Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | SUJET CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 33
| AVATARS / CRÉDITS : Taron Egerton - Candy Apple - Bazzart
| SANG : Né moldu


MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | SUJET CLOS Dim 4 Fév - 20:14

Toute cette histoire va nous prendre un temps monstre. En soit, ce n'est pas si grave : j'ai un sweat épais qui m'empêche d'avoir froid et puis je passe du temps avec la belle Andromeda. Elle n'a pas bronché quand je lui ai fait savoir qu'elle me déconcentrait mais, comme elle s'est vite détournée, j'en ai déduit que ça la touchait.

Je reste accroupi devant le poulain doré, priant presque pour qu'il s'avance davantage. Mais, au bout d'un moment, je sens des fourmis courir le long de mes jambes et comprends que je ne tiendrai pas la position très longtemps. Alors, précautionneusement, je me relève. La licorne est occupée à renifler les feuilles de figuier et ne bronche pas. C'est alors que j'entends Dromeda donner un ordre à Hagrid et je soupire, excédé. Doucement - à cause du poulain - je me tourne vers elle et la fusille du regard. Mais, franchement, je ne sais pas pourquoi Hagrid ne la recadre pas. Parce que Hagrid, il fait quand même peur quand il râle. Je le sais depuis que je l'ai vu se fâcher contre des Deuxièmes Années qui zonaient autour de ses citrouilles.

Mais avant que j'ai le temps de lui dire quoique ce soit, Andromeda, le visage illuminé par la surprise, s'exclame :
On dirait que ta technique a marché !

Je me fige, ravalant ma réplique, et souris en sentant les babines du poulain frôler la paume de ma main. Hagrid, aussitôt, demande à Andro de l'aider avant de me féliciter.
Incroyable, dis-je simplement.

Maintenant, la licorne nichait carrément son museau dans ma main. Je me tourne vers la créature et flatte son encolure avec mon autre main.
C'est tout doux, commentè-je.

Andro avait fait quelques pas pour rejoindre Hagrid et, même si je pensais qu'elle se devait de l'aider, je rappelle la Serpentard.
Andro, soufflè-je sans faire gaffe au fait que j'emploie le surnom que je lui avais secrètement attribué, tu devrais venir.

Je sens que le poulain est suffisamment confiant, désormais...


Dernière édition par Ted Tonks le Mar 24 Avr - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 205
| AVATARS / CRÉDITS : © Yumiita
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Nymphadora qui se transforme en Bellatrix
| PATRONUS : Une tortue marine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | SUJET CLOS Mer 7 Fév - 10:45

Ted qui avait réussi à se faire adopter par la licorne lui flattait maintenant l’encolure et Andromeda se détourna de la douce lueur qui flottait dans la clairière pour expier un triste soupir. La perspective de se coller des ampoules et de la sève de figuier sur la paume des mains ne l’enchantait guère. Elle n’avait même pas ses gants en peau de dragon alors il lui semblait que la punition débutait enfin. Mais l’apostrophe de son camarade en même temps que la surprenante forme qu’elle prit l’arrêta sous l’effet de la surprise. Il avait écourté son prénom d’une manière qui aurait fait se dresser sur la tête de sa mère tous ses cheveux blonds. « Tu crois ? » fit-elle simplement en avisant la complicité qui régnait entre le jeune homme et la créature magique. Après un dernier coup d’œil jeté derrière son épaule au demi-géant que sa sœur aînée qualifiait sans cesse de chiffe molle et comme il semblait s’émouvoir dans son coin - peut-être qu’il avait encore bu ? - elle s’agenouilla prudemment près du poulain. Sa crinière était si douce et dorée qu’elle aurait fait pâlir de jalousie sa cadette qui abusait de la gamme lissenplis. Et elle ne se lassait pas de couver autant le crin de ses doigts que le regard serein de la créature de ses yeux. « Pour ta gouverne, sache que tout le monde m’appelle Andromeda comme la princesse - releva-t-elle d’un coup son menton vers le garçon avant de se fendre d’un sourire gai - Teeeed ! » l’appela-t-elle en retour par son surnom pour plaisanter (et peut-être aussi car elle réalisait l’aspect pompeux de son explication). Il était vrai néanmoins de dire que son camarade était plus communément qu’elle appelé par son surnom comme un cercle d’amis l’entourait. Ses yeux clairs la divertirent un instant de l’observation de la licorne et elle lui frôla les doigts par accident avant de retirer brusquement sa main pour l’enfoncer dans la terre et s’empêcher de basculer en arrière. « Arrête de me regarder, tu me gênes et tu me fais tomber » se défendit-elle avec mauvaise foi comme s’il avait été celui qui avait commis l’incident. La possibilité existait-elle qu’elle se plaise en compagnie du garçon ? non, non, non ! se répétait-elle en s’époussetant les mains. Il avait des parents moldus alors c’était beaucoup trop saugrenu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 33
| AVATARS / CRÉDITS : Taron Egerton - Candy Apple - Bazzart
| SANG : Né moldu


MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | SUJET CLOS Mar 24 Avr - 17:52

Andro a abandonné sa besogne et est venue me rejoindre, à pas de loup, du côté de la licorne. Très vite, elle tend ses doigts vers elle et parvient à caresser le pelage de la jolie créature. Moi, je parcours franchement son encolure, la grattant à toute vitesse, au point que l'animal délaisse ses feuilles de figuier.
C'est alors que la Serpentard m'indique que elle, c'est Andromeda, pas Andro.
Ma gouverne va très bien, répliquè-je en sachant qu'elle plaisante.
D'ailleurs, elle vient de m'appeler Ted - grand moment !!

Mais elle est bien trop occupée à fondre devant la licorne qui ne nous craint plus du tout maintenant, et ne me répond pas. C'est drôle, je constate qu'elle n'a pas du tout la même attitude là, en plein cœur de la Forêt Interdite, et dans le Château. À Poudlard, je trouve qu'elle ressemble beaucoup plus à sa sœur, car elle a les mêmes traits durs, la même façon de dédaigner les autres que Bellatrix. Là, je trouve qu'elle ressemble tout simplement à... Andro ? C'est alors qu'elle lève les yeux vers moi, si vite que je n'ai pas le temps de faire croire que ce n'est pas elle que je regarde.
Arrête de me regarder, fait-elle en cherchant son équilibre. Tu me gênes et tu me fais tomber...
Je lève les yeux au ciel, m'empêchant de sourire.
Quelle importance donnes-tu à mon regard ! C'est carrément flatteur !

Des bruits de pas me font me retourner. Hagrid est de retour au centre de la clairière, les bras chargés de feuilles et de brindilles de figuier. Il est temps de se lancer à la recherche de la mère du petit.
Je me redresse tout à fait :
Vous avez une idée de où se pourrait de le reste de la troupe ?


Dernière édition par Ted Tonks le Sam 5 Mai - 23:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 205
| AVATARS / CRÉDITS : © Yumiita
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Nymphadora qui se transforme en Bellatrix
| PATRONUS : Une tortue marine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | SUJET CLOS Lun 30 Avr - 12:14

Flatteur ? Ted avait dit flatteur ? Andromeda le considéra trois secondes en battant des cils le temps d’assimiler l’information avant de s’énerver tout à fait. « Je n’accorde RIEN à ton regard - se sentit-elle obligée de préciser - ni à AUCUN attribut de ta personne ! ». Sans doute avait-elle parlé un peu trop fort car leur garde-chasse l’intima si brusquement au silence derrière sa barbe hirsute qu’elle en ravala aussitôt sa langue. La sorcière était d’un naturel calme et blême, seul son camarade semblait doté de ce don de la faire crier et rougir. Et cela n’était pas sans lui rappeler la cause de leur présente punition. « Tu devrais apprendre à rester à ta place, tu recommences, comme avec ce stupide ballon de feetball ! » chuchota-t-elle d'un ton farouche mais le regard inquiet. Elle savait ce qui pouvait arriver aux sorciers nés de parents moldus qui se faisaient remarquer par certains de ses camarades ...

