Venez découvrir et commenter la Gazette de Mai 1975, ici !
C'est les vacances, sur ATDM ! Au programme, croisière autour du monde et camp de vacances version Sang Pur en Transylvanie. Plus d'explications ici ! Vous retrouverez Poudlard à la rentrée, passez un bon été !
Un premier atelier a été ouvert par Mrs Lerouge pour les Sang Pur en Transylvanie. Au programme : entraînement aux sortilèges impardonnables. Vous êtes attendus juste ici !
Venez vous inscrire pour le premier match d'Aquaquidditch de cette croisière !
Pour les nouveaux adultes, n'oubliez pas de nous signaler vos changements de bannières.

Partagez|

[Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 122
| AVATARS / CRÉDITS : Valingaï + signature anaëlle (Bazzart)
| SANG : Pur, il paraît.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa mère
| PATRONUS : Un ours polaire
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Lun 13 Mar - 20:16

« Supra méga cool »*. McKinnon était décidément aussi énigmatique qu’énervante. Comment avait-elle pu lancer cette réplique, comme ça, sans honte, en toute innocence ? Le plus frappant était que le Professeur McGonagall n’eut pas l’air plus choquée que ça. Il n’avait pas fallu plus de trois minutes pour que le cours se métamorphose en discussion de comptoir. Les remarques accessoires de McKinnon trouvèrent leur répondant chez Sirlan, qui avait trouvé pertinent de combler l’ignorance de sa camarade de Maison par la sienne. Le jeune Danois détestait tant les ‘cours participatifs’** !

« C’est faux », baragouina le jeune Aigle, si bas que ce fut à peine audible.

Son regard bleu se perdit dans le vague alors que sa tête se balança dans de petits signes de négations. Car, si la jeune fille paraissait ne rien savoir de la loi de Gamp – était-ce sorcièrement possible ? –, son alter-ego masculin – pourtant préfet, c’était incompréhensible – n’était même pas capable de faire la différence entre le sortilège d’Apparition et un sortilège de Transfert ! Heureusement qu’il s’y connaissait en étymologie… Les disciples de Gryffondor étaient de vraies calamités, à se pavaner comme des hippogriffes. Comment une femme si mesurée pouvait en être la directrice ?

Son estomac se crispa. Allait-il oser prendre la parole ? Il ne pouvait laisser passer de telles erreurs… De plus, il avait prit pour résolution cette année de vaincre son manque de sociabilité. Lentement, il leva la main et, après avoir été invité à parler, précisa d’une voix monocorde :

« Le sortilège d’Inanimatus Apparitus, comme toute forme de magie, n’échappe pas à la loi de Gamp sur la métamorphose universelle. Il permet bien de faire apparaitre ex nihilo des objets inanimés qui ne sont pas exclus par la loi de Gamp, qui concerne la vie, la nourriture, l’argent, par exemple. Il n’est donc pas à confondre avec un sortilège de Transfert qui ne fait que déplacer dans l’espace des objets existants, qui, eux, peuvent être de la vie, de la nourriture, de l’argent, par exemple. Comme les repas de la Grande Salle… »

Et il se tut. Il avait conscience de ne pas s’être exprimé de la façon la plus adéquate, qu’il n’avait sans doute pas parlé suffisamment fort, qu’il avait sans doute un peu trop répété les mêmes mots par souci d’être compris, qu’il avait sans doute parlé trop longtemps ou pas assez, il ne savait jamais... mais, au moins, justice au savoir magique était rendue. Au moins jusqu’aux prochains éclats de voix de ses congénères...                                                                                                                                                                                                                                            
*L’expression est à la fois hyperbolique (c’est-à-dire qu’elle est excessive) et pléonastique (« supra » et « méga » étant de sens proches), tout en portant un sens bien faible (ce qui est paradoxal, au vu de l’arsenal stylistique déployé). En effet, « cool » n’exprime rien de plus que le caractère vaguement positif de l’objet qualifié, le sens précis étant à comprendre selon le contexte d'énonciation. Dans son attitude comme dans son vocabulaire, McKinnon fait preuve d’excès et de légèreté.

**Se dit d’un cours où le professeur juge pédagogiquement bénéfique d’inviter ses élèves à partager leurs opinions et leurs savoirs sur un sujet dont ils ignorent tout, afin de les impliquer dans leur apprentissage en leur donnant confiance en eux, quitte à ce que le contenu du cours en pâtisse. Antonyme : ‘cours ex cathedra’.


