C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

Édition Mai 1975

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 66


MessageSujet: Édition Mai 1975 Mer 24 Mai - 13:37




La Gazette du Sorcier
Printemps 1975


Démission de la Ministre Jenkins

« J'ai décidé de démissionner de mon poste de Ministre de la Magie ». Gravement blessée lors de l'attaque du musée des objets moldus par les Mangemorts, la Ministre Jenkins a passé plusieurs semaines à Sainte-Mangouste, déléguant la gestion du Ministère à son secrétaire général Harold Minchum. Sortie de convalescence, Eugenia Jenkins a réuni la presse pour une conférence urgente.
« L'attaque au Musée des objets moldus a été mal gérée et je m'en sens la principale responsable, a-t-elle expliqué. Par respect pour les victimes, j'en prends les responsabilités ». La stupéfaction  a été grande dans l'entourage de la Ministre. « C'est une décision courageuse, a déclaré un proche de Eugenia Jenkins, et nous regretterons son ouverture d'esprit et son intelligence ». D'aucuns saluent son départ, fustigeant son incapacité à faire face aux situations de crise.
Harold Minchum et Nobby Leach (prédécesseur de Eugenia Jenkins) ont aussitôt officialisé leur candidature pour le poste de Ministre de la Magie. L'élection est prévue le 23 Juin 1975, et la compagne promet d'être intense (cf point de vue de Davy Poudajas).
Kouro Ney

Bulletin officiel

Le Ministère de la Magie est heureux de vous annoncer l'union de Aaron Richard Lucas et Carolyn Lila Blackwell le 15 Décembre dernier.

Les nouveaux majeurs ne doivent pas oublier de s'inscrire sur les listes électorales avant le 2 Juin 1975 pour l'élection du Nouveau Ministre de la Magie.
Charle Atan

TROUBLES LORS DE L'INAUGURATION DU MUSÉE DES OBJETS MOLDUS

L'inauguration a été saccagée par un groupuscule, causant de nombreux morts et blessés.

Attendu depuis plusieurs mois, le musée des objets moldus, construit en plein cœur de Londres, symbolisait la volonté de créer et maintenir les liens d'amitié entre les sorciers et les moldus. L'inauguration a pourtant été violemment troublée par un groupuscule masqué qui s'en est pris aux personnes présentes et aux objets exposés.
Nous étions fiers de présenter le résultat de plusieurs années de travail et de pourparler, nous a indiqué George Mooney, porte parole du Département de Coopération magique internationale. Très vite, pourtant, la situation a échappé à nos agents de sécurité. En effet, le Ministère assure que la sécurité était assurée par les Aurors et les agents de la brigade magique. Il semblerait que, malgré cette organisation, les forces du Ministère ont été dépassées en nombre.
Il faut dire que le groupuscule est intervenu dès le début de l'inauguration, interrompant le discours d'ouverture de la Ministre Eugenia Jenkins. Le chef du groupuscule, qui se fait connaître sous le nom du Lord Vous-Savez-Qui, est apparu sur la scène, proclamant « le règne de la Magie », c'est-à-dire la suprématie des sorciers sur les moldus.
Le premier Ministre moldu a été tué par le chef du groupuscule, témoigne Kingsley Shacklebolt, un Auror du Ministère, puis le Lord a invité l'assemblée à le rejoindre, menaçant les opposants de les tuer. Par mesure de sécurité, il était impossible de transplaner dans le musée. Les issues étaient assurées par le service de transport de cheminée. La panique, doublée de la difficulté à s'échapper du musée, est sans doute une des explications de l'incapacité des forces du Ministère à museler l'attaque des Mangemorts (les fidèles du Lord ndlr).
Les dégâts sont tels que, outre les objets moldus détruits, de nombreux sorciers et moldus présents à l'inauguration ont été gravement blessés. Les différents services de Sainte-Mangouste ont été sollicités et les Oubliators s'occupent des témoins oculaires.
Qu'est-ce qui a bien pu échapper au Ministère pour qu'un tel ravage ait lieu ? Les Mangemorts semblent s'être préparés pour cette attaque qui a dérouté le personnel du Ministère. Il en est ainsi à chacune de leur apparition. Quand les arrêtera-t-on ?
Anony Mouss

Candidature de Harold Minchum – les mesures phares de son projet

Connaissant le monde politique comme sa poche, Harold Minchum a longtemps travaillé avec la Ministre Jenkins. « Les troubles causés par le Mage noir ne peuvent pas continuer », a martelé le candidat au poste de Ministre de la Magie.
C'est pourquoi son projet offre d'augmenter le nombre d'Aurors et de Brigadiers magiques afin d'assurer plus efficacement la sécurité de tous. Une réforme du système judiciaire est également attendue, « car si nous parvenons à arrêter les criminels, il nous faut une justice à la hauteur pour déterminer ce que nous en ferons », conclut Minchum.  
Rita Skeeter

Candidature de Nobby Leach – un projet rassembleur

Quelques années après avoir démissionné de son poste de Ministre de la Magie, Nobby Leach se porte de nouveau candidat. « Ces années loin du pouvoir m'ont permis de prendre du recul et de mieux cerner les enjeux ». Pour Leach, il s'agit de rien lâcher. « Mon concurrent veut donner dans la répression, je crois au contraire qu'il nous faut accompagner la population sorcière, et notamment les jeunes pour leur éviter de tomber dans le piège de l'endoctrinement du Lord. »
Dany Poudajas
© Méphi.