La licorne vint donner un coup de tête à son épaule qui l’apaisa et elle lui adressa en retour un sourire avant de caresser son museau doux. Son coeur battait un peu plus vite que d’habitude. Elle aurait aimé que le poulain reste avec eux mais son camarade et le demi-géant étaient déterminés à retrouver la mère. Ce fut donc à contre coeur qu’elle désigna l’autre côté de la clairière où elle avait commencé à chercher des figuiers. « Il y a des traces de sabots de ce côté là de la clairière … ». Et à l’écoute de cette information, Rubeus Hagrid se redressa comme un chien d’arrêt. « Des traces de sabots ? - grommela-t-il - Les licornes ont le galop léger, elles ne laissent pas de traces, c’est ce qui les rend si difficiles à trouver …  ». La sorcière ne porta pas plus d’attention à ses propos qu’à son ton recélant d’inquiétude. Aussi fut-elle surprise, lorsque le garde-chasse s’avança dans les fourrées qu’elle avait désignés, de voir une flèche fuser dans leur direction.

1, 2, 3 : La flèche lui passe juste au-dessus de sa tête avant de se planter dans un arbre et lui arrache un cri d’épouvante. « AHHHHHHHHHHHHHHH ! »
4, 5, 6 : La flèche passe juste au-dessus de la tête de Ted avant de se planter dans un arbre. Andromeda se précipite vers lui, cette fois-ci complètement inquiète. « Ca va ? »

Leur large protecteur faisait face à un troupeau de centaures et les yeux de la sorcière s'écarquillèrent de terreur.


Dernière édition par Andromeda Tonks le Lun 30 Avr - 12:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 5321
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | SUJET CLOS Lun 30 Avr - 12:14

Le membre 'Andromeda Tonks' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 33
| AVATARS / CRÉDITS : Taron Egerton - Candy Apple - Bazzart
| SANG : Né moldu


MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | SUJET CLOS Dim 6 Mai - 0:02

Évidement, dès que je lui fais un compliment, il faut que Andro réplique et m'ordonne de rester à ma place. Personnellement, je sais très bien où se trouve ma place, et c'est pourquoi je m'adresse à elle directement.
On dit foot-ball, dis-je doucement, comme un professeur de langue étrangère ferait à un élève, car, normalement, on ne tire dans la balle qu'avec un pied, pas deux, vois-tu ?

C'est comme ça dès qu'on me lance sur ce sport. Je n'aime pas autant le foot que la natation, mais quand même, cela reste mon dada !
Je suis décidé à mener à bien la mission que nous a octroyée Hagrid, et commence à chercher la clairière à la recherche d'indices potentiels. Andromeda me devance, révélant la présence de traces de sabots, un peu plus loin.
Les licornes ont le galop léger, réfléchit le garde-chasse, elles ne laissent pas de traces, c’est ce qui les rend si difficiles à trouver…
J'ai le nez fourré dans les buissons, et me relève à ses mots.
Ah ? Alors, en ce cas, qu'est-ce que...

Un sifflement jaillit des fourrés opposés et je sens une flèche se planter à quelques pas de ma tête, droite dans un tronc d'arbre. Des centaures, je pense en me figeant, près à me jeter dans un buisson en cas de nouvelle attaque.
Ça va ?, me demande une jeune Black sincèrement inquiète.
... Ça va, je réponds seulement, livide, le coeur battant la chamade, et les yeux scrutant l'obscurité.

Apparaissent alors les créatures les plus incroyables que j'ai jamais vues : deux centaures, des vrais. Ils pointent leurs arcs bandés sur nous, mais leurs visages se détendent lorsqu'ils aperçoivent Hagrid.
Ah, c'est toi, fit l'un d'entre eux, à la chevelure blonde, en baissant son arc.

Par réflexe, et sans réfléchir, j'ai entouré les épaules de Andromeda de mon bras. En cas de besoin, je suis capable de la plaquer au sol pour lui éviter de mourir d'une flèche.
Kegan, Bran, salut Hagrid en s'approchant d'eux.
Rapidement, il leur explique que la bébé licorne - qui se trouve encore près de nous par miracle - doit retrouver sa mère.
Vous avez vu quelque chose qui pourrait nous aider ?

Dès lors, Bran lève les yeux vers le ciel étoilé, se tait un moment, avant de dire :
La Grande Ourse brille fort ce soir. Il y a ici le terreau d'une famille.

