GRYFFONDOR : 160 pts | POUFSOUFFLE : 10 pts | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Le calendrier de l'avent fait son grand retour à Poudlard ! Il débutera le 1e décembre et se terminera le 25. Toutes les explications ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

L'armure sans coeur et la lionne sans courage (bal) | SUJET CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 578
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by Shiya
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: L'armure sans coeur et la lionne sans courage (bal) | SUJET CLOS Ven 17 Mar - 21:25

Si nombre de ses camarades trouvaient sans doute la soirée du bal trop courte, Marlene la trouvait quant à elle interminable. Quelle idiote elle avait été de vouloir se la jouer femme fatale à la chevelure de vélane qui connait les couloirs des cachots comme sa poche devant Alexandre Rozen, voilà qu’elle était perdue dans ce labyrinthe de pierres humides ! Elle évoluait comme l’âme en peine du baron sanglant - collants filés en plus et perruque en moins - et n’était pas mécontente d’avoir gardé la veste du costume d’Alexandre pour se réchauffer. « Houhou, y’a quelqu’un ? » demandait-elle de temps à autre au détour d’un couloir quand les armures qui décoraient les cachots la faisaient trop flipper … mais tout ce qu’elle entendait c’était la musique étouffée du concert qui se déroulait dans la grande salle. Elle devinait donc qu’elle se trouvait quelque part en dessous mais c’était un indice foutrement insuffisant pour retrouver son chemin. Elle soupira hésitante qu’elle était entre se laisser mourir ici ou transplaner et finir désartibulée aux quatre coins du monde. Elle avait réfléchi à l’ensemble des sortilèges qu’elle avait appris et n’avait rien trouvé de mieux que de métamorphoser sa pomme d’amour en bobine de fil rouge. Elle qui avait voulu se la jouer fière Athéna se trouvait finalement piégée dans la condition de pauvre Thésée ! « Enfer et damnation … » se plaignit-elle de son ton habituel qui poussait l’exagération quand elle retrouva le début de son fil. Elle était certaine d’avoir déjà parcouru tous les couloirs des cachots et n’avait à aucun moment trouver la sortie, mais comment diable était-ce possible ?

Le champibulle ne faisait plus effet et coincée dans cet instant de tristitude, elle se laissa finalement glisser par terre parce qu’elle avait très mal aux pieds. Elle retira douloureusement les escarpins empruntés à sa maman qui avaient fait gonflé ses pieds et toisa d’un air blasé l’armure qui lui faisait face. Elle se rappela soudainement un vieux film moldu qu’elle adorait regarder fourrée sous une couverture auprès de sa chère maman les soirs d’hiver et appelé Le Magicien d’Oz. « Ca doit être dur de pas avoir de coeur, hein ? » lança-t-elle à l'adresse de l'homme de fer blanc en même temps qu'elle cibla l'ouverture de sa visière avec le bout de bois de la bobine maintenant dénudé de tout fil. Celle-ci lui répondit en relevant d’un coup sa hache pour la porter à son épaule et la Gryffondor hurla de terreur, elle même faisant soudainement une assez bonne figure du lion dépourvu de courage. L’armure qui avait sans doute voulu se moquer d’elle laissa son arme fixée sur son épaule et ne bougea plus. La main posée sur le coeur, Marlene se releva difficilement de cette crise cardiaque en s’appuyant aux pierres du mur, il n’y avait pas moyen qu’elle reste une seconde de plus dans ces foutus cachots ! Oubliant tout de sa fierté, elle déguerpit jusqu'au mur qui renfermait la porte secrète de la salle commune des Serpentards - merci Moran ! - en abandonnant ses chaussures en pâture à l'armure et tambourina avec ses poings. « AU SECOURS ! AU SECOURS ! UNE ARMURE M'AGRESSE ! » appela-t-elle à l'aide. Enfin bon, chez les Serpentards, il y avait peu de chance qu'on lui ouvre hein ! Et pourtant ...

dragées:
 


Dernière édition par Marlene McKinnon le Mar 2 Mai - 19:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 88
| AVATARS / CRÉDITS : Jeremy Irvine
| SANG : je dis qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'armure sans coeur et la lionne sans courage (bal) | SUJET CLOS Dim 2 Avr - 15:24

