GRYFFONDOR : 1040 pts | POUFSOUFFLE : 390 pts | SERDAIGLE : 735 pts | SERPENTARD : 880 pts

Partagez|

[Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 756
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Nightblood (bazzart)
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Jeu 23 Mar - 20:46

Luzia arriva dans la foulée de Marlene et vint s'asseoir aux côtés de Moran.
Je peux ?
Elle sortit de quoi prendre des notes et observa les autres élèves le temps que le cours commence.

Le Professeur McGonagall fit apparaître l'intitulé de la leçon et, aussitôt, des doigts fusèrent pour apporter des éléments de réponse. Luzia se tourna vers Moran, qui devait déjà tout connaître sur le sujet.
Mais d’où viennent les éléments nécessaires à l’Apparition des objets qui ne sont pas concernés par Gamp ? demandait le Professeur à ses élèves.

Alors là... Luzia avait beau réfléchir, elle n'en savait strictement rien. Mais, en élève attentive, elle prit des notes sur son parchemin. Comprendrait-elle, plus tard, ce qu'elles voulaient dire ?

Citation :
Compétences : 2/6

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Mar 28 Mar - 14:56

Le Professeur McGonagall parcourut sa salle de classe de son regard attentif et bienveillant.  Pas la moindre question, c’est que tout semblait clair ? Pourtant, il lui semblait – et cette pensée l’attrista – qu’un bon nombre d’étudiants – notamment de sa propre maison – ne portaient qu’une attention distraite à ce premier cours de l’année. Son regard se porta sur Prewett, jeune étudiant de Gryffondor pour lequel elle éprouvait la plus vive sympathie, et dont, bien sûr, elle savait la tragédie qui avait ébranlé sa famille, ainsi que toute la communauté sorcière. Elle lui adressa un sourire bref et discret. Le Professeur Dumbledore l’avait déjà évoqué dans son discours de bienvenue, ce cours n’était pas le lieu pour en parler.

« Bien ! » , enchaina-t-elle vivement, « Puisqu’il n’y aucune question, je juge donc que tout est compris. Nous pouvons passer sans inquiétude à la partie pratique ! »

D’un geste fluide, elle leva sa baguette et fit apparaître, dans une succession de petits claquements, un objet aléatoire devant chaque étudiant. Là, une simple plume, ici, un vase chinois. Un étudiant se retrouva avec une brosse à récurer les ongles.

« L’exécution du sortilège d’Inanimatus Apparitus est délicate. Aussi, nous passerons par une première phase d’apprentissage qui consistera à imiter la morphè de l’objet qui se trouve devant vous, faire apparaître un objet sans exemple physique étant particulièrement difficile pour les novices. Souvenez-vous, la morphè d’un objet est définissable selon cinq critère : le volume, la couleur, la texture, le poids, la brillance. Chacun de ces critères peut-être poussé à l’extrême exactitude, conduisant à l’analogie parfaite ! Prenez le temps d’évaluer votre objet, de l’observer, de le soupeser… Une fois chose faite, lancez ‘Inanimatus Apparitus’, en gardant la morphè bien en tête ! »

Alors qu’elle parlait, ses yeux félins s’étaient plantés sur Oorlos et Rozen qui, depuis le début du cours, semblaient pris par une prise de note effrénée, en alternance sur le même parchemin. « Un beau travail d’équipe, sans doute… », se dit-elle, ironiquement. La jeune Gryffondor avait posé sa baguette sur la table, et le professeur trouva là une bonne occasion d’impliquer ces deux étudiants dilettants. Minerva décrivit précisément, de sa baguette magique, le geste du sortilège. Elle laissa un court silence avant de reprendre :

« Miss Oorlos, vous semblez impatiente de passer à la partie pratique de ce cours ! Ayez l’amabilité de nous faire une petite démonstration, pour commencer. »

[HRP : Astrid Oorlos commence par répondre, ensuite chacun peut lancer son premier essai. Vous avez droit à trois essais. Vous êtes libres de choisir l’objet devant vous (tant qu’il n’est pas exclu par Gamp Wink). Précision : aux étudiants attentifs aux explications depuis le début du cours, vous bénéficiez d’un point de compétence provisoire (+1 pcp) pour le premier essai ! En cas de réussite partielle au premier essai, vous pouvez garder ce pcp pour le deuxième essai, ensuite le 'découragement' vous l'enlèvera pour le troisième. Laissez parler votre imagination quant aux résultats de vos échecs comme de vos réussites partielles ! Et bon amusement !]

