C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

Lysares ◘ "Il paraît que c'est le miracle de la vie ..." "Et bien il est sacrément douloureux ton miracle !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 309
| AVATARS / CRÉDITS : Johanna Braddy by idk
| SANG : D'un rouge bordeaux d'une pureté française parfaite


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ares se vidant de son sang sur le sol, le corps brisé, mort
| PATRONUS : Un tigre blanc, magnifique et dangereusement mortel. Un peu comme son mari en fait.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Lysares ◘ "Il paraît que c'est le miracle de la vie ..." "Et bien il est sacrément douloureux ton miracle !" Ven 21 Avr - 15:05

Enfin. Elle est finie. La chambre de votre fils est finie. Ton père t'a beaucoup aidé à la terminer à temps. Ares travaille beaucoup et il stresse de l'arrivée imminente du petit bout. Tu le comprends et tu ne lui mets pas la pression. C'est une jolie chambre. Des murs blancs cassés, des meubles en bois foncés, une chaise à bascule, des peluches, des jouets, tout est beau, doux et chaleureux. Il y sera bien. - Bon alors ? Tu vas finir par nous dire comment va s'appeler notre petit-fils ? fait soudain la voix de ta mère te sortant de tes pensées. Un petit sourire orne tes lèvres. - Non, tu réponds, une main sur ton ventre énorme. Ca t'amuse beaucoup cette situation. Ares et toi avez eu envie de garder ce petit secret déjà que vous n'avez pas pu garder le sexe de votre enfant. Et toi, tu joue les espiègles. - Laisse la donc tranquille Ambre. Ils ont envie de garder le secret, fiche leur donc la paix, la reprend ton père alors que ta mère allait insister pour savoir. Tu t'assois dans le fauteuil à bascule en soupirant. - Par Merlin, je suis épuisée. Ma taille d'avant me manque ! Ta mère caresse tes cheveux avec un regard chaleureux. - Tu verras, tu regretteras ces moments là quand il sera là et qu'il t'empêchera de dormir la nuit, lance ton père avec sa voix bourrue. Ta mère rit doucement. - Je ne me souviens pas que tu te sois levé tant que ça Daniel, se moque t-elle gentiment. - Ils hurlaient encore plus fort quand c'était moi qui me levait, grogne ton père. A part ma fille. Je suis mal aimé dans cette famille, heureusement que ma fille est là, elle. Vous éclatez tous de rire. Tu aimes tes parents. Cette complicité qu'ils possèdent même après tant d'années de mariage, cette capacité qu'ils ont de te faire sortir de ta coquille. - Allons prendre un thé, tu proposes en tendant une main pour que ton père t'aide à te relever. Mais au moment où il le fait et où ils allaient sortir de la chambre tu te figes en sentant un liquide couler entre tes jambes. - Chérie tu viens ? demande ta mère en se retournant. - Maman ... je crois que je viens de perdre les eaux ... tu fais d'une voix blanche. Tes parents rappliquent immédiatement. Ton père se met à paniquer comme si c'était ta mère qui accouchait. Toi aussi d'ailleurs. Non mais ... mais je plaisantais. C'est trop tôt ! Et Ares qui n'est pas là ! Et je ne veux pas ... non non il ne faut pas qu'il arrive, je ne suis pas prête ! tu paniques. C'est bien la première fois que tu n'arrives pas à garder ton sang-froid. Tu trembles, tu es blanche comme un linge, tu paniques totalement. Ambre est la seule à rester calme alors que tu grimaces sous la douleur des contractions qui te prennent et que ton père panique. - Ca suffit. Daniel tu te calme et tu essayes de trouver Ares, on se retrouve à Sainte Mangouste. Lyssa, dis moi où se trouve tes affaires et appelle ton elfe, on y va. En voyant que personne ne bougeait elle frappa dans ses mains. Allez on se réveille tous les deux !!

