C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

I'm so sorry...| GARDENIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 397
| AVATARS / CRÉDITS : Eva Green | Moi
| SANG : Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: I'm so sorry...| GARDENIA Lun 17 Avr - 23:24

Archibald JOHNSON, 42 ans, Auror


L'attaque au Musée avait été une grosse erreur, Archibald en était conscient. Il l'avait déjà pressenti mais n'avait pas osé en parler durant la réunion qui l'organisait. Fawkes l'avait à sa place, et Vince l'avait remise à sa place. Malgré cela, il avait été d'accord avec sa collègue. Archie n'avait rien pressenti de bon. Et cela était arrivé. L'Auror se demandait encore comment le Ministère avait pu se laisser berner, se laisser tromper et tomber dans un piège aussi facilement. Tous les sorciers de la Justice Magique avaient été formés pour contrer d'éventuels dangers, de prendre des précautions face au camp opposé. Au lieu de cela, ils étaient tombés droit dans la gueule du loup. Et les conséquences avaient été dramatiques.
De nombreux collègues avaient été envoyés à Ste Mangouste, comme Raven ou un bureaucrate, Carrow. D'autres avaient été blessés légèrement, d'autres encore un peu plus gravement. Tous les invités avaient été privés de leur baguette ce qui, aux yeux d'Archibald, avait été une très mauvaise idée. Un sorcier sans baguette était sans défense. Il n'était plus rien. Comme si une part de ses capacités était réduite au néant. Mais pire encore : certains de ses collègues avaient perdu la vie. Eden. Eden Potter. Son mari avait perdu la sienne des années auparavant, mais Archie n'avait jamais pensé que le couple allait disparaître ainsi. Pas aussi cruellement. Il avait rencontré leur fille, Gardenia, lors de l'enterrement de son père. Elle était très jeune, à l'époque, et l'Auror ne savait même pas s'il se souvenait encore d'elle. Mais aujourd'hui, c'était à lui que revenait la tâche difficile de lui annoncer que son deuxième parent avait trouvé la mort. Il détestait ça, mais il n'avait pas le choix, la majorité de ses collègues étant blessés ou occupés à enquêter de nouveau.

Archibald avait alors envoyé un hibou au directeur de l'école, Albus Dumbledore, afin de lui donner l'autorisation de pénétrer dans Poudlard pour annoncer la mauvaise nouvelle à l'élève de Serdaigle. Bien entendu, la réponse avait été positive. Il était normal qu'un des collègues de sa mère la lui annonce. L'Auror se tenait à présent dans le Hall d'Entrée, ne sachant que faire. Les élèves étaient tous en train de manger. Cela lui faisait bizarre de revenir ici, après tant d'années. Mais Archie n'allait certainement pas débarquer dans la Grande Salle pour demander à la jeune fille de le suivre. Il savait que cela allait la mettre dans une gêne. Il décida alors d'y envoyer son  Patronus, un chat. Il prononça élégamment le sort, et son Patronus corporel apparut devant lui.

« Gardenia Ollivander est attendue dans le Hall d'Entrée pour une affaire de la plus haute importance. Un Auror du Ministère l'y attend. »

Sans attendre, le chat fila en direction de la Grande Salle. Archibald Johnson n'avait plus qu'à attendre, les bras croisés, en se répétant mentalement ce qu'il allait pouvoir dire à la jeune Ollivander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

CAPITAINE SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 362
| AVATARS / CRÉDITS : Kirsten Zellers (c) Tamagra
| SANG : Sang-Pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Occamy
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: I'm so sorry...| GARDENIA Mer 19 Avr - 1:25


