C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

Bertha et Queudver ? Oinks Oinks | BERTHA & MOÏRA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 526
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by wolfgang
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Bertha et Queudver ? Oinks Oinks | BERTHA & MOÏRA Mar 7 Nov - 16:55

Après deux mois à occuper des fonctions de préfète, Marlene commençait déjà à se lasser de son nouveau titre. Elle était en charge de la ronde ce vendredi soir et avait quitté la tour des griffons à contre coeur alors que l’ambiance de la salle commune battait son plein (les maraudeurs avaient rapporté des pétards du Dr Flibuste du village sorcier voisin sans que personne ne sache comment). Aussi la sorcière espérait-elle pourvoir en profiter un peu à son retour. Comme elle entendait le rire reconnaissable de son amie Moïra éclater tandis qu’elle se glissait derrière le tableau de la Grosse Dame, l’espoir renaissait qu’elle passe finalement une soirée distrayante ! Son large sourire disparut comme un pétard mouillé lorsque, retrouvant la salle ronde chaleureuse, son regard rencontra celui de Bertha Jorkins. Les deux amies - dont elle ne tolérait la présence que d’une - étaient en train de discuter et de rire ensemble. Comme si tout allait bien. Comme si ce n’était pas un acte de profonde trahison. L’une des nombreuses guerres qui animait la vie au château était celle qui opposait Bertha et Marlene. Les deux camarades, qui partageaient le même dortoir, avaient longtemps été unies comme les doigts d’une seule main. Mais ça, c’était jusqu’à ce que la brunette qui ne parvenait jamais à tenir sa langue dans sa poche trouve drôle de raconter à tout le monde l’expérience en sortilège ratée de Marlene qui avait transformé tous ses boutons d’acné en tâches de rousseur quand elle avait souhaité s’en débarrasser. Si la jeune fille assumait aujourd’hui les taches qui constellaient sa peau laiteuse, cela n’avait pas toujours été le cas.

Marlene s’assit dans un fauteuil en les ignorant toutes deux royalement pour ouvrir un exemplaire de la Gazette qui traînait par là. Mais comme elle fulminait de rage à les entendre rire comme deux bécasses, elle ne parvenait pas du tout à se concentrer sur sa lecture. Elle baissa finalement son journal et adressa son plus beau sourire de peste à son ennemie. « Dis Bertha, c’est vrai que tu sors avec Peter ? - Il s’agissait sans doute de la seule rumeur que l’intéressée n’avait pas lancée mais sa véracité était quand même éprouvée ! - Est-ce que c’est un acte de pitié ? Le résultat d’un pari ? - Moïra en savait quelque chose de tout cela ! - Il t'a lancé un imperium ? Cligne deux fois des yeux si tu es possédée ! » feint-elle de s’inquiéter en reposant ses pieds - faussement perchés de manière nonchalante - sur le plancher. Et comme la brune ignorait tout de ses provocations, Marlene prit évidemment un malin plaisir à continuer jusqu’à la faire craquer. « J’ai entendu que ses copains le surnommaient queue de ver, ce serait pas par rapport à la taille de tu sais quoi par hasard ? » pouffa-t-elle finalement de rire à sa blague de mauvais goût. Elle sortit de son poing son petit doigt et commença à l’agiter sous l’œil de Jorkins en faisant des « Oinks Oinks ! ». C’est que la préfète pouvait vraiment être très lourdasse avec les personnes qu’elle n’aimait pas !

dragées:
 


Dernière édition par Marlene McKinnon le Jeu 16 Nov - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 152
| AVATARS / CRÉDITS : maia mitchell
| SANG : PUR


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : ballon de baudruche
| PATRONUS : otarie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Bertha et Queudver ? Oinks Oinks | BERTHA & MOÏRA Ven 10 Nov - 10:17

Bertha n'avait été que joie quand elle avait appris ce qu'il se tramait dans la Salle Commune ce soir-là. Une grosse ambiance s'annonçait et tous les Gryffondor seraient probablement de sortie, de quoi alimenter les bruits de couloirs qui se faisaient bizarrement plus rares depuis un certain temps. A moins que ce ne soit elle qui fournisse sujet aux ragots par ce que tout le monde pouvait considérer comme un petit rapprochement avec Pettigrow. Elle avait bien sentie des regards, des murmures mais comme cela ne changeait pas vraiment du quotidien, elle était passer outre.

