GRYFFONDOR : 160 pts | POUFSOUFFLE : 10 pts | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Le calendrier de l'avent fait son grand retour à Poudlard ! Il débutera le 1e décembre et se terminera le 25. Toutes les explications ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

C'est pas moi j'ai rien fait ! - Moran | TERMINÉ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 290
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: C'est pas moi j'ai rien fait ! - Moran | TERMINÉ Jeu 20 Avr - 20:57

"J'ai le droit d'être là, j'ai le droit d'être là." Elle se répétait ces mots tentant en vain de se convaincre elle-même. Elle n'était absolument pas dans l'inégalité, sa présence dans les couloirs à une heure aussi tardive était tout à fait plausible et si une quelconque personne se présentait devant elle, elle n'avait pas à se justifier car se défendre c'était déjà avoir tord. Tout allait bien. Et puis elle était préfète, son petit insigne sur la poitrine le montrait bien et peut-être que personne ne lui ferait la moindre la remarque trop effrayé par sa prestance. Hum.

De toute manière, elle n'avait pas vraiment le choix. Elle avait dans sa poche le morceau de parchemin qui contenait les différents ouvrages que réclamait Severus, en effet c'était le seul moyen qu'elle avait trouvé pour qu'il lui offre ses talents en matière de potions. Et leur prochain "rendez-vous" étant le lendemain, elle avait plutôt intérêt à exécuter sa demande. Un petit serpentard de deux ans plus jeune qu'elle lui faisait du chantage, heureusement que ça n'était pas arrivé aux oreilles des autres, elle aurait eu l'air bien maligne.

Elle avait ralenti l'allure en approchant de la bibliothèque, qui était fermée, bien évidemment. Tout en lançant le sort pour en ouvrir la porte, elle se maudissait d'être autant à la merci d'un sale gosse, heureusement qu'elle avait progressé, c'était toujours ça de gagné. Elle poussa doucement la porte ce qui ne l'empêcha pas de grincer arrachant une grimace à la jeune fille. Elle avançait doucement entre ces rayons de livre qu'elle connaissait presque par cœur.

"Alohomora !" Prononça-t-elle en direction du cadenas qui maintenait la Réserve fermée. Elle s'attendait à ce que des espèces d'alarmes se mettent à retentir prévenant l'intégralité du château que la merveilleuse et respectable préfète des serdaigles n'était plus dans son lit. Mais rien ne vint, et fort heureusement, elle avait déjà assez de pression dans cette sortie nocturne.

Elle n'était venue que deux fois avant cette nuit, et à chaque fois avec le même objectif, satisfaire les caprices du petit roi des potions. Bien qu'intéressé par toutes les manigances des verts et argents, elle voulait trouver les ouvrages le plus rapidement possible et foncer dans son lit comme si de rien était. Elle parcourait les allées à l'aide de sa baguette. Et de 1, et de 2 et de 3, elle accumulait les livres sous son bras. Plus vite elle avait fini, plus vite elle était tranquille. Foutu Severus ! Il avait vraiment des lectures du soir étranges. La bleue et bronze ne voulait même pas savoir ce qu'il ferait de ces bouquins.

Alors qu'elle tendait le bras pour attraper l'objet qui signerait sa délivrance, une couche de poussière, dont la provenance resterait un mystère, lui tomba sur le visage. Dégoûtée mais réagissant surtout à ses splendides allergies, la serdaigle ne put retenir un éternuement, puis un autre, puis un troisième. "Bouse ! Bouse ! Et triple bouse !" Si avec ça elle ne s'était pas fait repéré c'est qu'elle avait vraiment une sacrée bonne étoile.


Dernière édition par Maya Andrews le Lun 9 Oct - 22:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 722
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by Winter Soldier
| SANG : ♣ Le sang pur des Highlands coule dans mes veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C'est pas moi j'ai rien fait ! - Moran | TERMINÉ Ven 21 Avr - 22:44

Moran faisait sa ronde comme à peu près trois soirs sur sept par semaines. Il s’était mit d’accord avec un préfet de Serdaigle pour s’occuper du premier et deuxième étage, de la bibliothèque et d’autres petits couloirs et salles désafectées. Personne ne voulait se coltiner la bibliothèque parce qu’il était fréquent d’y retrouver des petits malins fouineurs. Le jeune Powell aurait pu être l’un d’eux, d’ailleurs. Il était en train de regarder une salle où il ne devait plus y avoir de cours données dedans depuis cinq siècles, lorsqu’un bruit attira l’attention du jeune homme. Dommage, il était en train de se dire que cette salle allait être parfaite pour ses entraînements de métamorphose, il y retournera plus tard. Il s’avança, sur ses gardes quand même et sursauta violemment lorsqu’il croisa un chat qui revenait justement de la bibliothèque.

Il venait d’avoir un sacré coup d’adrénaline ! Son cœur venait de s’emballer et le Serpentard fixa l’animal d’un regard noir avant de continuer sa route. Le bruit, ce devait être lui, cet animal n’était sans doute pas très discret ! Sa baguette allumée il éclaira le sol mais ne voyait pas le bout du couloir. Plus vite ce sera passé, mieux ce sera. Il n’aimait pas la bibliothèque, comme la plupart des autres préfets. Lui, son truc c’était le septième étage. La tranquillité absolue, où il pouvait éventuellement retrouver Daisy certains soirs. Il se mit devant l’entrée de la bibliothèque et de toute évidence, il n’y avait rien du tout. Personne ce soir, merveilleux.
Moran allait rebrousser chemin lorsqu’il entendit des éternuements. Il soupira. La personne n’était vraiment pas discrète, et ne savait de toute évidence pas se pincer le nez. Il s’approcha à pas vif, jetant un regard rapide dans chaque rayon quand soudain… « Maya Andrews, forcément » s’exclama-t-il sans se demander si elle avait pu avoir une crise cardiaque par sa venue en traître. Il la toisait avec un sourire moqueur, ravi de voir une situation renversée. Quelques mois auparavant, c’était elle qui l’avait surpris dans une salle vide. Là, il la prenait la main dans le sac et le garçon n’avait aucune intention de la laisser filer aussi facilement. C’est que Moran était un garçon particulièrement joueur et taquin. « On fait une balade nocturne ? » demanda-t-il en s’approchant d’elle avec son air goguenard pour s’asseoir sur l’étagère en face d’elle. Il haussa les sourcils, provocants en penchant la tête sur le côté, le regard fixé sur les livres qu’il éclairait avec sa baguette. Maya pouvait bien être aveuglée par le faisceau lumineux qu’il s’en fichait pas mal.