❝ I'm so sorry...❞
- PNJ & Nia -
Dites-moi que ce n'est pas vrai...
 Le mois de Janvier était passé rapidement, peut-être trop. Cela ferait bientôt un mois que leur bande s'était déchirée. Un mois qu'elle entretenait des relations glaciales, si ce n'était arctique et que l'on pouvait encore appeler ça une relation, avec le jeune Powell. A un tel point qu'on pouvait se demander si un jour ils s'étaient appréciés. Mais elle était toujours aussi joyeuse, de l'extérieur au moins. 23 janvier. Elle avait encore envoyé une lettre à sa mère, encore une lettre qui lui était revenue, comme les six autres. La jeune serdaigle avait beau se douter que sa mère était en mission, elle commençait à s'inquiéter, peut-être un peu trop. La journée était passée plutôt rapidement, elle avait une fois de plus fuit la conversation avec Fabian et Gabin, elle n'avait pas la force de leur expliquer, ni même les arguments. Au fond elle savait que c'était de sa faute, elle s'était emportée et sa fierté l'empêchait de s'excuser correctement auprès de son ami, non, de son ancien ami. Elle avait encore passé la majeure partie de la journée emportée dans les divers parchemins qu'elle avait à rendre à McGonnagall, sans se soucier de ce qui l'entourait. Une certaine routine s'était installée, et elle s'en serait volontiers passé, mais elle n'avait pas le choix : pas de groupe sans explications, sans prise de scroutt, sans excuses.

Elle avait passé la dernière heure avant le repas à discuter avec Florian, il était comme un petit frère pour elle et elle appréciait sa compagnie. Le petit gryffondor était attachant et elle passait souvent une heure ou deux à l'aider pour ses recherches ou ses cours, la discussion partait souvent en suçacides puisque la nourriture devenait le sujet principal de la conversation, ils ne se quittèrent que lorsque l'heure du diner sonna, croisant son nouveau comparse duquel elle s'était rapprochée depuis le bal, Ewan était un ange, elle pouvait passer des heures à le regarder parler et à l'écouter, si bien qu'il lui arrivait de se demander se qu'il lui prenait. Lorsqu'elle arriva dans la Grande Salle, elle pris place entre Mairead et Quirell, se laissant tomber sur le banc comme un éruptif. Alors qu'elle allait attaquer l'entrée, elle sentit un regard pesant sur elle, tentant d'en trouver l'origine son regard accrocha celui d'Albus Dumbledore. Ce qui ne dura pas bien longtemps puisqu'elle entendit des cris admiratifs et surpris un peu partout dans la Grande Salle, jusqu'à ce qu'elle entende une voix masculine retentir derrière elle. Surprise elle se retourna, tomba sur un magnifique patronnes de chat.

« Gardenia Ollivander est attendue dans le Hall d'Entrée pour une affaire de la plus haute importance. Un Auror du Ministère l'y attend. » dit le messager.

La jeune fille fronça les yeux, que pouvait-il se passer, elle se leva, hésitante et chercha le regard de son cousin qui hocha la tête en guise de soutien. Elle sentit des centaines de paires d'yeux la fixer comme si elle était un démonzémerveille, elle pouvait sentir la moquerie d'Avery, Travers et compagnie jusque là et le mot était faible. Arrivée dans le hall, elle vit l'Auror, c'est un homme qu'elle avait l'impression d'avoir déjà vu quelque part même si elle ne savait plus où. Plus elle approchait de lui, plus ses muscles se contractaient, quelque chose ne tournait pas rond.

« Bonsoir. Je suis Gardenia Ollivander. » dit-elle, en lui serrant la main, inquiète. « Puis-je vous aider en quoi que ce soit ? » osa-t-elle demander, redoutant la réponse.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 624 MOTS.



Dragées:
 


Dernière édition par Gardenia E. Ollivander le Ven 9 Juin - 9:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 397
| AVATARS / CRÉDITS : Eva Green | Moi
| SANG : Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: I'm so sorry...| GARDENIA Mer 19 Avr - 16:57

Archibald JOHNSON, 42 ans, Auror


Archibald n’avait pas eu attendre trop longtemps. En même temps, lorsqu’un Patronus débarquait dans la Grande Salle pour demander à un élève de le suivre… Il y avait quelque chose d’alarmant. L’Auror imaginait alors que la jeune fille avait regardé ses amis, ne sachant que faire, et qu’elle était partie pour traverser le long couloir qui menait jusqu’au Hall d’Entrée.
Il la vit arriver de lui et croisa ses bras devant lui, le dos droit. Il fallait qu’il le plus concis possible et rapide. Même si cette mort le touchait. Archibald avait toujours apprécié sa collègue. Même promo à l’École Supérieure, ils étaient arrivés en même temps au Ministère. Ils n’avaient pas été plus proches que ça, mais ils étaient toujours restés en bon terme. Et maintenant… Maintenant, voir la petite Gardenia seule… Cela était vraiment difficile.

