GRYFFONDOR : 160 pts | POUFSOUFFLE : 10 pts | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Le calendrier de l'avent fait son grand retour à Poudlard ! Il débutera le 1e décembre et se terminera le 25. Toutes les explications ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

Infiltration Dans la Réserve [PV Alexandre O. Rodzen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 48
| AVATARS / CRÉDITS : David Mazouz
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Des moqueries
| PATRONUS : Un Echidna
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Infiltration Dans la Réserve [PV Alexandre O. Rodzen] Jeu 13 Avr - 3:12

La nuit était tombé, tout les élèves du dortoir dormaient, pour une fois, aucun d'eux ne veillaient. Je sortis discrètement de mon lit, il grinçait légèrement mais ce n'était pas assez fort pour réveiller les membres de ce dortoir. J'ouvris légèrement ma valise pour me changer vite fait, je me changeais pour être vêtu que de noir, j'avais prévu, "d'emprunter" quelques livres dans la réserve. J'avais une capuche sur ma tête qui me camouflait parfaitement, j'avais mis ma baguette dans l'une des poches de ma robe de sorcier. Je ne devais pas fléchir, si je m'évanouissais, toutes mes chances de passer inaperçu seront devenus nuls. J'avais croisé Alex, mon unique complice, on s'était donné rendez-vous à la bibliothèque, j'étais assez content de pouvoir apprendre de nouvelles choses sur la magie dites "Plus sombre". Je passais une main dans mes cheveux et je sortis de mon dortoir en prononçant très discrètement:

-Lumos

Je pointais ma baguette vers le haut, en descendant les escaliers pour pouvoir aller dans la salle commune et pour pouvoir aller rejoindre Alexandre. Je sortis et je passais dans les couloirs en respirant tout doucement. Je marchais à pas de loup, j'avais peur de me faire surprendre par un préfet ou par le concierge qui me terrifiait, si je croisais quelqu'un dans des couloirs ou dans des escaliers, j'étais sûr que j'allais m'évanouir. Il faisait froid, c'était peut-être le printemps, mais je tremblais, à la fois de froid et de peur, ce qui donnait un mélange plus qu'étrange, je devais descendre des escaliers, ils me semblaient interminables, comme si j'allais descendre jusqu'aux enfers. La lumière au bout de ma baguette éclairait faiblement la pièce, je ne voulais pas la faire briller trop fortement, ça risquerait de me faire prendre par les patrouilleurs de nuits. Je gardais la capuche sur ma tête, elle me réchauffait un peu les oreilles. J'avais arrêté de compter le nombre de portes que j'avais du ouvrir et refermer derrière moi pour ne pas éveiller les soupçons,  j'étais légèrement parano, mais je pouvais être viré pour moins que ça, je devais prendre toutes les précautions possibles. C'était limite si je n'avais pas le dos courbés, pour regarder des deux cotés lorsqu'il y a un mur. J'arrivais devant la bibliothèque, je tentais d'ouvrir la porte, elle était fermé, je chuchotais le plus discrètement possible en pointant ma baguette sur la serrure:

-Alohomora

La serrure fit un petit "Clic" et je rentrais discrètement dans la bibliothèque, le sortilège "Lumos" fonctionnait toujours et je refermais à nouveau la porte, je regardais un peu partout dans la pièce, je regardais entre toutes les étagères remplis-à-ras bord de livre. Je ne le voyais pas, ça m'inquiétait un peu, j'avais du mal regarder, où j'étais un peu en avance, je dis tout doucement:

-Alexandre, tu es là?

Pitié, qu'il ne m'avait pas fais faux-bond, sinon j'allais devoir explorer cet endroit terrifiant seul.

Dragée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 743
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Infiltration Dans la Réserve [PV Alexandre O. Rodzen] Jeu 13 Avr - 21:49

Infiltration dans la Réserve
Ft. Quirinus Quirell


Je crois que tout le monde dort à point fermé. Ça fait quelque chose comme une heure que je lutte contre le sommeil sous ma couette le temps que mes camarades de dortoir s'endorment et que je n'entende plus aucun bruit provenant de la salle commune. Je m'extirpe alors de mes couvertures et me lève en veillant à ne pas réveiller Chaussette qui dort à mes pieds. S'il me voit debout, c'est mort. Il se mettrait à miauler comme pas croyable. Je me dirige vers ma valise pour en sortir un jogging et un sweat noir. Je ne suis pas frileux. Mais je sais que si je me promène les jambes nus dans le couloir la nuit, je vais avoir sacrément froid. Les températures ont beau être plus élevées en cette période de l'année, il fait toujours assez froid la nuit. L'Ecosse n'est pas la zone du monde où il y fait le plus chaud.
J'enfile alors les vêtements et une paire de chaussettes noires. Je ne referais pas l'erreur de mettre des chaussures comme la première fois où j'ai fait une excursion nocturne. Je mets ma baguette dans la poche ventrale de mon sweat et sort de mon dortoir puis de ma salle commune. En sortant, je regarde des deux côtés pour m'assurer qu'il n'y ai personne avant de m'aventurer dans les couloirs froids du sous-sol. Mais je me stoppe net quand je vois une lueur au loin. Picott. Eh merde. Je rebrousse chemin. C'est qui qui va devoir faire un détour ? C'est bibi ! Avec de grandes enjambées discrètes, je fonce au détour d'un couloir pour éviter de me faire voir. Mission réussie !

Le reste de ma route se passe normalement, si on ne parle pas du fait que je dois faire un énorme détour à cause de Picott. Toujours là où il faut pas lui ! On aurait dû le laisser enfermer dans le placard. N'y voyant et rien et m'étant assuré que le concierge n'était plus dans le périmètre, je sors ma baguette. « Lumos. » J'avance sur la pointe des pieds et monte les escaliers jusqu'à la bibliothèque. Je suis un peu essoufflé quand j'essaye d'ouvrir la porte qui est déjà ouverte. Qui' doit déjà être arrivé. En même temps, j'ai un peu tardé à venir. C'est là que je le vois au milieu de la pièce à me chercher du regard. Je m'approche de lui. Je ne sais pas du tout depuis combien de temps il est là. « Je suis là, Qui'. Désolé, j'ai un peu tardé mais j'ai dû faire un gros détour pour ne pas croiser Picott. » m'excusé-je à voix basse. Je sais qu'il n'aurait pas aimé rester seul trop longtemps ici. J'arrive à sa hauteur. Il est un peu plus petit que moi, c'est tellement rare que cela arrive avec quelqu'un qui a pratiquement le même âge que moi. « Ça fait combien de temps que tu es ici ? » lui demandé-je.



