GRYFFONDOR : 815 pts | POUFSOUFFLE : 370 pts | SERDAIGLE : 350 pts | SERPENTARD : 610 pts
Félicitations aux Serpentard ! On poursuit la saison de Quidditch avec le prochain match : Serdaigle VS Gryffondor ! Les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

Fureur et lassitude • Ft. Astrid [flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 417
| AVATARS / CRÉDITS : Gemma Arterton | Kidd
| SANG : Toujours Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi, ruinée
| PATRONUS : Un puma
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Fureur et lassitude • Ft. Astrid [flashback] Mer 30 Aoû - 14:11

Astrid avait l’impression que plus ils avançaient dans la discussion et plus elle démontrait à quel point elle était incapable de résoudre le problème de Njal. Elle avait agi à la base sur un gros coup de tête, parce qu’elle n’était pas une Gryffondor pour rien. La témérité la définissait autant que l’impulsivité, hélas. Et le Serpentard, le couard Serpentard, semblait parfaitement le voir. Il avait l’air tellement affligé de son comportement qu’elle en vînt à se demander ce qui la séparait vraiment de lui. Après tout, en quoi le Norvégien était-il différent d’elle ? Il était plus grand, oui. Blond, aussi, d’accord, ok. Il avait les yeux bleus… Bon, physiquement, ils étaient clairement deux opposés, vu qu’elle représentait la part petite de la population, brune avec des yeux noisettes. Mais au niveau du caractère, alors ? Pourquoi avait-il cet air suffisant, donnait-il cette impression de supériorité ? Ce ne pouvait pas être qu’un problème de taille. D’ailleurs, il était tellement suffisant et la prenait tellement pour une sombre idiote qu’il la parodia avec tellement de ridicule qu’elle dû se retenir de pouffer. Ce qui la fit se retenir de pouffer, en réalité, c’était l’idée qu’il la voyait vraiment comme ça. « Arrête de me prendre pour une idiote ! » dit-elle en lui donnant un coup ridicule sur le son bras.

Elle soupira d’un air dramatique. Njal pouvait bien se penser supérieur, il ne l’avait toujours pas saisi, et c’était une grande victoire pour elle. « Je lui ferai des réflexions discrètes, entre-autre. Mais je ne lui poserai jamais frontalement des questions sur toi, je ne suis pas stupide ! » s’exclama-t-elle, toujours vexée de la douloureuse parodie du jeune homme. « Le but c’est de lui faire réaliser si ce n’est pas encore le cas, qu’il a peut-être une chance avec toi, s’il saute le pas ! » continua-t-elle de son air de pédagogue, « parce qu’il est évident que tu ne le feras pas toi, le premier pas ! ». Bah oui, la lionne avait très bien compris le problème du jeune homme et outre le fait qu’il ait un problème relationnel avec tout ce qui touchait à l’être humain, il avait vraisemblablement un problème énorme pour dévoiler ses sentiments sans avoir l’air d’être un crétin narcissique ! Cette conversation tapait furieusement sur le système d’Astrid qui voyait sa patience s’égrainer comme le sable d’un sablier. « Bon, écoute, Njal : j’ai la vague impression que notre présente entrevue ne donnera rien » commença-t-elle en ayant l’air d’une diplomate, « envoie-moi un hibou si tu veux que je t’aide. Sinon, bonne chance ! ». Elle lui fit un grand sourire qui était plus de façade qu’autre chose, parce qu’elle avait maintenant besoin de se défouler pour oublier le phénomène contre lequel elle avait dû faire face. Nul doute qu’il irait parfaitement bien avec son cousin par alliance. Ils avaient tous les deux la clairvoyance de deux huîtres, et vraisemblablement, la même sensibilité que deux mammouths des neiges.


Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 216
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Martin Garrix
| SANG : ⊰ Aussi pur que l'eau des fjords


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un épouvantard
| PATRONUS : Un macareau moine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Fureur et lassitude • Ft. Astrid [flashback] Sam 2 Sep - 11:07

Exaspération


« Arrête de me prendre pour une idiote ! » s’insurgea Oorlos en te donnant un coup dans l’épaule, énième contact physique qui faillit te faire perdre patience. A quel moment, dans ton discours, tu l’avais prise pour une idiote ? Vous deviez décidément réfléchir bien différemment pour qu’Astrid se vexe du ton aigu et sarcastique que tu avais emprunté pour parfaire une parodie déjà très moyenne de la jeune fille.
« Mais je te prends pas pour une idiote ! lui répondis-tu sur le même ton vexé qu’elle. Admets seulement que c’est clairement pas le bon plan. »