La jeune fille se posta devant Archibald, lui tendit une main qu’il serra, et se présenta.

« Bonsoir. Je suis Gardenia Ollivander.
- Archibald Johnson. Auror du Ministère, répondit-il brièvement.
- Puis-je vous aider en quoi que ce soit ? »

Archibald sourit tristement en son for intérieur. Ma pauvre petite… C’est plutôt toi qui aura besoin d’être aidée. Il se passa une main dans les cheveux, la mâchoire crispée. Le sorcier ne savait pas par quoi commencer. Il n’était tellement pas habitué à… Par Merlin, ce n’était pas à lui de faire ça, d’habitude ! Il se racla la gorge. Inutile de faire durer le suspense plus longtemps.

« Je crains être porteur de mauvaises nouvelles. Eden… Votre mère était chargée, ainsi que d’autres Aurors, à veiller au bon déroulement de l’Inauguration du Musée des Arts et Objets Moldus. Malheureusement, nous avons été attaqués par un groupe de Mangemorts et… »

Archibald n’avait pas besoin de continuer. Il le savait. La jeune fille avait compris.

« Je suis désolé… » murmura-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

CAPITAINE SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 362
| AVATARS / CRÉDITS : Kirsten Zellers (c) Tamagra
| SANG : Sang-Pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Occamy
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: I'm so sorry...| GARDENIA Jeu 8 Juin - 17:31


❝ I'm so sorry...❞
- PNJ & Nia -
Dites-moi que ce n'est pas vrai...
 

« Archibald Johnson. Auror du Ministère. » se présenta-t-il comme si il avait hâte dans finir. Cette histoire devenait bien trop inquiétante. Que se passait-il par Merlin !

Elle se présenta à son tour, sur la défensive. Avant de commencer à écouter ce qu'il avait à dire.

« Je crains être porteur de mauvaises nouvelles. Eden… Votre mère était chargée, ainsi que d’autres Aurors, à veiller au bon déroulement de l’Inauguration du Musée des Arts et Objets Moldus. Malheureusement, nous avons été attaqués par un groupe de Mangemorts et… »

« Non... Vous mentez... Ce n'est pas possible... » murmura-t-elle.

Tout commençait à tourner, ce n'était définitivement pas possible. Même impossible. Sa mère était bien trop eforte pour que quelque chose comme ça lui arrive. Impossible. C'était une blague. La jenue fille commença à scruter chaque coin du hall dans l'espoir de trouver le reste des participants à  la blague. Quand elle se souvînt du regard de Dumbledore, elle comprenait enfin la signification de ce regard. Le regard dans le vide elle se repassa toute les scènes de l'enterrement de son père, elle ne voulait pas vivre tout cela une deuxième fois. Les costumes noirs, le corbillard, les baguettes levées. C'était tout ce qu'elle détestait. Elle haissait ce monde qui était le sien. Elle ne voulait pas accepter. Jusqu'à ce qu'il lui donne le coup fatal.

« Je suis désolé… » murmura-t-il à son tour.

Le monde s'effondra, l’entraînant dans sa chute. Elle venait de perdre sa famille. Son soutien. Elle avait trop perdu. Les larmes commencèrent à couler. C'est quand elle se passa la main dans les cheveux qu'elle craqua, hurlant de douleur sur le sol de Poudlard, l'Auror désespéré l'observant. Pourquoi, elle ? Elle aurait donné sa vie pour sauver celle de sa mère. Elle aurait tout donner pour changer ça. Absolument tout. Elle attrapa , dévastée, ne cherchant qu'à attraper un radeau de sauvetage. Que quelqu'un la sauve de ce cauchemar.

