C'est officiellement les vacances sur ATDM ! Poudlard ferme ses portes pendant deux mois pour laisser place à la Coupe du Monde de Quidditch qui se déroule cette année au Royaume-Uni, dans le petit village de Mimbulus-les-Bains !
GRYFFONDOR : 1040 pts | POUFSOUFFLE : 390 pts | SERDAIGLE : 735 pts | SERPENTARD : 880 pts

Partagez|

C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | FLASHBACK TED ET HAGRID

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 190
| AVATARS / CRÉDITS : © Schuylers
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Nymphadora qui se transforme en Bellatrix
| PATRONUS : Une tortue marine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | FLASHBACK TED ET HAGRID Mar 7 Nov - 10:23

En sept années d’études au château, la petite fille modèle de Cygnus et Druella n’avait jamais guère attiré l’attention sur elle. Si la ressemblance physique avec son aînée n’avait pas été si déroutante, personne n’aurait même deviné qu’il s’agissait d’une Black. Élève studieuse mais qui ne levait jamais la main en classe, amie discrète d’un cercle auquel elle n’appartenait que pour mieux passer inaperçue, nombreux étaient ses camarades qui avaient découvert son existence à la rentrée alors que son insigne de préfète la rendait à peine plus remarquable. Aussi, si elle avait voulu sortir de l’ombre, sans doute l’aurait-elle fait de manière moins éclatante qu’en associant son nom à celui de ce né moldu … Les beaux jours revenant, Edward Tonks avait trouvé bon de dribbler au ballon jusque dans le château. La préfète lui avait naturellement confisqué l’objet moldu qui n’avait pas sa place à l’intérieur des murs (pas plus que n’importe où dans le monde sorcier d’ailleurs) et un vif échange s’en était suivi davantage agrémenté par ses camarades de maison que par elle-même. Le Professeur Horace Slughorn ne parvenant sans doute pas à apprécier son déjeuner avec la symphonie de provocations et protestations dont résonnait le hall situé si près de la grande salle était intervenu pour punir tout ce beau monde. « Parfait ! ». Andromeda également. « COMMENT ? ».

Une semaine plus tard, l’adolescente tombée de son piédestal se dirigeait honteusement vers l’orée de la Forêt Interdite. Narcissa qui partageait l’indignation de sa sœur lui avait conseillé d’envoyer un hibou à leurs parents. Et tandis que ses pas passaient sous l’ombre des arbres de la forêt qu’une lumière rasante étirait, Andromeda s’interrogeait sur ce qui avait bien pu retenir sa plume de gratter le parchemin. L’envie d’en finir le plus rapidement possible avec toute cette ridicule mascarade très certainement. Maintenant qu’elle était déterminée à garder le silence, elle espérait que ses parents n’en auraient jamais vent. Relevant son visage soucieux vers la cabane du garde-chasse devant laquelle elle était attendue pour l’exécution de sa punition, elle distingua dans la lumière du soir une silhouette qui semblait petite en comparaison à celle du demi géant. « Non mais dites moi que je rêve … » souffla-t-elle en reconnaissant le serdaigle qui l’avait injustement envoyée ici en premier lieu. Elle rejoignit les deux individus, croisa farouchement les bras contre sa poitrine, ne leur adressa ni un regard ni un bonsoir. Elle songeait à la dragoncelle qu’aurait pu faire sa mère de la savoir si bizarrement entourée.

dragées:
 


Dernière édition par Andromeda Tonks le Lun 15 Jan - 13:29, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 19
| AVATARS / CRÉDITS : Taron Egerton - Shiya - Bazzart
| SANG : Né moldu


MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | FLASHBACK TED ET HAGRID Ven 10 Nov - 21:13

Une retenue avec Hagrid dans la Forêt Interdite, ce n'est pas la pire chose au monde - bien au contraire. Je suis content d'aller explorer la Forêt Interdite. Je préfère largement cela au fait de récurer à la main des fonds de chaudrons...
Quand même, je suis encore fâché d'être collé. Tout ça parce qu'une bande de Serpentard n'a pas aimé que j'entre dans le château avec mon ballon de football, alors même que je ne faisais que traverser le hall pour filer dans la Salle commune des bleus pour le ranger avant de redescendre déjeuner.