Et c'est au bras de ta mère que tu arrives à Sainte Mangouste, pliée en deux de douleur et paniquée par ce qui se prépare. Ta mère parle avec sa voix calme, froide et autoritaire aux infirmages et autres médicomages dans le secteur. Tu es rapidement emmenée dans une salle pour t'ausculter. Ils t'emmènent ensuite dans la chambre où t'attend ta mère. Ce n'est pas encore l'heure mais bientôt. Tu espère que ton mari arrivera bientôt. - Où est Ares maman ? Notre fils ne peut pas venir au monde sans lui ... tu gémis, en faisant les cent pas, incapable de t'asseoir. Tu sens les contractions mais grâce à une potion donnée par le gynécomage, tu n'as plus mal. Pourtant tu es toujours incapable de rester en place. - Il va arriver ma chérie. Maintenant calme toi, tu me donnes le tournis. Mais tu la fixes, pâle et au bord des larmes. Elle se lève pour te serrer contre elle. Tout ira bien mon bébé. Tu es forte, tu peux mettre cet enfant au monde, ton mari va arriver et tout ira parfaitement bien pour vous trois. Tu hoches la tête en soupirant. A ce moment là, une sage-mage entre dans la pièce en souriant pour t'ausculter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 206
| AVATARS / CRÉDITS : Benjamin Eidem (par moi-même).
| SANG : Pur, le sang des Selwyn coule dans ses veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son épouse sous la torture
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Lysares ◘ "Il paraît que c'est le miracle de la vie ..." "Et bien il est sacrément douloureux ton miracle !" Ven 28 Avr - 13:20

Réunion au QG. Ares et une poignée d'autres mangemorts, tous en tenue et masqués, attendent debout et dans le silence l'arrivée de Lord Voldemort dans l'une des grandes salles froides et sombres de son repère. Ares a été appelé pour une mission le matin même, après avoir ressenti une forte douleur émanant de la marque sur son avant bras. La tête de mort et le serpent s'animant presque sur sa peau blanche. Il s'est aussitôt matérialisé dans l'antre du Mage Noir malgré l'envie intense de rester auprès de son épouse, arrivant bientôt au terme de sa grossesse. Alors que dans la tête de l'orphelin Selwyn défilent les images de Lyssa accouchant seule et dans un véritable bain de sang, une porte s'ouvre en grinçant à l'arrière de la pièce. Quelques uns osent des regards derrière mais Ares ne bouge pas, son regard fixé devant lui en parfait petit soldat. Il sent alors un souffle contre son oreille. C'est Nicolas, le frère de Lyssa. « Le travail a commencé » murmure-t-il. Ares inspire, manquant soudain d'air sous son masque qui dissimule la mine paniquée qu'affiche à présent son visage. Nick s'éloigne dans un bruissement de cape et le mangemort s'apprête à lui emboîter le pas lorsqu'une autre porte s'ouvre, laissant entrer Lord Voldemort dans toute sa grandeur qui s'avance et se place de telle façon à faire face à sa troupe de fidèles. Ares déglutit et reprend sa place, sentant le regard du Mage Noir posé sur lui comme s'il était en train de sonder son âme. Ares le connait assez pour savoir que c'est précisément ce qu'il est en train de faire à cet instant précis. D'ailleurs, le sorcier est à peu près certain que le Lord a intercepté, d'une manière ou d'une autre, ce que son beau-frère lui a glissé à l'oreille. Le coeur d'Ares s'emballe alors qu'il comprend que le Seigneur des Ténèbres est tout simplement en train de mettre à l'épreuve sa loyauté. C'est la réalité, il ne pourra pas s'échapper.

______________________________


« Rien n'existait pour moi que dans la mesure où cela se rapportait à toi ; rien dans mon existence n'avait de sens si cela n'avait pas de lien avec toi. » S. Zweig, Lettre d'une inconnue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 309
| AVATARS / CRÉDITS : Johanna Braddy by idk
| SANG : D'un rouge bordeaux d'une pureté française parfaite


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ares se vidant de son sang sur le sol, le corps brisé, mort
| PATRONUS : Un tigre blanc, magnifique et dangereusement mortel. Un peu comme son mari en fait.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Lysares ◘ "Il paraît que c'est le miracle de la vie ..." "Et bien il est sacrément douloureux ton miracle !" Sam 29 Avr - 15:51


T'as pas mal. Mais c'est dérangeant comme sensation. Et tu ne peux t'empêcher de paniquer. Ares n'est pas là. Et tu ne peux pas avoir cet enfant sans que son père ne soit présent. C'est hors de question. On frappe et tu sursautes mais ce n'est que ton père qui dit que ton frère est allé prévenir Ares. Non mais il faut combien de messagers pour arriver jusqu'à ton mari au juste ?! Tu allais protester puis tu te souviens que Ares était en réunion avec d'autres mangemorts aujourd'hui. Et comme ton père n'est pas un mangemort il a donc fallu que l'un de tes deux frères aînés y aillent. Oh le bazar. Tout ça parce que ton fils a décidé de naître quand son père serait absent. Un comble ! Et tu fais des allés retours dans la chambre sous le regard de tes parents qui essayent de te rassurer. Tes frères passent chacun leur tour. Et tes belles soeurs aussi. Non ta belle-soeur. Axelle. La femme de Ryan. La seule des trois femmes de tes frères que tu supportes voire même que tu aime comme une soeur. Probablement parce que vous vous ressemblez et qu'elle est la seule à aimer réellement ton frère pour qui il est et non pas à faire semblant pour son argent ou son nom de famille.

Axelle essaye de te rassurer, de t'apaiser. Elle est déjà passée par là elle aussi vu qu'elle est la seule à avoir eu un enfant. Un bel enfant que tu adores. Et ses paroles te rassurent très légèrement. C'est bien la seule à y arriver. Parce qu'au fond, plus tout le monde essaye, plus tu stresse. T'as l'impression qu'Ares ne sera jamais là à temps et qu'ils le savent tous. Alors quand les sages-mages viennent te chercher en te disant que l'heure est venue, tu proteste assez violemment. - C'est hors de question ! Mais genre ils te laissent le choix ... t'es allongée, transportée en salle d'accouchement sans même qu'on te demande ton avis. NON !! Même pas en rêve espèce de triple buse de dragons ! Il est hors de question que j'accouche sans mon mari ! tu hurles. RETENEZ LE FAITES QUELQUE CHOSE !! tu t'égosilles. Tu insulte tout le monde. Tu leur hurle dessus. Il n'est absolument plus question de sang-froid, de calme ou d'associabilité pour le coup. Tu paniques tout simplement. Tu ne veux pas accoucher. Pas sans Ares. Tu pleures aussi. Pas de douleur, les médicomages t'ont donné une potion contre ça mais tu as peur. Et le seul capable de te rassurer c'est ton mari. Je ne veux pas ... faites quelque chose ... c'est votre job ! Je ne veux pas accoucher sans mon mari, je refuse ! tu fais encore. - Madame Selwyn, vous avez perdu les eaux et le placenta est percé, si vous ne poussez pas, votre bébé va mourir étouffé, explique le gynécomage très calmement. Tu pleures encore plus. - Je veux pas qu'il naisse sans son père ! Et en même temps tu sais que tu n'as pas le choix. Car si tu ne mets pas ton enfant au monde, vous allez y rester tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 206
| AVATARS / CRÉDITS : Benjamin Eidem (par moi-même).
| SANG : Pur, le sang des Selwyn coule dans ses veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son épouse sous la torture
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Lysares ◘ "Il paraît que c'est le miracle de la vie ..." "Et bien il est sacrément douloureux ton miracle !" Mer 21 Juin - 18:04

La réunion s'éternise et Ares n'écoute que d'une oreille même s'il reste stoïque, les deux mains jointes dans son dos pour que le Lord ne remarque pas à quel point ses doigts sont crispés, emmêlés les uns dans les autres pour contrôler tout le reste de son corps. Comme si toute sa tension avait été concentrée dans ses mains sans quoi son souffle, ses angoisses, sa nervosité, tout se serait emballé. Sa femme est en train d'accoucher et il n'est pas avec elle, où est-elle ? Avec qui ? Est-ce que tout se passe bien ? Voilà tout ce qui occupe ses pensées tandis que Lord Voldemort poursuit sa réunion. Ares entend des bribes de phrases mais n'arrive pas vraiment à les relier entre elles. Il sent la sueur perler sur son front et les fourmillements qui lui grimpent le long de la colonne vertébrale. Des images lui viennent en tête, du sang, beaucoup de sang, une mare et des cris... Bien sûr, il essaye de se concentrer à fermer son esprit, à ne penser à rien car évidemment que le Seigneur des Ténèbres l'a dans le collimateur. Il repère ses regards et le sent même parfois dans son esprit. Mais il ne bronche pas, ne dit rien et retient ses pulsions sans quoi ça fait un moment déjà qu'il aurait quitté la réunion en claquant la porte. Et quelles conséquences... Pour lui, pour sa femme, pour son fils... Tout va bien, tout se passe bien, voilà ce qu'il se répète en boucles même s'il n'y croit pas une seule seconde...

______________________________


« Rien n'existait pour moi que dans la mesure où cela se rapportait à toi ; rien dans mon existence n'avait de sens si cela n'avait pas de lien avec toi. » S. Zweig, Lettre d'une inconnue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 309
| AVATARS / CRÉDITS : Johanna Braddy by idk
| SANG : D'un rouge bordeaux d'une pureté française parfaite


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ares se vidant de son sang sur le sol, le corps brisé, mort
| PATRONUS : Un tigre blanc, magnifique et dangereusement mortel. Un peu comme son mari en fait.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Lysares ◘ "Il paraît que c'est le miracle de la vie ..." "Et bien il est sacrément douloureux ton miracle !" Mar 11 Juil - 15:54


Tu ne voulais pas pousser. Tu ne voulais pas que ton fils naisses sans son père. Mais tu n'as pas eu le choix en entendant que si tu ne poussais pas, vous risquiez d'en mourir tous les deux. Tu as donc commencé le travail en pleurant. Ta mère a forcé le passage pour être près de toi. Elle t'encourageait, t'apaisais et t'aidais de son mieux. Tu sens que quelque chose ne va pas. Tu te sens mal. Ta mère regarde le gynécomage. - Qu'est ce qui se passe ? Elle est toute pâle on dirait qu'elle va tomber dans les pommes ? demande t-elle. - Le bébé se présente mal Madame. L'attente et le refus de votre fille les ont épuisés tous les deux mais en plus de ça il est dans une mauvaise position. On risque de les perdre, répond l'une des infirmages. - Alors faites quelque chose ! s'impatiente ta mère, essayant de dissimuler sa panique. - Maman ... où est Ares ? tu souffles au bord de l'évanouissement. - Il va arriver ma chérie mais je t'en prie reste avec nous. Il faut que tu aides ton fils sinon vous allez mourir tous les deux. Tu secoues la tête en pleurant. - Non .. sauvez le ... sauvez mon bébé ... tu supplies. - Il faut que vous poussiez Madame Selwyn. Tu hoches la tête. Même si tu dois y laisser la vie, ton fils naîtra. Et tant pis pour Ares il n'avait qu'à être présent. Mais celle là tu risques de la lui faire payer cher. Tu aimes ton mari plus que tout au monde mais il aurait du être là ! Rien ne devrait être plus important. - J'ai mal maman. J'en peux plus ... j'ai plus de forces ... tu murmures au bord de l'évanouissement. Tu es épuisée. Ta mère panique. - Mais faîtes quelque chose ! hurle t-elle. Tu entends vaguement quelqu'un hurler de te perfuser avec une potion de force. Les gynécomages, les sage-mages, tout le monde tourbillonne mais toi tu ne vois presque plus rien. Le monde tourne autour de toi, tu as mal, tu perds la notion du temps, tu n'entends plus rien. Tu donnes toutes tes forces pour finir le travail. Et puis soudain quelque chose semble changer autour de toi. Quelque chose qui semble te redonner des forces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 206
| AVATARS / CRÉDITS : Benjamin Eidem (par moi-même).
| SANG : Pur, le sang des Selwyn coule dans ses veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son épouse sous la torture
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Lysares ◘ "Il paraît que c'est le miracle de la vie ..." "Et bien il est sacrément douloureux ton miracle !" Mer 12 Juil - 16:40

Et soudain, un regard, un seul. Ares se paralyse jusqu'à ce que le Lord lui intime l'ordre de partir d'un infime geste de la tête, presque imperceptible. Le mangemort s'incline rapidement, soupirant de soulagement et se précipite vers la sortie en bousculant les autres partisans du Seigneur des Ténèbres sur son passage. Il est en panique, la pression se relâche et lorsqu'il arrive dans le hall du quartier général, il transplane sans attendre jusqu'à l'hôpital St-Mangouste. De là il retrouve facilement Nick qui l'accueille d'un « Enfin, te voilà ! Dépêche-toi, la pièce du fond, j'espère pour toi que ce n'est pas trop tard » et Ares ne s'arrête pas, poursuit sur sa lancée et ne remarque même pas la blouse stérile qui vole jusqu'à lui par magie et s'enfile sur ses bras, recouvrant sa robe noire de mangemort d'un voile blanc presque transparent. Il entre en trombe dans la salle d'accouchement. « Je suis là, je suis là, c'est bon » dit-il en repoussant doucement mais fermement la mère de Lyssa qui s'approche de lui. Il doit les voir, sa femme, son fils, il doit s'assurer que tout va bien, il doit être présent pour elle au cas où l'histoire se réitérerait. Il n'a pas besoin de jouer des coudes car l'équipe de médicomages se pousse sur son passage, laissant le jeune sorcier s'approcher du visage de son épouse qui semble pâle comme la mort. Ares ne s'en rend pas compte, seulement il est presque aussi pâle qu'elle. Il dépose une main glacée sur la joue de Lyssa, souffle à son oreille : « Je suis là, tout va bien » et de son autre main il vient serrer la sienne pour lui donner du courage.

______________________________


« Rien n'existait pour moi que dans la mesure où cela se rapportait à toi ; rien dans mon existence n'avait de sens si cela n'avait pas de lien avec toi. » S. Zweig, Lettre d'une inconnue.



Dernière édition par Ares T. Selwyn le Sam 26 Aoû - 17:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 309
| AVATARS / CRÉDITS : Johanna Braddy by idk
| SANG : D'un rouge bordeaux d'une pureté française parfaite


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ares se vidant de son sang sur le sol, le corps brisé, mort
| PATRONUS : Un tigre blanc, magnifique et dangereusement mortel. Un peu comme son mari en fait.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Lysares ◘ "Il paraît que c'est le miracle de la vie ..." "Et bien il est sacrément douloureux ton miracle !" Mar 18 Juil - 11:18


Et puis soudain, Il est là. Sa main dans la tienne, l'autre sur ta joue. Le soulagement se mélange à la colère. Puis tu l'entends te parler. Te dire qu'il est là. Que tout va bien. Et la colère prend le dessus. Que tout va bien ?!! - Non tout ne va pas bien ! OU ETAIS-TU BORDEL ? IL A FAILLI NAÎTRE SANS TOI !!! tu lui hurles dessus avec toutes les forces qu'il te restait. Il fallait que tu te défoules. Que tu lui montres que tu étais en colère contre lui. Car c'était franchement le cas. - Calmez-vous Madame Selwyn ! Gardez vos forces, on ne pourra pas vous redonner une autre potion revigorante immédiatement, fait le gynécomage. Tu hoches la tête. La potion fait effet, tu te sens effectivement un peu plus en forme mais ça ne durera pas. C'est la dernière ligne droite. Finalement tu sens qu'enfin, tu arrives au bout. Tu n'en peux plus. Tu es épuisée. A bout de souffle. En sueur. Mais tu n'entends pas de cris. Rien. Tu paniques. - Qu'est ce qui se passe ? Les sage-mages s'éloignent avec ton bébé. Ares qu'est ce qui se passe ?!! Tu laisses ton mari aller voir. Tu essayes de te redresser pour voir mais on t'en empêche. Tu pleures et tu supplies qu'on te donne ton bébé. Tu prie pour qu'il aille bien. C'est de ta faute. Tu n'aurais pas du résister. Mais finalement après un long moment, tu entends un cri et on pose un petit paquet sur ton ventre. Tu sursautes presque puis tu regardes cette petite chose blottie contre toi et qui vient chercher ton sein. Ton mari s'approche. Tu plisses les yeux en le regardant d'abord agacée puis finalement, trop heureuse de voir que ton fils va bien et que vous êtes réunis tous les trois, tu laisses tomber ta colère et tu te laisses aller contre lui en regardant votre petite merveille. Il est si beau. - Il va bien pas vrai ? tu murmures à Ares en quête d'une réponse positive. Tu veux être persuadée de ça avant de possiblement tomber dans les citrouilles à cause de la fatigue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 206
| AVATARS / CRÉDITS : Benjamin Eidem (par moi-même).
| SANG : Pur, le sang des Selwyn coule dans ses veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son épouse sous la torture
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Lysares ◘ "Il paraît que c'est le miracle de la vie ..." "Et bien il est sacrément douloureux ton miracle !" Sam 26 Aoû - 22:17

Ares encaisse sans répliquer les hurlements de sa femme, comprenant aisément qu'elle ait pu se faire un sang de dragon quant à son absence. Lui-même a cru mourir de l'intérieur en s'imaginant les pires scénarios possibles. Alors il serre un peu plus sa main dans la sienne et vient déposer un baiser sur le dos de celle-ci pour lui insuffler la force nécessaire afin d'atteindre enfin la délivrance. Les choses vont très vite, tout le monde s'active autour d'eux et enfin leur fils est là et si tout se complique un moment, l'héritier Selwyn Lerouge ne tarde pas à pousser son premier cri, soulageant et le personnel de St Mangouste et surtout ses propres parents. « Il va bien » la rassure Ares lorsqu'une sage-mage vient déposer l'enfant sur la poitrine de Lyssa. Puis le mangemort dépose un baiser sur la tempe de sa femme, caressant ses cheveux blonds humides de sueur. Il va bien, tout va bien. Lyssa semble sombrer dans un semi sommeil et Ares, doucement, un peu gauche, soulève son enfant entre ses mains et le porte contre lui, détaille ses traits arrondis, ses courts cheveux qu'on devine blonds et a bien du mal à réaliser qu'il tient sa descendance au creux de ses bras. Il reste ainsi un long moment, parfois accompagné d'une sage-mage, parfois seul en tête à tête avec son fils et il met plusieurs minutes à s'apercevoir que sa femme est réveillée et qu'elle les observe tous les deux. « Ça va ? » lui demande-t-il tout bas pour ne pas réveiller l'enfant. « Je te présente Branwell Jasson Selwyn... » et il dépose le petit corps frêle et emmailloté dans un drap blanc dans les bras de la sorcière. « Tu as fait du bon travail Lyssa, je suis fier de toi... Pardonne-moi de n'être pas arrivé avant... » Il se baisse doucement, collant des lèvres contre l'oreille de sa femme. « Il a voulu tester ma loyauté... » dit-il l'air grave, si bas que même Lyssa doit avoir du mal à saisir ce que son mangemort de mari lui dit. Les murs ont des oreilles...

______________________________


« Rien n'existait pour moi que dans la mesure où cela se rapportait à toi ; rien dans mon existence n'avait de sens si cela n'avait pas de lien avec toi. » S. Zweig, Lettre d'une inconnue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 309
| AVATARS / CRÉDITS : Johanna Braddy by idk
| SANG : D'un rouge bordeaux d'une pureté française parfaite


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ares se vidant de son sang sur le sol, le corps brisé, mort
| PATRONUS : Un tigre blanc, magnifique et dangereusement mortel. Un peu comme son mari en fait.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Lysares ◘ "Il paraît que c'est le miracle de la vie ..." "Et bien il est sacrément douloureux ton miracle !" Lun 18 Sep - 14:27


Tu ne sais pas combien de temps tu restes évanouie mais quand tu te réveilles tu es dans ta chambre. Ares est à tes côtés, il berce votre fils. Son regard rivé sur lui, il n'a rien de la froideur habituelle qu'il utilise pour les autres, ce masque qui est devenu sa seconde nature. Il est si doux, si tendre. Son regard rayonne. Lui aussi. Et Bran semble très à son aise dans les bras de son père puisqu'il dort à poing fermé. Tu souris avec une tendresse infinie. Ils sont beaux tes hommes. Tu es la femme la plus chanceuse du monde. Ton mari semble enfin remarquer que tu es réveillée et se lève. - Je vais bien oui, tu réponds, doucement. Il pose votre fils dans tes bras avec une précaution infinie et tu peux enfin - enfin ! - admirer la petite merveille que tu as mis au monde. Il est magnifique. Pour un nouveau né il n'est pas fripé, ni tout rouge. Au contraire sa peau est claire, presque autant que la tienne, et il a un fin duvet blonde sur la tête. Ses beaux yeux que tu devines bleus sont fermés, et sa petite poitrine se soulève doucement au fil de sa respiration. Sa peau est douce, si douce. Il a une petite moue boudeuse sur les lèvres. La même que la tienne. - Toi aussi tu as participé un peu j'te rappelle, tu fais d'un air amusé. Il te ressemble tellement, tu murmures. C'est ton portrait craché. Tu préfères dire ça plutôt que de dire réellement ce que tu penses du maître à cet instant précis parce que ça pourrait probablement vous faire tous tuer. Tu en veux un peu à Ares aussi. Mais pas trop. Parce que tu comprends. Mais à partir de maintenant, plus rien d'autres ne sera prioritaire à part ton fils. Tu lèves la tête pour embrasser ton mari. Je t'aime, tu murmures. On frappe à ce moment là. Tu échanges un regard avec Ares. La famille, tu soupires d'un ton amusé. Tu le laisses gérer à sa guise s'il veut les faire rentrer ou pas et tu te concentres sur votre petit miracle. Tu caresses son visage, sa petite joue. Oui. Oui Ares et toi avaient fait du bon travail. Maintenant, a vous d'assurer que la suite le soit aussi.

HJ/ Je pensais qu'on pouvait clore après ta rep ? Sauf si t'as rien à rajouter du coup on peut clore et on s'en refait un plus d'actualité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 206
| AVATARS / CRÉDITS : Benjamin Eidem (par moi-même).
| SANG : Pur, le sang des Selwyn coule dans ses veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son épouse sous la torture
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Lysares ◘ "Il paraît que c'est le miracle de la vie ..." "Et bien il est sacrément douloureux ton miracle !" Ven 22 Sep - 11:17

Un baiser échangé, un « je t'aime » murmuré et déjà on frappe à la porte. Bran ouvre un oeil timide et le referme aussitôt, aveuglé par la lumière au plafond. Ares jette un coup d'oeil à Lyssa, attendant son approbation et celle-ci se contente de soupirer en souriant. Alors le mangemort se dirige vers la porte qu'il fait pivoter vers l'intérieur, laissant ainsi entrer la famille Lerouge au grand complet. Les félicitations, les embrassades, les larmes sur les joues de la mère de Lyssa, tout ça c'est un peu trop pour Ares qui, s'il sourit par politesse, préfère se retirer contre le mur et laisser son épouse en compagnie de ses proches. Adossé entre deux affiches, l'une sur les bienfaits des infusions de Braillantine pour l'aide à la lactation, et l'autre vantant les mérites des couches « Auto-récurvite » du Dr. Cleanbuttocks, le jeune Selwyn observe en retrait, les bras croisés contre sa poitrine, cette famille qui est la sienne s'agiter autour de son héritier. Il sourit doucement lorsque l'un des frères de Lyssa l'invite à le rejoindre et d'un geste de la main, il lui fait comprendre qu'il préfère les laisser s'affairer autour de l'enfant. C'est qu'il est père, à présent et qu'il doit se faire à la chose. Avec une certaine amertume, il pense à sa mère, à son père, qui n'ont pas eu cette chance de pouvoir tenir leur fils dans leurs bras et la culpabilité monte en lui tandis que son sourire laisse place à une grimace, ses angoisses reprenant vite le dessus. Il inspire profondément et son regard se perd dans le vide comme lui se perd dans ses pensées. C'est la voix de Lyssa qui le ramène la réalité et alors il s'avance vers elle en souriant et vient lui déposer un baiser sur la tempe, essayant de chasser ou du moins de masquer le trouble qui l'habite.

HJ : on peut passer à un autre sujet, Mrs Selwyn.

______________________________


« Rien n'existait pour moi que dans la mesure où cela se rapportait à toi ; rien dans mon existence n'avait de sens si cela n'avait pas de lien avec toi. » S. Zweig, Lettre d'une inconnue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lysares ◘ "Il paraît que c'est le miracle de la vie ..." "Et bien il est sacrément douloureux ton miracle !"

Revenir en haut Aller en bas

Lysares ◘ "Il paraît que c'est le miracle de la vie ..." "Et bien il est sacrément douloureux ton miracle !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ambre Andreis - Aussi contradictoire que ça puisse paraître, si j'y reste tu partiras avec moi!
» Un matin comme tout les autres [Tout les poufsouffles]
» Alors, paraît que y'a un p'tit festin de charogne par ici ?
» [Ste-Mangouste] Salles de soin
» Voyons voir si le coin me paraîtra plus cool d'en haut [privé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Balade à Londres :: 
L'hôpital Ste Mangouste
-