« Vous mentez ! Où est-elle ! » cria-t-elle avant de pleurer de plus belle. Elle ne voulait pas y croire. « Maman... Me laisse pas... » murmura-t-elle.

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 369 MOTS.



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 397
| AVATARS / CRÉDITS : Eva Green | Moi
| SANG : Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: I'm so sorry...| GARDENIA Mer 14 Juin - 12:34

Archibald JOHNSON, 42 ans, Auror


Archibald avait redouté la réaction de la jeune fille, et malheureusement cela s’était bien déroulé comme ce que ses collègues lui avaient dit. C’était tout simplement horriblement douloureux d’assister à la destruction mentale d’un être. L’Auror n’avait jamais voulu ça, et pourtant c’était bien ce qui était en train de se passer. La jeune Ollivander voyait son monde s’écrouler juste sous ses yeux. Après son père, voilà que sa mère se faisait tuer en mission. Comment une telle cruauté pouvait être possible ? Lui n’avait perdu personne, mais il connaissait certains collègues qui, à cause de leur métier, perdaient un proche ou même plus radicalement, leur propre vie.

Il y avait d’abord le déni dans les yeux de l’élève. Elle ne voulait pas accepter la triste vérité pourtant bien réelle. Mais en voyant le regard du sorcier, elle avait sais que ce n’était pas juste une mauvaise plaisanterie. De grosses larmes avaient commencé à couler sur ses joues sans qu’elles ne s’arrêtent.

« Vous mentez ! Où est-elle ! »

Son cri déchirant serrait le cœur de l’Auror qui se trouvait impuissant, dans cette situation. Toute sa vie durant, il avait été formé à faire partie de l’élite, à être efficace dans son travail. Mais en aucun cas leur formation consistait à consoler les victimes. De ce côté-là, beaucoup d’entre eux ne savaient pas comment réagir. Il y avait certaines personnes qui arrivaient à choisir les bons mots. Mais pas lui. Il était sur un terrain fragile.

« Maman... Me laisse pas... »

La jeune fille ne le regardait même plus. Archie ne savait plus quoi faire. Il ne savait pas. Alors il posa sa main sur l’épaule de l’orpheline et la serra dans un geste consolateur.

« Votre mère s’est battue jusqu’au bout. Vous pouvez être fière d’elle. Tout comme elle serait fière de vous. »

Ces deux-là ne se connaissaient pas, mais Eden Potter avait souvent parlé de sa fille à ses collègues. Au Bureau, tout le monde connaissait tout sur tout le monde. Ou presque. Mais sans la connaître, Archibald savait que Gardenia avait été la fierté-même de sa collègue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

CAPITAINE SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 362
| AVATARS / CRÉDITS : Kirsten Zellers (c) Tamagra
| SANG : Sang-Pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Occamy
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: I'm so sorry...| GARDENIA Lun 26 Juin - 2:20


❝ I'm so sorry...❞
- PNJ & Nia -
Dites-moi que ce n'est pas vrai...
 

« Votre mère s’est battue jusqu’au bout. »

Détruite. Elle était littéralement détruite. Mental. Physique. Tout était complètement détruit, elle était à bout. Orpheline, elle n'aurait jamais penser entendre ce mot une nouvelle fois avant d'avoir quitté Poudlard, d'avoir terminer ses études, de s'être mariée et d'avoir eut des enfants. Sa mère se serait peut-être remariée, aurait connu ces petits enfants, les aurait bichonnés et se serait un jour endormie sans plus se réveiller. C'était la vie qu'elle aurait aimé avoir pour elle. Pour elles. Pour eux. Mais tout était parti en fumée en l'espace de dix minutes, dix misérables minutes qui avait mis fin à tout.

« Jusqu'au bout ? Jusqu'au bout vous dites ? » dit-elle toujours en pleurant, « Vous vous foutez de moi ? » se mit-elle à rire, dépassée par les évènements. C'était trop, beaucoup trop. Etait-il conscient qu'il ne faisait qu'enfoncer le couteau dans la plaie ? De plus en plus profondément ?

