Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Poster un nouveau sujetRépondre au sujetPartagez|

"Attention à l'alcool gelé !" [Andromeda & Kierán]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 211
| AVATARS / CRÉDITS : © Arté
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Nymphadora qui se transforme en Bellatrix
| PATRONUS : Une tortue marine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Attention à l'alcool gelé !" [Andromeda & Kierán] Lun 6 Nov - 13:35

Kierán conclut, à l’issue d’une profonde réflexion, que leur duo n’était pas celui d’êtres libres. Et s’il s’agissait de la réponse que Andromeda s’était attendue à lui entendre professer, elle eut malgré tout un sourire attristé en la recevant. A son tour elle laissa un long silence s’inviter entre eux tandis qu’il l’interrogeait. « Je ne me posais aucune question avant alors je me sentais sans aucun doute aussi libre qu’un occamy qui passe sa vie cachée dans un minuscule chaudron peut l’être  » essaya-t-elle d’expliquer à travers une comparaison le sentiment qui avait animé son enfance. On avait appris aux trois sœurs à juger comme des êtres à la fois inférieurs et dangereux les moldus ainsi que tous ceux qui en étaient issus. Le souvenir que Andromeda conservait de Poudlard était beaucoup plus mitigé que bon nombre de ses camarades. Si elle avait toujours été entourée d’une petite cour, elle ne s’était jamais sentie aussi profondément différente et esseulée que pendant ces sept années. Et puis elle avait rencontré un garçon né moldu qui avait osé l’interroger et ils s’étaient mariés. Elle percevait aujourd’hui les barrières qui cloisonnaient leur monde et s’en fixait des plus étroites encore pour protéger sa famille mais son mari avait le don de savoir les repousser toujours plus loin. « J’apprends à me sentir chaque jour un peu plus libre maintenant mais ce n’est pas facile ». Il arrivait que des disputes tonnent à ce sujet dans le bienheureux foyer. « Ted essaie de m’apprendre à conduire en ce moment parce que la petite déteste le transplanage et que je refuse d’utiliser la poudre de cheminette - elle dit ça avec une grimace qui en disait long de ce qu’elle pensait de ce moyen de transport qu’elle avait toujours jugé beaucoup trop salissant - et pourquoi pas prendre le magicobus aussi ? » préjugea-t-elle en roulant des yeux avant d’éclater de son rire de précieuse. Sa liberté de circulation - que ses craintes autant que ses vieux préjugés restreignaient - était assez évocatrice de son douloureux apprentissage des autres libertés …

Son meilleur ami l’accusa très justement d’être une enfant pourrie gâtée. Il était très difficile de grandir en s’entendant répéter que sa famille possédait le monde et de se voir fermée sous le nez la porte de la maison dans le même temps. Elle n’était âgé que de dix-huit années et portait déjà leur enfant quand elle avait osé avouer l’entière vérité à ses parents pour les convier à leur mariage (espérant ainsi que sa grossesse reste dissimulée jusqu’à la cérémonie). Il lui semblait encore naïvement que sa vie aurait pu être celle d’un conte de fée si les Black avaient accepté de lier leur sang et leur nom à celui des Tonks. Ce passé que le mariage de sa cadette autant que leur présente conversation remuaient si bien était encore douloureux pour Andromeda. Mais l’alcool autant que la bonhomie de son interlocuteur aidant, elle choisit plutôt d’en rire avec lui. « Ne t’inquiète pas - le rassura-t-elle en lui prenant la main pour feindre une fausse sollicitude - Je t’offrirai un scrutoscope pour noël et tu auras tous les joujoux dont un langue de plomb peut rêver ! » le railla-t-elle en retour car elle préférait de loin rire des désirs inassouvis de l’homme plutôt que des siens. Aucun de leur désir ne pouvait malheureusement trouver sa réponse dans un artefact de magie. Et finalement Andromeda fantasmait de manière aussi superficielle sur la compagnie d’un elfe de maison que Kierán aurait pu fantasmer sur l’acquisition d’instruments de divination. Elle tressaillit quand il évoqua les tortures physiques que les elfes pouvaient subir et notamment au sein du foyer dans lequel elle avait grandi (car la cruauté de sa grande sœur s’était forgée au contact du corps servant de leur maison). La jeune femme se rappelait encore du triste sort qu’avait subi le prédécesseur de Brownie et ne rit plus du tout. La nature d’Andromeda, avant même qu’elle ne remette en question le fondement des traditions de sa famille, l’avait toujours poussée à être respectueuse et douce avec les elfes de leur maison. Si pour rien au monde elle ne s’en serait défait en leur abandonnant l’un de ses vieux vêtements, jamais non plus elle n’aurait eu un comportement qui ne soit pas humain avec eux. Elle dodelina simplement de la tête pour signifier à Kierán que ô grand jamais elle n’aurait été tributaire de quelque demande barbare. C’est en relevant la tête qu’elle remarqua la reconnaissable silhouette de son camarade de maison et de promotion. Sa droiture autant que son pas assuré lui confirmaient son identité avant même qu’il ne dévoile la blondeur si typique de son nom. Lucius Malefoy. « Si seulement » répondit-elle à l’interrogation de son ami d’une voix basse tandis qu’elle dissimulait son visage derrière sa main. La porte d’entrée tinta à l’instant où une dispute éclatait entre les deux compatriotes de l’est dont ils avaient brièvement étudié le langage. Une pinte pleine s’écrasa sur le sol et tandis qu’une idée habile se dessinait dans son esprit de peste, elle se mordit l’intérieur de la joue pour ne pas rire.  Elle sortit sa baguette et se tapota le menton avec - comme si elle était prise d’une soudaine réflexion - avant d’inviter Kierán à jeter un coup d’œil à la flaque de bière vers laquelle elle entendait le pas de son futur beau-frère se diriger. « Dis Kierán - fit-elle en étouffant un petit rire - Est-ce que tu crois que je perdrai ou que je gagnerai en liberté si je … ». Et plutôt que de formuler sa pensée, elle informula plutôt un glacius en baissant le bout de sa baguette vers la flaque de bière. Elle voulut dissimuler son rire dans sa pinte déjà vide mais celui-ci résonna au contraire contre le verre. Elle attendait la chute.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 361
| AVATARS / CRÉDITS : Jake Gyllenhaal - schizophrenic
| SANG : Mêlé, arrière-arrière grand-mère moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La faucheuse noire.
| PATRONUS : Un Aigle à Ventre roux.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Attention à l'alcool gelé !" [Andromeda & Kierán] Mar 7 Nov - 16:57

La douce illusion de la liberté que l'on croit acquise. Illusion mise en place par le système dans lequel chaque individus vivait, qu'il soit sorcier ou moldu. Les gouvernements étaient les mêmes, les politiciens tous assoiffés de pouvoir. Et tous, pour tenir le petit peuple, veillaient bien à les enfermer dans une boule de cristal qui leur donnait l'impression d'être libre, parce qu'ils voyaient la liberté derrières leurs murs invisibles. C'était aussi pessimiste que triste. La comparaison aussi juste que belle d'Andromeda fit sourire Kierán. S'il n'avait pas prit Soin Aux Créatures Magiques en option parce qu'il ne voulait pas faire une bêtise et tuer par accident un animal, le langue-de-plomb n'était pas pourtant pas dépourvu de connaissances concernant les créatures de leur monde. La triste existence des occamy était réduite à prendre toute la place d'un endroit dans lequel ils étaient enfermés. L'image faisait échos à la métaphore de la boule de cristal à laquelle il venait de penser. Comme quoi, il n'était pas si surprenant que tous les deux s'entendent si bien.
Il avait d'ailleurs les mêmes ressentis qu'elle concernant les lubies moldus. Lui qui avait grandit dans une famille de sorciers, tout comme elle, ne comprenait pas très bien comment les moldus pouvaient se satisfaire d'autant de simplicité. Pour autant, il n'était pas fainéant et il n'aurait guère été un problème pour lui de mettre la main à la pâte pour tout faire sans magie. De toute manière, s'il n'avait eu aucun pouvoir, il n'aurait pas eu le choix. « Ce serait dramatique que tu te salisses les mains dans le magicobus, bien entendu » acquiesça ironiquement son alcoolique d'ami, qui regrettait déjà d'avoir finit si tôt son verre.
Andromeda et Kierán se renvoyait habilement la balle, et c'était pour cela qu'ils appréciaient passer du temps ensemble. Ils pouvaient se railler, tout comme discuter, voire même se lamenter et tout cela dans la même soirée ! Ils se moquaient outrageusement l'un de l'autre, mais heureusement, il en fallait plus que cela pour qu'ils se blessent mutuellement. Tout l'art de blesser un individu résidait dans le fait de gratter la corde sensible. Pour sa part, il ne s'amuserait pas à le faire. Pour ce qui était de l'épouse Tonks, il savait qu'un reliquat de petite peste sommeillait derrière ses yeux sombres. « Dis comme ça, ça sonne vachement pathétique ! » s'amusa-t-il lorsqu'elle évoqua l'idée de lui offrir un scrutoscope, « et je suppose que c'était l'effet voulu ? » continua-t-il, guère vexé par les sous-entendus presque grossiers d'Andromeda.

Mais son regard de petite peste qui s'amuse de tous les malheurs et moqueries qu'elle pouvait lancer à son meilleur ami, fut brusquement attiré par la vitre. A peine quelques secondes plus tard, la porte s'ouvrit mais l'Irlandais ne poussa pas le vice à se retourner pour savoir qui venait de passer le pas de la porte. A la place, il lui fit les gros yeux en lui demandant de qui il s'agissait sans prononcer les mots. Cependant, l'esprit imbibé d'alcool de la jeune femme prit la dangereuse décision de gêler l'alcool que les alcooliques de l'Est venaient de renverser. Kierán se risqua un regard vers le bar pour voir si la blonde du début de soirée était toujours là, mais elle avait apparemment fuit devant le bruit désagréable de conversations en langues étrangères. « Non mais qu'est-ce que tu... » commença-t-il avant d'être interrompu par le doux son de quelqu'un qui tombe la tête la première, pour finir les quatre fers en l'air.


Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 268
| AVATARS / CRÉDITS : Dane Dehaan (Ilyria)
| SANG : J'ai une tête de sang pur ? La robe fait pas le sorcier, mon gars.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La Grande Faucheuse
| PATRONUS : J'sais pas.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Attention à l'alcool gelé !" [Andromeda & Kierán] Jeu 9 Nov - 21:19

Le Chemin de Traverse fourmillait d'individus sans importance. Je m'étais rendu à l'Allée des Embrumes afin de régler quelques affaires personnelles. J'étais également passé chez Madame Guippure pour fixer une date pour prendre mes mensurations pour mon costume de mariage. Il me tardait que ce jour arrive où j'allais pouvoir enfin partager une nuit d'amour avec Cissy, pouvoir la prendre dans mes bras.
Les sorciers dans la rue sorcière se décalait pour me frayer un passage, intimidé par l'aura que je dégageais et mon rang. Je n'en demandais pas moins d'eux. Je me rendis au Chaudron Baveur. Il s'agissait d'un pub ayant une certaine popularité dans la société sorcière. Pour moi, ce n'était qu'un repère de personnes en manque d'argent et de traître à leur sang. L'aspect vétuste de ce lieu me rebutait, tout comme les individus qui s'y trouvaient. Je fronçai le nez à l'odeur d'alcool bon marché qui se diffusait suite à un bruit de verre éclaté au sol.
Alors que je m'approchai du bar, je glissai tout à coup sur une flaque gelée, tombant en avant lâchant un petit couinement, me rattrapant sur mes mains d'une façon tout à fait ridicule. J'entendis les gens autour de moi rire. Vite, je me relevais, fous de rage. Jamais je ne m'étais senti autant humilié. Je lançais un regard noir à l'ensemble du pub en remettant en place mes habits. Mon regard se posa sur deux indésirables: Andromeda Black devenue Tonks et Kieran Graves. Je les regardais d'un air noir alors qu'eux aussi riaient de ma personne. J'inspirais un grand coup, exaspéré. Je m'approchai d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 211
| AVATARS / CRÉDITS : © Arté
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Nymphadora qui se transforme en Bellatrix
| PATRONUS : Une tortue marine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Attention à l'alcool gelé !" [Andromeda & Kierán] Jeu 16 Nov - 12:01

Le bar résonnait de bienheureux rires et d’un lourd chahut entre les deux sorciers slaves et, dans cette chaleur autant de la bièrraubeurre que de la rixe, un couinement étouffé perça le brouhaha. Andromeda, qui sans tourner le menton, avait dardé son regard sombre au coin de ses paupières ne manqua rien de la chute exemplaire de son futur beau-frère. Les autres sorciers non plus. Et tous les rires retentirent doublement tandis que l’attention de l’ensemble de la clientèle se concentrait sur le fils Malefoy. Seul le tenancier sembla s’en inquiéter et quitta son bar, torchon sur l’épaule, pour se diriger vers lui de son pas de fier badaud. Mais Lucius s’était déjà relevé et tandis que son visage se découvrait, les rires des sorciers les plus prudents s’étouffaient petit à petit. « Pssst, ferme ta beuglante, LA FERME, c’est le fils Malefoy ! ». Seuls s’amusaient encore ceux qui étaient, soit par manque de conscience soit par manque de sobriété, dans l’ignorance de son grand nom et de sa pompeuse fonction au ministère. Chaque grande famille portait sa réputation et celle de l’intéressé était de toujours parvenir à ses fins. Aussi Tom tourna les talons dès qu’il nota son identité avant de sagement retourner derrière son bar pour feindre d’essuyer des verres déjà secs. Andromeda, qui avait trouvé bon de ranger sa baguette, avait cessé de rire en même temps que les plus sages. Mais un fin sourire étirait toujours ses lèvres et ne disparaissait pas malgré les battements de son coeur qui s’intensifiaient au fur et à mesure que le pas de son ancien camarade approchait dangereusement de leur table.

Si elle n’avait jamais considéré le garçon du temps de leurs études au château, elle s’était tout à fait mise à le mépriser dès leur septième année quand ils avaient partagé l’honneur d’être préfets. Elle n’appréciait pas plus ses sourires doucereux que les sombres manigances auxquels l’adolescent s’employait déjà. Le manque de naturel qui le caractérisait ainsi que sa façon de considérer le monde comme un échiquier et les êtres comme des pièces avaient toujours retenu l’affection de la jeune fille avant qu’elle ne perde son nom de famille. Elle n’avait eu cesse à l’époque de répéter à sa soeur de ne pas lui accorder ses faveurs mais aujourd’hui ils étaient fiancés. Cette nouvelle ne l’importunait finalement pas. Narcissa avait toujours été, d’une manière tout à fait inintelligible, amoureuse de Lucius. Elle se garderait à l’égard de benjamine des torts que cette dernière ne s’était pourtant pas gênée de lui faire subir. Aussi ses sentiments étaient-ils mêlés maintenant que Lucius Malefoy se trouvait si près de la table bancale qu’ils partageaient avec Kierán. La jeune mère ne cessait de rabâcher aux oreilles de son époux l’importance de la prudence, et voilà qu’elle agissait sur un coup de sang. Pour autant, ce geste sorti de nulle part, il était grisant de liberté. En bonne élève de la maison des verts, voilà bien un acte qu’elle ne regretterait pas mais n’assumerait pas non plus. « Bonsoir Lucius » répondit-elle sobrement en levant ses yeux sombres et son visage le plus accorte vers le jeune prodige du ministère. Ne valait-il finalement pas mieux, pour l’égo de l’un autant que pour la sécurité de l’autre, que l’accident soit oublié ? Elle haussa des sourcils interrogatifs sans ciller du regard car elle se demandait bien combien de temps il resterait présent. Ce n’était pas comme s’ils appréciaient leur compagnie ni qu’ils avaient quelque chose à se dire. Elle ne le féliciterait pas pour ses fiançailles. Elle ne parvint pas à maintenir plus longtemps son regard reptilien et enfonça à la place son regard dans celui clair et bien plus rassurant de son ami langue de plomb. La situation était pour elle devenue inconfortable et il lui tardait qu’elle rejoigne le rang des anecdotes dont on rit une fois le sentiment de crainte dissipé. Les autres clients du bar leur jetaient de plus de temps à autre des regards en biais rendus curieux par une altercation que l’on ne pouvait décemment observer qu’une fois dans sa vie.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 361
| AVATARS / CRÉDITS : Jake Gyllenhaal - schizophrenic
| SANG : Mêlé, arrière-arrière grand-mère moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La faucheuse noire.
| PATRONUS : Un Aigle à Ventre roux.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Attention à l'alcool gelé !" [Andromeda & Kierán] Sam 18 Nov - 14:24


Kierán sursauta légèrement en entendant quelqu'un se casser la figure, et il ne lui fallut guère plus de quelques secondes pour comprendre que c'était le fait de sa meilleur amie, qui venait de geler le liquide renversé par les deux slaves. Par respect pour la victime, il ne se retourna pas, contrairement à tous ceux qui étaient dos à la scènes et qui ne se gênaient pas pour rire grassement de celui qui avait eu le malheur de poser son pied au mauvais endroit. Tout ce qu'il se permis à peine fut un léger sourire devant l'absurdité de la scène qui venait de se dérouler. Mais le langue-de-plomb perdit bien vite son rictus lorsqu'à ses oreilles parvint l'information comme quoi la victime était Monsieur Malefoy. Il lui sembla qu'il perdit toutes ses couleurs. Si les Irlandais étaient réputés pour être assez pâles, il n'était pas difficile de désigner Kierán par sa nationalité à cet instant. Blanc comme un linge neuf, les yeux bleus devenus vitreux à cause du terrible pressentiment, il faisait bel et bien peine à voir.
Et malheureusement, ses pires craintes furent diaboliquement confirmées par la provocante Andromeda, qui salua le fils Malefoy avec toute la gentillesse dont elle savait faire preuve avec les gens qu'elle n'aimait pas. S'il avait resté un fond de verre de vodka dans celui abandonné devant lui, il se serait réfugié dedans en se penchant pour qu'on l'oublie. Mais comme si tout était orchestré pour qu'il ai des problèmes Lucius s'approcha d'eux. L'Irlandais déglutit furieusement. S'il était habituellement ravi de faire parti des blagues d'Andromeda, il trouvait que celle qu'elle venait de faire était tout à fait stupide. En tout cas, elle était stupide pour ceux qui avaient toutes les cartes en main. Kierán rendait service aux mangemorts. Lucius était un mangemort, il avait donc déjà eu à faire à lui. Misère, comment allait-il s'en sortir ? Il feignit l'indifférence en relevant ses yeux clairs sur le surprenant individu qui devait maintenant avoir drôlement mal au derrière. Qu'il traîne avec l'ancienne Black, maintenant traître, était très très mauvais pour l'imagine qu'il envoyait aux mangemorts, et il risquait de perdre son avantage. Et c'était sans parler du fait qu'Andromeda risquait d'apprendre ses manigances. Son esprit d'homme qui se sort de toutes les situations lui envoyait des signaux l'avertissant qu'il allait avoir du mal à se décoller de la glue dans laquelle il se trouvait. Il ne salua pas Lucius. En réalité, il ne dit absolument rien, se positionnant comme simple spectateur du combat d'animaux qui risquait d'avoir lieux dans les prochaines secondes entre la poule alcoolique et le fier coq. Il saisit son verre avec ses mains pour leur éviter de trembler autant que pour réfléchir. Il allait lui falloir une excellente excuse à servir aux deux individus, séparément comme communément. Il pouvait réfléchir sous le coup du stress, mais il ne s'était jamais senti aussi opprimé. Sa conscience lui criait que c'était bien fait pour lui, mais sa fierté ne voulait rien entendre. Néanmoins, la petite voix dans sa tête avait tristement raison.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 268
| AVATARS / CRÉDITS : Dane Dehaan (Ilyria)
| SANG : J'ai une tête de sang pur ? La robe fait pas le sorcier, mon gars.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La Grande Faucheuse
| PATRONUS : J'sais pas.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Attention à l'alcool gelé !" [Andromeda & Kierán] Ven 24 Nov - 14:24

J'étais un jeune homme très fier, ne supportant pas quelconque humiliation de la part d'êtres que je jugeais inférieure à ma personne. Voire même égale. Je m'efforçais sans cesse de bien paraître en société, de gagner le respect et la crainte des autres. Comme le disait Maghiavel: « Il est plus sûr d'être craint que d'être aimé. » Un grand homme, ce Maghiavel.
Je m'appuyai mains à plat sur la table d'Andromeda et Graves, les toisant du regard, leur manifestant toute ma supériorité. La jeune femme me salua sobrement, levant son regard vers moi. La traîtresse à son sang. Elle souillait le nom des Black, bien plus que Sirius Black lui-même. A eux seuls, ils auraient su nuire à la réputation de cette grande famille et n'en éprouvaient aucune honte.
« Cela fait longtemps que nous nous sommes pas croisés, Andromeda. » la saluai-je d'une façon hypocritement mielleuse.
Il s'agissait de la soeur de Cissy. Par conséquent, je lui devais un minimum de respect. Ensuite, je me tournai vers Kieran Graves qui n'avait pas eu la décence de me saluer. Je devinais qu'il avait quelque chose à cacher. Non pas particulièrement à moi mais à ma future belle-soeur. Ainsi, ce langue-de-plomb n'assumait pas ses actes et les dissimulait. C'était qu'il jouait sur deux tableaux complètement opposés !
« Mr. Graves, quel plaisir de vous revoir. Vous m'avez beaucoup aidé, la dernière fois, je vous en remercie. »
Contrairement à mes paroles, je ne venais pas en ami. L'écossais allait répondre de l'affront qu'il me faisait. Je savais que ma belle-soeur n'allait pas prendre comme une bonne nouvelle que son ami eut aidé la cause servant le Seigneur des Ténèbres contre elle se battait farouchement. Si je parvenais à semer la zizanie entre les deux, alors je me serais senti vengé de l'humiliation que je venais de subir. J'étais d'une nature rancunière, hélas. Andromeda le savait sûrement. Je n'oubliais pas facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 211
| AVATARS / CRÉDITS : © Arté
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Nymphadora qui se transforme en Bellatrix
| PATRONUS : Une tortue marine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Attention à l'alcool gelé !" [Andromeda & Kierán] Mer 29 Nov - 12:47

Lorsque l’on mettait un digne héritier de Salazar par terre, il valait mieux se trouver en position de supériorité car rien, sinon la crainte, n’était de nature à les empêcher de vous faire essuyer cette offense. Et la position de la jeune fille, inextricablement coincée entre les deux mondes comme une âme au purgatoire, ne savait s’analyser en un coup d’œil. Elle avait abandonné son nom de Black depuis deux années au profit de celui de Tonks qu’elle jugeait hautement plus digne. Aucune baguette n’avait depuis touché un seul de ses cheveux sinon celui de son portrait sur la tapisserie familiale. Le monopole de sa tête semblait appartenir à sa famille fièrement incarnée par Bellatrix et, par extension, à la nouvelle famille Lestrange de cette dernière. Qu’en serait-il de Lucius Malefoy aujourd’hui ? Et qu’en serait-il demain de ses cousins qui prenaient le masque du Lord ? Les temps s’obscurcissaient. Les Prewett étaient tombés. Son coeur battait avec crainte tandis qu’elle regrettait amèrement d’avoir abandonné si facilement sa prudence. Il lui paraissait salutaire de se faire oublier. Mais contre toute attente et comme le jeune premier maîtrisait tout à fait l’art de la surprise, ce fut sur Kierán Graves que ses foudres semblèrent se porter. Les sourcils d’Andromeda se froncèrent. La surprise que son meilleur ami fasse affaire avec son ancienne famille résidait bien dans son regard mais ne constituait pour l’heure pas sa principale interrogation. Andromeda était elle-même une ancienne élève de la maison des verts et ne se laisserait pas aller une seconde fois à une réaction impulsive. Pourquoi Lucius, s’il connaissait le langue-de-plomb, souhaitait-il le dévaloriser à ses yeux ? Car il était évident que l’enfantillage de la flaque de glace sur laquelle il avait glissé ne portait pas la signature de l’homme le plus mature de leur assemblée. Elle comprit que Lucius, comme du temps de leurs années à Poudlard, n’oserait pas s’attaquer frontalement à elle. Sa main était retenue par quelque code, fil aussi invisible qu’un poil de demiguise, de leur société. Et l’excellente préfète qu’elle avait été lors de sa dernière année d’études sembla se réveiller. « Kierán est en effet un excellent ami duquel s’entourer Lucius, j’espère que tu sauras le remercier autrement que par un mot » reprit-elle d’un ton fort dissimulé sous un timbre de velours. Elle ignorait la nature du service que son meilleur ami avait pu rendre à celui qu’elle soupçonnait d’être un adepte de magie noire mais savait au moins de quelle bouche elle souhaitait l’apprendre. L’adolescente était devenue une jeune femme et avait un peu perdu, depuis qu’elle s’était élevée en épouse et en mère, de son air potache. « C’est une peine en effet que nous ne nous croisions plus, puis-je t’inviter à te joindre parmi nous ? » lui proposa-t-elle gentiment en ensorcelant une chaise d’un mobilisella pour qu’elle se déplace jusqu’à leur table. L’idée vilaine lui traversa l’esprit d’ensorceler encore le meuble pour que l’un de ses pieds cède quand Lucius s’y assiérait et se retrouve une seconde fois les fesses vissées par terre, mais elle doutait que sa réputation, autant que son temps d’homme du ministère, ne lui offre le luxe d’une conversation parmi eux. Et puis elle n’appréciait guère le jeu que le Malefoy souhaitait vouloir mettre en place. Elle ne le jouait en l’instant que pour mieux tendre l’autre joue et perdre. Elle serait alors quitte avec le Malefoy et espérait qu’il quitte en conséquence leur table. Son esprit ne serait pas tranquille tant qu’il se trouverait parmi eux. La crainte que sa présence distillait naturellement dans ses veines, bien qu’elle conserve un front droit, chassait son imprudence encouragée par son cocktail fort en vodka. L’écosystème bouillonnant du pub dans lequel coulait la bièrraubeurre à flot pour réchauffer les âmes détrempées sous la pluie battant le pavé londonien était soumis à un équilibre précaire qu’elle aurait l’intelligence, sinon l’envie, de ne pas autrement perturber.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 361
| AVATARS / CRÉDITS : Jake Gyllenhaal - schizophrenic
| SANG : Mêlé, arrière-arrière grand-mère moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La faucheuse noire.
| PATRONUS : Un Aigle à Ventre roux.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Attention à l'alcool gelé !" [Andromeda & Kierán] Ven 1 Déc - 16:56


Kierán était un homme d'instinct autant qu'un homme de réflexion. Généralement, il se fiait à ce que lui commandait son subconscient et s'il avait dû l'écouter présentement, il serait déjà dehors pour fuir et rentrer dans son petit appartement, uniquement occupé par Spartacus. Mais autant par politesse que pour ne pas paraître suspect et abandonner Andromeda aux foudres de Monsieur Malefoy, le langue-de-plomb ne bougea pas d'un centimètre et se contenta de lever ses yeux vers l'homme qui se présentait à eux.
Le jeune homme n'eut même pas le temps de finir sa prière à Merlin pour que Lucius taise leurs petites affaires qu'il venait de lâcher très sommairement un remerciement envers sa personne. Pris de vitesse il se contenta d'esquisser un léger sourire silencieux. Il ne lui retourna guère le plaisir de le voir à son tour, et il attendait à la place que Lucius s'en aille pour faire face à Andromeda. Bizarrement, il s'inquiétait bien plus de la réaction de cette dernière que de celle de Malefoy, qui n'allait sans doute pas se priver de dire qu'il passait du temps avec la traîtresse de la famille Black. Le jeune homme se risqua un regard vers sa meilleure amie qui fort heureusement avait abusé de la boisson ce soir. « Kierán est en effet un excellent ami duquel s’entourer Lucius, j’espère que tu sauras le remercier autrement que par un mot » lui dit-elle, ce qui fit relever la tête de l'Irlandais d'un bon centimètre. Ah, vraiment ? Ma foi, pourquoi pas. « Je suis toujours ravi de rendre services à mes pairs » finit-il tout de même par répondre pour détourner l'attention de Malefoy sur lui. Cette soirée allait le mener à faire des révélations qu'il aurait préféré largement éviter. Et Lucius le savait pertinemment, c'était pour cela qu'il jouait avec la corde sensible et invisible qui unissait Andromeda et Kierán. Ce dernier perdit les dernières rares couleurs qui parcouraient son cou lorsque la jeune femme proposa gracieusement à Monsieur Malefoy de s'installer avec eux. Il mourrait d'envie de lui jeter un regard sévère pour lui demander silencieusement de cesser ses bêtises, mais avec les yeux bleus du Mangemort entre eux, cela aurait été l'équivalent que d'admettre son malaise. Alors pour bien faire, l'Irlandais décida de jouer faussement le jeu. « Je suis certains qu'il reste à Tom un dernier verre crasseux pour vous, Lucius » dit-il en lâchant enfin le verre qu'il tenait depuis bien trop longtemps pour que cela eut l'air naturel. Kierán avait apprit à jouer avec le feu lorsque cela était nécessaire. Continuer d'être idiotement silencieux ne l'aiderait en rien à se sortir de cette mauvaise situation. Il attendait simplement avec anxiété le retour du bâton que la jeune femme en face de lui n'allait sans doute pas se priver de lui donner. Kierán avait l'honnêteté pour qualité et le silence pour défaut. Il ne mentira pas à la jeune femme si elle désire des réponses, même s'il ne pourra garantir que leur teneur lui plaira. Après tout... Andromeda était sa meilleure amie. Elle ne méritait donc pas le silence, sur un sujet aussi épineux que celui-ci.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 268
| AVATARS / CRÉDITS : Dane Dehaan (Ilyria)
| SANG : J'ai une tête de sang pur ? La robe fait pas le sorcier, mon gars.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La Grande Faucheuse
| PATRONUS : J'sais pas.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Attention à l'alcool gelé !" [Andromeda & Kierán] Mer 6 Déc - 0:04

La crainte de mes deux interlocuteurs était palpable l'espace de quelques instants. Andromeda craignait d'avoir été trop imprudente compte tenu de l'atmosphère de ces derniers temps. Graves avait peur que je ne révèle ce qu'il avait fait pour la cause du Seigneur des Ténèbres. Le langue-de-plomb était une cible assez facile, je me devais de l'admettre.
« Kierán est en effet un excellent ami duquel s’entourer Lucius, j’espère que tu sauras le remercier autrement que par un mot » déclara Andromeda.
Kieran confirma ces dires. Cela sonnait pour moi comme une vaste blague. J'avais de Kieran Graves l'image d'un homme individualiste jouant sur deux tableaux pour pouvoir s'en sortir quoiqu'il advienne, sans réel attachement. J'esquissai un léger sourire narquois. « Je n'en doute pas une seconde. » A quel petit jeu voulait jouer Andromeda en m'invitant à me joindre à eux ? Elle savait pertinemment que j'allais décliner l'offre. Elle avait tout simplement espoir que je me retire. Graves entra dans son jeu.
Fort malheureusement, je ne pouvais m'attarder d'avantage dans ce lieu crasseux. J'avais d'autres elfes à fouetter. D'autant plus que je n'appréciais guère ce rustre endroit où grouillait la vermine sorcière.
« J'ai bien peur de ne pas en avoir le loisir. Mais je serais ravi de me joindre à vous un autre jour. »
Je n'y tenais pas. Me faire voir en compagnie de pareils traîtres était inimaginable. De toute façon, je ne voulais pas leur accorder plus de temps. Cela aurait été une perte de temps que j'aurais pu consacrer au Seigneur des Ténèbres, à mon couple et à mon travail. Tout ce qui en valait la peine. Je regardai Andromeda et Grave à tour de rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 211
| AVATARS / CRÉDITS : © Arté
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Nymphadora qui se transforme en Bellatrix
| PATRONUS : Une tortue marine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Attention à l'alcool gelé !" [Andromeda & Kierán] Mer 13 Déc - 14:19

Andromeda avait tiré de son expérience de fille du milieu l'enseignement qu’aucune structure sociale n’était plus instable qu’un triangle. Lucius souhaitait naturellement que Kierán Graves fasse figure de l’oisillon tombé dans un nid de vipères. Et l’esprit de Salazar était certes resté vif chez l’ancienne Black. Ses mauvais habitudes la poussèrent un instant à rentrer dans ce double-jeu (que signifiait-elle par remercier le lange-de-plomb autrement que par un mot ?). Mais sa répulsion naturelle pour son futur beau-frère et les conflits, qu’il savait faire naître partout comme un dieu de la guerre, l’obligèrent à porter allégeance à son meilleur ami. Si elle ne lui fit pas l’offense de mettre un pied hors de son jeu - comme elle peut être cruelle et coriace la fierté d’un sang pur ! - elle n’y joua que pour mieux courber l’échine et l’exclure. Kierán y prit part à son tour. Comme Lucius Malefoy tarda à leur répondre, la jeune mère craint un instant qu’il finisse par prendre place et son coeur battit plus vivement encore. Elle ne parvint pas à soutenir plus longtemps son regard bleu à l’acuité redoutable et se défaussa plutôt dans les prunelles plus douces de son meilleur ami. Quelle grossière erreur avait-elle commise ? semblait-elle l’interroger. L’ancien préfet s’excusa finalement et, poussant un léger soupir soulagé, l’ancienne Black se rendit compte qu’elle avait jusque là cessé de respirer. Elle avait la terrible impression d’être encore engoncée dans les terribles corsets que Druella l’obligeait à porter pour l’amincir dans son adolescence ! « Ce sera notre plaisir » fit-elle d’une petite voix tandis que le Malefoy leur offrait déjà la vue de sa cape.

« Ouuuuuuuuuuuuf ! » souffla-t-elle plus fort et diablement soulagée avant de lâcher un petit rire interdit car ils étaient rares les moments où elle se montrait aussi culottée. Il n'y avait qu'en l'heureuse compagnie du langue-de-plomb que cela arrivait ! Elle lança un regard complice à son ami Kierán et finit de calmer ses derniers tracas en mordillant la paille de son cocktail terminé. L’adrénaline retombait, elle avait emporté avec elle toute son alcoolémie, et elle le considéra finalement en fronçant les sourcils. Le malaise était écarté et elle s’interrogeait de connaître la nature du service que le jeune homme qui pesait déjà au ministère s’était amusé à évoquer. Elle s’inquiétait également des conditions dans lesquelles il avait pu souhaiter prêter ses services. Il n’était pas loin le temps où, menée par le bout de la baguette d’un maître chanteur, elle accomplissait quelques vilénies pour le compte des mangemorts. De cela, elle n’en avait jamais parlé à personne ni à son époux ni à aucun de ses amis. Elle n’était pas sans ignorer que Kierán Graves cultivait lui aussi son jardin secret. N’était-ce pas d’ailleurs l’un des traits qui les avait toujours rapprochés ? Ils s’étaient toujours suffisamment respectés pour ne jamais forcer la confidence. « Je comprendrais que tu ne souhaites pas t’épancher sur les propos venimeux - mais non fallacieux elle en était persuadée - de Lucius » s’exprima-t-elle finalement d’une voix basse et douce. Ses sourcils toujours froncés rappelaient que l’inquiétude siégeaient toujours dans son esprit. Elle n’avait pas terminé de parler et la suite de ses propos était plus déplaisante à prononcer mais nécessaire à entendre. « Mais si - pourquoi user un inconditionnel quand elle connaissait si bien les arcanes de leur monde ? - Mais quand lui ou n’importe lequel de ses amis souhaitera utiliser notre amitié contre ma famille ou contre moi, je te demanderai d’avoir la décence autant que la bonne intelligence de ne plus me parler » ajouta-t-elle d’un ton mal assurée mais les prunelles aussi noires que brillantes - ou tu le regretteras - se retint-elle d’ajouter. Nul doute, s’il avait déjà rencontré sa sœur aînée, qu’il saurait interpréter comme une menace tacite la douceur de son amitié.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 361
| AVATARS / CRÉDITS : Jake Gyllenhaal - schizophrenic
| SANG : Mêlé, arrière-arrière grand-mère moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La faucheuse noire.
| PATRONUS : Un Aigle à Ventre roux.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Attention à l'alcool gelé !" [Andromeda & Kierán] Ven 15 Déc - 21:55


La présence de Lucius avait considérablement amoindrit la bonne humeur de l'héritier Graves. C'est qu'il connaissait assez bien l'homme pour avoir un peu travaillé clandestinement avec lui, et il savait que sa présence ici allait entraîner sur lui des conséquences. Le langue-de-plomb n'était simplement pas sûr d'être prêt à les supporter. C'est avec un calme qu'il peinait à conserver qu'il observait Lucius Malefoy répondre à toutes les provocations d'Andromeda. Le cœur de Kierán sembla s'alléger de plusieurs grammes lorsqu'il leur confirma ne pas pouvoir rester. L'Irlandais eut l'impression qu'on lui donnait la chance de sa vie de s'en sortir. S'il aurait pu très bien partir du pub en même temps que Lucius pour ne pas avoir à faire à la jeune femme, il savait qu'il valait mieux parfois affronter le dragon de suite plutôt que de le laisser en cage. Il n'esquissa donc qu'un bref sourire face au soulagement de Tonks. Lucius amenait toujours avec lui la présence pesante d'un homme qui analysait chaque faits et chaque paroles. S'il n'avait aucun problème pour soutenir seul de telles discussions, savoir la jeune mère dans les parages n'aidait pas Graves à se sentir en état.
Lorsqu'il ne vit plus du tout la cape de Malefoy, Kierán se passa une main sur le visage. Il l'avait échappé belle. Mais là où il était soulagé de la fuite du sang-pur, il savait qu'il allait avoir à faire à une autre qui était de la même trempe que lui. Il finit par ramener ses yeux sur elle, parce qu'il se sentait fixé d'une étrange manière qu'il ne pouvait expliquer.
Les paroles de sa meilleure amie sonnèrent aux oreilles du jeune homme comme un avertissement non-négligeable. Il écouta attentivement ses paroles, tel qu'il le faisait toujours car il n'y avait pas homme plus attentif que Kierán Graves. Mais leur ton et leur portée lui laissèrent un goût amer. Il fronça les sourcils car s'il y avait bien quelque chose qu'il ne ferait pas c'était utiliser ses propres – et rares – amis pour une cause qu'il ne défendait même pas au fond de son cœur. Il avait beau avoir en lui une armada de défauts, c'était un homme loyal envers sa famille, son pays et ses quelques amis. N'en déplaise à Andromeda qui ne le savait peut-être pas. Kierán était aussi alcoolique que bon vivant et aussi loyal que sincère. « Non, je vais te dire exactement pourquoi et comment je connais Lucius Malefoy » lui dit-il enfin, après avoir longuement réfléchit à la portée des mots qu'il allait employer. Il saisit son verre et le regarda un long moment. Le sien, comme un vieux verre abandonné sur la table, était vide de toute trace d'alcool. Il le retourna pour le poser sur la table et fit de même avec l'autre verre. Après quoi, il se saisit du Bloody Mary de son amie qui n'était pas encore complètement vidé de l'immondicité qui était sous forme liquide. « Tu vois, Andromeda, il y a les gens qui choisissent un côté, ou un autre... » commença-t-il en désignant un verre à la fois, « et il y a ceux qui gravitent autour de ces deux côtés sans jamais en pénétrer un seul ». Avec le Bloody Mary, il fit plusieurs fois le tour des deux verres sans jamais en toucher un seul. Finalement, il fit glisser le verre de la jeune femme jusqu'à elle comme s'il s'était agit d'un verre de liqueur. « Je suis un opportuniste et je fais ce qu'il y a de mieux pour moi, mon nom et ma famille » continua-t-il d'un air paisible. « Cependant, ne crois pas que j'irais jusqu'à utiliser mes propres amis pour servir un intérêt personnel, parce que ce n'est pas le cas et ça ne sera jamais le cas ». Sur cette conclusion, il s'enfonça dans son siège pour observer sa réaction. S'il était profondément vexé qu'elle ait pu penser qu'il la trahisse un jour, il le serait encore plus si elle n'acceptait pas l'explication sincère qu'il venait de lui donner. Il ne la trahirait pas plus elle qu'il ne trahirait Oona c'était dire. Maintenant, il fallait juste qu'elle le croit.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 268
| AVATARS / CRÉDITS : Dane Dehaan (Ilyria)
| SANG : J'ai une tête de sang pur ? La robe fait pas le sorcier, mon gars.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La Grande Faucheuse
| PATRONUS : J'sais pas.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Attention à l'alcool gelé !" [Andromeda & Kierán] Lun 25 Déc - 13:32

D'un regard hautain, je toisais Graves et Andromeda. S'ils croyaient que j'allais en restait là, ils étaient dans le faux. Cela allait avoir une répercussion tôt ou tard. On ne se moquait pas d'un Malefoy aussi facilement. Et cette sotte d'Andromeda aurait dû le savoir. Sans rien ajouté, je leur tournai le dos et partit de ce lieu crasseux. Passant à côté d'un immonde sorcier aux ongles noirs de crasse. Aussi sale que son sang. Contrairement à certain, j'avais des responsabilités. Et ce n'était pas ce pauvre petit langue-de-plomb qui pouvait en dire autant. Je n'étais pas en mesure de savoir ce qu'il se passait au département des Mystères mais dans mon esprit, je savais que ce n'était pas des gens importants. Ils ne faisaient qu'obéir aux ordres du Ministre et rien de plus. Et je ne parlais pas de ma chère belle-soeur qui elle n'avait aucune utilité dans la société. Mais ça, cela coulait de source.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 211
| AVATARS / CRÉDITS : © Arté
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Nymphadora qui se transforme en Bellatrix
| PATRONUS : Une tortue marine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Attention à l'alcool gelé !" [Andromeda & Kierán] Mar 26 Déc - 22:59

Ce n’était que parce que Kierán Graves était son meilleur ami que Andromeda lui prêtait une oreille attentive. Sa posture de fermeture - bras croisés et sourcils froncés - indiquait d’ailleurs une défiance dont elle ne parvenait plus à se défaire. Si elle ne remettait pas en cause la neutre intention du langue-de-plomb, elle craignait qu’il sous-estime la profonde noirceur des nouvelles personnes constituant son entourage. L’homme qui lui faisait face était le plus intelligent de ses amis mais il arborait parfois la sensibilité autant que la naïveté d’un enfant. Et ses explications la peinaient si bien qu’elle finit par baisser des yeux humides en direction des verres avec lesquels il jouait. « Tu oublies que tu n’es pas le propriétaire du bar » souffla-t-elle du bout des lèvres avant d’étayer ses propos qui méritaient de l’être. « Et tu ne m’as pas dit comment tu connaissais Lucius » finit-elle de relever vers lui ses prunelles sombres en s’exprimant plus durement. La communauté magique de leur pays avait beau être petite, la société qui entourait le fier Malefoy était étroitement circonscrite. Cela l’aurait étonnée que le langue-de-plomb et le conseiller du ministre aient simplement sympathisé au cours d’un voyage en ascenseur. Puisque Kierán souhaitait lui fournir une explication, elle attendait qu’elle soit satisfaisante et complète.

Andromeda finit par se radoucir et se pencha légèrement au-dessus de la table afin de rendre inaudible ses propos à toute oreille attentive et d’ancrer son regard le plus sérieux dans celui plus clair de son meilleur ami. « Les hommes comme Lucius - le prévint-elle - une fois qu’ils trouvent ta faille - appuya-t-elle chacun de ses mots - la neutralité n’est plus une option ». C’est que la deuxième fille de Cygnus et Druella s’était essayée la première au jeu séducteur de la neutralité avant sa répudiation. Elle était sans aucun doute aussi opportuniste - et sûrement plus ambitieuse encore - que son interlocuteur. Fiancée au sombre Macnair, amoureuse du beau Ted, elle avait flirté avec les deux hommes et joué avec les deux mondes en même temps. Jusqu’à ce qu’un partisan du mage noir qu’elle soupçonnait être dans son entourage bien qu’elle n’ait jamais levé le voile de son identité utilise son secret pour jouer avec elle comme un terrible marionnettiste. Elle tressaillit et se redressa un peu sur sa chaise car le simple fait de repenser aux agissements qu’elle avait pu commettre à cette sombre époque la remplissait de malaise et la rendait nauséeuse. « Crois en mon expérience Kierán, cet homme finira par trouver le moyen de te nuire parce que tu as justement une famille et des amis - insista-t-elle le regard toujours droit mais la voix légèrement tremblante - et lorsque cela arrivera estime toi comblé s’il te reste seulement l’opportunité de faire un choix ». La faiblesse de la nature de la jeune fille l’avait poussée à agir selon les désirs du lord pour protéger son secret et celui qui le partageait et il ne passait pas un jour sans qu’elle en éprouve des regrets. Elle n’avait retrouvé sa liberté que le jour où elle avait fini par se montrer honnête avec ses parents. Elle n’avait pas choisi d’être une traîtresse. Mais d’autres avaient alors choisi pour elle. Elle n’était pas la propriétaire du bar.


dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 361
| AVATARS / CRÉDITS : Jake Gyllenhaal - schizophrenic
| SANG : Mêlé, arrière-arrière grand-mère moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La faucheuse noire.
| PATRONUS : Un Aigle à Ventre roux.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Attention à l'alcool gelé !" [Andromeda & Kierán] Jeu 28 Déc - 11:52


Kierán rendait la plupart du temps service aux mangemorts sans contre-partie si ce n'est la discrétion et la paix. Et il ne culpabilisait pas particulièrement. Il était neutre, dans cette guerre, c'était un opportuniste. La neutralité lui sauvait l'existence et le langue-de-plomb était persuadé qu'il ne lui arrivera jamais rien avec cette ligne de conduite. Jouer sur les deux tableaux pour ne servir que son dessein, était un pari dangereux auquel il se plaisait de jouer. Andromeda pointa très justement du doigt qu'il n'était pas le propriétaire du bar et ce n'était en effet pas le cas. Que ce soit littéralement ou métaphoriquement. Il était monté sur un navire qui l'emmenait il ne savait trop où, et dont le commandant n'était pas lui. Pour un homme qui aimait tout prévoir, il s'était engagé dans une situation bien délicate et dont les issues, multiples pouvaient l'entraîner autant sur une île que dans un typhon. « J'ai donné quelques noms à Malefoy » répondit-il avec nonchalence lorsqu'elle lui demanda comment il le connaissait. Il n'en était pas forcément fier, mais il était honnête. Mentir à Andromeda n'était pas un option. Omettre des informations par contre, c'était autre chose. C'était pour cela qu'il n'avait pas clarifié de prime abord le type de service qu'il lui avait rendu. Le jeune homme avait au fond un peu peur de perdre l'amitié de cette femme, cette paria à laquelle il tenait plus qu'il ne voulait bien se l'admettre.
Kierán était particulièrement fier – admettons le – de son image avec les verres, qu'il trouvait tout à fait approprié à sa situation. Il s'était plus attendu pourtant à un silence de la part de la jeune mère que des conseils qu'elle lui dispensa. Ses paroles eurent le don de lui faire froncer les sourcils, parce qu'elle avait raison, et qu'il y avait déjà pensé. « J'assure mes arrières » répondit-il avec la force de conviction d'une huître, « je fais attention à ce que je leur dis, comment je leur dis, et où je leur dis ». La grosse faiblesse du langue-de-plomb, c'était sa frangine mais ça, Lucius ne le savait pas. Pas plus que les autres. « La neutralité est ma seule option » affirma-t-il enfin. Il n'aimait pas prendre parti pour la simple et bonne raison qu'après cela, on faisait attention à lui. S'il se rangeait d'un côté ou de l'autre, il aurait des obligations qu'il ne se sentait pas prêt à remplir. Graves était un homme libre, dans un pays libre, dans une famille libre. Il ne comptait pas abandonner ce sitôt cela, pas en tout cas, sans livrer bataille. Les paroles d'Andromeda le firent frissonner mais il ne réagit pas. Les mains ainsi croisées sur la table crasseuse, il donnait une impression de calme alors que son cerveau bouillonnait de diverses idées. Kierán ne concevait pas de situation où il n'aurait pas de choix. Il trouvait toujours une deuxième possibilité, quand bien même il devait la fantasmer. « Je sais bien qu'il est très mauvais pour moi qu'il nous ai vu ensemble aujourd'hui » lui dit-il en s'amusant vaguement avec son verre, « mais je m'en sortirai, ne t'en fais pas ». La manière dont il lui avait assuré cela laissait penser qu'au pire, il sera plus muselé à son travail. Sa vie privé n'aura pas à en pâtir, il en était persuadé. « Je savais en m'engageant là-dedans que cela m'apporterait des problèmes, mais je sais que j'ai la ressource pour les éviter » lui expiqua-t-il sans se départir de son air paisible. « Regarde toi, tu as la paix, non ? ».

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 211
| AVATARS / CRÉDITS : © Arté
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Nymphadora qui se transforme en Bellatrix
| PATRONUS : Une tortue marine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Attention à l'alcool gelé !" [Andromeda & Kierán] Ven 5 Jan - 10:59

Andromeda baissa des yeux honteux et acquiesça d’une tête lourde de déception lorsque Kierán lui avoua avoir donné des noms à Lucius Malefoy. Le détachement avec lequel il s’exprimait était plus douloureux encore que le fond de ses propos. L’ancienne Black avait joué à ce jeu la première et éprouvait encore aujourd’hui des difficultés à se regarder en face. L’aveu n’avait jamais franchi la barrière de ses lèvres et elle admirait autant qu’elle réprouvait la facilité de son meilleur ami à s’exprimer à ce sujet. Mais après tout, c’était elle qui lui avait posé la question sans deviner qu’elle n’était pas prête à entendre la réponse. Elle était paradoxalement moins honnête et loyale que lui en amitié et releva des yeux brillants de tristesse vers le langue-de-plomb qui se montrait pour une fois bien prolixe. La guerre qui s’annonçait ressemblait pour lui à un jeu auquel il prenait plaisir à lancer les dés selon les cartes qu’il avait parfois en main pour pousser un peu plus loin sa chance. Et la Black devenue Tonks ne pouvait le regarder autrement qu’avec un regard porteur de tous ses jugements de petite mère des peuples. Épouser un sorcier né de parents moldus lui avait apporté bien plus de principes qu’elle ne l’aurait jamais admis. Si une étrange définition de l’amour propre l’empêchait encore aujourd’hui de monter dans le magicobus, sa définition de l’amour universel la prévenait également contre le comportement opportuniste de son ami.

Ses mâchoires étaient serrées quand il l’interrogea enfin et la poupée de cire dont elle faisait figure se raviva d’une profonde inspiration. « J’essaie de mener une existence aussi discrète que pacifique - confirma-t-elle avec douceur avant de relever de nouveau son regard plus dur vers lui - comme les Prewett ou les Ollivander le faisaient encore l’année dernière j’imagine ». La maxime vivre caché pour vivre heureux lui paraissait mensongère. Elle s’épanouissait avec son époux et leur petite fille dans le monde moldu mais assumait pour autant très mal de vivre dans la peur depuis ces récents meurtres de traîtres. Il s’agissait certes de familles aurors mais qui seraient les prochains lorsque le lord noir serait parvenu au bout de la liste ? Elle connaissait la soif de pouvoirs pour l’avoir longtemps contemplé au sein de sa famille et jusque dans les sombres prunelles de sa grande sœur. Elle savait que l’appétit de telles personnes était insatiable. Alors elle avait emmené dans le ménage nombreux de ses tocs que son mari avait appris à cesser de railler. Andromeda tremblait comme une feuille dès que ses beaux-parents toquaient à leur porte car ils faisaient partie des rares personnes dont elle acceptait qu’ils aient connaissance de leur adresse, elle se précipitait vers la cheminée lorsque son époux rentrait exceptionnellement par cette voie, elle s’enfuyait dès qu’un sorcier la regardait trop intensément sur le chemin de traverse de crainte qu’il ne s’agisse d’un legilimens. Elle était effrayée par dessus tout des fanatiques qui avaient rejoint son ancienne famille. « Ce ne sont pas ces noms que tu as donné mais ils auraient tout aussi bien pu l’être, tu ne penses pas ? » finit-elle de le juger avant de dodeliner la tête pour s’ébrouer de la peur qu’il insufflait comme un venin dans ses veines. « Cette conversation me met mal à l’aise Kierán » confessa-t-elle du bout des lèvres la voix brisée par le chagrin. « On devrait peut-être - hésita-t-elle - Peut-être qu’on devrait en rester là ? ». Elle déposa sur la table collante une petite poignée de mornilles plus que suffisante pour régler leurs deux consommations car elle n’avait pas l’esprit à compter ses sous et commença à se lever de table en devinant que ce n’était pas le Bloody Mary qu’elle avait trop vite descendue qui lui faisait ainsi tourner la tête.


dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Attention à l'alcool gelé !" [Andromeda & Kierán]

Revenir en haut Aller en bas

"Attention à l'alcool gelé !" [Andromeda & Kierán]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Tu noies tes chagrins dans l'alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [PV Jennyfer Shepard]
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]
» ATTENTION ,HAUTE TENSION...
» Attention, araignées qui tuent ..
» 04. Quand l'alcool fait des ravages. || Ashton Kinney

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Le chemin de traverse :: 
Le chaudron baveur
-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet