C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

"Arrête d'agir comme une Gabin poule !" [Gab' & Moran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 673
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by swan
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: "Arrête d'agir comme une Gabin poule !" [Gab' & Moran] Dim 2 Avr - 1:12

ft. Gabin Ollivander & Moran Powell
Votre résumé.

"Arrête d'agir comme une Gabin poule !"
Lendemain de soirée arrosée l’oblige, Moran avait un peu mal à la tête ce matin-là. Et cela se voyait sur son visage. Il avait les traits fatigués, et était aussi silencieux qu’une tombe. Il mangeait d’un air bien morne, ayant presque encore en bouche le goût fabuleux du Whisky Pur Feu qu’il avait pu siroter la veille. S’il pouvait en reprendre un aujourd’hui, il l’aurait fait bien volontiers. Non, Moran n’avait pas de tendance alcoolique, mais ces temps-ci il avait grandement besoin de penser à autre chose, de s’évader et d’oublier ses problèmes. Ils avaient d’ailleurs tendance à se résoudre, heureusement d’ailleurs. Des jours plus joyeux l’attendaient.
Moran ne prit qu’un maigre petit-déheuné ce matin. Parce qu’en fait plus il mangeait ou faisait de mouvement avec son visage et plus il avait mal à la tête. Bizarre, mais il préférait ne pas la contrarier donc il ne prit que le strict minimum. Il espérait vraiment que ça sera passé pour midi… Puis, ce qui le motiva à sortir de table fut la sortie de son meilleur ami, qui, lui semblait-il était boudeur. Moran avait l’habitude depuis le temps, il ne s’en faisait pas trop, ça allait s’arranger. Mais du coup, il devait absolument lui parler ! « Heeeey Gab’ ! » l’interpella Moran en le rattrapant. « J’voulais qu’on parle d… » commença-t-il avait de voir son meilleur pote partir sans même l’écouter. Il le regarda d’un air ahuri. Il n’était plus saoul, d’ailleurs, il ne l’avait jamais été complètement, et il avait toute sa lucidité, une telle réaction de Gabin Ollivander n’aurait donc pas dû l’étonner. Quand Monsieur boudait il ne le faisait pas qu’à moitié. Tant pis, là, il avait cours.  

Plusieurs heures plus tard, le Serpentard filait le Poufsouffle comme un serpent suivait sa proie. Il rasait les murs, ne saluait personne. En fait, il avait compris le trajet du jeune homme dès qu’il l’avait vu partir dans une direction donnée. Il allait le bloquer dans une salle de classe ça allait lui faire tout drôle. Le jeune homme se rapprocha et attrapa brusquement Gabin par le bras sans faire attention à ses ronchonnements : « Tu vas pas commencer hein ! ». Ce fut tout ce que répondit le batteur en jetant son camarade dans une salle de classe désaffectée. Mais désaffectée ne voulait pas dire vide puisqu’un couple était en train de s’embrasser à pleine bouche. Des quatrièmes. Moran n’esquissa aucune grimace de dégoût et pointa la porte d’un air absolument intransigeant et autoritaire : « Dehors ». Une fois les jeunes sortis, le préfet s’appuya contre la porte pour être sûr que le Poufsouffle en face de lui n’allait pas se défiler. « Je disais donc ce matin » dit-il comme s’il ne s’était rien passé, « que je voulais te parler de la soirée de hier soir, parce que je sais éperdument que tu n’es pas content que Fab et moi n’ayons pas suivis tes conseils de Gabin poule ! ». Moran croisa ses bras d’un air particulièrement nonchalant. « Quand est-ce que tu vas me laisser profiter de mes soirées de cuite ? » demanda-t-il d’un air parfaitement calme. Ce n’était même pas un reproche, le ton utilisé par le jeune homme relevait même de la plaisanterie. Il fallait juste prier pour que Gabin le prenne comme ça aussi.  



Dragées:
 


Dernière édition par Moran J. Powell le Lun 3 Avr - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 151
| AVATARS / CRÉDITS : Boyd Holdbrook
| SANG : Noblement pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa famille et lui en mendiants
| PATRONUS : Un serpent
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Arrête d'agir comme une Gabin poule !" [Gab' & Moran] Dim 2 Avr - 11:55

Arrête d'agir comme une Gabin poule !

ft. Moran Powell


« Que la source de ton plaisir ne devienne pas la cause de ton malheur ! »
Lendemain de soirée. Tout les élèves ayant participé à la fête la veille semblaient fatigués. Cela n'étonnait pas Gabin ! Quand on boit de l'alcool à outrance, forcément, le lendemain, on n'est pas bien. Et ce n'est généralement pas très intelligent de faire ça quand on a école le lendemain. Le poufsouffle avait bien averti ses amis de ne pas trop boire ! Ils ne l'avaient pas écouté. Ce qui l'avait beaucoup contrarié par ailleurs. Il avait passé sa journée à bouder et snober Moran et Fabian. Ils auraient pu lui parler autant qu'ils le voulaient, Gabin Ollivander en avait rien à faire.
Il devait se l'avouer, lui aussi avait trouvé quelque chose d'amusant à cette soirée. Embrasser Proserpine n'avait pas été désagréable. Mais il restait néanmoins qu'au moins une dizaine de règles avaient été enfreintes. Consommation d'alcool, enfermement d'un membre du personnel dans un placard, musique trop forte, consommation de tabac, non respect du couvre-feu, non respect de tenues réglementaires... Et il en oubliait sûrement ! Gabin n'avait rien contre les soirées. Quand elles étaient en dehors de l'école. Aussi surprenant que cela puisse paraître, il lui était lui-même arrivé de se rendre à des soirées un peu voire beaucoup arrosées et de s'y amuser comme un fou-fou.

En fin de journée, Gabin se rendait à la bibliothèque quand il se fit harponner par un serpent alors indésirable ce jour là. Le poufsouffle se mit dès lors à râler en se débattant. « Lâche moi Moran ! ». Le concerné ignorait royalement les directives de son meilleur ami et le tira jusqu'à une salle inutilisée, hormis par un couple entrain de se bécoter dans un coin de la pièce. Les deux sixièmes années les avoir dérangés, donc Gabin s'empressa de s'excuser: « Pardon de vous avoir dérangé, on va aller dans une autre... ». Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que Moran chassa les deux élèves, qui obtempérèrent, têtes baissées. Gabin ne put retenir un grognement pendant que le Serpentard s'appuyait dos à la porte ! Cela aurait été bête que le jaune et noir se défile !
Alors que Moran reprenait la « conversation » qu'ils avaient commencé à avoir ce matin avant que Gabin ne le snobe complètement, ce dernier s'assit sur une chaise en soufflant. Le ton de son meilleur ami était léger, il plaisantait. Mais pour le poufsouffle, cela n'était absolument pas drôle. Il n'avait pas du tout apprécié l'attitude du Serpentard vis-à-vis de lui et le fait qu'il eut totalement ignoré ses conseils. Il se pencha vers le Serpent. « Tu t'es enfilé une bouteille entière d'alcool en dépit des conseil que je t'ai donné. » commença-t-il, sérieux et énervé. Moran allait passer un sale quart d'heure. Il aurait mieux fait de laisser son meilleur ami bouder, cela lui aurait épargné un quart d'heure de remontrance ! « Tu as déjà entendu parler de l'alcoolisme ? C'est une vraie saleté. ».

