Venez découvrir et commenter la Gazette de Mai 1975, ici !
C'est les vacances, sur ATDM ! Au programme, croisière autour du monde et camp de vacances version Sang Pur en Transylvanie. Plus d'explications ici ! Vous retrouverez Poudlard à la rentrée, passez un bon été !
Un premier atelier a été ouvert par Mrs Lerouge pour les Sang Pur en Transylvanie. Au programme : entraînement aux sortilèges impardonnables. Vous êtes attendus juste ici !
Venez vous inscrire pour le premier match d'Aquaquidditch de cette croisière !
Pour les nouveaux adultes, n'oubliez pas de nous signaler vos changements de bannières.

Partagez|

"Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation " [Gabin & Astrid]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 334
| AVATARS / CRÉDITS : Adelaide Kane by <avengedinchains>
| SANG : Pur, j'crois.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une pelote d'aiguille qui bouge
| PATRONUS : Une Gazelle !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: "Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation " [Gabin & Astrid] Mar 14 Mar - 19:34

"Cependant, dans mon âme, un regard chimérique vient montrer ton fantôme à mes aveugles yeux" Fabrice Colin

"Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation"

Même si le match ne concernait pas vraiment les Gryffondor, la jeune Astrid Oorlos, cinquième année et batteuse elle-même de son équipe n’avait pas pu résister à l’envie d’assister au match de Quidditch. Elle ne se considérait pas comme quelqu’un de doué, mais elle aimait bien ce sport. Elle aimait paniquer, hurler pendant les matchs. Cela faisait ressortir son côté un peu enjoué, joyeux. Elle aimait sautiller partout lorsque l’équipe qu’elle supportait menait au score, elle aimait vibrer dans les tribunes. Elle adorait cela, et donc pour rien au monde elle n’aurait pu rater ce match. Et d’ailleurs, il n’avait pas dérogé à la règle. Cela avait été un beau match, les batteurs, doués s’étaient donnés à cœur joie de viser les poursuiveurs et gardiens. Par ailleurs, elle ne pourrait jamais oublier le cognard que Dorkins s’était prit en pleine tête. Elle avait beaucoup ri et elle espérait revoir cela un jour ! Surtout que c’était Thomas le fautif, de quoi la faire sourire un peu plus !

Le match semblait interminable mais heureusement il finit par arriver à sa fin. Astrid s’était dépêchée de descendre de sa tribune une fois le match finit. Elle avait laissé en plan une Marlene McKinnon toute excitée par le match de Quidditch, dans l’idée d’aller voir justement, un joueur d’une des deux équipes. Un joueur de Poufsouffle, un garçon qui d’ailleurs, en avait vu de belles pendant le match. La jeune duelliste arriva en bas des gradins avant tout le monde, elle ne voulait pas le louper. Les joues rougies par le froid et par l’effort, ses cheveux bruns dansant dans son dos, Astrid Oorlos était enfin devant les vestiaires clos de l’équipe des blaireaux.
Essoufflée, elle s’adossa contre le mur. Il y avait du vent et elle avait un peu froid, mais elle se disait que ça valait la peine d’attendre. Gabin, c’était Gabin quoi ! Vu les récents évènements, la jeune fille aurait pu aller voir un autre joueur, perdant du match par contre les Pouffy : Thomas. Mais elle ne sentait pas assez proche de lui pour aller le voir. Surtout devant ses partenaires. Difficile à croire, mais Astrid savait se tenir à sa place, parfois. Elle savait qu’il allait lui falloir attendre plusieurs minutes avant de voir une tête blonde sortir, mais elle était déterminée à être patiente. La Gryffondor s’était demandé pendant les premières minutes du match qui supporter. Les Serpentard chez qui jouaient un garçon voire deux qu’elle appréciait ou plutôt les Poufsouffle, équipe dans laquelle jouait un garçon qu’elle connaissait depuis l’enfance ? Elle s’était tout naturellement rabattue sur l’équipe des Jaunes, comme la majorité sans doute absolue des Rouges. Pour une fois donc, elle ne se faisait pas remarquer. Une preuve de bon sens.

Gabin Ollivander, c’était un garçon qu’elle connaissait depuis l’enfance, mais contrairement à Gardenia, elle s’entendait merveilleusement bien avec lui. Il avait un caractère doux, complètement à l’opposé de sa barge de cousine. Lui, elle savait qu’elle pouvait lui faire confiance, ça se voyait sur son visage, dans son sourire. La jeune fille le trouvait tellement apaisant, c’était pour ça qu’elle aimait discuter un peu avec lui. Il était reposant. Il calmait son caractère de feu, parfois incontrôlable. Au fond, il représentait pour elle une sorte d’aide. Et pour cela donc, elle voulait absolument le féliciter pour son match. Il avait bien joué, et la jeune fille mentirait si elle disait qu’elle ne l’avait pas observé voler pendant de longues minutes. Elle avait eut une grimace en le voyant se faire toucher par un cognard, et d’ailleurs, elle espérait qu’il n’avait plus mal. Gabin n’était pas un garçon méchant, et elle s’était souvent demandé comment il pouvait pratiquer un sport si violent. Mais enfin, la porte s'ouvrit et plusieurs joueurs sortirent. La jeune fille souri en se décollant du mur, les cheveux un peu dans tous les sens. « Gabin ! » s’exclama-t-elle en l’apercevant. Elle n’ajouta rien, trop heureuse de voir qu’il était encore capable de marcher.




Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 117
| AVATARS / CRÉDITS : Cole Sprouse
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un bébé pleurant dans un berceau
| PATRONUS : Une tortue
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation " [Gabin & Astrid] Ven 17 Mar - 15:56

Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation

ft. Astrid Orloos


« Il en faut peu pour être heureux »
Gabin était euphorique. Les poufsouffles avaient gagné le match ! Leur dernier match de la saison ! Il en était sûr, sa maison allait gagner la coupe cette année. Il l'espérait sincèrement. C'était un beau match qui s'était joué face aux Serpentards. L'équipe avait de bons joueurs. Ceux qui s'étaient le plus exprimés cette fois, c'était sans conteste les batteurs ! Ils s'étaient déchaînés sur le terrain ! Autant du côté des verts que des jaunes. Aucun poursuiveurs et gardiens n'avaient été épargné ! Gabin lui même s'était pris un cognard. Lancé par Moran en plus ! Son meilleur ami ! Mais ce n'était grave. C'était le jeu, le vert et argent avait bien joué. Le blaireau ne le prenait pas personnellement. Et puis il y avait pire. Il avait une petite pensée pour Glinda qui s'était pris un cognard dans le nez, la pauvre.
Après s'être réjoui de la victoire avec ses coéquipier en chantant l'hymne de Poudlard tout en se rhabillant, (mais la vraie fête allait commencer le soir dans la salle commune, bien évidemment) il sortit des vestiaires lorsqu'il entendit une voix l'appeler par son prénom. Il s'arrêta en chemin pour se tourner vers la voix en question. Ce fut avec ravissement qu'il vit son amie Astrid qui lui adressait un grand sourire. Sourire que Gabin lui rendit spontanément et sincèrement.

