Venez découvrir et commenter la Gazette de Mai 1975, ici !
C'est les vacances, sur ATDM ! Au programme, croisière autour du monde et camp de vacances version Sang Pur en Transylvanie. Plus d'explications ici ! Vous retrouverez Poudlard à la rentrée, passez un bon été !
Un premier atelier a été ouvert par Mrs Lerouge pour les Sang Pur en Transylvanie. Au programme : entraînement aux sortilèges impardonnables. Vous êtes attendus juste ici !
Venez vous inscrire pour le premier match d'Aquaquidditch de cette croisière !
Pour les nouveaux adultes, n'oubliez pas de nous signaler vos changements de bannières.

Partagez|

Gardien du secret, je sais faire | MAUDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 241
| AVATARS / CRÉDITS : William Moseley
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : subir le doloris
| PATRONUS : un rat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Gardien du secret, je sais faire | MAUDE Dim 19 Mar - 8:47

Cela faisait maintenant plusieurs semaines que le garçon avait surpris son meilleur ami Sirius avec la jeune fille aux longs cheveux de jais au détour d’un couloir. Et Sirius, ce n’était vraiment pas dans ses habitudes de discuter tranquillement avec les héritiers de Salazar. Heureusement, comme disait parfois Peter en se tapotant la tempe, que ça travaillait vite là-dedans. Son cerveau avait en effet très vite comblé la case manquante : Sirius et Maude étaient amoureux ! Alors certes, au premier abord, ça pouvait paraître bizarre vu que le grand brun ne leur en parlait jamais lui qui était d’habitude plutôt prolixe sur ses conquêtes, et puis qu’il semblait ces derniers temps plutôt dans sa phase blonde très joliment incarnée par Olivia McMillan lors du bal. Mais était-ce vraiment si bizarre ? Comme dans Romulus et Julieta, Sirius et Maude avaient tout intérêt à garder leur amour secret … Et lui eh bien il serait ravi d’être leur Médicomage Jean. Depuis qu’il avait lu l’annonce des auditions dans le château, Peter avait lu le scripte et c’était la première fois qu’il faisait l’effort de finir une lecture jusqu’au bout. La perspective que Mary joue Julieta et lui Romulus le motivait il faut dire assez bien …

Alors que tout le monde souhaitait profiter des premiers rayons de soleil précédant le printemps cette après-midi là, Peter avait trouvé un prétexte complètement bidon pour suivre Maude dans les cachots quand il l’avait vu quitter la Grande Salle toute seule. « Euh … j’ai oublié mon chaudron en cours de potions hier ! ». Et il avait couru avec des petites foulées qui lui avaient instantanément déclencher un point de côté derrière la jeune fille. Il s’interrompit en haut des escaliers pour reprendre son souffle les mains posés sur les genoux et aussi pour réfléchir deux secondes. Les cachots étaient le nid des vipères et il n’était pas bon de s’y égarer seul pour un jeune griffon … surtout que, dès qu’il était séparé de ses trois amis, il offrait toujours une cible idéale aux Serpentards désireux de s’illustrer dans l’art de la provocation. « Qu’est-ce qu’on ferait pas pour les potes … » murmura-t-il la respiration sifflante. Il entra ainsi dans l’antre de Salazar et voyant Maud en bout de couloir l’appela tout simplement. « Maude ! Maude … attend moi ! Il faut que je te parle ! ». C’était bien ça son prénom ? Il n’était pas bien sûr car il sembla à Peter qui avait maintenant ses sourcils de froncés que la jeune fille se retourna avec une certaine lenteur …

dragées:
 


Dernière édition par Peter Pettigrow le Lun 20 Mar - 14:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 86
| AVATARS / CRÉDITS : Meika Woollard
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: Gardien du secret, je sais faire | MAUDE Dim 19 Mar - 10:53

Le printemps, le soleil, la chaleur, les plantes qui commencent à montrer leur grande beauté... C'est une saison fortement appréciée qui semble redonner le sourire aux gens, surtout qu'on peut enfin laisser les écharpes de côté pour réenfiler  les cravates aux couleurs des maisons.  
La plupart des élèves parlaient déjà de sortir profiter du bon temps après le repas, c'est même les seuls mots qui sortaient de la bouche  des élèves qui provoquaient un brouhaha pas possible dans la grande salle.  Ta table semblait être encore la plus calme, ben que beaucoup d'élèves semblaient  également motivés à participer aux activités extérieurs : la chaleur du soleil semble décidément se répandre dans le coeur de ces chers camarades.

