GRYFFONDOR : 160 pts | POUFSOUFFLE : 10 pts | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Le calendrier de l'avent fait son grand retour à Poudlard ! Il débutera le 1e décembre et se terminera le 25. Toutes les explications ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

Un prétexte de prise de poids | Alexandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 304
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un prétexte de prise de poids | Alexandre Lun 13 Nov - 15:06

Le jeu des chatouilles était lancé, elle savait qu'elle se retrouverait bien vite en position de victime et savourait donc ces quelques instants de supériorité. A noter qu'elle avait tout de même gagné la course de tout à l'heure et que, même s'il y avait eu légèrement de la triche, seul le résultat final comptait. C'était un loser, tralilalère. Mais plus pour très longtemps visiblement.

Alexandre avait décidé de se débattre pour échapper aux mains presque "baladeuses" de la serdaigle. Plus il essayait de s'éloigner et plus elle faisait en sorte d'être proche de lui telle une moule accrochée à son rocher. "Ahah ! On fait moins le malin maintenant !" Elle riait encore et encore surtout face à la minuscule ampleur de son autorité. Elle perdit d'un seul coup son sourire lorsqu'il lui attrapa les poignets, elle était foutue. Mais son rire ne tarda pas et comprenant qu'elle allait y passer éclata  à nouveau tirant de toutes ses maigres forces pour espérer s'en sortir. "Non ! Non non non ! Alexandre, non !" Elle ne se rendit compte de rien et d'une seconde à l'autre se retrouve allongée à même le sol. Elle aurait pu faire une remarque sur l'état dans lequel ses vêtements et ses cheveux allaient finir mais étant donné qu'ils devaient, de base, servir à faire du sport ils termineraient au sale. Pas de quoi faire un scandale. Puis, elle n'avait pas envie de faire la rabat-joie et gâcher l'ambiance pour quelque chose d'aussi anecdotique. "A... Arrête !" Elle avait du mal à s'exprimer à cause de son incontrôlable envie de rigoler mais savait qu'il comprenait l'idée et surtout qu'elle ne s'en sortirait pas aussi facilement.

Lorsqu'il lui proposa le deal du "Excuse toi et j'arrête !". Elle refusa sans discussion. "Jamais !". Autant mourir que de se rendre, que de donner trop de pouvoir à Alexandre, sinon la balle des victoires reviendrait au centre et son titre remporté plus tôt n'aurait aucune valeur. Mais bon... Elle commençait à avoir mal aux zygomatiques et ses abdos la travaillaient un peu, pas si inefficace que ça finalement cette petite séance de sport. "Bon... ok, ok, attends !" Elle leva les mains en signe de paix pour qu'il lui laisse reprendre sa respiration. Au dernier moment, et elle se questionnerait des jours durant pour comprendre comment, elle réussit à inverser la tendance et faire passer Alexandre à sa place, elle au-dessus. "Je suis désolée, Monsieur Rozen." Elle avait parlé d'une voix horriblement sensuel en appuyant comme il le fallait sur le nom du garçon. Était-elle en train de flirter ? Quoi que cela soit, la coquine le faisait très bien. Elle le regardait dans les yeux, dans une position qui aurait été initialement gênante mais qui ne l'était pas. Il y avait quelque chose de différent qui flottait dans l'air, les chatouilles laissaient place à une toute autre sorte d'ambiance. Elle avala sa salive, bizarrement elle n'était pas mal à l'aise, chose rare et difficile à croire. Pourtant, les limites étaient franchies, jamais Arthur n'aurait pu se permettre un tel rapprochement, elle n'aurait pas accepter, à moins de ne pas savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 759
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un prétexte de prise de poids | Alexandre Jeu 16 Nov - 20:26

J'adore entendre le rire de Maya, j'adore la chatouiller. Peut-être parce que je ne le fais pas d'une façon totalement innocente, je dois l'admettre. Mais le jeu reste bon enfant. Je lui accorde une pause pour reprendre son souffle et qu'elle s'excuse  à sa demande avec un petit sourire victorieux. Et je n'explique pas ce que arrive, mais je me retrouve allongé en dessous de Maya, allongé sur le sol. En bref, elle me domine. Je fais une mimique exagérément outré de sa trahison et de son manque de fair-play.
« Je suis désolée, Monsieur Rozen. »
Je la regarde fixement, la bouche entre ouverte. Je ne sais pas quoi dire. C'est perturbant. Ces mots. Ils raisonnent d'une étrange façon dans mon esprit et vient traverser mon corps dans un grand frisson. Tout ce que j'arrive à faire, c'est d'esquisser un petit sourire. Elle semble confiante. Moi aussi, je le suis. Je suis plus étonné. Ce serait le moment rêvé pour venir l'embrasser. J'ai envie de l'embrasser. Mais ce n'est pas parce que j'ai envie d'une chose que forcément je dois faire en fonction, je ne peux pas me le permettre. -Avant, tu te le permettais. Souviens-toi. Nia. Ewan.-
Je me refuse de faire le premier pas pour que Maya trompe Arthur. -Elle le trompe pas déjà là ?- Je ne veux pas encore me créer d'ennuis. Cela me frustre. J'espère intimement qu'elle le fera. Auquel cas, comment lui résister ? Je lâche un rire mi-amusé, mi-séducteur.
« Ce n'est pas le moment où nous sommes sensés nous embrasser ? » demandé-je.
-Ah mais tu l'encourages aussi !- Il s'agit juste d'une petite plaisanterie. Rien de méchant. Je me redresse pour m'appuyer sur les coudes. Il a beau faire frisquet, j'ai chaud. Et ce n'est pas seulement à cause des chatouilles. Non plus de cette proximité entre Maya et moi. Si des gens pouvaient nous voir, ils se seraient dit qu'il y aurait pitiponk sous caillou. Mais actuellement, je suis focalisé sur la charmante Maya Andrews. J'aimerais tellement qu'elle largue son Mr. Parfait, mais elle ne le fera pas. Les Mr. Parfaits sont rares et je ne suis pas d'entre eux. Et puis, ça lui ferait de la peine, non ? A vrai dire, le malheur des uns fait le bonheurs des autres. McLane serait attristé mais je m'en fiche un peu, contrairement à Maya.
« Vous êtes une bien vilaine fille ! Nous seulement vous trichez à la course mais en plus vous avez une attitude déloyale ! Jusqu'où ira votre vilenie, Mademoiselle Andrews ? » dis-je sur un ton noble incitant au rire.
J'espère que sa vilenie ira plus loin que cela. C'est mal d'espérer ça d'un point de vu moral. Je ne peux qu'en conclure que je suis moi-même un mauvais garçon. A la fois, je m'en veux d'avoir envie de l'embrasser vis-à-vis de sa situation relationnelle mais je me dis aussi que leur couple a l'air d'un peu battre de l'aile et que ce n'est pas de ma faute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 304
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un prétexte de prise de poids | Alexandre Lun 20 Nov - 18:05

La phrase était à peine sortie de sa bouche que Maya lui trouva une connotation interdite. Elle jouait avec le feu mais bizarrement en était consciente et pas plus dérangée que cela. La situation était telle que ce n'était ni la faute d'Alexandre d'être d'aussi bonne compagnie ni la faute d'Arthur d'être aussi loin d'elle. Peut-être qu'ils avaient franchies la ligne, oui. Peut-être même qu'elle se posait mille et une questions sur la suite des événements, oui. Peut-être qu'elle avait envie que quelqu'un les surprenne dans cette position plus qu’ambiguë et que par cela elle n'ait pas à prendre l'horrible décision de quitter Arthur. Peut-être oui, mais cela ferait d'elle quelqu'un dont les principes n'étaient qu'apparences, et elle aurait du mal à en dormir c'était certain. En plus, cela ne l'empêcherait pas d'échapper à la discussion qui suivrait et elle passerait pour une personne plus incorrecte qu'elle ne l'était. Finirait-elle seule à force de jouer avec les gens ? Et surtout leurs sentiments ?

Elle avait terriblement envie de l'embrasser, terriblement mais aussi honteusement envie. Il fallait qu'elle s'entre dans la tête qu'elle n'était pas encore célibataire et ce qui compliquait d'autant plus l'équation, était le fait qu'elle soit certaine de toujours éprouver des sentiments pour son petit copain. Elle sentait qu'elle prenait un tournant décisif dans sa relation et cette incertitude de l'avenir ne la rassurait pas. La petite phrase du garçon fit écho dans sa tête, effectivement ça aurait pu être le bon moment. "Ohhhhhhh mais non t'es trop nul, t'as tout gâché là." Elle prit une moue boudeuse et croisa les bras sur sa poitrine, sans pour autant bouger d'un centimètre sa position. Elle évitait son regard le menton en l'air. Pourtant, elle ne tint pas plus d'une minute et bien vite laissa champ libre à son rire. "On aurait pu faire une super scène romantique digne des plus grands livres d'amour et voilà, il faut que monsieur ouvre sa petite bouche." Derrière son petit air se cachait un sentiment de soulagement, ils s'attiraient c'était évident mais voulait-elle vraiment que cela se fasse de cette manière ? Non, elle voulait que les choses soient propres, bien construites et officialisées dans les règles de l'art.  

Elle pouffa de rire devant l'air aristocrate de son serpentard. Il avait gâché une scène de baiser qui s'annonçait splendide et c'était à elle qu'on reprochait la vilenie ?"Il vaut mieux être vilaine qu'un petit nigaud, monsieur Rozen." La serdaigle sentait déjà que le surnom de gros centaure laissait sa place à cette nouvelle forme d'intonation, et qu'elle s'amuserait à prendre le garçon d'un an son cadet pour un grand monsieur. Pourtant, elle ne s'essayait pas trop à jouer la noble, elle se plaisait mieux à regarder Alexandre la courtiser avec des mots qui n'étaient pas les siens. Le théâtre, l'improvisation et elle n'étaient pas amis.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 759
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un prétexte de prise de poids | Alexandre Mer 22 Nov - 14:34

« Ohhhhhhh mais non t'es trop nul, t'as tout gâché là. »
J'explosai d'un rire sonore. Maya tira une moue boudeuse mais bien vite, elle me rejoignit dans mon rire. Nous étions dans une sorte d'insouciance, ne faisant pas attention à ce qui nous entourait. C'était comme nous nous créions une bulle rien qu'à nous. Cependant, il y avait toujours le nom d'Arthur dans l'atmosphère, comme un esprit qui me hantait. J'avais terriblement envie d'embrasser Maya mais j'avais aussi envie de faire cela dans les règles. Je voulais changer mon attitude, agir d'une meilleure façon.
« Oh bah désolé hein ! » répliquai-je sans arguments. « T'avais qu'à m'embrasser plus tôt ! Ton timing était mauvais ! » l'accusai-je en riant.
C'était bon enfant. Aurait-on pu voir de l'extérieur ce qu'il se tramait réellement ? Nous ne pensions pas aux climats politiques actuels, elle ne pensait pas à ses ASPICs, je ne pensais pas à Lindsay. Les sujets fâcheux étaient hors de nos esprits, excepté McLane.

Je lui soulignai une pseudo-vilenie, toujours dans ce même registre humoristique caricaturant les plus grandes familles de sang-purs aristocrates que je commençais à déprécier malgré que j'étais issu du même type d'ascendance. A la différente significative que ma famille n'était pas pro-sang-pur, bien au contraire. Mais on ne devait pas oublier qu'il y avait des extrémistes dans les deux camps.
Elle me traita de nigaud, peut-être n'avait-elle pas tort. J'étais clairement entrain de faire l'idiot pour la séduire, inconsciemment. Mais aussi pour nous sauver de quelques situations malaisantes. C'était dingue à quel point on pouvait se rendre ridicule pour séduire une fille. Trouvait-elle cela attendrissant ? Pouvait-on avoir l'air ridiculement attendrissant ? Mais paradoxalement, je n'avais pas l'impression de jouer un rôle avec Maya.
« Pourtant il te fait bien rire le petit nigaud non ? » demandai-je d'un air taquin.
Je ne cherchais même pas à la contredire. Peut-être parce que c'était un peu vrai à ce moment même. Je me relevai, époussetant mes vêtements de toute trace de terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 304
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un prétexte de prise de poids | Alexandre Mar 28 Nov - 16:15

Elle ne faisait que rire et ça lui faisait du bien. Si le garçon n'avait pas ri comme cela depuis un moment, il en était de même pour elle et l'attente en valait la peine. Elle aurait pu l'embrasser, oh oui, elle en avait envie ! Elle aurait aussi pu faire en sorte que ce soit lui qui prenne l'initiative, même si elle n'avait pas vraiment confiance en elle, Maya savait qu'elle pouvait être craquante, et faire craquer. Elle considérait que le premier pas revenait au garçon, elle était plutôt vieux jeu. "Mon timing était mauvais ?" S'offusqua t-elle tandis qu'il lui remettait sur le dos la responsabilité d'un bisou n'ayant pas eu lieu. C'est qu'elle appréciait d'être en contradiction avec lui.

"Oui ça passe, t'es correct." Jamais elle ne lui avouerait qu'elle se plaisait bien dans son humour particulier. Ou qu'il lui plaisait tout court. Ahahah, lui faire un compliment ? Quelle idée ! Elle préférait largement le taquiner et déjà elle imaginait une relation entre eux complètement différente de celle qu'elle entretenait avec Arthur. Le pauvre, il ne savait pas dans quelle galère il s'engageait avec elle, son style romantique ne la lâchait pas et il faudrait qu'il sorte ses grands sabots d'amour pour qu'elle lui tombe dans les bras. Elle vivait ses histoires de cœur comme le bon gros cliché que les jeunes adolescentes de son âge imaginaient. Les roses, les chocolats, les invitations officielles aux soirées, elle adorait ça. Pourtant, elle savait aussi qu'imaginer quelque chose avec Alexandre voulait dire arrêter avec Arthur et elle comptait bien sur l'épaule du garçon pour la soutenir de son sacrifice.

Il se releva et elle l'accompagna. Elle savait qu'il fallait rentrer mais n'en avait pas envie. Le retour à la réalité était brutal et elle n'eut plus envie de rigoler bizarrement. Il était grand Alexandre, elle n'y avait jamais fait attention. D'une tête il la surplombait et elle trouvait ça absolument formidable. Au moins elle se sentirait protégée dans ses bras. D'ailleurs elle lui aurait bien fait un nouveau câlin. Mais elle se retint. "On doit y aller là c'est ça ?" Face à lui, elle tendit la main vers son visage et en retira une feuille oubliée en souriant doucement.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 759
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un prétexte de prise de poids | Alexandre Ven 1 Déc - 23:26

« Parfaitement ! Très mauvais timing ! » confirmai-je.
Je riais. On aurait pu penser en cet instant que j'étais heureux, parfaitement épanoui dans ma vie d'élève de Poudlard. Personne ne pouvait prétendre savoir ce qu'il se passait dans la tête d'une personne, à part un legilimens. La personne la plus malheureuse du monde pouvait ainsi vous sembler heureuse. Je n'étais pas foncièrement malheureux mais l'état dans lequel je me trouvais à cet instant n'était pas représentatif de celui dans lequel j'étais habituellement. C'était même assez loin de la réalité.
Je me relevai et m'époussetai, ce à quoi Maya me dit que j'étais présentable. Notre relation était basée sur de la taquinerie et cela me plaisait bien. Je n'avais pas le besoin de me montrer sous mon meilleur jour. Je n'avais pas à me donner le côté séducteurs des hommes parfaits de parchemins romantiques qui ne me m'allait absolument pas. J'avais l'impression de pouvoir être moi.
Nous nous mîmes à marcher, côte à côte. Il était malheureusement temps de partir.
« Ouais, on n'aura bientôt plus le droit d'être dehors, je crois. Je ne connais pas les horaires par coeur. Un comble pour un préfet ! »
Elle se mit face à moi et vint me retirer une feuille qui traînait encore près de mon visage au même moment où j'avais songé à moi-même la retirer, créant un bref contact entre nos deux mains. Ce fut Maya qui retira la feuille, finalement. J'esquissai un sourire. J'eus encore envie de l'embrasser. Toutes ces occasions m'apparaissaient comme des baisers perdus.
« Là, c'est mon timing qui était mauvais. » dis-je après un léger silence avant de continuer le chemin.
Le paysage du parc de Poudlard était encore verdoyant. Il me tardait qu'il ne se couvre d'un manteau de neige. On allait pouvoir faire des batailles de boule de neige ou des petits sorciers de neige. Et quand le lac allait gelé, je voulais l'y amener faire un tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 304
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un prétexte de prise de poids | Alexandre Mar 5 Déc - 17:18

"Bon ok, peut-être que c'était un mauvais timing." Comme elle n'avait pas envie de passer pour une fille trop têtue qui ne lâchait jamais le morceau, elle laissa la victoire à Alexandre, pour cette fois-ci uniquement, que cela soit clair. Elle aurait pu rajouter une réplique dramatique du genre que c'était au garçon de faire le premier  pas mais qu'elle acceptait d'être encore une fois fautive de tout ça parce que oui, c'est forcément ce qu'elle était, et patati et patata. Si elle essayait de paraître extérieurement comme une fille absolument et parfaitement sûre d'elle, il fallait qu'elle avoue qu'il n'en était rien dans son esprit, elle se faisait beaucoup trop de mourons pour rien !

Il aurait eu envie qu'elle lui dise qu'il lui plaisait le coquin mais elle n'était pas bête la fille Andrews au contraire, son plan était simple : elle se ferait désirer ! Car oui, il n'y avait rien de mieux que cette période entre l'amitié et le couple. Et elle aimait bien faire durer ce plaisir plus longuement que nécessaire alors justement, elle comptait bien jouer avec les limites et voir jusqu'à quand Aexandre tiendrait avant de l'embrasser. Oh ! Elle n'était pas encore séparé d'Arthur mais que ses pensées allaient trop loin pour que leur couple tienne encore longtemps. C'est à cet instant précis qu'elle eut son déclic, celui qu'elle attendait inconsciemment depuis des jours. Elle voulait Alexandre Rozen.

"Et dire qu'ils enlèvent l'insigne à des préfets parfaits..." Elle se désigna des mains, référence à l'année passée où elle avait remplie son rôle de préfète du mieux possible. "...pour le donner à des gens comme ça." Cette fois-ci elle désigna le serpentard avec une grimace désolante. Elle ne pouvait pas s'en empêcher, le titiller était bien trop facile pour qu'elle résiste. "Ce serait bête qu'on ait à passer la nuit dans le parc." Chose inconcevable, elle avait bien trop peur du noir pour rester ne serait-ce qu'une minute à l'extérieur du château après le coucher du soleil. D'ailleurs, elle avait déjà eu de gros moments de solitude lors de certaines rondes et remerciait encore le ciel aujourd'hui que seuls les tableaux aient été témoins d'une faiblesse pareille.

Elle le regarda dans les yeux après lui avoir retiré sa feuille. Décidément, ils aimaient enchaîner les situations ambiguës aujourd'hui. Elle rigola au garçon en guise de réponse. Alors elle se mit juste à remonter vers l'entrée, en silence parce qu'elle ne parvenait pas à cacher sa déception de rompre la magie du moment. Pourtant, toute innocemment, elle faisait en sorte que ses doigts frôlent ceux du garçon, attitude niaise au possible qu'elle assumait parfaitement.

hors rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 759
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un prétexte de prise de poids | Alexandre Jeu 7 Déc - 19:10

L'année précédente, Maya eut été préfète. Je n'y avais jamais prêté vraiment attention. Mais cela s'expliquait par le fait que nous avions beaucoup moins de contact que cette année. Je faisais vraiment tout pour l'éviter au même titre que McKinnon. Nous avions parcouru un sacré chemin depuis le temps. Jamais je n'aurais pensé entrer en flirt avec la jolie Serdaigle un peu agaçante.
Maya me confia implicitement sa peur de se retrouver seule dans le parc de Poudlard. Elle avait peur la nuit, ainsi ? Je trouvais ça attendrissant. Rien aurait pu gâcher ce moment où elle retira une feuille près de mon visage. A part moi-même. Nous nous mîmes à remonter le parc en direction du château en silence. Ce calme était uniquement perturbé par le bruit de nos pas et les murmures des arbres au vent. J'avais l'impression qu'il me criait de l'embrasser. Chose impossible, moralement. Nos mains étaient particulièrement proches, elles se frôlaient. Je soupçonnais Maya de le faire exprès.
Au bout d'un moment de frôlement, je pris carrément le bout de la main de Maya dans la mienne. Sa main était froide et se mêlait à la chaleur de la mienne. Ainsi, nous rentrâmes au château.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un prétexte de prise de poids | Alexandre

Revenir en haut Aller en bas

Un prétexte de prise de poids | Alexandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» 07. Sometime, sorry is not enough
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne
» Haiti a la recherche de sa classe moyenne
» Un texte admirable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: L'extérieur :: Le parc du château et son Saule Cogneur-