C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

Toute demande a un prix ▲ LYS MALEFOY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 221
| AVATARS / CRÉDITS : Joseph Morgan
| SANG : Pur, petit ignorant


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Toute demande a un prix ▲ LYS MALEFOY Ven 30 Juin - 23:36


Février 1973, 10h03

J’ouvre un œil. Le soleil est caché par les nuages et les rayons qui s’en dégagent sont à peine perceptibles. Il ne fait pas beau. Comme d’habitude, j’ai envie de dire. Presque trois ans que je suis ici. Trois ans c’est court, mais paradoxalement, c’est très long. Surtout pour les américains comme moi. Je suis allongé sur mon lit, les jambes croisées, les bras sous ma tête et mon regard fixant le plafond. Il serait peut-être temps que je me lève. Je soupire. Les rayons de soleil qui pénètrent dans ma chambre par ma fenêtre semblent me narguer. Allez-vous en, bon sang… Et laissez-moi dans l’obscurité. Je soupire de nouveau. Il se fait tard, lève-toi Allister.
J’émets un petit râlement et me décide finalement à me lever. Rapidement, j’enfile une tenue un peu plus correcte qu’un simple pyjama gris et sors de ma chambre pour me diriger vers la cuisine. Un petit café pour bien commencer la journée. Par Morgane, au grand jamais ne me présentez du thé. Je ne suis pas un british, moi. On ne mélange pas les torchons et les serviettes, voyons… Je me passe une main dans les cheveux et prends la direction de mon laboratoire situé à l’étage inférieur. Ma boutique ouvre à 10h30, il serait dommage de rater l’ouverture. Je prends bien soin de refermer derrière moi et descends ces escaliers en bois dont les marches grincent. L’architecture sorcière britannique n’est pas la même qu’aux États-Unis, visiblement. Cela m’a toujours exaspéré au plus haut point. Mais peu importe.

Je pousse la porte qui me permet d’accéder au comptoir, bois une gorgée de mon café chaud et pose la tasse devant moi. J’ai à peine le temps de m’asseoir sur mon tabouret qu’une personne rentre. Je lève immédiatement la tête. Oh… Mon sourire s’éclaire en un sourire et je me relève de nouveau pour faire face à la jolie jeune fille qui vient d’arriver. Elle est seule, et je la connais très bien.

« Lys ! Quelle joie de te voir. Tu es venue sans ta mère ? Comment vas-tu ? »

La demoiselle Malefoy. La question que je lui pose n’est pas très surprenante. Souvent accompagné de sa mère en raison de son jeune âge, la voir seule est synonyme de quelque chose d’important. Ou bien elle a simplement envie de défier l’autorité parentale. La crise d’adolescence, c’est quelque chose…

Nymeria. Double jeu.


Citation :
Sans le nom du personnage - 2 dragées
Ouvrir un Sujet - 2 dragées
Faire un Sujet flashback - 2 dragées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 220
| AVATARS / CRÉDITS : Valentina Zenere (c) xMcFlurry.
| SANG : Vous vous fichez de moi ? J'ai vraiment besoin de préciser ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père.
| PATRONUS : Un Renard.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Toute demande a un prix ▲ LYS MALEFOY Dim 2 Juil - 3:04





