GRYFFONDOR : 160 pts | POUFSOUFFLE : 10 pts | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Le calendrier de l'avent fait son grand retour à Poudlard ! Il débutera le 1e décembre et se terminera le 25. Toutes les explications ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

Stories we build, stories we tell (adrian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 216
| AVATARS / CRÉDITS : Benjamin Eidem (par AILAHOZ).
| SANG : Pur, le sang des Selwyn coule dans ses veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son épouse sous la torture
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Stories we build, stories we tell (adrian) Dim 3 Sep - 18:05

Il est quinze heures. Le vent souffle fort sur Flagley-le-Haut et le bruissement des feuilles dans les arbres accompagne les pas du mangemort sur le chemin qui mène à St Oswald. Il a suffit d'une lettre, retrouvée par hasard sous une malle dans le vieux grenier de son manoir à Ayr, l'ancienne demeure de ses parents, pour que ravive en lui cette envie irrépressible qu'il a depuis toujours de savoir d'où il vient. Il en a parlé à Lyssa qui lui a dit de foncer, s'il y avait des réponses quelque part, il devait les trouver. C'est pourquoi il est là, aujourd'hui, en visite à la résidence St Oswald pour sorciers âgés, bien décidé à rencontrer Hecate Greengrass, la sage-femme qui a aidé et assisté à la naissance de l'héritier Selwyn.
Arrivé devant l'imposante bâtisse entourée d'un grand parc à la française, le sorcier s'arrête au bas des marches du perron et inspire profondément pour se donner du courage. Un infirmier, hilare, aide une petite vieille à descendre les escaliers et Ares remarque qu'elle tente de déstabiliser son guérisseur en lui lançant des Rictusempra par-dessous son bras.
— Arrêtez Mrs Fairbanks, ha ha ha ! Où on va tous les deux se retrouver en bas en moins de deux ! Ha ha, stop !
Ares, impassible, détourne son regard qu'il reporte sur la lourde porte en bois foncé qui sert d'entrée à la résidence. En quelques enjambées, il se retrouve à l'intérieur et fait face à une petite brune en blouse blanche qui le regarde par-dessus ses lunettes papillon.
— Je peux vous renseigner ? demande-t-elle d'une voix nasillarde qui donne aussitôt à Ares l'envie folle de lui tordre le cou.
— Je... viens voir Hecate Greengrass, répond-il, les yeux clos pour réprimer ses pulsions...

______________________________


« Rien n'existait pour moi que dans la mesure où cela se rapportait à toi ; rien dans mon existence n'avait de sens si cela n'avait pas de lien avec toi. » S. Zweig, Lettre d'une inconnue.



Dernière édition par Ares T. Selwyn le Jeu 28 Sep - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 199
| AVATARS / CRÉDITS : Max Irons (vinyles idylles)
| SANG : Sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un loup garou
| PATRONUS : Un chien de berger
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Stories we build, stories we tell (adrian) Mar 5 Sep - 21:49

— C'est ma patiente, Iris. Je m'en occupe.
Adrian, qui se tenait derrière la secrétaire à la recherche du dossier d'un résident de St Oswald, se tourne et fait face au visiteur, lui adressant un sourire de circonstance. C'est son premier jour au travail depuis sa sortie de St Mangouste où il séjournait non pas en qualité de médicomage mais en qualité de patient, suite à l'attentat du Musée des arts et objets moldus il y a quelques semaines de cela. Un sortilège inconnu, une sorte de coma prolongé dans lequel il était conscient tout du long sans pouvoir faire le moindre mouvement, et le voilà après plus d'un mois dans le noir de nouveau sur pieds grâce aux médicomages de St Mangouste, merci à eux.
— Adrian, vous êtes sûr ? demande ladite Iris en se tournant vers le garçon. Ménagez-vous, mon chou.
— Allons Iris, vous me pensez aussi frêle qu'un botruc ?
Le visiteur toussote dans son poing pour leur rappeler sa présence. Adrian lève les yeux vers lui sans se départir de son sourire.
— Je vous demanderai d'inscrire votre nom sur le registre des visites, à la suite de quoi je vous conduirai dans la chambre de Mrs Greengrass.

______________________________
adrian luke steele
Don't you know that I'll be around to guide you, through your weakest moments to leave them behind you. Returning nightmares only shadows, ignore them tonight and you'll be alright, we'll cast some light and you'll be alright for now.