Quand le festin prit enfin fin, tout le monde s'était dirigé vers le parc du château, son jardin et sa cour. Etonnement, ce repas t'avait paru long, très long... Enfin, ils le paraissent tous depuis quelque temps car tu ne parvenais pas  à en profiter, à rester assez calme pour avoir envie de manger quoique ce soit : non, tu ne mangeais rien ou te contentais d'un rien pour dire d'avoir quelque chose sur le ventre. Et encore, même ça suffisait à te donner la nausée. Tu n'avais tout simplement pas la tête à profiter des bons moments avec les autres. Les seuls moments que tu savourais réellement, c'étaient ceux avec Reg ... Car tu avais peur, peur que tout ne cesse. C'est certainement cela qui t'empêche d'aborder ton sourire quotidien avec les autres, surtout depuis ton petit échange avec Sirius.

Tu profitas du départ de la dernière foulée pour t'éloignée du groupe, disant à ton amie que tu allais te reposer un peu, ce qu'elle comprit parfaitement. Alors, tu t'es éloignée du monde pour rejoindre les cachots et ainsi aller vers les dortoirs avec cette étrange impression d'être suivie depuis tout à l'heure. Ce qui vint se confirmer lorsque une voix essoufflée retentit dans ce lieu légèrement lugubre selon bon nombre de personne.
Tu te stoppas, stoppée alors que tu réfléchissais désespérément, pour finalement te retourner... lentement.
-Pettigrow  ... dis-tu sur un ton monotone.

Evidemment, tu savais qui il était ; les maraudeurs savaient se faire connaître avec leurs bêtises et leurs côtés extravagants  à certains points de vue. Non mais, qu'est-ce qu'il te voulait lui ? Pourquoi il t'aborde ainsi ?! Après Sirius, ils vont tous débarquer là comme ça ?! Il manquerait plus que ça pour que tu passes d'une humeur grisâtre à noire.

-Qu'est-ce que tu fiches ici ? Tu  ne devrais pas être avec tes potes à profiter du soleil et de vos farces ?! dis-tu sur un ton sec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 241
| AVATARS / CRÉDITS : William Moseley
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : subir le doloris
| PATRONUS : un rat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Gardien du secret, je sais faire | MAUDE Lun 20 Mar - 15:02

L’ambiance était glaciale dans les cachots et ce n’était pas uniquement due à la différence de température avec le reste du château. Peter eut le réflexe d’interrompre sa marche quand Maude lui demanda ce qu’il faisait ici. « Euuuuh … ». Il n’avait pas vraiment pensé avant à réfléchir à une excuse et son palpitant se mit à cogner fort dans sa poitrine. La relation de Sirius et Maude était après tout sensée être secrète et il ne voulait pas tout flanquer par terre en annonçant ce qu’il avait découvert. La jeune fille ne lui paraissait soudainement plus si petite ni fragile … Il se gratta l’arrière du crâne en se trouvant bien embêté et bafouilla finalement un bien piètre motif pour justifier sa présence. « J’suis allergique au soleil ! ». Est-ce qu’une telle chose existait vraiment ? « Ca me fait des plaques toutes rouges sur tout le visage et dans le cou, regarde ! » continua-t-il pour expliquer le rougissement qu’il savait s’être emparé de lui. Il tira sur son col et revigoré par son mensonge trouva finalement assez de cran pour s’approcher de Maud. Il laissa finalement son col tranquille et lui adressa un sourire aimable une fois arrivé à quelques centimètres d'elle.

« Mais … euh … vu que toi aussi tu ne semble pas apprécier le soleil, j’me disais que peut-être on pourrait un peu traîner ensemble cet après-midi ? Tu sais, histoire de faire connaissance ? ». Et il baissa ses yeux vers ses pieds qui écrasaient un cafard imaginaire sur le sol des cachots. Il était d’une nature timide et n’avait pas l’habitude de lancer de telles propositions et sûrement pas à des élèves qu’il ne connaissait pas, de la maison verte et argent qui plus est, puis à une fille quoi ! Il resta vraiment pétrifié là comme s’il avait croisé le regard d’un basilique dans un reflet à ne pas savoir quoi ajouter. Peter aimait beaucoup Sirius et s’il en croyait la pièce Romulus et Julieta, c’était vraiment pas facile les relations secrètes, et il voulait que son ami sache qu’il pouvait compter sur lui s’il cherchait un jour une oreille attentive. Alors autant que Maude apprenne également à lui faire confiance, non ? « Pas forcément dans les cachots … » murmura-t-il en regardant autour de lui tandis qu’une vague de frissons lui traversait l’échine. « Peut-être dans la salle de repos … » proposa-t-il. Il y aurait d’autres élèves de toutes maisons confondues là-bas et ça lui paraissait beaucoup mieux, on pourrait ainsi l’entendre crier si quelque chose de malencontreux lui arrivait comme ça ! Il masqua l’inconfort dans lequel il se trouvait avec un sourire mal assuré à l’égard de la jeune fille de Serpentard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 86
| AVATARS / CRÉDITS : Meika Woollard
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: Gardien du secret, je sais faire | MAUDE Mer 22 Mar - 22:02

