La plume à papote



 
GRYFFONDOR : 1168 pts | POUFSOUFFLE : 931 pts | SERDAIGLE : 642 pts | SERPENTARD : 606 pts
Venez découvrir et commenter la Gazette de Mai 1975, ici !

Partagez|

Balayons les restes de notre relation | NELL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 141
| AVATARS / CRÉDITS : Iwan Rheon | avengedinchains
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Cassandra Rosier
| PATRONUS : Orque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Balayons les restes de notre relation | NELL Lun 12 Juin - 16:24

Les rayons du soleil qui éclairaient par faisceaux les poussiéreuses salles de classe du château rappelaient chaque jour aux élèves la fin imminente de l’année scolaire. Et Evan se surprenait comme nombre de ses camarades à lever le nez de ses parchemins pour observer le parc et les lointaines tribunes du terrain de quidditch au dehors. Il avait beau être un jeune homme relativement studieux, il ne passerait pas ses ASPIC avant l’année prochaine et se désintéressait aisément aux propos de ses professeurs ces derniers jours. Il n’avait qu’une seule envie avant de quitter le château, c’était d’enfourcher de nouveau son balais pour fendre l’air écossais. Le plaisir de voler sur un balais et la chaleur de la compétition lui avaient en effet été dérobés en début d’année par la très farouche Nell Conway. Pour se venger de son comportement de goujat - elle ne s’attendait quand même pas à ce qu’il lui envoie un hibou après la nuit qu’ils avaient partagé pendant les vacances ? - la jeune fille prétendue érudite n’avait pas trouvé plus brillante idée que de le désarçonner pendant le deuxième match de la saison qui opposait l’équipe des Serpentards à l’équipe des Serdaigles. Suite à une très mauvaise chute et malgré les meilleurs soins de leur infirmière, l’héritier Rosier n’avait participé à aucun autre match de sa maison. Sa convalescence ne l’avait pas aidée à retrouver son ancien niveau et il redoutait le match qui l'opposerait bientôt aux blaireaux. Alors les prochaines vacances d’été ? Il comptait bien les mettre à profit pour s’entraîner au quidditch plutôt qu’à séduire une fille trop jolie pour ne pas être tarée.

Il s’était levé tôt ce matin là et avait souri fièrement en empoignant le manche de son nouveau balais de la marque Nimbus qui s’était récemment imposée dans toutes les compétitions. La plupart des élèves du château dormaient encore et il appréciait voir les couloirs et le parc du château  habituellement agités vides de toute âme en dehors de la sienne. Il avait revêtu sa tenue d’entraînement et tenait son nouveau jouet sur l’épaule. Il avança jusqu’au centre du terrain uniquement traversé par une brise légère. L'appel du ciel et sa quiétude furent brisé par un claquement de porte. Il fronça les sourcils pour distinguer sous la pénombre des gradins l'élève qui avait eu la même idée que lui ce matin et se fendit finalement d’un large sourire en reconnaissant la flamboyante chevelure de son ancienne petite amie. Elle tenait à sa main une vieille relique - entendez par là un balais de l’école - et son rire goguenard résonna finalement sur le terrain. « Je crois que les elfes ont déjà nettoyé les gradins, tu peux reposer ton balais … » se moqua-t-il en appuyant bien sur le dernier mot pour sous-entendre qu’elle ne décollerait jamais du gazon assise sur son vieux morceau de bois. Après le match où Nell l’avait littéralement émasculé, Evan avait envoyé deux des sbires de sa maison casser le balais de la jeune fille qui était depuis réduite à utiliser les vieux modèles de leur école. « Debout ! » fanfaronna-t-il à l’adresse de son rutilant Nimbus 1500 qui lui sauta instinctivement dans la main.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 32
| AVATARS / CRÉDITS : Lily Colins
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: Balayons les restes de notre relation | NELL Jeu 15 Juin - 0:04