______________________________

LA PLUME A PAPOTE
que la rumeur court...


Dernière édition par La Plume à Papote le Mer 24 Mai - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 66


MessageSujet: Re: Édition Mai 1975 Mer 24 Mai - 13:37




Poudlard Mag'
Poudlard, Printemps 1975


SUR LES PLANCHES – ROMULUS ET JULIETA

Depuis quelques semaines, un spectacle ambitieux se prépare. À l'initiative de Marlene McKinnon, de Gryffondor, des élèves de toutes les Maisons et d'âges différents se retrouvent régulièrement pour mettre en place le projet. Plus qu'un spectacle, le projet cherche à créer du vivre ensemble. Ophelia Twienose a rencontré la facétieuse McKinnon pour une brève interview.

Ophelia Twienose ▬ Comment as-tu eu l'idée de ce spectacle et comment es-tu parvenue à le mettre en place ?

Marlene McKinnon ▬ La pièce originale de William Shakespeare est avant tout l’histoire d’une guerre fratricide dans laquelle la haine attise la haine. Dans ce climat guerrier, deux adolescents incarnent la valeur de l’amour supérieure aux clivages qui opposent leur famille. Je trouve l’histoire idéale pour dénoncer la violence qui sévit actuellement dans notre société et rassembler le monde moldu et sorcier sur scène. L’histoire sera donc celle d’un moldu et d’une sorcière qui tombent amoureux malgré le conflit qui oppose leur monde. Dès que j’ai eu cette idée, j’en ai parlé au Professeur McGonagall pour qu’elle la fasse remonter à l’ensemble du corps professoral … puis j’ai eu son accord ! Grâce à elle, ça a été aussi facile que de dégnomer un jardin !

O.T ▬ Par quel(s) moyen(s) comptes-tu attirer des membres de toutes les Maisons ?
M.K ▬
J’ai placardé tous les murs avec des affiches pour que tout le château soit au courant de ce qui se prépare et tout le reste s’est fait naturellement. Il y a tout de suite eu beaucoup d’inscrits, c’est génial de savoir que autant d’élèves se sentent impliqués et souhaitent porter haut les couleurs de la mixité dans chaque maison. Certains étaient un peu plus timides à l’idée de monter sur scène alors il a fallu leur parler pour qu’ils prennent confiance en eux. J’en profite d’ailleurs pour démentir la rumeur qui m’accuse d’avoir utilisé des philtres de confusion sur certains camarades pour qu’ils s’inscrivent, c’est complètement faux, je suis juste très convaincante !

O.T ▬ As-tu trouvé le soutien escompté chez les professeurs et chez tes camarades ?
M.K ▬
Ce sont les Professeures McGonagall et Hoover qui supervisent le projet et veillent à ce que tout se passe bien. Et les Professeurs Slughorn et Dorkins se sont volontiers joints à elles et ont vraiment joué le jeu lors des castings, on a beaucoup entendu dire à Monsieur Slughorn « T’as ton univers ! » et à Monsieur Dorkins « Je te veux dans mon équipe ! » ce qui prouve bien que les prouesses de tous nos comédiens en herbe les ont impressionnés. Quant à mes camarades, mes meilleures amies ont été comme d’habitude top-boursouf et se sont empressées de s’inscrire pour soutenir le projet ! J’ai été surprise qu’autant de sorciers connaissent déjà la pièce moldue, tous étaient évidemment emballés par une adaptation !

O.T ▬ T'es tu heurtée à des difficultés concernant la mise en place du spectacle, lors de l'attribution des rôles ou des répétitions, par exemple ?
M.K ▬
Je suis super contente de l’attribution des rôles, surtout de Lily Evans pour interpréter Julieta issue d’une longue lignée de sorciers et de Cassiopeia Yaxley dans le rôle de la mère moldue, je leur fais confiance pour nous impressionner. Les répétitions se déroulent jusque là très bien, j’admire particulièrement l’investissement de Thomas Avery, il est force de nombreuses propositions pour réinterpréter le texte et il me semble même l’avoir entendu crier « vive la mixité, vive les moldus ! » dès la première séance, son enthousiasme me réjouit vraiment, c’est presque dommage qu’il ne fasse que de la figuration !