Après la honte qu'il s'était tapé sur la piste de danse en plein bal en embrassant Glinda Crook, Joseph était parti se réfugier dans sa salle commune. Il s'était littéralement avachi sur le canapé de velours vert devant la cheminée en ressassant cette soirée fiasco. Entre la poufsouffle, la gifle qui l'avait ramené à la raison un peu trop tard et les regards amusés ou désapprobateurs, il ne savait pas ce qui avait été le pire. Ou peut-être était-ce d'avoir vu Marlène au bras de Alexandre Rozen qui avait toujours prétendu être son ami. Chez les serpentards, de toute façon ce « nom commun » était un bien grand mot. Ami. Qui pouvait bien se vanter d'en avoir chez les sournois vert et argent ? Joseph avait bien sa bande mais aucun ne connaissait son « secret ». Les nerfs toujours un peu à vif, il faisait les cent pas lorsqu'une voix raisonna à travers le tableau d'entrée de leur SC. Il ne reconnut pas tout de suite la personne qui hurlait, mais rigola lorsqu'il entendit les paroles. « Une armure m'agresse », mais n'importe quoi. Il n'eut pas forcément envie d'aider la victime mais le tambourinement l’empêchait de penser alors il ouvrit le tableau avec violence. Et c'est une Marlène un peu hystérique qui lui tomba littéralement dans les bras. Un peu surpris, Joseph la réceptionna et tempéra amusé :

- Eh ça va Marlène …. Tu as du te perdre …. parce que tu ne seras pas plus à l'abri ici …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 578
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by Shiya
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'armure sans coeur et la lionne sans courage (bal) | SUJET CLOS Lun 3 Avr - 10:17

Marlene tambourinait sur la porte en espérant avoir de la chance et que ce soit Moran ou Alexandre qui se situe de l’autre côté car tous les autres élèves de leur maison la faisaient baliser. C’est qu’elle aurait été en bien mauvaise posture si elle tombait sur un Avery ou une Travers ! A la place elle tomba sur - littéralement car elle ne s’était pas attendue à ce que les pierres se défaussent ainsi sous ses poings - Joseph Wilkes. Qu’est-ce que le destin pouvait s’amuser avec elle parfois … Elle se redressa immédiatement le visage aussi empourpré que sa robe car c’était bien là le contact le plus intime qu’elle avait connu ce soir et tenta de retrouver sa dignité en même temps que ses esprits en lissant des plis imaginaires sur sa tenue de bal. « Hum ? » lâcha-t-elle distraitement avec de s’enorgueillir d’un « Pas du tout ! Je ne suis pas du tout perdue ! » qui ne faisait aucun sens avec sa réaction de furie passagère. Si les autres élèves de sa maison apprenaient qu’elle avait été effrayée par une armure du château avant d’avoir été pleuré chez les verts et argent, elle craignait que ça lui vaille un bannissement. Demander sa direction au garçon dans son esprit formé par tant de lectures féministes, cela s’assimilait pour elle à confesser son infériorité en même temps que celle de toutes les femmes en matière d’orientation. Et pas à n’importe qui mais à Joseph Wilkes qui adorait la rabaisser elle et ses théories qui ne valaient à ses yeux pas plus que deux noises et un chocogrenouille. Continuer à errer dans les cachots toute seule, cela s’assimilait pour elle à la mort. Alors elle était soudainement très hésitante. Elle regardait tour à tour le garçon et derrière elle et entama un « Bon bah salut … » quand un bruit fracassant d’armure retentit à l’angle du couloir et lui fit pousser un nouveau cri strident. Avant même d’avoir eu le temps de dire quidditch, elle s’était de nouveau réfugier dans les bras du Serpentard par réflexe et ses mots fusaient à la vitesse d’un vif d’or. « Je-suis-complétement-perdue-les-armures-me-font-flipper-je-veux-pas-mourir-ici-aide-moi-par-pitié … ». C'est qu'il existe plusieurs formes de courage et qu'elle cherchait encore la sienne.


Dernière édition par Marlene McKinnon le Lun 3 Avr - 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 88
| AVATARS / CRÉDITS : Jeremy Irvine
| SANG : je dis qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'armure sans coeur et la lionne sans courage (bal) | SUJET CLOS Lun 3 Avr - 10:35

Le visage de Marlène devint aussi rouge que la couleur de sa maison et le garçon ne masqua pas son sourire. Elle se libéra et tenta d'argumenter qu'elle était loin d'être perdue mais la situation plaidait plutôt l'inverse. Bien sur qu'elle était complètement paumée et même .. désespérée ! Que ferait-elle à tambouriner à leur « porte » si ce n'était pas le cas ? La jeune fille sembla hésiter à rester ici mais finalement un bruit dans le couloir la ravisa et surtout la jeta à nouveau dans ses bras. Content d'accueillir la demoiselle en détresse, il sentit monter en lui une assurance nouvelle et surtout il avait l'impression d'avoir gagner la lutte de pouvoir qui existait toujours entre eux.

- Qu'est-il arrivé à la battante Marlène, la féministe prête à affronter tous les dangers … ?