Le jeune homme attendait patiemment qu’elle lui réponde, qu’elle lui saute à la gorge, qu’elle pleure, enfin qu’elle fasse quelque chose. Il n’aimait habituellement pas choper des élèves dans la nuit mais choper une camarade préfète ça, c’était particulièrement jouissif. Si ça avait été Luzia, Moran ne l’aurait sans doute même pas dérangé. Mais Maya… Maya avait tant de choses à lui apprendre, sans doute tant de choses à lui cacher… Il ne pouvait pas passer à côté.



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 290
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C'est pas moi j'ai rien fait ! - Moran | TERMINÉ Mar 25 Avr - 12:52

Il y avait eu un petit temps pendant lequel elle s'était cru sauvé. Naïvement. En même temps, elle ne pouvait pas s'empêcher de se convaincre que du passage vers la bibliothèque à une heure aussi avancée était rare et qu'elle avait eu de la chance. Encore plus naïvement.

C'est une voix qui lui fit perdre tout espoir. Sur tous les préfets à Poudlard, il fallait qu'elle se fasse surprendre par le seul qui ne la portait pas dans son cœur mais alors vraiment pas du tout du tout. Elle en avait marre de toujours tomber sur les mauvaises personnes quand elle s'essayait à de petites fraudes sans importance. Enfin si voler dans la réserve en pleine nuit pouvait être considéré comme telle. Elle sursauta légèrement lorsqu'il prononça son nom, elle avait un petit corps fragile, il ne fallait pas trop s'amuser à tester ses émotions. "Oh... euh... salut Momo ça fait longtemps !" Et voilà, une fois encore elle avait paniqué, est-ce qu'il pourrait croire sérieusement une seule seconde qu'elle en avait quelque chose à faire de ne pas l'avoir vu depuis un moment ? C'était tant mieux et si elle avait pu, elle aurait fait en sorte que cette situation se prolonge.

Elle savait bien que le garçon ne lui laisserait pas de chance et elle le comprenait bien. Le même scénario s'était déroulé auparavant et la préfète n'avait eu aucune pitié, au contraire, elle était bien trop heureuse de prendre le serpentard en faute. C'était le jeu et elle en assumerait les conséquences, du moins elle essayerait. "Une balade nocturne ?" Elle se permit de le regarder comme si ce qu'il disait était ridicule, impensable, il en avait des idées saugrenues, ce n'était pas son genre voyons. Elle pensait bien à lui envoyer un sortilège de confusion, elle aurait été tranquille le laissant avec le doute de cette rencontre, peut-être aurait-il cru à un rêve, mais elle n'en était pas capable, la culpabilité aurait fini par la ronger et elle n'aurait pas pu s'empêcher de lui avouer. "Non... enfin oui... mais bon qu'est-ce qu'un serdaigle ne serait pas prêt à faire pour un peu de lecture ?" Elle lui sourit presque sincèrement essayant au maximum de s'imprégner de son rôle.

Quand il s'installa sur l'étagère, elle comprit sa défaite. L'étape une qui consistait à ignorer les faits semblait malheureusement vouée à l'échec. Il n'était pas dupe et elle était coincé. En plus de subir le chantage d'un gamin de 13 ans, elle allait maintenant devoir l'accompagner de son aîné qui ne lui laisserait pas plus de répit. Triste et sombre soirée. Le sourire de Moran n'arrangeait pas les choses et si elle avait été plus robuste et solide elle aurait sûrement fait en sorte qu'il disparaisse. La blague. Pour le moment elle avait juste la lumière éblouissante de la baguette du garçon dans les yeux qui ne faisait que l'énerver un peu plus, inspiration, expiration, la jeune fille prenait sur elle, perdre son calme maintenant ne ferait que l’enfoncer un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 722
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by Winter Soldier
| SANG : ♣ Le sang pur des Highlands coule dans mes veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C'est pas moi j'ai rien fait ! - Moran | TERMINÉ Jeu 27 Avr - 16:22

Finalement, s’il avait été déçu de tomber sur quelqu’un, Moran était particulièrement heureux que ce soit Maya Andrews. Elle venait de faire passer ses sentiments d’un extrême à l’autre. C’était comme si la surprendre représentait sa douce vengeance dont il rêvait depuis cette fichue soirée automnale. Il ne digérait pas qu’elle l’ait surprit en train de pratiquer la métamorphose et il la prenait maintenant la main dans le sac à voler des ouvrages à la bibliothèques. Ce devaient être des ouvrages interdits et difficiles à obtenir par un mot d’un professeur. Des ouvrages de magie noire, peut-être ? Jamais il n’avait été si hypocrite, des ouvrages de magie noire, lui-même en avait bouquiné plusieurs, par pure curiosité. Quelle douce vengeance. Mais si Moran était un garçon habituellement gentil, certains traits de caractères propres à sa maison pouvaient parfois ressortir et là, il était sincèrement heureux de mettre à mal la jeune fille. Le tout, uniquement psychologiquement. C’est que le jeune homme se trouvait quelques plaisirs sadiques, maintenant. Ou alors, il les avait toujours ignorés auparavant, c’était tout à fait possible aussi.
Perché sur l’étagère, un regard presque innocent dans ses pupilles sombres, il bougeait ses jambes d’avant en arrière dans un tic particulièrement agaçant. Il allait l’avoir à l’usure, ce n’était pas comme si elle avait les nerfs bien accrochés la pauvre fille. Elle l’avait crédité de son petit surnom trouvé justement pendant cette soirée où les rôles avaient été inversés et la seule réaction qu’il eut fut de pencher un peu la tête sur le côté, comme pour mieux l’observer. Elle lui servit l’excuse de la Serdaigle et de la lecture, et il balaya l’argument d’un revers de main autoritaire, comme s’il n’avait rien entendu. « Un peu de lecture interdite, tu veux dire ? » demanda-t-il, plus provocateur que jamais. Il ne fit néanmoins aucun geste vers les livres, comme pour lui mettre en face des yeux la défaite cuisante qu’elle était en train d’encaisser. Moran soupira dramatiquement, posant ses yeux absolument partout, comme s’il attendait simplement qu’elle lui avoue sa faute. Le fera-t-elle ? Était-elle assez faible pour tout lui avouer, ou résidait-il un peu de courage au fond de ce cœur Bleu et Bronze ? Moran avait envie de voir comme tout allait évoluer. Ça l’intéressait, comme une expérience. « C’est drôle comme les rôles sont si vites inversés, hein ? » demanda-t-il. Il voulait lui faire comprendre à quel point sa position la dernière fois l’avait mis mal-à-l’aise, même si finalement, elle était celle qui avait semblé la plus retournée par leur discussion. Moran jouait plutôt bien la comédie et il savait cacher ses sentiments s’il le fallait. Mais là, il ne voyait aucune raison de cacher son amusement à la jeune fille. Lui faire comprendre qu’elle était bloquée. Sa seule porte de sortie était d’utiliser la force, de lui jeter un sortilège ou de l’assommer avec un bouquin… Il ne la pensait pas capable d’une telle chose, ses nerfs si fragiles allaient forcément lui faire regretter un tel geste, surtout face à quelqu’un qui représentait là, l’autorité.



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 290
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C'est pas moi j'ai rien fait ! - Moran | TERMINÉ Ven 28 Avr - 13:34

Et les voilà qui se regardaient. Elle aurait eu du mal à dire ce qui était le pire entre l'air niais de Moran ou ses propres traits qu'elle imaginait bien rongés par le dégoût d'avoir été démasqué. La dernière fois qu'ils s'étaient retrouvés dans une situation similaire, la préfète des bleus n'avait eu ni le courage ni la force d'exprimer la colère qui l'avait envahie, elle était resté faible. Mais depuis cette fameuse nuit, beaucoup de choses avaient changé et s'il fallait user de ses petits poings pour se libérer de l'emprise diabolique du garçon, pourquoi pas. Bon elle espérait ne pas en arriver jusque là et si c'était le cas, elle espérait aussi avoir assez d'audace pour ne pas se démonter. C'était encore à voir.

Ne supportant plus le mouvement de balancier des jambes du serpentard, elle posa délicatement les ouvrages réservés à Severus (oui parce que malgré la colère elle avait toujours un grand respect pour les manuels anciens et ne se serait jamais permise d'en abîmer la moindre page) sur la petite table juste à côté des étagères. "Croque cheville !" Elle fut ravie de voir que son sort fonctionnait à merveille et que les deux chevilles du garçon s'attachèrent l'une à l'autre. Au moins elle était tranquille même si ce n'était que pour quelques secondes. "Et pour répondre à ta question, niveau légalité je suis pas sûre que tu puisses faire la leçon à qui que ce soit." La bleue faisait évidement référence aux pratiques pas vraiment légales de Moran. "D'ailleurs ça avance comment cette histoire d'animagus ?" Bien qu'elle ne devait pas se montrer trop intéressée, la jeune fille était curieuse de savoir comment est-ce qu'il avait avancé dans ses transformations. Elle se doutait bien qu'il arriverait parfaitement et très simplement à éviter le sujet mais autant essayer d'en savoir plus, il avait toujours été dit que les meilleures confidences étaient celles de la nuit.

Elle avait vraiment du mal avec ce garçon, bon, c'est vrai, du côté des serpentards il n'y en avait pas beaucoup qu'elle pouvait voir en peinture mais bon, lui c'était peut-être le pire parce qu'il avait le privilège d'être aussi préfet. Par chance elle avait réussi à se débrouiller pour ne jamais avoir à le subir pendant une ronde. Ou peut-être que lui aussi avait fait en sorte que ça n'arrive pas ?

Elle ne supportait déjà plus le jeu de comédien du garçon, alors que la conversation n'avait commencé que quelques secondes auparavant. "Oui Momo qu'est-ce qu'on se marre. C'est bon je peux y aller ? Je sais qu'on dirait pas comme ça mais j'ai pleeeeeeeins de choses à faire." Se doutant bien qu'il ne lui donnerait jamais une autorisation de la sorte, elle se l'offrit toute seule et récupéra les livres de magie noire, pour mieux se diriger vers la sortie, le pas déterminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 722
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by Winter Soldier
| SANG : ♣ Le sang pur des Highlands coule dans mes veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C'est pas moi j'ai rien fait ! - Moran | TERMINÉ Sam 29 Avr - 17:17

Avant que Moran n’ait pu réagir (éviter plus que pour contrer), Maya lui jeta un sortilège sur ses chevilles qui s’emmêlèrent. Agacé, il leva ses yeux sombres vers elle qui semblait pourtant fière de sa connerie. « Saleté » murmura-t-il à l’encontre de la jeune fille. Elle lui répondit comme si elle n’avait rien fait, comme si, au pire une plante avait bougé une feuille. Il sorti sa baguette qu’il pointa sur ses jambes qui s’engourdissaient à ne plus pouvoir bouger ainsi : « Finite Incantatem ». Alors comme ça il ne pouvait pas faire la leçon ? Moran était un garçon qui, lorsqu’il n’avait pas le droit de faire quelque chose, s’octroyait le droit de le faire tout seul. « J’ai tous les droits si j’en ai envie » commenta-t-il simplement en levant les yeux au ciel. Son argument ne valait pas grand-chose mais il était, à ses yeux, valable. Un peu hypocrite, le Momo de temps en temps.
Elle ramena sur le tapis le sujet de l’Animagus et il savait bien qu’il ne pourrait pas nier encore plus longtemps sans que ce soit une injure à la capacité mentale de la bleue. Il avait beau dire le contraire, Maya était perspicace et plutôt intelligence. Alors, autant assumer ! Surtout qu’avec Luzia de son côté il aura toujours une porte de sortie pour l’aider dans l’entourage de la Serdaigle : « Ce sera un oiseau » affirama-t-il. C’est qu’il avait bien avancé depuis la dernière fois ! Un duvet de plumes en Décembre, et sa main maintenant entièrement recouverte de jolies plumes ébènes aux reflets verts. Très mignon, il aimait beaucoup. Elle essaya bien maladroitement de lui échapper, mais Moran sauta par terre et se mit dans son chemin, un sourire amusé au coin des lèvres. « Ca fait si longtemps qu’on ne s’est pas vu je suis déçu que tu ne veuilles pas rester en ma compagnie plus longtemps » dit-il ironiquement. Il se rapprocha doucement d’elle, une lueur de malice au fond de ses yeux. « Voyons voir… » fit-il en se saisissant brusquement d’un livre qu’elle avait dans les mains.