Dernière édition par Adrian Steele le Jeu 28 Sep - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 216
| AVATARS / CRÉDITS : Benjamin Eidem (par AILAHOZ).
| SANG : Pur, le sang des Selwyn coule dans ses veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son épouse sous la torture
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Stories we build, stories we tell (adrian) Jeu 7 Sep - 21:37

Les effusions de séduction qui émanent du médicomage -mais est-ce bien un médicomage ? On dirait un enfant- et de sa secrétaire répugnent le mangemort qui leur jette un regard de dégoût avant de tousser dans son poing pour les ramener à la réalité. Suite à quoi la secrétaire lui tend une planchette à pince sur laquelle est accroché un parchemin répertoriant les visites. Ares renifle avec dédain, s'empare de la plume destinée aux visiteurs sur le comptoir de l'accueil et inscrit son nom sous celui d'un certain Cresswell Jones. Puis il lève les yeux vers le médicomage -Steele, si l'on en croit le badge sur sa blouse- et celui-ci, d'un signe de tête, l'invite à le suivre, ce qu'il fait, le regard sombre, détaillant et analysant tout autour de lui, pas du tout dans son élément dans cette espèce de maison de retraite bourrée de joie. Ils traversent la vaste salle à manger et ce n'est que cacophonie, des oiseaux de toutes les couleurs volent au-dessus des retraités qui rient, dansent, se lancent des sortilèges, créant de véritables feux d'artifice que les guérisseurs tentent d'éviter comme ils le peuvent tout en assurant la sécurité des résidents. Il y a même un petit vieux en lévitation au-dessus de sa chaise roulante et toute une bande de vieilles regroupées autour qui se tiennent les côtes, riant à n'en plus finir. Le mangemort et son guide empruntent un long couloir quasi désert et l'on entend encore le boucan en provenance de la salle principale. Enfin, après être passé devant une bonne dizaine de portes closes, le médicomage s'arrête devant l'une d'entre elle puis se retourne pour faire face à Ares qui le toise en signe de défi.
— Un problème ? dit-il froidement, sur la défensive.

______________________________


« Rien n'existait pour moi que dans la mesure où cela se rapportait à toi ; rien dans mon existence n'avait de sens si cela n'avait pas de lien avec toi. » S. Zweig, Lettre d'une inconnue.



Dernière édition par Ares T. Selwyn le Jeu 28 Sep - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 199
| AVATARS / CRÉDITS : Max Irons (vinyles idylles)
| SANG : Sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un loup garou
| PATRONUS : Un chien de berger
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Stories we build, stories we tell (adrian) Ven 22 Sep - 16:54

— Aucun, répond Adrian. Cependant, je tiens à vous prévenir que Mrs Greengrass n'étant pas au mieux de sa forme, la visite se verra écourtée au moindre signe de faiblesse de sa part. Ne la surmenez pas, elle n'a plus toute sa tête.
Le médicomage frappe trois fois à la porte de la résidente puis l'ouvre avec énergie. La pièce est grande, plus grande encore que ce à quoi on pourrait s'attendre de l'extérieur. C'est qu'à St Oswald, le personnel a à coeur d'offrir à ses patients la meilleure retraite qu'ils puissent espérer, c'est pourquoi chaque espace ressemble plus à une suite personnalisée plutôt qu'à une petite chambre comme ils pourraient en avoir à St Mangouste. Une vieille dame à la peau fripée à l'extrême, chignon serré dans ses cheveux blancs et clairsemés, robe émeraude tombant en plis sur son corps maigre et courbé, se tient assise dans un fauteuil de cuir, le regard perdu vers la fenêtre qui donne sur un grand jardin désert. Elle ne semble pas avoir entendu la porte s'ouvrir, aussi Adrian s'avance vers elle en souriant.
— Mrs Greengrass, comment allez-vous, aujourd'hui ? demande-t-il d'une voix sonore et la vieille sorcière tourne vers lui son visage interloqué.
— Oh, Adrian, c'est vous, dit-elle, les yeux plissés tandis qu'un mince sourire s'étire sur ses lèvres. Vous êtes de retour ?
— Vous avez de la visite, aujourd'hui, poursuit le médicomage en attrapant la plaquette à pince située au pied du lit de Mrs Greengrass afin de se renseigner sur son bilan de santé du jour.
— De la visite ? répète la sorcière, incrédule. Mais... qui...
Adrian se tourne vers la porte de la chambre et Ares s'avance dans l'encadrement de celle-ci, l'air crispé de celui qui ne sait pas par où commencer.
— Je vous laisse vous présenter, lui dit Adrian à voix basse avant de se tourner de nouveau vers sa patiente. Je vous retrouve plus tard pour vos soins. N'oubliez pas, si vous avez un problème, un coup de baguette et on arrive. A tout à l'heure.
Et Adrian d'adresser un dernier regard en coin au visiteur avant de s'éclipser, comme pour le mettre en garde. C'est qu'il ne le sent pas vraiment, ce garçon.

______________________________
adrian luke steele
Don't you know that I'll be around to guide you, through your weakest moments to leave them behind you. Returning nightmares only shadows, ignore them tonight and you'll be alright, we'll cast some light and you'll be alright for now.