Oui il se moquait un peu d'elle, mais plutôt satisfait de la sentir contre lui, il resserra l'étreinte de son bras autour d'elle et lui murmura à l'oreille  :

- Je te monterais bien dans mon dortoir … mais dans mon extrême bonté, je vais plutôt te raccompagner dans le tien ….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 578
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by Shiya
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'armure sans coeur et la lionne sans courage (bal) | SUJET CLOS Lun 3 Avr - 11:03

La battante féministe prête à affronter tous les dangers était terrifiée par les armures enchantés des cachots, voilà ce qui se passait, et quelle honte elle en tirait ! Elle adorait le château de Poudlard et elle vouait un culte au Directeur Dumbledore, mais à quel point était-il responsable le grand barbu ? Entre les punitions dans la forêt interdite - elle n’avait heureusement jamais été collée - et les armures enchantés, elle ne savait pas toujours. Elle ouvrit de grands yeux de botrucs quand il resserra son étreinte autour d’elle et le repoussa pour lui faire comprendre son absence de consentement. Sa peur la faisait agir de manière tout à fait déraisonnable, il ne fallait pas non plus qu’il s’emporte mais Joseph étant Joseph, ce fut tout à fait ce qu’il fit … QUOI ? Elle se débattit avec plus de force et lui colla même sa main sur la joue que Mulciber avait déjà marqué d’un coup pour y ajouter une gifle sonore. « Mais ferme ta beuglante ! T’as bu beaucoup trop de champibulle Wilkes ! ». Déjà que Marlene avait peur de tomber enceinte comme sa maman avant sa majorité en embrassant un garçon, alors autant dire que la blague du dortoir la terrifiait complètement. Son épouvantard venait tout juste de changer et elle espérait ne pas en croiser un lors du prochain cours de DFCM, merci bien la honte ! Débarrassée des bras de Joseph, elle croisa les siens sur sa poitrine pour le toiser de son air supérieur. « Je consens quand même à ce que tu me raccompagnes jusqu’à l’entrée de ma salle commune » précisa-t-elle comme une duchesse en se radoucissant. Et elle lui tourna les talons en prenant instinctivement le chemin qui les menait vers la gauche car de l’autre côté il y avait eu le bruit effrayant …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 88
| AVATARS / CRÉDITS : Jeremy Irvine
| SANG : je dis qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'armure sans coeur et la lionne sans courage (bal) | SUJET CLOS Lun 3 Avr - 11:25

Elle était gonflée la Marlène. Une minute elle se réfugiait dans ses bras et la seconde d'après elle s’offusquait d'une étreinte trop rapprochée. Même, elle lui fit goûter la seconde gifle de la soirée. Non mais ils avaient les hormones en feu ce soir au château ? Surtout que lui n'avait pas bu de champibulles, il n'en avait pas vraiment eu le temps. Hormis le filtre qui l'avait dépossédé de ses moyens durant quelques heures, il était à présent dans son état normal et pas comme Marlène dans un état de stress qui frôlait l'hystérie. Joseph se massa vigoureusement la joue mais ne s'offusqua pas, voyant tout de même une occasion de rapprochement avec la folle mais néanmoins jolie MCKinnon.

Et toi pas assez visiblement !! Répondit-il alors du tac au tac à sa première réplique. Sinon tu aurais ri à ma plaisanterie..

La jeune fille croisa ses bras, mécontente et un peu hautaine mais accepta le raccompagnement. Joseph lui emboîta le pas, puis remonta assez vite à sa hauteur pour mener une conversation tandis qu'il la guidait vers la sortie. Pour faire durer le plaisir, il l'aurait bien balader pendant une heure ou deux mais il ne mettrait pas plus de 15 minutes pour remonter le dédale de couloirs. Alors autant en profiter :

- Tu as de la chance d'être tombée sur moi …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 578
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by Shiya
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'armure sans coeur et la lionne sans courage (bal) | SUJET CLOS Lun 3 Avr - 11:48