Etudiants attentifs:
 

Points de présence:
 


Dernière édition par Professeur McGonagall le Mer 29 Mar - 17:49, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 459
| AVATARS / CRÉDITS : Gemma Arterton | alittlebitofrain
| SANG : Toujours Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi, ruinée
| PATRONUS : Un puma
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Mar 28 Mar - 16:25

Astrid n'écouta absolument rien de tout ce que le professeur lui dit. De un, elle n'en avait rien à faire, de ce cours et en plus elle ne comprenait pas très bien comment un objet pouvait sortir de nulle par...! Fin bref, la méta, c'était trop nébuleux pour la galloise. Alors forcément, tout pouvait la déconcentrer, surtout Alexandre. Pris dans une partie de morpion endiablée, la jeune fille sursauta brusquement en entendant son prénom dans la voix de sa directrice de maison. Ses joues rosirent et elle réalisa qu'elle avait un objet en face d'elle, un petit objet une espèce de marque page bizarre. Elle... Elle devait reproduire ce marque-page ? Elle ne savait même ce qu'elle devait faire ! Puis...C'était quoi la formule ? " Euh, oui oui une démonstration, bien sûr professeur" dit-elle en déglutissant.
Sa seule chance, c'était que Merlin soit de son côté maintenant.

"Inanimatus Apparitus !" tenta-t-elle sans être convaincue.
Compétences : 2/6

3 : C'est une réussite ! Un truc de la forme du machin (Astrid n'est pas certaine que ce soit un marque page) sur son bureau apparaît devant elle.
1 - 6 : Réussite partielle, quelle forme bizarre ...
2 - 4 - 5 : Échec, la seule chose qui va apparaître, c'est un "Troll" sur sa copie.


Dernière édition par Astrid Oorlos le Mar 28 Mar - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 5038
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Mar 28 Mar - 16:25

Le membre 'Astrid Oorlos' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 108
| AVATARS / CRÉDITS : Valingaï + signature anaëlle (Bazzart)
| SANG : Pur, il paraît.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa mère
| PATRONUS : Un ours polaire
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Mar 28 Mar - 18:00

Tsadkiel n’avait pas levé la main, en effet. C’était plus fort que lui. Pourtant, il connaissait parfaitement ce que voulait la convention : lever la main, attendre l’invitation du professeur, baisser la main, répondre à la question, s’arrêter de parler lorsqu’on avait répondu. A croire que ces vacances loin de Poudlard lui avaient fait désapprendre les automatismes sociaux qu’il était parvenu à développer jusqu’ici… Le jeune garçon baissa les yeux, gêné.

Et c’est les yeux toujours rivés sur son parchemin qu’il écouta la suite du cours. Ça alors, selon le Professeur McGonagall, le sortilège d’Inanimatus Apparitus était bel et bien « super méga cool » ? Tsadkiel resta perplexe quelques secondes. Était-ce sincère ou ironique ? La première option induisait deux résultantes aussi absurde l'une que l'autre : 1. « Supra méga cool » était un qualificatif s’avérant approprié au sortilège d’Inanimatus Apparitus. 2. Le Professeur de Métamorphose était à ce point idiote et incompétente qu’elle croyait l’expression adéquate. La deuxième option était nettement plus plausible, d’autant plus que le jeune Serdaigle savait bien qu’il éprouvait des difficultés à comprendre ce qu’on appelait ‘ironie’. C’était très difficile. Dans un premier temps, il s’agissait de l’identifier (ce qui se faisait par la logique), dans un second, il fallait deviner ce que la personne avait voulu dire. Tsadkiel n’avait aucune idée de ce qu’avait bien pu vouloir dire son professeur de Métamorphose et il s’en trouva fort ennuyé. Était-ce une ‘ironie piquante’, visant à mettre en exergue l’inadéquation de l’expression et souligner l’insolente bêtise de McKinnon ? Ou s’agissait-il d’une ‘ironie de connivence’, visant à exprimer une sympathie quelconque, comme lorsque les gens s’imitent les uns les autres pour se faire accepter ? Ne voyant aucune raison pour le Professeur McGonagall de se faire accepter de McKinnon, l’adolescent jugea qu'il valait mieux suivre la suite du cours que de poursuivre plus avant cette réflexion stérile.

