Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Que le jeu commence... [Bella / Hestia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 251
| AVATARS / CRÉDITS : Tarja Turunen
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : L'un de ses enfants essayant de l'attaquer
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Que le jeu commence... [Bella / Hestia] Sam 11 Nov - 15:50

Le temps se faisait déjà plus frais dehors. Une fine brume s’échappait de ses lèvres rouges à chaque respiration. La belle marchait dans les habituelles ruelles sombres que peu fréquentaient pour le plaisir. Elles n'étaient pas loin du célèbre chemin de Traverse, et pourtant elles étaient si différentes. Quelque chose d'inquiétant semblait toujours s'en dégager. Et pour ce soir, c'était pour une bonne raison. Elles étaient deux, à arpenter ces rues, sans trop se presser pour autant. La jeune Bellatrix Lestrange l'accompagnait ce soir-là. Elles avaient rendez-vous. De ce genre de rendez-vous où l'un des partis n'était pas au courant. Sous ses faux cheveux blancs, Elise restait calme. Remettant ses gants avec application, elles avançaient vers l'adresse qu'on leur avait donné. Elles devaient y retrouver un homme, Henry Jones. Son crime ? Avoir choisi de faire sa vie avec une impure. Pour cela il croiserait leur route. Comme souvent, les ordres ne laissaient pas une grande place aux doutes. Henry Jones ferait sans doute ses derniers pas dans cette ruelle où elles l'attendaient.

Elise était très calme, sereine, elle attendait. Sa respiration régulière laissait s'échapper toujours cette même brume qui passait à travers ce masque qu'elle avait finit par mettre. Baguette en main, elle était prête. Et comme prévu, l'attente ne fut encore plus très longue. A peine l'avait-elle vu approcher qu'elle était déjà en position, prête à lancer à sort. Ça n'avait pas trainé, il avait très vite compris lui aussi. Il avait eu le temps de changer radialement d'expression du visage avant d'être comme aspiré dans cette rue. Une fois devant elles, Elise fit voler la baguette de leur victime jusque dans la main de sa coéquipière de la soirée.

-Bonsoir Henry. J'imagine que tu as compris pourquoi nous t'attendions.

Un sort supplémentaire et il était à genoux devant elles, sans pouvoir émettre un son.

Que le jeu commence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 342
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen - Bazzart
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Que le jeu commence... [Bella / Hestia] Sam 11 Nov - 18:49

"Merci, papa", murmura Hestia en sortant de la boutique d'antiquité du chemin de traverse, un livre à la main.  
"De rien ma puce, c'est pour te remercier d'avoir accepté que je prenne un rendez-vous avec un confrère alors que nous devions passé toute la journée ensemble... Qui plus est, tu m'as accompagné bien gentiment, et tu m'as fait honneur en parlant d'histoire presque aussi passionnément que moi !" répondit Henry Jones en quittant avec sa fille le chemin de traverse. "Je te promets de rattraper cette journée père-fille rapidement !".
"J'y compte bien !".
Les ruelles étaient sombres à cette heure-ci, et les gens s'y faisaient rare. Cela avait le don d’effrayer Hestia, son père le savait et marchait toujours quelques mètres devant elle, afin de "sécuriser les lieux", comme il disait pour la rassurer quand elle était petite.
C'est vrai qu'Hestia avait d'abord été un peu chagrinée d'apprendre qu'elle allait perdre deux précieuses heures avec son géniteur alors que cette journée devait être la sienne, mais elle s'était résignée : après tout, c'était mieux que de ne pas le voir !
Alors qu'ils s’apprêtèrent à entrer dans une de ces innombrables ruelles lugubres, Henry Jones sursauta, et murmura à sa fille "Cache-toi Hestia, vite !". N'y comprenant pas grand chose, Hestia se figea tout d'abord, alors que son père, entré dans la ruelle, continuait d'avancer. Son père sortit sa baguette, mais elle vola dans les airs. Hestia était trop loin pour voir où elle avait atterri. C'est alors que la jeune fille entendit : "Bonsoir Henry. J'imagine que tu as compris pourquoi nous t'attendions " C'était une voix de femme, plutôt grave, qui lui était totalement inconnue. Ecoutant enfin les paroles de son père, elle se précipita derrière une poubelle, tout en continuant de regarder vers lui. Soudain, il fut à genoux, en à peine quelques secondes.
Hestia était terrifiée, que se passait-il ? Qui attendait son père, et surtout, pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 474
| AVATARS / CRÉDITS : Gemma Arterton | carson
| SANG : Toujours Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi, ruinée
| PATRONUS : Un puma
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Que le jeu commence... [Bella / Hestia] Mar 14 Nov - 17:48

Bellatrix était sortie de chez elle – de la maison de époux plus précisément – comme une tornade, ne donnant comme excuse qu'une petite sortie « entre filles ». Amusée par l'air peu convaincu de Rodolphus, elle était dans les meilleures dispositions pour passer une excellente soirée. La jeune femme se plaisait à jouer à la cachottière avec Lestrange qui ne se privait pas de faire de même. Ce soir, Elise Lerouge et elle-même allaient s'amuser. Elles allaient s'amuser au dépend d'un autre homme et diable, Bellatrix avait hâte. Car le meurtre des Prewett commençait à dater, et elle regrettait de ne pas avoir pu d'avantage s'amuser depuis. Il y avait bien eu l'attaque du stupide musée moldu où elle avait assassiné quelques personnes. Mais bon, elle ne pouvait malheureusement pas attaquer n'importe qui en pleine rue. Elle avait pourtant supplié le maître de lancer une attaque sur un village tout entier, une ville même ! Mais Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom lui avait bien signifier de cesser ses caprices, et que l'heure de son apogée viendra et que lorsque ce jour saint sera là, elle aura tout le loisir de laisser s'échapper ses pulsions sadiques.
Non ce qui était surtout très agréable, c'était de savoir que son futur meurtre avait été décidé non pas par quelqu'un de supérieur à elle, mais en concertation avec elle. Elise et Bellatrix avaient un meurtre à commettre ce soir-là, et personne, personne à part elles, n'était au courant. Madame Lestrange avait salué Elise d'un signe de tête faussement calme. Elle bouillonnait sous son visage blanc, elle voulait prendre du plaisir à l'acte qu'elle allait commettre. Elle avait hâte, tellement hâte. Il n'était guère compliqué de savoir qui avait le plus d'expérience. Là où les yeux de Bellatrix sautaient d'un bout à l'autre de la rue en se demandant si elle ne pouvait pas assassiner quelqu'un d'autre, Elise restait animée d'un calme paisible qui la désarçonnait. Mais enfin, Henry Jones fit son apparition. Bellatrix fantasmait sur l'idée que l'homme soit le mari de sa sœur, Andromeda. Jones était néanmoins un Sang-Pur, pas un sang-de-bourbe comme Ted Tonks. Mais elle prendra assurément plus de plaisir à imaginer qu'il s'agissait du visage de l'homme qui lui avait volé sa sœur. La baguette de Jones lui sauta des mains et c'est Bellatrix qui en hérita. Elle observa Elise et lança à la suite un « Silencio » à la gorge de l'homme. Elles étaient dans une rue, tout de même, il ne valait mieux pas alerter le voisinage, n'est-ce pas ? « Tu connais ton crime, n'est-ce pas Jones ? » souffla Bellatrix de sa voix criarde et désagréable, en écho à l'introduction de sa partenaire. « Ca alors comme c'est étrange, il ne nous répond pas. » s'amusa-t-elle tandis qu'une flamme de sa folie meurtrière planait dans ses yeux bruns. L'aînée de Cygnus Black sortit de l'ombre avec un sourire victorieux sur le visage. Qu'il était bon de voir cet homme par terre à sa juste place. C'est avec une délicatesse qui ne lui était pas coutumière qu'elle lança son deuxième sort : « Diffindo... ».

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 251
| AVATARS / CRÉDITS : Tarja Turunen
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : L'un de ses enfants essayant de l'attaquer
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Que le jeu commence... [Bella / Hestia] Mer 15 Nov - 17:11

Sa jeune collaboratrice de la soirée semblait déjà dans le feu de l'action. Depuis le temps, Elise avait appris qu'il ne servait pas à grand chose de se presser et donc de presser les choses. Forcer les événements non plus n'était pas utile dans leur branche. Tel un bon prédateur rodé, elle attendait son heure. Dans un calme et une sérénité totale, elle avait attendu que leur proie n'arrive jusqu'à elles. Après tout, quand un plan était bien pensé et préparé, il n'avait pas beaucoup de chances de louper. Et le calme permettait d'avoir encore les idées assez claires pour réagir rapidement. Ce qu'elle avait fait avec leur victime. Elle étai comme une lionne qui emmenait avec elle une jeune à former. Elle restait stoïque quand sa comparse avait envie de sauter sur tout ce qui bougeait et de répandre le sang dans toute la ville. La patience et le sang froid devaient guider leurs actions. Ce n'était pas encore totalement le cas de la jeune Bellatrix. Cela ne le serait peut-être même jamais. C'était mal parti en tout cas ! Mais Elise tiendrait et garderait son calme pour elles-deux.