Est-ce que c’était sa tignasse blonde, sa tête ronde, son grand sourire ? Nombreux étaient les élèves de Poudlard qui surestimaient son humour alors que Marlene était très premier degré sur de nombreux sujets et celui des garçons en particulier. Quand Joseph pointa son manque d’humour, elle le toisa étrangement comme pour déceler s’il était sérieux ou pas et se dit que oui, à quinze ans, il était quand même beaucoup trop jeune pour avoir de telles pensées, non ? Elle se sentait un peu bête d’avoir fait la pimbêche mais elle ne trouvait pas sa blague drôle pour autant et lui adressa donc un petit rire pétri d’ironie. Puisqu’ils allaient se promener ensemble dans les couloirs du château, elle était quand même assez contente qu’il ne dise pas que des bêtises, avec Wilkes c’était toujours une chance sur deux, et elle avait en effet plutôt de la chance d’être tombée sur lui. Elle avait des idéaux de mixité plein la tête mais n’était pas non plus née de la dernière pousse de mandragores, sa soirée aurait pu beaucoup plus mal se terminer si n’importe lequel des amis de Joseph avait ouvert la porte à sa place. « C’est vrai … » admit-elle dans un souffle. Elle le regarda avec un sourire au coin des lèvres et se permit même, attention suffisamment rare pour être soulignée, un compliment à son égard. « Je dois même avouer que tu m’as plutôt impressionnée ce soir, j’ai trouvé ça très audacieux de ta part de venir au bal avec Glinda, vous faisiez un très beau couple jusqu’à ce que tes crétins de copains décident de s’en mêler ! ». Joseph traînait en effet avec une bande de puristes arriérés qui n’avait pas la réputation d’être tolérante à l’égard des élèves n’appartenant pas à de grandes familles sorcières ou même simplement à leur maison. Alors le couple que formaient Glinda Crook et Joseph Wilkes, elle avait trouvé ça très mixité et ça l’impressionnait de la part du garçon ! Peut-être même qu’il avait été sincère et n’avait pas voulu se moquer d’elle toutes les fois où il l’avait draguée ? Jamais Marlene ne l'aurait avoué à Joseph mais elle avait ressenti une pointe de jalousie en le voyant embrasser une autre fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 88
| AVATARS / CRÉDITS : Jeremy Irvine
| SANG : je dis qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'armure sans coeur et la lionne sans courage (bal) | SUJET CLOS Lun 3 Avr - 12:23

Tandis qu'ils entamaient leur marche vers la sortie du labyrinthe, Marlène acquiesça à sa remarque. Bien sur qu'elle était chanceuse. D'être tombée sur lui plutôt que sur un des membres de sa bande était effectivement une chance de plus pour ne pas finir pendue au lustre de la salle commune ou bien lapidée dans un des dortoirs. Elle compléta sa remarque et Joseph bomba le torse aux mots : « impressionnée », « audacieux »... mais dès qu'elle prononça le nom de Glinda, sa confiance retomba aussitôt comme un soufflet. Non mais Marlène avait fumé des écailles de dragon rouge ou quoi ? Elle et ses idées de mixité l'aveuglaient complètement et lui faisaient perdre tout sens critique. Et puis ces paroles ne faisaient que confirmer que la jeune fille l'avait bien vu, comme la totalité de Poudlard, dans la position la plus honteuse de sa vie. Glinda allait le payer cher, il se le promettait, mais pour l'heure, autant jouer la carte de l'acceptation.
Plutôt que de lui avouer que sa cavalière l'avait drogué, il jouerait le jeu de la mixité des maisons et mentit :

- Et bien disons que tes idées sur la mixité des maisons ça commence vraiment à me travailler, ça a vraiment fait son chemin en moi tu vois … Une sorte de révélation …

Marlène allait boire ses paroles comme du jus de citrouille, c'était bien ça pour l'emballer mais je crois qu'il s'auto-flagella en ajoutant :

- C'est dommage que tu n'ai pas voulu m'accompagner .. Rien de mieux qu'un couple gryffondor mêlée - serpentard pur pour montrer l'exemple ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 578
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by Shiya
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'armure sans coeur et la lionne sans courage (bal) | SUJET CLOS Lun 3 Avr - 12:56

Depuis les quatre dernières années, Joseph parlait à Marlene soit pour la draguer, soit pour l’insulter, mais il n’avait jamais simplement discuté avec elle. Peut-être parce que la cinquième année n’avait jamais pris la peine de le mettre en confiance avant ce soir ? Elle ralentit instinctivement le pas quand il aborda son thème préféré qui était celui de la mixité et finit même par s’arrêter en plein milieu du couloir pour le regarder avec un large sourire et des yeux brillants d’espoir. « C’est vrai ? ». Si elle n’avait pas eu peur de tout gâcher, elle lui aurait même sauté dans les bras. Cela faisait des années qu’elle se battait comme une lionne sur ce sujet là et jamais aucun élève de Serpentard - pas même Alexandre Rozen ! - ne lui avait encore dit que cela fonctionnait. Elle avait pour la première fois l'impression que ses efforts incommensurables payaient et c’était un bien doux sentiment. « Wahow Joseph ! Merci de me dire ça … je sais que ça doit pas être facile à avouer ! Et ça me touche vraiment surtout après la violence gratuite dont tu as été victime ce soir ! D’autres élèves auraient pu se renfermer sur eux mais pas toi, et ça, c’est très bien Joseph ! ». Elle avait joint les paumes de ses mains sous son menton et ses yeux étaient tellement brillants d’espoir qu’ils auraient pu verser facilement une ou deux larmes. Ca lui vraiment faisait plaisir de savoir que même un cas qui semblait aussi désespéré que le sien ne l’était pas …