Dragées:
 


Dernière édition par Tsadkiel Seligsen le Dim 19 Mar - 18:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 252
| AVATARS / CRÉDITS : Eddie Redmayne (by ultraviolences).
| SANG : Mêlé, anciennes origines moldues.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Les scolopendres
| PATRONUS : Un dalmatien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Mar 14 Mar - 13:14

Saul fait partie des premiers à pénétrer dans la salle de classe du Professeur McGonagall, qu'il salue en passant devant son bureau. Le cours de métamorphose est l'un des préférés du Serdaigle, même s'il dit ça à chaque cours auquel il participe, en vérité. Il se dirige sans réfléchir vers l'une des tables libres juste devant le bureau du Professeur, sa table habituelle, d'ailleurs, et dépose son sac au sol contre l'un des pieds de sa chaise avant d'en extirper manuel, parchemins, plume et encrier. Puis le cours commence et les yeux de Saul brillent d'excitation en voyant le tableau apparaître devant eux. Inanimatus apparitus, passionnant ! Déjà quelques élèves y vont de leur petit commentaire quant au sujet du cours du jour. Saul reste silencieux, tout a déjà été dit.

______________________________

Saul A. Funestar | Seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu'ils peuvent changer le monde y parviennent. (J. K.)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 602
| AVATARS / CRÉDITS : L. Lerman (par moi-même)
| SANG : C'est une question rhétorique, rassure-moi ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même enterré vivant.
| PATRONUS : Un vautour.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Mar 14 Mar - 17:00

Thomas, accompagné de ses acolytes Serpentard, entre dans la salle de classe juste à la suite de Lily Evans et Mary Macdonald qui semblent en pleine conversation sur les gnomes de jardin.
« ...Tu as vu leur tête quand même ! fait la rouquine. Qui voudrait d'une telle horreur chez soi ?
— T'as enfin vu ton reflet dans un miroir, Evans ? »
demande Thomas d'un air goguenard avant d'aller prendre place à une table en compagnie de ses copains hilares.
A peine le temps de sortir ses affaires que le cours commence avec la voix nasillarde sur Professeur McGonagall qui s'amuse, comme chaque année, a épater la galerie avec sa magie. Cette femme est insupportable. Et ceux qui répondent à sa question le sont encore plus, voilà à peine trois minutes que le Serpentard est assis et déjà il a envie d'étrangler une dizaine de personnes.

______________________________
thomas perseus avery
TU ME CROIS LA MARÉE ET JE SUIS LE DÉLUGE.
Welcome to your life, there's no turning back, even while we sleep, we will find you. There's a room where the light won't find you, holding hands while the walls come tumbling down, when they do, I'll be right behind you...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 210
| AVATARS / CRÉDITS : Teresa Oman (Little Juice)
| SANG : mêlé, parents et grands-parents sorciers mais arrière-grand-mère maternelle moldue.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un Moremplis.
| PATRONUS : Un écureuil.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Mar 14 Mar - 17:16

« Ta gueule, Avery ! » lance Madeline en entrant dans la salle de classe juste derrière les Serpentard.
Elle salue sa directrice de maison et va s'asseoir au dernier rang, à une table sur laquelle elle balance son sac de cours sans ménagement. Quelques parchemins froissés s'en échappent et viennent s'étaler sur la table et sur les affaires de l'élève à côté duquel elle s'assoit. La Gryffondor rassemble tout et s'accapare même involontairement de quelques feuilles appartenant à son voisin.
Puis le cours commence mais May n'écoute que d'une oreille, trop occupée qu'elle est à essayer de rassembler tous ses cours (qu'elle finit par foutre en boule) dans son sac. Elle râle et soupire puis porte -enfin !- son attention sur le cours. Inanimaquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 346
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan Schmid
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Mar 14 Mar - 19:29

C'est en compagnie de Peter que Sirius entra en cours de métamorphose. Les premiers rangs étant déjà occupés, ils s'assirent au milieu de la classe. Avec McGo, mieux valait filer droit. Sirius sortit ses affaires calmement mais se permit de rire lorsque Madeline insulta Avery - il y avait des plaisirs auxquels on ne pouvait résister.
Puis McGonagall entama son cours, faisant apparaitre un tableau avec l'habilité qui laissait toujours ses élèves pantois. Plusieurs camarades répondirent à la question sur l'inanimatus apparitus. Sirius n'avait rien à faire. Alors, il se mit à observer Marlene, dont la stupéfaction était drôle, et n'écouta que d'une oreille Tsadkiel qui l'agaçait un peu avec sa science infuse.
Comment il se la ramène, chuchuta Sirius à Peter.