Tu observais ce jeune garçon d'un air neutre, le regard renvoyant toutefois quelque chose de glacial, comme bien souvent. Peut-être est-ce même l'une des principales raisons pour lesquelles peu de gens pensent à t'approcher de près, trop près. Tu t'impatientais déjà, te demandant ce qu'il te voulait et en écoutant sa réponse à ta question, tu fronças les sourcils, presque agacée de l'entendre se justifier un peu trop finalement.

-Ca va, je ne veux pas savoir ! dis-tu soudainement à l'égare du résultat que pouvait lui provoquer sa prétendue allergie au soleil.

Pas du tout convaincant. Et par dessus le marché, il trouvait encore le moyen de t'approcher d'un air un peu trop amical à ton goût... Tu te disais que soit il jouait la comédie en se faisant passer pour un grand timide, et jusqu'au bout, soit il était un peu idiot sur les bords surtout après tes réponses qui, avouons-le, manquent de sympathie. Mais c'est ainsi, tu ne parviens pas à être aimable avec le premier venu...
Tu allais lui tourner le dos, partir en le laissant planter-là comme une statue mais sa soudaine proposition te stoppa aussitôt dans cette pensée, dans cet élan. Et en retour, tu levas un sourcils, balayant les lieux du regard comme si tu cherchais la farce quelque part. Mais le pire, c'est qu'il semblait sérieux là surtout qu'il insistait même pour sortir d'ici.

-Non. dis-tu avant de marquer une pause, secouant doucement la tête comme une enfant innocente prononce toutefois une évidence. -Je ne vois pas pourquoi j'irai me promener avec toi et encore moins pourquoi tu débarques comme ça en espérant une telle chose ! ajoutas-tu en réponse à une éventuellement future question.

C'était évident qu'il n'y avait aucune raison que tu acceptes, surtout que tu ne comptais pas retourner sur tes pas pour aller en salle de repos. Le côté sombre des cachots te plaisait bien, en accord avec la personne que tu es en ce jour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 241
| AVATARS / CRÉDITS : William Moseley
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : subir le doloris
| PATRONUS : un rat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Gardien du secret, je sais faire | MAUDE Ven 24 Mar - 15:40

Peter avait l’habitude d’essuyer des refus mais ceux-ci étaient d’habitude engoncés dans de piètres excuses. Maude avait une façon très honnête et tranchante de s’exprimer. « Non ? » répéta-t-il un petit peu surpris par son ton tout en acquiesçant toutefois du chef pour marquer sa compréhension. Okay, cool, je respecte … C’était généralement le moment où il tournait les talons car son esprit de survie se basait beaucoup sur sa capacité à anticiper les coups fourrés. La perspective de quitter les cachots humides pour retrouver le reste des maraudeurs au soleil était diablement tentante sauf que vous savez, l’amitié ça se mérite, et il ne voulait pas qu’on dise de lui qu’il était un piètre ami ! Il ouvrait déjà la bouche pour improviser une excuse bidon comme un joncheruine au moment où la troisième année décidait d’en remettre une couche. Lui qui pensait que les filles de sa maison étaient dures à vivre, il n’avait pas encore parlé aux charmantes héritières de Salazar ! « Hum … Je sais pas moi ! Je trouve ça dommage de se croiser tous les jours mais de ne jamais se parler, tu vois ? » C’est qu’ils avaient peut-être une multitude de choses à se dire (ou alors pas du tout). Peter se questionnait sur ce qui pouvait plaire à Sirius chez une fille qui avait un tel caractère de cochon. Il prit son courage à deux mains en gonfla ses poumons d’air avant de bafouiller les joues rosissantes. « C’est pas parce que t’es chez Serpentard que tu n’as rien en commun avec les Gryffondors, non ? ». Et leur point commun étant Sirius, il n’était certes pas des moindres !