Lorsque le professeur afficha le schéma de transmutation au tableau et qu’elle demanda aux étudiants d’ouvrir leur manuel, Tsadkiel s’exécuta. Le dessin qu’il découvrit le subjugua, tant il semblait équilibré et juste. A l’aide de la légende, il en identifia chacune des composantes à mesure que McGonagall en énonçait les principales. Il fut heureux qu’aucune question idiote ne vienne ralentir le flux intense de ce premier cours passionnant. Le Professeur de Métamorphose enchaîna promptement sur la partie pratique : une occasion de mettre en application le savoir qu’ils venaient d’acquérir. Etrangement, elle demanda à Oorlos de faire une démonstration devant toute la classe. La Gryffondor était-elle particulièrement douée dans la pratique de ce sortilège ? A la connaissance du Bleu-et-bronze, elle était dépourvue de tout talent en la matière. Tsadkiel se tourna vers elle et fixa le marque-page qu’elle avait devant elle, faisant l’exercice pour lui-même d’identifier la morphè de l’objet. Sa connaissance se confirma puisque l’élève se vautra lamentable. Le jeune Serdaigle se tourna vers son propre objet, indifférent à cet échec attendu. Son regard pétilla lorsqu’il constata ce qui était apparu sur sa table : un carrosse en plomb, comme ceux qu’il avait lorsqu’il était petit. Il passait des heures à jouer à tourner leurs roues, produisant, en plus de la ‘jouissance du cycle’, un apaisant grincement. Tsadkiel prit le jouet dans sa main et se concentra sur l’évaluation de ses critères, tentant d’imprégner sa rétine et sa main du moindre détail. Après quelques minutes, il posa le carrosse à sa droite, se saisit de sa baguette et lança :

« Inanimatus Apparitus »

Compétence : 5+1 / 6

1, 5, 4 : Sous son regard pétillant d’excitation se matérialise un carrosse de plomb à l’exact identique !

2, 6, 3 : Difficilement, quelque chose qui ressemble à un carrosse apparait. Il est un peu plus grand et comporte cinq roues. Horreur ! Tsadkiel a confondu l’objet qu’il avait sous les yeux avec le souvenir de son jouet d’enfance. Celui-ci avait trois roues, l’autre quatre. D’où vient cette cinquième roue au carrosse ?

Dragées:
 


Dernière édition par Tsadkiel Seligsen le Mer 29 Mar - 17:36, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 5038
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Mar 28 Mar - 18:00

Le membre 'Tsadkiel Seligsen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 948
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by lux aeterna
| SANG : ♣ Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Mar 28 Mar - 18:35

Moran avait regardé son poto de l'extrême, Fabian venir s'asseoir à côté de lui. Il lui souri de toute ses dents, que serait un bon cours de méta sans Prewett à ses côtés ? Luzia vînt s'asseoir de l'autre côté de lui, et Serpentard la salua poliment en lui donnant l'autorisation de s'asseoir. Elle devrait le savoir depuis le temps, il le mordait pas...
Forcément, le jeune homme connaissait la réponse à la question du professeur et le regard que lui jeta le Gryffondor le fit sourire. Il lui répondit par un clin d'oeil, histoire d'oublier son agacement devant le refus de la professeure de l'interroger.
Bien évidemment qu'il connaissait la loi de Gamp. Encore heureux ! Quand au dessin que faisait McGo, il l'avait déjà vu dans un manuel. Il ne l'avait peut-être pas mémorisé complètement, mais il l'avait déjà vu. Son livre ouvert, il le mit entre eux deux, comprenant très bien que Fabian était bien loin à ce moment là du cour de métamorphose. Compréhensif, Moran ne lui dit rien, se contentant d'écouter attentivement la prof, qui semblait étonné de ne voir aucune question.
Elle désigna Astrid pour faire une démonstration et le jeune homme souri, Gabin allait pouvoir admirer l'élue de son cœur se vautrer misérablement. Ce qu'elle fit. Le garçon se tourna vers son objet, une barrette à cheveux qu'il regarda dans le détail avant de se préparer à jeter le sort. Hors de question d'échouer, là.

"Inanimatus Apparitus" incanta-t-il, absolument concentré.
Compétence : 5+1/6

5 - 6 - 4 : Ce n'est pas tout à fait ça. Une forme se créée mais, elle est... c'est comme si la barrette était siamois !
1 - 2 - 3 : Réussite complète, un sourire s'étend sur le visage du jeune homme.