O.T ▬ Quels enseignements t'a apporté ce projet ?
M.K ▬
Ce projet m’a appris que l’art est sans doute l’un des meilleurs vecteurs pour rassembler tout le monde autour de belles valeurs telles que l’amour, le partage et la mixité ! Je pense donc arrêter les pétitions à l’avenir et les remplacer par des sittings musicaux - tous assis par terre en écoutant du Jick Magger yeah ! - où chacun sera invité à discuter de son avis sur le monde sur des sons inspirants entre deux cours ! Ce serait encore mieux si l’usage de champifleur hallucinogène était légalisé mais nous n’en sommes malheureusement pas encore là …
Ophelia Twienose

UN BAL RÉUSSI

Pour fêter une nouvelle année, quoi de mieux qu'un bal ? Albus Dumbledore l'a bien compris et a accueilli ses élèves par une soirée magnifique. « C'est toujours super, un bal, ça nous change des cours ! », s'est exclamée Glinda Crook, l'attrapeuse de Poufsouffle. Effectivement, le temps d'une soirée, les clivages entre les Maisons et les angoisses liées aux examens ont disparu. Les Trolls de Braback, groupe composé de Ange Blackwell, Gabin Ollivander, Dowey Spencer Jr et Nate Curtis, se sont produits sur scène vers la fin de la soirée. « La musique adoucit les mœurs, affirme Dumbledore, je suis persuadé que cette rencontre entre les Maisons, bien différente des habituelles compétitions de quidditch, renforcera la cohésion entre les élèves ». Si celui à qui nous devons la découverte des douze propriétés du sang de dragon n'a pas tort, il n'a pas non plus complètement raison. Pour plus d'informations, se reporter à la rubrique « Potins Poudlardiens ».
Feita Tention

Interview Tsadkiel Seligsen

J'ai beau être moi-même une élève de Serdaigle, je trouve certains mes camarades de Maison bien mystérieux. C'est le cas de Tsadkiel Seligsen, un Cinquième année si discret que l'on pourrait le croire méprisant et dédaigneux. Pourtant, en l'interviewant, j'ai découvert un jeune homme perspicace et sensible. Voyez plutôt.

Ophelia Twienose ▬ D'après mes souvenirs, tu es un chapeau flou. Qu'as-tu ressenti en voyant que le Choixpeau tardait à donner sa réponse ?
Tsadkiel Seligsen ▬
J’étais un peu nerveux car j’avais très envie d’aller à Serdaigle, comme mon grand-frère. Toute la famille de ma mère, les Rosier, est passée par Serpentard mais, quant à moi, je m’y refusais. A la maison, on dit que je suis un vrai Rosier, alors j’ai craint que le Choixpeau ne s’en rende compte. Il a pris quelques minutes à m’interroger et, moi, je refusais de répondre à ses questions, je pensais juste à mon frère. Il a fini par suivre mon choix, et j’en suis très satisfait. Serdaigle ne me déçoit presque jamais.

O.T ▬ Tu es garçon plutôt discret et solitaire. Qui sont tes amis à Poudlard ?
T.S ▬
Mon meilleur ami est Merlin. C’est la seule personne en qui je puisse avoir totalement confiance. C’est un rat. Nous avons une très forte connexion. Je sais toujours ce qu’il ressent, quand il a faim, quand il veut se promener, et je crois que lui aussi le sait pour moi. Il est très malin et très curieux. Il lui arrive fréquemment de s’aventurer dans le château, ce que je n’aime pas, car j’ai peur qu’il lui arrive ‘quelque chose’, c’est-à-dire qu’il meure ou qu’il soit blessé. Autrement, je m’entends aussi très bien avec Saul Funestar de Serdaigle. C’est un garçon très calme et très intelligent. Je ne sais pas si nous sommes amis mais j’apprécie fortement sa compagnie. Il fait partie du Cercle du Diadème disparu. De façon générale, je préfère lire des livres et étudier la magie que de me livrer à des activités en compagnie d’autres élèves. Les gens de mon âge sont très bruyants, ce qui me donne mal aux oreilles, et disent beaucoup de choses qui ne veulent rien dire, ce qui me donne mal à la tête. Souvent, ils veulent dire autre chose que ce qu’ils disent, et je trouve ça trop compliqué et inutile. Parfois même, ils mentent en racontant des histoires.