« Et puis reprend moi si j’me trompe mais t’as pas l’air d’avoir beaucoup d’amis … alors bon … » osa-t-il finalement avec une petite moue désolée dans l’espoir que cela adoucisse son caractère. La plupart des filles qu’il connaissait, elles traînaient toujours en bande. Il y avait Mary et Lily, Delilah et Ange ou encore Madeline, Moïra et Mircella. Maude elle arpentait encore une fois les cachots toute seule comme la réputée geignarde dans ses toilettes, ça ne devait pas être drôle tous les jours ! S’il n’avait pas rencontré ses meilleurs amis dans le Poudlard Express, il avouait sans honte qu’il aurait été malheureux comme une vieille pierre pendant les sept années que comptaient leur éducation au château. « Vu que ton truc c’est plutôt les relations secrètes, ça me va à moi de rester dans l’ombre des cachots si tu veux … » confessa-t-il finalement bêtement en commençant à gratter distraitement le bout de sa baguette entre deux pierres. Sa confession portait d’avantage sur l’aspect discret de leur entrevue que sur sa volonté de rester dans les cachots. Entre les effluves de potions provenant de la salle de classe de Slughorn et l’odeur de moisissure due à la proximité du lac, Peter avait les ailes du nez de froncées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 86
| AVATARS / CRÉDITS : Meika Woollard
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: Gardien du secret, je sais faire | MAUDE Mer 5 Avr - 22:42

Tu regardais ton interlocuteur, le visage froid, impassible, ne cachant pas un certaine part d'hostilité. Bien-sûr tu n'allais pas sortir ta baguette pour qu'il s'envole à l'autre bout du château ou passe à travers le mur, ou même lui en coller une, mais tu lui faisais bien comprendre que cette proposition ne te tentait guère. Tu haussas un sourcils quand il te parla de vos petits croisement qui n'avaient aboutis à rien d'autre qu'à l'ignorance. C'était dommage ? Ah bon ! Première nouvelle...

- Pourquoi ça changerait ? demandas-tu, même si cela ressemblait presque à une affirmation.

Le voyant en plus reprendre de façon insistée, tu finis par te poser contre le mur près de toi, sachant parfaitement d'avance qu'il n'allait pas te lâcher tant qu'il n'aurait pas eut ce qu'il voudrait. A savoir de quoi il s'agit maintenant : garde patience ma petite Maude, tu as déjà eus plus tête de mule, une personne ayant en à peine une phrase rattrapé celui-ci.

-Comme chaque maison... Si j'étais du genre à être le genre de fille un peu niaise, je te dirais qu'il ne faut pas se fier aux maisons car nous pouvons tous nous entendre vu qu'elles ne servent qu'à mettre quelques qualités principales en valeurs. Mais comme je ne suis pas ainsi, je dirais juste qu'elles ne sont qu'un prétexte pour pousser les élèves à se surpasser tout en se comportant correctement !

Evidemment, ce serait l'anarchie si tout se basait uniquement sur la concurrence qui pousse les élèves à travailler et s'entrainer. Il faut bien aussi faire payer le mauvais comportement : au fond, tu avais toujours cela ainsi... Un moyen de maitriser les élèves même si beaucoup ne pouvaient pas s'empêcher de faire des bêtises... Tiens, comme celui-là et sa petite bande par exemple. Celui-là qui allait jusqu'à se baser sur ton entourage pour t'encourager à lui parler !

-Pas besoin de beaucoup d'amis. Deux ou trois vrais me suffisent. dis-tu alors avec un petit sourire narquois sur le visage.

Peter était un maraudeur et c'est bien certainement l'une des choses qui l'aidait à vraiment sociabiliser. Il est si effacé tout seul, si timide, si gaffeur... Sans ses potes, ils n'auraient pas fait beaucoup de rencontres bien que tu devais admettre qu'il était plus approchable et agréable que toi. Mais vraiment, où il veut en venir.
Tu allais clairement lui demander afin de pouvoir avoir enfin la paix mais il sembla prendre les devants : "relations secrètes". A ces mots, ton expression changea du tout au tout, passant de l'indifférente avec une touche d'agacement à une expression surprise qui traduisait ton incompréhension. Tu répétas ces deux mots à voix basses, presque comme si tu lui demandais si tu avais bien entendu, cherchant également dans ta tête en quoi tu cachais quelque chose. Alexandre et votre relation taquine était bien connue, Moran et votre relation fraternelle l'était tout autant, Maya t'aidait son problème devant tout le monde à la bibliothèque, et Regulus... Même pas besoin d'en discuter : c'était ton meilleur ami et donc celui qui tu traines le plus depuis les premiers jours de la première année... Tu oubliais qui ?