Dragées:
 

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 48
| AVATARS / CRÉDITS : David Mazouz
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Des moqueries
| PATRONUS : Un Echidna
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Infiltration Dans la Réserve [PV Alexandre O. Rodzen] Jeu 13 Avr - 22:48

La faible lumière au bout de ma baguette ne suffisait pas pour me rassurer, j'étais persuadé, qu'un fantôme allait venir, même si j'étais assez habitué de le voir, quand ils apparaissaient en sortant d'un mur et qu'ils me surprenaient me terrifiait toujours autant. Je lisais le titre des livres que contenaient les armoires, j'avais quasiment lu tout les livres sur les sortilèges et sur la défense contre les forces du mal. Je continuais de trembler, apparemment je venais de parler dans le vent, je n'avais eu aucune réponse, ce qui me faisait angoisser un peu plus, si quelqu'un rentrait dans la bibliothèque, j'étais mort et on allait m'envoyer à Azkaban, j'allais me faire arracher l'âme par un détraqueur, qui même en illustration dans un livre me faisait trembler. Je mourrais de froid, tout ce que j'avais mis sur moi ne  suffisait pas à me réchauffer, j'aurais tellement aimé rester dans mon lit avec une bonne couverture en lisant un des livres que j'avais si gentiment "emprunté". J'effleurais les étagères du bout des doigts et je les trouvais tellement belle et tellement pleine de savoir en tout genre, se dire que des tas de gens ont collaborés pour la remplir, je trouvais que c'était une belle figure de style. J'adorais aussi l'architecture de la salle, je profitais de son léger retard pour visiter la bibliothèque dans la nuit, tout changeait, les étagères semblaient plus grandes et elles dominaient la pièce. Je sens que la porte s'ouvre mon cœur commence à battre de plus en plus rapidement, quelqu'un arrivait, si c'était un professeur, un préfet ou le concierge, j'était mort, j'espérais de tout mon cœur qui battait à 100 à l'heures, que c'était Alexandre. J'entends quelqu'un s'approchait de moi, je me retiens de m'évanouir, je fais de mon mieux. J'entends sa voix tout d'un coup, je suis tellement soulagé de pouvoir entendre sa voix, d'être que c'est bien lui, mon cœur s'arrête de battre aussi rapidement, un soulagement total. Je comprends pourquoi il était en retard et je dis:

-Au moins, tu ne t'es pas fait prendre, c'est le plus important.

Il était plus grand que moi, comme tout les autres à Poudlard, j'étais l'un des plus petits, si on n'inclut pas les premières années. J'éclaire un peu son visage avec ma baguette et je lui souris, il me demanda depuis combien de temps j'étais ici, je lui répondis:

-Même pas 5 minutes. Tu as une idée précise de ce que tu veux prendre dans la réserve ?

Je n'étais même pas sur de ce que je voulais prendre, peut-être un livre sur des sorts assez mauvais pour être considéré comme de la magie noire. Je m'approche de la porte de la réserve, j'espérais qu'il n'avait pas ajouté un sort de protection sur la réserve, je m'approchais de la serrure, je me retourne vers Alexandre, l'interrogeant du regard pour savoir si je pouvais l'ouvrir. Mes tremblement de froids ne s'arrêtaient pas, je frottais mes mains entre elles pour tenter de me réchauffer.

Dragée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 743
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Infiltration Dans la Réserve [PV Alexandre O. Rodzen] Ven 14 Avr - 16:20

Infiltration dans la Réserve
Ft. Quirinus Quirrel


Je suis un peu rassuré quand il me dit qu'il n'est là depuis même pas cinq minutes. Je n'aime pas faire attendre les gens, à part si cela m'apporte une certaine satisfaction. Je déteste quand j'arrive en retard en cours et que tout le monde me regarde fixement au lieu de garder leur nez dans leurs parchemins. Il me demande alors ce que je veux prendre dans la Réserve. J'y ai déjà réfléchi. J'espère que je vais trouver ce que je cherche.
« J'aimerais trouver un livre qui parle des horcruxes. » réponds-je simplement. J'ai trouvé ce mot dans l'introduction d'un livre. Mais il n'était que très vaguement expliqué, pas de quoi satisfaire ma curiosité. Tout ce que le livre expliquait, c'était que c'était un objet issu de la magie noire. On s'approche de la porte de la Réserve et Qui' me demande du regard s'il peut l'ouvrir. Non. Je dirige ma baguette vers la serrure. Alohomora. La porte s'ouvre. Qu'est-ce que j'aime les sortilèges informulés !
Je retourne mon regard vers et le voit grelotter. Je fronce les sourcils. Il a froid ? Moi je trouve qu'il fait chaud. Il frotte carrément ses mains entre elles. « T'es sérieux t'as froid ? J'ai grave chaud ! » chuchoté-je. Je viens du sous-sol et il fait encore plus froid là-bas. Donc je trouve que la température est bonne par ici.

J'entrouvre la porte juste assez pour pouvoir me glisser dans la pièce. La Réserve est à nous ! Je regarde les longues étagères, ne sachant pas vraiment où commencer. Je m'avance dans les rayons. Je commence à lire les titres des livres écrits sur les tranches.  « Il faudrait vraiment que l'un de nous songe à obtenir l'autorisation d'un professeur. » Et je compte bien sur Quirinus pour en obtenir une. C'est même pas la peine que j'essaye, on me le refuserait direct. Alors que Qui'... Ça passerait crème.
Je prends un ouvrage dont le titre m'interpelle et je regarde le sommaire. Déçu, je le repose dans l'étagère. Rien de bien intéressant. Puis je me rappelle que McGonagall m'a convoqué dans son bureau pour demain matin. Je ne sais pas pourquoi. Je n'ai rien à me reprocher. Rien à reprocher qu'elle puisse savoir en tout cas. « D'ailleurs, McGo m'a convoqué dans son bureau pour demain. J'sais pas ce qu'elle veut me dire, mais c'est pas bon signe. » -T'es sûr que tu ne le sais pas ? Qu'est-ce que tu es entrain de faire là ?- Je me retourne pour le regarder et je le vois encore grelotter. Il me fait pitié comme ça. Mais en même temps, c'est drôle. Je suis partagé entre l'idée de lui proposer mon sweat et de le laisser se les cailler.