« Astrid ! Ça me fait plaisir de te voir ! Tu m'as attendu ? » demanda le jaune et noir en passant sa main dans ses cheveux blonds.

Que la jeune fille soit venue ici exprès pour le voir le touchait et lui faisait énormément plaisir. Il avait vraiment l'impression de compter dans son coeur. Gabin n'était pas un garçon difficile à rendre heureux. Un sourire de la part de la fille qu'il aime et sa journée se retrouve illuminée. Il ne faisait pas très beau, mais il espérait pouvoir passer un petit moment avec elle à se balader dans le parc du château. Il avait cessé de pleuvoir, ils avaient de la chance. Gabin était simplement vêtu d'un jogging et d'un pull à l'effigie de sa maison. Le cognard qu'il avait reçu semblait être de l'histoire ancienne. Et puis même s'il boitait, cela ne l'aurait pas empêché de passer du temps avec Astrid.
Ils étaient amis depuis l'enfance. Il se souvenait encore des après-midi passées à essayer de réconcilier la fougueuse Orloos et sa cousine plus que têtue. Gabin n'avait jamais compris pourquoi les deux filles ne s'entendaient pas. Par rapport à cela, il ne savait même pas s'il était bon de dire à Gardenia qu'il était actuellement amoureux de la Gryffondore. Il y avait déjà Moran qui était au courant et c'était bien suffisant. Et dire ce chose de chose le rendait mal à l'aise. Surtout que son meilleur ami ne se gênait pas pour exalter sa gêne en lui parlant de trucs privés. C'était très gênant pour le poufsouffle qui à chaque fois virait au rouge pivoine.

Dragées:
 


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 334
| AVATARS / CRÉDITS : Adelaide Kane by <avengedinchains>
| SANG : Pur, j'crois.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une pelote d'aiguille qui bouge
| PATRONUS : Une Gazelle !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation " [Gabin & Astrid] Ven 17 Mar - 16:57

"Cependant, dans mon âme, un regard chimérique vient montrer ton fantôme à mes aveugles yeux" Fabrice Colin

"Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation"

Astrid devait ressembler à un petit chiot mouillé. À deux exceptions près : d’abord l’odeur, parce que non, la jeune fille n’avait pas une odeur de canidé et ensuite, parce qu’un chiot c’était gentil, mignon, adorable… Ce qu’elle n’était pas toujours. Mais en tout cas, avec le garçon qu’elle attendait, elle était toujours comme ça. Docile, gentille, agréable. Parce que Gabin était pareil et qu’il ne méritait pas que la furie Oorlos se déchaîne sur sa pauvre personne. Lorsque ce fameux garçon sorti des vestiaires avec certains de ses camarades, un sourire s’étendit sur son visage tandis que la Rouge et Or l’appelait, le visage tout aussi souriant que lui. Elle le regarda passer sa main dans ses cheveux, satisfaite de voir qu’il était heureux de la voir. Ce garçon était vraiment trop gentil avec elle. « Oui, mais je n’ai pas patienté longtemps » gloussa-t-elle en reprenant le geste du poursuiveur en passant sa main dans ses cheveux ébènes. « Je voulais te féliciter pour ton but, enfin, ton match en général ! Rozen ne l’a pas vu venir, celui-là ! ». Elle était fière de lui et de ses performances. Elle n’osa pas rajouter un magnifique « bien fait pour lui ». Gabin était trop gentil pour entendre les méchancetés de la jeune fille.

Alexandre était gentil, mais Astrid ne pouvait pas se considérer comme proche de lui. Elle l’était plus de Gabin, à tous les niveaux. Les deux garçons n’avaient pas du tout le même caractère et il ne fallait pas chercher longtemps pour savoir lequel des deux la duelliste préférait.
La jeune fille se dandinait d’un pied sur l’autre, ne sachant pas s’il était judicieux de lui proposer de se balader un peu : « Tu as mal au tibiat ? » demanda-t-elle pas tout à fait innocemment, « le batteur c’était pas ton meilleur pote ? ». Si elle voyait qu’il avait du mal à marcher, elle préférait l’accompagner à l’infirmerie que de le faire souffrir avec une balade dans le parc. Elle ne voulait pas aggraver son cas. Elle aurait presque pu avoir mal pour lui, dans les tribunes. De toute façon, compressée comme elle était là-haut, c’était comme si elle était dans les même conditions que le garçon.  

Il ne pleuvait plus, et la jeune fille voulait vraiment passer du temps avec lui. Elle le voyait moins ces temps-ci, elle était d’ailleurs désolée de l’avoir si peu vu au bal. Elle était partie si vite ! Mais il avait joué sur scène et elle avait été là pour l’entendre, au moins ! Elle savait qu’il aimait la musique, et elle aimait beaucoup ce pan de sa personnalité (enfin, elle l’aimait plus que le reste, disons-nous plutôt). Elle qui n’y comprenait rien… Puis, avec leur bande, ils faisaient du bon travail. Elle avait beau être critique, elle savait reconnaître la qualité. Et Gabin faisait partie d’un groupe de qualité. « Tu veux aller à l’infirmerie pour ta cheville ou tu veux qu’on marche un peu ? On ne passe plus trop de temps ensemble je trouve c’est dommage » finit-elle le regard illuminé d’un léger remord. Elle considérait que c’était de sa faute s’ils s’éloignaient et elle s’en voulait encore plus. Et du coup, plus que jamais elle voulait rattraper le temps perdu de ces derniers mois.  



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 117
| AVATARS / CRÉDITS : Cole Sprouse
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un bébé pleurant dans un berceau
| PATRONUS : Une tortue
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation " [Gabin & Astrid] Sam 18 Mar - 19:13

Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation

ft. Astrid Orloos


« Il en faut peu pour être heureux »
Astrid le félicita pour son but, de quoi faire sourire encore plus le jeune homme. Entendre la fille qu'il aime le féliciter et passer sa main dans ses cheveux soyeux, ça n'avait pas de prix. Gabin était très fier de lui mais ne pouvait s'empêcher de rester modeste. « Merci c'est gentil ! Mais Alexandre a bien défendu quand même. Les serpentards ont de bons joueurs. J'ai vraiment cru qu'ils allaient gagner. » répondit-il en toute modestie. Gabin était gentil, on ne pouvait pas dire le contraire. C'était la personne qu'on associait le moins avec l'adjectif méchant. Quoiqu'il y avait peut-être Ewan pour rivaliser avec lui. La Gryffondor commença à s'inquiéter de sa blessure en se dandinant avant de lui demander si le responsable de cela était son meilleur ami. Beaucoup de gens s'étonnait de son amitié avec Moran. Un poufsouffle ayant pour meilleur ami un serpentard, ça ne courrait pas les rues, il fallait admettre. Mais il était comme ça Gabin, il ne faisait pas attention à la couleur de la cravate. Et de toute façon, les deux garçons s'étaient rencontrés alors qu'ils n'étaient même pas encore répartis, dans le Poudlard Express en première année. De toute façon, le poufsouffle croyait dur comme fer à l'amitié inter-maison. Il en était la preuve vivante !

« Si mais je lui en veux pas. Il ne faisait que son travail et c'est pas un cognard qui va ruiner six ans d'amitié. »

Il le pensait sincèrement. Et jamais il n'aurait menti à Astrid. Pourquoi certaines personnes ressentaient le besoin de mentir d'ailleurs ? Cela n'avait pas de sens aux yeux du jeune homme. S'il était amené à mentir, ce n'aurait été que pour protéger la personne ou lui organiser une fête d'anniversaire surprise. Si un ami venait à lui mentir, Gabin lui en aurait un peu voulu. En tout cas, si ce mensonge durait dans le temps.
Astrid lui proposa gentiment de l'emmener à l'infirmerie mais le jeune homme ne voulait pas y aller. Sa blessure n'était pas bien grave, il n'avait presque plus mal. Cependant, il aurait dit la même chose quand bien même s'il avait encore mal. Gabin avait une fâcheuse tendance à tout minimiser quand il s'agissait de lui-même. Le faire aller à l'infirmerie ou le faire rester dans son lit quand il était malade ou blessé ne constituaient pas des tâches faciles. Le jeune homme était borné !

« Je préfère me promener avec toi que d'aller à l'infirmerie. Je n'ai plus mal, de toute façon. Je pourrais même gambader dans les prés ! » plaisanta-t-il.

Il fit un grand sourire à Astrid en lui prenant le poignet pour l'inviter à marcher avec lui. Il trouvait aussi dommage qu'ils ne passent plus autant de temps ensemble qu'avant. Mais Gabin attribuait aux BUSEs de la demoiselle la raison de leur éloignement. Ils n'avaient pas beaucoup d'amis en commun aussi. Il n'avait pas l'exclusivité sur elle. Et puis il avait constaté qu'elle s'était un peu rapproché de Thomas, ce qui l'inquiétait un peu, pour être honnête. Mais il ne voulait pas froisser la jeune fille en lui en parlant.

« Tu n'es pas trop stressée pour les BUSEs ? Je me souviens que l'année dernière, je redoutais les épreuves de potion et de défense contre les forces du mal. Bah je t'en avais parlé même ! Au final j'ai eu un Acceptable au deux. Enfin toi tu vas pas avoir de problème pour la DCFM. »

Gabin parlait sur le ton de la conversation d'un sujet banal. Mais il avait tellement envie de prendre la main d'Astrid et entrelacer leurs doigts. Ce qu'il n'allait pas tenté, évidemment. Il ne voulait pas gâcher ce moment qui venait à peine de commencer. Il s'en serait beaucoup voulu. C'était un contact beaucoup trop "amoureux" pour leur statut d'amis.

Dragées:
 


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 334
| AVATARS / CRÉDITS : Adelaide Kane by <avengedinchains>
| SANG : Pur, j'crois.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une pelote d'aiguille qui bouge
| PATRONUS : Une Gazelle !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation " [Gabin & Astrid] Sam 18 Mar - 22:51

"Cependant, dans mon âme, un regard chimérique vient montrer ton fantôme à mes aveugles yeux" Fabrice Colin

"Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation"

Astrid lui souriait sincèrement. Les Serpentard avaient une bonne équipe c’était vrai. Des joueurs d’expériences, une équipe qui jouait ensemble depuis plusieurs années. Ils étaient difficile à battre, surtout qu’ils avaient des batteurs actifs. La jeune fille savait Gabin modeste, ça ne l’étonnait donc pas qu’il soit si calme et si peu présomptueux de leur victoire. Une victoire au Quidditch n’était pas une victoire d’attrapeur mais une victoire d’équipe. Et ils avaient bien joués, Ollivander avait bien joué.
La jeune fille avait l’habitude de voir Gabin avec ce Serpentard qu’elle ne connaissait pas. Gardenia aussi était proche de lui, à ce qu’elle avait remarqué. Ce devait être un garçon intéressant pour que Gabin soit aussi proche de lui. Elle comprenait qu’il ne lui en veuille pas. Il faisait son job, elle n’hésitera jamais à viser un poursuiveur parce qu’elle le connaissait. Même s’il s’agissait de Gab’. Puis, peut-être que le coup sera moins fort mais c’est tout. Bon, elle viendrait le voir, désolée de l’avoir touché. Mais sur le coup, elle n’y ferait pas attention, trop préoccupée à viser la tronche des joueurs. Le Quidditch faisait du bien à la jeune fille, même si elle ne se voyait pas comme douée. Elle était la remplaçante, la dernière roue du carrosse. Bon, en ce moment, ils avaient souvent besoin d’elle et elle répondait présent. Mais elle ne se sentait pas les épaules pour faire partie de l’équipe toute l’année.
Le Poufsouffle osa une plaisanterie qui la fit sourire. Elle savait qu’il était juste de bonne volonté. En tout cas elle s’en doutait. Puis elle allait bien voir s’il boitait ou non. Si c’était le cas, ouste, à l’infirmerie sans discussion ! S’il fallait qu’elle l’assomme pour l’y traîner – quoiqu’elle aura du mal la pauvre fille vu sa taille et celle du garçon – elle le ferait, parole d’Oorlos !

Il fit un sourire à Astrid qui lui grand plaisir. Ce garçon était toujours de merveilleuse humeur, ce serait bien s’il la contaminait un peu. Le poursuiveur Jaune lui prit le poignet pour l’enjoindre à marcher à ses côtés et la Gryffondor se laissa faire, heureuse d’avoir l’exclusivité du garçon. Astrid était totalement à l’écoute de la voix calme du fils du fabricant de baguette. Ses questions sur les BUSEs la firent sourire et elle se souvînt de l’état de Gabin l’année dernière. Son compliment sur ses compétences en défense contre les forces du mal lui firent monter le rouge aux joues et elle se retint de glousser de contentement. « Oh, merci c’est très gentil Gabin » lança-t-elle d’une voix douce, « mais je ne suis jamais à l’abri d’un échec mémorable. Mais oui ! Je me souviens c’était drôle ! Enfin, maintenant que je suis dans ton cas, je te comprends mieux ! Mais tu t’en est quand même super bien sorti, je n’en attendais pas moins de toi. La méta va être un échec merveilleux pour moi, je crois. McGo ne va pas trop apprécier si tu veux mon avis… ». Elle avait dit ça sur un ton un peu inquiet. Le regard sévère de sa professeure l’avait toujours intimidée.