Marlène n'était pas de la partie et Bertha allait le savourer. Débarrassée de son boulet, Moïra et elle pourraient passer la soirée entre copines et grosses marrades. Le rêve. Elle voulait en profiter au maximum sachant pertinemment que la préfète des rouges n'était pas loin et qu'elle limiterait le plus possible le contact de son ennemi préféré avec sa meilleure amie. De quoi faire pétiller les yeux de Bertha qui ne manquerait ô jamais une occasion de la taquiner voire carrément de lui rentrer dedans. Elle considérait Marlène comme sa favorite en matière de dispute. Allez savoir pourquoi. Le fait qu'elles aient été toutes les trois amies ne faisait qu'augmenter la haine et la jalousie de Bertha qui pouvait en jouer puisqu'elle savait sans aucun doute qu'elle n'était pas la seule dans ce cas.

De ce fait, Bertha ne manqua pas l'entrée de Marlène dans la salle commune des rouges et ors. Elle ne manqua pas non plus la décomposition de son visage en la voyant aux côtés de Moïra ni même sa petite comédie à base de journal, de regards noirs et de fauteuils. Une réaction à la hauteur des attentes de Bertha qui sentait la tension grandir à vue d’œil. Bien loin de s'écraser face à la nouvelle arrivante, elle prit un soin tout particulier à en rajouter, en faire des tonnes et rire bien plus qu'il ne le fallait aux paroles de son amie. "Ah ! Ah ! Ah !" Et voilà qu'elle riait, et voilà qu'elle se penchait vers Mo, et voilà qu'elle lui chuchotait des choses à l'oreille. Le tout en fixant Marlène pour rendre la situation encore plus amusante.

C'est lorsqu'elle baissa le journal qu'elle tenait entre ses mains, Bertha soupçonnait qu'elle n'en ait pas lu une seule ligne, qu'elle comprit que LE grand moment allait arrivé. Inévitable. Pourtant, tandis que la McKinnon commençait son petit tour de provocation en utilisant Peter, elle resta de marbre feignant l'indifférence même si, au fond, elle n'imaginait pas que les petites histoires tournent aussi vite. Presque prise à son propre piège, Bertha continua de garder le silence et de l'ignorer royalement voulant montrer à Moïra que sa meilleure amie était vraiment cinglée. Pourtant elle sentait le calme et la bonne humeur qui l'avaient habité quelques secondes auparavant quitter peu à peu ses veines. C'est lorsque Marlène sortit son petit doigt et commença à lui agiter sous le nez qu'elle ne put se retenir. "Oinks Oinks ? C'est quoi encore ce truc ? Le bruit que ton doigt fait quand tu te le mets dans les fesses ?" Elle se mit debout face à Marlène prête à utiliser les mains s'il le fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 80
| AVATARS / CRÉDITS : A. Debnam by idk
| SANG : Bordeaux ! Quoi c'était pas la réponse que t'attendais ? Too bad !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La perte de ton clan, de ta famille, de tes animaux, de ton don particulier
| PATRONUS : Un lynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Bertha et Queudver ? Oinks Oinks | BERTHA & MOÏRA Ven 10 Nov - 21:38

Soirée chez les Gryffons ce soir. Tu as décidé de ne pas jouer les dragonnes associables et de profiter. Marlène n'est pas là, partie en ronde dans le château alors tu en profites pour passer du temps avec ton autre meilleure amie Bertha. Avant, toutes les trois, vous étiez un trio. Un super trio, de supers copines. Et puis il y a eu des rumeurs, de ci de ça et Marlène et Bertha se sont disputées. Et maintenant tu te retrouves au milieu d'une guerre qui se retrouve encore pire que lorsque deux dragons mâles se disputent une femelle durant la saison des couvades. Un truc de malade. Ballottées entre tes amies, t'as décidé que tu ne choisirais pas de camps et tu n'hésites pas à envoyer chier l'une ou l'autre des filles dès qu'elles dépassent un peu trop les bornes te concernant. Mais pour le moment, pas de dispute, pas d'engueulade, juste une bonne soirée entre copines.