Il leva une main vers elle, lui déconseillant de faire un quelconque mouvement pour récupérer son objet : « Si c’est légal ça ne te dérange pas si j’y jette un coup d’œil, pas vrais, Mama ? » demanda-t-il sans attendre son avis. Avant de l’ouvrir, il jeta un coup d’œil connaisseur à la couverture.
Il avait déjà bouquiné ce livre ici. Moran et ses sorties nocturnes, toute une histoire ! S’il sortait pour s’entraîner en métamorphose, et voir Daisy il lui arrivait de faire un innocent croché à la bibliothèque pour y voler un livre. La Magie Noire n’est jamais mieux vaincue que par ses connaisseurs. « Mmh… Serions-nous plus similaires que nous le pensions ? » demanda-t-il en faisant références aux situations délicates dans lesquelles ils semblaient avoir le don de se fourrer tous les deux. Il se gratta derrière l’oreille, le bouquin toujours fermé dans ses mains. Il allait devoir faire attention, il commençait à prendre goût à la torture.



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 290
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C'est pas moi j'ai rien fait ! - Moran | TERMINÉ Mar 2 Mai - 15:27

Bon finalement la situation n'était pas si terrible. Elle trouvait presque ça comique de regarder Moran se défaire de son sortilège, elle s'en délecta agréablement. Heureusement que son sort n'avait pas échoué, elle n'aurait pas eu l'air maligne, en plus le garçon aurait largement pu profiter de la situation pour la rabaisser un peu plus quant à son niveau en sorcellerie. Elle rigola à la réplique enfantine du serpentard. "Mais oui Momo boude pas." Elle avait parfois l'impression de se confronter à un petit garçon. S'il n'était pas un préfet, un serpent et une personne horriblement prétentieuse, elle aurait presque pu trouver ça mignon.

Du coup non, jamais de la vie.

Elle ne cacha pas sa grimace écœurée, un oiseau ? Sur tous les animaux qui existaient sur terre, et que cela soit du côté moldu ou du côté sorcier, il avait choisi le seul qui donnait froid dans le dos à la serdaigle. Certes, une fois transformé il pourrait profiter de la liberté, de la fuite, d'un horizon nouveau bien loin de toutes les horreurs de la future guerre mais quand même. Elle était malgré tout assez impressionnée, il était jeune et c'était un réel travail et effort de vouloir devenir un animagus. Surtout qu'en vue de ses propos il semblait plutôt bien avancer dans la tâche. "Ah. Super." Pour la peine, elle se méfierait encore plus qu'avant des volatiles.

Tentative de fuite ratée. Il lui avait barré le chemin avec tellement de facilité que c'en fut blessant. "Oh allez, me fais pas croire que t'as envie de rester avec moi ici." Elle se sentit encore plus faible quand il lui prit un livre des mains sans la moindre difficulté. Il aurait au moins pu faire semblant. "Apparemment si." Elle poussa un lourd soupir d'agacement. "Comme si ma réponse allait changer quelque chose." La bleue ne put s'empêcher, la mine boudeuse, de mettre un petit coup dans la main du garçon pour qu'il cesse de la narguer avec. Ouh, que de violence.

Il l'avait grillée et elle ne savait plus vraiment quoi faire à ce moment-là. Assumer d'être soumise au chantage d'un gamin ? C'était un gros coup dur pour la préfète d'autant plus que cela rajouterait du pouvoir à Moran s'il apprenait qu'elle se faisait aider en potions. Pour autant, elle n'avait pas non plus envie qu'il croit qu'elle consultait des ouvrages de magie noire, même si depuis les manigances de Travers elle y avait trouver un certain intérêt. "C'est pas ce que tu crois." Phrase bateau et inutile qui ne faisait que l'enfoncer un peu plus. "Je te jure." C'était sorti tout seul, et elle était encore plus mauvaise que la première, la bleue s'en voulait plus à elle qu'au garçon lui-même. Répartie 0, elle ne risquait pas de se sortir de ce mauvais pas. De toute façon, quand elle était prise par surprise, il lui était complètement impossible de se démener sans perdre une ou deux plumes en route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 722
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by Winter Soldier
| SANG : ♣ Le sang pur des Highlands coule dans mes veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C'est pas moi j'ai rien fait ! - Moran | TERMINÉ Mer 3 Mai - 19:07

Moran continuait de parler dans sa barbe en se défaisant du sortilège de la jeune fille. Elle aurait eu l’air bien bête si elle avait raté ce sortilège. Que n’aurait-il pas donné pour voir cela ? Le jeune homme avait préféré jouer la sincérité et lui dire exactement de quoi il retournait avec la métamorphose. Il était tellement fier de lui, que voir la grimace écœurée de Maya ne pouvait pas le faire redescendre. Il avait cru comprendre qu’elle n’aimait pas trop les oiseaux, et ça tombait bien, tous les deux se détestaient comme chien et chat. Elle lui répondit que c’était super, mais elle ne pensait tellement pas ses paroles que sa réaction fit sourire le jeune homme. Elle ne comprenait pas à quel point c’était merveilleux. Pourtant, elle aimait la métamorphose, comme lui. Ce serait drôle si elle s’y entraînait aussi, avant de réaliser que son animagus était un piaf. Il se tordrait de rire. Mais elle n’avait pas assez de talent pour réussir, en tout cas, elle n’atteignait pas son génie, à lui.

