah parla de ressentir des choses, Peter piqua un rapeltout et vira au rouge en ouvrant des grands yeux de botrucs. Il se défendit immédiatement tout en laissant finalement échapper le nom de l’intéressée. « Ah non, non, je ressens rien du tout pour Mary MacDonald hein ! J’ai juste dit qu’elle était jolie à regarder ! Enfin non même pas, j’ai juste dit qu’elle était pas moche ! Elle est moins moche qu’un véracrasse voilà c’est tout ! » bafouilla-t-il avant de reprendre une grande bouffée d’air pour que ses joues reprennent leur teinte naturelle. « Et je ne veux pas sortir avec elle, elle est vachement ennuyeuse ! » répondit-il finalement à la question de savoir ce qui l’empêchait d’essayer.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: it's just the wind in my eyes. ♦ feat Peter

Revenir en haut Aller en bas

it's just the wind in my eyes. ♦ feat Peter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Hazel -- Behind Green Eyes .
» Myst eyes
» 08. Anyway the wind blows doesn't really matter to me
» [Cinéma] Eyes wide shut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-