-De quoi tu parles ? finis-tu enfin par demander après un instant de silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 241
| AVATARS / CRÉDITS : William Moseley
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : subir le doloris
| PATRONUS : un rat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Gardien du secret, je sais faire | MAUDE Jeu 6 Avr - 10:34

Il arrivait parfois à Peter d’avoir suffisamment de cran pour lancer de grandes affirmations dans l’air, mais quand il s’agissait de les étayer, il n’avait toujours qu’une réponse en classe comme à la vie. « Euuuuuuuuuh … ». Pourquoi changer les bonnes vieilles habitudes ? Il n’en savait rien du tout lui … Il était même plutôt habituellement le fier défenseur de la confortable loi de l’inertie. Si entre Maude et lui, il souhaitait que les choses changent, c’était uniquement pour son ami Sirius, malheureusement cette réponse n’était ici pas valable ! Il craignait que la jeune fille lui fasse passer un mauvais quart d’heure s’il lui avouait qu’il avait découvert leur secret …

L’argument de la mixité qu’il avait repris sans réfléchir sur un tract qui traînait dans leur salle commune avait fait mouche, et il haussa des sourcils surpris en l’observant marcher à fond dedans. Maude s’était même appuyée contre l’un des murs du cachot ce qu’il voyait comme un signe - sans doute un peu trop optimiste - qu’elle acceptait leur discussion. Mais il ne comprit pas vraiment tout ce qu’elle disait, lui-même n’ayant jamais vraiment pensé à la fonction des maisons, tout ce qu’il savait sur le sujet c’est qu’il avait voulu aller chez les lions pour être avec les amis qu’il avait rencontré, ça a été une vraie discussion qui s’était tenue entre le choixpeau et lui le jour des répartitions. Gryffondor, Gryffondor, Gryffondor lui avait-il répété pour suivre Black et Lupin ! Aussi, lorsque la troisième année parla de l’intérêt de faire passer la qualité avant la quantité, elle retrouva immédiatement toute son attention. « Ca nous fait déjà un premier point commun ! » nota-t-il avec un fin sourire. Les maraudeurs avaient beau aimer faire leur pitre pour amuser la galerie, ils étaient étroitement liés par une amitié dans laquelle on avait jamais vu personne ne s’immiscer.

Il avait sans doute un peu trop pris la confiance car voilà que le mot secret avait été lâché. Oups ! Les sourcils légèrement froncés de la jeune fille lui indiquèrent qu’elle n’avait rien perdu de leur échange et s’était mise à réfléchir. Il déglutit en profitant des quelques secondes qu’il lui restait pour trouver une explication à la question qui surviendrait forcément mais sa tête était vide d’idée ! Il n’avait jamais été bien imaginatif ! « De quoi tu parles ? » « Hein ? De rien ! » se défendit-il immédiatement en piquant un phare. Il tordait avec anxiété ses doigts boudinés tandis que son coeur battait la chamade, il avait toujours le chic pour se mettre dans des situations inextricables.  Maude avait beau être plus petite que lui - en âge sinon en taille - elle avait un regard vers aussi glaçant que sa maison qui lui faisait perdre tous ses moyens. « Enfin j’sais pas ... » se mit-il à bafouiller. « Vous sembliez proche l’autre jour avec Sirius alors j’me suis dit … ». Il déglutit une nouvelle fois en tirant un peu sur son col. Qu’est-ce qu’il s’était dit déjà ? Il avait du mal à articuler ses pensées dans son esprit brouillon. « J’me suis dit que … que … que … peut-être … t’avais envie d’en parler ! ». Ca n’avait aucun sens et il repensa soudainement à la pièce de Romulus et Julieta de Sir William Shakespeare. « Dans Romulus et Julieta, ils en parlent …. et …. et ça finit bien … tu vois ? ». Peter n’avait en réalité pas lu la pièce en entier et ignorait que les deux amants mourraient à la fin, mais c’est que c’était une lecture bien fastidieuse aussi !