Il y avait toujours du vent, et la jeune fille bataillait avec ses cheveux ébènes pour y voir quelque chose. Elle s’agaçait toute seule en remettant ses cheveux vers l’arrières : « T’as de la chance d’avoir les cheveux courts toi ! » plaisanta-t-elle en désignant la touffe blonde du garçon. Elle aurait bien voulu les lui brouiller mais il était définitivement trop grand pour elle. Alors du coup, elle ne fit rien, abandonnant la bataille contre ses cheveux. La duelliste en devenir continua de marcher à côté de lui. « Tu n’as pas d’exams toi cette année je crois ? Je me perds un peu dans tout ça. Les ASPICs c’est qu’en septième, hein ? » s’inquiéta-t-elle. Elle avait hâte de passer ses BUSEs pour être tranquille pendant un an, reprendre des forces pour aller obtenir de bons résultats ! « De toute façon je ne m’inquiète pas trop pour toi, tu t’en sors toujours ». Elle avait dit ça d’un air pensif, coulant un regard vers la jambe meurtrie du garçon. Il avait eu de la chance, quand même.




Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 117
| AVATARS / CRÉDITS : Cole Sprouse
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un bébé pleurant dans un berceau
| PATRONUS : Une tortue
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation " [Gabin & Astrid] Dim 19 Mar - 0:58

Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation

ft. Astrid Orloos


« Il en faut peu pour être heureux »
Gabin crut voir un petit peu de rose colorer les joues d'Astrid. La jeune fille faisait preuve d'une modestie inhabituelle face à lui. Elle qui était toujours entrain de clamer haut et fort qu'elle était la meilleure en défense contre les forces du mal ! La présence du jeune homme devait sûrement calmer son caractère exacerbé et survolté. De toute façon, le calme de Gabin appelait au calme. Astrid manifesta son inquiétude face à l'épreuve de métamorphose. Il était vrai que cette matière était loin d'être le point fort de la jeune fille. « Ne t'en fais pas, ça va bien se passer. » la rassura doucement le poufsouffle en tapotant son épaule. « Ce n'est pas si difficile qu'on ne le pense. ». Il ne disait pas seulement ça pour la rassurer mais aussi parce que c'était la vérité. Il s'attendait à tellement plus difficile lors de son épreuve de métamorphose.
Le vent n'avait pas cessé de souffler depuis le match, faisait mouver les brins d'herbe et voler les cheveux des deux sorciers. Gabin s'amusait à voir son amie replacer systématiquement ses cheveux derrière son oreille pour ne pas les avoir dans les yeux. Il lâcha un rire quand lui envia ses cheveux courts en plaisantant. « Si tu veux pour ton anniversaire, je t'offre un serre-tête ! » rigola-t-il en passant encore sa main dans ses cheveux pour les placer à l'arrière.
Les deux adolescents continuaient de marcher vers nul part. Gabin boitait tout de même un peu. Pas de quoi s'affoler selon lui. Tant qu'il pouvait marcher, tout allait pour le mieux. Il était content qu'Astrid s'intéresse à lui en lui parlant de ses examens à lui. « Les ASPICs sont en septième année. Cette année je suis tranquille, mais je compte pas me reposer sur mes lauriers. Elles vont arriver vite. » répondit gentiment Gabin en regardant où il mettait les pieds. Astrid n'avait pas de doutes sur la réussite du jeune homme. Il n'y avait pas de raison qu'il échoue. Il avait toujours été un élève sérieux.
Il aperçut une grande pierre au loin vers laquelle il s'approchait. Cela lui semblait être un bon spot. Une fois arrivée à destination, il s'assit dessus en invitant d'un sourire son amie à faire de même. Il regarda le ciel entrain de se découvrir silencieusement, pensif. « L'année prochaine ce sera ma dernière année à Poudlard. Je compte bien en profiter, tu sais. Je ne sais pas ce que je vais faire après mes ASPICs. Je crois que je vais arrêter mes études pour travailler directement. » expliqua-t-il. Gabin avait beau avoir de bons résultats, il n'avait aucune idée de vers quel horizon professionnel se tourner, quelles études choisir. Mais il avait un rêve et il allait se donner les moyens de le réaliser, quitte à devoir travailler comme un elfe de maison pendant des mois et des mois. Il savait que cela n'allait pas être facile, c'était pour ça qu'il comptait bien profiter de sa dernière année entre les murs de Poudlard.
Gabin tourna sa tête vers Astrid et lui adressa un sourire. Son avenir à elle semblait prometteur et beaucoup moins flou que le sien. En même temps, c'était une Orloos !

Dragées:
 


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 334
| AVATARS / CRÉDITS : Adelaide Kane by <avengedinchains>
| SANG : Pur, j'crois.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une pelote d'aiguille qui bouge
| PATRONUS : Une Gazelle !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation " [Gabin & Astrid] Dim 19 Mar - 12:00

"Cependant, dans mon âme, un regard chimérique vient montrer ton fantôme à mes aveugles yeux" Fabrice Colin

"Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation"

C’était vrai qu’Astrid et l’égo c’était quelque chose de particulier. L’un n’allait généralement pas sans l’autre en fait. Lorsque l’on voyait Mademoiselle Oorlos, on avait tôt fait de penser à son égo surdimensionné. Mais par chance, lorsque la jeune fille fréquentait le Poufsouffle elle se calmait un peu. Pas trop quand même. Elle restait égocentrique, mais elle se sentait un peu ridicule de s’encenser alors qu’elle était avec un garçon qui n’était pas du tout comme ça. Alors elle était un peu timide, n’osant pas affirmer qu’elle avait totalement confiance en elle. Mais elle ne perdait quand même pas de vue qu’une erreur pouvait arriver, elle le savait. Elle essayait juste de faire abstraction de ça le plus possible.
Gabin la rassura et ça marcha partiellement. Il était gentil, et la jeune fille eut soudain une idée : « Dis, tu voudrais pas m’aider un peu en méta ? Tu t’en sors bien, je galère avec certaines formules… » demanda-t-elle d’une voix un peu timide. Elle ne voulait pas déranger Gabin, pas du tout même. Mais cette épreuve l’angoissait beaucoup. Elle ne voulait pas écoper d’un « troll », sa professeure ne le lui pardonnera jamais.
Les soucis capillaires vinrent au centre de la conversation pendant quelques secondes et Astrid souri lorsque Gabin lui proposa de lui acheter un serre tête. « A ce niveau je crois que ma seule chance c’est de me raser la tête ! » lança-t-elle, morte de rire. S’imaginer chauve était assez amusant pour elle qui avait une crinière épaisse et sombre.