Dernière édition par Adrian Steele le Jeu 28 Sep - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 216
| AVATARS / CRÉDITS : Benjamin Eidem (par AILAHOZ).
| SANG : Pur, le sang des Selwyn coule dans ses veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son épouse sous la torture
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Stories we build, stories we tell (adrian) Jeu 28 Sep - 14:44

Ares se décale d'un mouvement d'épaule pour laisser passer le médicomage à qui il n'adresse pas un regard. Lorsqu'il se retrouve seul avec la vieille dame, il la fixe un moment en silence en se demandant s'il a eu raison de venir jusque dans ce trou paumé à la poursuite de quelques pièces de puzzle qui pourraient lui permettre de mettre une image sur sa naissance, sur ses parents. Il ne sait presque rien d'eux et seuls les nombreux rêves troublant de réalité qu'il a eu au cours de sa vie, rêves dans lesquelles il entend des cris à vous glacer le sang suivi d'un silence perturbé bien vite par les pleurs d'un enfant, lui ont permis d'y voir plus clair quant aux circonstances de la mort de ses parents.
Hecate Greengrass l'observe en souriant, attendant patiemment que le mangemort se décide à lui expliquer les raisons de sa venue, aujourd'hui. C'est vrai qu'il ne sait pas par où commencer. Les mains dans les poches, il reste non loin de la porte close.
— Mon nom est Ares Selwyn, se contente-t-il de dire au bout d'un moment et l'effet qu'il produit sur la sorcière est assez proche de ce à quoi il s'attendait.

______________________________


« Rien n'existait pour moi que dans la mesure où cela se rapportait à toi ; rien dans mon existence n'avait de sens si cela n'avait pas de lien avec toi. » S. Zweig, Lettre d'une inconnue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 199
| AVATARS / CRÉDITS : Max Irons (vinyles idylles)
| SANG : Sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un loup garou
| PATRONUS : Un chien de berger
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Stories we build, stories we tell (adrian) Jeu 28 Sep - 15:33

La vieille sorcière plaque une main noueuse et tremblotante sur ses fines lèvres asséchées. Ares Selwyn, oh, elle se souvient, bien sûr. Ophrys, Daphnea, oh, comment oublier ? De sa bouche, sa main glisse jusque sur sa poitrine tombante pour s'arrêter sur son coeur, battant plus que d'ordinaire sous sa fine tenue. Sans qu'elle ne s'en aperçoive, ses yeux s'embuent de larmes au souvenir de ses deux sorciers qu'elle considérait très fort comme ses amis.
— Ares, par Merlin, quelle surprise, mon grand, quelle surprise...
Elle l'observe et voit comme son visage est dur, oh comme il a du en vivre, des aventures, depuis tout ce temps... Sa main quitte son coeur pour venir se poser à plat sur l'accoudoir du fauteuil qui lui fait face. Ses mouvements sont lents et saccadés.
— Assieds-toi, mon garçon, lui dit-elle d'une voix chevrotante en tapotant à plusieurs reprises sur le bois de l'accoudoir de ses doigts décharnés. Je pense que tu dois avoir beaucoup, beaucoup de questions... ajoute-t-elle en reprenant sa position initiale, le dos contre le dossier de son fauteuil de cuir et les mains l'une sur l'autre posées sur sa robe émeraude. Mais je ne garantis pas de pouvoir te fournir toutes les réponses que tu attends.

______________________________
adrian luke steele
Don't you know that I'll be around to guide you, through your weakest moments to leave them behind you. Returning nightmares only shadows, ignore them tonight and you'll be alright, we'll cast some light and you'll be alright for now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 216
| AVATARS / CRÉDITS : Benjamin Eidem (par AILAHOZ).
| SANG : Pur, le sang des Selwyn coule dans ses veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son épouse sous la torture
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Stories we build, stories we tell (adrian) Jeu 28 Sep - 16:03

— Essayez quand même, réplique le mangemort, impassible.
Durant quelques secondes, il hésite, évalue les choix qui s'offrent à lui. Il peut partir, il en est encore temps, il peut fuir et se faire au fait que ses parents sont morts sans avoir eu le temps de lui révéler tous leurs secrets. Mais il peut également se faire violence et accepter de s'asseoir dans le fauteuil que lui présente Hecate Greengrass. Elle a des choses à lui dire et tout au fond de lui, Ares a très envie de les entendre, ces choses. Alors après une profonde inspiration, il s'avance doucement et vient se poser en face de la vieille dame qui a connu ses parents.
— J'aimerais comprendre, dit-il, qui ils étaient, quelle vie ils ont mené, ce qui s'est passé quand... quand je suis né.
Le mangemort marque une pause durant laquelle il jauge les réactions de son interlocutrice. Elle se souvient, sans aucun doute, elle était là. Le médicomage a beau dire qu'elle n'a plus toute sa tête, à son expression, le mangemort est certain que le souvenir de la mort de ses parents est encore frais dans son esprit.
— J'ai trouvé votre nom sur l'acte de naissance, ajoute-t-il à voix basse comme pour justifier sa présence ici aujourd'hui.

______________________________


« Rien n'existait pour moi que dans la mesure où cela se rapportait à toi ; rien dans mon existence n'avait de sens si cela n'avait pas de lien avec toi. » S. Zweig, Lettre d'une inconnue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stories we build, stories we tell (adrian)

Revenir en haut Aller en bas

Stories we build, stories we tell (adrian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» California Stories
» Stories FM
» Animation Ghost Stories
» « but these stories don't mean anything when you've got no one to tell them to. » ♔ NOLAN ♡.
» scratch build : thunderbolt : W.I.P

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres-