C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

"Rencontre malheureuse avec un cognard" [Seyra & Moran ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 684
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by swan
| SANG : ♣ Le sang pur des Highlands coule dans mes veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: "Rencontre malheureuse avec un cognard" [Seyra & Moran ] Dim 5 Nov - 19:15





"Rencontre malheureuse avec un cognard"

Seyra
Moran se baladait dans le parc avec sa batte dans une main, et son sac de l’autre. Il avait ce soir-là plus de temps libre que nécessaire pour faire ses devoirs – et moins d’envie que ce qu’il aurait dû avoir, aussi –, et surtout, peu de devoirs. Miracle dans son emploi du temps noirci par les heures de cours et les travaux personnels en métamorphose, auxquels s’ajoutaient les séances d’entraînement au Quidditch. C’était d’ailleurs au terrain qu’il se rendait en cette jolie fin d’après-midi et il faisait exactement ce qu’il avait dit à Daisy qu’il ferait. Lorsqu’elle lui demanda un peu plus tôt s’il allait passer une petite heure au terrain dans une alcôve d’un couloir vide du troisième étage, il avait simplement répondu « Aye », avant de l’embrasser aussi rapidement que chastement pour s’envoler comme une pie vers le terrain de Quidditch. Que n’aurait-il pas donné pour voler une petite heure aux côtés de la jeune fille ? Une telle scène rendue hélas impossible par leur relation uniquement connue des rares tableaux les ayants vu se bécoter non loin d’eux. Penser à ce qui lui était possible et impossible de faire, rendait Moran dans un état d’étrange passivité. Aussi ne fit-il pas attention à la remarque d’une fille de sa maison, Travers, tout comme il ne fit pas plus attention au fantôme qu’il traversa malgré lui. Transit dans un état de morosité passager, le jeune écossais restait résolument perdu dans ses pensées tandis que ses yeux sombres se posaient enfin sur la porte des vestiaires de Quidditch, qui d’ailleurs, étaient vides.

Le fils Powell s’habilla aussi vite qu’il le pu, et prit bien le temps de jeter un sortilège pour le tenir au chaud malgré tout. Le jour ne baissait pas encore, mais un vent criard et gelé parsemait déjà son cher pays. Il marmonna quelques injures en gaélique alors qu’il se battait pour enfiler sa botte et lorsque ce fut fait, il prit son balai, sa batte et ses lunettes pour se jeter dans le froid glacial qui parcourait le terrain. Il ne lui fallut pas réfléchir plus longtemps pour s’envoler aussitôt et faire quelques tours dans le silence assourdissant du parc. Il y avait peu sinon pas d’élèves dehors, et les seuls bruits lointains que l’on pouvait entendre venaient de Pré-Au-Lard. Cela lui faisait du bien de prendre un peu de temps pour lui-même, seul sur un terrain. Réfléchir à sa situation autant scolaire qu’amoureuse ne pouvait se faire qu’avec la paix d’un silence agréable. Et ce silence était rendu impossible par les phrases cyniques et moqueuses d’Evan Rosier qui partageait malheureusement son dortoir. Moran sortit sa baguette de sa manche pour jeter un sortilège à la boîte qui renfermait les cognards. Un seul aurait dû suffire, mais malheureusement, les deux se libérèrent et le batteur lâcha un soupir déçu.  Il se plaça devant les anneaux d’or et dû s’accrocher fermement à son balai avec ses jambes pour l’empêcher de dévier. Il n’y avait pas à dire, le vent était vraiment fort. De sa baguette, il fit un geste vers les cognards pour que ceux-ci viennent de face vers lui. Tout le but de la manœuvre, était de viser un anneau par coup, pour améliorer sa précision.
la première volée de cognard fut si parfaite que le jeune homme se demanda s’il avait raison de venir passer du temps supplémentaire ici. Mais il continua, et au fur et à mesure il se reculait pour arriver finalement à être presque au centre du terrain. Son bras gauche commençait furieusement à lui faire mal, mais c’était le métier qui entrait, comme disait son arrière-grand-père Greig Boyle. Pourtant, au bout de ce qui devait être le trentième cognard de ces dix dernières minutes, la balle rebondit contre l’anneau pour se diriger droit… Vers une fille. « Cac ! » lâcha-t-il en descendant vers les gradins pour voir se relever une fille avec le visage en sang. « Je suis vraiment désolé ! » s’exclama-t-il en descendant de son perchoir pour retrouver les planches. De sa poche il sortit un mouchoir qu’il tendit à la jeune fille avec une grimace. « C’est pas si terrible » assura-t-il avec son accent à couper au couteau alors qu’il n’en pensait pas un mot.  



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

"Rencontre malheureuse avec un cognard" [Seyra & Moran ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» Orthographe tu me tues et tu meurs avec moi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: L'extérieur :: Le terrain de Quidditch-