Et puis Andromeda Black avait râlé. En soit, elle n'avait peut-être pas tort. Seulement, j'estime qu'il y a une façon de demander les choses. J'ai beau ne pas faire partie de son groupe de connaissances, j'ai le droit à un minimum de respect - oui, même des Sang-Pur. Heureusement, il y a une justice dans ce monde, car Slughorn a aussi mis en retenue Andromeda Black.
Je discute donc tranquillement avec Hagrid - qui me commente la croissance de ses plants de citrouille - quand je distingue dans le soleil couchant, la silhouette caractéristique que je connais bien. Bellatrix a beau avoir quitté l'école depuis un bout de temps, sa ressemblance avec Andromeda fait que son souvenir hante encore les murs du collège.
Si on y regarde de plus près, cependant, les traits de Andromeda sont plus doux que ceux de Bellatrix, les pupilles de ses yeux semblent moins aiguisées que celles de son aînée. Je trouve ces différences assez flagrantes, bien que mon pote Edmund pense le contraire...

En tout cas, là, pour le coup, elle me jette un regard plein de mépris - elle nous jette, en fait, car Hagrid n'est pas épargné par son regard glacial. Par provocation, mais surtout parce que je suis poli, moi, je lâche :
Bonsoir, Mademoiselle la Préfète.

Je rajuste ma veste en me tournant vers le Garde-Chasse qui indique la teneur de notre retenue. Nous rejoindrons un bébé licorne qui a perdu sa mère.J'ouvre les yeux en grand. Un bébé licorne ? Même si je suis un gaillard de dix-huit ans, je suis tout excité à l'idée d'en voir un et d'approcher un. Puis je comprends ; les licornes se laissent plus facilement approcher par les jeunes filles - voilà à quoi va nous servir Andromeda.
Quelques pas plus tard, et nous sommes mangés par l'orée de la Forêt Interdite.

Citation :
Faire un sujet Flash-Back ▬ 2 dragées


Dernière édition par Ted Tonks le Mer 22 Nov - 22:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | FLASHBACK TED ET HAGRID Sam 11 Nov - 16:10

I'm going to fly to the moon and back
EXORDIUM.
J’ai croisé le professeur Slughorn plus tôt dans la journée, une rencontre qui m’a valut deux boulets aux pieds. Ted Tonks et Andromeda Black. La famille Black ne m’est pas inconnue, bien au contraire, j’ai déjà eu follement bon de nombreux de ses membres, bien plus d’une fois même. Mais là n’est pas le sujet. Il serait plutôt de définir le sujet de punition du jour, chose à laquelle j’ai pas mal songé cette après-midi. Depuis plusieurs jours maintenant, je me suis porté garant d’un bébé licorne abandonné. Nourrit par mes soins, il serait temps qu’il retrouve une famille digne de lui. Sans les membres de son espèce, il ne survivrait pas longtemps. Tout le monde connaît mon amour invétéré pour les créatures magiques. Même si dieu sait que j’aimerais posséder chacune d’elles, c’est malheureusement impossible.

