GRYFFONDOR : 1040 pts | POUFSOUFFLE : 390 pts | SERDAIGLE : 735 pts | SERPENTARD : 880 pts

Partagez|

Bureau du Professeur McGonagall : Convocation de Mr Rozen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Bureau du Professeur McGonagall : Convocation de Mr Rozen Sam 8 Avr - 17:59




C’était une matinée paisible au château. Les BUSE et les ASPIC approchant, les étudiants concernés se cloitraient la plupart du temps dans la bibliothèque ou dans leur salle commune afin de préparer au mieux leurs examens. Quelques rires provenant du parc jaillirent dans la pièce par l’embrasure d’une fenêtre entrouverte.

Le Professeur McGonagall était assise derrière son bureau d’acajou, occupée à terminer l’écriture d’un rapport secret à l’attention du Ministère de la Magie. Cela faisait quelques années maintenant que Minerva espionnait à Poudlard avec, elle devait se l’avouer, une croissante lassitude. Albus était au courant, bien entendu – n’est-ce pas à lui, après tout, qu’elle devait tout ce qu’elle connaissait de la Métamorphose, ainsi que son poste de professeur à Poudlard ? –, mais c’était bien le seul à Poudlard qui pouvait s’en targuer. Même ses amis Filius et Pomona étaient dans l’ignorance du double emploi de leur collègue. Depuis quelques mois, l’espionne aux pattes de velours suivait la trace d’un groupe d’étudiants – de Serpentard, pensait-elle – qui se livrait à l’étude secrète de la magie noire, sans pour autant avoir pu encore découverrir l’identité de ses membres. Si cette étude marginale avait souvent eu cours dans les murs de Poudlard, l’état politique actuel et le danger grandissant que représentait ce Seigneur des Ténèbres dont on entendait tant parler ne permettaient plus de le tolérer. Un soir de la semaine passée, alors qu’elle rôdait dans les couloirs de l’école sous sa forme féline, elle avait aperçu un étudiant qu’elle connaissait bien livré à l'étude d'un manuel proscrit par l’établissement et le Ministère à la main : les Arts sombres – Punir et contrôler. Cet élève n’était autre qu’Alexandre Rozen, fils de son camarade d’études Hans Rozen, qui avait été capitaine de l’équipe de Quidditch de Gryffondor alors qu’elle y était poursuiveuse. Aujourd’hui, Hans travaillait au Bureau des Aurors et Minerva le connaissait bien pour avoir été son collègue avant son retour à Poudlard. Aussi, c’est avec regret qu’elle avait dû convoquer le jeune Serpentard dans son bureau en ce matin du mois d’avril.

On frappa à la porte.

« Entrez », répondit-elle simplement.

Le Professeur McGonagall jeta un bref regard par-dessus ses petites lunettes carrées au jeune Rozen qui s’avançait dans son bureau. D’un coup net et sonore, elle cacheta l’enveloppe qu’elle venait de coller avant d’écrire à son dos, de son encre vert émeraude : A l’attention de Miss Fawkes, Bureau des Aurors, Ministère de la Magie, Londres. Elle se leva sans un regard au jeune Serpentard et tendit la lettre à un hibou au plumage fauve qui se tenait dans l’embrasure de la fenêtre.

« Comme d’habitude… », chuchota-t-elle d’un ton las.

Et elle retourna s’asseoir à son bureau. D’un geste de la main et d’un sourire bref et sans conviction, elle invita l’adolescent à s’asseoir.

« Je vous en prie, Mr Rozen. »

Après quelques secondes, elle ajouta, l’air réprobateur :

« Avez-vous la moindre idée de la raison qui m'a poussée à vous convoquer ce matin ? »

Elle fixa le visage juvénile du jeune Serpentard qui semblait pour le moins inquiet. Et il avait raison de l’être…


Dernière édition par Professeur McGonagall le Mar 11 Avr - 18:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 899
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Bureau du Professeur McGonagall : Convocation de Mr Rozen Sam 8 Avr - 23:28

Bureau du Professeur McGonagall: Convocation de Mr. Rozen
Ft. Professeur McGonagall