« Vous pouvez être fière d’elle. Tout comme elle serait fière de vous.» lui dit-il espérant la réconforter.

Elle s'arrêta de rire presque instantanément. Fière ? Sa mère n'avait jamais plus soutenue le moindre de ses actes publiquement parlant après la mort du patriarche Ollivander, elle n'avait jamais rien fait pour la sortir de l'état dans lequel elle avait été pendant trois longues années d'enfer. C'était Gideon qui l'avait sortie de ce tas de bouse de troll, pas sa mère. Même si elle avait été plus proche d'elle ces deux dernières années, la Serdaigle n'oublierait certainement jamais les années où elle ne lui avait pas adressée le moindre mot gentil, chaque discussion finissant en enguelade sèche et violente. Même si on aurait pu croire que la vie de Nia avait été rose au possible, cela n'avait jamais été le cas à la maison. Pourtant, elle avait envie de croire l'homme qui se tenait en face d'elle, elle aimait sa mère plus que tout au monde même si cela ne s'état pas passé très bien entre elles.

Et elle s'effondra au sol, telle une épave, se vidant de chaque larme pouvant subsister dans son corps. Elle ne pouvait pas répondre. Elle ne voulait pas répondre. Tout ce qu'elle voulait c'était croire en un mensonge. Croire que quelqu'un vienne la chercher en lui disant que sa mère venait de rentrer du travail et s'occupait des gardénias du jardin, en discutant avec Euphémia Potter, sa belle-soeur. Que quelqu'un vienne la sortir de se bordel.
Elle était comme morte de l'intérieur, le regard fixé sur le sol du château, les genoux repliés contre sa poitrine et les mains sur les oreilles, la Serdaigle n'était plus que l'Inferi d'elle-même...

Elle n'entendit même pas le nouvel arrivant échanger avec l'Auror, ni les paroles de salut et de condoléances que celui-ci lui adressa en partant. Rien. Le vide total. Jusqu'à ce qu'une personne la prenne dans ses bras.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 520 MOTS.



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 150
| AVATARS / CRÉDITS : Boyd Holdbrook
| SANG : Noblement pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa famille et lui en mendiants
| PATRONUS : Un serpent
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: I'm so sorry...| GARDENIA Lun 26 Juin - 12:52

C'était un jour comme les autres pour Gabin. Le poufsouffle avait passé sa journée à travailler. Mais il était inquiet. Il se passait quelque chose autour de lui. Gardenia l'inquiétait. La jeune fille n'était plus la même depuis quelques temps. Il supposait fortement qu'il y avait eu un problème avec Moran. Quand le Serpentard et la Serdaigle passaient côte à côte, un froid glacial s'installait autour d'eux dans un rayon de trois mètres. Dans ces moments là, Gabin ne savait pas du tout sur quel balai voler. Devait-il rester avec sa chère cousine ou avec son meilleur ami ? Gentil comme il était, il ne voulait blesser aucun des deux. Il avait souvent essayer de comprendre la raison de ce froid entre les deux personnes les plus proches de lui à Poudlard. A chaque fois que Gabin en parlait, Gardenia esquivait le sujet. Quant à Moran, il n'y répondait que vaguement. Au final, le Poufsouffle n'était pas beaucoup plus avancé. Il avait l'impression d'être impuissant face à ça.
D'autant plus que sa cousine avait arrêté de se teindre les cheveux. Il avait retrouvé une Nia' blondinette. Il avait l'impression que le quattuor s'était comme dissous également. Une Guerre Froide s'était déclenchée entre les murs de Poudlard.