Dragées:
 


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 673
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by swan
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Arrête d'agir comme une Gabin poule !" [Gab' & Moran] Lun 3 Avr - 13:31

ft. Gabin Ollivander & Moran Powell
Votre résumé.

"Arrête d'agir comme une Gabin poule !"
Les Serpents n’avaient eu absolument aucune gêne pour virer les gens en général. Et pour le coup,  virer les deux quatrièmes qui se bouffaient la bouche ne dérangeait absolument pas Moran. Y’a d’autres endroits pour faire ça, non ? La Forêt Interdite, ils pourraient s’y faire tuer, m’enfin ce ne serai pas une perte ! Ou non ! Encore mieux, l’Allée des Embrumes, mais c’était hors de Poudlard ce n’était pas pratique… Enfin, bon, si Gabin semblait sincèrement désolé et comptait échapper à Moran, son meilleur ami n’était pas de cet avis. Une fois qu’ils étaient enfin partis, le jeune écossais avait pris soin de s’appuyer contre la porte. Avec le flegme que semblait avoir son pote, nul doute qu’il n’aurait eu aucun scrupule à s’en aller sans même lui parler.
Après six ans à côtoyer le joyeux luron de Poufsouffle, le Vert et Argent commençait à le connaître. Aussi, il savait que ses maigres espoirs concernant Gabin allaient s’envoler dès lors qu’il prendrait la peine de répondre. Non, le garçon n’allait pas plaisanter ou prendre ça comme c’était. Il allait lui faire regretter de ne pas l’avoir écouté. Moran allait se faire réprimander comme un gosse devant son père. Le jeune homme se contenta de le fixer pendant que le Jaune se laissait tomber sur une chaise.
Le ton qu’employait Gabin était tellement sérieux que le jeune homme leva les yeux au ciel, lassé. Mais il n’était pas à Serpentard pour rien, ils étaient malins et il l’était bien évidemment autant que ses autres congénères. « Gabin tu es aussi rigide qu’un Gobelin à Gringotts ! » souffla Moran qui laissa ses épaules s’affaisser. Mais le Poufsouffle continua sur sa lancée, et lorsqu’il évoqua l’alcoolisme, le Serpentard dû se retenir de rire. Sérieusement ? Avait-il à ce point une tête d’alcoolique ? « Tu ne crois pas que tu en fais un peu trop là ? La dernière fois que j’ai bu de l’alcool c’était à Pré-Au-Lard, il y a un mois et demi si j’étais vraiment alcoolique j’en aurais rebu depuis… Et je me serais enfilé bien plus qu’une simple bouteille d’ailleurs » répliqua-t-il sans se départir de son air narquois. Il ne précisa pas qu’il avait dû se faire violence pour ne pas en ouvrir une deuxième. Ce n’était quand même pas de sa faute s’il tenait remarquablement bien les boissons fortes, non ?

Les gènes et l’alcool, tout une histoire de famille. Oui, c’était vrai que le garçon avait tendance à beaucoup apprécier la bouteille, mais il n’en buvait même pas une fois par semaine. Néanmoins, si les Serpents étaient manipulateurs et Moran aussi, il ne désirait pas s’aventurer sur un tel terrain avec son ami. Il voulait le convaincre, sans le rouler dans la farine. « Tu me vois vraiment comme un alcoolique ? » s’enquit-il, ne sachant pas encore s’il devait être vexé d’avoir aussi peu la confiance de quelqu’un si proche de lui. Moran se dit qu’il avait l’impression d’entendre les avertissements de son père à la gare de King’s Cross. Arthur n’était pas étranger aux goûts prononcés de son fils pour la boisson et tous les ans depuis qu’il avait appris qu’il allait fouiner dans les placards quand il travaillait, il le prévenait en lui disant de ne pas s’attirer de problèmes avec l’alcool.
Mais apparemment il allait en falloir plus convaincre Gabin. Moran aurait mieux fait de rentrer directement aux Cachots après les cours…



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 151
| AVATARS / CRÉDITS : Boyd Holdbrook
| SANG : Noblement pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa famille et lui en mendiants
| PATRONUS : Un serpent
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Arrête d'agir comme une Gabin poule !" [Gab' & Moran] Mar 4 Avr - 14:10

Arrête d'agir comme une Gabin Poule

ft. Moran Powell


« Que la source de ton plaisir ne devienne pas la source de ton malheur  »
Moran pouvait tellement agacer Gabin par moment ! Il y avait des jours où le jaune et noir regrettait de ne pas avoir snobé son meilleur ami dans le Poudlard Express en première année. Mais il n'était pas quelque de méchant qui snobait les gens sans raison. Et puis au final, il l'aimait bien Moran. Sinon il ne lui aurait jamais fait de messages de prévention tel que celui là. Gabin ne doutait pas une seconde que c'était ennuyant pour le Serpentard, mais il s'en fichait royalement.
Moran répliquait d'un air narquois. Le Poufsouffle n'était pas convaincu par ces paroles. Peut-être n'était-il pas objectif ou réceptif aux explications à ce moment là. Pour lui, les arguments du serpent pesaient le poids d'une plume de hiboux. Le Serpentard lui demanda s'il le voyait comme un alcoolique. Quoi ? Non ! Bien sûr que non ! Il n'avait jamais dit ça ! Moran déformait totalement ses propos ! Le but d'une prévention est de prévenir avant que le mal soit fait, et pas après !
« Mais bien sûr que non ! » répondit Gabin, offusqué. Il n'avait pas aussi peu d'estime pour son meilleur ami. Il voulait seulement le protéger. C'était mal le connaître que de penser le contraire. Il n'aimait pas se disputer avec ses amis. Mais bon, si c'était nécessaire... Une amitié parfaite n'existe pas, après tout. Gabin inspira un grand coup pour se calmer pour reprendre d'une voix plus calme et moins agressive. « On dit toujours: "Ça ne m'arrivera jamais à moi", alors que c'est complètement faux. Tu te dis sûrement que tu ne seras jamais dépendant de l'alcool. Ça n'arrive pas qu'aux autres, Moran. Et puis ce qui me dérange le plus, c'est le nombre de points du règlement que les élèves ont enfreint en l'espace d'une seule soirée. »
En règle générale, Gabin respectait le règlement intérieur de l'école. S'il y avait des règles, ce n'était pas pour faire joli. Le jaune et noir ne se considérait pas comme étant quelqu'un de coincé. Tout ce qu'il ne faisait pas à Poudlard comme aller à des soirées, il le faisait en dehors de l'école. Et encore ! Il lui arrivait d'aller à des fêtes organisées à Poudlard. Bien souvent, il s'y amusait. Cependant, les élèves avaient quand même enfermé Picott dans un placard... Gabin n'aurait jamais admis qu'il y avait quelque chose d'assez amusant dans cette anecdote.
En fait, tout bien réfléchi, ce n'était pas la soirée qui avait agacé Gabin. Il ne savait même pas s'il devait reprocher aux élèves de vouloir s'amuser. Mais le fait qu'on ne prenne pas du tout en considération ses conseils et qu'on l'en charrie. « Et puis, tu aurais dû m'écouter. Ça t'aurait évité un mal de crâne aujourd'hui. J'ai pas raison ? » finit-il par dire après quelques seconde de silence.

Dragées:
 


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 673
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by swan
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Arrête d'agir comme une Gabin poule !" [Gab' & Moran] Mar 4 Avr - 20:54

ft. Gabin Ollivander & Moran Powell
Votre résumé.

"Arrête d'agir comme une Gabin poule !"
Moran savait qu’il exaspérait son pote. Mais l’alcool c’était un truc sacré qu’il ne fallait pas toucher, surtout. Il adorait se bourrer la gueule, faire des conneries dont il ne se souvenait qu’à peine, il adorait avoir une gueule de bois de bon matin. Il aimait le goût de l’alcool, ses effluves et les horizons qu’il ouvrait. Gabin n’était pas assez irresponsable pour se laisser autant aller et le jeune homme trouvait cela dommage. Se prendre des cuites avec Fabian était drôle, mais avec Gabin en plus ce pourrait être énorme. Mais un si beau jour n’arrivera sans doute jamais.
Face à la question du préfet – qui sonnait en fait davantage pour une accusation -  Gabin se défendit, outré que le Vert et Argent puisse si peu avoir confiance en lui. Moran était las des remontrances, même s’il savait que c’était pour son bien. Il était majeur. Qu’on le laisse vivre sa vie, longue ou courte, comme il l’entendait ! Le jeune homme ne répondit donc rien, et son silence valait tous les mots.

Gabin reprit d’une voix plus calme, peut-être comprenait-il que ce n’était pas un sujet qu’il fallait affronter si frontalement avec le batteur ? Il était beaucoup plus disposé à l’écouter maintenant qu’il lui parlait avec sa voix calme. Mais bon, ce qu’il lui dit l’agaça profondément. « Je sais que mon point faible est l’alcool, Gabin, je sais. Je sais que si je me laisse aller je n’aurais aucune difficulté à finir alcoolique, je-le-sais » finit-il en détachant ses mots, « et je reste toujours lucide face à cela. J’ai une limite à ne pas franchir et je ne la franchis jamais comme je ne l’ai pas franchi hier soir » dit-il en décroisant les bras pour venir s’assoir sur une chaise à côté de celle de son pote qui continuait en parlant du règlement. Moran détourna les yeux. Il n’avait appris l’enfermement de Picott qu’en partant de la soirée. A la base, il n’était pas au courant, sinon il n’y serait pas allé. Oui, il avait pris le risque que le concierge débarque et le colle, ou pire, lui fasse perdre son insigne. « Je n’étais pas au courant pour Picott » se défendit-il en marquant une pause avant de reprendre, « tu remarqueras également que je n’étais pas le seul préfet, nous étions deux et en toute logique, tout s’est bien passé, tout était sous contrôle ». Oui enfin, il avait une pensée émue pour ceux qui avaient dû se dessaper.

Le jeune blaireau continua, un peu plus provocant. Moran passa une main dans ses cheveux en s’enfonçant dans son siège : « Tu sais bien que j’aime les gueules de bois… ». Il n’était pas forcément très fier de cela, parce que ça marquait très bien son penchant prononcé pour les boissons fortes. La gueule de bois, c’était au fond le souvenir d’une merveilleuse soirée gravée dans son crâne. Même s’il avait fini rêveur et à moitié assoupi dans le canapé de la salle commune, Moran avait passé un excellent moment. « Mais puisque tu cherches tant la petite bête, et si nous parlions de tes problèmes de souffle, tu sais, la cigarette ? » lança-t-il, un sourire provocateur aux lèvres. Soit Gabin obtempérait et acceptait de laisser le jeune préfet tranquille pour cette fois, sauf il aura droit à des remontrances lui aussi. La balle était dans son camp.



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 151
| AVATARS / CRÉDITS : Boyd Holdbrook
| SANG : Noblement pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa famille et lui en mendiants
| PATRONUS : Un serpent
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Arrête d'agir comme une Gabin poule !" [Gab' & Moran] Mer 5 Avr - 1:51

Arrête d'agir comme une Gabin poule !

ft. Moran Powell


« QUE LA SOURCE DE TON PLAISIR NE DEVIENNE PAS LA SOURCE DE TON MALHEUR »
Le jeune poufsouffle n'était pas convaincu par les arguments du serpent. Qui aimait se prendre des cuites ? Tout ce que cela prouvait était que Moran adorait un peu trop l'alcool. Le meilleur ami de ce dernier était tenté de lui en faire la remarque, mais il s'abstint. Quoique non. « C'est sûr que les gueules de bois, c'est super kiffant. J'adore vomir aussi. » commenta le jaune ironiquement. Il soupira de nouveau.
Ce n'était pas la première fois que les deux jeunes hommes avaient une conversation de la sorte. Le vert et argent avait toujours réponse à tout. Le poufsouffle était habitué à force. Et une autre spécialité de Moran Powell ? Détourner les sujets de conversations. Il était malin, il savait quel était le point faible de son meilleur ami. Le sujet sur lequel il allait être difficile pour lui d'argumenter de façon crédible. Parce que Moran avait raison. Du coup, c'était comme essayer de démontrer que les sombrals étaient visibles aux yeux de tous pour le blaireau.
Ah la la ! La cigarette. Comment était-il tombé dedans, déjà ? Il n'était pas non plus un grand fumeur. Un paquet de cigarette lui faisait un mois large. En même temps, dans une école telle que Poudlard, les occasions de fumer n'étaient pas nombreuses. Il ne pouvait évidemment pas sortir de la salle commune des jaunes et noirs pour aller fumer dans les cachots. « Ok, donc t'as décidé de changer de sujet, de fuir le sujet qui te dérange. D'accord, d'accord. Très bien. Je retiens. » Il n'allait pas retenir. Le jeune homme n'était pas comme son père, le fabriquant de baguette dont on croyait la mémoire infaillible. Il se souvenait de la moindre baguette qu'il avait vendu à de jeunes ou moins jeunes sorciers. Ce n'était pas le cas de son fils, d'une nature étourdi, oubliant rapidement ce genre de détail.
« Avoir des problèmes de souffle pour un Poufsouffle, en voilà un comble. » commença-t-il d'un ton pouvant paraître déroutant. Il était habitué aux boutades de son meilleurs amis. Même de ses amis en règle générale. C'était tout naturellement qu'il avait appris à y répondre. Il s'en amusait. D'ailleurs, il n'allait pas vraiment prendre au sérieux le sujet abordé par Moran. Fais ce que je dis, pas ce que je fais. C'était sa phrase préférée. Selon lui-même, il n'était pas un exemple parfait à suivre contrairement à ce que pensait beaucoup de personnes comme Ewan. « Je suis un grand garçon. Je connais les risques. Dans 6 mois j'ai 18 ans, j'ai la majorité sorcière, mon permis de transplanage. Je sais ce que je fais, Moran. »
Le poufsouffle regardait le garçon de la maison des manipulateurs dans les yeux. Il préférait qu'on se préoccupe des autres plutôt que l'on se préoccupe de lui. C'était une bien meilleure oreille que parleur. Et c'était peut-être une de ses qualités qui se déguisait en défaut. Comme un sorcier qui prenait la forme d'un animal.

Dragées:
 


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 673
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by swan
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Arrête d'agir comme une Gabin poule !" [Gab' & Moran] Jeu 6 Avr - 15:06

ft. Gabin Ollivander & Moran Powell
Votre résumé.

"Arrête d'agir comme une Gabin poule !"
Gabin ne pouvait pas comprendre. Moran n’avait jamais poussé jusqu’au bout le vice au point d’être dans un état épouvantable, donc il n’avait jamais plus qu’un simple mal-de-tête après une cuite. Disons que sa limite devait être sacrément loin, parce qu’un jour il s’était quand même bu deux bouteilles de scotch et trois verres d’un alcool dont il n’avait même pas réussi à se souvenir du nom. Il n’était pas en assez bon état pour, puis en plus il était dégueulasse. Mais tout ça pour dire que même après ça il n’avait pas vomi. Alors pour toute réponse, Moran leva les yeux au ciel : « A part un léger mal de crâne je n’ai rien, c’est toi la petite nature » lança-t-il.
Moran était content de voir que Gabin acceptait de changer de sujet, au fond parler alcool ne lui tenait peut-être pas trop à cœur. Il fit mine de se vexer mais cela fit plus sourire le Vert et Argent qu’autre chose. Une fois sorti de cette salle, le Poufsouffle allait oublier. Sa plaisanterie d’ailleurs fit sourire le préfet qui ne s’en cacha pas. Ils étaient bien mal lotis tous les deux. L’un avec un problème d’alcool l’autre avec un problème de cigarette ! Comment pouvait-on être accro à de la fumée ? Cela dépassait complètement le sorcier. Néanmoins, il sut qu’il avait remporté la bataille à la phrase qu’enchaîna Gabin. C’était exactement là où il voulait le mener. Moran, reprit ses paroles mais les changea néanmoins pour les accorder à lui « Je suis un grand garçon. Je connais les risques. Dans 10 mois j'ai 18 ans, j'ai la majorité sorcière, mon permis de transplanage. Je sais ce que je fais, Gabin ». Moran se tourna vers son ami, sans se départir de son sourire : « Problème résolu, tu as compris par toi-même je présume ! » s’exclama-t-il satisfait de mettre fin à un débat infertile.

Néanmoins, le batteur voulait en profiter pour continuer de lui, parler, ils n’avaient pas pu beaucoup se voir ces derniers temps. Il en avait des choses à lui apprendre. Mais il ne savait pas comment lancer le sujet, alors il préféra en lancer un qui se rapprochait du sien, pour voir s’il pourrait l’amener à quelque chose : « J’ai voulu te rejoindre à la sortie du match mais tu venais de partir avec Astrid, ça s’est bien passé ? » demanda-t-il désireux pourtant d’avoir une réponse sincère.
Le jeune homme s’intéressait quand même à la vie sentimentale de son meilleur ami, parce qu’il savait qu’il avait des vues sur Astrid depuis… Un bon gros moment. Et c’était un gars bien, est-ce qu’il méritait la Gryffondor, là par contre Moran n’y aurait pas mis sa main à couper. Mais peut-être était-il aussi influencé par la vision sectaire de Gardenia. Enfin, était influencé, puisqu’ils ne se parlaient plus depuis la soirée du bal de début d’année. Le garçon en fait ne parlait plus du tout de la jeune Serdaigle. Il l’avait évoqué avec Daisy parce qu’il avait ressenti le besoin de lui en parler. Mais il n’en avait pas trop parlé avec Gabin. Il était trop proche d’elle. Puis au final, s’ils ne se parlaient plus c’était sans doute mieux pour eux deux. Maintenant qu’il avait d’autres occupations, il évitait le plus possible de penser à elle, et s’il devait la croiser il l’ignorait. Problème résolu !


Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 151
| AVATARS / CRÉDITS : Boyd Holdbrook
| SANG : Noblement pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa famille et lui en mendiants
| PATRONUS : Un serpent
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Arrête d'agir comme une Gabin poule !" [Gab' & Moran] Jeu 6 Avr - 20:06

Arrête d'agir comme une Gabin poule !

ft. Moran Powell


« QUE LA SOURCE DE TON PLAISIR NE DEVIENNE PAS LA SOURCE DE TON MALHEUR »
Que Moran reprenne ses paroles le fit rire. C'était bien du Moran ça ! Lui aussi, il avait envie de lui lancer un petit pic. C'était du donnant-donnant. « Permis de transplanage que tu as eu in extremis. Un petit peu plus et tu étais condamné à prendre encore le Magicobus comme un plouc. » lui rappela-t-il, l'air moqueur. Ce fut ainsi que le débat pris fin, sans accroche. C'était comme ça avec les meilleurs amis. On se disputait et cela finissait toujours en plaisanterie, preuve d'une évidente réconciliation. Il lui tapa dans la main en signe de réconciliation.
Le temps était venu de changer de sujet. Gabin devinait sur le visage de son meilleur ami qu'il voulait lui dire quelque chose. Le poufsouffle le regardait, l'air suspicieux, avec un sourire curieux aux lèvres. Il voulait savoir ce qu'il avait à lui dire. Mais en même temps, il avait une certaine appréhension. Quand Moran lui posa une question sur sa vie sentimentale, Gabin ressentit un drôle de sentiment. C'était ce que l'on appelait de la déception.

Astrid Astrid Astrid... C'était un sujet délicat pour Gabin ces derniers temps. Leur dernière entrevue s'était mal terminée. L'expression du jeune homme était passé de quelque chose qui exprimait quelque chose de positif à quelque chose de négatif sans que ses traits du visage aient bougé. Il eut un rire nerveux. « On s'est disputé. » commença-t-il. Le jaune et noir ne doutait pas que son ami voulait en savoir plus sur la chose. Donc il poursuivit. « J'ai sorti une cigarette devant elle et elle a voulu m'en prendre une pour essayer. J'ai bien évidemment refusé. Elle l'a mal pris. Tant pis pour elle. » Au même titre que Moran quelques minutes plus tôt, Gabin faisait la tête à Astrid. Mais pour qu'il cesse, elle allait devoir s'excuser. Le jeune homme n'allait faire aucune concession. ELLE était en tort. IL avait agi raisonnablement. Rah ! Cette histoire l'énervait. Astrid l'énervait. « Elle est complètement immature. Elle peut tester la clope si elle veut j'en ai rien à faire, mais ce sera pas avec moi. » Gabin était calme. Très calme. Il ne criait pas, il n'haussait pas le ton. Juste une petite pointe d'énervement dans la voix. Et ce fut tout ce qu'il eut à dire.
Le Poufsouffle regardait le Serpentard dans les yeux. Avec lui, il ne mentait pratiquement jamais. Il lui cachait bien des choses. En fait, Gabin ne disait jamais rien à Moran. C'était toujours ce dernier qui devinait ce qu'il voulait savoir de son meilleur ami. Aux yeux du serpent, le blaireau était translucide. Ce qui était bien pratique avec quelqu'un comme ce dernier. Dommage que certaines choses eussent échappées au regard perçant du serpent. En tout cas, pour le reptile. Cela arrangeait bien Gabin, d'une certaine façon.

Dragées:
 


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 673
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by swan
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Arrête d'agir comme une Gabin poule !" [Gab' & Moran] Ven 7 Avr - 22:13

Moran ricana furieusement face aux dires de Gabin. En effet, il avait eut son permis in extremis. Le pauvre garçon s’était désartibulé par trois fois lors de la première session, comme Daisy d’ailleurs. Et il s’était raté pour la première de la seconde session. Néanmoins, avoir le permis ne lui assurait pas de ne plus jamais se désartibuler. Le jeune homme savait qu’il ne privilégierai jamais ce moyen de transport. Au moins, la dispute était désamorcée. Une tape dans la main et s’était oublié.
Moran avait certes posé sa question avec une arrière pensée, mais il voulait vraiment savoir. Peut-être avait-il autant espoir que Gabin de le voir enfin en couple avec Astrid. Parce qu’il se disait que ce devait être quand même très dur de devoir attendre aussi longtemps, avec la possibilité qu’il n’y ai rien. Mais qui sait, un jour peut-être le charme du beau blond va sauter aux yeux de la Gryffondor. Il ne fallait pas perdre espoir. Le problème, c’était que Gabin attendait que la jeune fille lui tombe dans les bras. Il ne faisait rien pour lui faire comprendre ses sentiments. Ca dépassait complètement Moran, ça.
Alors forcément, quand il évoqua la dispute, le jeune homme eut un sourire ironique. Mmh, Astrid n’était pas la personne la plus mature de Poudlard, mais comment lui demander de l’être alors qu’elle n’avait que quinze ans ? Ce n’était pas possible. Gabin continua, il semblait désabusé. Le Serpentard avait un peu de peine. Il ne méritait pas qu’elle s’énerve mais elle avait apparemment un tempéremment très affirmé. Tout l’inverse du blaireau. “Elle n’a que quinze ans” dit-il d’une voix sage, “elle ne va pas devenir mature avant un moment, mais tu as eu raison, au moins tu ne culpabilises pas”.

Maintenant, le jeune homme devait passer aux choses sérieuse. D’abord, mission prévention. Ce qu’il allait lui dire devait absolument rester entre eux. J’ai un truc à te dire mais d’abord je veux ta parole de blaireau que tu n’en parleras à personne, si ça s’ébruite, je suis mort lança-t-il en dramatisant un peu. Maintenant, étape deux, il fallait qu’il en parle. Ca lui pesait furieusement sur la conscience de garder ça pour lui, parce que c’était important et ça comptait beaucoup à ses yeux. Daisy et lui, ça n’avait pas été un coup de foudre ça avait été un travail de longue haleine pendant laquelle ils avaient lutté corps et âme pour ne pas admettre la vérité criarde. Je sors avec Daisy Blackstone lâcha-t-il finalement.
Moran ne redoutait pas trop la réaction de Gabin, mais il avait en tout cas hâte de voir sa réaction. Parce qu’il était de notoriété publique qu’ils se détestaient depuis leur première année. En plus, ils ne s’étaient pas déclarés leur flamme de manière très conventionnelle. Gueuler de part et d’autre ses sentiments les bras grands ouverts, suivit d’une surenchère de cris qui s’étaient soldés par un baiser violent. Un bon résumé de leur relation depuis la première année, en fait. Moran leva ses yeux bruns vers son meilleur ami. Il était bien avec cette fille malgré toutes les problématiques qu’entraînait leur relation. Le jeune homme souhaitait que Gabin se trouve quelqu’un aussi. Astrid ou non.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 151
| AVATARS / CRÉDITS : Boyd Holdbrook
| SANG : Noblement pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa famille et lui en mendiants
| PATRONUS : Un serpent
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Arrête d'agir comme une Gabin poule !" [Gab' & Moran] Lun 10 Avr - 14:47

Arrête d'agir comme une Gabin Poule !

ft. Moran Powell


« QUE LA SOURCE DE TON PLAISIR NE DEVIENNE PAS LA SOURCE DE TON MALHEUR »
Le manque de maturité d'Astrid avait le don d'exaspérer Gabin. Cela pouvait être mignon des fois. Mais franchement, faire une crise pour tout et n'importe quoi. Elle n'avait plus quatre ans ! Si on voulait faire des trucs de grands, il fallait agir comme des grands. Gabin aimait beaucoup, voire énormément Astrid, mais elle n'était pas parfaite. Le jeune homme ne faisait pas parti de ces personnes qui idéalisaient la personne aimée en ignorant ses tares. Quand on se rendait compte des défauts de l'autre, la magie n'opérait plus. C'était triste à constater. Il préférait par conséquent se rendre compte des défauts de l'autre dès le début.
D'une voix sage, Moran donna raison à son meilleur ami. Ils étaient d'accord. Les deux jeunes hommes ne se plaçaient pas toujours sur la même longueur d'onde, mais cela rendait leurs conversations intéressantes. Gabin était content qu'ils le soient sur ce sujet. Il ne voulait pas passer pour un vieux croûton avant l'âge.

Le ton de Moran changea en même temps que son expression. Gabin allait-il savoir ce qu'il voulait savoir depuis quelques minutes ? Le jaune regardait le vert en plissant les yeux avec une micro-expression curieuse. L'air grave, ce dernier le mit en garde quant à ce qu'il allait lui apprendre en dramatisant un peu la situation. Gabin trouvait cela exagéré. « Euh... Tu n'exagères pas un peu ? » Moran ne voulait pas que la chose s'ébruite, le jaune n'en doutait pas une seconde. Il n'allait rien dire à personne, de toute façon. Mais la mort lui semblait exagérée. Il ne comprenait pas trop.
Et la révélation tomba. La compréhension de Gabin fut réduite à néant. Moran Powell avec Daisy Blackstone ? C'était une blague ? Depuis la première année, ils ne pouvaient pas se supporter. Ils ne pouvaient pas rester sagement dans la même pièce sans se disputer. Gabin resta de longues secondes silencieux. C'était comme si on venait de lui annoncer que la Terre était plate. « Daisy Blackstone ? Vous n'étiez pas sensés vous détester ? » demanda-t-il sans vraiment attendre de réponse. Daisy Blackstone était une très jolie fille mais apparemment assez caractérielle. Il ne la connaissait pas personnellement, contrairement à Moran. Au final, cela ne l'étonnait pas que les deux ennemis finissent par sortir ensemble. C'était un grand stéréotype d'histoire romantique. Mais quand cela arrivait dans la vie réelle, on ne comprenait pas forcément. « Comment ça se fait ? Où ? Quand ? Comment ? » Gabin voulait évidemment en savoir plus. C'était quand même son meilleur ami qui venait le voir pour lui dire qu'il sortait avec la fille qu'il avait détesté dès leur première année. Gabin ne voulait pas contrarier Moran en lui disant qu'il pensait que ce couple n'allait pas durer longtemps. Cela ne se passait que dans les romances ce genre de chose. Les personnalités des deux Serpentards ne s'accordaient pas sur du long terme, selon Gabin.


Dragées:
 


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 673
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by swan
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Arrête d'agir comme une Gabin poule !" [Gab' & Moran] Mar 11 Avr - 16:37

ft. Gabin Ollivander & Moran Powell
Votre résumé.

"Arrête d'agir comme une Gabin poule !"
Bien sûr que Moran exagérait en parlant de mort s’il caftait. Enfin, peut-être pas tant que ça, au final mais il aimait beaucoup l’aspect dramatique que tout ça pouvait avoir. Si cela s’ébruitait, Daisy le tuerait (au sens figuré, bien entendu, enfin, il vaut mieux) et si cela tombait entre les oreilles du père de la jeune fille… Oui, en fait là il pouvait mourir au sens propre. Mais sur le coup, le préfet ne répondit rien pour plutôt parler de la révélation au sens correct de la chose. Il reviendra sur sa mort potentielle après. Il avait tellement de choses à dire à Gabin ! Il ne lui avait même pas dit qu’il avait croisé le père Blackstone pendant les vacances de Décembre !
D’ailleurs son meilleur ami tardait à parler, et le jeune Serpentard voulait bien lui laisser le temps qu’il fallait pour digérer la nouvelle. « Bref, quand tu dis que j’exagères tu as raison, bien sûr. Mais elle est fiancée à un homme beaucoup plus vieux qu’elle et je t’assure que son père est l’homme le plus flippant que j’ai jamais rencontré ! D’ailleurs, il m’a insinué que je devais faire gaffe à moi, la dernière fois que je l’ai vu » lança-t-il comme si c’était une boutade alors que pas du tout. Le jeune écossais avait le don de se mettre dans des pétrins épouvantables !
En une phrase, le jeune homme avait résumé tout le problème. Le père et le fiancé. Gabin lui demanda s’ils n’étaient pas censés se détester et Moran souri. Oui, en effet, c’était ce que tout le monde croyait. Et il faudrait s’intéresser de près à eux pour se rendre compte que cela faisait bien longtemps qu’ils ne s’étaient pas tapés sur la courge. D’ailleurs, le batteur allait disserter là-dessus lorsque le Poufsouffle lâcha un flot d’interrogations qui le firent sourire. « Bah tu n’as peut-être pas noté, mais notre dernière crise publique doit bien remonter à l’année dernière ! » lança-t-il sans perdre son sourire.

Tout n’avait pas été simple avec elle. Ce n’était jamais simple en fait. C’était parti d’une conversation bizarre dans la salle commune en pleine nuit. Ils s’étaient presque disputés d’ailleurs. Mais le plus grand tournant entre eux, c’était la Festi’Witch de l’année dernière. « A la Festi’Witch l’an dernier, Daisy n’était pas très… Elle était pétée, en fait et on a passé la soirée ensemble. Je précise que j’étais parfaitement sobre, avant que tu ne dises quoique ce soit. On a passé une très bonne soirée, on a beaucoup échangé c’était très agréable. Après… Bah on s’est rapprochés naturellement, on s’est dit des choses, j’ai appris beaucoup de choses sur sa famille, j’en ai compris d’autres sur son comportement. On s’est disputés le soir du bal mais on s’est mis ensemble début Février » finit-il.
Cela l’étonnait particulièrement que Gabin ne commente pas. Il était de notoriété publique de savoir que la belle jeune fille était une pro-sang pur en puissance, pas forcément très ouverte d’esprit, à l’opposé de lui. Le meilleur ami de Moran était un sang-mêlé, il ne pouvait pas donner sa bénédiction. Mais lui, il se sentait tellement bien avec elle ! « Tu as le droit de donner ton avis » plaisanta-t-il devant le silence de son pote.
.



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 151
| AVATARS / CRÉDITS : Boyd Holdbrook
| SANG : Noblement pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa famille et lui en mendiants
| PATRONUS : Un serpent
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Arrête d'agir comme une Gabin poule !" [Gab' & Moran] Jeu 13 Avr - 20:47

Arrête d'agir comme une Gabin poule !

ft. Moran Powell


« QUE LA SOURCE DE TON PLAISIR NE DEVIENNE PAS LA SOURCE DE TON MALHEUR »
Gabin toisait son meilleur ami du regard. Sur quelle fille il était tombé encore ? Une fille fiancée dont le père voulait sa peau. Pourquoi faire les choses simplement quand on pouvait les faire compliquées. Il aurait pu sortir avec une fille docile avec des parents normaux, se marier avec elle et avoir beaucoup d'enfant. Mais non ! Il avait choisi de sortir avec une fille fiancée susceptible de lui latter les cognards à la moindre contrariété avec des parents flippants, et, cerise sur le gâteau, pro-sang-pur. Alors évidemment, Gabin ne cautionnait pas vraiment que son meilleur ami sorte avec ce genre de fille.
Il écoutait silencieusement les explications de Moran, sans faire aucun commentaire. Devait-il lui faire la morale ? Devait-il lui dire ce qu'il pensait de cette histoire ? Certes, cela aurait chiffonné le serpent. Mais ne devait-on pas être honnête entre meilleurs amis ? Il n'allait pas lui mentir. Il était bien trop précieux à ses yeux pour cela. Ayant baissé le regard pour se concentrer sur les paroles de Moran, Gabin leva les yeux vers lui.

« Ecoute Moran, ça ne me plait pas vraiment que tu fréquentes Daisy. » Le morceau était craché, il devait passer à la suite. Il ne pouvait pas se permettre de lui dire cela sans fournir des explications. Gabin avait pour le moins l'air préoccupé. A choisir, le poufsouffle aurait préféré que Daisy et Moran continuent de se détester. Ou mieux, qu'ils s'ignorent. Il n'aimait pas voir des personnes se disputer. « Je ne connais pas Daisy personnellement. Mais je pense qu'elle ne t'attirera que des problèmes. Elle est fiancée, son père semble terrible, elle est pro-sang-pur. » Pour Gabin, c'était de très bonnes raisons de s'éloigner de la jeue fille au plus vite.
Il ne comprenait pas ces Serpentards qui se targuaient de la pureté de leur sang, méprisaient ceux qui n'étaient pas purs. Ils estimaient qu'un sang-mêlé, ou un né-moldu, n'avait pas autant de talent qu'un sang-pur. Gabin n'avait jamais entendu autant de sornette ! Albus Dumbledore était un sang-mêlé et un des sorciers les plus puissants que le monde avait connu. La pureté ne faisait pas le sorcier. Et le premier sorcier de tout les temps n'était-il pas né-moldu ? Gabin n'avait pas envie que Daisy influence Moran pour le faire penser de cette façon. Elle n'était pas réputée pour son ouverture d'esprit. Cela lui semblait aussi affolant que si Astrid avait une relation avec Thomas Avery.
Le jaune et noir soupira. « Que ferais-tu si elle se mettait à dire du mal de tes amis ? Resterais-tu toujours avec elle ? Je ne sais pas si tu as remarqué, mais la plupart de tes amis ne sont pas des sangs-purs. » Peut-être que c'était lui qui était petit d'esprit ? Non, ce n'était pas possible. Gabin Ollivander n'était pas petit d'esprit. Sauf que l'on ne pouvait pas croire en la bonne foi de tout le monde. Surtout si les faits jouaient contre la personne.

Dragées:
 


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 673
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by swan
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Arrête d'agir comme une Gabin poule !" [Gab' & Moran] Ven 14 Avr - 14:32

ft. Gabin Ollivander & Moran Powell
Votre résumé.

"Arrête d'agir comme une Gabin poule !"
Moran avait la désagréable impression que Gabin le jugeait en silence. Objectivement, le Vert et Argent ne pouvait pas en vouloir au garçon. Et d’ailleurs, la sentence finit par tomber et la voix de plomb du Jaune sembla alourdir les épaules de son meilleur ami. Néanmoins, Moran reçut la nouvelle avec un calme étonnant. Il attendait maintenant la suite, les arguments qui viendraient étayer son propos. Parce qu’il ne doutait pas un seul instant que le rejeton Ollivander n'allait pas s’arrêter en si bon chemin.

La suite du discours de son meilleur ami fit sourire Moran parce qu’il avait déjà pensé à cela. Oui, l’héritière était une véritable source de problème. Et le pire dans tout ça ? C’était que ça plaisait à Moran. Ça lui plaisait complètement. « C’est ça qui me plaît, je crois ». Il avait finit d’un air incertain alors qu’au fond de lui, il savait que c’était complètement vrai. Il ne voulait juste pas provoquer l’incompréhension de Gabin. « Le fait que personne ne doive savoir donne une dimension… eh bien excitante à notre couple en fait. On brise les règles institués par notre réputation et par son père… » dit-il, l’ombre d’un sourire sur son visage.
Il adorait sortir le soir pour la rejoindre en se demandant ce qui pouvait leur arriver s’ils se faisaient attraper. Il ne faisait pas de soucis, il ne pensait pas aux conséquences que cela pouvait avoir, parce qu’il se disait que personne ne pourra les choper. L’argument du pro-sang pur fit soupirer le jeune homme. Gabin ne la repoussait-il pas pour cette uniquement raison, lui-même ? Etait-il vraiment aussi ouvert qu’il le prétendait ? « Pro-sang-pur » répéta-t-il en échos, « nous n’en parlons pas de ça, justement. On ne parle pas politique, orientation du sang, c’est inutile nous n’avons pas été élevés de la même manière. Mais ne t’imagines pas qu’elle est irrécupérable » finit-il en croisant ses mains sur ses cuisses.

Après un énième soupir, Gabin reprit et pointa avec raison certaines problématiques. Bien sûr que Moran défendrait ses amis ! Et bien sûr qu’il se rendait compte qu’ils n’étaient pas sang-pur ! Il le savait ! Et même si cela lui avait échappé, les rires gras de certains Serpentard lui rappelaient sans cesse qu’il était un traître. « Ne vois-tu pas une certaine ouverture d’esprit chez elle puisqu’elle fréquente un traître ? » demanda-t-il de but en blanc. « J’suis un traître, Gab', je suis mal-vu dans ma propre maison où je n’ai pas d’amis. Je ne peux faire confiance à personne là-bas excepté cette fille. Fille qui prend le risque de me voir malgré ce que je suis. Bien sûr que je vous défendrais s’il le fallait. Mais elle ne m’a jamais fait de réflexion sur mes fréquentations, comme je n’en fais pas sur les siennes » répondit le préfet dans le plus grand des calmes.
Il ne savait pas si cette histoire avec son homologue pouvait tenir la route bien longtemps. Mais pour l’instant il était heureux. « Ce que tu me diras ne changera néanmoins pas les sentiments que j’ai pour elle » confessa le jeune homme en détournant ses yeux sombres. Le batteur passa ses mains sur son pantalon en ajouta : « Enfin voilà, maintenant tu es au courant ».


Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 151
| AVATARS / CRÉDITS : Boyd Holdbrook
| SANG : Noblement pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa famille et lui en mendiants
| PATRONUS : Un serpent
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Arrête d'agir comme une Gabin poule !" [Gab' & Moran] Dim 16 Avr - 0:34

Arrête d'agir comme une Gabin poule !

ft. Moran Powell


« QUE LA SOURCE DE TON PLAISIR NE DEVIENNE PAS LA SOURCE DE TON MALHEUR »
Sceptique. C'était le mot pour décrire Gabin à ce moment là. Les arguments de Moran n'étaient pas totalement à jeter. Il faisait ce qui lui plaisait. Mais il ne fallait pas oublier que certaines personnes aimaient la drogue alors qu'elle détruisait leur cerveau à petit feu. Le jaune et noir voyait Daisy de la même façon. Ou il voyait en elle une bombabouse prête à exploser. En tout cas, quelque chose qui n'allait pas avoir de conséquences positives.
Gabin laissait complètement parler Moran et l'écoutait d'une oreille attentive. Il avait fait valoir ses arguments, maintenant c'était au tour du Serpentard. Tout ce qu'il y avait de plus normal. Il ne comptait pas rejeter son meilleur ami parce qu'il n'approuvait pas son couple. Quel piètre ami il aurait fait si tel aurait été le cas ! Quelle était cette histoire de traître ? Parce que l'on était un traître à notre sang même si l'on fréquentait des sangs-mêlés ? Ça ne se limitait pas seulement aux nés-moldus ? Même pire, les sangs-purs qui traînaient avec des impurs, ils étaient rejetés parce que considérés comme traîtres à leur sang ? Mais c'était quoi ces conneries, par la barbe de Merlin ! Etait-ce ça le vrai raisonnement ou Gabin faisait erreur quelque part ? Tout cela dépassait complètement le poufsouffle.