Je ne sais pas si je dois paniquer. Je pense que je devrais. Quand McGonagall te convoque dans son bureau, ce n'est jamais bon signe. Hier, elle est venue me voir à la fin du cours pour me dire de venir dans son bureau le lendemain matin. Et me voilà devant la porte de son bureau, à peine levé du lit. Néanmoins, je reste présentable. J'ai encore de petits yeux mais ce n'est pas grave. Et ma coiffure... Bah elle est ce qu'elle est.
Je toque à la porte, dans l'attente d'une réponse. Quand la voix de ma professeure m'autorise à entrer, j'ouvre la porte et pénètre dans la pièce. Je la vois assise dignement à une table derrière son bureau près de la fenêtre. Je peux voir son visage à travers le miroir posé en face d'elle, et je suppose qu'elle peut me voir également. Elle lève son regard vers moi et cachette la lettre qu'elle était entrain de rédiger avant que je n'entre.
Sans m'accorder la moindre attention, lasse, elle donne la lettre au hibou postal qui doit certainement savoir où délivrer la lettre. Elle retourne à son bureau pour me faire face sans dire un mot. Ce silence est malaisant. Je me mets à malmener le bout de ma cravate vert et argent. « Bonjours Madame. » la salué-je pour briser le silence.
D'un geste de la main, elle m'invite à prendre place sur la chaise en face de son bureau avec un sourire que je qualifierais de faux. Un bonjour, ça l'aurait pas tué. Je m'assois en regardant autour de moi jusqu'à ce qu'elle m'adresse la parole de nouveau.

« Avez-vous la moindre idée de la raison qui m'a poussée à vous convoquer ce matin ? » me demande-t-elle.

Je la regarde dans les yeux. J'ai raison d'être inquiet ? Je me mets à réfléchir à tout ce que j'ai pu faire ces derniers jours qui auraient pu me valoir des remontrances, au point qu'elle me convoque dans son bureau. Je ne vois pas ce qu'elle pourrait me reprocher. Je ne perturbe pas son cours, mes notes n'ont pas baissé. Je ne m'aperçois même pas que je suis entrain de froncer les sourcils. Je fais finalement non de la tête.

« J'ai oublié de rendre un devoir ? Mes résultats sont mauvais ? » demandé-je avec une petite voix. « Je vous rassure, O'Draig et moi, on ne se bat plus. »

Enfin presque plus. J'ai encore en mémoire la fois où McGonagall m'a collé moi et le buffle parce que l'on s'était "battu" dans la grande salle. Pour être précis, elle m'avait pété le nez. -Tu l'avais cherché.- Physiquement, je ne lui avais rien fait. Mais il doit bien il y avoir une raison pour que la vieille bique me demande de venir jusqu'à son bureau qui justifierait son regard qui veut clairement dire que j'ai du soucis à me faire.



Dragées:
 

Emi Burton


Dernière édition par Alexandre O. Rozen le Sam 15 Avr - 1:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bureau du Professeur McGonagall : Convocation de Mr Rozen Mer 12 Avr - 14:45

Le Professeur McGonagall maintint le regard de Rozen un instant.

« Vous n’en avez pas la moindre idée, pas vrai… ? » lâcha-t-elle dans un soupir, en détournant le regard, comme pour elle-même.

Évidemment qu’il ne savait pas pourquoi il était convoqué. Comment le pouvait-il ? Comment pouvait-il soupçonner que le chat tigré qu’il avait croisé ce soir-là n’était autre que sa professeure de Métamorphose espionnant pour le compte du Ministère ? Certainement s’était-il cru particulièrement discret dans son étude proscrite au fond des cachots. Avait-il des complices ?

« J’ai bien connu votre père lors de mes années d’études, vous savez. », commença-t-elle afin de tendre la corde sensible, « Vous n’êtes pas sans ignorer qu’il fut aussi un de mes collègues au Département de la Justice magique, lorsque j’y travaillais. Aussi, je suis fort touchée par votre cas, et regrette vivement d’avoir à informer un homme de sa qualité et de sa droiture des inclinations douteuses de son fils… Sans parler des conséquences quant à votre avenir… ! »

Par-dessus ses lunettes carrées, elle observa la réaction de Rozen qui semblait de plus en plus inquiet et perdu. Minerva décida de trancher net le doute qui pouvait avoir envahi l’esprit du Serpentard et d’en venir au fait. Elle enchaîna, après avoir laissé le temps nécessaire, d’un ton ferme et insistant :

« Mr Rozen, vous avez été surpris en train d’étudier dans un livre proscrit par l’école et le Ministère. Un livre qui n’aurait jamais dû arriver dans vos mains. Un livre traitant de magie noire. Avez-vous conscience de la gravité de ce méfait ? »

Elle espéra que oui. Une nouvelle poignée de secondes s’égrainèrent dans un sablier posé sur l’étagère de chêne massif du coin du bureau où Minerva scruta la réaction de l’étudiant. Elle ajouta, d’un ton de regret :

« Mes sources me disent que ce n’est pas la première fois, que vous l’étudiez même régulièrement. C’est tout bonnement inacceptable. Beaucoup de livres disparaissent, même momentanément, de la Réserve, sans qu’aucun professeur ne l’ait autorisé. Il se pourrait que vous ne soyez pas le seul responsable, bien sûr… Cependant, aucun soupçon ne pousse à le croire… »