Elle acquiesça encore vivement à ses propos quand il évoqua l’importance pour leur maison en particulier de jouer la carte de la mixité car il n’y avait pas uniquement dans la grande salle qu’elles étaient opposées. Elle se remit simplement en chemin pour répondre dans un haussement d’épaules un brin résigné : « Oh non t’inquiète pas, je suis venue avec Alexandre ! ». La soirée qu’elle avait passé avec Alexandre s’était finalement révélée être une catastrophe - tout cela s’était quand même terminé par une rixe dans les couloirs des cachots où elle s’était justement perdue - mais elle se disait que c’était sans doute aussi cela la mixité, il n’y avait pas de victoire sans bataille après tout. « Et puis faut pas forcer les sentiments ! Si t’es amoureux de Glinda, c’est pas grave qu’elle soit à Poufsouffle ou à Gryffondor tu sais ! » ajouta-t-elle car avec Marlene ça avait toujours été faites ce que je dis, pas ce que je fais. La jeune fille avait en effet un coup de coeur pour le préfet de sa propre maison mais elle ne voyait absolument pas l’intérêt que ça aurait pu avoir de sortir avec lui pour autant … alors que se pointer avec Alexandre Rozen pour qui elle n’avait pas l’ombre d’un sentiment, ça faisait sensation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 88
| AVATARS / CRÉDITS : Jeremy Irvine
| SANG : je dis qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'armure sans coeur et la lionne sans courage (bal) | SUJET CLOS Lun 3 Avr - 13:40

Comme prévu, Marlène tomba dans le panneau et elle ralentit le pas. Son regard fut tout de suite très attendri et Joseph lui offrit un sourire tout à fait hypocrite. Sa tête faisait des hochements d'acquiescement tant qu'elle parlait, mais il ne put formuler de réponse tellement c'était en dehors de ce qu'il pensait réellement. La suite de ce qu'elle dit le fit halluciner. Non mais elle était bouchée ou quoi la Marlène ? Elle ne comprenait pas tous les signaux qu'il lui envoyait ? Il n'était pas assez direct ? Pas assez offensif dans sa séduction ? Ou peut-être qu'il avait été tellement convaincant dans le rôle de l'amoureux transi de Glinda ce soir que la gryffondor y avait cru dur comme fer. Il était temps qu'elle comprenne et qu'elle le voit comme un potentiel partenaire de reproduction. Il s’arrêta au milieu du couloir et attendit qu'elle fasse de même pour s'approcher d'elle doucement.

Je ne suis pas amoureux de Glinda ..

Il s’approcha un peu plus de façon à la faire reculer un peu contre le mur.

Je ne sais pas si je t'envoies les mauvais signaux... Ou juste si tu ne veux pas les voir ….

Quand il fut sûr qu'elle ne pourrait pas s'échapper cette fois, il s'approcha encore un peu et remit une mèche de cheveux derrière l'oreille de la jeune fille.

C'est toi qui me fait craquer  …

Il se pencha vers elle et colla ses lèvres contre les siennes parce que, par Merlin... elle allait peut-être enfin comprendre le message ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 578
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by Shiya
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'armure sans coeur et la lionne sans courage (bal) | SUJET CLOS Lun 3 Avr - 16:01

Quand Joseph s’arrêta pour dire qu’il n’était pas amoureux de Glinda, Marlene s’arrêta à son tour pour lui envoyer un regard interrogatif. Son aveu ne faisait pour elle aucun sens car elle imaginait bien mal Joseph - aussi sensible aux idéaux de mixité puisse-t-il être - braver l’avis de ses meilleurs amis pour embrasser publiquement une jeune fille dont l’ascendance était connue pour ne pas être purement sorcière s'il n'en était pas au moins amoureux. Elle lui avait maintenant prêté son oreille de confidente et comptait bien lui poser d’autres questions pour peut-être l’aider à y voir un peu plus clair dans ses sentiments pour la jeune poufsouffle, mais il prit littéralement les devants et elle recula jusqu’à rencontrer un mur quand il s’approcha d’elle. Ce n’était quand même pas ce qu’elle croyait, si ? Cela faisait bien quatre années que Joseph lui courrait après et elle pensait tout à fait naïvement que c’était devenu de l’histoire ancienne avec le bal ! Son coeur se mit à battre la chamade sans doute pour irriguer un peu mieux son cerveau. Et finalement, elle comprit ce qui allait se passer avec un petit temps de retard quand il se mit à jouer avec l’une de ses mèches de cheveux et que son regard descendit vers ses lèvres. « Oh non, tu ne vas pas … ».

Et si ! Elle ouvrit de grands yeux de botrucs en sentant ses lèvres se presser contre les siennes et eut le réflexe rapide de tourner la tête avant que cela n’aille plus loin. Il était de notoriété commune que Marlene n’avait jamais embrassé personne et elle n’aurait d’ailleurs su dire si ce qui venait de se passer comptait ou pas. Et elle était bien contente que l’obscurité des cachots dissimule son visage rouge, plus de gêne que de colère, une fois n’était pas coutume. Elle glissa ses mains sur le torse de Joseph pour l’éloigner un peu d’elle et qu’elle puisse lui parler sans risquer d’être une nouvelle fois déconcentré par ses lèvres. « C’est … hum … gentil ? ». Elle grimaça un peu pas certaine qu’il s’agisse du meilleur terme pour qualifier ce qui venait de se passer entre eux mais bizarre aurait sans doute été trop vexant et agréable trop encourageant, et elle n’avait ni envie qu’il se braque ni qu'il s'emporte pour une fois qu'il se montrait sincère et doux avec elle à sa manière certes un peu forceuse. « Mais tu ne peux pas m’embrasser comme ça ! ». Déjà parce qu’il l’avait pris par surprise et que ça l’impressionnait, mais pas besoin de lui dire et de passer pour plus coincée qu’elle en avait déjà la réputation ! « Tu ne peux pas aller au bal avec une fille et en embrasser une autre dans les couloirs, ce n’est pas honnête vis-à-vis de ta cavalière … » fit-elle savoir car elle n’en savait après tout rien de ces histoires de philtre d’amour. « Et puis tu ne me connais même pas Joseph, tu ne peux pas craquer pour moi ! » reprit-elle finalement d’une voix plus aigüe et coléreuse en quittant enfin les nuages. Elle porta sa main à ses lèvres en semblant prendre soudainement conscience que c’était Joseph Wilkes qui l’avait embrassée ! Alors certes, il s’était montré plus sympa avec elle qu’à l’accoutumée lors des cinq précédentes minutes, mais il l’insultait quand même depuis quatre ans ! Qu’est-ce qu’il avait dans le crâne ? Et pourquoi est-ce qu’ils étaient encore si proches ? Elle retrouva ses bonnes vieilles habitudes et lui flanqua un coup sur le torse pour l’écarter et reprendre son chemin. Qu’est-ce qu’elle avait dans le crâne elle aussi ?

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 88
| AVATARS / CRÉDITS : Jeremy Irvine
| SANG : je dis qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'armure sans coeur et la lionne sans courage (bal) | SUJET CLOS Lun 3 Avr - 23:05

Au moment M, Marlène tourna la tête et le serpentard ne put pas assez profiter des ses lèvres pleines. Bon c'était pas le baiser du siècle, c'était certain, mais Marlène ne l'avait pas giflé, c'était un petit pas vers son but ultime. Elle le repoussa légèrement et ses paroles le surprirent. « C'est gentil. » Elle plaisantait ? Marlène grimaça et se lança -encore- dans une interminable explication. Non mais c'était pas possible, cette fille avait le chic pour briser les moments magiques. « Honnête vis à vis de ma cavalière ». Le pompon ! Joseph décida de rétorquer la vérité, il ne pouvait pas laisser dire cela, comme si il trompait Glinda ! Et puis quoi encore ! :

- Je n'étais pas tout à fait dans mon état normal tu sais avec Glinda … Je crois qu'elle..

Mais voilà que Marlène continuait son flot de parole et sortit l'argument ultime : « Tu ne me connais pas... »

- Tu es une chic fille, Marlène, créative et pleine d'idées, tu es passionnée et tu te bats pour tes opinions, aussi … déconcertantes soient elles .. Parfois .. Ajouta-t-il pour ne pas la blesser, maintenant qu'ils étaient presque dans la lovezone.

- Toi non plus tu ne me connais pas …  Ajouta-t-il sur un ton un peu plus mystérieux.

Et c'était vrai.. Au château, Joseph ne donnait à voir que ce qu'il voulait qu'on voit de lui : un batard sans cœur. Et cela lui convenait très bien. Cela permettait de garder à distance les gens de son « secret ». Après avoir répondu, Joseph amorça un mouvement pour tenter un nouveau rapprochement, mais la gryffondor lui flanqua un coup pour l'écarter. Il fit un « aïe »  exagéré tout en la suivant et la rattrapa de nouveau pour marcher à côté d'elle. Ils arrivaient enfin dans le hall mais il était bien décidé à la ramener jusqu'à sa salle commune.

- Bien .. Te voilà sauvée Princesse McKinnon. Dit-il en plaisantant. - Tu sais, si tu voulais on pourrait passer un peu de temps ensemble et tu verrais que je peux être surprenant .. on a peut-être même des points communs  .. qui sait .. ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 578
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by Shiya
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'armure sans coeur et la lionne sans courage (bal) | SUJET CLOS Mar 4 Avr - 10:39

Marlene avait de nombreux principes et l’un d’eux était de ne pas flirter avec les garçons qui sortaient avec d’autres filles surtout que Glinda lui semblait être une chic fille. Et ce n’était pas parce qu’elle avait ressenti une pointe de jalousie en la voyant embrasser Joseph qu’elle souhaitait pour autant s’amuser à jouer les briseuses de ménage. Si elle faisait ça, elle ne méritait plus d’animer le club des Soirées Aphrodite, qu’on se le dise ! Elle écouta donc avec curiosité les explications de Joseph. Comment ça il n’était pas dans son état normal ? Il avait bu trop de champibulle ? Mais il préféra interrompre là ses explications pour la couvrir de compliments d’une manière qu’elle trouvait plus maladroite que touchante. Elle plissa les yeux et l’observa sous ses paupières demi-closes en se demandant quelles étaient donc les idées déconcertantes qu’elle pouvait avoir. Faisait-il allusion à son club d’enquête pour retrouver les chats perdus de Poudlard ? Son accoutrement comprenant un serre-tête avec des oreilles de chat était certes un peu ridicule quand elle enquêtait, mais elle n’avait pas retrouvé moins de sept chats déjà depuis la première année. « C'est toi qui est déconcertant ! Mes idées sont toutes géniales ! » se défendit-elle immédiatement.

Quand il lui fit savoir qu’elle ne le connaissait pas, elle ne répondit tout d’abord rien en essayant mentalement de lister ce qu’elle savait de lui. Il était en quatrième année chez les verts et argent et attrapeur de l’équipe de quidditch. Il pouvait se montrer parfois doux parfois méprisant et il ne manquait certes pas de détermination. Et à sa façon, quand il ne la faisait pas sortir de ses gonds, il l’amusait assez. Puis il venait de la sauver des sombres cachots et des cruelles armures. Une fois arrivés dans le hall d’entrée et alors que la fête battait déjà un peu moins son plein dans la grande salle, elle regarda l’horloge et constata qu’il était déjà minuit passé. Elle pouvait soit rejoindre ses amis pour profiter de la fin du concert, soit rester avec Joseph. Elle hésita un instant et commença finalement à monter les grandes marches en compagnie de quelques autres fêtards seuls ou accompagnés et plus ou moins fatigués. « Tu viens ? On a dit que tu me raccompagnerais jusqu’à l’entrée de ma salle commune ? ». S’il attendait une invitation plus formelle comme je te monterais dans mon dortoir, il pouvait aller se rhabiller ! Elle lui lança malgré tout un sourire amusé et un brin enjôleur. « Pour commencer, explique-moi pourquoi tu traînes avec ces trolls d’Avery et Mulciber ! Et je veux pas te mettre la pression mais si tu veux qu’on sorte ensemble, la réponse à cette question est vachement déterminante ... » s’amusa-t-elle avec lui bien qu’elle soit quand même curieuse de la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 88
| AVATARS / CRÉDITS : Jeremy Irvine
| SANG : je dis qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'armure sans coeur et la lionne sans courage (bal) | SUJET CLOS Mar 4 Avr - 12:31

Marlene l'invita à la rejoindre, marquant ainsi un intérêt envers lui, aussi infime soit-il. Affichant un sourire tout à fait satisfait, Joseph commença à monter les marches avec elle en direction de son étage. Marlène. Une invitation. Bon c'était pas grand chose mais cela suffisait au garçon pour commencer à se faire tout un tas de films dans sa tête. Tandis qu'ils gravissaient l'escalier, la cinquième année lui posa une question. Eh bien voilà qu'elle mettait les pieds dans le plat pour essayer de le connaître. Et puis elle ne lui mettait pas du tout la pression... non vraiment. Alors s'offraient plusieurs choix de réponses, avec les conséquences que cela entraînaient. Dénigrer ses potes et obtenir les faveurs de sa conquête ou bien les défendre et … ne plus pouvoir tripoter la jolie blonde. Sa tête lui ordonnait de faire l'un, mais ses hormones l'autre. Alors il suivit .. ces dernières bien évidemment :

- Oh tu sais, on est juste potes.. Et puis mes parents m'obligent un peu à traîner avec eux. Après on ne juge pas quelqu'un à ses amis .. Je ne suis pas comme eux.


Elle comprendrait peut-être un jour le fond réel de cette phrase mais pour l'instant.. Hop allez pirouette … et surtout changer de sujet pour quelle le voit sur un meilleur jour autrement qu'au travers de son groupe d'amis.

- A moi de te poser une question déterminante pour qu'on sorte ensemble … Plaisanta-t-il …

A ce moment là, l'escalier magique se détacha du mur en vrilla dans une autre direction. La vibration fit s'accrocher Joseph contre la rambarde et il posa machinalement son bras autour d'elle pour ne pas qu'elle tombe.

- Pourquoi tu opposes tant de résistance alors que tu es amoureuse de moi … ? ajouta-t-il d'une voix douce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 578
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by Shiya
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'armure sans coeur et la lionne sans courage (bal) | SUJET CLOS Mar 4 Avr - 20:10

Marlene trouvait ça étrange d’avoir une opinion ouverte sur la mixité mais de traîner avec ce que Serpentard produisait de plus arriérés. Aussi elle souhaitait naturellement connaître l’avis de Joseph sur ses prétendus amis qui ne se dérangeaient pas pour le violenter en pleine soirée. Elle baissa les yeux avec un sourire gêné en coin lorsqu’il lui indiqua qu’il ne fallait pas le juger par rapport à ses fréquentations. Touché, elle avait été elle-même victime d’un préjugé et ce n’était pas bien ! « Tu devrais quand même envisager de te faire d’autres amis, je veux dire de vrais amis, c'est ce qu'il y a de mieux quand on étudie à Poudlard ... » lui conseilla-t-elle simplement. Elle s’était faite pour sa part ses meilleures amies au sein de ce château et elle trouvait dommage que Joseph rate une pareille occasion de bien s’entourer pour le restant de ses jours. Elle se demanda si cela ne pouvait pas être intéressant de l’inviter dans son club des sang pur soumis. Elle avait toujours craint qu’il ramène Thomas Avery avec lui jusque là mais après tout, s’il était pro-mixité et s’il n’était pas vraiment ami avec le psychopathe du château, rien ne le retenait. Ce serait l’occasion pour lui de se faire de meilleurs amis comme Alexandre Rozen par exemple.

Elle haussa des sourcils surpris par l’audace de Wilkes lorsqu’il sous-entendit qu’elle souhaitait sortir avec lui. Elle ne savait jamais quand il était sérieux ou non, mais ce qui était sûr, c’est qu’il ne refusait jamais un contact physique lorsqu’il se présentait et son coeur paniqué de vierge effarouché ne manquait pas de s’emballer à chaque fois. A quoi jouait-il ? Essayait-il de lui faire baisser ses défenses ? Sa stratégie marcha d’une certaine façon car elle pouffa sincèrement de rire quand il s’égara à deviner chez elle des sentiments amoureux et elle oublia un instant de le repousser pour lui lancer un air à la fois désolé et amusé et somme toute plutôt vexant. Elle se dégagea quand même de son bras aussitôt que les escaliers retrouvèrent leur immobilité et s’empressa de monter les marches car elle ne pouvait décemment pas lui laisser le dessus et aimait assez le dominer par sa taille. « Je te répondrais bien Joseph, mais la réponse ne te plairait pas, et on risquerait de ne jamais sortir ensemble ! Ce serait dommage, non ? » répondit-elle tandis qu’elle s’échappait à nouveau en faisant claquer ses talons sur les marches. Elle s’amusait assez à jouer à fuis-moi, je te suis avec lui. Et elle avait bien envie de voir jusqu’où il était capable de la suivre alors elle lança à la dérobade l’idée qu’elle avait eue. « Tu sais, pour en revenir à tes soit-disant amis, si tu t’inscrivais au bureau des sang pur soumis que j’anime avec Alexandre, tu pourrais peut-être t’en faire d’autres ? ». Elle se demandait jusqu’à quel point elle l’avait touché avec ses idéaux de mixité et elle guetta du coin de l’œil avec un sourire de peste sur son visage sa moindre réaction.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'armure sans coeur et la lionne sans courage (bal) | SUJET CLOS

Revenir en haut Aller en bas

L'armure sans coeur et la lionne sans courage (bal) | SUJET CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Il est sans coeur mais toujours lucide...
» Un homme sans ennemis est un homme sans valeurs
» "Il y a pas de lumière sans clarté, pas de beauté sans bonté" - Sara Ebstein
» Quel triste paysage pour une nuit sans étoiles ...
» « Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. » - Périclès.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-