Astrid acquiesça, c’était donc en septième les ASPICs. Cela lui parut si évident après coup qu’elle eut un peu honte d’avoir demandé aussi franchement. « Dans un an pour toi donc » compléta-t-elle, pensive. Le garçon s’assit sur une pierre et au vu du sourire qu’il lui jetait, il l’invitait à s’asseoir et Astrid ne se fit pas prier. Elle croisa ses jambes et mit ses mains sur ses genoux, en regardant le garçon qui fixait désormais le ciel. Gabin continua en disant que l’année prochaine serait sa dernière année et le cœur de la jeune fille se serra un peu. Ça lui fera bizarre une année scolaire sans lui. Ils n’avaient qu’un an d’écart mais elle n’arrivait pas à se le figurer réellement. Pour elle, Gab’ avait son âge et ils ne seraient jamais vraiment séparés. Elle n’avait pas envie qu’il s’en aille au fond. Même si elle passait moins de temps avec lui, elle le connaissait depuis toujours, était constamment fourrée avec quand elle était gamine. Elle fut étonné face à sa confidence. Travailler ? Il ne voulait pas faire d’étude. Sa surprise devait largement se voir sur son visage.

Mais Gabin avait toujours été un peu décalé, au fond. Ça ne devrait pas l’étonner. Puis, le principal c’était qu’il soit heureux, non ? Pourquoi donc faire comme tout le monde et aller à la fac si ça ne lui plaisait pas ? « Laisse-moi deviner » commença-t-elle d’une voix joueuse, « un truc en rapport avec la musique ? ». Astrid connaissait le penchant du garçon pour la musique et elle adorait l’écouter jouer. C’était quelque chose qui lui allait bien et il était doué en plus de cela. Il avait joué au bal, elle avait beaucoup aimé, d’ailleurs. Astrid lui sourit en complétant sa phrase : « Ça te correspondrait bien, puis le principal c’est que tu fasses ce qui te plaît ».  La jeune duelliste était totalement sincère avec lui, elle sera heureuse s’il fait ce qu’il veut de sa vie. C’était un peu l’objectif de chacun. Certains devaient faire avec dans une filière qu’ils n’aimaient pas. D’autres avaient la chance de faire ce qui leur plaisait. Elle espérait que Gabin fera partie du deuxième groupe auquel elle avait pensé.



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 117
| AVATARS / CRÉDITS : Cole Sprouse
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un bébé pleurant dans un berceau
| PATRONUS : Une tortue
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation " [Gabin & Astrid] Lun 20 Mar - 14:50

Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation

ft. Astrid Orloos


« Il en faut peu pour être heureux »
Quand Gabin y pensait, s'il était né quelques semaines plus tôt, il aurait été à la fin de sa septième année à l'heure actuelle. Cela lui faisait étrange de se dire ça. Astrid passa d'une expression pensive à une expression surprise puis à un air joueur. Faire des études ne l'avait jamais fait rêver. Avoir une vie confortable et sûre non plus. Quel contraste avec les temps qui courraient et la menace grandissante du Seigneur des Ténèbres. Il ne voulait pas faire de sa vie un long fleuve tranquille. Il voulait voyager, même si cela incluait de le mettre dans la mouise financière et qu'il soit obligé de manger des pâtes pendant un mois. Une vie de bohème, d'artiste, d'aventurier. Vivre au jour le jour. Il voulait se perdre dans un lieu totalement inconnu pour lui. Se perdre est la meilleure façon de voyager.
Gabin sourit quand Astrid devina l'orientation professionnel qu'il envisageait. Elle le connaissait bien. Il lui offrit de nouveau un beau sourire. Voyager et la musique n'étaient pas les seules choses qui le faisaient rêver. Il leva le bras en direction des cheveux d'Astrid et en caressa une mèche. « Ne coupe pas tes cheveux. » dit-il doucement à la Gryffondor en baissant sa main. Il détourna son regard pour le diriger vers la cabane d'Hagrid. Il aurait bien aimé y faire un tour un jour. Cela lui semblait être une charmante petite chaumière. Elle n'aurait peut-être pas été au goût d'Astrid mais Gabin adorait. Passer des vacances dans ce genre d'édifice, Gabin dit oui ! Tellement pittoresque !
Il adorait parler à Astrid, mais il aimait aussi quand il y avait de longs moments de silence comme ceux-ci. C'était reposant. Il n'estimait pas le silence malaisant. Cela ne l'était que quand les deux personnes n'étaient pas assez proches pour supporter le silence de l'autre.
« Tu veux toujours devenir duelliste ? Ou tu as une autre idée en tête ? » demanda-t-il, curieux. Il avait toujours connu une Astrid voulant devenir une grande duelliste. La jeune fille s'était toujours entraîner ardemment pour en devenir. Tout les Orloos avaient été des duellistes de talent. Et Astrid n'allait pas échapper à la règle, Gabin en était certain. Elle était tellement talentueuse en DCFM ! Mais il avait ouïe dire que ce n'était pas la meilleure de son année. Il paraissait qu'Alexandre était plutôt bon aussi. Le poufsouffle trouvait cela bien que la Gryffondor ait trouvé une personne aussi forte qu'elle. Cela lui permettait de ne pas prendre la grosse tête et de progresser plus vite.
Gabin aurait aimé être plus fort en DCFM, cela lui aurait permis d'aider Astrid. Mais cela n'avait jamais été son truc. Il préférait de loin l'astronomie. Une science passionnante et la seule matière qui lui permettait d'avoir la tête dans les étoiles en cours sans qu'on ne lui reproche. Poser le pied sur la Lune, cela devait être cool.

Dragées:
 


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 334
| AVATARS / CRÉDITS : Adelaide Kane by <avengedinchains>
| SANG : Pur, j'crois.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une pelote d'aiguille qui bouge
| PATRONUS : Une Gazelle !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation " [Gabin & Astrid] Mar 21 Mar - 18:42

"Cependant, dans mon âme, un regard chimérique vient montrer ton fantôme à mes aveugles yeux" Fabrice Colin

"Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation"

A la grande surprise d’Astrid, Gabin semblait plus enclin à parler de ses cheveux que des cours. Elle ne fut pas vexée lorsqu’il ne répondit pas à sa demande sur la métamorphose. Elle savait que le garçon sélectionnait parfois les informations, sans se concentrer sur toutes celles qui arrivaient. C’était du Gabin tout craché. Rêveur, sans doute trop. Tellement différent d’elle. Ils étaient à la fois opposés et complémentaires, elle s’en était souvent fait la réflexion. La jeune fille ne se rappellait pas s’être déjà disputé avec lui, ce devait être un signe. Bah oui, vu qu’elle avait dû avoir au moins une joute verbale avec chaque personne du château. Le Poufsouffle la regardait d’un air que la jeune cinquième année n’arrivait pas à déchiffrer. Etant assez câline, elle ne se formalisa pas du geste du garçon qui vient lui caresser une mèche de cheveux. Elle lui rendit son doux sourire mais ne détourna pas les yeux.
Aussi charmant soit-il, elle ne l’avait jamais envisagée comme un garçon avec qui elle pourrait être, et pourtant elle croyait au grand amour. Comprenez par là qu’elle gardait les yeux ouverts. Elle avait longtemps rêvé d'Aedhan avant de se rendre à l’évidence. La brune avait regardé beaucoup de garçons dans l’espoir qu’ils s’intéressent à elle. Mais jamais Gabin. Sans doute parce qu’elle le connaissait depuis l’enfance et qu’elle avait toujours vu en lui un ami cher à qui elle pouvait faire entièrement confiance.