Finalement, peut-être t’étais-tu trompé sur le compte d’Oorlos ou peut-être ta pâle imitation lui avait ouvert les yeux. En tout cas, elle te fit part d’une idée autrement plus aboutie et moins dramatique en conséquences que celle que tu la soupçonnais vouloir mettre en œuvre.
« Le but c’est de lui faire réaliser si ce n’est pas encore le cas, qu’il a peut-être une chance avec toi, s’il saute le pas ! t’expliqua-t-elle sur un ton pédagogue, proche de celui qu’adoptait le professeur Hoover lorsqu’elle s’inquiétait de tes résultats en études des moldus. Mais à l’inverse de ces entrevues où tu soutenais avec ardeur à l’enseignante que tout allait bien et que cette dernière note n’était seulement due qu’à une baisse d’attention en cours, lui faisant croire qu’elle se faisait des idées, tu hochas la tête d’approbation à la proposition d’Oorlos (chose rare, elle devait s’en rendre compte !) parce qu’il est évident que tu ne le feras pas toi, le premier pas ! »
« Certes, concédas-tu d’une ton amer. Elle avait totalement raison, ça ne servait à rien de démentir. Tu avais beau savoir qu’Alex était intéressé par les hommes, tu savais aussi qu’il était intéressé par Lindsay Talbott. Et à la manière dont il parlait d’elle, tu savais (ou plutôt tu t’imaginais) n’avoir aucune chance. Pire même : tu étais terrorisé à l’idée de lui dévoiler tes sentiments -une chose qui n’était jamais facile pour toi-, qu’il te rejette et qu’en se faisant, tu aies brisé une amitié ô combien importante pour toi. On peut toujours essayer, oui, acceptas-tu à demi-mot. Peut-être que tu y arriveras. »

Mais le ton de ta réponse ne sembla pas plaire à ton interlocutrice qui afficha une moue visiblement exaspérée sur son visage. D’une voix calme bien que l’on sentait qu’elle déployait un contrôle impressionnant pour y parvenir, Astrid te dit :
« Bon, écoute, Njal : j’ai la vague impression que notre présente entrevue ne donnera rien. Envoie-moi un hibou si tu veux que je t’aide. Sinon, bonne chance ! »
Et ce fut à toi, cette fois, d’être exaspéré et de soupirer longuement. Tu commençais à en avoir franchement marre. Qu’Oorlos vienne te voir pour confirmer ses soupçons, ok, tu venais de te faire à l’idée. Mais qu’elle vienne te proposer son aide alors qu’elle n’y avait pas réfléchi ne serait-ce qu’une minute avant, ça commençait vraiment à te courir. Il était évident que toi et la galloise n’étiez pas faits pour vous entendre et ourdir de tels plans ensembles mais elle s’acharnait tout de même à vouloir t’aider. Mais c’était comme essayer de rassembler deux aimants de même polarité.
« Moi j’ai surtout l’impression qu’on est pas fait pour s’entendre, lâchas-tu sur un ton sec. Non mais ‘faut que je te le dise comment ? Oui. Vas-y. Je veux bien que tu ailles lui parler discrètement de moi. Et par Merlin, on verra bien. Si ça donne quelque chose, je te serai vraiment reconnaissant. Et si ça ne marche pas, bah, tant pis ! »
Néanmoins, tu te gardas bien d’évoquer les conséquences si Astrid venait à ruiner toutes tes chances avec Alex. Si c’était le cas. Oh ! Si c’était le cas … Tu te foutrais bien des compétences martiales de la jeune galloise car tu serais très certainement habité par la colère de Thor.
© GASMASK


Citation :


  • Faire un post de plus de 500 mots - 2 dragées

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 417
| AVATARS / CRÉDITS : Gemma Arterton | Kidd
| SANG : Toujours Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi, ruinée
| PATRONUS : Un puma
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Fureur et lassitude • Ft. Astrid [flashback] Sam 2 Sep - 14:39

Astrid n’en pouvait plus. Elle ne savait pas très bien si c’était à cause de l’air irrespirable du couloir ou bien si c’était Njal qui l’étouffait mais elle ne se sentait pas bien. Le garçon n’était clairement pas un Serdaigle, puisqu’il ne comprenait pas que ses paroles pouvaient avoir des répercussions sévères sur elle, qui était, il fallait bien l’admettre légèrement susceptible.