L’heure est venue d’accueillir les deux galopins à l’une des pires, ou bien meilleures, nuits de leur vie. Rendez-vous donné devant mon domicile aux frontières de la forêt interdite, je n’ai donc pas long chemin à faire pour m’y rendre. Ted déjà présent sur les lieux, je mets les pieds hors de ma cabane, fortement équipé pour la nuit. Toujours vêtu de ma peau de bête, je dévale les quelques petites marches qui me séparent du jeune Serdaigle, une arbalète à l’épaule. Le saluer, laisser apparaître un tendre et léger sourire à travers mon épaisse barbe, répliquer ma phrase ridicule mais favorite des collés qui n’est autre que "alors on a fait une bêtise ?". Un petit blanc s’installe en attendant que la dernière ne nous rejoigne. Réflexe de bon garde chasse passionné, je me mets à lui parler de mes citrouilles. Elles sont très belles mes citrouilles cette année, et elles le deviendront davantage avec les jours je l’espère. Loin de moi l’envie d’ennuyer le garçon, je trouve ça plutôt intéressant comme sujet de conversation. Intéressant, mais pourtant bien conscient que l’enfant n’en a que faire. Il était alors fin tant, dans notre intérêt à tous deux, qu’arrive la préfète des Serpentard. Pas un seul mot ne sort d’entre ses lèvres, pas un seul signe de politesse, de quoi me faire hausser les sourcils face à ce comportement quelque peu commun finalement. Les élèves, je commence à les connaître, très peu réussissent encore à me surprendre. Mais s’il y en a un qui emploierait les mêmes mots avec plus d’insistance, ça doit sûrement être notre cher Rusard. C’est après cette petite crise d’adolescence que commencent les choses sérieuses. Un raclement de gorge peu discret, et j’ouvre la marche. « Cette nuit je vous emmène avec moi chercher un bébé licorne qui a perdu sa mère ! » Regard tourné vers la forêt, je rabaisse la tête et rapporte le regard vers le jeune Ted, m’exprimant cependant aux deux élèves d’une voix attendrie. « Je le nourris depuis deux jours, mais il a besoin de sa tribu pour grandir correctement. » L’histoire de cette licorne me touche au plus au point. Ayant moi-même été abandonné par ma propre mère, je ne peux que compatir, mais surtout, m’initier indiscrètement dans chacun de ses pas. Voilà deux jours que je nourris cette licorne comme si elle était mon propre enfant. Je ne veux pas qu’elle vive la même chose que moi. Elle doit absolument retrouver sa famille et les autres membres de son espèce. L’un de nous doit réussir. J’ai encore de l’espoir pour elle, et c’est pourquoi nous sommes là ce soir. Tiré de pensées émouvantes, j’invite la petite troupe à me suivre à travers les arbres sombres de la forêt.

La licorne n'est pas très loin. Elle devrait être là où je l’ai laissé plus tôt ce matin. Depuis que je l’ai trouvé, elle vagabonde dans le même pâté de terre restreint, lieu où je l’a retrouve chaque fois, certainement le coin même où elle a été délaissée. Créature émouvante qui ne cesse de tourner en rond. Nouvelles paroles qui s’extirpent d’entre mes lèvres alors que le silence terrifiant de la forêt se laissait jusqu’à présent entendre. « Nous arrivons. Surtout évitez tous gestes brusques, elle est très fragile. » Pure et fragile, un petit être parfait à sa manière. Ses petits yeux en amande se tournent vers nous. Je l’a sens inquiète et distante. C’est alors d’une voix basse et douce que je m’adresse à la jeune sorcière. « C’est là que tu interviens Andromeda. Les licornes ont plus d’affinité avec les femmes. Disons qu’elles se laissent plus facilement approcher par de jeunes sorcières comme toi. » Pointer la petite licorne d'un signe de tête. L’a laisser se débrouiller, offrir à un élève l’opportunité de réussir ou de se ramasser radicalement. Voilà aussi toute la beauté de ses retenues; pile ou face.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 190
| AVATARS / CRÉDITS : © Schuylers
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Nymphadora qui se transforme en Bellatrix
| PATRONUS : Une tortue marine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | FLASHBACK TED ET HAGRID Jeu 16 Nov - 17:10

Le coup d’œil que Andromeda jeta à sa montre lui apprit qu’il était l’heure d’étudier ses leçons. Il lui semblait que cette risible mascarade ne prendrait jamais fin et ses sourcils se froncèrent lorsque son camarade la salua d’une manière bien trop polie pour qu’elle n’y décèle aucune trace de provocation. Si l’intéressé amusait toujours ses amis avec un second degré qu’il ne maniait pas trop mal, elle était bien décidée à ne pas se laisser dérider. Bien au contraire, l’éducation qu’elle avait reçu lui fit juger comme tout à fait inopportune son intervention. Et s’il s’était amusé à cela avec Bellatrix, il l’aurait vite compris ! Se retint-elle de lui dire. C'est que Edward Tonks avait toujours eu le don de lui faire perdre son calme qui était pourtant réputé olympien.

Mais comme le garde-chasse était porteur d’une incroyable nouvelle, elle oublia tout de son ire naissante. « Un bébé licorne … » répéta-t-elle dans un souffle interdit. Elle n’en avait jamais vu ni même entendu parler ailleurs que dans les Contes de Beedle le Barde. Elle baissa les yeux sans ne plus rien dire d’autre car elle ne pouvait s’empêcher de trouver la réalité plus triste que l’histoire qu’elle lisait enfant. Le demi-géant s’enfonça dans la pénombre de la forêt et le sorcier né moldu derrière lui. Est-ce qu’elle était la seule à trouver la forêt interdite effrayante ? « Tu ne vas pas y aller ? Les Serdaigles sont supposés être intelligents ! » provoqua-t-elle tardivement le garçon en retour dans l’espoir qu’il se retourne. Mais la forêt engloutit sa provocation comme la silhouette de moins en moins perceptible de son camarade. Alors elle jeta derrière son épaule un coup d’œil aux lumières rassurantes du château et emprunta à son tour le sentier en prenant un soin tout particulier à ne pas glisser sur un caillou ou une branche (ni même à marcher dans une flaque d’eau avec ses jolis souliers). Elle avançait lentement et d'une manière un peu potache et était bien contente de fermer la marche loin du regard des deux autres. La voix grave du garde-chasse la fit sursauter car elle avait fini par s’habituer au silence berçant des arbres. Son esprit avait chassé l’image de la licorne jusqu’à ce qu’une lumière douce, rappelant celle rassurante d’un patronus, luise derrière les buissons. Elle approcha à son tour et d’une manière précautionneuse de la clairière si petite qu’elle en aurait été ridicule si elle n’avait pas été l’écrin d’une merveilleuse licorne. La créature n’était encore qu’un poulain couleur or et peinait à se relever seule sur ses quatre pattes. Andromeda ne se rappelait pas avoir jamais assisté à un spectacle aussi beau et triste à la fois. Elle ne parvenait pas à détacher son regard brillant et ému de la petite créature. Le ton moins bourru qu’à l’accoutumé de leur guide la sortit de sa contemplation. « Comment ? » commença-t-elle à farouchement paniquer (bien plus que lorsqu’elle avait dû les suivre dans la forêt). Elle recula et agita la tête de droite à gauche pour signifier un non apeuré. Elle se réfugia derrière son camarade et commença à le pousser dans le dos pour le faire avancer. « Ted - laissa-t-elle échapper - Edward ! Edward Tonks peut le faire ! ». Et comme elle se rendait bien compte qu’elle devait passer pour une irrationnelle, elle trouva encore un autre moyen de se défendre. « C’est de sa faute si nous sommes punis alors c’est à lui de le faire ! ». Elle avait beaucoup trop peur de blesser la créature et aurait juré se mettre à pleurer si d'aventure ils insistaient.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 19
| AVATARS / CRÉDITS : Taron Egerton - Shiya - Bazzart
| SANG : Né moldu


MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | FLASHBACK TED ET HAGRID Mer 22 Nov - 22:48

En vrai, je suis très curieux d'accomplir la tâche que nous propose Hagrid. Prendre soin d'un bébé licorne, c'est quelque chose qui doit rester gravé dans votre mémoire à tout jamais, non ?
C'est donc d'un pas allègre que je me faufile parmi les racines noueuses des arbres, buvant les paroles du garde chasse qui nous explique plus en détail la situation de la créature. Derrière moi se tient Andromeda. J'entends ses pas contre la terre humide, contre les racines rugueuses. J'ai choisi de ne pas répondre à sa provocation. Ce n'est pas que les mots manquent - j'ai d'ailleurs une réplique cinglante sur le bout de la langue - mais je décide de jouer, justement, le gars intelligent, au dessus des paroles fielleuses de ma camarade.

C'est alors que nous arrivons. Pas besoin que Hagrid s'arrête pour que je sache que nous y sommes. De derrière les épaisses branches basses, une lumière nacrée se devine - révélant la présence du bébé licorne. Instinctivement, je me fais discret et écoute ce que dit le demi-géant.
Surtout évitez tous gestes brusques, elle est très fragile, dit-il.
Je hoche la tête, et ouvre la bouche de stupéfaction en découvrant le poulain à la robe argentée, couché sur le flanc, une minuscule corne sur le front. C'est alors que Hagrid demande à Andromeda d'intervenir. Elle se bloque alors.
Ted - et je tourne brusquement la tête en l'entendant m'appeler ainsi - Edward ! Edward Tonks peut le faire !
Je souris, car j'interprète beaucoup de choses dans le fait qu'elle m'ait appelé par mon surnom.
C’est de sa faute si nous sommes punis alors c’est à lui de le faire !

Mais là, je suis sidéré par sa bêtise. La fille a la chance unique d'approcher une licorne et elle reste sur la broutille qui fait que nous sommes ici ?!
C'est tout ce que tu trouves comme excuse, murmurè-je. Je croyais que les Serpentard étaient plus rusés !

Je regarde tour à tour la licorne et Hagrid.
Si c'est juste parce que tu ne t'en sens pas capable, dis-le et moi j'y vais.
Haussant les épaules, je me ravise toutefois.
Mais, franchement, moi je sais que tu peux.

Et sous ce demi-compliment, le son de ma voix faiblit tandis que je regarde Andromeda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 190
| AVATARS / CRÉDITS : © Schuylers
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Nymphadora qui se transforme en Bellatrix
| PATRONUS : Une tortue marine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | FLASHBACK TED ET HAGRID Lun 18 Déc - 19:00

Le poulain dégageait une aura de pureté telle que la simple idée de l’approcher ressemblait à une profanation de son sanctuaire. Toujours pur disait pourtant la devise de sa famille. Le regard que Andromeda lança à Ted fut aussi noir que son nom quand il l’accusa de se défausser sous un faux prétexte. Elle résista à la tentation de lui flanquer un coup de coude pour lui faire ravaler son sourire et leva à la place des yeux brillants vers le garde-chasse pour l’amadouer. Mais comme elle n’était ni une Bellatrix ni une Narcissa. « Je n’irai pas » répéta-t-elle dans un souffle défait avant de croiser les bras et de baisser la tête pour retourner à son état de non être. La voix de son camarade claironna de nouveau à son oreille et elle l’observa d’un air toujours sombre.  « Ca ne marchera pas » le prévint-elle alors qu’il insistait. Il avait besoin qu’elle le lui prouve ? Elle lui lança un regard de défi et avança précautionneusement vers la licorne qui releva d’un coup son museau lorsqu’une branche craqua sous son pied. Le garde-chasse l’encouragea néanmoins à continuer et elle lui obéit le coeur serré. Andromeda se trouva bientôt dans la clairière et le poulain maintenant sur ses quatre pattes se réfugia instinctivement de l’autre côté. Elle lâcha un soupir attristé car la scène se déroulait exactement comme ce qu’elle avait imaginé ; puis leva des paumes vers le ciel. Les deux hommes pouvaient-ils enfin la libérer de cet humiliant échec avec lequel ils avaient dû se régaler ? Elle en avait les larmes aux yeux. Mais contre toute attente, le souffle de la créature lui réchauffa la paume de sa main et son humeur en même temps. Elle observa le petit qui se trouvait maintenant à moins d’un mètre d’elle d’un œil interdit. Il vacillait encore sur ses pattes fébriles et s’éloigna d’une bourrade dès qu’elle se pencha vers lui. Un drôle de jeu se déroulait comme si tous deux s’attiraient et se défiaient en même temps. Et comme elle avait tout oublié du regard des deux hommes qui l’accompagnaient, obnubilée qu’elle était par la splendide créature, elle mit finalement un genou dans la terre. « Allez, viens, n’aie pas peur ! » lui dit-elle d’un ton doux.

1, 2, 3 : Le poulain gratta le sol de son sabot puis avança précautionneusement. « Je peux la toucher ? » demanda Andromeda au garde-chasse de crainte de laisser sur le petit une odeur que sa mère ne reconnaîtrait pas.
4, 5, 6 : Le poulain resta à s’amuser dans son coin de clairière en faisant des tours sur lui-même dans de nouvelles bourrades. Andromeda n’insista pas et continua à se satisfaire avec un fin sourire du merveilleux spectacle de sa liberté.


Dernière édition par Andromeda Tonks le Lun 18 Déc - 19:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 5081
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | FLASHBACK TED ET HAGRID Lun 18 Déc - 19:00

Le membre 'Andromeda Tonks' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 19
| AVATARS / CRÉDITS : Taron Egerton - Shiya - Bazzart
| SANG : Né moldu


MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | FLASHBACK TED ET HAGRID Mer 27 Déc - 19:24

Andromeda me jette un regard noir que je feins d'ignorer. Franchement, je ne la comprends pas. Comment peut-elle refuser d'approcher un poulain licorne ? En fait, je trouve cela complètement idiot de se prendre pour une princesse et de ne pas être capable de saisir une occasion qui ne se présente probablement qu'une fois dans sa vie.
Ça ne marchera pas, dit-elle en me regardant.

Je hausse les épaules en pinçant les lèvres – il n'y avait qu'une façon de le savoir, n'est-ce pas ? Mais, poussée aussi par Hagrid, Andromeda met un pied dans la clairière. Aussitôt, la créature se met sur ses pattes, alerte, et observe la jeune fille d'un œil méfiant. Moi, je ne peux m'empêcher aussi d'observer Andromeda.
Ce n'est pas que j'ai le sentiment de la découvrir car, depuis bien longtemps, je sais qui elle est, je sais qu'elle se donne un genre devant tous les autres, qu'elle passe pour la fille qui maîtrise tout, qui pense comme sa famille a dit qu'elle devait penser. Mais, alors que je la vois douter d'elle et malgré tout avancer, je me dis que j'ai devant la vraie Andromeda, celle qu'elle cache à tout le monde. Hagrid l'encourage à continuer malgré la réaction hostile de l'animal et, un pas après l'autre, je la vois progresser.
Moi, je suis figé, captivé par la scène, en proie à un suspens terrible. Andromeda tend la main et, petit à petit, se rapproche de la licorne, qui tend les naseaux vers sa paume... Mais un geste un peu brusque lui fait faire un bond en arrière. Malgré les tentatives de la Serpentard pour l'amadouer, le poulain se défile à chaque fois.

Je remarque le sourire tout de même satisfait de ma camarade – sourire qui fait écho au mien, car je la trouve belle, quand elle sourit, et que je m'empresse de faire disparaître quand elle se tourne vers moi.
À mon tour ?, demandè-je au garde chasse.
Comme il hoche la tête par l'affirmative, je respire à fond et m'avance doucement dans la clairière. Le poulain me regarde, les oreilles dressées vers moi. D'après ce que je sais, c'est plutôt bon signe. Ma cousine Allie fait de l'équitation et j'ai retenu quelques connaissances de ses logorrhées. Néanmoins, ces connaissances restent très limitées. Je prends donc garde où je marche et j'évite de regarder la créature dans les yeux – comme le conseille Norbert Dragonneau dans ses livres – toujours en tentant de m'approcher le plus possible de l'animal...

Impair : Je ne suis pas loin, et cela me donne un excès de confiance. Parce que je brûle les étapes, je fais peur au poulain qui prend la fuite.
Pair : La patience et les efforts payent. Au bout d'un assez long moment, je sens le museau frétillant du poulain contre les doigts. Prudemment, je remonte la main et suis en mesure de flatter son chanfrein, d'une douceur incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 5081
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | FLASHBACK TED ET HAGRID Mer 27 Déc - 19:24

Le membre 'Ted Tonks' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 190
| AVATARS / CRÉDITS : © Schuylers
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Nymphadora qui se transforme en Bellatrix
| PATRONUS : Une tortue marine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | FLASHBACK TED ET HAGRID Jeu 4 Jan - 14:57

Il était difficile de détacher son regard du spectacle enchanteur du poulain mais Andromeda y parvint en se rappelant tardivement de la présence du demi-géant et de son camarade puni qui, s’il était moins imposant, ne s’oubliait pas non plus facilement. Le bout de ses doigts autant que son coeur s’étaient réchauffés au contact du souffle de l’animal et elle avait l’étrange impression qu’on lui avait lancé un sortilège d’allégresse. L’air nocturne de mai était doux et la lueur de la crinière dorée de la licorne repoussait loin de cette clairière l’aspect lugubre de la forêt interdite. Elle observa son camarade les rejoindre d’un œil bienveillant car il avait l’air de s’y connaître davantage qu’elle en matière de créatures magiques. Il réussit en effet si facilement à capter l’attention de la jeune licorne que la préfète se trouva presque déçue qu’il échoue si près de la toucher. Un léger rire un peu moins moqueur et plus gai que ceux auxquels elle l’avait habitué franchit ses lèvres. « Peut-être qu’elle est juste bien dans cette clairière et ne veut pas retrouver sa mère - suggéra-t-elle au garde-chasse pour rendre l’échec de son camarade, en même temps que le sien, un peu moins cuisant - Ou peut-être que tu manques juste de prudence » se tourna-t-elle vers son camarade avec un regard plus joueur que supérieur sous ses lourdes paupières. Comme elle s’était prise de plaisir pour cette punition qui ressemblait maintenant à une récréation, elle se releva et commença à chercher dans les fourrées une plante appétante à la lueur de sa baguette. Elle n’y connaissait peut-être rien en créature magique mais était douée en botanique même si elle ne s’en vantait guère et cachait honteusement les bonnes notes qu’elle recevait (déjà qu’elle avait dû implorer le choixpeau de ne pas l’envoyer dans la maison jaune et noire). « Trouvé ! » fit-elle en trouvant un jeune figuier d’abyssinie, Professeure Chourave avait raison, ces plantes pouvaient vraiment pousser n’importe où. Aucune figue n’avait encore poussé sur l’arbre mais ses feuilles étaient déjà parfumées alors elle en coupa une branche basse qu’elle tendit à bout de bras vers le museau de la licorne dont les naseaux se mirent bientôt à frémir.

1, 2, 3 : Le poulain gratta le sol de son sabot puis avança précautionneusement pour en renifler les feuilles. La jeune fille n’eut qu’à se baisser pour passer une main prudente dans la douce crinière dorée.
4, 5, 6 : Le poulain renifla mais resta toujours méfiant alors la jeune fille finit par tendre la branche à son camarade. « Essaie ». Peut-être que le caractère farouche du poulain succomberait à l’aisance du jeune homme conjugué au parfum capiteux du figuier.


Dernière édition par Andromeda Tonks le Jeu 4 Jan - 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 5081
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | FLASHBACK TED ET HAGRID Jeu 4 Jan - 14:57

Le membre 'Andromeda Tonks' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 19
| AVATARS / CRÉDITS : Taron Egerton - Shiya - Bazzart
| SANG : Né moldu


MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | FLASHBACK TED ET HAGRID Mar 9 Jan - 22:08

Une moue dépitée traverse mon visage quand je me rends compte que j'ai fait fuir la licorne. J'étais tellement persuadé que j'y parviendrais que l'échec ne m'a pas semblé envisageable. Pire, je m'attends à essuyer une remarque acerbe d'Andromeda et me concentre pour ne pas répliquer - cela ne nous aidera pas à accomplir notre tâche. C'est donc avec une grande surprise que je l'entends se rapprocher furtivement jusqu'à parvenir à mes côtés.
Peut-être qu’elle est juste bien dans cette clairière et ne veut pas retrouver sa mère.

Je me tourne vers elle, les sourcils levés.
Peut-être, il n'a pas l'air si mal en point... Qu'en pensez-vous, Hag...
Mais je suis interrompu par Andro, qui a pris un ton joueur et qui avance que j'ai sûrement manqué de prudence. Moi, je comprends que c'est un jeu. Je vois bien, à la douceur de son regard, qu'elle essaye juste de me dérider.
C'est que quelqu'un me déconcentrait, dis-je avec audace tandis que la Serpentard s'en va fureter parmi les racines noueuses des arbres qui nous entourent.

Je la regarde faire, intrigué, et la voit revenir avec des feuilles de figuier. Un appât ! Aussitôt, le poulain manifeste de l'intérêt, mais garde la distance. C'est alors que Andromeda me demande d'essayer à mon tour, me tendant les feuilles fraîchement coupées.

J'inspire profondément et prends place au centre de la clairière. Je décide de laisser le poulain venir à moi, plutôt que d'aller vers lui, et ne le regarde pas.