Il y eut un grand silence que la jeune fille ne considéra pas comme ennuyant. Pourtant, c’était un moulin à parole mais comme beaucoup de traits de sa personnalité, ils étaient effacés par le calme paisible de Gabin Ollivander. Le garçon néanmoins, rompit le silence en lui retournant sa question. Duelliste ? Astrid souri. Oui, elle aimait le duel, elle adorait ça. Mais se voyait-elle avec un métier aussi instable ? Se voyait-elle vivre que de cela ? Non, pas forcément. Le duel, ça restait une compétition fermée, familiale, surtout. Des combats avec ses cousins, ses oncles. Dire qu’elle ne rêvait pas d’être réputée en combat serait faux. C’était même sans doute son objectif, malgré tout. « Je pense me diriger vers la police magique » commença-t- en se réajustant sur le siège, « dans les tireurs de baguette d’élite, éventuellement. Le duel reste le sport familial mais pourrais-je vraiment en vivre ? Je ne pense pas ». Elle était sincère. Parmis les tireurs de baguette d’élite elle se ferait remarquer, peut-être même sera-t-elle réputée pour ses talents ? Ce serait son plus grand souhait. Que lorsqu’on pense à la famille Oorlos, on pense à elle. Elle n’osait pas se dire que c’était irréalisable, Astrid préférait vivre dans un rêve sans doute un peu enfantin et candide. « Ou Auror » continua-t-elle, « tu me verrais dans quoi, toi ? ». « Ton avis compte beaucoup à mes yeux » rajouta-t-elle en détournant le regard pour le porter sur la haute silhouette du château de sorcellerie.
Elle se sentait tellement bien, là. Elle aurait pu y rester de longues heures encore. Et vu comme la discussion se profilait, c’était ce qui allait se passer.




Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 117
| AVATARS / CRÉDITS : Cole Sprouse
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un bébé pleurant dans un berceau
| PATRONUS : Une tortue
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation " [Gabin & Astrid] Jeu 23 Mar - 22:44

Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation

ft. Astrid Orloos


« Il en faut peu pour être heureux »
Astrid auror ? Gabin disait oui. La jeune fille était quelqu'un de bien. Et qu'elle veuille se servir de ses talents pour protéger les autres ravissait le poufsouffle. Selon lui, c'était une sage décision et ses raisons étaient logiquement bonnes. Ce n'était pas sûr qu'elle puisse gagner sa vie avec les duels. La jeune fille voulait peut-être quelque chose d'un peu plus stable et Gabin, pour qui la stabilité n'était une priorité, pouvait parfaitement la comprendre. La seule chose pour laquelle le jeune homme aurait pu être réfractaire, c'était quant aux risques qu'elle aurait pu encourir. Mais après tout, le monde des sorciers était de moins en moins sûr. Le jaune et noir avait beau rester dans sa bulle, il n'ignorait pas les faits des mages noirs. Plus le temps allait passer, plus le risque serait présent.
Gabin ne voulait pas qu'Astrid risque sa vie. C'était le genre de garçon à dire: « Fais ce que je dis, pas ce que je fais. ». Il était content que la jeune fille s'intéresse à son avis. Cela voulait dire qu'il comptait pour elle. « Désolé pour ma réponse un peu cliché... Mais tant que tu fais ce qui te rends heureuse... Tout me va. Même si je pense que j'aurais du mal à accepter le fait que tu mettes ta vie en danger, je l'avoue. »

Il n'y avait pas grand que l'on pouvait reprocher à ce jeune homme discipliné. Il arrivait à l'heure en cours, il travaillait bien en classe, il n'enfreignait pas le règlement, il était poli. Un élève exemplaire. On ne pouvait pas lui reprocher grand chose.
Gabin marqua une pose dans son discours. Il sortit de la poche ventrale de son sweat un paquet de cigarette. Il en sortie une de la boîte, l'air de rien. Tout était normal. Il rangea la boîte dans son sweat après avoir bloqué sa cigarette entre les lèvres puis sortit sa baguette avec laquelle il alluma la clope à l'aide d'un sortilège informulé comme si c'était un briquet. Le jeune homme tira une taffe avant de recracher à la fumée. Cela cassait un peu son image de parfait jeune homme qui servait de modèle aux petits garçons et faisait bonne impression face aux mamans. Mais par Merlin il fallait avouer que cela lui donnait un petit charme. « Mais c'est ta vie. Ne fais juste pas de choses stupides. Tu peux être auror, éleveuse de dragon, oubliator, magizoologiste... Mais ne tourne pas mal, ne fais pas des choses que tu pourrais regretter ou te porter préjudice. »
Ses conseils étaient bateau, mais une petite piqûre de rappel ne faisait pas de mal. Il avait toujours eu le besoin de mettre en garde les personnes qu'il aimait. Que ce soit Astrid, son meilleur ami, sa cousine ou ses amis tout court... Quitte à être radical et autoritaire par moment. Ce qui d'ailleurs lui valait souvent des moqueries.

Dragées:
 


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 334
| AVATARS / CRÉDITS : Adelaide Kane by <avengedinchains>
| SANG : Pur, j'crois.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une pelote d'aiguille qui bouge
| PATRONUS : Une Gazelle !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation " [Gabin & Astrid] Sam 25 Mar - 15:06

"Cependant, dans mon âme, un regard chimérique vient montrer ton fantôme à mes aveugles yeux" Fabrice Colin

"Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation"

Astrid pensait que demander conseil à quelqu’un comme Gabin était la meilleure chose à faire. Il semblait être un garçon sage, et il était assez mature sans doute pour l’aider à prendre une décision. Ce qu’il lui dit avec sincérité ému la jeune fille. Il ne voulait pas qu’il lui arrive malheur parce qu’il tenait à elle. Le verbe « accepter » sonna étrangement aux oreilles de la jeune duelliste. Gabin n’était pas quelqu’un qui interdisait des choses, au contraire, il semblait même encaisser et accepter pas mal de trucs. Lui conseillerait-il là de ne pas mettre sa vie en danger ? Mais la jeune fille était prise par des sentiments bien contradictoires. D’un côté elle ne voulait pas être commandé par quelqu’un et de l’autre savoir qu’il s’inquiètera tant pour elle lui faisait plaisir. Elle avait souvent l’impression d’être seule au monde, sans vraiment personne qui ne tienne réellement à elle. Alors la jeune fille, les joues rouges et les cheveux mouillés, se rapprocha de lui pour le prendre dans ses bras. Elle aimait être soutenue et elle était heureuse de voir qu’il la soutenait malgré son inquiétude. C’était très important pour elle.