Cher Journal,

Les vacances approchent enfin. Dans le château, les élèves sont plus détendus, enfin sauf les dernières années qui, eux, sont un peu trop tendus. Je suis allé à la bibliothèque hier et je n’avais jamais vu autant de monde d’un seul coup ! Je rigole maintenant mais je ferais moins la maline l’année prochaine …
Mais pour l’instant : place à la détente !
ByBy J
PS : Joyeux anniversaire Maman


J’avais mal dormis cette nuit, me tournant et retournant dans mon lit en essayant de ne pas réveiller mes camarades de dortoirs. Aux premières lueurs de l’aube je m’étais glissée hors du dortoir pour aller courir dans le parc du château encore désert à cette heure.

J’enchaine les foulées le long des sentiers jusqu’à atteindre le lac où je me pose un instant. J’aime vraiment la quiétude de ce lieu le matin : je n’entends pas le brouhaha matinale du château, ni les couverts qui s’entrechoque et encore moins les tableaux qui parlent, le plus souvent entre eux et très fort. Je ne m’attarde pas beaucoup le long du lac et remonte à petites foulées vers le château. Mêmes si, à cette époque de l’année, les cours sont de plus en plus légers, je dois y être présente.  Sur le chemin je pensais à ce Pouffsoufle qui m’a draguée hier dans le couloir du 3ème étage … il était vraiment pas mal … je devrais le revoir quand même.

Perdue dans mes pensées je ne vis pas tout de suite que mes pas me menaient non pas au château mais dans la direction du terrain de Quidditch : depuis que mon balais avait été cassé par ces brutes de Serpentard, j’avais eu un peu plus de mal à assurer lors des matchs et avais pris moins de plaisir à voler. Un petit tour dans les airs ne me ferais pas de mal … Juste un petit tour avant que tous le monde ne se lève.

Je me glisse donc dans les gradins et emprunte un des balais de l’école, non sans arroser d’insultes ces idiots de serpents. Je tiens à rester discrète pour pouvoir me détendre en toute quiétude mais lorsque je sors et referme la porte, j’entends un rire. CE rire. Celui que je ne veux pas entendre. Je ne me retourne pas : peut être que si je ne me retourne pas, il ne sera plus là. Peut être que c’est un sort, une illusion. « Je crois que les elfes ont déjà nettoyé les gradins, tu peux reposer ton balais … ». Hé bien non, ce n’est pas une illusion alors je me retrouve pour faire face au Vert et Argent dont j’ai envie de casser la figure.

« Debout ! » Je désespère. Est-il vraiment en train de fanfaronner devant moi ? Je sais que la famille Rosier possède un capital plus gros que le mien mais de là à venir juste pour me montr… Mais c’est le Nimbus 1500 ? Ok, là je suis jalouse. Je ne lui avouerais clairement pour rien au monde mais je suis jalouse de son nouveau balais. « Qu’es ce que tu fait là ? ». Oui, j’applique la tactique du « attaque la première » on ne sait jamais : sur un malentendu ça peut marcher ! « Tu sais bien que même toi avec ce nimbus et moi avec ce balais, je suis toujours en mesure de botter tes jolies fesses ».  C’est un défi. Je le sais. Il le sait aussi. Reste à savoir ce qu’on va faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 141
| AVATARS / CRÉDITS : Iwan Rheon | avengedinchains
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Cassandra Rosier
| PATRONUS : Orque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Balayons les restes de notre relation | NELL Dim 18 Juin - 16:02

On pouvait retirer beaucoup de choses à Nell - à commencer par ses vêtements se rappela l’héritier Rosier avec un sourire distrait tandis qu’elle se risquait à l’approcher - mais sûrement pas son caractère féroce. Elle lui avait appris à se méfier des joueuses de quidditch et l’adolescent s’était promis de rester loin de cette race de filles depuis leur désastreuse rencontre plus que sportive en ce début d’année. Il ne trouvait pour dire vrai pas l’aiglonne moins godiche qu’une autre de ses anciennes conquêtes mais elle avait malgré tout le pouvoir de gâter son second loisir favori auquel il comptait bien s’adonner ce matin-là. Aussi quand elle l’interrogea sur sa présence matinale il retint une réponse sarcastique - car il n’avait pas vraiment l’air de faire autre chose que de s’entraîner, si ? - et lui préféra une inhabituelle réponse honnête. Il espérait qu’elle le laisserait tranquille. « Je m’entraîne. J’ai une coupe à gagner l’année prochaine … ». Evan n’avait en effet pu assister qu’à deux matchs sur trois cette année à cause de ses blessures et il ne comptait pas en manquer un seul lors de sa dernière année à l’école. Il n’avait de plus aucun désir de s’orienter vers des études supérieures de magie et n’écartait pas la possibilité de postuler dans une petite équipe de leur pays telle que les Faucons de Falmouth. Mais cela, il se garda bien de le lui dire. C’est que cette équipe était réputée pour son jeu particulièrement agressif et il aurait été bien vexé de se faire voler une prestigieuse place de poursuiveur dans l’équipe par la midinette en colère …

Il enfourcha son balais avec un sourire diablement amusé tandis qu’elle se risquait à le provoquer - quelle tristesse qu’elle n’ait pas un second balais qu’il puisse briser ! - et ne se fit pas attendre pour lui démontrer l’agressivité de son jeu. Il fonça vers elle en la fixant de son regard prédateur et ne caressa le manche de son balais qu’au dernier moment pour dévier de sa trajectoire. Il avait senti la tête de son balais lui frôler les cheveux et rit de constater qu’il l’avait ébouriffée avant de revenir finalement sur lui-même pour s’arrêter quelques mètres au dessus de la jeune fille. « T’as de la chance que le Nimbus 1500 soit beaucoup plus sensible que mon dernier balais … » confessa-t-il amusé le risque qu’il avait volontairement pris de lui arracher littéralement son crâne sourire du visage. C’était la première fois qu’il essayait cette marque de balais - encore nouvelle sur le marché par rapport aux nombreuses autres - et il appréciait sa fluidité. Il avait l’agréable impression que le balais anticipait ses mouvements et ses freinages secs promettaient de surcroit de beaux arrêts pour envoyer le souaffle à travers les anneaux. Il tourna plus doucement autour d’elle comme un vautour autour de sa proie et lui adressa son sourire le plus cajoleur pour l’amadouer. « Si tu es si sûre de gagner, que dirais-tu d’élever les enjeux, Conway ? Tu gagnes et tu fais ce que tu veux de mes jolies fesses ! Je gagne et je fais ce que je veux des tiennes … ». Le sourire suggestif qu’il lui lança ne laissait que peu de place à l’interprétation de ses pensées mais il ne put pourtant s’empêcher de les expliciter. Il se pencha finalement vers le manche de son balais pour se retrouver à son bas niveau. « Tu n’as plus grand chose à perdre depuis que je t’ai pris ta dignité, si ? » la questionna-t-il sans ne plus pouvoir retenir son pire rire de salaud. Evan était aussi mielleux avec les filles derrière lesquelles il courrait que impitoyable avec celles qui avaient succombé à ses charmes. C’est qu’il aimait enchaîner les conquêtes et découvrir sans cesse des nouvelles femmes alors il ne s’embêtait pas vraiment à ménager ses exs aussi délicieux puissent être les souvenirs qu’il conservait de certaines d’entre elles.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Balayons les restes de notre relation | NELL

Revenir en haut Aller en bas

Balayons les restes de notre relation | NELL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» AIDAN △ - Chéri, notre relation manque de piquant ! - Bah... bouffe un cactus.
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Notre alimentation
» 'BillClinton,otez-vous de notre soleil'UN TEXTE QUI CHATOUILLE LES PLEURNICHEURS
» Relation entre Haiti et Saint Domingue :Point de vue d'un américain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: L'extérieur :: Le terrain de Quidditch-