Mais, après tout, c'était un Serdaigle.

Citation :
Compétences :
5/6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 33
| SANG : Sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Poudlard dévorée par les flammes
| PATRONUS : Un chat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Ven 17 Mar - 15:55

Minerva fut ravie de voir que sa question suscita autant d’entrain. Après son petit discours, la plupart des étudiants semblaient attentive et disposée à l’apprentissage – si ce n’est l’attitude habituellement fermée d’Avery de Serpentard, et la distraction chronique d’O’Ddraig de Gryffondor. Une jeune fille de Poufsouffle leva rapidement la main pour répondre à la question. « Inanimatus Apparitus est un sortilège qui permet de faire apparaître des objets, je crois, de la même façon que vous avez fait apparaître ce tableau noir. » Delilah McLeon était loin d’être la meilleure étudiante à son cours l’année passée, aussi la professeure de Métamorphose fut agréablement surprise par l’exactitude de sa réponse.

« Bien résumé, Miss McLeon ! J’accorde 10 points à votre Maison. »

Minerva sourit légèrement à l’intervention de Marlene McKinnon. Cette étudiante à l’esprit vif avait le chic pour poser, en toute innocence, les questions les plus pertinentes. D’un geste de la main, elle invita Lysandre Sirlan, préfet de Gryffondor désigné par ses soins, à prendre la parole. Il se mit, de son agréable accent français, butant maladroitement sur ses R, à expliquer l’étymologie du nom du sortilège. La Directrice de Gryffondor oscilla la tête en signe de son désaccord partiel concernant la seconde partie de sa réponse. Elle se contenta de répondre à la première partie :

« Tout à fait, Mr Sirlan. ‘Inanimatus Apparitus’ signifie littéralement ‘inanimé apparu’, ce double participe passé rend la formulation étrange, vous en conviendrez. Apprenez tout de même, pour parfaire votre intérêt pour la linguistique, que ‘to appear’ vient directement du latin ‘apparere’ ! Nous avons-nous aussi, en langue anglais, une forte influence latine. »

Elle lâcha cela sur un ton de défi léger et complice, marquant sa sympathie pour son étudiant par le ton franc de sa voix tout en gardant son sérieux. Il manquait tout de même des éléments de réponse… Au premier rang, le silencieux Tsadkiel Seligsen semblait se parler à lui-même. Minerva ne savait pas trop comment s’adresser à cet étudiant. Il était doué en Métamorphose mais très renfermé et souvent inadéquat dans ses comportements, sans qu’on puisse réellement le lui reprocher, tant son application au règlement frôlait le fanatisme. De plus, il était le fils d’une de ses anciennes collègues, Phaedra Rosier, une femme sirupeuse et hypocrite, dont Minerva savait qu’elle côtoyait des sorciers plus détestables encore… Toutefois, elle décida de le traiter comme n’importe quel autre élève.

« Mr Seligsen, quelque chose à ajouter à ce qui a été dit ? »


Le Serdaigle prit la parole de sa voix habituellement monotone. Il précisa, d’une perfection troublante, la loi de Gamp et la différence entre le sortilège d’Apparition et de Transfert. Une fois qu’il eut terminé, la professeure de Métamorphose lança :

« Très bien, Mr Seligsen. 10 points pour Serdaigle ! Je vous encourage à lever la main pour participer, la prochaine fois. »

Elle reprit :

« Le sortilège d’Apparition – autre appellation de l'Inanimatus Apparitus, un sortilège supra méga cool, selon Miss McKinnon – n’est donc pas à confondre avec le sortilège de Transfert, que nous aborderons ultérieurement. La loi de Gamp – même si nous l’avons déjà évoquée l’année passée – fera l’objet du cours prochain, si étroitement liée qu’elle est à l’application du sortilège d’Apparition. Elle concerne – notez bien – la vie, la nourriture (par conséquent – avez-vous remarqué que nous nous nourrissions de vivant ?), l’argent (nous y verrons une exception au cours prochain), l’amour, et le temps, ce dernier pouvant être remonté mais jamais convoqué. Mais d’où viennent les éléments nécessaires à l’Apparition des objets qui ne sont pas concernés par Gamp ? »

D’un coup de baguette magique vif, elle effaça l’intitulé du cours du tableau et traça, de gestes plus doux et gracieux, des lignes et des courbes qui se joignirent pour former un dessin complexe.




« Voici le schéma de métamorphose de l’Inanimatus Apparitus. Il est repris à la page 37 de votre Manuel, je vous prie de le sortir ! »

Elle poursuivit :

« Comme le schéma l’indique, les éléments proviennent de l’éther, cette substance environnante invisible, insipide, inodore, intangible, qui permet la circulation des particules et des êtres. Elle est symbolisée, sur votre dessin, par l’obscurité intersidérale. L’éther ne contient pas les éléments nécessaires à la confection des exceptions de la loi de Gamp, symbolisées par les cinq doigts des deux mains (nous verrons demain pourquoi il y en a deux). L’objet convoqué apparait au centre du schéma « cueilli » à même l’éther (c’est l’expression antique). Des questions ? »

[HRP : Si vous n'avez pas de question, ou de réaction, vous n'êtes pas obligés de poster, je répondrai d'ici un ou deux jours pour passer à la pratique ! + Pour ceux qui voudraient rejoindre le cours, il est encore temps ! Vous pouvez écrire que vous y êtes depuis le début.]

Points de présence:
 


Dernière édition par Professeur McGonagall le Lun 20 Mar - 14:41, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 658
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien (by Nini ♥)
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Ven 17 Mar - 20:50

Le cours a à peine commencer que je me fais déjà chier comme un rat mort. D'ailleurs pourquoi j'ai cette image écoeurante du rat de Seligsen crevé dans un coin de couloir dans ma tête là ? Peu importe ! Alors que McGonagall explique je ne sais quel concept linguistique, je me décide enfin à commencer à sortir mes affaires. Je sors de mon sac seulement ce dont j'ai besoin pour écrire: ma plume, mon encrier et un bout de parchemin. Peut-être que je suis sensé noté le cours que la prof est entrain de faire, mais chaque chose en son temps. -Tu vas pas le noter hein ?- Mon niveau est irrattrapable de toute manière. Je jetais encore un coup d'oeil à Astrid qui semblait autant s'ennuyer que moi.

« Les cours vont être longs... » murmuré-je à son attention à voix basse.

J'espère qu'on ne m'entend pas trop. Je sais que ma voix n'est plus aussi discrète qu'avant depuis que j'ai mué ! Je prends ma plume pour écrire sur un coin de mon parchemin quelque chose à l'adresse de ma voisine de table: « Morpion ? » avant de le faire glisser vers elle. Mon écriture est pas terrible, mais compréhensible. En attendant sa réponse, je lève mon regard vers le tableau où McGonagall avait dessiner quelque chose. C'est quoi ce bordel encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 442
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by fassylover
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Slenderman
| PATRONUS : Un canard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Sam 18 Mar - 8:48

Marlene qui portait toujours quatre couches de trop de vêtements luttait à retirer la manche de son manteau et tirait avec force dessus en grimaçant. Elle s’interrompit immédiatement et ouvrit de grands yeux surpris quand elle entendit l’adorable accent français de son préfet claironner juste derrière elle. Ah mince, quel spectacle ridicule elle devait lui fournir là de suite ! Quand il répondit finalement à sa question, elle n’eut d’autre choix de se tourner dans un petit « Hein ? » pris au dépourvu pour l’observer sous les pompons de son bonnet qui lui retombaient devant les yeux. Elle le retira d’un geste brusque pour lui sourire car c’était bien connu, depuis que Lysandre était passé préfet, il incarnait si bien l’autorité à ses yeux, qu’elle buvait toujours chacun de ses propos. Le garçon était tellement brillant. Bien sûr, Tsadkiel ne résista pas à l’opportunité de casser ce moment de connivence qui se créait entre eux et vint balayer d’un revers de cape la moitié de la réponse de Lysandre, ce qui plaça Marlene dans une situation très compliquée. Nouveau crush ou intégrité intellectuelle ? Elle se pencha tout simplement vers le garçon de sa maison pour lui murmurer « Merci Lysandre, ta réponse est bien plus intéressante … » avant de lui lâcher un clin d’œil et se pencha vers son parchemin pour recopier mot par mot toute la réponse de ... Tsadkiel (dûment complétée par celle de leur Professeure) ! Elle se courba au-dessus de son parchemin pour que Lysandre ne remarque pas qu’elle ne recopie pas sa réponse à lui, elle n’aurait pas voulu le vexer ! ll était mignon mais bon, on ne rigolait pas avec la faim dans le monde.

Elle aurait malgré tout préféré étudier le sortilège de transfert et leva la main car elle avait mille questions à poser à ce sujet à leur professeure mais elle l’abaissa tout aussi rapidement quand Mrs McGonagall précisa qu’elle aborderait ce sortilège au cours d’une autre classe. Et elle nota de manière tout à fait exhaustive tout le reste des explications avant d’observer le schéma en comptant sur ses propres doigts le nombre d’exceptions qu’elle avait noté pour voir si elle n’en avait oublié aucune, le compte y était, c’était tout bon. Elle était prête pour la suite du cours et reposa sagement sa plume devant elle.


Dernière édition par Marlene McKinnon le Sam 18 Mar - 9:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 241
| AVATARS / CRÉDITS : William Moseley
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : subir le doloris
| PATRONUS : un rat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Sam 18 Mar - 9:08

Dès que ça parlait latin, ça manquait jamais d’endormir le blondinet … Ainsi, plutôt que d’écouter les explications de ses camarades et de leur professeure, Peter égara son regard dans la salle pour compter les élèves présents comme s’il avait été en charge de l’appel. Quand il remarqua Mary MacDonald assise juste à côté de lui, son coeur manqua un battement, et il fixa son regard sur son parchemin vierge. Il n’avait pas fait exprès de s’asseoir là et était embarrassé à l’idée que la jeune fille puisse lire dans ce geste maladroit toute la force des sentiments qu’il éprouvait pour elle … Heureusement, Sirius arriva bientôt et Peter put de nouveau respirer ! Où était-il passé pendant tout ce temps ? Peter n’avait pas l’habitude d’être tout seul sinon il faisait toujours n’importe quoi, comme s’asseoir à côté de Mary par exemple. Mais son ami était davantage intéressé par l’intervention studieuse d’un jeune aiglon assis au premier rang. Peter n’avait rien écouté de ce qu’il avait dit mais était par principe toujours d’accord avec Sirius, aussi acquiesça-t-il vivement. « Ouais fais apparaître une massue au-dessus de ma tête et assomme moi directement avec, c’est pareil que d’écouter Tsadkiel … » et il rit doucement, plutôt fier de lui, pour cette réflexion qu’il n’aurait jamais osé adresser à l’intéressé s’il lui avait fait face … il était quand même plus grand que lui. Peter fit quand même l’effort d’ouvrir son livre de métamorphose entre son camarade et lui car il aurait été bien embêté que le Professeur McGonagall remarque qu’il n’écoute rien du tout. S'il n'était pas d'humeur à faire gagner des points à sa maison, il n'était pas non plus d'humeur à en faire perdre. « C'est quelle page ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 333
| AVATARS / CRÉDITS : Adelaide Kane by <avengedinchains>
| SANG : Pur, j'crois.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une pelote d'aiguille qui bouge
| PATRONUS : Une Gazelle !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Sam 18 Mar - 13:26

Astrid était assise à côté d'Alexandre et elle voyait déjà arriver les deux heures d'ennui. Le cours commença et la jeune fille décrocha au second mot à peine de la professeure de Métamorphose. Elle soupira, sans faire attention à tous ceux qui prenaient la parole. C'est qu'ils se battaient comme des bêtes pour avoir les faveurs d'une femme de quarante balais quand même !
Rozen s'activa à côté d'elle tandis qu'elle regardait sa plume d'un air fatigué. Elle serait bien restée dans son lit...! Mais non ! En plus, McGo était sa directrice de maison, elle n'était pas assez folle pour se jeter dans la gueule du dragon !
Alexandre lui présenta une feuille avec un seul mot écrit, et Astrid lui souri. Avec plaisir, un morpion sorcier, trop bien. Elle sortie discrètement sa baguette et fit mine de la poser sur la table innocement. Elle fit un geste et une petite croix qui était en fait deux baguette croisées s'inscrivit en haut à gauche. Elle fit un clin d'oeil à Alexandre d'un air complice. On s'occupe comme on peu !



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 275
| AVATARS / CRÉDITS : ϟ Thomas Brodie-Sangster • by Niclas
| SANG : ϟ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son frère maculé de sang
| PATRONUS : Lynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Sam 18 Mar - 15:47

Je détestais la métamorphe. Certes, je devais convenir que le professeur McGonagall était l'une des meilleurs dans le domaine et que l'idée de pouvoir faire apparaître des objets de nul part était "super cool". Mais pas quand vous-même, vous en étiez incapable. Je pouvais dire que j'étais bon, voire même très bon dans certaines autres matières mais dans tout ce qui concernait le changement et l'apparition, j'étais un véritable botruc.
Durant les six dernières années, j'avais essayé de comprendre pourquoi j'étais incapable de produire le moindre progrès dans cette matière, aidé des conseils bienveillants du professeur. Mais rien n'y faisait. Dans moins d'un an, je passerai les ASPICs et ça allait certainement être la même catastrophe que pour mes BUSEs. D'autant plus que je sentais bien que mon cas exaspérait de plus en plus McGonagall. Alors j'entrais dans la salle en trainant, m'asseyant au fond et laissant les autres parler, bien que je connaissais la réponse et la théorie.
Aujourd'hui, McGo avait décidé de traiter de l'Inanimatus Apparitus qui, pour nous, les Septièmes Années, devait être de la révisions. Enfin pour les autres ... Moi j'aurais sans aucun doute autant de mal qu'un première année à faire apparaître le moindre petit mouchoir ou verre ...

Citation :
Métamorphe - 2/6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 141
| AVATARS / CRÉDITS : Adrien Sahores (made by soft parade)
| SANG : Né-moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, raide mort
| PATRONUS : Inconnu
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Sam 18 Mar - 18:23

Avant le début du cours, Theo passe par la volière pour y déposer son bon d'abonnement à Quidditch Magazine qui a expiré y'a plus d'une semaine déjà. Et comme la coupe d'Europe repart bientôt, y'a intérêt à ce qu'il reçoive les numéros s'il veut se tenir au courant des matches, hors de question qu'il se retrouve hors-jeu.
En arrivant dans la volière, le Poufsouffle fait son affaire, appelle une chouette, accroche le bon à sa patte et s'apprête à repartir lorsqu'il trébuche comme une bouse, s'étale de tout son long sur le sol rempli de foin, de merde, de plumes, bref et effraie tous les oiseaux qui s'envolent d'un même mouvement, certains larguant de bonnes grosses fientes en prenant la fuite. Ah lala, trop bien dès le matin.

C'est donc recouvert de fientes d'oiseaux que Theo fait son entrée dans la salle de classe, déjà bondée, du Professeur McGonagall qu'il salue au passage d'un joyeux « Bonjour M'dame ! » avant d'aller rejoindre une table libre juste derrière Proserpine (qui lui fait la tronche depuis ce matin car il a eu le malheur de lui dire que son noeud dans les cheveux lui donnait l'air d'un caniche à sa mèmère).
« Pst, hé ! Poppy, retourne-toi, dit-il en tirant sur les pointes des cheveux de la Poufsouffle. Fais pas ta chieuse, c'est bon ! Arrête de toujours faire la gueule... »
Theo soupire et se laisse retomber contre le dossier de sa chaise. Il abandonne, les filles c'est vraiment trop casse-cognards, surtout Proserpine, d'ailleurs, c'est comme si elle avait ses règles toute l'année, toujours à prendre avec des pincettes en plus d'une paire de gants en peau de dragon.
Le cours commence, Theo se tait, laisse les autres parler puis essaye de suivre mais ne calcule rien du tout à cette histoire d'éther-je-ne-sais-quoi. Il plisse les yeux comme si le fait de voir à demi allait changer quelque chose à la façon d'appréhender le schéma compliqué que la prof a fait apparaître au tableau, mais rien n'y fait, même en penchant la tête, à droite, à gauche, non, ça vient pas.

(3 / 6)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 170
| AVATARS / CRÉDITS : Danielle Campbell
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : une petite chèvre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Dim 19 Mar - 20:33

Était-elle nulle parce qu'elle détestait la métamorphose ? Détestait-elle la métamorphose parce qu'elle était nulle ? La question demeurait sans réponse. Toujours était-il que c'était avec des pieds de plomb qu'elle rejoignit la salle de cours ce jour-là. Avait-on idée d'enseigner une branche de magie aussi honteusement rébarbative et ridiculement complexe ?

Elle tenta de se faire discrète en passant la porte. Avec un peu de chance, le Professeur McGonagall finirait peut-être par l'oublier. Discrètement, ignorant ses quelques amis, trop proches du bureau, elle se glissa dans le fond de la classe et s'assit à un banc non loin d'Arthur McLane. Il était presque aussi mauvais qu'elle. S'il devait y avoir un accident pendant la partie pratique du cours, ce serait probablement dans leur coin, pensa la Serdaigle, fataliste.

Rapidement, elle s'avachit sur son bureau. Son regard révéla un vide sidéral. Une vache regardant passer les trains aurait eu l'air plus vive. Heureusement, la bave ne coulait pas encore au coin de la bouche de la brunette. N'entendant que des bribes des interventions de ses camarades, elle n'avait absolument rien compris de ce dont il était question. Il ne lui restait plus qu'à redouter le moment où l'ennui de la théorie ferait place au désastre de la pratique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 98
| SANG : pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : un boa constrictor
| PATRONUS : une souris
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Jeu 23 Mar - 15:32

Quand Theo se pointa et s'installa derrière elle, Poppy n'avait toujours pas digéré la remarque du matin et bien sûr il le lui fit remarquer. Elle lui lança son regard noir en lui montrant le dos de sa main. Elle baissa ses doigts de sorte à ne laisser que l'index et le majeur debout formant un V *. Qu'est-ce qu'il pouvait être lourd parfois !! Elle se demandait parfois pourquoi ils étaient amis .. A peine eut-elle le temps de se retourner que la Professeure reprit la parole et afficha euh … une image … hum .. Ok … Entre l'image et le flot de parole de McGo, Proserpine décrocha complètement, elle tenterait de copier sur ses voisines de devant. Trouvant le temps long elle déchira un petit bout de parchemin et écrivit de sa jolie plume « tu pues Wadge ». Elle le posa en douce sur le bureau de son « ami » ..


*english fuck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 334
| AVATARS / CRÉDITS : Hayden Christensen | by me
| SANG : Pur comme Prewett !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un Doxy
| PATRONUS : Un Berger Suisse
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Jeu 23 Mar - 18:00

J'écoutais d'une oreille distraite la réponse que donna un Serdaigle en m'enfonçant dans ma chaise. Depuis le début de l'année, et encore plus que d'habitude, je n'avais pas la tête à ça. Je n'écoutais rien de ce qu'on me disait. Offrait des sourires tristes plus significatifs que je ne l'aurais voulu. Et ce n'était pas le cours de Méta qui allait y changer quelque chose. En plus, je détestais la partie théorique. À mes yeux, c'était inutile car ce n'était pas en étudiant un bouquin qu'on arrivait à formuler un sort. Tout ce qui était nécessaire, c'était la pratique et rien d'autre.

McGo nous demanda alors de sortir le livre. D'un coin de l’œil, j'aperçus Moran le faire. Mais... Je ne sais pas. Mes membres refusaient de m'obéir. J'avais l'impression qu'un poids entier s'écrasait sur ma personne et que j'étais prisonnier d'une telle lassitude que faire le moindre mouvement me demandait un effort considérable. Je n'avais pas envie de bouger. J'avais envie de rien faire. Juste rester dans mon coin, qu'on me laisse tranquille. Ne plus venir à ces cours de bouse de Sombral qui ne servaient à rien, pendant que d'autres innocents se faisaient tuer comme mes parents. J'avais vraiment hâte de quitter ce château. Pour enfin servir à quelque chose, avoir l'impression d'être utile dans la société. Pas simplement suivre bêtement les consignes d'un prof ou d'un livre.

Mon visage était neutre et mon regard, vide. J'étais là, mais en même temps je n'y étais pas. J'étais ailleurs, perdu dans mes pensées, oubliant un peu que j'aurais dû me concentrer au lieu de pleurer sur mon sort. J'aurais voulu suivre ce cours, comme mes parents l'auraient voulu. Mais je n'y arrivais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus

Revenir en haut Aller en bas

[Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Sujets similaires

-
» Annabuses, ou comment réussir son exam... , de A. Lasornette
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
» Faut-il fêter le 30 septembre ?
» 11 SEPTEMBRE AUGUSTO PINOCHET OU RAROUL CEDRAS ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-