Toute demande à un prix

Février 1973, 10h03

Le mois de Février, était certainement celui que la jeune anglaise préférait le plus, cause étant que son père était occupé au possible durant cette période et ce, chaque année. Pourtant, cette année était différente des autres. Non pas que son père aurait moins de travail, certainement pas. Mais la jeune l'était, elle avait grandi et avait commencé à se forger ses propres opinions et à prendre ses propres décisions pour le meilleur et jamais pour le pire. Après tout, elle était une Malefoy, chacun de ses actes étaient forcément bon et supérieur à ceux des autres, toujours.
Lorsqu'elle s'était couchée la veille, elle avait pris une décision, cette qui pourrait peut-être changer beaucoup choses, mais elle était plus mûre que les jeunes de son âge, et sa mère le savait parfaitement, et par finalité ne s'y était opposée. Et ce fut le lendemain, aussi hautaine qu'elle pouvait l'être pour une jeune fille de presque treize ans, qu'elle avait exigé son manteau à Dobby, l'elfe de maison servant sa famille, et avait demandé qu'il l'escorte dans l'Allée des Embrumes. Lorsqu'elle arriva devant la boutique qui attirait son attention depuis quelques années déjà, elle demanda à l'Elfe de l'attendre à l'extérieur, jusqu'à ce qu'elle ait terminé, puis elle poussa la porte. L'odeur si emblématique du lieu, l'assailli dès qu'elle eut poussé la porte de sa boutique, cela faisait maintenant cinq ans qu'elle fréquentait cette boutique avec sa mère, elle en connaissait chaque recoin, la place de chaque objet et encore mieux le propriétaire qui siégeait derrière le comptoir, lui souriant à sa manière. « Lys ! Quelle joie de te voir. Tu es venue sans ta mère ? Comment vas-tu ? » lui dit-il.

Wyatt Allister, potionniste à son actif et créateur de poisons pour les intimes. En cinq ans, il était devenu un allié de la famille et échangeait régulièrement avec sa mère sur les effets de tel ou tel ingrédient ou de telle ou telle potion. Il était certainement l'une des seules personnes qu'elle "admirait", au monde. Et c'était pour cela qu'elle venait le voir aujourd'hui, après tout on ne la changerait jamais, quand elle voulait quelque chose, elle savait se montrer très commerciale. « Mr. Allister. Tout le plaisir de vous voir est pour moi ! » dit-elle souriante. « Je ne vais on ne peut plus mieux et vous ? ». Elle laissa un temps, le temps qu'il réponde. Tout deux savait très bien que le regard qu'elle lui avait adressé à l'instant, signifiait qu'il était temps que les formalités s'achèvent. Tout comme il avait compris qu'elle n'était pas arrivée par le plus grand des hasards, elle explicita sa demande. « Elle vous passe cependant le bonjour. Mais en effet, si je suis ici, c'est pour tout autre chose. » dit-elle en lui lançant l'un des sourires Malefoyiens dont elle avait le plus grand secret.

Trêve de plaisanteries, il fallait entrer dans le vif du sujet.

by tris


Dragées:
 


Dernière édition par Lys Malefoy le Lun 4 Sep - 0:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 221
| AVATARS / CRÉDITS : Joseph Morgan
| SANG : Pur, petit ignorant


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Toute demande a un prix ▲ LYS MALEFOY Dim 9 Juil - 2:06

La famille Malefoy est une famille particulière à mes yeux. Authentique et inévitable, mais surtout célèbre et riche. De plus, elle rengorge de très bons potionistes et ce n’est pas négligeable. Surtout lorsque l’on sait la renommée que possèdent les Allister aux États-Unis. Je me suis d’ailleurs empressé de communiquer le nom des Malefoy à mes parents afin qu’ils puissent décider d’une éventuelle alliance. Alliance idéologique, j’entends bien. Nous ne sommes pas vraiment d’accord avec les mariages arrangés. Disons qu’ils sont mi-arrangé mi-consentants. Ce n’est pas vraiment la même chose qu’un mariage forcé. Par exemple, ma tante Desirae a bien épousé ce sorcier de la famille Fawkes par amour, tout simplement. Tant que les membres de notre communauté ne font pas déshonneur à notre nom et à notre sang… Tout nous convient. Même s’il faut quand-même remplir certains critères.

Mon sourire s’élargit à la vue de la belle demoiselle qui se tient devant moi sans aile maternelle à ses côtés. Sa présence ici doit être de la plus haute importance pour qu’elle se déplace sans sa mère. Je m’empresse alors de contourner mon comptoir afin de me tenir devant la jeune fille. Jeune fille qui n’en a que treize, rappelez-vous. Mais c’est un peu comme si je l’avais vu grandir.