Dragées:
 

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 48
| AVATARS / CRÉDITS : David Mazouz
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Des moqueries
| PATRONUS : Un Echidna
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Infiltration Dans la Réserve [PV Alexandre O. Rodzen] Ven 14 Avr - 19:03

J'avais une idée, une idée de pyromane, et si faisais brûler tout les livres pour m réchauffer, bon je savais que c'était impossible mais c'était quand-même assez plaisant comme idée. Les manches de ma robe de sorcier étaient tirés jusqu'au bout de mes mains qui étaient fermés en poings. Il dirigea sa baguette magique vers la serrure et la serrure s'ouvrit tranquillement, j'avais vite compris que c'était un sortilège informulé, je fis mine d'applaudir silencieusement pour le féliciter. Il me voit grelotter, la prochaine fois que j'allais faire une promenade la nuit, je prendrais une couette pour pouvoir me réchauffer sans problème, j'aurais du faire comme lui et prendre un sweat, il me demande si j'avais froid, j'hochais la tête et je rigolai un peu face à sa réaction, il me faisait souvent rire, c'est vrai que j'étais frileux par rapport à lui qui vivait sous le lac mais bon, je n'y étais pour rien. Je le vis ouvrir la porte légèrement pour qu'il puisse se faufiler, je passais tranquillement, il était beaucoup plus musclé que moi, je n'avais même pas besoin de changer ma position pour passer, c'était un bon avantage d'être fin. Il voulait que l'un de nous deux ait l'autorisation d'un professeur, j'avais bien compris le sous-entendu, il me disait plutôt "Il faut que tu obtiennes l'autorisation d'un professeur", j'allais faire de mon mieux pour lui faire plaisir.

-J'essayerais avec certains profs.

Je mourrais d'envie de lui dire quelque chose mais je n'osais pas, j'avais peur, peur du rejet qu'il allait me montrer si je lui avouais mon secret, peut-être qu'il allait l'accepter ou peut-être qu'il allait me cracher dessus en disant la nouvelle à tout le monde, l'angoisse se lisait sur mon visage. Je pointais ma baguette sur le titres des livres, certains m'intéressaient comme: "Les sortilèges impardonnables" "Créer des objets maléfiques", je ne savais même pas si j'allais en prendre un, j'en avais un bientôt finit et je devais réapprovisionner mon stock. Madame Mc Gonagall voulait le voir, ça ne sentait pas bon, pas bon du tout. Je dis:

-Fais attention à toi, évite de tomber dans un piège.

Je voulais tout lui dire, je continuais toujours de trembler, je serrais mes poings et je pris mon courage à deux mains:

-J'ai quelque chose d'important à te dire... Je ne l'ai jamais dis à personne, et comme tu es l'un de me seuls amis... Je...

Je commençais à pleurer, les larmes coulaient toutes seules sur mon visage, j'avais l'impression d'être encore plus fragile que je ne lui déjà. Je respirais vite, je commençais respirer plus vite, j'avais toujours aussi peur, il n'était pas trop tard pour ne rien dire mais je voulais parler, et j'en avais besoin.

-J'aime les hommes... Plus que je ne devrais...

J'allais m'évanouir, je me mis mon dos en face d'un mur et je m'assis au sol respirant de plus en plus fort, je combattais intérieurement. Je m'attendais à ce qu'il me frappe, qu'il aille avertir tout Poudlard, qu'il me tue, je l'avais accepté, mais j'avais besoin d'extérioriser tout mes problèmes. Peut-être qu'Alexandre allait s'avérer être quelqu'un de confiance. Je continuais de respirer fort et de pleurer à chaudes larmes. Je cachais mon visage dans mes mains pour tenter de me réchauffer, avec ce froid, il y avait des chances que mes larmes gèlent.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 743
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Infiltration Dans la Réserve [PV Alexandre O. Rodzen] Sam 15 Avr - 1:07

Infiltration dans la Réserve
Ft. Quirinus Quirell


J'écoute d'une oreille distraite ce que Quirinus me dit tout en cherchant désespérément un titre qui m'intéresserait pour ce que je cherche à savoir. Un truc important à me dire ? Il vient de capter ma pleine attention même si je continue à ouvrir des livres pour regarder le sommaire pour ensuite les refermer, déçu. Je ne sais pas si je dois être étonné d'être l'un de ses seuls amis. Quirinus n'est pas le genre de gars à arriver à aller vers les autres. Quand on s'est rencontré, c'est moi qui lui ait parlé en premier sinon il n'allait pas le faire. Mais en même temps, il y a forcément des gens qui ont fait pareil que moi et Qui' est un gars sympa.
Je l'entends commencer à pleurer. Je me stoppe net dans mon mouvement. Sa respiration se fait de plus en plus saccadée.
« J'aime les hommes. » Je fronce les sourcils. Ces mots résonnent dans ma tête. J'aime les hommes. Je tourne ma tête vers Qui' que je vois s'asseoir contre le mur en pleur. Je baisse les bras. Je ne sais pas quoi dire. J'ai comme un flash de moi quand j'avais 12 ans, en pleur. Je ne connais que trop bien cette situation. Peut-être qu'il s'attend à ce que je le rejette ou que je l'insulte. Ce n'est même pas un peut-être, c'est certain. Je ne vais pas le faire. Pourquoi le ferais-je ?
Je m'approche de lui et m'accroupis pour me mettre à sa hauteur en posant ma baguette à mes pieds. « Quirinus, regarde moi. » lui ordonné-je presque en lui retirant ses mains de son visage pour le forcer à me regarder. Je n'ai jamais eu à faire ça de ma vie. Je ne sais pas si ce que je fais est bien. Une fois que je me suis assuré qu'il ne remettrait pas ses mains sur son visage, je posais les miennes fermement sur ses épaules. « Arrête de pleurer. » dis-je d'un ton que je veux ferme. Je ne lui parle pas comme à une personne faible. Je lui parle comme à n'importe qui d'autre. Je veux qu'il arrête de pleurer, cette situation est assez déroutante pour moi.
« Je comprends ce que tu ressens. » lui confessé-je sans entrer dans les détails. Je n'ai pas vraiment envie de lui raconter ma vie sentimentale, cela me mettrait très mal à l'aise. Je n'aime pas vraiment ça. Je continue de le regarder dans les yeux, ma baguette n'éclaire plus grand chose mais assez pour qu'on puisse distinguer les traits du visage l'un de l'autre. « Ce n'est pas la peine de pleurer. ». J'ai l'impression que je suis assez brutal dans mes paroles. -Tu l'es.- Et même dans mes gestes quand je me rends compte que je le secoue un peu.
Qui aurait dit que notre excursion dans la Réserve se passerait de la sorte ? Pour être honnête, je ne veux pas trop m'attarder, pour éviter qu'on se fasse repérer. Mais si Quirinus a besoin de plus de temps pour se calmer, je prendrais le temps qu'il faudrait pour qu'il se calme. Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation.