Bien évidemment, le jaune et noir savait que les sentiments de Moran n'allaient pas changé du jour au lendemain seulement parce qu'il n'approuvait pas son couple. Bref, dorénavant, il était au courant. Il se demandait néanmoins s'il ne devait pas avoir une conversation avec cette Daisy. Histoire de faire connaissance avec la copine de son meilleur ami comme un meilleur ami se devait de faire. Il allait devoir y penser. Si possible avant la rupture. Oui, Gabin pensait qu'il y allait avoir une rupture.
« Après, je n'ai fait que te dire ce que je pensais de tout ça. Je ne vais pas te forcer à quitter Daisy. De toute façon je sais que tu ne le ferais pas. » dit Gabin en riant un peu sur sa dernière phrase. Il connaissait assez Moran pour l'affirmer avec certitude. Même la plus petite des recommandations de Gabin, le serpent n'y prêtait pas attention. « C'est ta vie, c'est tes choix. Mais tu ne pourras pas dire que je n'ai émis aucune objection. »

Gabin passa sa main dans ses cheveux pour les repousser vers l'arrière, il en avait ras le chaudron de les avoir dans les yeux. Il allait les couper, un jour. Cela aurait fait peut-être hurler Astrid, mais ce n'était qu'un détail. Le poufsouffle resta un moment silencieux, perdu dans ses pensées. Il repensait à la coiffure juste impossible qu'il avait en première année. Le temps passait vite. « Tu te rends compte... L'année prochaine, c'est notre dernière année à Poudlard. Cette école va me manquer. » fit remarquer Gabin qui avait toujours en tête des souvenirs de sa première année. Il lâcha un rire en se remémorant la tête de Moran à cette époque. « La tête que tu te payais en première année. Je m'en souviendrais toute ma vie. En plus je crois que j'ai encore des photos chez moi ! Ou dans mon dortoir, même ! »
Les deux jeunes hommes avaient beaucoup changé en six ans. Grâce (ou faute) à la puberté qui faisait des miracles chez certaines personnes. Cela rendait nostalgique Gabin. La première année... Cette année où tu ne te souciais pas encore de ton avenir, seulement du contrôle de la semaine qui suivait. Encore que... Pour lui, c'était presque toujours le cas. Son avenir ne le préoccupait pas plus que cela. Et à cette époque là, sortir avec des filles était impensables !

Dragées:
 


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 673
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by swan
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Arrête d'agir comme une Gabin poule !" [Gab' & Moran] Dim 16 Avr - 15:30

ft. Gabin Ollivander & Moran Powell
Votre résumé.

"Arrête d'agir comme une Gabin poule !"
Moran était particulièrement reconnaissant au jeune homme de le laisser parler. Il faisait valoir ses arguments, qu’il jugeait bien évidemment comme étant absolument irréfutables. Ils étaient une justification suffisante à ses yeux, si tant est qu’il doive se justifier réellement. Il savait que Gabin ne lui fera jamais de réflexion là-dessus, mais il avait eu gentillesse de le prévenir, de pouvoir lui dire « j’te l’avais bien dit » si ça ne marchait pas.
Bien sûr qu’il n’allait pas lui demander de la quitter, avec le temps, le Serpentard commençait à connaître le Poufsouffle et il ne le jugeait pas aussi égoïste. Même lui, qui était pourtant particulièrement possessif, ne l’aurait jamais fait. Le mot d’ordre du préfet c’était de profiter du temps présent sans se soucier des problèmes qui accourent sur le chemin d’en face. « Je ne sais que tu ne le feras pas » compléta-t-il avant de marquer une pause plus ou moins longue, « c’est pour ça que je te l’ai dit. J’ai confiance en toi ».
C’était son meilleur pote, après tout. Six ans, bientôt sept qu’ils se connaissaient et qu’ils passaient leur temps ensemble. À la fin, le fils Ollivander était comme un frère pour Moran. Que Gabin soit un sang-mêlé lui importait si peu. Il valait beaucoup mieux que la plupart des Verts qui arpentaient les couloirs de Poudlard. Mais en même temps, Serpentard était sa maison, et le jeune homme y sera fidèle jusqu’au bout. Défendant ses qualités, sans forcément propager ses idéaux. La pureté du sang n’était pas primordiale pour le jeune homme dont la mère pourtant était sur la liste des familles sacrées.

Moran ne fit guère attention au geste de Gabin dans ses cheveux, il commençait à avoir l’habitude de sa tignasse et il avait perdu espoir de la lui faire couper un jour. Les paroles du blaireau firent pourtant relever la tête du batteur. Leur septième année arrivait si vite. Elle allait passer si vite. « Poudlard me manquera aussi » dit-il en passant ses yeux noirs dans la salle.
La moquerie de son meilleur ami le fit rire. « Ah mais c’est clair. Mes cheveux me tombaient dans les yeux, j’ai bien fait de les couper, je devais ressembler à une poupée de petite fille » lança-t-il les yeux rieurs. « Je sais que tu ressortiras un jour ces photos, je préfère ne pas savoir quand ! Puis j’en ai de toi aussi, ne te crois pas à l’abri, avec tes joues de hamster, là ».

Moran ne perdra jamais la bataille sans se battre. Quitte à être humilié par Gabin, il comptait bien que le jeune homme en prenne aussi pour son grade. Ils avaient tellement changé, que ce soit physiquement, moralement ou vocalement. Il n’y avait plus grand-chose des deux petits garçons d’un mettre quarante-cinq.
« Coupe toi les cheveux une bonne fois pour toute et devient un homme ! » lança le vert de manière théâtrale. « Tu me remercieras si je te les coupe de force, mais je ne garantis pas une coupe comme Jick Magger ! » s’exclama-t-il en se levant.
« Tu allais à la bibliothèque avant que je ne t’interpelle, non ? J’ai un ouvrage à rendre sinon je vais me faire taper sur les doigts » dit-il en sortant de son sac un vieil ouvrage poussiéreux de métamorphose de septième année.


Hors RP :
 
Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Arrête d'agir comme une Gabin poule !" [Gab' & Moran]

Revenir en haut Aller en bas

"Arrête d'agir comme une Gabin poule !" [Gab' & Moran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» agir comme si on ne ressentait rien.
» (mission) Arrête de marcher comme un pingouin, tu es une star ! [Terminé]
» Pourquoi la PNH arrête-t-elle des bouzins quand des bandits occupent la rue ?
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» Arréter une diarrhée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-