Finalement pourtant, le garçon lui dit qu’elle pouvait peut-être essayer et la perspective d’avoir sa pleine et entière approbation donnait envie à la jeune femme de se mettre directement au travail. Et puis surtout, elle désirait couper court à cette conversation. Elle avait dû se battre bec et ongle pour convaincre le garçon et maintenant la voilà qui prenait presque la fuite. La galloise était lunatique et ne se rendait donc pas compte qu’elle était comme ça, mais elle aurait dû comprendre que les craintes justifiées de Njal venaient de là. Mais forcément, à ses yeux de petite fille parfaite à qui tout revient de droit, elle ne pouvait pas l’admettre. Finalement, elle arrivait à maîtriser ses nerfs tel qu’elle ne l’avait jamais fait, parce que la perspective d’aider quelqu’un dans le besoin la motivait. Mais comme un bûcheron violent, le Norvégien venait d’abattre le dernier arbre qui les liait tous les deux. « Ça au pire, on s’en fou » dit-elle en balayant ses arguments en même temps qu’il parlait. « Que tu ne m’aimes pas, tant pis, que je t’aime bien on s’en fou, hein. Le tout, c’est la finalité » continuait-elle de ses paroles sages. Astrid aimait bien, de temps en temps, se prendre pour Dumbledore.  Elle lui tendit finalement sa main en signe de bonne foi et presque d’excuse pour son comportement insupportable : « Alors, deal ? » demanda-t-elle avec ses yeux pleins d’espoir.
Ses yeux restaient irrémédiablement posés sur les mains de Njal qui devaient faire le double sinon le triple des siennes. C’est qu’elle trouvait le jeune homme un peu disproportionné, quand même. Il était géant ! Alors elle voulait bien croire qu’elle était un peu en deçà de la taille moyenne pour une jeune fille, et que lui avait hérité de bons gènes là-dessus, mais quand même ! Elle était ridicule à essayer de chercher son regard du haut de ses pauvre un mètre soixante-deux !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 216
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Martin Garrix
| SANG : ⊰ Aussi pur que l'eau des fjords


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un épouvantard
| PATRONUS : Un macareau moine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Fureur et lassitude • Ft. Astrid [flashback] Dim 3 Sep - 15:17

Exaspération



Eh bien, il te fallait être armé de patience avec Oorlos et bien que tu l’aies appris à tes dépends ce jour-là, tu avais quand même réussi à garder un minimum de contenance et de sérieux face à cette furie qui, n’ayons pas peur de le dire, t’insupportait franchement. Néanmoins, alors que vous étiez chacun si près de votre but, elle d’avoir ce qu’elle veut et toi de pouvoir quitter ce couloir étouffant, la lionne n’avait toujours pas décidé qu’il était temps d’arrêter de vous chercher.
« Ça au pire, on s’en fou, aboya-t-elle en jetant de l’huile sur le feu. Excédé, tu claquas de la langue et lui lanças un regard mauvais. Certes, tu n’étais pas le plus coopératif des interlocuteurs mais tu t’efforçais d’y mettre du tien. Si tu avais agi comme d’habitude -et par Merlin ! il n’en avait pas fallu beaucoup- tu aurais rabroué la griffonne sans lui demander son reste. Tu avais fait en quelque sorte un pas vers elle mais tu avais l’impression qu’elle ne l’avait pas remarqué. Décidément, vous n’étiez pas fait pour vous entendre ni même coopérer dans un but commun, toi, l’inadapté des rapports sociaux et elle, l’excentrique bien trop enthousiaste. Que tu ne m’aimes pas, tant pis, que je t’aime bien on s’en fou, hein. Le tout, c’est la finalité. »
Tu n’aurais pas mieux résumé la situation, à ceci près, peut-être, que tu ne te seras pas avancé sur les sentiments que nourrissait Oorlos à ton égard. Tu fus même un peu surpris de l’entendre dire qu’elle t’appréciait. Un peu. Car franchement, votre conversation disait tout le contraire à part peut-être qu’elle soit venue faire le premier pas en te proposant son aide.

« Alors, deal ? »
Astrid te présenta sa main, prête, finalement, à conclure une affaire qui s’annonçait ardue et dont la réussite n’était, à ton avis, clairement pas assurée.
Alors qu’elle attendait, la main ouverte sur du vide, tu te dis que c’était le bon moment pour réfléchir. Une ultime fois, te mordillant l’intérieur des lèvres, tu pesas le pour et le contre, t’efforçant d’y voir plus de points positifs que de négatifs. Et tu finis par lever la main pour serrer celle d’Oorlos dans une parodie d’un pacte de sang important au sujet d’un but qui, pour un œil extérieur, semblerait bien futile.
« Deal, » te contentas-tu de répondre sobrement tout en regardant Oorlos droit dans les yeux.
Lorsque le pacte fut scellé, chacun repartit de son côté. Malheureusement, tu n’avais plus la tête à aller nager et d’ailleurs, ce n’était plus l’heure. Tu n’avais plus qu’à retourner à la salle commune et à aller en cours. Il te faudrait alors te concentrer, ce qui ne serait pas une si mince affaire maintenant que tu avais lâché dans la nature la lionne avec ton plus grand secret.
©️ GASMASK


Citation :
Et voilà la conclusion tout nulle No Merci pour le RP, va falloir qu'on s'occupe de la suite maintenant Perv

  • Faire un post où le prénom de votre personnage n'apparaît pas - 2 dragées

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fureur et lassitude • Ft. Astrid [flashback]

Revenir en haut Aller en bas

Fureur et lassitude • Ft. Astrid [flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Déterre la tombe d'Astrid pdt la nuit (pv Luca et Victoir)
» Travail et lassitude [priorité Angelina]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» Juliette apprend que sa mère est vivante (pv Pascal/Astrid)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-