La manière dont la jeune fille avait essayé de s’enfuir était candide, presque mignonne. En fait, ça aurait été mignon pour toute autre personne n’ayant pas la figure de Maya Andrews. Elle avait raison, il n’avait aucune envie de rester avec elle. C’était vrai, c’était un fait. Il avait tellement envie de lui retirer des points pour des raisons minables, comme « insolence » mais il n’était pas si salaud. En fait, si, il était salaud, mais Moran était un garçon juste. Il avait été cent fois pire qu’elle la dernière fois qu’ils s’étaient croisés la nuit et elle n’avait rien fait. Lui retirer aussi injustement des points finirait par lui faire de la peine. Il lui piqua du coup un livre et ne fit guère attention à la tête qu’elle faisait : « En effet ta réponse ne changera rien » dit-il sans la regarder. Toute son attention était portée sur l’ouvrage. Une main vers elle pour lui demander de se taire, elle lui mit un petit coup de poing ridiculement impuissant. C’était d’ailleurs impressionnant de voir la taille de son poing par rapport à sa main, à lui. Maya lui semblait brusquement particulièrement ridicule.

Et ce fut pire lorsqu’elle essaya de se défendre, avec l’excuse bateau : « C’est pas ce que tu crois ». Il répondit à cela par un rire franc, sincèrement, elle l’amusait beaucoup. « Qu’est-ce que je crois, à ton avis ? » demanda-t-il, ravi de la faire rager un peu plus. « Tu n’es même pas crédible » commenta-t-il. Il voulait lui montrer sa propre supériorité. Lui, ne c’était pas dégonflé quand elle l’avait attrapé. Il n’avait pas laissé passer sa chance. Elle pourtant, s’enfonçait tellement que c’était amusant. Que faire, que faire ? Face à son visage décomposé, le garçon continua : « JE CROIS que tu t'intéresses drôlement à la magie noire... Assez en tout cas pour venir en douce la nuit » dit-il après un long blanc aussi insupportable que sa voix. « Qu’est-ce que tu veux faire avec ? ». Sa voix n’était pas sèche, pas inquisitrice. Juste curieuse. Il avait du mal à voir Maya avec de tels ouvrages et ça l’étonnait qu’elle vienne les voler la nuit. Il semblait qu’elle ait plus de choses à cacher qu’elle ne le prétende. Il va bien s’amuser, avec elle. Et en plus, il avait peut-être trouvé un moyen de protéger son propre secret. Tout allait bien en cette belle soirée.



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 290
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C'est pas moi j'ai rien fait ! - Moran | TERMINÉ Mer 3 Mai - 21:10

Il avait clairement le contrôle de la situation. A son grand plus désespoir. Décidément en ce moment, il semblait que le destin lui veuille du mal. Elle n'était véritablement pas dans ses bons jours. Ou ses bonnes nuits, actuellement. Tout comme leur précédente rencontre nocturne, elle ne souhaitait plus qu'une chose : rentrer dans son dortoir. Peut-être même qu'elle finirait la soirée telle une petite chose dans son lit à pleurer toutes les larmes de son corps de s'être fait prendre dans une situation aussi contraignante pour le reste de sa scolarité. Avec ce qu'avait Moran en mains, il avait inversé la tendance et n'était plus en infériorité de par son petit secret. Quelle tristesse d'avoir ainsi gâcher un potentiel de chantage à exploiter. Elle n'avait parlé à personne de ses rencontres avec Severus, parce qu'elle avait honte certes, mais aussi car elle savait que cela reviendrait à afficher des difficultés ce qui n'était clairement pas possible pour l'image d'excellence qu'elle voulait se donner.

Le livre en la possession du garçon c'était sa crédibilité qui s'en allait à jamais. Et il la torturait à la feuilleter à vitesse réduite. Saleté de Momo. Elle aurait pu se jeter sur lui, lui faire perdre l'équilibre, récupérer le bien et partir en courant. Elle aurait du le faire mais non, elle restait là les jambes en coton subissant et s'infligeant en même temps sa propre défaite. Déjà que son petit coup de poing n'avait eu aucun effet, elle n'était pas certaine d'avoir envie de se ridiculiser encore un peu plus.

Elle fut surprise qu'il rigole, oui, il se moquait d'elle mais elle ne se souvenait pas vraiment du bruit que cela pouvait faire dans la bouche du serpentard qu'elle méprisait le plus de Poudlard. Elle avait bien envie de le rejoindre dans sa grosse marade, parce qu'après tout la bleue avait vraiment été ridicule sur ce coup-là mais cela n'aurait pu arriver, elle ne l'aurait jamais permis. Elle se contenta de le regarder, essayant au maximum de cacher ses émotions derrière un visage neutre. "Je pense que tu crois que c'est un malentendu que je sois ici et que tu vas tout simplement me laisser rentrer dans mon dortoir." Allez quoi, il pourrait faire un tout petit effort, sa bonne action de la journée, c'était trop demander ?

De toute façon quoiqu'elle dise elle n'était plus crédible, mais de là à ce qu'il croit qu'elle venait en douce dans la réserve pour une lecture du soir personnelle, c'était fort. La préfète aurait eu mieux fait de se rendre dans la bibliothèque pendant ses rondes, elle se demandait même pourquoi n'avoir pas penser à cette hypothèse avant. Quelle cruche. Elle ne pouvait pas laisser le doute planer. "Sérieusement Moran, tu crois que je fais ça par plaisir ?" La serdaigle lança un regard mauvais au garçon, bien sûr qu'elle aurait préféré être au fond de son lit qui, d'ailleurs, lui manquait horriblement à ce moment précis. "Si je te dis la vérité y'a moyen de faire un pacte ?" Tant pis pour son histoire d'animagus, elle se préserverait le plus possible et elle se doutait bien qu'il en était de même pour le serpentard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 722
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by Winter Soldier
| SANG : ♣ Le sang pur des Highlands coule dans mes veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C'est pas moi j'ai rien fait ! - Moran | TERMINÉ Ven 5 Mai - 23:15

L’expression neutre de la Serdaigle n’ébranla pas Moran qui savait qu’elle essayait désespérement de cacher des choses sous de faux airs innocents. Il la regardait d’un air goguenard parce qu’il savait que Maya était émotive, passionnée, dans un sens et qu’elle avait du mal à prendre sur ses sentiments. Elle avait une personnalité exacerbée. Ça l’amusait beaucoup. Et sans doute était là la grande différence entre elle et lui. Il ne l’appréciait pas dans le sens où il était touché dans sa fierté qu’elle l’égale en métamorphose. Cependant, il ne la haïssait pas. Il aimait l’a taquiner un peu parce que c’était drôle, et voilà. Maya l’amusait autant qu’elle l’agaçait, c’était comme si elle avait trouvé le juste équilibre. Elle lui répondit et Moran souri en la regardant d’un air malicieux : « Tu es bien naïve ». Ce fut tout, il ne rajouta rien, n’émit pas de moquerie ou autre son dérangeant pouvant la mettre mal-à-l’aise. Il lui faisait juste comprendre qu’il avait le dessus sur elle. Il ne comptait pas la laisser partir parce que ce serait une défaite que le Serpentard ne saurait tolérer.