Dernière édition par Moran J. Powell le Mar 28 Mar - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 5038
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Mar 28 Mar - 18:35

Le membre 'Moran J. Powell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 748
| AVATARS / CRÉDITS : © tumblr
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Mar 28 Mar - 20:07

Une botte en caoutchouc jaune apparut sur son pupitre et le sourire de Marlene s’élargit, il était temps de passer à la pratique. La métamorphose était une matière qu’elle trouvait complexe et dont les subtils arcanes tenaient bien souvent son cerveau en échec. Elle s’emmêlait souvent les pinceaux dans la théorie et déjà son esprit distrait s’attachait à de nombreuses interrogations bien évasives. Si la loi de Gamp ne permet pas de faire apparaître la vie, alors est-ce que j’ai bien fait de sauver toutes les limaces que je crachais le jour où l’autre crétin m’a envoyé un crache-limaces en pleine face ? Est-ce que c’était des vraies limaces ? Est-ce que c’était un transfert ? Et serpensortia alors ? Mon dieu, et si tout le monde qui nous entoure n’est qu’une illusion ? Et si la magie n’existe pas ? Ou si seule la magie existe ? Holalala, les nœuds !

Le problème qu’elle éprouvait souvent en métamorphose était que bien souvent la compréhension s’avérait utile à la bonne exécution pratique. Elle avait toujours été meilleure dans les matières qui lui paraissaient - peut-être de son point de vue totalement biaisé d’ailleurs - plus instinctives. Toute occupée qu’elle était à appréhender l’objet qu’elle devait faire apparaître, elle ne s’occupa pas du cuisant échec de sa camarade de maison et copine duelliste. Elle manipulait l’objet et le faisait tourner dans ses mains pour s’imprégner de ses caractéristiques et alla même jusqu’à fourrer son nez dans la botte pour s’immerger de l’odeur et à tester la résistance du caoutchouc entre ses dents. « Bien, bien, bien … » murmura-t-elle pour elle-même comme si elle était en train de prendre des notes mentales alors que absolument pas.

Elle se redressa et remonta finalement les manches de sa robe pour exécuter avec précision le geste du sortilège et réciter distinctement « Inamitus Apparitus ! ».

1, 2 : Jolie réussite quoi que la botte soit un peu plus mate et moins brillante, mais pour Marlene, c’est tout pareil ! Un large et incrédule sourire éclaire son visage. « Hé, t’as vu Hazel, j’ai réussi, c’est dingue ! ». C’est que ça devait payer de bachoter l’été …

3, 4 : Premier essai honorable, la semelle est complète mais il manque la partie en caoutchouc qui recouvre les orteils.« Hé, t’as vu Hazel, y’a peut-être moyen de lancer une mode au FestiWitch ! ». Elle s’amuse à passer sa main dans la botte pour voir ses doigts ressortir et se demande si c’est comme ça que les nu pieds ont été inventés. « Ah bah non, c’est deux fois le pied gauche ! ».

5, 6 : Absolument rien n’apparaît, Marlene est déçue. « Dis Hazel, tu m’aides ? Qu’est-ce que j’ai mal fait tu penses ? ».

MÉTAMORPHOSE : 3 + 1 / 6

______________________________
She was too quiet or she was too loud
She took things too seriously, or not seriously at all. She was too sensitive, or too cold-hearted. She hated with every fiber of her being, or loved with all her heart. There was no in-between for her.


Dernière édition par Marlene McKinnon le Mer 29 Mar - 12:20, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 5038
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Mar 28 Mar - 20:07

Le membre 'Marlene McKinnon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 398
| AVATARS / CRÉDITS : © beylin
| SANG : ⊰ Mêlé sur de nombreuses générations.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Subir le doloris
| PATRONUS : Un rat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Mar 28 Mar - 20:40

Le Professeur McGonagall reprit ses explications mais le maraudeur qui était en train de se moucher très audiblement dans un mouchoir en tissu n’entendait rien. Faute d’avoir pu bénéficier d’une douche bien chaude ce matin, il avait sauté sous l’eau glaciale sans prendre la peine de se sécher les cheveux avant de filer en direction de la grande salle. C’est qu’il allait finir enrhumé par Merlin ! Il rangea son mouchoir dans sa poche en reniflant encore un peu. Aussi, quand le Professeur McGonagall fit apparaître sur son pupitre un nouveau mouchoir en tissu, il ne percuta pas immédiatement, et répondit sagement « Merci Professeur ! ». Il tendait déjà la main vers l’objet pour finir de se moucher mais remarqua à temps que chacun avait également reçu un objet autour de lui. L’anecdote était parfaite pour lui faire comprendre l’utilité du sortilège, jamais plus il ne manquerait de mouchoirs de poche ! Enfin toutes ces considérations étaient bien jolies, mais ça ne lui disait pas comment faire à lui … « Inami … » Mince alors, son nez lui grattait. « Inamitus Apparitchaaaa ! » éternua-t-il en recouvrant de postillons son pauvre voisin devant lui qui se figurait être Thomas Avery. Peter blêmit. « Han ! Excuse-moi Thomas, j’ai pas fait exprès, je crois que je suis enrhumé … ».