O.T ▬ Je te sais passionné de métamorphose. Que veux-tu faire plus tard ?
T.S ▬
À vrai dire, j’aimerais travailler au Département des Mystères, dans la Salle des Cerveaux. Je m’intéresse beaucoup aux sortilèges informulés et à la dialectique intention-parole dans le lancer des sortilèges. Pour moi, la pratique des sortilèges informulés a révélé la prédominance fondamentale de l’intention sur la parole, puisque la formulation orale y est accessoire. Pourtant, la pensée a besoin de s’articuler, c’est pourquoi la syntaxe du sortilège reste intacte, sans pour autant être énoncée. Dès lors, il paraîtrait logique de parvenir à lancer un sort tout en prononçant la formule d’un autre, si la pensée s’articule correctement et s’est suffisamment désolidarisée de la parole. C’est ma recherche actuelle. En ce qui concerne la Métamorphose, c’est bien ma matière préférée parce qu’elle est à la fois exigeante et rassurante. Le monde change perpétuellement et il est très difficile pour moi d’en prévoir les perturbations. La découverte et l’apprentissage de la Métamorphose me permettent d’y apporter une réponse adéquate par la maîtrise mon environnement direct. Sa plus haute forme est la Métamorphose humaine. Parce que l'être humain est très complexe, bien sûr, mais surtout parce que, dans ce cas précis et ce cas seulement, l'objet métamorphosé est de même nature que le sujet métamorphosant. Devenir Animagus est un projet que je compte aboutir lorsque je serai arrivé au bout des mes recherches sur les informulés et que je serai majeur. C'est pour que ça soit légal. Changé en animal, l'animal qui correspondra à mon moi profond - j'espère un rat, comme Merlin -, j'espère accéder, quand je le souhaiterai, à la tranquillité que l'effervescence du monde me refuse.

O.T ▬ J'ai cru comprendre que tu participais au spectacle de Romulus et Julieta. Qu'est-ce qui t'a donné envie d'y participer et quel est ton rôle ?
T.S ▬
C’est le Professeur McGonagall qui m’y a inscrit pour des raisons ‘pédagogiques’, c’est-à-dire qu’en tant qu’enseignante elle a jugé bon que j’y participe activement afin de m’ouvrir aux autres. Elle m’a demandé mon avis mais je n’ai pas réussi à refuser. Je ne comprends pas l’intérêt de cette pièce. Les histoires ne sont pas réelles, elles sont le fruit des élucubrations plus ou moins brillantes de l’esprit d’un auteur, c’est-à-dire les inventions d’une seule personne et non pas un ensemble de faits croisés et analysés par une collectivité de penseurs. Ce sont comme des rêves. Un rêve ne se passe pas réellement, c’est le pur produit de l’imagination. En ce qui me concerne, je me souviens de tout. C’est très éprouvant d’avoir à me souvenir d’éléments erronés. J’ai peur de finir par répondre, au cours d’Histoire de la Magie, que les Moldugu et les Crapulet étaient bien de nobles familles qui régnèrent sur Pré-au-Lard, alors qu’elles n’ont jamais existé, ou d’avoir l’image du duel entre Llirane et O’Ddraig de Gryffondor si je lis le passage de la défaite de Gellert Grindelwald par Albus Dumbledore, en 1945, dans l’Histoire de la magie moderne, alors que ça n'a rien à voir. Mon rôle dans le spectacle est assistant à la mise en scène, c’est-à-dire que j’assiste Marlene McKinnon dans sa direction de l’équipe technique et des comédiens. Je dois arriver à comprendre, sans qu’on me le demande, si on a besoin de moi. C’est très difficile. J’ai enseigné à Marlene McKinnon comment formuler une question adressée afin que notre collaboration soit plus fructueuse. Je m’intéresse particulièrement à la réalisation de la lumière et des effets spéciaux. C’est amusant d’aider Emmeline et Saul dans leur recherche, car elle demande une véritable réflexion sur l’usage de la magie, même si tout est faux-semblants.

O.T ▬ Pourrais-tu nous en dire plus sur les réunions du Cercle du Diadème disparu ? Qui y participe, qu'est-ce que vous y faites ?
T.S ▬
Ces réunions visent à échanger à propos de sujets importants, à partager le fruit de nos recherches respectives, afin d’affiner une réflexion commune et personnelle sur les théories de la Magie et, dans une moindre mesure, sur l’état du monde magique actuel. Le groupe s’est formé autour de Saul et Emmeline, c’est eux qui en ont eu l’idée et qui ont contacté les différents membres par corbillets – c’est un billet enchanté qui prend la forme d’un corbeau, ce qui est très pertinent si l’on tient compte du fait que nous sommes tous à Serdaigle et que le nom du groupe fait référence au diadème d’intelligence de Rowena Serdaigle. Le Cercle est composé de Saul Funestar et Emmeline Vance, évidemment, mais aussi de Lindsay Talbott, Arthur McLane, Mairead Aubrey et moi-même. Notre devise est la suivante : « L’esprit prêt à éclore / est de l’homme le plus grand trésor ». C’est une ‘citation direct’ au diadème de Rowena Serdaigle puisque, selon la littérature, elle y était gravée. Notre ambition est d’accéder, par la recherche et l’échange, à des sphères de compréhension plus élevées et plus larges.