Elle finit par lui lancer un regard mauvais en lui demandant s’il pensait qu’elle faisait ça par plaisir. C’était intéressant. Très intéressant ce qu’elle venait de dire. En réajustant le livre désormais fermé dans ses mains, le jeune homme fronça un peu les sourcils. Maya était-elle donc si faible que cela ? Le préfet allait répondre, en évoquant une possibilité lorsque son homologue lui proposa un pacte. Un pacte ? Maya Andrews voulait passer un pacte ? Pouvait-il avoir confiance en elle ? Voulait-il avoir confiance en elle ? Cela l’arrangera-t-il, de toute manière ? Que pouvait-il y gagner ? Un pacte, c’était donnant-donnant. Que pourra-t-elle offrir en échange de son silence ? Fermera-t-elle les yeux sur ses propres activités illégales ? Les interrogations de Moran devaient tourner en boucle dans ses yeux lorsqu’il dit enfin : « Tu m’intrigues Mama, je suis tout ouïs pour écouter ta proposition ». Il fit une légère pause avant de reprendre : « Nous allons voir si ce que tu me proposes me satisfait » commenta-t-il comme pour mettre un peu plus de pression sur ses frêles épaules. Joueur, il lui tendit son livre comme si c’était un gage qu’il était ouvert à la discussion. De toute manière, ils n’allaient pas pouvoir rester dans cette bibliothèque toute la nuit, à un moment où à un autre, Picott va arriver et ils vont tous les deux êtres collés. Le Serpentard ne souhaitait pas prendre ce risque quand même, encore moins pour une fille aussi insupportable que celle qui se tenait devant lui. Devoir la supporter pendant une heure, alors qu’elle serait triomphante ? Ah non, il n’était pas prêt à endurer cela.
En plus sa maison perdrait des points, Moran avait déjà assez de problèmes avec ses camarades, il était inutile d’en rajouter une couche. Puis mince, il était préfet par la barbe de Merlin !
Une fois sa révélation sortie, il la raccompagnera jusqu’à sa tour… Et peut-être pourront-ils discuter des détails de leur arrangement si tant est qu’il accepte les termes de celui-ci.



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 290
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C'est pas moi j'ai rien fait ! - Moran | TERMINÉ Dim 7 Mai - 12:02

La préfète se demandait comment est-ce qu'elle se débrouillait pour tomber à chaque fois sur Moran. Il devait y avoir un complot mené contre eux pour qu'ils ne puissent pas échapper aux griffes de l'autre. Ou du moins des griffes du vert parce que même quand elle était en supériorité elle finissait par perdre tous ses moyens et donc à perdre une bataille de plus dans leur guerre acharnée. Mais elle ne perdrait pas espoir, un jour elle s'en sortirait vainqueur, il fallait juste y croire et être patiente, très patiente.

Elle fut piquer en plein cœur par la remarque de son... camarade. Elle naïve ? Elle l'avait été oui, en arrivant à Poudlard, peut-être même jusqu'en cinquième année mais maintenant elle était quelqu'un d'autre, non ? Enfin oui, il lui arrivait parfois d'être un peu niaise et aussi d'avoir envie de croire en certaines choses même si elles étaient fausses, mais c'était plus pour éviter l'horrible réalité de ce monde qui partait véritablement en vrille que par absurdité. Bon, finalement, elle était sûrement légèrement godiche mais n'avait-on pas toujours dit que l'espoir faisait vivre ? Sur un coup de chance le garçon aurait pu être indulgent et lui accorder une fleur. Cette option avait du tomber à l'eau dès l'instant où elle lui avait jeté un sort, certes, mais par miracle... OU ALORS par une chance incontestable, il aurait fallu qu'un autre préfet (pas l'autre serpentard évidemment) tourne dans ce coin là, les entende, les surprenne avec les manuels de magie noire et là ça aurait été facile pour elle de renvoyer la faute sur Momo, personne ne l'aurait soupçonné. De toute façon elle ne pourrait jamais le savoir ça puisque c'était une situation bien trop improbable pour arriver. Elle se contenta alors simplement de l'observer, répondre à cette attaque était inutile et ils le savaient bien tous les deux.

Elle avait bien conscience que faire un pacte avec l'ennemi c'était signer sa défaite mais tant pis, elle n'avait plus que ça comme ressources. Et puis ça n'avait pas l'air si stupide puisque Moran semblait trouver un certain intérêt à sa proposition. "Je te dis mon secret de ce soir et si tu dis rien... je me tairai sur tes... activités." Elle fut soulagée qui lui rende le livre, elle savait qu'il n'avait pas encore accepté le marché mais au moins le lendemain matin elle pourrait glisser discrètement l'intégralité des ouvrages demandés à Severus et pourrait donc continuer à recevoir sa précieuse aide. Elle aurait bien rajouté une phrase du type "C'est ça ou rien" ou encore "De toutes façon personne te croirait si tu disais que je m'intéresse à la magie noire" mais elle ne voulait absolument pas prendre le risque de voir sa réputation salie par une rumeur, et encore moins si l'origine c'était Moran. "Je sais qu'une promesse ça vaut peut-être pas grand chose mais je trahis pas les secrets alors j'espère que toi non plus" Elle espérait au fond d'elle qu'il lui promette et surtout, qu'il n'avait qu'une parole d'autant plus qu'elle n'avait parlé à personne de ce qu'elle avait découvert quelques mois plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 722
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by Winter Soldier
| SANG : ♣ Le sang pur des Highlands coule dans mes veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C'est pas moi j'ai rien fait ! - Moran | TERMINÉ Dim 21 Mai - 14:22

Bien sûr que la proposition de Maya engageait son propre secret, à lui. Et bien sûr qu’il allait accepter. Parce que si elle venait à proposer quelque chose d'autre, ce dont il doutait sérieusement, il refusera. Le silence pour son propre secret allait être son silence pour le secret de Maya. C’était aussi simple que cela. Pas de chantage. Ou presque pas, de temps en temps ils pouvaient bien se crêper le chignon et cela allait forcément arriver, d’ailleurs. Ce petit deal n’allait pas être la paix, entre eux. Pouvait-elle seulement exister, d’ailleurs ? Moran en doutait sérieusement. Ils aimaient trop se détester. A la vie, à la mort. À l’amour à la haine. Peut-être pas à l’amour non plus à tout bien y réfléchir. Il continuait de la fixer patiemment.

Ça devait lui brûler la langue. Tant mieux. Que cela lui serve de leçon.

Son sourire devînt malicieux lorsqu’elle commença à parler… Et lorsqu’elle eut finit, le préfet écarta brusquement les bras, en proie à un enthousiasme qu’il ne désirait pas du tout calmer : « Merveilleux Andrews ! ». Un immense sourire éclairait son visage aussi efficacement que le sortilège basique du Lumos que tous les premières années apprenaient. « Je savais qu’il restait un résidu d’intelligence au fond de ton cerveau ». Il avait bien envie d’ajouter qu’elle pouvait nommer ses entraînements par leur nom et non pas par un mot qui substituait bien mal ce qu’il faisait. Une activité n’avait pas l’ampleur de ce que Moran essayait de développer. Mais bien sûr, Maya ne le saisissait peut-être pas, aussi douée était-elle dans la même matière que lui.
La jeune Serdaigle continua en lui disant qu’elle ne brisait jamais les promesses. Moran acquiesça. « J’en prends bonne note, si ça fuite je saurai que ça vient de toi. Et je suis muet comme une tombe concernant les secrets, moi aussi » ajouta-t-il comme pour la rassurer. D’un air un peu supérieur, il lui tendit sa main, en attendant qu’elle la serre pour finaliser leur accord. C’était assez excitant d’avoir cette information sur elle. Mais il redescendait bien vite, en sachant qu’elle avait aussi quelque chose d’assez énorme sur lui. « Allez, j’te raccompagne je suis un gentleman ».  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 290
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C'est pas moi j'ai rien fait ! - Moran | TERMINÉ Sam 27 Mai - 20:15

Elle la sentait bien étrange cette discussion. Pactiser avec l'ennemi, quelle gourde elle avait été. C'était tout instinctivement qu'elle avait voulu protéger sa peau mais maintenant elle se sentait assez stupide. Avoir confiance en Moran ? Elle avait envie mais il restait un serpentard qui la détestait qui plus est, alors peut-être qu'elle empruntait un mauvais chemin. "Faudrait pas que tu penses que je suis penchée magie noir..." Bon certes, elle s'y intéressait un peu quand même, mais pour l'instant à même échelle que si elle avait eu à ramener des livres de botanique. Ou peut-être un peu plus. "Je suis désolée de te décevoir mais c'est pas pour moi, c'est pour Sefsvrus." Elle avait marmonné le prénom de son petit maître chanteur de quelques années son cadet en espérant vainement que le préfet ne lui demanderait pas de répéter. Elle devait avouer qu'elle était assez fière de sa tentative de diversion bien qu'elle imaginait parfaitement qu'il n'était pas dupe, il avait même peut-être compris depuis le début de cette conversation.

Elle ne tiqua pas à la comédie de Powell, en fait avec lui tout avait tellement l'air d'être faux qu'elle ne prenait plus la peine de croire qu'il pouvait ne lui offrir ne serait-ce qu'on compliment. Au début de leurs échanges, elle croyait en sa bonté, hum, et sa franchise, hum, mais désormais elle avait capté : ils ne seraient jamais ô grand jamais amis.

Elle comptait bien sur le principe et l'honneur, deux valeurs qui tenaient à cœur à chaque individu et plus particulièrement à Poudlard où appartenir à une maison signifiait la rendre digne. Pourtant, elle savait que ce n'était pas ça qui poussait le garçon à accepter, en fait c'était sûrement la même raison qui l'avait poussé à cette proposition, ils voulaient être tranquilles. Il lui fit ce qu'elle considéra comme une mise en garde, elle aurait bien répliquer qu'elle n'était peut-être pas la seule au courant de son entraînement et que tout ne pouvait pas lui retomber dessus aussi facilement, mais elle n'eut pas le courage d'engager un débat supplémentaire. Seul son lit la faisait rêver, celui duquel elle avait du s'arracher une bonne heure plus tôt pour assouvir les désirs du petit prince. Elle n'ajouta rien se contentant d'attraper la main que le garçon lui tendait en la serrant le plus fort possible, elle pensait qu'avec un peu d'efforts elle pourrait lui faire presque mal. "Ohhh quel privilège!" Au moins elle était sûre d'être couverte jusqu'à ce qu'elle rejoigne sa salle commune, même si les seuls préfets qu'elle craignait vraiment étaient ceux de serpentard, elle ne voulait pas prendre le risque de rallonger encore sa nuit. "Si t'étais pas Moran je trouverai presque ça mignon." Elle lui sourit de toute ses dents bien qu'elle sentait ses joues prendre une teinte légèrement rosée essayant tant bien que mal de garder une certaine assurance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 722
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by Winter Soldier
| SANG : ♣ Le sang pur des Highlands coule dans mes veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C'est pas moi j'ai rien fait ! - Moran | TERMINÉ Mer 31 Mai - 13:56