5, 6, 3 : Le poulain finit par s'approcher pour grignoter les feuilles. ▬ Il faudrait en faire un stock, on pourra le mener à travers la Forêt.
Le reste : Le poulain vient manger goulûment les feuilles et se laisse caresser, ce que je fais du bout des doigts, non sans émotion. ▬ , je chuchote, on fait quoi maintenant ?


Dernière édition par Ted Tonks le Mar 9 Jan - 22:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 5081
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | FLASHBACK TED ET HAGRID Mar 9 Jan - 22:08

Le membre 'Ted Tonks' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 190
| AVATARS / CRÉDITS : © Schuylers
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Nymphadora qui se transforme en Bellatrix
| PATRONUS : Une tortue marine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | FLASHBACK TED ET HAGRID Mer 10 Jan - 16:47

Tout cette situation relevait d’un caractère inhabituel pour la jeune fille qui, elle-même déconcentrée par son camarade qui lui faisait oublier leur chaperon pourtant haut de trois mètres cinquante, n’en avoua rien. Elle ignora tout bonnement la remarque de Ted Tonks et préféra à la place fureter la tête dans les fourrés car elle était d’une certaine manière aussi farouche que le poulain. Ainsi Andromeda s’éloignait mais finissait toujours par revenir vers son camarade. Elle lui tendit bientôt une branche de figuier comme le rameau de la paix. Le serdaigle la surprit en changeant de stratégie et elle haussa un sourcil intrigué en le voyant ignorer le poulain. Elle acquiesça néanmoins car était plutôt familière des vertus parfois attractives que créaient la distance. Et en effet la licorne qui se sentait sans doute plus tranquille et un peu moins acculée vint grignoter quelques feuilles. Le sourire conquis de la brunette resta encore un peu accroché à son visage lorsqu'elle se tourna vers son camarade qui avançait une idée intéressante mais fatigante (c’est qu’elle avait fini chez les serpents et non chez les blaireaux au bout du compte). Le garde-chasse était en train de les rejoindre et comme elle s’était davantage habituée à la présence de son camarade qu’à la sienne plus imposante, elle tendit son doigt princier vers les figuiers qu’elle avait trouvé. « Tenez Hagrid - l’appela-t-elle par son nom de famille comme la grossière éducation de ses parents lui avait appris à traiter les personnes inférieures de cette manière - Vous pouvez commencer à cueillir des branches de figuiers par ici ! ». Il était après tout celui qui avait les plus grosses mains et se montrerait sans doute plus efficace pour cette rude tâche pensait-elle. Elle tourna vivement la tête pour éviter de confronter le regard de servant revêche qu’elle lui devinait.

1, 2, 3 : La licorne la surprit en venant soudainement frotter sa tête contre sa jambe et déposa son museau gourmand dans le creux de sa main pour renifler l’odeur de la figue. Alors Andromeda ne redevint que douceur et se pencha pour passer une main prudente dans la douce crinière dorée.
4, 5, 6 : « Oh ! » fit-elle en baissant les yeux vers les jambes de Ted. La licorne se trouvait juste derrière ses jambes et avançait son museau vers le creux de la main du garçon pour renifler l’odeur de la figue. « On dirait que ta technique a marché » le flatta-t-elle avec un fin sourire.

« Puisque le petit s'est pris d'affection pour ton camarade, tu trouveras sûrement le temps de m'aider avec les figuiers ? » lui renvoya légitimement le demi-géant en lui faisant ravaler son sourire en moins de temps qu'il ne faut pour dire quidditch. « Félicitations Ted, on dirait qu'elle t'aime bien ! » lança-t-il un certain regard ému à la licorne avant de se tourner pour marmonner quelque propos incompréhensible dans sa barbe hirsute.


Dernière édition par Andromeda Tonks le Lun 30 Avr - 12:17, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 5081
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | FLASHBACK TED ET HAGRID Mer 10 Jan - 16:47

Le membre 'Andromeda Tonks' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | FLASHBACK TED ET HAGRID

Revenir en haut Aller en bas

C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | FLASHBACK TED ET HAGRID

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-