Là-dessus, elle mentait de façon éhontée. Pourtant, rien dans sa voix ne le laissa transparaître, tant son reproche et son affection étaient sincères. Car la raison de la convocation d’Alexandre Rozen était double. Bien sûr, il s’agissait de le dissuader de poursuivre ses recherches et de s’assurer du bon fond du garçon – dont Minerva avait l’intuition –, mais aussi d’obtenir plus d’informations sur le groupe de Serpentard, beaucoup plus discret que lui, dont elle connaissait les agissements sans jamais en avoir découvert l’identité de ses membres. Elle avait des soupçons personnels mais aucune preuve tangible et la Directrice de Gryffondor n’était pas de ceux qui portent des accusations sans fondement ! Il ne lui manquait pas grand-chose…

« Avez-vous quelque chose à dire pour votre défense, Mr Rozen ? » lâcha-t-elle simplement, plongeant ses yeux de chat dans le regard égaré du jeune Serpentard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 899
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Bureau du Professeur McGonagall : Convocation de Mr Rozen Ven 14 Avr - 23:30

Bureau du professeur McGonagall: Convocation de Mr. Rozen
Ft. Minerva McGonagall


McGonagall lâche un soupire en faisant un commentaire et en détournant le regard. Bah elle est marrante elle ! Je ne suis pas devin ! Je n'ai pas pris divination comme option. Je ne suis pas legilimens. -T'aimerais bien.- Je maintiens mon regard sur ma professeure. C'est alors qu'elle commence à me parler de mon père. Je ne vois pas où elle veut en venir. Et puis ça fait tilt. Elle sait. Elle le sait. Je le sais qu'elle le sait. Néanmoins, quand elle me regarde, je ne montre aucun changement d'expression. Je conserve mon visage inquiet et perdu.
Après quelques secondes, elle me révèle enfin le méfait dont j'ai déjà deviné duquel il s'agit. Son ton était grave. Pour moi, il n'y avait rien d'affolant à être curieux sur ce sujet. Jamais je ne comptais pratiquer. Cependant, j'acquiesce avec un semblant d'humilité et de regret.
Après cela, elle poursuit avec regret. Les sources ? Quelles sources ? Qui lui en a parlé ? A ma connaissance, il n'y a que Qui' et certains Serpentards qui sont au courant. Mais les serpentards ne me dénonceraient pas, ils savent de quoi je suis capable sinon. Ce serait Quirinus ? Non, il ne ferait pas ça. En plus je lui en ai parlé cette nuit de mon entrevue actuelle avec McGonagall. Non. Ce n'est pas lui. Je lui fais confiance. Perdu dans ma réflexion, j'écoute à peine ma professeur. Je n'ose même pas la regarder dans les yeux, je balade mon regard sur le sol.

« Avez-vous quelque chose à dire pour votre défense, Mr Rozen ? »

Je déglutis et lève mon regard vers celui de la professeur. Eh bien... Je n'ai pas grand chose à dire. -Y'a pas grand chose à dire en même temps.- Mais je ne vais pas rester éternellement muet. Je ne m'appelle pas Nate Curtis. La première chose que je dois faire, c'est d'éviter de faire en sorte à ce que mon cas ne s'empire pas. Et la pire manière qu'il a de s'empirer, c'est que McGonagall en parle à mon père. Donc mon objectif est assez clair dans mon esprit.

« Non madame. Je sais que ma conduite n'est pas acceptable. » dis-je avec humilité. -Que du baratin.- « Mais je vous en prie. N'en informez pas mon père, s'il vous plait. Ce serait une telle déception pour lui... » Je baisse le regard en triturant le bout de ma cravate. « Je n'ai pas envie de le décevoir encore une fois. Je ne veux pas qu'il finisse par s'habituer à la déception à cause de moi. »

Je ne pense pas être mauvais acteur. Je fais en sorte à ce que le ton de ma voix ne soit pas trop dramatique, juste ce qu'il faut pour que cela soit authentique et plausible. Je parle à voix basse. Je ne lâche pas une larmichette. Mon ton, mon attitude sont sans artifices qui dénatureraient la réalité. Je ne suis pas au théâtre, je ne joue pas une scène de Romulus et Julieta. Je ne dois pas exagérer mon jeu. Des années d'expérience. -Des années de manipulation.-



Dragées:
 

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bureau du Professeur McGonagall : Convocation de Mr Rozen

Revenir en haut Aller en bas

Bureau du Professeur McGonagall : Convocation de Mr Rozen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bureau du Professeur McGonagall
» Bureau du Professeur McGonagall : Convocation de Mr Rozen
» Bureau du professeur McGonagall et Inscriptions
» Professeur McGonagall
» Bureau du Professeur Mafalda Owen Césarius

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-