Ophelia Twienose

POTINS POUDLARIENS (ET MESQUINS)

Rien que pour vous, chers lecteurs, je me suis immergée dans la foule dansante du bal. Promis, je vous dis tout ce que j'ai vu !
Qui aurait cru que la petite Glinda Crook (3ème année à Poufsouffle) se présenterait au bal en compagnie de Joseph Wilkes (4ème année à Serpentard) ? Je lui dis bien joué ! Joseph est absolument sexy et semble avoir un cerveau qui fonctionne. Quoique... En voyant sa cavalière, je me suis mise à en douter. Le couple qu'ils formaient n'a pas plu du tout à Thomas Avery. Psssst, j'ai ouïe dire que Crook avait fait l'acquisition d'un philtre d'Amortentia lors de sa dernière excursion à Pré-au-Lard...
Je félicite Olivia McMillan (4ème année à Serdaigle) ! Non seulement, elle est parvenue à se pointer au bal au bras du jeune Sirius Black (4ème année à Gryffondor), mais en plus, elle et lui ont profité d'un slow pour sortir ensemble. Quelle efficacité ! Cela ne fait pas l'unanimité.. ? James Potter (4ème année à Gryffondor) n'est pas content de voir ses deux meilleurs amis se rouler des patins. Hé, James, occupe toi plutôt de ta cavalière (Madeline O'Ddraig, 3ème année à Gryffondor), je l'ai vue en train d'essayer de se saouler seule avec du Whisky Pur Feu de bas de gamme.
Le couple du soir reste néanmoins Lyleïa Romansky (Septième année à Serpentard) et Lysandre Sirlan (Septième année à Gryffondor). Preuve qu'un amour fort est possible entre deux Maisons que tout oppose. Je les ai surpris en train de se bécoter dans une salle inutilisée. Comment ça, il ne fallait pas dire ? ...Oups !
Rien à voir avec le bal, mais, venant de source sûre, je sais qu'il se trame quelque chose entre Astrid Oorlos (Gryffondor) et Thomas Avery (Serpentard). On les aurait surpris en train de se rendre à leur rendez-vous, sourire aux lèvres. Ohoh !
Je sais que vous m'aimez, Gossip Witch

PETITES ANNONCES

Cherche désespérément un boyfriend qui ressemblerait à Sirius Black. Merci de contacter Ophelia Parkin (3ème année à Poufsouffle).

Vend cigarettes moldues pour quelques mornilles. Si intéressé(e), déposer un message dans la vieille salle B23.

Qui veut créer un groupe anti-Peeves ? Réunion prévue le 5 Juin, RDV dans la salle de repos ! Aymeric Lourdo.
Feita Tention
© Méphi.

______________________________

LA PLUME A PAPOTE
que la rumeur court...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 66


MessageSujet: Re: Édition Mai 1975 Mer 24 Mai - 13:38

Chers lecteurs,

Une information à partager ? Une envie de jouer vos langues de vipères ? Envoyez votre article à la Plume à Papote et gagnez des dragées !

Bien à vous,
Rita Skeeter

______________________________

LA PLUME A PAPOTE
que la rumeur court...


Dernière édition par La Plume à Papote le Mer 24 Mai - 15:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 514
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by wolfgang
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Édition Mai 1975 Mer 24 Mai - 14:39

C'était l'heure du petit-déjeuner dans la Grande Salle et Marlene sifflotait du bout des lèvres son air préféré de Jick Magger tout en découpant la photographie de Nobby Leach dans la Gazette. Elle avait été très triste d’apprendre que leur Ministre démissionnait car elle était contente qu’une femme dirige leur pays - surtout après un pareil drame ! - mais bon, Nobby Leach, il était pas mal non plus ... Elle avait un gros crush sur lui parce que ses idées progressistes étaient super sexy. « Ohlalala comme il est beau ! » soupirait-elle de temps en temps tandis que les lames de ses ciseaux faisaient le tour de la tête du politique. Une de ses camarades lui demanda enfin ce qu’elle faisait. « Bah un badge ! Nobby Leach au pouvoir ! ». Elle rangea précieusement la petite photo découpée entre deux pages de son manuel de métamorphoses et commença finalement la lecture du Poudlard Mag en croquant dans une tartine et en sentant de la marmelade couler entre ses doigts, ah beurk, ça poisse ! Elle leva les yeux au ciel en lisant l’article de Tsadkiel parce qu’elle était un peu jalouse que son interview occupe la place centrale et pas le sien. Est-ce que Thomas Avery lirait au moins ce qu'elle avait dit ? Elle n'avait pas pu s'empêcher de se foutre de sa tronche pour le faire passer pour un gars pro-moldus et l’observa par-dessus le papier glacé avec un petit rire. Bon, qu’il percute ou pas, elle se marrait de toute façon …

dragées:
 


Dernière édition par Marlene McKinnon le Mer 24 Mai - 19:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 291
| AVATARS / CRÉDITS : Hayden Christensen | by me
| SANG : Pur comme Prewett !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un Doxy
| PATRONUS : Un Berger Suisse
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Édition Mai 1975 Mer 24 Mai - 14:58

La Gazette du Sorcier. Ce grand et unique journal du monde sorcier sur lequel tout le monde se référait. Il y avait bien d'autres hebdomadaires, mais aucun n'était aussi complet que celui-ci et, honnêtement, j'aimais bien lire les quelques articles qui pouvaient s'y trouver. Assis sur les bancs de Gryffondor, la première page me choqua énormément. L'Inauguration au Musée des Arts et Objets moldus n'avait donc pas fonctionné. Pire, cela avait été un échec total. Je n'étais pas assez informé et ignorait un peu tout du monde politique pour me faire un avis sur la Ministre -enfin, l'ancienne Ministre du coup-, mais pour là elle avait vraiment tout foiré. Des civils étaient morts, et c'est en me remémorant le visage de Nia que je me rendis compte que j'avais été déjà au courant de cet échec complet. Sa mère y avait perdu la vie. Je soupirai. Il était grand temps que je sorte de ce château pour aller apporter mon aide au plus vite.

Je refermai le journal sans vraiment faire attention aux derniers ragots -qui ne me concernaient pas, en plus-, et sorti de table. Les cours allaient bientôt commencer.

Citation :
• Commenter à la suite d'une gazette. ▬ 3 dragées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 392
| AVATARS / CRÉDITS : Eva Green | Moi
| SANG : Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Édition Mai 1975 Jeu 25 Mai - 14:26

Je fus surprise, ce matin-là, de découvrir la démission de la Ministre Jenkins. Enfin, surprise sans vraiment l’être. Je n’étais pas la seule à vouloir son départ, même si je n’exposais pas vraiment mes opinions politiques au reste de mes collègues. Elle avait fait preuve d’un grand manque de prudence en organisant cette Inauguration. Et cela avait coûté la vie, non seulement de civils, mais aussi de braves Aurors qui avaient sacrifié leur vie pour en sauver d’autres. Il y avait aussi des blessés graves, dont je faisais partie. Je lus ensuite l’article des deux candidats. Et soupirai. La politique n’était décidément pas mon fort. L’un prônait la sécurité, l’autre la prévention chez les jeunes. Pourquoi, lorsqu’il était temps d’élire une personne, on pouvait retrouver des choses intelligentes chez tous les candidats ? Pourquoi ces deux hommes ne pouvaient-il pas collaborer ? Car augmenter le nombre d’Aurors et grossir les effectifs de la police magique était une bonne idée, mais sensibiliser les jeunes quant à une éventuelle radicalisation l’était aussi. Choisir entre l’un ou l’autre, c’était comme choisir entre le bonheur et la paix.
Je bus une dernière gorgée de mon thé et rangeai le journal dans mon tiroir. À nous deux, dossier n°2036…


Citation :
• Commenter à la suite d'une gazette. ▬ 3 dragées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 221
| AVATARS / CRÉDITS : Joseph Morgan
| SANG : Pur, petit ignorant


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Édition Mai 1975 Jeu 25 Mai - 14:37

J'arrive dans mon salon, la mine fatiguée. Je me suis encore endormi dans mon laboratoire. Cela ne change pas des jours habituels. Parfois, je me demande à quoi me sert mon lit. J'essaie d'essuyer d'un geste de la main la trace sur ma joue que la table a laissé lorsque mon visage s'est posé dessus. D'un coin de l’œil, je vois quelque chose dépasser de sous ma porte et un grognement imperceptible sort du fond de ma gorge. Les journaux britanniques sont une ordure. En me grattant le bas du dos, je me penche pour ramasser ces petites feuilles sans intérêt et les déplie pour voir si quelque chose pourrait sortir de l'ordinaire. Une démission de la Ministre. Bien. Elle n'était pas compétente, de toute manière. Et de sang-mêlé, qui plus est. Je ne jette même pas un regard au reste du journal que je jette non loin de moi. Qu'il pourrisse dans les flammes de ma cheminée.


Citation :
• Commenter à la suite d'une gazette ▬ 3 dragées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 384
| AVATARS / CRÉDITS : Gemma Arterton | psychozee
| SANG : Toujours Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi, ruinée
| PATRONUS : Un puma
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Édition Mai 1975 Sam 27 Mai - 12:22

Astrid était en train d'étaler délicatement de la confiture de figue sur une tartine déjà beurrée. Le petit-dej était le repas le plus important de la journée, non ? Son exemplaire de la Gazette du Sorcier pourrissait à côté d'elle, mais elle attendait d'avoir finit son oeuvre pour la fourrer dans sa bouche et lire avec ses deux mains le journal. Pourtant, aussi concentrée était-elle sur sa tache, elle sentait quelques regards amusés se tourner vers elle et même pire ! Un doigt qui se pointait dans sa direction. Rouge de colère elle regarda d'un air mauvais le Poufsouffle qui se permettait de la juger publiquement. Elle lâcha sa tartine sans cérémonie, et ouvrit la Gazette, agacée au possible de devoir reporter son repas.
L'article sur l'Inauguration lui fit de la peine, beaucoup de peine. Ce musée partait d'une bonne intention. Mais elle se doutait bien que si des murmures passaient sur elle, c'est que quelques mots devaient lui être dédiés dans le journal. Ou sur son père, peut-être ? De prime abord, elle ne vit que l'article immense dédié à Tsadkiel. Puis elle promena ses yeux sombres sur les petites colonnes et... "NOM D'UNE BAGUETTE DE SUREAU !" s'exclama-t-elle. Elle devînt rouge pivoine en se tournant autour d'elle pour voir des rires amusés. En soi, ce n'était pas dramatique. Mais Astrid avait la facheuse tendance à en faire des caisses alors bon...
Elle abandonna sa tartine et sortie de la Grande Salle en même temps que Fabian qu'elle ne calcula même pas.
Comment la "journaliste" de Poudlard Mag pouvait-elle être au courant ? Qui avait lâché le morceau ? Astrid avait terriblement chaud. Pour se rafraîchir, elle sortie dans le parc. Tant pis pour les cours, elle arrivera en retard.



Dragées:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 428
| AVATARS / CRÉDITS : Colin Farrell by MARTYR
| SANG : Mon nom parle pour lui-même.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Une panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Édition Mai 1975 Sam 27 Mai - 13:23

Nuit blanche.
Comme souvent.
Basil était arrivé tôt au Ministère, plus tôt que l'heure inscrite sur son contrat, en tout cas. Depuis un peu plus de deux heures il rédigeait des lettres. Trois en anglais, deux en allemand, cinq en espagnol. Et dans la journée il avait un rendez-vous avec un intermédiaire. Journée chargée. Il s'était fait apparaître un café au bout de la quatrième lettre écrite. C'est une fois qu'il l'eut finit que le journal de la journée fit son apparition. Le bureaucrate paya le hibou qui consentit alors à lâcher la Gazette.
Désireux de faire une pause, il s'en saisit et l'ouvrit pour parcourir les nouvelles du jour. Jenkins démissionnait. Basil eut un rire cynique. Il détestait cette femme depuis des années. S'il avait trouvé son implication au musée intéressante, c'était de sa faute s'il y avait eut des morts et s'il avait finis dans un lit d'hôpital. Il se remettait à peine de ses blessures, mais cette nouvelle venait égayer sa journée et lui donnait un regain d'énergie. Cela faisait quelques temps que des rumeurs couraient au Ministère et il était sincèrement ravi qu'elles soient vraies. Puisse son successeur faire mieux qu'elle.
C'est avec un sourire aux lèvres qu'il rangea le journal sans même lire le reste, il le jeta sur une étagère à côté de lui et sortit un parchemin pour continuer son travail.


Dragées:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 285
| AVATARS / CRÉDITS : Iwan Rheon | killer from gainsboro
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Cassandra Rosier
| PATRONUS : Une Orque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Édition Mai 1975 Ven 2 Juin - 20:41

Le bruit courrait au château qu’un grave incident était survenu lors de l’inauguration du musée des objets moldus. Rosier n’était pas un fervent lecteur de la Gazette - il était déjà suffisamment lassé par les discussions sur la politique lors des dîners de famille sans en plus avoir besoin de lire un torchon au petit-déjeuner ! - mais il emprunta pourtant ce matin-là le numéro de l’un de ses camarades. Il chercha l’article qui l’intéressait et interrompit sa lecture à la première phrase. Une inauguration attendue depuis plusieurs mois ? Ah bon ? Qui visitait ce lieu sérieusement ? Le gouvernement aurait dû se réjouir car cela faisait plus de publicités au lieu qu’il n’en méritait. C’est que Evan imaginait bien la plus stupide de ses cousines allait coller son nez aux vitrines en s'extasiant avec ses copines devant des brosses à chiotte ... Il feuilleta les fines pages à la recherche de photos de sang mêlés et autre pro-moldus pour se moquer de leur stupide faciès paniqué mais ne trouva rien et soupira en reposant le journal. Il se marrerait sans doute davantage devant Pure Blood, il faudrait qu’il pense à demander à Avery son magazine. Dans cette attente, il versa de l’eau chaude sur son sachet de thé pour se réveiller.

dragées:
 


Dernière édition par Evan Rosier le Lun 12 Juin - 17:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 293
| AVATARS / CRÉDITS : William Moseley | Eledhwen
| SANG : ⊰ Mêlé sur de nombreuses générations.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Subir le doloris
| PATRONUS : Un rat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Édition Mai 1975 Dim 4 Juin - 15:38

Peter se réveillait tout doucement en buvant un grand bol de chocolat chaud. Il avait encore les yeux plissés parce que la luminosité du printemps aveuglait ses yeux encore habitués à l’obscurité du dortoir. Un groupe de filles occupées à rigoler à sa droite lui indiqua finalement que cette matinée était différente. Mais bien sûr, le nouveau magazine de leur école était sorti ! Il s’empara d’un numéro qui traînait et le serra contre son nez pour que personne ne remarque qu’il lisait la rubrique de Gossip Witch car c’était un vrai plaisir coupable. Oh non, sa commère préférée revenait sur le bal et il craignait que ça jette de l’huile sur le feu de l’amitié de ses deux meilleurs copains ! Faire partie du quatuor était la meilleur chose qui lui soit arrivée et il ne voulait pas que la bande explose comme son groupe préféré à cause d'une fille comme Nono Yoko ! Il se leva finalement en faisant grincer sa chaise contre le plancher et dans un élan de motivation - suffisamment rare pour le souligner - commença à récupérer tous les magazines pour que les deux autres maraudeurs ne tombent pas dessus !

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

CAPITAINE SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 369
| AVATARS / CRÉDITS : Kirsten Zellers (c) Tamagra
| SANG : Sang-Pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Occamy
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Édition Mai 1975 Jeu 8 Juin - 9:16

Si elle avait pu, jamais elle ne se serait levée ce matin-là. La nouvelle avait été dure à encaisser, et elle aurait voulu que l'auror qui s'était présenté à Poudlard dans le but de la voir quelques semaines plus tôt ne ce soit jamais présenté. Elle n'était pas la seule. Beaucoup d'autres avait perdu un père, une mère, un enfant, un soutien : une famille. Ils étaient tous comme elle, et elle devait rester forte au-delà du journal quelle tenait dans les mains. Elle avait décidé que cette fois, elle n'abandonnerait pas, malgré son visage dévasté, elle devait rester digne.

Elle continua sa lecture, et elle ne comprenait pas. Sa mère avait donné sa vie pour protéger cette saleté de Ministre. Elle et bien d'autres s'étaient sacrifiés pour que cette idéaliste reste en vie, résultat : Des civils ? Morts. Bléssés. Des Aurors ? Morts. Bléssés. Le Premier Ministre moldu qui n'avait rien demandé ? Mort. La Ministre ? Démissione.
"Bon débarras..."
Et elle ferma ce ramassis de ragots pour terminer son petit déjeuner, non sans avoir lancer un sourire rassurant à son aimé ainsi qu'à son cousin.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 686
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Manon ♥
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Édition Mai 1975 Sam 10 Juin - 22:21

Oh, tu as vu !

Luzia, la tête dans ses tartines, tentait vainement de rester réveillée. La veille, elle avait eu l'idée de suivre Prewett qui lui avait fait découvrir un des passages secrets du château. Si la jeune fille avait eu hâte de le dire à Hazel, là voilà qui était rattrapée par son manque de sommeil...
Hazel, assise à côté d'elle, lisait avec enthousiasme la gazette qui venait d'arriver, et à laquelle Luzia n'avait pas eu le courage de jeter un œil.
L'article sur Marlene est paru !

PLOP. L'Espagnole se redressa. Le fameux article ! Marlene ne cessait de pérorer à ce sujet depuis que Ophelia Twienose l'avait interviewée.
Luzia se colla à Hazel et toutes deux dévorèrent l'article, lisant à haute voix les phrases qui les émerveillaient ou qui les faisaient rire.
Loca, souffla Luzia.

Mais elle se tourna vers la table des Rouges et adressa un thumbs up à sa facétieuse copine.

Citation :
Commenter à la suite d'une gazette ▬ 3 dragées

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 238
| AVATARS / CRÉDITS : Valentina Zenere (c) xMcFlurry.
| SANG : Vous vous fichez de moi ? J'ai vraiment besoin de préciser ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père.
| PATRONUS : Un Renard.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Édition Mai 1975 Mar 27 Juin - 23:22

La jeune fille s'était assise à la table des Serpentards, aux côtés de son meilleur ami, plus tard qu'à son habitude ce matin-là et il s'avérait que l'excitation était à son comble. Pourquoi ? Son frère lui avait envoyé une lettre et elle se doutait bien que l'un des article était dédié à l'épuration du lieu qui n'aurait pas dû ouvrir ses portes. Elle passa en revue à toute allure les article de la Gazette, elle ne pu contenir le sourire moqueur et satisfait naissant sur son visage lorsqu'elle lu la démission de la sang-mêlée. Bon débarras, elle ne servait à rien de toute manière. Son regard s'arrêta une dernière fois sur l'article concernant Leach, son père avait tout fait pour le mettre à la porte et voilà qu'il revenait ? Les choses allaient décidément bouger avant les élections, elle passa la Gazette à son ami pour s'emparer  du Poudlard Mag', le plus gros ramassis de connerie qui existe, se dit-elle buvant une gorgée de son thé. Jusqu'à ce que son regard tombe sur...
«C'est quoi ce délire ! » dit-elle d'un ton qui en ferait frissonner plus d'un. Elle déchira le morceau concernant la Bouffondor et Thomas et griffonna dessus.
« Ce soir, la salle inutilisée des cachots. 22h00. Il va falloir qu'on parle. L.M »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Édition Mai 1975

Revenir en haut Aller en bas

Édition Mai 1975

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Édition Mai 1975
» Expédition vers le Harad.
» Nouvelle édition du Hobbit
» Warhammer troisième édition
» News édition Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Balade à Londres :: 
La Gazette du Sorcier
-