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 86
| AVATARS / CRÉDITS : Meika Woollard
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: Gardien du secret, je sais faire | MAUDE Mar 11 Avr - 14:14

Rien ? Ce n'était pas rien.  Il débarque déjà ainsi pour ensuite dire que l'unique raison de sa présence si soudaine et anormale, c'est par rapport à une histoire de relation secrète ?!  Tu ne comprenais absolument rien,  ne voyait pas du tout de quoi il parlait tandis que lui semblait tout à coup encore plus nerveux que de base.  Puis vint alors "l'explication" qui n'était autre que Sirius. Lui et toi, proches ? Vous ne vous étiez parlé qu'une seule et unique fois et ça n'avait pas été l'échange le plus sympathique qui soit.  
Alors que tu étais à la fois surprise et  dans l'incompréhension vis-à-vis de ce qui aurait pu lui faire penser que toi et Sirius étiez proches, trop proches, il continuait sur sa lancée en te proposant même d'en parler.
-Oh oh oh ... Tu as vu et entendu quoi exactement ?!  
Non mais là c'était quasis le comble.  Tu n'avais rien contre Sirius en particulier mais quand-même...Les maraudeurs ont-ils tous le don de débarquer  pour commencer à se mêler de ceci et de cela ? C'est qui le prochain qui va pointer le bout de son nez ? Potter ? Lupin ? La chose serait bien mieux passée s'ils venaient avec des raisons bien différentes de tous cela. Entre celui-ci qui croit  que tu as une relation avec son pote et ce même pote qui est venu te taper la causette par rapport à son petit frère,  tu n'es gâtée.
Un grand silence s'imposa alors dans les couloirs des cachots  puis tu finis par lâcher un début de rire sec. Puis tu te laissas aller à ton amusant, comprenant qu'il y avait un sacré quiproquo qui s'était mis en place sur le coup.  Ces maraudeurs alors quand ils s'y mettent !
-Pettigrow , je vais t'apprendre une chose... Fréquenter  le frère de son meilleur ami de façon plus qu'amicale c'est briser un code d'honneur ! Il faut avoir un sacré problème de morale pour faire ça ... dis-tu d'un ton légèrement plus sérieux sans pour autant cesser de sourire.

Non, vous n'aviez pas ce genre de relation : il n'a même pas confiance en toi à en juger par ce qu'il t'a dit , la façon dont il parlait de son frère et de son attirance pour la magie noire, certaines de ses fréquentations et tout ce qui va avec.

HRPG pour toi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 241
| AVATARS / CRÉDITS : William Moseley
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : subir le doloris
| PATRONUS : un rat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Gardien du secret, je sais faire | MAUDE Ven 14 Avr - 12:30

Maude n’était pas une jeune fille agressive, elle était pourtant naturellement glaçante autant le regard que dans le ton, et lorsqu’elle questionna Peter pour savoir ce qu’il avait vu, ce dernier se sentit naturellement acculé et recula dos au mur en espérant y trouver un trou dans lequel disparaître. « Euh … j’sais pas … » lâcha-t-il tout penaud en se massant sa nuque rougissante. « Il t’a offert un bonbon … ». Et si tout cela aurait pu paraître innocent s’il avait s’agit de deux autres élèves, ça ne l’était pas quand il s’agissait de son meilleur ami Sirius et d’une représentante de la maison de Salazar. En effet, le plus boute-en-train de ses copains n’était pas réputé pour aimer frayer avec les vipères, il parlait même à peine à son petit frère.

Il regarda Maude avec un sourire un brin désolé car il venait de lâcher un argument qu’il estimait quant à lui imparable. Sirius qui lui offre un bonbon, ça ne pouvait être qu’une déclaration d’amour dans sa tête de linotte ! Il ne savait pas vraiment ce à quoi il s’attendait de la part de Maude, soit qu’elle dresse sa baguette pour lui lancer un oubliette avant de le faire déguerpir, soit qu’elle lui fasse part de son profond soulagement tandis qu’il la délestait du poids de ce lourd secret. C’était un peu pile ou face, le gallion sembla pourtant tomber sur sa tranche. Elle riait ? Pourquoi donc ? Il la toisa curieusement. Un code d’honneur en matière de filles à fréquenter, ça existait aussi chez les Maraudeurs, enfin au moins dans la tête de James Potter en tout cas … Depuis qu’il l’avait entendu pestiférer contre le couple formé par Sirius et Olivia lors du bal, il avait lui-même enfoui tout au fond de son cerveau les sentiments naïfs qu’il avait pu ressentir pour Gardenia dans ses premières années au château. En effet, on ne sortait pas comme ça avec les amies ou cousines de ses meilleurs amis ! Il se tordit ses petits doigts boudinés dans tous les sens en essayant d’y voir plus clair. Si Sirius avait offert une friandise à Maude mais que Maude refusait de sortir avec lui, alors cela aurait voulu dire ? « Alors tu as mis un râteau à Sirius ? » s’exclama-t-il en se trompant encore.