Dragées:
 

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 48
| AVATARS / CRÉDITS : David Mazouz
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Des moqueries
| PATRONUS : Un Echidna
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Infiltration Dans la Réserve [PV Alexandre O. Rodzen] Sam 15 Avr - 2:11

Je mordillais mon doigt jusqu'au sang, je cherchais quelque chose pour pouvoir déstresser et évacuer tout ce que je venais d'emmagasiner tellement de stresse que le simple fait de pleurer ne suffisait pas à me faire respirer normalement. J'espérais que je n'allais pas m'évanouir, si Alexandre devait me conduire à l'infirmerie en pleine nuit, ils allaient sûrement se poser des questions, qu'est-ce que nous faisions ensemble, pourquoi est-ce qu'on ne dormait pas ? Tout cela me faisait stresser encore plus, j'avais déjà les joues rouges à cause du froid, l'idée pyromane me tentait de plus en plus. Je tirais mes cheveux, j'essuyais mes larmes, je tirais mes doigts, je faisais pleins des gestes étranges sous le coup de la panique, une fois que j'ai dis la sorte de phrase maudite. J'entends ses pas, je les entends en permanence, il s'approche de moi, je le sens tout prêt, je l'entends se mettre à ma hauteur, il prononce mon prénom en entier et pas l'abréviation habituel que je demande, et il m'ordonne d'ouvrir les yeux, il voulait que je le vois m'humilier, il retirait mes mains de mon visage, je tentais de forcer pour continuer de me cacher, mais il avait beaucoup plus de force que moi, ça se voyait et c'était indéniable. Je baissais les yeux, j'avais toujours aussi honte, j'aurais aimé qu'il abrège mes souffrances et qu'il me crache à la gueule et qu'il me tabasse comme toute personne logique, je subissais son regard, il lâcha mes mains et au lieu de me frapper au visage ou autre part, il posa ses mains sur mes épaules, il allait me donner un coup de boule ?  Il m'interdit de pleurer, je ne comprenais pas, il aurait dû se satisfaire de mes larmes. Il me dit qu'il comprenait ce que je ressentais, comment pouvait-il comprendre ce que je ressentais, il n'était pas gay à ce que je sache, peut-être que j'avais tort et qu'il l'était, il pouvait très bien être bi. Je tentais d'aligner une phrase dans ma confusion:

-Tu... Tu... L'es aussi ?

Ces mots, je n'avais pas pu les empêcher, j'étais assez curieux quand-même, ce n'était pas tout les jours qu'un croisait qui avait les mêmes "penchants". Il fallait que je me calme pour lui, je ne voulais pas être un fardeau, apparemment, il ne semblait pas me détestait, ça nous fais un tel soulagement, c'est la première personne à qui j'en parle. Je sèchais une dernière fois mes larmes et je tentais de me relever, je ne voulais pas me faire abandonner, si je le perdais, je perdais la quasi-totalité de mes amis et je voulais le garder, c'était quelqu'un qui était sympathique avec moi en toute circonstance. Je le regarde dans les yeux, je fais toujours autant pitié.

-Tu as trouvé le livre que tu voulais ?

Je premier livre que je vis avec le mot "Noire" dedans, avec un peu de chance il sera intéressant. Je baisse les yeux à nouveaux.

-Je suis désolé de t'avoir embêté avec mes petits problèmes.

Dragée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 743
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Infiltration Dans la Réserve [PV Alexandre O. Rodzen] Dim 16 Avr - 2:55

Infiltration dans la Réserve
Ft. Quirinus Quirell


Une fois que je me suis assuré qu'il s'est bien calmé, je commence à desserrer mon emprise sur ses épaules. Il semble un peu confus. Il s'attendait à quoi ? A ce que je lui crache dessus ? Certes, je crache sur beaucoup de gens, je peux être une vraie langue de vipère. Et j'assume totalement. Mais je ne cracherais pas sur Qui', surtout à propos de ce sujet. -T'en serais capable.- Tandis que je le regarde dans les yeux avec les sourcils froncés, la seule phrase que réussit à aligner Quirinus est pour me demander si je suis de ce bord là également. Je ne sais pas si je lui réponds. Peut-être qu'il se sentirait moins seul dans son cas si je lui répondais. Je ne sais pas.
Je le lâche complètement et me relève. « A ton avis ? » réponds-je en restant vague et en me retournant vers les étagères. Je me remets à chercher un ouvrage intéressant, comme si rien ne s'était passé. Je ne trouve pas ce que je cherche, ça m'agace. D'ailleurs, Quirinus me demande si je trouve. Je me tourne vers lui et vois qu'il me regarde dans les yeux. Je fais de même. « Non, ça m'énerve. Rien sur ces fichus horcruxes. » réponds-je en appuyant mon dos contre l'étagère et en croisant les bras.

