Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

L'histoire d'Hestia, ou quand votre vie est rythmée par l'Histoire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 374
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen - Bazzart
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: L'histoire d'Hestia, ou quand votre vie est rythmée par l'Histoire... Jeu 9 Nov - 22:31


Le premier souvenir d'Hestia

Un jour d'hiver, en 1963

Mon premier souvenir...
Maman était partie de la maison depuis la veille, et papa passait son temps au téléphone. Il appelait tout le monde, il s'affairait autour de moi, préparait une valise.
"Papa, elle est où maman ?" avais-je demandé alors qu'il venait de s'asseoir. Il me pris sur ses genoux, et souri avant de répondre : "Maman est allée mettre ton petit frère au monde, ma puce. ".
Mon petit frère, celui dont on me parlait depuis des mois... J'étais petite, et j'étais terrorisée. Un petit être allait arriver, et me voler mes parents. Mon père n'était déjà pas assez souvent à la maison, à cause de ses recherches, alors si en plus un bébé venait prendre le peu de temps que je pouvais passer avec lui...
Nous prîmes la voiture, direction la maternité.
Les couloirs étaient lumineux et clairs. L'odeur y était étrange, comme si tout avait été parfumé avec de l'alcool à 90 degrès.
Maman avait accouché dans une maternité de non-mage. Elle tenait à ce que le bébé ne soit pas tout de suite catégorisé en tant que "futur sorcier". Je ne comprenais pas, qu'est ce que ça changeait ? Il serait sorcier un jour ou l'autre, alors bon...
Quand nous arrivâmes dans la chambre, papa se précipita vers maman. Il l'embrassa, lui chuchota des mots doux, la félicita...
Quant à moi, j'avais tout de suite remarqué ça. Le couffin. A coté de lit de maman. Quelque chose s'agitait dedans. Instinctivement, je m'approchais de lui. Je montai sur une chaise, puis me penchai au dessus de lui. Il était rouge, et ses joues étaient grosses. Ses yeux n'étaient pas totalement ouverts, et il remuait ses petits bras potelés au dessus de lui, vers moi. Comme s'il attendait quelque chose de moi. Comme si j'allais lui donner mon doigt. J'étais petite et niaise, mais pas folle. Si je lui donnais ce qu'il voulait, il l'aurait tenu pendant des heures, pleurant dès que j'essayerai de reprendre ce qui m'appartenait. Non, je ne lui donnerai pas mes mains !
"Ma chérie, Will aimerait te prendra la main !", dit ma mère.
C'était hors de question. Contrairement à eux, je n'allais pas me faire avoir par son visage et son corps tout potelé, ses yeux gris, sa petite bouche d'où jaillissaient des bulles de baves, ses grosses joues.
Trop tard. Il avait attrapé mon petit doigt. J'avais baissé ma garde, et il en avait profité. Il était déjà très malin...
Son visage changea alors. Quelque chose apparu. Un sourire. Un magnifique petit sourire, accompagné d'un rire... Mon cœur fit un raté, et mes lèvres s’étirèrent sans que je m'en rende compte. Un douce chaleur s'empara de moi, la même que lorsque mon père et ma mère me faisaient des câlins, le soir, avant que j'aille dormir. Il était en train de m'ensorceler, j'en étais sûre. Ses pouvoirs étaient déjà là, sinon, comment expliquer que je commençais à... A l'aimer ?
Des notes s'élevaient dans la chambre, ravissant mes oreilles. Le rire de mon petit frère était un des sons les plus beaux que j'avais eu la chance d'entendre...
"Bonjour, Will. Bienvenue dans ce monde, petit frère..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 374
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen - Bazzart
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'histoire d'Hestia, ou quand votre vie est rythmée par l'Histoire... Jeu 29 Nov - 14:37

Tout s'est passé si vite...
Novembre 1975

On m'a conseillé d'écrire, de tenir un journal, après ce qui s'est passé. C'est une médicomage à Sainte Mangouste qui m'a dit que cela me ferait du bien, que cela me permettrait de coucher mes émotions et pensées sur papier, qu'elles me tortureraient moins comme cela, mais je n'y crois pas. Ce que j'ai vu ce jour-là, ce que j'ai vécu dans cette ruelle... Rien ne pourra jamais effacer ça. Cette émotion de peur intense est encore en moi, elle m'a marquée au fer rouge et jamais ça ne pourra redevenir comme avant. Mais on m'a dit d'écrire, et ma mère pense aussi que c'est bien, alors me voilà devant cette page blanche, ma plus dans les mains, à écrire des mots que personne ne lira jamais.

Je m'appelle Hestia Jones, j'ai 16 ans, je suis à Poufsouffle. Mon père est Henri Jones, un historien de la magie, un sang-pur, et ma mère est Mary Jones, une maîtresse d'école chez les moldus, une sang-mêlée. J'ai un petit frère, William, qui est aussi à Poudlard, mais chez les Serdaigle.
J'aime ma famille, plus que tout au monde. Mon père aime ma mère comme personne, et elle le lui rend bien. Nos parents nous aime, William et moi. Notre différence de sang, et donc de statut, n'a jamais rien changé entre nous.

Je savais que certains sang-purs pensaient qu'il fallait éliminer les nés-moldus ou les sang-mêlés parce qu'ils étaient inférieurs à eux et à leur sang non mélangé. Jamais je n'aurai pensé que cela m'aurait directement touché. Ça arrive toujours aux autres...
Mais ils ont attaqué mon père. J'étais là, cachée derrière une poubelle. Ils l'ont mis à terre, l'ont blessé, l'ont presque tué. Et moi je n'ai rien fait. Il n'a rien pu faire non plus. Ils, enfin elles, étaient deux. Deux contre un seul homme. Deux à dire des choses stupides, comme quoi il aurait trahit son sang et sa famille en se mariant avec une impure. Elles étaient détestables. Je les déteste. J'ai appelé des Aurors, et ils sont arrivés, mais ils n'ont pas pu les attraper. Elles ont filé, et mon père est à Sainte Mangouste, dans un sale état. Il aurait pu mourir. J'aurai pu perdre mon père.
Rien ne sera plus jamais comme avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'histoire d'Hestia, ou quand votre vie est rythmée par l'Histoire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Haiti et sn rôle dans l’histoire de la Libye
» L'histoire des instruments de musique
» représentation de Kusari Kitani
» Histoires cochonnes ..(pour lecteur averti)
» Le conte du croque mitaine.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: Ecrivez votre histoire :: 
Vos biographies
-