Mais Peter était un bon copain et regretta encore moins d’avoir été trouver Maude en cette après-midi pourtant ensoleillée. Si son meilleur ami avait jeté son dévolu sur la jeune fille, quelle que soit sa maison et ses relations, ne se devait-il pas de l’aider à l’obtenir ? Il lui prodiguait sans cesse des conseils de séduction pour l’aider alors la moindre des choses qu’il pouvait faire en retour, n’était-ce pas de l’aider à séduire Maude ? « Tu devrais pas bafouer tes sentiments en raison d’un code d’honneur et de la morale, surtout chez les verts, c’est pas vraiment des concepts que vous maîtrisez très bien de toute façon … ». Il était en effet surpris qu’elle connaisse la définition même de ces mots et plus qu’une pitrerie, il venait de prononcer une petererie.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 86
| AVATARS / CRÉDITS : Meika Woollard
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: Gardien du secret, je sais faire | MAUDE Sam 15 Avr - 23:15

Tu avais haussé un sourcils en l'entendant parler de bonbon. -Ah oui... ça. Ca n'avait rien de particulier. Il te l'avait proposé à plusieurs reprises d'ailleurs mais tu l'avais refusé à chaque fois : c'était bien là que tu n'avais pas confiance en lui, sachant à quel point il aimait les farces. Et de toute façon, tu n'avais envie de rien ce soir là : votre conversation t'avait bien trop étourdit.
Tu te demandais presque comment fonctionnait le cerveau de Peter, comment il réfléchissait et comment il faisait les liens entres telles et telles choses. Ca semblait être bien compliqué tout en restant bien trop simple... Et tu le compris aussitôt lorsqu'il te demandas si tu avais mis un râteau à Sirius. Enfin non, ce n'était pas une question ; c'était plus une affirmation basée sur l'étonnement.
Il pensait quoi ? Que toutes les filles ne pouvaient s'empêcher de craquer pour lui ? C'est en tout cas ce qu'il faut croire vu sa réaction. Mais là-encore, il faisait fausse route et ne semblait pas du tout comprendre. -Le petit éclat de lumière met du temps à arriver à ce que je vois ... dis-tu presque à bout de patience mais ce qu'il dis ensuite te scandalisa presque. Il aurait pu bien débuter cette phrase, surtout face à une fille un peu niaise mais la suite, n'importe qui se serait retourné comme tu l'as fait.
Foudroyant Pettigrow du regard , tu n'avais jamais été aussi glacée qu'à ce moment précis. Presque instinctivement, tu sortis ta baguette et la plaça au coup du jeune homme. -En effet, tu vas voir à quel point c'est superficiel et comment la morale s'évapore vite chez nous ! dis-tu sur ton très peu amical, ne le lâchant pas du regard. Tu te fichais royalement d'être un peu plus jeune ....Que la personne en face de toi soit un enfant, un adolescent ou même un adulte, tu n'avais pas peur de montrer un quelconque mécontentement.
Tu n'avais définitivement pas aimer cette réflexion, pas du tout. Non seulement il insultait ta maison mais avec elle ses membres et donc tes amis et ça, ça ne passait pas. Peut-importe de qui on parlait ! Tout le monde n'était pas blanc mais tu savais que tes principales fréquentation ne manquaient pas d'honneur et connaissaient des codes moraux, même s'ils sont peu nombreux. Si tu jouais à ce jeu, tu dirais que Poufsouffle ne sont que des restes bien trop idiots alors qu'il y en avait qui savaient ressortir du lot... Que les Serdaigle ne sont que des intello alors qu'il y en a qui ont bien d'autre chose à faire que d'étudier. Et que les Gryffondor ne sont que courageux, chouchous du directeur , sans plus, alors qu'il y avait bien plus que ça derrière. Même toi tu savais ça, même toi tu voyais plus loin.
Tu pestas presque en regardant ce garçon qui se voulait justement plus ouvert et compréhensible que toi. -Ce n'est pas l'envie de t'expédier à travers le mur qui me manque. Mais il faut bien mettre les choses aux claires. Premièrement, tu ne connais rien de moi, de mon entourage ou même de ma maison à part ce que tu veux bien savoir... Alors avant de jouer les moralisateurs, réfléchit y à deux fois. Tu appuyas légèrement avec ta baguette sur son cou, ne changeant pas ton regard pour autant... Enfin, quoiqu'il était plus agressif. -Deuxièmement, non, je n'ai rien avoir avec Sirius. Il est juste venu me parler de son frère et tu arrivés à un moment qui t'a fait croire qu'il y avait quelque chose mais il n'en est rien. Et troisièmement...Non, il n'y a pas de troisièmement. Tires-toi ! dis-tu tout en baissant ta baguette et en t'écartant du maraudeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 241
| AVATARS / CRÉDITS : William Moseley
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : subir le doloris
| PATRONUS : un rat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Gardien du secret, je sais faire | MAUDE Mar 18 Avr - 11:41