Je le regarde prendre un livre sur l'étagère silencieusement. Je ne sais pas si ça se voit que je suis contrarié. Je reste encore silencieux quand il s'excuse de m'avoir embêter avec ses "petits problèmes". Je ne lui en veux pas. Il faut bien en parler à quelqu'un. Qu'est-ce que j'ai du agacé Fluvia avec mes problèmes, en vrai. C'était très dur d'en parler pour moi, je pense que j'ai autant pleuré que Quirinus. -Mais t'assumes toujours pas.- Jusqu'à ce fameux jour, je ne savais pas que l'amour c'était une maladie. Je passe ma main dans mes cheveux. « Non ça va t'inquiète. » réponds-je simplement en le regardant.
Il me fait vraiment pitié comme ça. Tout grelottant, chétif. Je détourne le regard en soupirant. Non. Je ne vais pas lui prêter mon sweat. Je veux bien être gentil, mais pas à ce point là. A chaque fois que je prête mes vêtements, je me fais avoir. Il a beau me faire grave pitié, il n'avait qu'à prendre quelque chose de plus chaud. Néanmoins, je retourne mon regard vers lui. -T'es sûr ?- Il me fait vraiment trop pitié. « Tu me fais vraiment pitié. » dis-je avant de retirer mon sweat pour me retrouver en T-shirt. Ouh ! C'est vrai qu'il fait frais quand même. Je tends quand même mon vêtements à Quirinus. La fraîcheur est assez supportable. « Tiens, t'arrêteras de grelotter. »

Le froid, ça conserve. Pour ne pas avoir trop froid à mon tour, je me remets à chercher activement. Activer ses muscles pour mieux survivre au froid. C'est pas un exercice très physique mais c'est toujours ça de pris. Bon bon... Les horcruxes, les horcruxes... C'est très frustrant de ne pas trouver. Au pire, je chercherais à l'Allée des Embrumes d'éventuels livres traitant du sujet. Mais ça me ferait chier quand même de ne pas trouver...



Dragées:
 

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 48
| AVATARS / CRÉDITS : David Mazouz
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Des moqueries
| PATRONUS : Un Echidna
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Infiltration Dans la Réserve [PV Alexandre O. Rodzen] Dim 16 Avr - 14:21

J'avais du me confier à la bonne personne pour une fois que je ne tombais pas sur quelqu'un d'horrible et vieux-jeu. La prochaine fois, je prendrais une bouillotte ou ma couette, tout ce que j'avais ne portait pas vraiment chaud, je continuais d'angoisser un peu après cette grande révélation sur moi-même. Je regardais le livre que je venais de prendre, il expliquait en détail les effets des sorts, à quel moment l'utiliser... Tout ça avait l'air plus qu'intéressant, ça traitait aussi des quelques bases de la magie noir, j'allais sûrement m'amuser à lire tout ça. Je grelottais toujours autant. Il répondis à ma question gênante, avec un simple "à ton avis", je ne savais pas vraiment quoi répondre, il comprenait ce que je ressens donc, il devait avoir fait un coming-out lui aussi, j'hésitais et je dis d'une voix incertaine:

- Tu dois être bi ou quelque chose dans le genre...

Le pauvre il ne trouvait pas son livre, je le regardais et je pointais ma baguette vers les étagère en prononçant très distinctement:

- Accio, livre sur les horcruxes.

Rien, nada... Il ne devait pas être ici, ce sort je ne le ratais jamais et il l'avait sûrement retiré. Je m'en voulais de lui avoir fais perdre son temps, je le regarde, il semble assez contrarié, il passe une main dans ses cheveux et me dis que ce n'était rien, je n'aime pas vraiment qu'on me regarde et quand je le remarque, je rougis, et là c'était le cas, à cause de son regard posé sur moi. Il me dit que je lui faisais pitié, j'avais l'habitude des insultes, il me disait ça par rapport à la révélation que j'avais fais sur moi tout à l'heure. Il retire son sweat et là, je comprends tout. Il me le tend, je l'enfile rapidement, le changement était radical et tellement agréable, je souris de toutes mes dents.

- Merci beaucoup, c'est vraiment génial de ta part.

Le sweat est trop grand pour moi mais je m'y réfugies comme si je me blottissais pour faire une sorte de câlin.   C'était tellement agréable, je voulais le garder toute la soirée, de plus il sentait comme Alex, c'était plus que délicieux. Je le vois s'activer pour ne pas qu'il ait froid en permanence, j'aurais bien aimé être aussi musclé que lui et ne pas être aussi chétif et fragile, j'aurais sûrement pu ne pas me faire emmerder et tabasser par tant de gens à Poudlard et aussi partout, ça aurait été vachement pratique. Je m'en voulais un peu de lui avoir pris son sweat, à cause de moi, il devait avoir froid je pauvre. J'allais être fatigué mais ça en valait la peine, je le regardais, je cherchais moi aussi un livre sur les horcruxes, je lui devais bien ça.

- Si on ne trouve pas, je peux toujours aller dans l'allée des embrumes, si tu veux.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 743
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Infiltration Dans la Réserve [PV Alexandre O. Rodzen] Dim 16 Avr - 17:02

Infiltration dans la Réserve
Ft. Quirinus Quirell


Incertain et hésitant, Quirinus suppose que je devais être bi, je ne vais pas lui mentir. « Bingo ! » dis-je d'un air assez neutre en poursuivant mes recherches peu fructueuses. J'entends mon ami lancer un accio, mais je doute que cela marche. De toute façon, ça n'a pas marché. La magie a ses limites.
Il me remercie de lui avoir prêté mon sweat. Il est déjà trop pour moi à la base, mais alors sur Qui', c'est encore pire. Il nage dedans. Je lâche un petit rire en reprenant mes recherches. Et je l'entends s'activer à son tour, certainement pour m'aider à trouver ce que je veux. Il semble déjà avoir trouvé ce qu'il cherchait, puisqu'il a gardé un livre à la main. Il émet alors l'idée d'aller à l'Allée des Embrumes si on ne trouvait pas ici, comme je le pense. « Ouais, c'est ce à quoi je pensais. » dis-je en parcourant les allées.
Ça m'étonne de ne pas trouver de livres sur les horcruxes ici. Ce qui me laisse penser que c'est une forme de magie trop sombre pour se trouver dans une école. Et devinez quoi ? Eh bah ça éveille encore plus ma curiosité. Et ma frustration au passage. Tout en lisant de sommaire en sommaire je rajoute: « Ça me semble étonnant qu'il n'y ai jamais eu de livres expliquant les horcruxes ici. Ça doit être de la magie très sombre. Tu ne crois pas ? »

Je me tourne vers Qui' et regarde le livre qu'il a en main. Curieux, je m'approche pour le lui prendre. Je lis la première de couverture. Ça m'a l'air intéressant. Je le feuillette, intéressé. C'est un gros pavé. Je ne sais même pas si j'aurais le courage de tout lire. Je lève mon regard vers mon ami et lui redonne le livre avec un léger sourire. « Tu me le passeras quand tu l'auras fini ? » Je sais que je ne vais pas repartir avec le livre que je voudrais. Je n'ai pas envie d'avoir l'impression de repartir les mains vides. J'ai un peu froid aux bras, mais ce n'est pas grave. C'est encore largement supportable. -Pour une fois que tu es gentil.-
Mais franchement, j'ai vraiment envie d'en apprendre plus sur les horcruxes. Comment un seul mot dans un livre peut non obséder autant ? J'aurais pu passer sur ce mot, le lire puis l'oublier ensuite. Mais ce serait trop simple. « Et il faudra qu'on aille à l'Allée des Embrumes pour... » un livre derrière Quirinus attire mon attention. Je ne finis même pas ma phrase Je me penche un peu sur lui pour pouvoir l'attraper et lis le titre: « Fermer son esprit: l'étude de l'occlumancie destinée au débutant. Bon ben je ne repartirais pas les mains vides ! » Je dois avouer que l'occlumancie est quelque chose qui m'intéresse, ces derniers temps. Mais bon ! Je prends ce livre mais je ne vais pas apprendre à faire grand chose tout seul. Je pense que je vais juste le feuilleter. En fait, je ne sais pas. Donc je le prends ou pas ? Hm.



Dragées:
 

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 48
| AVATARS / CRÉDITS : David Mazouz
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Des moqueries
| PATRONUS : Un Echidna
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Infiltration Dans la Réserve [PV Alexandre O. Rodzen] Dim 16 Avr - 19:29

J'avais eu raison, il était bi, c'était marrant, je m'étais révélé à la bonne personne et je ne le regrettais pas, il a été vachement gentil avec moi. Il n'avait l'air d'avoir aucun jugement sur moi, ce qui me fit plaisir, un léger sourire se dessina sur mes lèvres. J'avais beau dire ça, je ne me voyais pas en couple, imaginez: un gars me dit je t'aime, je m'évanouis, quelqu'un m'embrasse, je m'évanouis, je tombe amoureux, je bégaye je deviens tout rouge et je fuis en courant tout timide. Même avec un seul câlin, je peux m'évanouir. Je ne me rendrais jamais compte si un jour je suis amoureux, je suis trop intéressé par les cours et je ne réfléchis pas vraiment à moi même. Cela me rassurait un peu, je n'étais pas le seul garçon à aimer les hommes à Poudlard. Il confirma l'idée d'aller dans l'allée des Embrumes. J'étais triste pour lui, il n'arrivait pas à trouver son livre et la tactique de l' "Accio" n'avait pas marché. Il me posa une question étrange, si c'était de la magie sombre. Je réfléchissais, j'avais lu un truc résumé vite-fait qui disait que on plaçait une partie de son âme quelque part. J'hoche la tête vers Alexandre en disant:

-Ils ont sûrement du le retirer s'il était ici, ils ne veulent sûrement pas qu'on fasse ce genre de choses.

Par choses, je parle de la magie noire, je ne le disais jamais clairement. Alexandre s'approche de moi et prend le livre que j'ai entre les mains, il pesait lourd et ça faisait un poids en moins. Il sourit légèrement et il me rend le livre en me demandant si je lui passerais, je lui réponds:

-Bien-sûr !

Il dit qu'il fallait qu'on aille dans l'allée des embrumes mais il finit sa phrase sur un "Pour", je ne comprends pas vraiment ce qu'il se passe. Je dis:

- Pour ?

Il se penche sur moi pour prendre un livre, je rougis face à tant de proximité. Il lit le titre à haute, l'occlumancie, c'était vraie que ça avait l'air intéressant de devenir un occlumens, pouvoir bloquer son esprit était quelque chose de totalement fascinant. Je continue de sentir la bonne odeur d'Alexandre à travers son sweat, la legilimancie aussi était intéressante, ça ressemblait beaucoup à la télépathie, dans ma tête, j'étais persuadé que le choixpeau magique nous sondait l'esprit avec ça, ça devait être pratique. Je me demandais si Alexandre avait peur que quelqu'un espionne son esprit, c'était compréhensible, je détesterais que quelqu'un dévoile toute ma vie privé.

- Ça pourrait être intéressant comme maîtrise l'occlumancie.

En tout cas, il faudra qu'il trouve un legilimens pour s'entraîner, je ne trouverais personne pour m'entraîner aux sortilèges impardonnables. Bordel, qu'est-ce qu'il sentait bon son sweat, je voulais le même parfum ou odeur, je ne sais pas, mais c'était assez glauque comme propos.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 743
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Infiltration Dans la Réserve [PV Alexandre O. Rodzen] Dim 16 Avr - 23:22

Infiltration dans la Réserve
Ft. Quirinus Quirell


J'ai carrément fait abstraction de Quirinus pendant quelques secondes. Comment est-ce que je pourrais apprendre l'occlumancie seul ? Je ne connais aucun légilimens dans mon entourage. Et l'idée que quelqu'un puisse entrer dans ma tête me terrifie. Peut-être est-ce pour cela que j'ai envie d'apprendre à fermer mon esprit ? Mais pour que j'apprenne à le faire, il me faut quelqu'un pour y entrer... Paradoxe quand tu nous tiens. Mon attention revient à Quirinus quand il me dit que l'occlumancie est une maîtrise intéressante.  Je suis bien d'accord avec lui. D'ailleurs, il semble être beaucoup plus à son aise avec mon sweat. « J'aimerais pouvoir l'apprendre. Mais je ne pense pas que les legilimens courent vraiment les rues à Poudlard. » dis-je avec l'ombre d'un sourire déçu.

Une question me traverse l'esprit. Il aime les hommes, ça c'est clair. Mais est-ce qu'il en a déjà embrassé un ou est déjà tombé amoureux d'un homme ? Comment peut-on savoir qu'on aime un sexe ou un autre si on n'a jamais eu d'expérience ? J'ai su que j'étais attiré par les garçon parce que j'étais amoureux d'un garçon. Et ça me rendait grave mal. Après par la suite, j'ai fait des expériences qui ont confirmé ce penchant. Mais Quirinus ? Où il en est ? Je me demande à quoi il pense, parfois. « La légilimancie aussi peut être intéressante. Qui n'a jamais voulu savoir ce qu'il se passe dans la tête des autres ? »
J'ai tendance à penser que l'occlumancie est une arme de défense et la légilimancie une arme d'attaque, voire plus. Mais avant de pouvoir attaquer, il faut savoir se défendre. Tu peux attendre pour attaquer les gens, mais les gens n'attendront pas pour t'attaquer. « Tu imagines, ce sentiment de puissance de pouvoir lire dans les pensées des autres sans que personne ne puis lire les tiennes. » Pour des personnes comme Quirinus et moi, la magie est comme une sorte de bénédiction. Clairement, sans magie, aucun de nous deux ne pourrait faire face à un hommes baraqué qui ferait deux fois notre taille habitué à se battre. Même avec tout le courage et toute la force que l'on possède, notre chance de ressortir indemne est de 0. Mais avec la magie, tout s'inverse.

« C'est peut-être un peu malsain. » commenté-je en regardant Quirinus. -Et ton intérêt pour la magie noire ? Il n'est pas malsain peut-être ?- En parlant, je ne peux m'empêcher de bouger mes mains. Mes mains parlent plus que mes mots j'ai l'impression, c'est hallucinant. Je détourne le regard, j'ai l'impression de complètement divaguer. Je me décale pour me mettre à côté de Qui' et prend un livre sur les contre-sorts pour le feuilleter. Que j'aimerais pouvoir lire dans les pensées de Lindsay. Peut-être que je saurais pourquoi elle oublie sans cesse mon existence. Ce serait peut-être plus facile. Enfin bref, je dois chasser ces idées de mon esprit. Peut-être qu'il y a des sorts intéressants ce livre.



Dragées:
 

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 48
| AVATARS / CRÉDITS : David Mazouz
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Des moqueries
| PATRONUS : Un Echidna
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Infiltration Dans la Réserve [PV Alexandre O. Rodzen] Lun 17 Avr - 1:21

Je voulais le garder au final son sweat mais je tenais trop à son amitié et je ne voulais absolument pas qu'il se fâche, même si j'adorais l'odeur, ça devenait ou désespérant ou flippant, je pencherais pour les deux. Sérieusement cette odeur... Promis j'arrête ! J'étais sur que c'était son odeur, c'était fou ce que j'adorais. J'avais l'air beaucoup plus détendu, je ne sais pas si c'était le parfum ou si c'était le fait que je flottais dedans ou encore le fait que je n'avais plus du tout froid et que il me réchauffait, en fait ce sweat était plus que génial. Il me dit que les legilimens ne couraient pas les rues à Poudlard, il y avait quelque chose que je trouvais inutile dans sa phrase, je lui souris et dis:

- Pourquoi dans Poudlard ? Tu pourrais toujours prendre des cours à Pré Au Lard, ou pendant les vacances ou tu pourrais régulièrement t'échapper discrètement d'ici pour tes "cours". Ce serait sûrement très compliqué à organiser par contre. Tu voudrais que je t'aide un peu ?

J'hésitais à lui demander des conseils, je ne suis jamais tombé amoureux, je n'ai jamais embrassé personne, et je n'ai jamais rien fait, j'avais déjà eu des vus sur quelqu'un mais ça s'est arrêté là, je ne suis jamais réellement tombé amoureux, j'avais réellement besoin de conseils, et il devait être au courant de pleins de choses, j'avais eu vent de son baiser avec mon ami Peter Pettigrow, je me demandais si c'était agréable ou si c'était humide, je manquais cruellement d'expérience et ça m'angoissait fortement. Je dis tout timidement (Les pouvoirs étranges du sweat n'étaient pas si surpuissants):

- Dis, tu pourrais me donner des conseil un jour, s'il te plaît ? Je ne veux pas te déranger.

Il me dit que la legilimancie était intéressante, j'hochais la tête pour confirmer ce qu'il disait, en l’occurrence il disait que tout le monde avait déjà eu l'envie de lire dans les pensées de quelqu'un. Je me blottis à nouveau dans son sweat, sa réflexion était plus qu'intéressante, on ne pouvait ni se faire attaquer et on pouvait aussi attaquer, ce qui nous rendait en quelque sorte invincible et tout-puissant. J'allais devoir faire mes devoirs de main, et j'allais sûrement être fatigué, je maudissais Flitwick et son devoir sur le sortilège "Accio", au moins je m'étais entraîné aussi cette nuit, le seul bon point. Il dit que c'était un peu malsain, je dis en souriant:

- Un peu c'est vrai.

Quand il se mit à coté de moi, je devins tout rouge, je ne pouvais pas changé mes problèmes de proximité avec les autres en si peu de temps. Je regardais si il n'avait pas trop froid, je ne pouvais m'empêcher de ne pas m'en vouloir.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 743
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Infiltration Dans la Réserve [PV Alexandre O. Rodzen] Lun 17 Avr - 14:52

Infiltration dans la Réserve
Ft. Quirinus Quirell


Prendre des cours à Pré-Au-Lard ? Il y a des cours là-bas ? Je n'en sais rien et même si c'était le cas, comme le dit Quirinus, ce serait difficile à organiser. Autant trouver un autre moyen. Je souris à mon ami quand il me propose son aide. C'est gentil mais je ne vois pas en quoi il pourrait m'aider. A part m'aider à chasser un légilimens sauvage. Je lâche un rire en secouant la tête à cette image.
Il me demande alors des conseils concernant très certainement la vie amoureuse. Je ne suis pas sûr d'être bien placé pour répondre aux questions qu'il pourrait avoir. A part lui donner les conseils de base que tout le monde connaît... J'ai l'impression que ma vie sentimentale est un chaos. Je suis bi. J'ai été amoureux d'un garçon pendant deux ans sans que cela soit réciproque. Mon ex m'a pété le nez. Je suis sorti avec mec que je n'aimais même pas. Et pour couronner le tout, je suis amoureux d'une fille qui ne me remarque même pas. Je ne sais même pas si elle sait que j'existe. Je suis tellement désespéré que j'ai embrassé Pettigrow pour un philtre d'amour qu'au final j'hésite à utiliser.
« Tu ne pourrais pas avoir pire conseiller que moi. » dis-je avec un sourire triste. Je regarde Tsa du coin de l'oeil. « Ma vie sentimentale est désastreuse. Mais je veux bien t'aider à y voir plus clair ou quoi que ce soit. » L'été arrive et j'ai l'impression que tout le monde est heureux dans leur vie sentimentale. J'ai l'impression d'être seul au monde. Même Némésis commence à flirter.
J'ai froid, j'avais oublié. En fait, le fait de penser au froid me donne froid. Je ne devrais plus y penser. Je me replonge dans le feuilletage du livre et repère quelques contre-sorts intéressants. Je suis tenté de tous les noter pour ne pas à avoir à prendre le livre mais je n'ai pas de quoi écrire. Ma foi, ce sera pour une prochaine fois. Je repose le livre. « Fais moi penser la prochaine fois à prendre quoi écrire. » dis-je à Quirinus en sachant pertinemment que je vais oublier s'il ne me le rappelle pas. Je repense à la convocation de McGonagall. Avec ça, c'est vraiment mort pour que j'obtienne une autorisation d'accès à la Réserve. Et ça me stresse de ne pas savoir pourquoi elle m'a convoqué. Je me mets à triturer le bout de mon T-shirt en y pensant. « Tu crois que je suis dans la merde ? Par rapport à McGo ? » Je ne m'attends pas à ce que Qui' me rassure. Je compte vraiment sur lui pour l'autorisation. C'est un élève exemplaire. Et il a de bonnes notes. Ça m'étonnerait qu'un prof ait déjà voulu le voir par rapport à ses notes ou à son comportement. Je tourne ma tête vers lui pour le regarder dans les yeux.



Dragées:
 

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 48
| AVATARS / CRÉDITS : David Mazouz
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Des moqueries
| PATRONUS : Un Echidna
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Infiltration Dans la Réserve [PV Alexandre O. Rodzen] Lun 17 Avr - 17:49

C'est vrai que l'idée de cours à l'extérieur sont un peu bête, pour s'échapper de Poudlard, il fallait sûrement trouver des passages secrets, ils avaient l'air très intéressants à exploiter, je ne connaissais qu'une seule personne qui en connaissait quelques uns, c'était Peter, mais je doute qu'il me les révèle pour Alexandre, après le baiser qu'ils ont partagés ensemble, Peter n'était pas très consentant apparemment et ce n'était pas vraiment un baiser d'amour, je pencherais plutôt pour un défi, ça ne devait pas être si désagréable de se faire embrasser mais très dégradant de savoir que c'était pour un défi, il a du être triste après ça, pauvre Peter, ça ne se faisait pas vraiment mais je ne pouvais pas en vouloir à Alexandre, il m'avait prêté son délicieux sweat. Je suis censé être gay et je ne suis jamais tombé amoureux, je me demandais quand-est-ce que ça allait arriver, à ce qu'il parait c'était bien, j'espère que ça ne va pas durer une éternité d'attendre mon premier amour. Il me dit qu'il était le pire conseiller que je pouvais avoir, le vrai pire conseiller était moi-même, lui s'y connaissait un minimum.

- Tu ne peux faire pire que moi, je n'ai aucune expérience. Merci de bien vouloir m'aider un peu à y voire claire, c'est gentil de ta part.

J'allais encore passer mes vacances à voire des couples s'embrasser et moi je serais l'un des seuls célibataires. Je le regarde lire son livre, il me demanda de penser à lui rappeler de prendre de quoi écrire, je dis:

- D'accord, la prochaine fois, je ramènerais un bloc-note et une plume.

Il fallait que je réfléchisse à comment faire pour réussir à avoir l'autorisation pour aller dans la réserve, je faisais un petit tour des noms des professeurs, Mc Gonagall me faisait peur et je ne voulais pas m'évanouir une fois de plus, peut-être que le professeur Hoover voudrait bien si je trouvais une bonne raison, c'était un possible avec Dorkins, j'avais toujours tout fait pour ne pas aller sur un balai, ça me terrifiait. J'avais peut-être une petite chance avec le professeur Funestar, j'allais souffrir pour faire plaisir à Alexandre. Il me demanda si il était dans la merde par rapport à sa convocation avec le professeur Mc Gonagall, moi si j'étais à sa place, je me serais déjà évanoui depuis un moment, je le regarde et je dis:

- Je ne pense pas qu'on te convoquerait pour de simple mauvais résultat, je te souhaite bon courage avec elle.

Le pauvre, dans ce genre de situation, j'étais censé faire quelque chose qui devait lui montrer mon soutien, je ne savais pas vraiment quoi faire. J'hésitais à lui faire un câlin, j'aurais l'air vachement ridicule mais je risquais de pleurer, des câlins je ne savais pas vraiment ne faire, je n'en ai jamais eu, ça paraissait tellement improbable mais je n'ai jamais eu des parents affectif, ils n'étaient jamais là il faut dire. Je pris mon courage à deux mains une seconde fois et je lui fis un câlin, je devins rouge et je dis:

- Je ne sais pas vraiment pourquoi je fais ça, mais je suis censé faire quelque chose de gentil pour te donner du courage. Désolé si ça  te gêne.

Dragées:
 


Dernière édition par Quirinus Quirrell le Lun 17 Avr - 22:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Infiltration Dans la Réserve [PV Alexandre O. Rodzen]

Revenir en haut Aller en bas

Infiltration Dans la Réserve [PV Alexandre O. Rodzen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» infiltration a midi
» LES OEUFS DE FABERGE
» [Salle des Profs] Infiltration dans la salle des profs
» La nuit dans la réserve
» [Moment fort 3] Dans la réserve, on entend de ces choses !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-