« Je ne vais on ne peut plus mieux et vous ? »

Et toute polie, en plus de ça. Cela se voit qu’elle possède une éducation digne des sang-pur. Une attitude droite, fière et noble. Peut-être même un peu trop mature pour son âge. Mais nous ne formons pas des gamins et des abrutis, loin de là. Tous nos rejetons sont dignes de notre héritage. Ou presque. Les traîtres à leur sang, à mes yeux, ne sont pas pardonnables. La cruauté ne doit avoir aucune limite.

« Très bien, je te remercie. »

Lys est plus jeune que moi et je la connais bien, il est donc normal que je la tutoie. En revanche, elle, continue de me vouvoyer. Après tout, la Serpentard me doit bien ce respect-là. Je me souviens encore du moment où elle m’a rencontré pour la première fois. Elle ne devait pas avoir plus de 8 ans, et ses yeux brillaient déjà d’une lueur d’excitation et d’admiration. Lueur qui a fini par avoir une teinte normale mais qui n’a jamais quitté son regard.

« Elle vous passe cependant le bonjour. Mais en effet, si je suis ici, c'est pour tout autre chose. »

Tiens ? De quoi la jeune Malefoy veut-elle me parler ? À propos de son frère ? Sûrement pas. Elle en parle rarement lorsqu’elle met un pied ici. Cela concerne certainement les potions. Je sais que la vert et argent possède un talent pour cet art, et j’en suis plus que satisfait. Même si je reste le maître, ne plaisantons pas là-dessus. Je cale mon dos sur le rebord du comptoir et croise les bras en la regardant attentivement.

« Je suis tout à toi. Dis-moi. »

Et je pense que je ne vais pas être déçu…

Nymeria. Double jeu.


Citation :
Sans le nom du personnage - 2 dragées
500 mots - 2 dragées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 220
| AVATARS / CRÉDITS : Valentina Zenere (c) xMcFlurry.
| SANG : Vous vous fichez de moi ? J'ai vraiment besoin de préciser ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père.
| PATRONUS : Un Renard.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Toute demande a un prix ▲ LYS MALEFOY Dim 9 Juil - 18:35





Toute demande à un prix

Février 1973, 10h03

La jeune fille était aussi à l’aise avec le Allister qu’avec son frère ainé, bon ce n’était pas une relation aussi fusionnelle certes, mais c’était certainement ce qui s’en rapprochait le plus malgré les vouvoiement qu’elle lui adressait. Il était son aîné, venant d’une famille respectable, mais ce qui faisait pencher la balance était certainement le fait qu’il soit un maître dans l’art potions, et encore plus des poisons. Il faudrait être aveugle pour ne pas s’en rendre compte.  C’était pour cela qu’elle était là alors qu’elle devrait être enfermée dans sa chambre à apprendre un énième livre sur l’art de la manipulation. Mais aujourd’hui, elle savait que celui qui se tenait en face d’elle était plus qu’elle dans cet art, elle ne se risquerait pas à cela. Pas pour l’instant. Si elle était désireuse d’arriver au sommet, elle savait reconnaître ses faiblesses et encore plus ceux lui étant supérieur. Il n’y avait qu’en admettant cela qu’elle pourrait se dresser là où elle l’envisageait.

Elle lui serra la main lorsqu’il sortit de derrière son comptoir avant d’échanger les salutations de circonstances. La blonde savait que sa présence intriguait Wyatt, elle n’était jamais venu inutilement et encore moins sans sa mère, jamais. Et elle voyait dans ses yeux qu’il savait qu’elle ne parlait pas à la légère en ouvrant la bouche pour transmettre une requête. S’attendrait-il à ce qu’elle lui demande de faire parti de l’écurie ? Sa réaction lui montrerait.