Ce jour là, Gabin mangeait dans la Grande Salle comme à son habitude. Il écoutait d'une oreille discrète les conversations. Son esprit était ailleurs. Il avait un mauvais pressentiment depuis son dernier cours de divination. Quelque chose allait se passer aujourd'hui. Beaucoup de sorciers ne croyaient pas en la divination. Gabin y croyait. Justement, du mouvement derrière lui attira son attention. Il se retourna et vit un majestueux chat de lumière.
« Gardenia Ollivander est attendue dans le Hall d'Entrée pour une affaire de la plus haute importance. Un Auror du Ministère l'y attend. »
Gabin fronça les sourcils en même temps que Gardenia qui tourna sa tête vers lui après s'être levée. D'un mouvement de tête, il l'encouragea à y aller. Elle se dirigea vers la sortie sous les regard pesants des élèves. Gabin lança un regard noir au groupe d'Avery qui se moquait.
Là était le mauvais pressentiment. L'inquiétude de Gabin pour sa cousine atteignait son paroxysme. Il n'arrivait plus à avaler se serait-ce qu'un morceau. Son coeur tambourinait dans sa poitrine comme jamais. Ces quelques instants furent les plus longs de sa vie. Les poufsouffles qui assistaient à ce supplice silencieux s'inquiétaient autant pour Gardenia que pour leur camarade de maison.

« Je vais voir ce qu'il se passe. » réussit-il articuler en se levant de table. Il n'y tenait plus. Il se dirigea vers la porte de la Grande Salle sous les regards des élèves. Quand il entra dans le hall d'entrée, ce qui le vit lui déchira le coeur en mille morceau. Sa cousine tant adorée était au sol, en larme face à un homme d'âge moyen. Il s'approcha de l'adulte, alarmée. « Qu'est-ce qu'il se passe ? » demanda-t-il, anxieux.
Le vide. Tout un monde s'écroulait autour de Gabin. A partir ce moment là, tout les sons lui paraissaient lointain. Il se tourna lentement vers sa cousine. Le coeur rempli de larmes qui refusaient de couler, il s'approcha d'elle, se mit à sa hauteur et l'encercla de ses bras. Il avait besoin de sa présence. « Nia... » arriva-t-il seulement à articuler avec sa gorge nouée. Il avait l'impression de perdre sa mère une deuxième fois.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 397
| AVATARS / CRÉDITS : Eva Green | Moi
| SANG : Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: I'm so sorry...| GARDENIA Mer 12 Juil - 16:46

Archibald JOHNSON, 42 ans, Auror


La jeune fille s'était écroulée devant l'Auror et ce dernier ne savait pas quoi faire si ce n'était s'agenouiller à ses côtés. Il se sentait tellement... Mal. Le pire était de voir la réaction de la famille des victimes. Voir cette chose se briser dans leurs yeux quitte à voir quelque chose d'accusateur. Et les Aurors encaissaient. Chaque jour. Autant physiquement que moralement. Ils faisaient pourtant tout leur possible pour protéger la population, et quand un événement dérapait, c'était de leur faute. C'était tellement... Difficile et dur à vivre. Archibald savait que la réaction de la jeune fille à son égard, ce regard de haine et de mépris, n'étaient engendrés seulement sous le coup de la peine et de l'incompréhension.

Son visage restait impassible même si ses yeux exprimaient de la grande tristesse. Au Bureau, tout le monde s'appréciait. Les Aurors étaient assez soudés entre eux, ce qui était une grande force. À force de travailler ensemble, ils se connaissaient. Mais parfois, sur le terrain, cela ne suffisait pas. Archie connaissait Eden. Une redoutable sorcière. Elle ne se serait pas laissée avoir aussi facilement. Mais... La vie était-elle facile ? Certainement pas. Et ça, il l'avait compris. Certains de ses collègues avaient vécu des choses très difficiles et avaient causé la perte de leurs proches à cause de leur travail. C'était ainsi..

Un jeune homme, certainement un ami de la jeune Ollivander, était arrivé. Il demanda à l'Auror ce qu'il s'était passé. Archibald serra des poings sous l'effort, les relâcha, et lui répondit sombrement.

« Votre amie vient de perdre sa mère lors de l'Inauguration du Musée des Arts et Objets Moldus. Je suis... Désolé. Vraiment. »

Il regarda avec tristesse Gardenia, puis de nouveau planta son regard de son ami.