1, 2 : Des mouchoirs colorés noués les uns aux autres, et qui n’ont rien à voir avec celui de son modèle, sortent de la baguette de Peter comme de la manche d’un clown pour atterrir sur Avery. Peter se penche pour commencer à l’essuyer avec. « Tu vois comme ça tu peux t’essuyer, c’est bien ! ».

3, 4, 5, 6 : C’est une pétarade qui sort de sa baguette et qui explose en plus à l’oreille d’Avery. « J’suis vraiment désolé … Tu veux mon mouchoir pour t’essuyer ? » propose-t-il en lui tendant maladroitement le mouchoir dans lequel il s’est déjà mouché plutôt que celui propre de leur professeure.


MÉTAMORPHOSE : 2 / 6


Dernière édition par Peter Pettigrow le Mer 29 Mar - 12:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 5038
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Mar 28 Mar - 20:40

Le membre 'Peter Pettigrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 899
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Mer 29 Mar - 11:54

Alors qu'on est bien lancé dans notre partie endiablée de morpion, nous n'écoutons pas la professeure. Je soupçonne Astrid de tricher. Je daigne lever le nez de mon parchemin en attendant McGonagall qui s'adresse à ma partenaire de jeu. Je tourne ma tête vers cette dernière et je ris discrètement quand on lui prie de faire la démonstration. Je savais que cela serait forcément tombé sur l'un de nous deux. Soit elle, soit moi. Et manque de chance pour, c'est pour sa tête. Sans grande surprise, elle rate son sort, ce qui me donne une bonne raison pour encore me moquer d'elle. De toute façon j'ai le même niveau qu'elle donc j'ai le droit.
Je regarde les autres faire puis je tourne mon regard vers le niffleur tirelire posé devant moi. Je m'éclaircis la voix, pas très convaincu. « Animatus Apparitus ! »

2: L'impossible se produit: un autre niffleur tirelire fidèle à l'original apparaît ! « Par Merlin, j'ai réussi ! » dis-je à Astrid, choqué.
1 - 4: C'est moins pire que ce que je pensais. Il manque deux pattes à mon niffleurs et il a perdu ses poils, la surface est toute lisse... Et y'a pas le trou pour mettre les pièces.
3 - 5 - 6: C'est un échec cuisant et prévisible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 5038
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Mer 29 Mar - 11:54

Le membre 'Alexandre O. Rozen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 223
| AVATARS / CRÉDITS : Boyd Holdbrook
| SANG : Noblement pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa famille et lui en mendiants
| PATRONUS : Un serpent
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus Jeu 30 Mar - 15:53

Gabin pensait sincèrement que les cours de métamorphose de Mrs. McGonagall étaient intéressants. Il ressentit beaucoup d'empathie pour Astrid qui se fit désigner pour faire la démonstration. Il avait connaissance que la jeune fille avait des difficultés dans cette matière. La pauvre rata son sortilège sous les moqueries d'Alexandre. Ce n'était pas méchant, les deux cinquième année se valaient en métamorphose, d'après ce que Gabin avait compris. Ils auraient dû être plus sérieux, tout de même ! Le poufsouffle jeta un oeil à ce que faisait Moran. Il venait de lancer le sort, mais ce ne fut qu'une réussite partielle. La barrette avait une forme bizarre. « Tu réussiras la prochaine fois ! » encouragea-t-il son meilleur ami avant de se tourner vers son propre objet. Un chapeau irlandais. Il l'observa attentivement pendant de longues secondes. « Animatus Apparitus ! »

(Compétence: 4/6 --> 5/6)
5 - 3: Le sort fut une réussite ! Le couvre-chef fut répliquer à l'identique. Gabin mit la réplique du chapeau sur sa tête en faisant un grand sourire.
Le reste: La réussite ne fut que partielle. Etonnamment, son chapeau eut pris une forme carrée. Oui, carrée. Et le vert était beaucoup moins vif que sur le modèle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus

Revenir en haut Aller en bas

[Septembre 1974] L'Inanimatus Apparitus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Sujets similaires

-
» Annabuses, ou comment réussir son exam... , de A. Lasornette
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
» Faut-il fêter le 30 septembre ?
» 11 SEPTEMBRE AUGUSTO PINOCHET OU RAROUL CEDRAS ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-