« Je suis tout à toi. Dis moi. » lui répondit-il avec prestance, s’accoudant au comptoir. Il avait tout d’un Sang-Pur, elle le reconnaissait ; en même temps même un cracmol pouvait s’en rendre compte. Il dégageait quelque chose de fort. Mais il était temps.
La discussion sérieuse était lancée, il allait falloir qu’elle soit convaincante. Elle avait entendu beaucoup d’autres se lamenter face à l’échec de leur tentative. Elle restait sceptique, mais n’avait pourtant pas de doute face à sa réussite certaine. Elle était une Malefoy, une Sang-Pure et elle avait beau avoir treize ans, elle savait manier les potions comme peu d’autres à son âge. Et il le savait.
« Je veux apprendre à les manier. Je veux surpasserais autres. » déclara-t-elle en montrant les flacons mortels reposant sur le comptoir, la blonde était certainement l’une des personnes les plus ambitieuse des Serpentards. Thomas était un soutien mais il ne lui permettrait pas d’accéder à son but. Elle voyait au regard de son aîné, qu’il ne suffirait pas de lui demander pour qu’il accepte, elle sentait  que cette discussion durerait un certain temps. Mais elle arriverait à un accord, peu importe ce qu’elle devrait faire.
« Vous savez manier les potions comme peu en Angleterre, tout comme en Amérique. » dit-elle comme s’il s’agissait d’une évidence « Je ne pouvais donc pas me permettre de m’adresser à un autre que vous même. » ajouta-elle à regret, cela lui faisait mal de l’avouer, mais elle, une Malefoy, avait besoin de l’aide d’une tiers personne.
« Accepteriez-vous de m’apprendre, Mr. Allister ? » fit-elle, comme une joueuse lançant un pari.

Il fallait encore qu’elle arrive à conclure le pari, elle savait plus que tout autre, que tout avait un prix.


by tris


Dragées:
 


Dernière édition par Lys Malefoy le Lun 4 Sep - 1:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 221
| AVATARS / CRÉDITS : Joseph Morgan
| SANG : Pur, petit ignorant


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Toute demande a un prix ▲ LYS MALEFOY Ven 14 Juil - 17:15

Les Malefoy doivent être la seule famille pour qui j’ai vraiment du respect. Les autres Anglais sont tellement pathétiques, bien loin du charisme américain que je représente dans leur misérable pays. De plus, cette terre est souillée par grand nombre de sang-mêlé et de traîtres à leur sang. Cette Raven Fawkes, qui porte pourtant un nom prestigieux puisque le reste de sa famille se trouve aux États-Unis, ou alors ce Kierán Graves avec un aïeul moldu… Tous des incapables. Mais je ne m’attendais pas à mieux, de toute manière, j’ai été mis au courant bien avant mon arrivée ici que l’Angleterre n’était pas un endroit prestigieux. Il y a, évidemment, quelques personnes qui sortent du lot, mais rien de bien grandiose. La plupart sont tellement faciles à manipuler que cela devient un jeu d’enfant.

Je fais face à la jeune fille face à moi, la dernière des Malefoy. Elle se tient droite et fière, digne de l’éducation qu’elle a reçu. Je n’en attends pas moins de Lys et elle est peut-être l’une des personnes qui a mon estime. Une si jeune sorcière avec autant de cruauté dans son cœur… Cela me plaît. Et je sens que je peux lui apporter ce dont elle a besoin. Mon interlocutrice pointe alors du doigt quelques flacons qui sont exposés à ma droite. Mais je ne suis pas sa main du regard, non. Mes yeux restent plantés dans les siens, attendant qu’elle parle. Je pense avoir deviné la raison de sa présence dans mon antre.  « Je veux apprendre à les manier. Je veux surpasserais autres. » Je hausse alors un sourcil. Serait-elle en train de me demander d’être son tuteur en la matière ? Comme un maître apprendrait à son apprenti ? C’est en tout cas ce dont j’ai l’impression. Je n’ai eu qu’un seul élève, aux États-Unis. Et il est mort en voulant me surpasser. Pitoyable. C’est dommage pourtant, il en avait les capacités.

Je ne dis rien et la laisse continuer. J’attends que Lys confirme mes doutes, et c’est sans hésitation que c’est ce qu’il va se passer. Je fais toujours confiance à mon instinct et me fie à mon intuition. Il n’y a rien de mieux. Suivre ses sens tout en planifiant tout. Peu de personnes en sont capables et je me sais avoir des facultés que certains n’ont pas. Sinon, je ne serais pas encore de ce monde à l’heure qu’il est. « Vous savez manier les potions comme peu en Angleterre, tout comme en Amérique. Je ne pouvais donc pas me permettre de m’adresser à un autre que vous même. » Un petit sourire en coin se fait. La petite sait comment me flatter. Et elle a raison. Je dois être le meilleur potionniste de ce pays. Aux États-Unis, mon père me surpasse encore. Mais plus pour très longtemps. Il se fait vieux et il continue à me transmettre son savoir. Bientôt, j’en saurais plus que lui.

« Accepteriez-vous de m’apprendre, Mr. Allister ? »

Nous y voilà. La fameuse question que j’attendais tant. J’émets un soupir moqueur et fixe le bout de mes chaussures noires. Je sais d’avance ce que je vais lui répondre. Mais attendons de voir sa réaction. Je relève brusquement la tête sans me départir de mon sourire en coin, et maintient mon regard. « Tu sais sans doute que cela ne marche pas comme ça, ici. Toute demande possède un prix. » Je me décolle alors de mon comptoir et m’approche dangereusement d’elle. Lys ne me craint pas, je le sais. Disons que nos discussions se font comme ça. Dans une ambiance de danger permanent. Puis, je me penche pour être à sa taille et lui chuchote « Jusqu’où serais-tu prête à aller, Lys ? » Jusqu’au bout du monde. Je la connais assez pour savoir qu’elle serait capable de faire les pires choses horribles et inimaginables pour obtenir ce qu’elle veut.
© 2981 12289 0

Citation :
• 500 mots ▬ 2 dragées ▬ Sans le nom du perso ▬ 2 dragées ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 220
| AVATARS / CRÉDITS : Valentina Zenere (c) xMcFlurry.
| SANG : Vous vous fichez de moi ? J'ai vraiment besoin de préciser ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père.
| PATRONUS : Un Renard.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Toute demande a un prix ▲ LYS MALEFOY Sam 15 Juil - 23:03





Toute demande à un prix

Février 1973, 10h03

Wyatt était finalement depuis cinq ans, la personne qu'elle respectait peut-être le plus, ou du moins qu'elle tolérait au-dessus d'elle. Il était lune des meilleurs potionnistes qui soit, autant aux Amériques qu'en Angleterre, elle ne pouvait le nier. Même sa mère le flattait alors qu'elle était très douée, mais au fur-et-à-mesure que le temps passait, plus elle savait sa mère incapable de répondre à ses envies d'évolution, puisqu'elle tendait à l'égaliser sur nombre de points. Lys et les potions étaient simplement deux choses indissociable, elle était prête à faire ce qu'il fallait pour apprendre et c'était pour ça qu'elle se tenait là, fièrement, devant l'Allister.

Elle avait amené sa demande en plusieurs étapes, après tout, elle savait que si elle lui demande de but en blanc, il refuserait catégoriquement, ce n'était pas assez sournois et manipulateur pour lui, ni pour elle. Objectif : Détruire quiconque se dresserait sur son chemin pour dominer les autres. Intriguant, mais accrocheur. Haussement de sourcils ? Son attention était retenu, elle savait qu'il attendait la suite pour confirmer une hypothèse ou une autre, probable qu'il ait deviner. Il était intelligent.
Flatterie : une réalité comme une autre ne servant qu'à mieux faire passer le rappeltout. Sourire en coin. Réussite. Validation de l'hypothèse en cours. Quatre-vingt pour-cent du travail effectué. Demande explicite : L'hypothèse est à présent validée, ou changée, voir annulée. Soupir, demande considérée. Elle connaissait Wyatt sur le bout des doigts et savait parfaitement ce qu'il allait faire, un échange. Toute demande avait un prix avec lui, toujours, n'importe laquelle tendait finalement à devenir un pacte passé avec le diable. Un échange de bons procédés pourtant plus avantageux pour la partie adverse.


« « Tu sais sans doute que cela ne marche pas comme ça, ici. Toute demande possède un prix. » » lui dit-il en la fixant. Elle avait vu juste, un sourire narquois commençait à se former sur ses lèvres, on lui avait souvent répété qu'elle était bien trop calculatrice pour son âge, bien trop souvent, pourtant cela ne la dérangeait pas plus que ça, elle comme Wyatt. Il lui avait souvent dit que c'était ce qu'il appréciait chez elle. Elle n'eut pas besoin de lui répondre puisqu'elle le vit s'approcher dangereusement d'elle, elle avait l'habitude. C'était devenu une habitude en fait. Comme un jeu. Un pacte avec le diable.
« Jusqu’où serais-tu prête à aller, Lys ? » lui avait-il chuchoté, se mettant à son niveau, elle se sentait vexée, mais comprenait cette ambiance de danger presque pesante. Elle était resté droite, le fixant avec un air de défi dans les yeux, avec l'envie de lui dire « Et toi ? Jusqu'où serait tu prêt à aller ? », mais elle se retint, son petit sourire en coin venant rehausser ce visage presque provocateur.
« Là où il faudra que j'aille. C'est mon offre. Interprêtez-le comme bon vous semble. » commença-t-elle la voix presque impériale. « Nous savons tout deux que malgré mon âge, vous connaissiez la réponse à cette question avant même qu'elle ne soit posée, n'est-ce pas ? » fit-elle moqueuse, presque cynique. Comment se déroulerait la suite ? À voir.

by tris


Dragées:
 


Dernière édition par Lys Malefoy le Lun 4 Sep - 1:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 221
| AVATARS / CRÉDITS : Joseph Morgan
| SANG : Pur, petit ignorant


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Toute demande a un prix ▲ LYS MALEFOY Mar 18 Juil - 15:17

« Là où il faudra que j'aille. C'est mon offre. Interprêtez-le comme bon vous semble. » Mes yeux brillent d’une lueur satisfaite. Je ne pouvais avoir mieux, comme réponse. « Nous savons tout deux que malgré mon âge, vous connaissiez la réponse à cette question avant même qu'elle ne soit posée, n'est-ce pas ? » Un sourire s’étire en guise de réaction. En effet. Lys est une jeune fille que j’ai vu grandir, et pour son âge, elle se débrouille très bien. Ses parents l’ont éduquée sans faux pas, et il faut dire qu’à notre époque, les familles qui réussissent cet exploit sont très rares. De sang-pur, je veux. Il y a également les Rosier. Je me vois dans le plus jeune d’entre eux, comme un reflet de moi-même. C’est étrange. Je quitte un instant mon interlocutrice pour venir me planter devant mes potions. L’histoire de toute une vie. L’implication de ma personne entière et de mon intelligence innée. Je ne remercierai jamais assez mon père de m’avoir transmis tout ce savoir.

Je fais alors volte-face, les mains derrières mon dos droit, et esquisse un sourire en coin. J’ai ma petite idée. Et quelque chose me dit qu’elle ne va pas refuser. Je me frotte alors les mains et m’approche d’elle en regardant le sol, avant de planter mon regard dans le sien. « J’ai un pacte qui pourrait t’intéresser. » Je retourne derrière mon comptoir à la recherche d’un petit carnet dans lequel je consigne tout. Mes commandes, notamment. Pour les recherches, un autre carnet existe, mais dans mon laboratoire seulement. Je l’ouvre alors, tournant pensivement les pages, jusqu’à arriver à la dernière. Voilà ce qui m’intéressait depuis le début. Toujours les yeux plongés dans mes notes, je lui énonce clairement et calmement le pacte que je lui propose. « Comme tu dois t’en douter, on me commande souvent des poisons. Pour tuer, bien entendu. » Je soupire d’ennui. « Mais vois-tu, je ne suis pas du genre à me salir les mains pour ce genre de choses. Même si le faire ne me dérange pas. » Je ferme brusquement le carnet et lève la tête en sa direction, un sourire narquois aux lèvres. « Tuer en te servant de mes poisons, selon les tâches qui me sont confiées. Voilà quel est mon prix. » Je suis persuadé qu’elle est prête, à l’intérieur de sa tête. Qu’elle l’a toujours été. Elle n’a jamais connu autre-chose que ça, de toute façon. La violence pure et dure. Discrète. Subtile. De par sa beauté juvénile, elle enchante et éblouit, trompant même le plus grand des méfiants, ramollissant le cœur le plus dur. C’est exactement le genre de personnes qu’il me faut pour accomplir mes tâches. J’ai engagé certains sorciers pour faire ce travail. Mais je dois les payer, et cela me coûte des gallions. Avec elle, il s’agit simplement de quelques cours.

J’attends patiemment sa réponse. Elle n’est pas bien dure à prendre pour une jeune fille provenant d’une telle famille. Ou peut-être ai-je mis la barre trop haute ? Dans tous les cas, voilà mon seul et unique prix. Et si elle accepte, il n’y aura aucun pas en arrière.
© 2981 12289 0

Citation :
• 500 mots ▬ 2 dragées ▬ Sans le nom du perso ▬ 2 dragées ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 220
| AVATARS / CRÉDITS : Valentina Zenere (c) xMcFlurry.
| SANG : Vous vous fichez de moi ? J'ai vraiment besoin de préciser ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père.
| PATRONUS : Un Renard.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Toute demande a un prix ▲ LYS MALEFOY Lun 4 Sep - 1:19





Toute demande à un prix

Février 1973, 10h03

« J’ai un pacte qui pourrait t’intéresser. »  lui dit-il en fouillant dans un tiroir pour finir par en sortir un carnet. Quelles étaient les clauses du pacte ? Et quel était ce carnet ? Il se trouvait sous la caisse, dans un tiroir : c'était purement là où Wyatt notait ses commandes. La jeune fille était de plus en plus intriguée, elle savait qu'elle était prête à tout pour se placer au  sommet de l'échelle, c'était une certitude. Mais qu'allait-il lui proposer ? Des basses tâches ? Très peu probable. Une fonction importante ? Impossible. Et si...? Serait-ce possible ? « Comme tu dois t’en douter, on me commande souvent des poisons. Pour tuer, bien entendu. » soupira-t-il., tandis que la blonde attendait patiemment et intriguée, la suite des choses. Allait-il lui demander ce qu'elle pensait qu'il pensait ? Elle en était de plus en plus certaine. Convaincue, serait en fait le mot parfait. « Mais vois-tu, je ne suis pas du genre à me salir les mains pour ce genre de choses. Même si le faire ne me dérange pas. » lui fit-il en fermant le cahier, un sourire narquois sur les lèvres. Sourire qui s'avéra très vite contagieux et s'installa sur les lèvres de la jeune fille. Tuer. C'était ce qu'il allait lui demander. « Tuer en te servant de mes poisons, selon les tâches qui me sont confiées. Voilà quel est mon prix. » La jeune fille plongea son regard froid et pourtant si énigmatique dans les yeux de l'homme en face d'elle. Lui deandait-il réellement son avis ? Non. Il savait qu'elle accepterait, une parole était une parole. Elle avait stipulé qu'elle irait jusqu'où il faudrait et si c'était tuer qu'il fallait, elle tuerait. Elle était là pour apprendre tout ce qui concernait les potions, mais plus particulièrement les poisons, tuer avec eux signifiait apprendre à les manier. Ses lèvres ne s'ouvrirent que pour prononcer une seule et unique phrase. Phrase qui collait son pacte avec le diable.
« Je commence quand ? » fit-elle, intrépide, le regard plein de malice et de cruauté. Elle était faite pour tuer. Elle avait été élevé pour ça et c'est ce qu'elle allait faire, jusqu'à ce qu'elle termine d'apprendre, ce qui s'avèrerait être jusqu'à sa mort. On ne cessait jamais d'apprendre.

by tris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Toute demande a un prix ▲ LYS MALEFOY

Revenir en haut Aller en bas

Toute demande a un prix ▲ LYS MALEFOY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Parce que quand on use de la magie... Il y a toujours un prix à payer. ✗ mr. gold
» Un Prix Nobel Controversé, mais pas Embarrassant
» Demande pour mon forum ♥ ~Amitié~ ♥
» Demande de prix d'un navire
» Pour ou contre dire la vérité à tout prix...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: L'allée des embrumes-