« Prenez soin d'elle. Les prochains mois vont être très difficiles. »

Et il partit, les laissant tous les deux. Sa tâche avait été effectué. Et cela avait été... Éprouvant. Une fois sorti de Poudlard, il transplana. Direction le Ministère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 150
| AVATARS / CRÉDITS : Boyd Holdbrook
| SANG : Noblement pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa famille et lui en mendiants
| PATRONUS : Un serpent
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: I'm so sorry...| GARDENIA Lun 31 Juil - 20:45

Tu te sentais brisé. Tu avais l'impression de perdre ce qui se rapprochait le plus d'une mère pour toi. Que tu étais triste ! Tes larmes refusaient de couler pour apaiser ne serait-ce qu'un tout petit peu ton chagrin. Tu avais beau aimer la vie, elle était parfois cruelle et froide. Mais savoir que tu pouvais toujours trouver un refuge auprès de tes amis et de ta famille te rassurait. Tu voulais rester près de Nia. Elle avait très certainement plus besoin de toi que toi tu n'avais besoin d'elle en ce moment même. Tu devais te montrer fort pour elle. Tu ignorais totalement l'auror qui était venu vous annoncer la nouvelle. Il n'y avait plus que Nia qui comptait.
« Nia... » répétas-tu. « Viens... ne restons pas ici... » continuas-tu doucement de ta voix basse et tremblante. Tu la pris dans tes bras dans la redresser. Elle restait docile et se laissait faire. Tu ne voulais pas rester ici. Tu voulais l'emmener dans un endroit calme ou vous ne pourriez être que tout les deux. Sans un mot, tu l'emmenas dans les sous-sols, puis tu marchas sans la lâcher jusqu'à la salle commune de Poufsouffle. En temps normal, vous n'auriez pas eu le droit. Mais vous étiez face à une situation des plus exceptionnelles. Tu dis le mot de passe et tu entras en compagnie de Nia et l'emmenas dans ton dortoir. Tu l'invitas à venir t'asseoir sur ton lit.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

CAPITAINE SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 362
| AVATARS / CRÉDITS : Kirsten Zellers (c) Tamagra
| SANG : Sang-Pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Occamy
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: I'm so sorry...| GARDENIA Aujourd'hui à 20:35


❝ I'm so sorry...❞
- Gabin & Nia -
Dites-moi que ce n'est pas vrai...
 

« Nia... Viens... ne restons pas ici... »

Gabin. Il était le plus vieux des deux, mais aussi celui qui encaissait le plus. Elle savait qu'il était aussi mal qu'elle, sa mère avait été aussi la sienne pendant de nombreuses années. Pourtant, elle n'avait pas le courage de lui dire quoi que ce soit ou ne serait-ce que le regarder dans les yeux. "Les prochains mois vont être durs" avait dit l'auror, il avait certainement raison, elle prendrait peut-être même des mois à s'en remettre.

Elle ressemblait plus à un corps sans vie qu'autre chose, elle était comme une poupée de porcelaine. Lorsque Gabin la guida dans les dédales de Poudloir, elle ne broncha pas, sa présence la rassurait, elle avait besoin de lui et au fond, elle savait qu'il avait besoin d'elle. Ils étaient aussi proche qu'un frère et une soeur, peut-être même plus.

Elle ne compris pas plus les évènements qui la menèrent à s'asseoir sur un lit. Elle releva mécaniquement la tête : les dortoirs de Poufsouffle. Elle regarda longuement son cousin, les yeux vitreuxet lui attrapa le bras comme pour lui dire merci. Elle le fit s'asseoir à ses côtés, dans ses bras elle se sentait bien, elle avait l'impression que rien ne s'était passé, mais les images de l'Auror la hantait. Elle se repassait ses paroles en boucle.

« Comment on va s'en sortir ? » dit-elle comme vidée d'énergie, de vie, sa voix était sans ton, sans émotions, la tête posée sur l'épaule de son cousin.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 520 MOTS.



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I'm so sorry...| GARDENIA

Revenir en haut Aller en bas

I'm so sorry...| GARDENIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-