Moran savait qu’elle ligne suivre dans cette conversation. C’était peut-être ce qui le différenciait de la jeune fille, qui semblait ne pas trop savoir sur quel pied danser. Il était bien content que tout soit clair dans sa tête. Elle n’était tellement pas sûre d’elle qu’elle dû préciser qu’elle ne s’intéressait pas à la magie noire. Sur le coup, le préfet ne répondit que par un ricanement guère convaincu. Mais il finit par ajouter : « N’en ai pas honte ». Il était un Serpentard, ce n’est pas comme s’il allait la juger sur sa curiosité. Il n’ajouta cependant rien, pour ne pas la braquer. Ce serait dommage de la braquer et de couper court à la conversation.
Mais il se doutait qu’elle ne prenait pas ces risques pour sa propre curiosité. Et il le lui avait demandé. Andrews baissa la voix, comme si elle avait honte. Honte de…
Le visage de Moran blanchit lorsqu’il entendit le nom d’un Serpentard auquel il ne s’attendait pas. Non pas qu’il ne l’imaginait pas tremper dans la magie noire. Disons plutôt qu’il ne s’attendait pas à ce que Maya soit à sa botte. Il s’arrêta brusquement pour la regarder. Pour le coup, le garçon ne riait pas. « Tu ne devrais pas t’approcher de lui » la prévînt-il sérieusement. Ce garçon n’apportait que des problèmes. Cela faisait peut-être un an qu’il avait eu le bras charcuté par ce petit démon, mais Moran n’oubliait pas. Et il ne souhaitait pas à la jeune fille de subir la même chose. Pourtant il n’avait pas parlé, il n’avait jamais dénoncé Rogue. Jamais. « Ce type est dangereux » continua-t-il. Il ne fallait pas aller jusqu’à dire qu’il s’inquiétait pour elle, parce que c’était pas le cas. Mais il était trop dangereux.
Néanmoins, il aimait bien jouer la comédie avec elle. Il reprit sa marche à ses côtés, en repoussant très loin le Serpentard dans son esprit. Et même s’il surjouait et la prévenait vis-à-vis du garçon, il n’était pas son ami. Il ne comptait pas l’être. Il ne le sera jamais. Elle lui serra la main, scellant leur accord. En était-ce un bon ou pas du tout ? Seul l’avenir pourra le dire.

Elle semblait contente qu’il l’a raccompagne, et Moran, dans un esprit sadique aurait presque pu la laisser tomber. Mais non, il avait un devoir de préfet à remplir. Devoir qu’il ne remplissait que quand ça l’arrangeait, d’ailleurs. Parce qu’il passait parfois outre, quand même. Mais Maya n’avait pas besoin de le savoir, ça.
Il sourit à sa pique. Maya ne voulait donc pas garder sa langue hein ? C’était drôle. « Mais je suis mignon » s’indigna-t-il faussement, « juste pas avec toi ». Il autorisa un rire cynique à sortir de sa bouche. Daisy ne pouvait pas dire le contraire, il était presque un agneau avec elle. « Puis, si nous ne nous faisions pas la gueguerre, on s’ennuierait un peu quand même » ajouta-t-il en haussant les épaules pour finir. Ils tournèrent à un angle de couloir. La salle des bleus n’était pas forcément très loin, mais c’était à croire que la nuit rallongeait tous les couloirs.



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 290
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C'est pas moi j'ai rien fait ! - Moran | TERMINÉ Lun 5 Juin - 18:40

Ah non, c'était l'horreur si Moran pensait qu'elle était du côté obscur, c'était quelque chose qui serait bien trop dur à assumer qu'il s'agisse là simplement d'une rumeur ou d'une vérité inavouable. Son nom serait sali malgré elle et bien trop compliqué à blanchir par la suite. Et même s'ils étaient en train de faire un pacte, le fait qu'une seule personne puisse y croire c'état l'enfer, sa fierté en prenait un horrible coup. En plus si elle commençait à s'énerver et se justifier il y croirait vraiment. Rahhh Moran Powell la mettait hors d'elle ! Elle prit sur elle serrant les dents au maximum pour ne pas exposer la haine qui pouvait l'habiter à ce moment précis, la fatigue n'aidant pas les choses.

Elle tiqua à sa remarque sur Severus. De une, il avait comprit sans soucis de qui elle parlait et de deux, il la prenait un peu trop de haut à son goût. Certes elle n'était pas ami avec le jeune serpentard mais elle avait encore bien le droit d'en faire sa propre opinion d'autant plus, qu'ils avaient établis un lien d'échange et de respect mutuels, c'était donnant-donnant, des cours contre des livres. "Je le trouve plutôt sympa moi, à moins qu'il y ait des choses que je ne sache pas ?" Bon, il y avait des tas de choses qu'elle ignorait sur les verts mais tant qu'à faire si elle pouvait dérober un ou deux secrets aux serpentards autant ne pas rater l'occasion, ça changerait des amourettes et compagnie.

Pauvre Moran, il ne fallait quand même pas qu'il prenne des ailes, elle n'en avait que faire qu'il soit gentil, méchant, mignon, méprisant avec elle, ce qu'il fallait c'était juste qu'il pense qu'il l'avait dans la poche pour être sûre que sa splendide réputation n'était pas en péril. "Oh non tristesse ! Moi qui pensais qu'on allait devenir les meilleurs copains du monde!" Elle posa la main sur son front de façon théâtrale. "Je crois que tu viens de briser mon cœur." Elle faisait maintenant mine qu'une flèche lui avait pénétré la poitrine et qu'elle était à l'agonie. Elle était bien contente d'avoir participer à l'atelier théâtre de son école avant Poudlard, elle se trouvait assez douée. Dommage pour les auditions de la pièce pour Marlène dont elle n'avait pas eu le courage pour grimper sur les planches. "Ahhh t'imagines ? Toi et moi amis ?" Elle grimaça. "T'as raison vaut mieux faire la guerre." Elle rigola, même si au fond ils avaient pas mal de points communs c'était bien trop peu pour qu'ils puissent un jour qualifiée leur relation d'amicale, elle avait trop envie de lui mettre des petites claques humiliantes pour qu'il y ait quelque chose de sain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est pas moi j'ai rien fait ! - Moran | TERMINÉ

Revenir en haut Aller en bas

C'est pas moi j'ai rien fait ! - Moran | TERMINÉ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» J'ai rien fait moi! ft Luka
» Fait chier (Terminé)
» Pédophilie: pourquoi la justice ne fait rien ?
» Si T'as Pas D'amis Prend Un Curly, Si t'en a Trop Prend un Fusil et Si T'as Rien de Tout ça... Fais Comme moi et Suicide Toi ! 8D
» agir comme si on ne ressentait rien.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-