Je regarde Hagrid - qu'est-ce que cela veut dire ?
Bran, arrête, intervient Kegan, ça n'a rien à voir avec les humains ici présents ! Il s'agit de la licorne. Continuez un peu vers le Nord, vous entendrez le chant des licornes qui appellent le poulain.
Je me tourne cette fois-ci vers Andro. Le chant des licornes ? Voilà qui promettait d'être intéressant.
Fais attention aux petits humains, Hagrid, dit Bran en reculant vers les profondeurs de la Forêt Interdite, bien des dangers rôdent ici.

Inconsciemment, mon bras se resserre autour des épaules de la Serpentard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 205
| AVATARS / CRÉDITS : © Yumiita
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Nymphadora qui se transforme en Bellatrix
| PATRONUS : Une tortue marine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | SUJET CLOS Ven 25 Mai - 21:36

L’explication de Ted fut vaine et Andromeda n’y répondit que par un claquement de langue agacé et un regard sévère. Encore une de ses provocations, préférait-elle préjuger. Il était aussi agaçant de ne pas comprendre ce jeu (pourquoi taper dans une balle avec le pied ?) que de le désirer (rien à tirer des moldus !). Mais son honnêteté intellectuelle fut moins piquée que la tête, en pensée et en chaire, de son camarade manqua de le devenir. La sorcière avait eu peur pour lui et le regardait encore, quand les centaures baissèrent leur arc, comme s’il avait menacé de s’effondrer à chaque seconde. Et ce court instant lui sembla plus surréaliste encore que celui où elle avait découvert la jeune licorne. Se tenaient devant elles les créatures les plus grandioses qu’elle avait jamais observées. Elle n’écoutait pourtant pas leur céleste charabia car le bras de son camarade la rassurait autant qu’il la déroutait.

Les centaures s’éloignèrent après une mise en garde intelligible et elle se défit doucement et à contre coeur de l’étreinte de Ted. « Qu’est-ce qu’on attend ? Les centaures ont parlé du nord, non ? » regarda-t-elle tour à tour les deux hommes avec un nouvel air volontaire sur le visage. Elle murmura une formule à sa baguette à plat dans la paume de sa main pour que celle-ci lui indique le nord. « Par ici ! » désigna-t-elle sans ne plus traîner le pas. Son coeur battait encore la chamade dans sa poitrine et il était rassurant de constater que les repères cardinaux n’avaient eux pas changé de place pendant cet étrange moment. Le garde-chasse qui connaissait bien la forêt - autant que ses dangers - prit rapidement la tête du convoi. Et elle se retrouva un peu bête à marcher auprès du garçon à qui elle n’avait jusque là plus adressé un mot direct. La licorne ne le quittait plus et scintillait entre eux. « Ce n’est pas contre toi, tu sais ? » s’inspira-t-elle de la mysticité des centaures avant de mieux réfléchir ses autres mots. « Je ne t’ai pas puni pour t’embêter ou te rabaisser mais - elle évita de justesse une flaque d’eau dans laquelle le poulain galopa joyeusement - il n’y a pas que dans cette forêt que des dangers rodent ». Elle retrouva enfin son regard pour appuyer la gravité de ses paroles plus qu’elle n’aurait osé le faire par ses mots qui demeuraient doux. « Et jouer au football quand Walden, Lucius ou leurs amis sont susceptibles d'être dans les parages, ce n’est pas une brillante idée » finit-elle de l’avertir plus franchement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 33
| AVATARS / CRÉDITS : Taron Egerton - Candy Apple - Bazzart
| SANG : Né moldu


MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | SUJET CLOS Ven 15 Juin - 20:27

Je mets du temps à me remettre de la visite des centaures, songeant que j'aurais bien des choses à raconter une fois de retour au château. Je sens que je reprends peu à peu possession de moi-même - et de mes couleurs - et, quand Andro nous propose d'écouter les centaures, je me mets en marche. Hagrid, devant nous, ouvre la voie tandis que le bébé licorne marche sagement entre nous deux.
La végétation est de plus en plus dense et il règne une forte odeur d'humus. Au dessus de nos têtes, les frondaisons des arbres s'entortillent et cachent la lumière du jour. Il fait de plus en plus sombre.
Je suis encore en train de songer aux paroles sibyllines de créatures mi-hommes mi-cheval quand la jeune fille à mes côtés m'indique que ce n'est pas contre moi.
Pardon ?, je fais sans comprendre.
Et elle d'assurer qu'elle m'avait puni pour mon bien. C'est un peu fort de café, je trouve, mais j'évite de rétorquer que, dans les faits, c'était Slugh qui nous a puni, pas la préfète. Si elle n'était pas venue me faire la morale tandis que je m'amusais avec mon ballon, nous n'en serions pas là.

Mais "là", pour être franc, n'est pas désagréable. C'est loin d'être une terrible punition, je trouve.
Je te remercie pour tous ces conseils, dis-je une fois qu'elle a mentionné ses sbires de Serpentard, mais je suis un grand garçon.

Je manque de trébucher sur une racine noueuse ce qui m'interrompt.
Tout le monde n'est pas obligé d'apprécier le football, je souhaite juste qu'on me laisse apprécier ce sport tranquillement. Ça s'appelle le respect, la cohabitation. D'ailleurs, est-ce que je viens vous dire que ce que vous faites est à bannir ?
À partir du moment où l'on me laisse tranquille, je ne vais pas chercher des noises aux autres. Je sens que c'est un sujet un peu houleux, alors je détourne la conversation :
De quoi parlaient les centaures, à ton avis. "Terreau d'une famille". Tu penses que c'est possible que nous soyons cousins à des degrés bien éloignés ?

Je cherche, j'avoue, mais c'est la seule explication plausible qui me vient en tête !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 205
| AVATARS / CRÉDITS : © Yumiita
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Nymphadora qui se transforme en Bellatrix
| PATRONUS : Une tortue marine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | SUJET CLOS Ven 6 Juil - 12:05

De tout temps, et contrairement à ses deux soeurs, Andromeda n’avait jamais aimé les situations conflictuelles. La sœur du milieu avait toujours fait montre de plus de discrétion et préférait volontiers évoluer dans l’ombre. Sa nomination de préfète l’avait surprise comme elle redoutait généralement de prendre parti. Lorsque son camarade la remercia, elle profita que sa tête soit baissée vers le sol escarpé de la forêt pour dissimuler un sourire rougissant derrière le rideau de ses cheveux. Elle partageait néanmoins l’orgueil du reste de sa famille et souffrit que la suite des propos du garçon contredise ainsi ses remerciements. Il finit en l'incluant sous le même vous que son fiancé et le meilleur ami de ce dernier. Walden l’inquiétait, Lucius la dégoûtait. Elle n'avait jamais choisi, pas plus qu'elle n'avait jamais apprécié, leur compagnie. Cette insulte professée en toute bonne foi lui fit instantanément perdre de sa superbe.

Son camarade suggéra alors un cousinage entre eux et s’il s’agissait d’une boutade visant à détendre l’atmosphère, le timing fut bien mal choisi. « Aucune chance » le toisa-t-elle hautaine car l’idée était totalement absurde de voir le portrait de moldus sous la bannière toujours pure. « Ce n’est pas parce que tu as rejoint la maison serdaigle que tu sais tout » souhaita-t-elle lui rendre son tacle. « Je pense même que tu ne connais rien aux règles de notre monde » conclut-elle d’un ton plus triste que provocant. Il l’avait démoralisée et elle n’arrivait plus à lui tenir la dragée haute. La sorcière aurait bien aimé le comprendre et qu’il le comprenne en retour mais un mur invisible paraissait les en empêcher. Jamais elle ne s’était sentie à la fois aussi proche et éloignée d’une autre personne. Le chemin qu’ils empruntaient les mena jusqu’à une fourche. Sa baguette qui indiquait la souche d’arbre séparant les deux sentiers ne se trouvait plus utile, pas plus que le garde-chasse qui avait le pied certes plus lourd, mais plus rapide également, que le leur. Les deux élèves se trouvaient seuls face à un embranchement qui leur offrait la possibilité de se séparer. L’idée était peu séduisante de s’égarer seule dans la forêt interdite mais elle s’attendait pourtant à ce que son camarade la suggère. Sa présence devait sans nul doute être aussi intolérable que les camarades avec lesquels il venait de la comparer. « Je vais par là … » s’exclut-elle naturellement de sa compagnie.

1, 2, 3 : Andromeda distingue parmi les broussailles le crâne hirsute de leur garde-chasse l’arbalète flanquée sur l’épaule, c’est le bon chemin.

4, 5, 6 : Andromeda ne distingue rien sinon une araignée de la taille de son poing, elle tressaille mais continue, pas moyen de se retourner et de passer pour une chochotte devant son camarade.


Dernière édition par Andromeda Tonks le Ven 6 Juil - 12:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 5321
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | SUJET CLOS Ven 6 Juil - 12:05

Le membre 'Andromeda Tonks' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 33
| AVATARS / CRÉDITS : Taron Egerton - Candy Apple - Bazzart
| SANG : Né moldu


MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | SUJET CLOS Mer 18 Juil - 23:26

Je savais bien que j'allais froisser Andro en avançant un lien de parenté entre nous deux. L'effet est immédiat, elle se redresse, fronce le nez et me rembarre sèchement, ce qui me fait sourire.
C'était une boutade, j'assure en levant les mains comme si je me rendais, pas la peine de le prendre si mal.
Heureusement que je prends facilement du recul. Je me demande quand même pourquoi elle est obligée d'être désagréable - méchante, je dois dire - dès qu'elle se sent un peu attaquée.
Tu serais surprise par tout ce que je sais, dis-je en affichant un air vantard. Et puis, heureusement que nous ne sommes pas cousins.
Car les sang-purs ont beau se marier entre eux, ce n'est pas mon délire. Là encore, je souris et me contente d'avancer, surpris par le déroulement de mes propres pensées.

On arrive alors une sorte d'intersection et je me rends compte que nous avons perdu Hagrid. Sans plus réfléchir, la préfète s'avance dans un des sentiers.
Tu comptes y aller toute seule ?
Non seulement, elle manquait d'humour, mais en plus, elle n'avait aucun instinct de survie ?
En deux enjambées, je la rattrape et lui saisis l'avant-bras. J'ai pas peur de m'avancer dans la forêt, mais je crois qu'il vaut mieux ne pas perdre Hagrid. Ce dernier ne doit pas être bien loin.
Je brandis ma baguette et la pointe dans l'obscurité de la Forêt.
Hominum revelio, incantè-je dans l'espoir de repérer Hagrid.

Pair : Le sort marche et révèle que Hagrid est un peu plus loin devant. Andro ne s'est pas trompée. Hélas, je me rends compte alors que le chemin est parsemé d'énormes toiles d'araignée. Euh... Hagrid, vous êtes sûr que c'est par là ?
Impair : Rien ne se passe. Le poulain, cependant, hennit d'un coup, ce qui me fait sursauter à mort. Il presse le pas - a-t-il perçu la présence de sa mère ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 5321
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | SUJET CLOS Mer 18 Juil - 23:26

Le membre 'Ted Tonks' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 205
| AVATARS / CRÉDITS : © Yumiita
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Nymphadora qui se transforme en Bellatrix
| PATRONUS : Une tortue marine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | SUJET CLOS Ven 20 Juil - 11:02

Le port altier et le pas résolu malgré le sol irrégulier, la préfète avait pris la décision de ne plus répondre à son camarade. Ce n’était pas la première fois qu’ils se faisaient face pour se retrouver dans l’impasse et Andromeda se fustigeait mentalement d’avoir osé considérer, plus tôt dans la clairière, la présence d’Edward comme pouvant être agréable. Elle se retint de lui répondre qu’elle ne désirait certes pas non plus souffrir sa présence comme cousin, que les repas de famille étaient déjà suffisamment peu réjouissants ainsi, et elle le laissa donc sourire de sa grossière victoire.

La sorcière avait saisi la première opportunité pour que leurs chemins se séparent et, surprise que l’audacieux la rattrape par le bras, fit d’un coup volte-face pour lui interdire de la toucher. C’est ce que Narcissa aurait fait et Bellatrix également (quoi que du bout de sa baguette) et elle avait l’intime conscience qu’il s’agissait de ce que l’éducation de leurs parents exigeât d’elle également. Andromeda choisit de retirer son bras plus délicatement et baissa finalement un regard désolé vers le sol. Elle comprenait ce que Ted avait voulu dire au sujet du respect et de la cohabitation au moins suffisamment pour se sentir misérable de leur imposer cette distance si peu naturelle. Il incanta un sortilège utile - vrai qu’il avait plus d’un sortilège dans la baguette et la tête - et les branches de buisson parurent s’écarter au bout du chemin pour révéler le garde-chasse. Un plus grand pouvoir dont le sorcier était doué sans pourtant semblait le soupçonner était celui de raisonner son interlocutrice par sa seule proximité. Ted contemplait avec horreur les toiles qui les entouraient mais Andromeda était soudainement trop occupée à chercher comment s’excuser pour s’en soucier. « Suivez-moi, c’est un raccourci ! » résonnait plus loin la voix bourrue du demi-géant. Les araignées, rapportées à sa haute taille, lui avaient peut-être l’air normales ? Mais la jeune fille ne fit pas un pas de plus et souhaita à son tour retenir, au moins par les mots, son camarade. « Attend …  ça ne me dérangerait pas si … si nous étions cousins » tenta-t-elle finalement rouge de honte d’enterrer la baguette de guerre. Elle n’avait pas l’habitude de s’excuser et sentait bien que quelque chose clochait dans sa phrase. Le poulain s’amusa à flanquer la patte avant sur une araignée aussi grosse que son sabot. « Je viens simplement d’une famille qui ne se lie pas vraiment aux autres » souffla-t-elle piteusement cette fin de phrase faute de trouver un autre mot qui lui fasse moins honte. « Et je ne devrais sans doute pas te dire ça mais … OH MERLIN ! ». La plus grosse araignée qu’elle n’avait jamais vue était en train de descendre tranquillement sur son fil juste au-dessus de la tête du garçon. Elle l’attira d’un seul coup vers elle en le tirant par le sweat.


Dernière édition par Andromeda Tonks le Dim 5 Aoû - 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 33
| AVATARS / CRÉDITS : Taron Egerton - Candy Apple - Bazzart
| SANG : Né moldu


MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | SUJET CLOS Lun 30 Juil - 22:48

Andromeda se dégage de mon étreinte et je ne la retiens pas car je vois les branches s'écarter, révélant la présence de Hagrid. Ouf ! Il nous invite à le rejoindre et je n'hésite pas à deux fois car la taille des énormes toiles d'araignées ne me dit rien qui vaille. J'amorce un mouvement pour me mettre en marche, mais Andro m'arrête, avouant que cela ne la dérangerait pas que nous soyons cousin. Un grand sourire éclaire mon visage.
Je suis ravi de l'apprendre. Vraiment ! Mais, tu sais qu'il y en quand même peu de chance.

J'ai déjà fait quelques recherches généalogiques pour essayer de comprendre d'où me viennent mes pouvoirs, et, franchement, pas un sorcier n'est venu s'y glisser en dix générations. Ma présence ici, à Poudlard, semble relever d'un miracle.
Je viens simplement d’une famille qui ne se lie pas vraiment aux autres, précisa la Serpentard.
Je sais, répondis-je doucement, sans aucune animosité.
Loin de moi l'idée de juger. Cette remarque de Andro me prouve que j'ai raison à son sujet : elle n'est pas une Black ordinaire. D'ailleurs, elle semble vouloir me dire autre chose mais son beau visage est soudainement traversé par une expression d'horreur. Sans que je puisse réagir, elle attrape mon sweat et me tire à elle. Je trébuche et me cogne contre elle, sonné par cette proximité soudaine - à son initiative. Heureusement, je ne me laisse pas démonter et je referme mes bras autour d'elle, m'armant de mon attitude la plus séductrice possible.
Si c'est un câlin que tu veux, il suffit de demander, je plaisante en resserrant mon étreinte.

Mais en regardant par dessus mon épaule, j'aperçois le pire truc que j'ai jamais vu de ma vie, soit une grosse araignée velue qui descend le long de son fil jusqu'à terre, les mandibules cliquetant atrocement. Je sens mes cheveux se dresser littéralement sur ma tête.
Alors, je souffle dans un murmure, on se retourne tranquillement et on se taille vers Hagrid.
J'ai encore ma baguette en main et me dis que je pourrais lancer des sorts pour ralentir la bête.
On y va, go, go, GO !
Ma baguette dans un poing, la main d'Andro dans l'autre, je me mets à courir vers Hagrid qui nous fait signe. Un bruit de sabots m'indique que le poulain licorne nous suit.
HAAAAAGRID, crié-je dans ma panique, IL Y A UNE ÉNORME ARAIGNÉE DERRIÈRE NOUUUUUUUUUS !
C'est essoufflé que je m'arrête en fonçant pratiquement dans le Garde-chasse.
Elles ne vous feront rien, assure ce dernier, je les connais bien.
Les ? Il y en a plusieurs ?
Je déglutis car je commence à comprendre en quoi une retenue dans la Forêt Interdite est vraiment une punition. Je me tourne vers Andro :
Ça va ? Tu n'as pas... Qu'est-ce que c'est ?
Je venais d'entendre quelque chose d'inédit pour moi. C'était doux et beau - est-ce le chant des licornes dont nous parlaient les centaures ?

Citation :
Longueur ▬ 538 mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 205
| AVATARS / CRÉDITS : © Yumiita
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Nymphadora qui se transforme en Bellatrix
| PATRONUS : Une tortue marine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | SUJET CLOS Dim 5 Aoû - 20:14

Le soulagement que Andromeda ressentit lorsque Ted ne se montra pas vindicatif - ressentiment qu’elle aurait plutôt jugé légitimité - se trouva de courte durée. Et sa réaction, aussi noble fut-elle, ne concurrença pas la taille de l’araignée aux mandibules acérées de laquelle elle l’arracha. La sorcière légèrement déséquilibrée fut retenue par celui qui appréciait décidément se la jouer chevalier blanc. « Ted … » l’incita-t-elle à regarder derrière lui. Dans son rapport avec les hommes - le seul homme en réalité auquel elle était promise - elle s’était toujours montrée plus subtile dans l’art de solliciter des marques d’affection. Mais les bras de Walden n’étaient pas aussi rassurants ni son parfum aussi entêtant… Et malgré la situation alerte, elle se mit à rougir avant de pincer le bras de Ted pour le réveiller lui (ou se réveiller elle ?).

Les étudiants détalèrent ensemble et ce fut au prix d’un grand effort - la crainte de tomber était plus grande encore - que Andromeda regarda défiler sous ses pieds tout un tas d’autres araignées. « Merlin, Merlin, Merlin … » commençait-elle à redouter d’arriver au bout du sentier. Mais enfin, ils s’en extirpèrent. Le coeur de la sorcière battait autant la chamade sous l’effet de la peur que de la course. Le bourdonnement de ses oreilles ne se trouvait pourtant pas désagréable … mais s’agissait-il seulement d’un bourdonnement ? Le son - la mélodie ? - paraissait flatter ses oreilles en même temps qu’apaiser son coeur. La sorcière analysait sourcils froncés cette curieuse magie et observa d’un oeil distrait la croupe du poulain disparaître derrière les buissons. « Chuuuuuut » souhaitait-elle écouter. Les licornes, ça ne pouvait être que les licornes !

Elle suivit la trace de la robe or - laquelle semblait soudainement étinceler sous les étoiles - et s’arrêta à l’orée de la clairière pour soulever une branche et observer le magnifique spectacle. Le troupeau paissait tranquillement et le poulain gambadait joyeusement entre les pattes de sa mère. Il était impossible de ne pas sourire en observant leur union et Andromeda resserra instinctivement sa main autour de celle de son camarade qu’elle n’avait toujours pas lâché. Elle le réalisa en même temps qu’elle l’exécuta et ouvrit de grands yeux interdits. Soudainement focalisée sur ses propres pensées, elle ne vit que d’un oeil absent les farouches créatures s'enfuir. Elle tourna pareillement les talons, relâchant d’un seul coup la main du garçon (comme si cela avait pu passer inaperçu !). « Je crois qu’il est temps de rentrer ! » fit-elle savoir au garde-chasse de son ton impérieux comme s’il les avait emmenés en promenade de santé et se trouvait à leur princière disposition. Elle n’osa pas même couler un regard du coin de l’oeil à son camarade. Elle n’était certainement pas prête à susciter le moindre trait de son humour. Ni ce soir. Ni jamais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | SUJET CLOS

Revenir en haut Aller en bas

C’est l’histoire d’un né moldu, d’un demi géant et d’une sang pure qui entrent dans une forêt | SUJET CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-