- Je te jure ! Il s'est pris le râteau du siècle ! Même moi j'aurais pas pu être aussi méchante ! Ma cousine est une cinglée ! Et j'te parle pas du mec qui l'a approché ! Faut être complètement taré pour vouloir sortir avec elle ! Ou ne pas tenir à la vie au choix. Bref ... Et tu continues de raconter ton histoire tout en buvant ton jus de citrouilles sans capter que Marlène était de retour. Trop occupée à rire et à profiter de Bertha, tu ne remarques pas le manège qui s'installe entre elle et Marly. Jusqu'à ce que cette dernière commence à provoquer la première. - J’ai entendu que ses copains le surnommaient queue de ver, ce serait pas par rapport à la taille de tu sais quoi par hasard ? Oinks Oinks ! lance la blondinette. A ce moment là, tu as compris que c'était mort pour ta soirée tranquille. - Oinks Oinks ? C'est quoi encore ce truc ? Le bruit que ton doigt fait quand tu te le mets dans les fesses ? rétorque Bertha. Tu te pinces l'arrête du nez en fermant les yeux. Un soupir traverse tes lèvres. - Mince les filles, vous pouvez pas passer une soirée sans vous prendre la tête ? tu râles. Pour une fois que tu décides de ne pas jouer les associables, faut qu'elles viennent te pourrir ta soirée avec leurs disputes pourries. Et puisque tu pressent que ça va durer un bon moment tu vas te chercher un truc à manger. Les disputes entre Marly et Bertha pouvaient être trèèèès longues. Et super divertissantes quand elles te mettaient pas au milieu. Un vrai roman feuilleton. Alors bon autant en profiter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 526
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by wolfgang
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Bertha et Queudver ? Oinks Oinks | BERTHA & MOÏRA Jeu 16 Nov - 13:47

Il était de notoriété publique à Poudlard que rien n’insupportait plus la préfète que de voir traîner la pétulante Moïra avec l’idiote de Bertha. C’est que la dernière du trio vivait dans la crainte constante des ragots que pouvait colporter son ancienne amie à son sujet. Elle avait peur de mettre des bigoudis dans ses cheveux, de se faire des masques d’argile, de ronfler la nuit quand elle était enrhumée car elle partageait son dortoir avec la plus grosse commère du château. Alors elle n’avait pas envie d’être effrayée quand elle partageait en plus avec son amie griffonne ses secrets d’adolescente. Aussi les voir rire ensemble et se faire des messes basses à l’oreille, ça ne rendait pas uniquement la blonde folle de jalousie mais bien folle de paranoïa. Elle interrompit efficacement leur risible moment d’amitié en piquant le talon d’achilles de son ennemie. Celle-ci réagit enfin et se dirigea vers elle d’un pas furibond. « C’est quoi cette idée saugrenue encore ? Une nouvelle rumeur que tu veux lancer espèce de sale grosse menteuse ! » s’énerva Marlene en abandonnant l’étreinte confortable du fauteuil pour se mettre sur ses deux pieds et se retrouver presque front contre front avec Bertha. Marlene avait dit à tout le monde - et le répétait encore aujourd’hui - que Jorkins avait menti au sujet de ses tâches de rousseur. Elle n’avait pas envie que les garçons disent que son visage était dégoûtant. Mais comme c’était elle la menteuse et que personne ne la croyait vraiment …

Moïra avait beau leur avoir tourné le dos, son habituelle lassitude en la matière perçait son ton. Et cela blessait encore plus Marlene que la dragonnière n’y voit que du feu. « Quoi ? » s’étrangla-t-elle d’une voix aigüe en faisant volte face vers son autre camarade. Elle lança vers elle un doigt vindicatif et finit de s’énerver tout à fait. « C’est de ta faute Moïra, de te faute à toi et à personne d’autre, si t’es aussi stupide qu’un troll des montagnes pour te faire manipuler par une fille eh bien … eh bien encore plus stupide qu’un troll des montages, que le roi des trolls des montagnes même ! - son regard fulminant de rage se porta à nouveau vers l’intéressée et elle serra les poings pour s’empêcher de se saisir de sa baguette qu’elle craignait de voir crépiter de rage - Arrête de traîner avec elle et j’arrêterai de me prendre la tête ! » protesta-t-elle encore sans rien perdre de son ton coléreux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 152
| AVATARS / CRÉDITS : maia mitchell
| SANG : PUR


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : ballon de baudruche
| PATRONUS : otarie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Bertha et Queudver ? Oinks Oinks | BERTHA & MOÏRA Ven 17 Nov - 13:27

Voilà que Marlène avait mis en route la machine infernale. Bertha avait prit sur elle mais n'avait pas tenu. Avec d'autres personnes elle essayait de rester un minimum calme se disant qu'elle s'affichait peut-être plus qu'autre chose mais Marlène ? Jamais elle ne lui céderait la moindre, l'infime, la particule d'espoir qu'elle pourrait s'en tirer sans rien dire. Berty fut plutôt satisfaite de sa répartie, pas qu'elle en doutait, elle avait ça dans le sang, mais de l'effet sur sa rivale qui plongeait les deux pieds dans le plat aveuglement. "Espèce de sale grosse menteuse !" Elle chouina en imitant Marlène qu'elle trouvait horriblement pathétique. Quel âge avait-elle pour réagir avec si peu de maturité ? Elle qui prônait tout plein de valeurs ne les appliquait vraisemblablement pas. Si elle n'assumait pas c'était une chose, de la blâmer en était une autre. Marlène maintenant face à elle, Bertha se pencha dans sa direction pour qu'elles soient les deux seules à entendre ce qui allait suivre. "Toi et moi on connaît très bien la vérité mais je t'en veux pas, faudrait quand même pas que tu aies mauvaise réputation à être la menteuse de nous deux, n'est-ce pas ?" Elle lui lança un regard qui voulait en dire long. Bertha avait ses tords certes mais elles étaient deux à se faire la guerre alors elle n'acceptait qu’amèrement d'être jugée comme entière responsable. De toute façon, Moïra n'avait pas prit de parti alors la situation actuelle n'était pas si dérangeante que ça. Simplement injuste.  

Bertha pensait que cela durerait des lustres mais Moïra eut le malheur d'intervenir et elle comprit que le vent changeait de direction. "Bon courage !" Derrière Marlène, elle mima les mots avec sa bouche, en geste de soutien à Moïra, et en y ajoutant une petite grimace embêtée. On lui avait souvent reprocher d'en faire trop mais dans la catégorie "too-much", la Mckinnon était aussi en tête du classement. "Quand même Marly-chérie, ne traîte pas Moïra de roi des trolls des montagnes, c'est vraiment pas sympa." Sarcastique, elle ne put se retenir de ricaner tellement tout cela était ridicule. Elle se retint d'intervenir encore plus, de toute façon Marlène n'avait pas besoin d'elle pour se ridiculiser et Bertha savourait qu'elle puisse perdre des points auprès de sa meilleure amie, ça lui en faisait gagner d'avantages à elle. Pauvre Momo d'avoir à se trimballer une charge pareille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 80
| AVATARS / CRÉDITS : A. Debnam by idk
| SANG : Bordeaux ! Quoi c'était pas la réponse que t'attendais ? Too bad !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La perte de ton clan, de ta famille, de tes animaux, de ton don particulier
| PATRONUS : Un lynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Bertha et Queudver ? Oinks Oinks | BERTHA & MOÏRA Hier à 16:55

Tu détestes quand ça commence comme ça. Des fois, elles se contentent de se lancer des piques, tu comptes les points c'est plutôt drôle. Mais Bertha est très douée quand il s'agit de faire péter un câble à Marlène. Et comme cette dernière n'a absolument aucun self-control - encore moins que toi si c'est pour dire !! - ça dégénère très vite. Et même si tu as déclaré que tu ne prenais aucun camps, Marly ne l'accepte pas et est toujours en train de te mettre au milieu. Tu déteste ça. Tu soupires en voyant Marlène bondir de son fauteuil en traitant Bertha de menteuse. Et Berthy qui en rajoute en imitant la voix de chouineuse de Marlène. Tu soupires et te pinces l'arrête du nez. C'est mort, elles vont détruire toute cette soirée. Tu n'aurais pas du parler. Mais t'as essayé d'empêcher les deux de s'entre tuer. Et maintenant ça te retombe dessus. - Allons bon, maintenant c'est de ma faute, tu maugréés, les bras croisés en fixant ta meilleure amie d'un regard sombre. Tu aimes Marlène, vraiment, et il faut ça pour la supporter, mais si elle va trop loin, tu sauras le lui rappeler. Roi des trolls .. Des flammes apparaissent dans tes yeux. Elle commence à dépasser les limites, si elle ne s'arrête pas maintenant, ça va mal finir.

- Arrête de traîner avec elle et j’arrêterai de me prendre la tête ! Ca y'est. Elle a dépassé les limites. Tes yeux sont aussi noir que l'obscurité même, avec des flammes et tu sens le feu monter en toi. Tu te rapproches de Marlène jusqu'à la fixer droit dans les yeux. Calme. Beaucoup trop calme. Quand tu cries, ça passe. Quand tu hurles, c'est rien. Mais quand tu es calme ... C'est que tu as dépassé le stade de la petite colère. Et qu'il vaut mieux s'enfuir en courant. - Tu sais ce que tu es Marlène ? Tu es une gamine, capricieuse, égoïste et butée, qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez. La vie, c'est pas quelque chose de simple, on n'obtient pas ce que l'on veut en claquant des doigts. Alors cesse un peu de te regarder le nombril et de te battre pour un oui ou pour un non. Et demande toi ce qui te porterait le plus préjudice ? De simples rumeurs d'enfants qui disparaîtront dans quelques temps, ou perdre ta meilleure amie par simple connerie, tu siffles entre tes dents. En attendant, va passer tes nerfs sur quelqu'un d'autre que moi. Tu la foudroie du regard et tu lui tournes délibérément le dos pour entraîner Bertha plus loin, sans plus lui adresser un seul regard. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 526
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by wolfgang
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Bertha et Queudver ? Oinks Oinks | BERTHA & MOÏRA Aujourd'hui à 10:33

Quelle foutue tête à claques que cette Bertha, pensait Marlene en croisant farouchement ses deux bras contre sa poitrine. A la prochaine peine de coeur de la commère, foi de McKinnon, elle transformerait en ballon de baudruche la ridicule peluche contre laquelle elle aimait trouver refuge. Ca lui apprendrait à se moquer d’elle comme elle le faisait. Et après c’est elle qu’on traite de gamine franchement ? Elle n’a jamais dormi avec une stupide peluche après ses cinq ans au moins ! Et plus sa camarade de maison s’exprimait, plus la rage embrasait le visage de la préfète. Elle finit de l’énerver en venant la coller et Marlene se décala dans un premier cri de rage. Sa présence lui était intolérable et il était plus sage qu’elle conserve ses distances. Malheureusement, cette distance de sécurité ne suffit pas pour la faire fuir de l’irritant son de sa voix. « MES TÂCHES DE ROUSSEUR SONT NATURELLES, OKAY ? J’SUIS ÉCOSSAISE ET LES ÉCOSSAIS SONT ROUX, ROUX COMME EVANS, ALORS COMMENCE PAS A ME PRENDRE LE CHAUDRON AVEC CA ! » explosa-t-elle dans un mensonge finalement plutôt innocent. Il n’y avait que peu de sujets avec lesquels il ne fallait pas embêter McKinnon et Jorkins les connaissait malheureusement tous par coeur.

La colère de Marlene était redescendue de quelques étages en se déportant contre son amie Moïra. Elle s’était quand même vue comparée son intelligence à celle d’une trollesse mais il s’agissait là d’un dommage tout à fait collatéral. Se glisser entre une Marlene toute colère et une Bertha toute jubilation, c’était comme se glisser entre Saphira et son déjeuner. Mais comme Moïra était dragonnière et n’avait pas peur des flammes. Marlene regretta ses mots dès qu’elle vit le regard de sa compatriote s’obscurcir. Oups, elle avait peut-être dépassé les bornes ! Mais ses regrets ne durèrent pas quand l’intéressée lui lista un par un ses défauts. Elle fut tout à fait vexée de se faire traiter d’égoïste car c’était un défaut qu’elle abhorrait particulièrement. « Va te faire cuire une bouse de dragon avec tes leçons de vie à deux noises Moïra ! La seule différence entre toi et moi c’est que quand tu décides de te lever et de pas aimer la face de ton voisin (et Merlin sait qu’il n’existe pas un seul jour sans que tu prennes quelqu’un en horreur !) je suis dans ton camp et je pose pas de question ! Et en toute une vie, alors qu’il y a juste une seule foutue personne qui me blesse vraiment, tu décides de te faire des bracelets fidelitas avec elle ! C’EST ELLE LE PROBLÈME ! » Voir sa meilleure amie repartir avec l’autre idiote qui n’en pouvait plus de jubiler acheva de la faire craquer. Elle s’empara d’un coussin du fauteuil et le lança sur le visage de Bertha qui se retournait vers elle. Et paf ! En plein dans sa face de chipie ! La dispute était après tout loin d’être terminée. « MAIS REGARDE LA QUI JUBILE COMME UN NIFFLEUR A GRINGOTTS ! CETTE FACE DE GOBELINE EN A RIEN A PETE DE TA PERSONNE ! ». Toute obstruée par la rage qu’elle était, Marlene avait l’impression d’être la gardienne de l’intelligence de leur tour en cette morne soirée.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bertha et Queudver ? Oinks Oinks | BERTHA & MOÏRA

Revenir en haut Aller en bas

Bertha et Queudver ? Oinks Oinks | BERTHA & MOÏRA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Session de minage et déminage de la Grosse Bertha
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Truck terminé! C'est un Véhicule volé avec Obuzier! Kaboum
» Soeur de Sigmar
» Projet Long Cours 2011 !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: La tour sud :: La salle commune de Gryffondor-