Maude et Peter gravitaient sur deux planètes de galaxies bien différentes. Ils ne se comprenaient absolument pas. Quand la jeune fille se mit à parler d’un éclat de lumière, sans doute sa planète était bien trop éloignée de la sienne, car il ne le reçut pas cet éclat. Mais de quoi parlait-elle enfin ?  Il fronça les sourcils en se grattant l’arrière de la tête parce que les métaphores et lui ça faisait cinq aussi sûrement qu’il était nul en calcul.

Et voilà que Peter, comme toujours à ses grandes heures, avait prononcé une ânerie des plus vexantes pour la représentante des verts. Il avait naturellement insinué qu’elle était dépourvue d’un code d’honneur. Si cela aurait sans douté été vrai pour d’autres élèves tels que Thomas Avery ou Cole Mulciber, il semblait en aller différemment pour Maude Delcour qui trouva le moment approprié pour sortir sa baguette. Un glapissement de terreur échappa à Peter quand il sentit le bout pointu de la baguette s’enfoncer dans sa gorge et il ouvrit de grands yeux de botrucs. Et voilà qu’il se défendit d’une seconde petererie, sautant du racisme ordinaire au sexisme ordinaire comme on saute du coq à l’âne. « Ah non, range ta baguette s’il te plaît, je refuse de me battre avec une petite fille … » souhaita-t-il temporiser en bafouillant. Autant dire qu’il craignait encore plus de se faire battre par une fille de troisième année que de véritablement affronter une fille de troisième année. Et il ne fut absolument pas plus rassuré quand elle le menaça de l’expédier à travers le mur sur lequel ses doigts moites glissaient comme s’il avait été à la recherche d’une pierre mobile qui enclencherait un passage secret. Il aurait bien aimé lui qu’un trou se matérialise sous ses pieds et l’aspire loin de cette inconfortable situation !

Quelque chose qui caractérisait Peter, et sans nul doute tous les élèves martyrisés, et que les agresseurs auraient quand même pu se mettre en tête depuis le temps, c’est que quand on se fait menacer, on est davantage occupé à penser survie qu'à écouter les babillages. Il percevait ci et là un mot entre deux autres. « Quoi ? Mais je te proposais justement d'apprendre à se connaître ! » se défendit-il en lui semblant relever ici une incohérence de son petit discours. Enfin ça, c’est ce qu’il disait pour l’apaiser, parce qu’après s’être ainsi fait menacé, il ne souhaitait absolument pas plus la connaître. La fille était bien aussi tarée que Martin Miggs …  Il lui adressa pourtant un gentil sourire dans l’espoir qu’elle relâche son emprise. « Tu-tu me relâches maintenant ? » suggéra-t-il plus clairement.

La jeune fille relâcha enfin son emprise et Peter souffla un bon coup, eh bien, ce n’était pas trop tôt. Il réajusta le col de sa robe de sorcier en reprenant son souffle et en retrouvant une coloration de peau plus normale quoi que sans doute un peu trop blanchâtre. Il ne savait pas qui des cachots ou de la jeune fille lui glaçait le plus le sang et était pressé de retrouver le parc ensoleillé et la présence de ses amis.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gardien du secret, je sais faire | MAUDE

Revenir en haut Aller en bas

Gardien du secret, je sais faire | MAUDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Foutre la paix aux gens tu sais faire ? | Calliopé
» Après l'effort, le réconfort. [Libre]
» Un cheval et une jument sa donne un RP [Privé Memories]
» Tout un réseau
» Je n'aime pas me répandre en paroles futiles mais, je sais faire des efforts ♦ Wyatt C. Salvatore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-