Gabin était tellement tolérant que cela rendait souvent Astrid incompréhensive. Elle finit par le lâcher, parce que quand même, elle n’allait pas rester comme ça pendant une heure. Mais elle voulait vraiment lui montrer par ce geste qu’elle était heureuse de le compter dans ses amis. Elle le regarda avec des yeux de vifs d’or sortir une boîte de cigarette pour en fumer une. Haaaan ! Elle n’y avait jamais goûté c’était le moment ou jamais ! Gabin continua pourtant de parler, comme si de rien n’était. Ne voyait-il pas l’excitation dans les yeux de la jeune Oorlos ?  Ce qu’il dit éclipsa un peu l’intérêt de la Gryffondor pour la cigarette qu’il allumait. « Je ne tournerai jamais mal » précisa-t-elle en retroussant le nez comme elle le faisait toujours, « je n’ai rien contre les né-moldus ou les sangs-mêlés, c’est tellement arriéré comme raisonnement, tu sais, les croire inférieurs ». Astrid était souvent incompréhensive face aux arguments des pro-sang pur. Elle-même n’était pas certaine à cent pour cent d’être de sang-pur, et elle s’en fichait pas mal ! Mais l’odeur de la fumée la ramena à la réalité. « Dis, tu m’en passe une ? J’ai jamais goûté ! » demanda-t-elle en sautillant presque sur sa pierre.

Sans lui demander l’autorisation, elle lui prit le paquet dans sa poche pour en sortir une, avec un air presque goinfre sur le visage : « Au fait ! Tu sors avec quelqu’un ? » demanda-t-elle d’une manière toute à fait innocente. Astrid était tellement naïve qu’elle ne voyait parfois pas les choses qui étaient sous son nez. Et savoir Gabin avec quelqu’un lui ferait tellement plaisir ! À la fin, il allait finir avec son meilleur pote qui semblait aussi désespéré que lui. Ce serait dommage quand même, enfin, cela ne choquerait pas Astrid qu’il préfère les garçons, mais elle le voyait vraiment avec une charmante jeune fille pendue à son bras.



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 117
| AVATARS / CRÉDITS : Cole Sprouse
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un bébé pleurant dans un berceau
| PATRONUS : Une tortue
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation " [Gabin & Astrid] Dim 26 Mar - 15:40

Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation

ft. Astrid Orloos


« Il en faut peu pour être heureux »
Gabin fut très surpris du geste d'Astrid qui l'avait pris dans ses bras. Ce n'était pas déplaisant pour le jeune homme qui entourant la taille de la jeune fille de ses bras d'une manière parfaitement chaste. Il souriait légèrement, s'enivrant de l'odeur de la demoiselle. Ce moment fut trop court pour Gabin qu'Astrid libéra de son étreinte. Alors qu'il commençait à fumer sa cigarette, elle le rassura quant à son point de vu sur la nature du sang. Il était tout à fait d'accord avec elle, sa propre mère étant une née-moldue. Et il n'en pensait pas qu'elle était plus bête qu'un autre sorcier et lui-même ne se sentait pas inférieur. Il était même fier d'être de sang-mêlé. « Ai-je besoin de te dire que c'est un bon raisonnement ? » demanda-t-il avant qu'Astrid lui demande si elle pouvait essayer la clope en lui prenant le paquet qui était dans sa poche. Elle sautillait sur sa pierre en sortant une cigarette du paquet avant que Gabin ne la lui prenne des mains. « Woh woh, jeune fille ! Que penses-tu faire ? Je ne t'ai jamais donné l'autorisation et je ne te la donnerais pas. Nan mais je rêve ! Je te rappelle que tes parents me font confiance. Et s'ils apprennent que je te fais fumer, je suis mal. ». Son ton était sans appel et sérieux, sa décision arrêtée. Il rangea la cigarette dans son paquet, et le paquet dans sa poche. Astrid pouvait être déçue et lui en vouloir, il s'en fichait. Il ne voulait pas faire faire de bêtise, même si cela allait lui apporter son amour.
Quelques instants plus tard, la jeune fille lui demanda le plus innocemment du monde s'il sortait avec quelqu'un. A priori, s'il sortait avec une fille, dans l'état actuel des choses, cela n'aurait pu être qu'avec elle, donc elle l'aurait forcément su. Pour l'instant, il ne voulait pas sortir avec d'autre fille. Même si cela ne l'empêchait pas d'en regarder d'autre, mais ce n'était pas le sujet. Pour lui, la réponse semblait évidente. « Non hélas. » répondit-il avec un petit sourire gêné. « Moran me dit toujours d'inviter une fille à sortir mais il n'y en a aucune qui me donne envie de... De franchir ce cap on va dire. Et je me dis que c'est pas plus mal, ça me permets de me concentrer sur mes études. » Gabin essayait de relativiser. Il pouvait très bien avoir une petite amie seulement après ses études. Il lui restait juste un peu plus d'un an. Un an, ce n'était rien dans une vie. Les gens de son âge ne devaient pas se casser la tête à absolument trouver un petit copain ou une petite copine au lieu de se concentrer sur leurs ASPICs. Les choses allaient venir comme elles voulaient. Pas besoin de forcer le destin.

Dragées:
 


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 334
| AVATARS / CRÉDITS : Adelaide Kane by <avengedinchains>
| SANG : Pur, j'crois.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une pelote d'aiguille qui bouge
| PATRONUS : Une Gazelle !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation " [Gabin & Astrid] Lun 27 Mar - 16:51

"Cependant, dans mon âme, un regard chimérique vient montrer ton fantôme à mes aveugles yeux" Fabrice Colin

"Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation"

Le moment de joie d’Astrid fut d’une telle courte durée que Gabin pouvait sans doute voir le désespoir remplir ses yeux bruns. Son sourire s’évanouit tandis que le Poufsouffle lui prenait le paquet des mains. Ça, c’était une sacrée provocation ! Le jeune homme venait de mettre un point final à son envie d’évasion. Les joues d’Astrid se colorèrent de rouge tandis qu’elle se sentait s’agacer. Le discours du jeune n’y changea absolument rien et pire, ses mots la rendaient encore plus folle de rage. Elle ruminait tellement qu’elle n’écouta même pas ce qu’il dit ensuite, il pouvait être en couple ou célibataire à vie qu’elle s’en fichait pas mal !
Elle jeta un dernier coup d’œil à la boîte de cigarette dans la poche du garçon et elle explosa : « Non mais je rêve ! Tu agis exactement comme mes parents chez moi, tu m’empêches de faire ce que je veux ! Poudlard c’est la liberté pour moi, mais tu m’enchaînes comme si j’étais au Pays de Galles ! » lança-t-elle en se mettant debout devant lui, son accent encore plus prononcé qu'à l'accoutumée.

Son père et plus globalement sa famille, ne la laissaient pas trop respirer. Elle avait constamment en tête tous les préceptes familiaux qu’elle devait appliquer, elle ne pouvait pas faire ce qu’elle voulait et même boire de l’alcool lui était prohibé ! Astrid ne pouvait pas expérimenter des choses, elle était cantonnée à l’univers sorcier de la famille Oorlos, et Gabin sans doute ne pouvait pas l’imaginer. « Je suis restreinte à la vie d’un vieux clan sorcier je ne connais rien en dehors de ça. Je n’ai même pas le droit de goûter à de l’alcool et tu m’empêches de toucher à une cigarette ? Tu ne crois pas que tu exagères ? Non, en fait, je pense surtout que tu ne comprends pas, tu ne comprends rien du tout ! » hurla-t-elle, ses yeux lançant de véritables éclairs.
« J’veux plus te voir » lâcha-t-elle en tournant les talons, boudeuse.

Pour le coup, Astrid se fichait bien de savoir s’il allait la rattraper ou pas, s’il était vexé ou non. Il pouvait bien aller se faire voir, elle avait été bien bête de vouloir discuter avec lui. Après tout s’ils s’étaient éloignés ce n’était peut-être pas pour rien, ils avaient sans doute moins d’atomes crochus qu’ils ne voulaient bien le croire. D’autant plus qu’Astrid ne risquait pas d’admettre qu’elle avait tort et qu’elle était un peu (rien qu’un peu) impulsive. Mais l’attitude qu’il avait eu, moralisateur ne lui rappelait que trop bien celle de Galérion Oorlos. Astrid aimait énormément son père, c’était son modèle, son papa celui en qui elle avait absolument confiance. Mais elle était exténuée de ses valeurs, de ses règles strictes qu’il veillait à ce qu’elle respecte. Gabin, en lui interdisant quelque chose de bien simple, venait d’agir exactement comme le patriarche et elle ne pouvait pas le tolérer. Si elle baissait les yeux, soumise devant l’autorité de Galérion, il était absolument hors de question qu’elle abandonne face aux beaux yeux de Gabin Ollivander. Hors.De.Question.



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 117
| AVATARS / CRÉDITS : Cole Sprouse
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un bébé pleurant dans un berceau
| PATRONUS : Une tortue
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation " [Gabin & Astrid] Jeu 30 Mar - 20:07

Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation

ft. Astrid Orloos


« Il en faut peu pour être heureux »
Si seulement Gabin avait remarqué que ses paroles étaient passés dans les oreilles d'une sourde dont le système auditif avait été atrophié par la contrariété. Si bien que quand la jeune fille explosa de colère, le poufsouffle sursauta. Ce dernier la regarda se mettre debout en déclamant qu'il était comme son père et qu'il entravait sa liberté. Il ne put retenir un soupir las. Tout ça pour une cigarette. « Astrid... » tenta-t-il de commencer, une pointe d'exaspération refoulée dans la voix, avant de se faire couper par la Gryffondor. Il écrasa sa cigarette sur le rocher et croisa les bras en regardant la Orloos dans les yeux. « Tu ne crois pas que c'est toi qui exagère un peu là ? » dit-il en même temps qu'elle parlait en haussant la voix pour se faire entendre. Cet échange commençait à ressembler à une dispute. A ce moment là, Gabin se fichait bien de ce que pouvait penser Astrid de lui. « J’veux plus te voir ! » hurla Astrid avant de lui tourner le dos. Quelle peste elle pouvait faire parfois !
Gabin la laissa s'en aller. Qu'elle fasse la tête ! Il en avait rien à faire ! C'était elle qui était en tort, pas lui. Il avait seulement été responsable alors qu'elle avait été irresponsable, impulsive et irrationnelle. Elle pouvait fumer si elle voulait, mais certainement pas avec lui. Ah ça non ! Par conséquent, c'était à elle de venir s'excuser. Gabin n'allait pas en démordre: si elle voulait lui reparler, elle allait devoir s'excuser. Sinon elle allait devoir s'attendre aux réponses les moins argumentées du monde et les plus froides. Il était têtu l'Ollivander ! Il n'était pas content, la contrariété se lisait sur son visage doux. Il était sûr qu'Astrid allait trouver quelqu'un d'autre pour faire cette expérience. Elle n'abandonnait pas aussi facilement.
Il n'était pas le genre de garçon à commencer les disputes: il n'aimait pas ça. De toute façon, il n'avait pas grand monde avec qui se disputer. Quand une personne le contrariait, il n'entamait pas une engueulade, il faisait juste la tête quelques heures et il finissait par oublier et passer à autre chose. Le nombre de fois où il avait fait la tête à ses amis ! Bien évidemment, quand cela arrivait, c'était à eux de deviner pourquoi. Quand on lui demandait, il ne répondait pas, ou seulement par un: « Hm. ». Sinon ce n'était pas drôle ! Bien que cela fasse rire son meilleur ami qui se plaisait à le charrier dans ce genre de situation. Mais en cas de dispute, la personne avait intérêt à se sortir les doigts du nez pour aller s'excuser afin que Gabin ne fasse plus la tête. Et cela pouvait durer longtemps. Cependant, il n'était pas rancunier. Tu t'excusais et il passait à autre chose, fin de l'histoire.

Dragées:
 


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation " [Gabin & Astrid]

Revenir en haut Aller en bas

"Il ne faut pas toujours une bonne raison pour une félicitation " [Gabin & Astrid]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» "Il y a surement une bonne raison de mentir, mais il y aura toujours une meilleur de dire la vérité"
» La première impression est toujours la bonne ... [Maddy ♥]
» Donnez-moi une bonne raison de vous croire !!! ( Denden )
» "Je savais bien qu'il devait y avoir une raison pour être fille. La raison est que les hommes sont aussi beaux." Ondine
» VOICI UNE TRES BONNE OPPORTUNITE POUR MARC , MALICE ET JOEL COMME INVESTISSEURS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-