C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

FLASHBACK 1970, création d'un réseau | Hestia + Rosalia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 137
| AVATARS / CRÉDITS : maia mitchell
| SANG : PUR


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : ballon de baudruche
| PATRONUS : otarie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: FLASHBACK 1970, création d'un réseau | Hestia + Rosalia Mar 7 Nov - 20:46



Octobre 1970, quelque part dans les couloirs du château.

Loin d’être stressée bien qu’en retard, la jeune Jorkins marchait d’un pas rapide en direction du cours d’histoire de la magie qui avait déjà dû débuté depuis quelques minutes. Il regroupait tous les premières années et elle imaginait parfaitement qu’elle n’était pas la seule à être dans cette même situation. Ils auraient dû mettre une signalisation dans le château, cela lui aurait bien servi. Au lieu de ça, elle savait qu’à chaque fois qu’elle empruntait les escaliers joueurs de l’école, elle se retrouvait à l’autre bout de sa destination. La preuve. Et elle ne comptait pas arranger la chose, au contraire, c’était une excuse crédible et véridique et elle ne se priverait pas de l’utiliser. D’ailleurs, elle qui d’ordinaire avait un bon sens de l’orientation se voyait perdue dès lors qu’elle sortait les pieds de sa salle commune. De quoi avoir de bonnes ou de mauvaises surprises. Pour l’instant, elle ne s’était confrontée à l’affreux concierge Picott qu’une seule fois, et manque de bol, elle avait écopé d’une belle heure de colle MAIS aussi d’une belle amitié, chose qui compensait le supplice. Gratter les coupes qui traînaient dans une vieille salle depuis des années, et sans magie, n’avait pas été son activité favorite depuis son entrée à Poudlard. Elle savait qu’en dehors de la salle commune, du parc, de la salle de repos ou de la Grande salle, les couloirs étaient un endroit idéal pour faire de nouvelles rencontres. Elle ignorait encore à quel point celles qu’elle allait faire aujourd’hui changerait le courant de sa vie dans la célèbre école de magie.

Elle était au deuxième étage, celui où se déroulait le cours qu’elle était en train de manquer. Enfin, elle n’était pas tout à fait sûr d’y être, en réalité tous les couloirs étaient à peu près similaires et ils devaient exercés un pouvoir magique sur les élèves pour qu’ils aient en permanence cette impression de déjà-vu. Ou alors tournait-elle en rond depuis le départ ? Possible. Il faudrait qu’elle essaye la méthode du Petit Poucet, un conte que lui avait raconté une des filles du dortoir, pour ne serait-ce que retrouver son chemin dans les situations importantes. Celle-ci ne l'était pas.

Alors qu’elle pensait avoir simplement à tourner à la prochaine intersection, elle se retrouva face à deux choix, prendre à droite ou prendre à gauche. Ayant tendance à prendre les mauvaises décisions elle resta quelques instants à fixer les deux boyaux pesant le pour et le contre entre choisir l’une des deux voies. Elle n’eut le temps qu’à très peu de réflexion, de chaque côté arrivait une personne. Deux filles qui avaient, tout comme elle, sûrement perdu leur chemin. Bizarrement elle n’eut pas peur, comme si le fait que deux personnes se dirigent simultanément sur elle était sans risques. Quelque chose d’étrange se dégageait de la situation comme si elle savait. "Salut !" Elle lança assez fort pour être entendue, réussissant à distinguer et reconnaître qu'il s'agissait de premières années, tout comme elle. Elle n’aurait pas été capable de dire si elle visait la petite rousse ou la petite brune, puisqu'elle regardait tour à tour des deux côtés, mais déjà elle était certaine d’une chose, elle n’avait plus envie d’aller en cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 82
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: FLASHBACK 1970, création d'un réseau | Hestia + Rosalia Mer 8 Nov - 23:08

Hestia courait dans tous les sens, cherchant un quelconque moyen de se frayer un chemin dans tous ces couloirs. La carte que lui avait dessinée son père dans les mains, les yeux faisant des allers-retours entre les grands murs en pierres et les petits gribouillis sans queue-ni-tête, elle cherchait désespérément sa salle de classe. Les escaliers bougeaient sans cesse, ne la menant jamais là où elle le désirait, et les tableaux, plutôt que d’accepter de l’aider, bavardaient entre eux sans prêter la moindre attention à la pauvre petite. Elle était en retard, elle le savait, mais elle essayait simplement de minimiser les dégâts. Tout était si grand ici, bien plus que dans sa petite maison de Liverpool.
La jeune Poufsouffle savait très bien ce que son père dirait s’il apprenait qu’elle avait loupé le premier cours de l’année, et qui plus est, un cours d’histoire de la magie ! Bien qu’il lui racontait ses découvertes depuis sa plus tendre enfance, Henry Jones pensait qu’il était extrêmement important pour sa fille de suivre le plus attentivement possible ces cours. Après tout, c’était sa matière préférée lorsqu’il était étudiant à Poudlard, alors il lui semblait normal que cela devienne aussi celle de sa fille. Hestia était donc très mal de savoir qu’elle arriverait en retard, même si elle connaissait déjà l’histoire de la magie sur le bout des doigts... Elle espérait aussi ne pas rencontrer le concierge, qui avait une réputation affreuse auprès des tout nouveaux élèves, qui le redoutaient autant qu’un serpent. Décidemment, il fallait vraiment qu’elle se dépêche !
Selon le petit dessin de son père, elle arriverait bientôt à destination, il ne lui restait que quelques mètres à faire, mais c’était enfin bon ! Soulagée, elle rangea son précieux parchemin et avança, confiante, vers sa destination. Peut-être avait-elle crié victoire trop tôt, car, devant elle, à quelques mètres, se tenait une jeune fille, qui semblait aussi chercher son chemin. Et, de l’autre côté, une autre ! Mais c’est la journée ma parole ! pensa Hestia. La brune, celle qui s’était arrêté, dit alors « Salut ! ». Hestia n’arriva pas à déterminer si c’était à son intention, ou si c’était destiné à la rousse. Mais, comme si quelque chose lui dictait sa conduite, elle se surprit à répondre « Euh… Bonjour ! ». Quelque chose rendait ces filles sympathiques.
Elle ne les connaissait pas, mais Hestia se sentit en confiance devant elles. Peut-être était-ce grâce au fait qu'elles aussi semblaient totalement perdues, ou alors c'était autre chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 26
| AVATARS / CRÉDITS : Madelaine Petsch
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le vide
| PATRONUS : Le lynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: FLASHBACK 1970, création d'un réseau | Hestia + Rosalia Lun 13 Nov - 15:49

Rosalia était en retard pour son premier cours, certes, mais cela lui importait peu. Même en ayant laisser entendre qu'elle se fichait de sa future maison, elle était déçue de ne pas avoir été admise à Serpentard. Suivre les traces de son défunt frère était son rêve secret. Elle avait donc décidé d'exprimer son mécontentement en faisant exprès de traîner dans les couloirs de l'école. De plus, si ses parents venaient à le savoir, ils seraient bien embêtés et l'idée lui plaisait plutôt bien. Possédant une place privilégiée au sein du monde des sorciers, et n'étant pas toujours tendre avec notre jeune sorcière, Rosalia prenait un malin plaisir à tourmenter sa famille quand elle en avait l'occasion.

Plusieurs minutes s'étaient écoulées depuis qu'elle avait commencé à flâner. Se rendant compte de l'immensité du château, elle commença à s'inquiéter de ne pas pouvoir retrouver son chemin. Mais "paniquer" ne faisait pas parti de son vocabulaire et elle se mit à la recherche d'une personne susceptible de pouvoir l'aider. Les tableaux semblant trop occupés entre eux, elle décida de ne pas les interpeller. Si quelqu'un avait été là, Rosalia aurait dit qu'elle ne voulait pas les déranger alors qu'en réalité, elle était un peu intimidée. Avouer ses faiblesses revenait à trahir ses principes de vie. Tout d'un coup, elle se retrouva face à deux autres élèves qui semblaient également être des premières années. La première, à l'air enjoué et enfantin, dit « Salut ! ». La seconde, plus hésitante, répliqua « Euh… Bonjour ! ». Habituellement méfiante envers les inconnus, elle se surprit à se sentir de suite en confiance auprès d'elles et leur répondit « Enchantée ! Etes vous aussi perdue que moi ? ». Rosalia ne se doutait pas que cette rencontre fortuite allait amener à un lien très fort.


Dernière édition par Rosalia Clarke le Mer 15 Nov - 10:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 137
| AVATARS / CRÉDITS : maia mitchell
| SANG : PUR


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : ballon de baudruche
| PATRONUS : otarie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: FLASHBACK 1970, création d'un réseau | Hestia + Rosalia Lun 13 Nov - 21:36



Octobre 1970, quelque part dans les couloirs du château.

Tandis qu'elle voyait les deux fillettes venir à elle, Bertha se félicita intérieurement de les avoir aborder. Elle n'était pas timide certes mais engager une conversation n'était pas si évident que ça. D'autant plus qu'elles étaient des enfants et surtout des filles. Il était bien connue qu'elles étaient moins tendres avec les personnes qu'elles pourraient considérer comme rivales. Pourtant, il fallait bien qu'elle agrandisse son cercle amical, se limiter aux filles de son dortoir, aussi gentilles soient-elles ne lui permettrait pas de survivre. Supporter les mêmes têtes, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et cela même parfois les vacances ? L'horreur ! Surtout qu'elle trouvait quelque chose de passionnant dans la découverte de nouvelles personnes, comme si chacun des élèves de Poudlard avait des choses à cacher plus croustillantes les unes que les autres. Au delà de ça, on pouvait tomber sur des gens avec une vraie histoire et, Bertha qui trouvait la sienne un peu trop banale, adorait pouvoir y contribuer d'une quelconque manière.

La poufsouffle, elle reconnut  le blason sur sa robe, n'avait pas l'air à l'aise avec les banalités. Pas de soucis, la jeune Jorkins, une fois lancée, adorait ça. Elle se tourna vers la nouvelle arrivée, de Serdaigle cette fois-ci, faisant mine de réfléchir un instant. "Perdue ? Ca se voit tant que ça ?" Elle ricana une seconde avant de se reprendre. "Je cherche la classe d'histoire de la magie mais visiblement c'est pas ici." C'est qu'elle savait être perspicace en plus de ça. En parlant du fameux cours, elle n'avait plus vraiment envie d'y aller surtout qu'elle avait eu l'occasion de discuter avec des anciens et ils ne faisaient pas particulièrement son éloge. Apparemment on ne ratait rien à traîner les pieds dans les couloirs. Peut-être même était-il assez étourdi pour ne pas remarquer leur présence ? Après tout, c'était le début de l'année, pas comme s'il se souvenait de leur tête et puis elles étaient toutes trois de différentes maisons, leur effectif respectif n'en serait pas affecté. "Je pense que ça fait au moins dix fois que je passe devant ce tableau." Elle désigna de la tête l'une des peintures murales. Cette dernière n'était pas particulièrement réussie, à son goût. Le petit personnage animé qui représentait un chevalier dans un décor inexplicable se tourna en direction des filles et la gryffondor lui adressa un signe de la main.

"Au fait, moi c'est Bertha." Elle aurait bien balancé "Jorkins, Bertha Jorkins" mais pas sûre que ses nouvelles copines ne captent la référence moldu. Elle tenait encore une fois cette anecdote de l'autre monde par l'une de ses colocs qui lui avait bizarrement transmis un intérêt pour cette civilisation qu'elle connaissait bien trop peu. Elle tendit la main en leur direction, geste qu'elle recopiait de ses parents et que ceux-ci utilisaient dès qu'ils rencontraient de nouvelles personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 82
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: FLASHBACK 1970, création d'un réseau | Hestia + Rosalia Mar 14 Nov - 21:34

Hestia regardait les deux jeunes filles en face d’elle à tour de rôle, essayant de les jauger. La rousse, qui faisait visiblement partie des Serdaigle, semblait tout de suite à l’aise, réussissant à mener une conversation normale, comme si cette situation n’était pas stressante : elles étaient vraisemblablement toutes les trois perdues, et leur cours avait commencé ! Il n’y avait pas de quoi être aussi calme ! Quant à l’autre, une Gryffondor, celle qui avait donc engagé la conversation, semblait presque soulagée de trouver des gens dans la même situation qu’elle… Bien qu’elle ne les connaissait pas, et que toutes trois semblaient très différentes, quelque chose poussait Hestia à se poser, à ne plus penser au cours, qui avait débuté depuis maintenant un petit moment, mais à simplement profiter du moment, de cette rencontre fortuite qui ressemblait plus à un clin d’œil du destin qu’un problème. Après tout, Hestia ne connaissait pas beaucoup de sorciers, et son père lui avait promis que Poudlard était un excellent endroit pour créer des amitiés fortes, qui pourraient perdurer jusqu’à l’âge adulte. Même sa mère, qui n’était pas allée à la même école de magie, puisqu’elle avait passé son enfance aux Etats-Unis, lui raconta que les meilleures années qu’elle avait vécue, à part celles auprès de son père, étaient celles passées à l’école, auprès de ses nombreux camarades sorciers. C’était pour Hestia le moment de s’épanouir avec des filles de son âge, sans ses parents ou son frère à ses côtés, bien que c’était stressant pour la jeune fille, c’était aussi très exaltant !
"Perdue ? Ca se voit tant que ça ?" ricana la jeune fille brune. "Je cherche la classe d'histoire de la magie mais visiblement c'est pas ici." Cette remarque arracha un sourire à la jaune. En effet, cette satanée classe n’était pas là et, honteusement, Hestia pensa que c’était peut-être mieux comme ça. Après tout, elle avait fait une bonne partie du château, et elle n’avait rien trouvé, mis à part ces filles, alors tant pis ! L’idée que ses parents allaient la gronder ne quittait tout de même pas son esprit.
"Je pense que ça fait au moins dix fois que je passe devant ce tableau." Hestia, comme la rouge, se retourna vers le tableau. Un chevalier les regardait discuter sans grand intérêt, surement plus parce qu’il n’avait rien d’autre à faire. Beaucoup de tableaux étaient intéressants, et joliment peints, mais celui-ci n’avait rien de particulier, rien de remarquable. Il ne daigna même pas répondre au signe de la Gryffondor. "Au fait, moi c'est Bertha."  Puis elle tendit sa main. Comme les adultes le faisaient entre eux. Il fallait la serrer, se remémora Hestia, ce qu’elle fit alors, en murmurant : "Enchantée Bertha, moi c’est Jones, Hestia Jones." Bêtement, elle avait repris la phrase de James Bond, un héros moldu qu’elle adorait imiter lorsqu’elle jouait avec son petit frère. Ces sorcières pourraient-elles comprendre ? Peut-être pas… A moins qu’elles aient des origines moldues, ce qui permettrait à Hestia de ne pas avoir l’air trop ridicule après s’être présentée de manière si étrange…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FLASHBACK 1970, création d'un réseau | Hestia + Rosalia

Revenir en haut Aller en bas

FLASHBACK 1970, création d'un réseau | Hestia + Rosalia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» réseau digicel
» Règles de création de persos
» La boutique de création de Musika {Ouvert}
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Demande de création d'un club

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: L'aile est :: Les escaliers et les couloirs de Poudlard-