Leur victime était devant elles. Ils avaient eu des informations, le groupe savait qu'Henry Jones avait un rendez-vous professionnel. Ils savaient également quel était son chemin habituel pour rentrer chez lui. Ils avaient étudié le meilleur endroit pour lui tomber dessus et régler cette petite histoire.elles l'avaient donc attendu dans cette ruelle mal éclairée. Deux formes dans l'ombre, deux anges de la mort masquées, prêtes à attaquer.

Leur victime était enfin là, devant elles, désarmée, à genoux devant ses supérieurs. Bellatrix récupéra sa baguette avant de le priver de toute possibilité de leur répondre. Et en même temps, elles n'avaient besoin d'aucune réponse.

-Tu connais ton crime, n'est-ce pas Jones ?

Bella avait pris les devants. Elle en avait tellement envie. Elise la laissait pour le moment, souriant tout de même de la voir y prendre tant de plaisir. La belle s'avança pour le dominer complètement, le regardant de haut, son rictus uniquement caché par son masque. Bellatrix sortit également de l'ombre et Elise passa derrière l'homme pour qu'il voit sa collègue.

-Ca alors comme c'est étrange, il ne nous répond pas. 

La française lacha un léger rire alors elle s’accroupissait derrière le pauvre Henry pour l'attraper sous le menton et lui lever la tête, le tenant fermement, approchant ses lèvres de l'oreille de leur proie.

-Diffindo... 

C'était donc sa jeune partenaire qui lançait les festivités. Une entaille apparut, laissant perler quelques gouttes de sang. Pas un son ne pouvait sortir de la gorge du pauvre homme qui se débattait entre les mains d'Elise.

-Shhht, ne bouge pas, ça risque d'être pire...

Ses mains fines tenaient pourtant le malheureux avec une certaines force. Ses doigts laissaient d'ailleurs une marque sur son menton et ses joues tant elle serrait pour qu'il ne bouge pas.

-Ma chère, je crois qu'il a oublié. Je vais donc te rafraîchir la mémoire Henry. Tu avais une lignée qui comptait sur toi, la chance d'avoir une pureté remarquable. Et toi tu as tout gâché. Tu as sali ton héritage et déshonoré les tiens. Tu nous as trahis Henry, tu comprends bien que nous ne pouvons pas laisser passer cela.

Elle lui avait presque susurré cela à l'oreille, mais assez fort pour que Bellatrix puisse profiter elle aussi de son intervention. La belle avait redressé les yeux vers sa comparse, l'invitant à poursuivre. Il fallait bien qu'elle s'amuse cette jeune femme enfin...

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 342
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen - Bazzart
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Que le jeu commence... [Bella / Hestia] Jeu 16 Nov - 21:46

Derrière la poubelle, Hestia ne perdait pas une miette de ce qui était en train de se passer. Son père était en proie à deux femmes, elle le devinait seulement grâce à leurs silhouettes, car leurs visages était dissimulés par des masques. Son père était au sol, impuissant, ayant perdu la capacité de bouger, mais aussi celle de parler. Étrangement, Hestia ne pouvait ni bouger ni parler non plus. Elle était tétanisée. Impossible de faire quoi que ce soit, de dire quoi que ce soit. Pourtant, sa baguette était à portée de main. Les femmes n'étaient en rien conscientes de la présence de la jeune fille, qui aurait donc pu facilement les prendre par surprise, et puis... Et puis quoi ? La surprise ne faisait pas tout, et encore moins gagner un combat... Elle était trop jeune, et trop faible. Mais surtout, elle aurait alors deux adversaires, visiblement adultes, donc surement beaucoup mieux entraînés, elle en était sûre. Puis, son père lui avait toujours interdit d'utiliser la magie hors de l'école tant qu'elle ne la maîtrisait pas à 100%, et ce n'était clairement pas le cas... "Diffindo" Le cœur d'Hestia fit un raté. Papa...
Il était maintenant blessé, et le pire pour la jeune fille, c'était que l'une des deux femmes prenait tant de plaisir à faire cela. Henry Jones se débattait, encore et encore, sans cesse. Hestia s'en voulait tellement de ne pas être plus grande, plus forte, capable de le sauver dans ce moment précis. Et dire que Will aurait du être avec eux aujourd'hui... Hestia remercia intérieurement la santé fragile de son petit frère de l'avoir tenu loin de cette sordide ruelle sombre aujourd'hui...
"Shhht, ne bouge pas, ça risque d'être pire... Ma chère, je crois qu'il a oublié. Je vais donc te rafraîchir la mémoire Henry. Tu avais une lignée qui comptait sur toi, la chance d'avoir une pureté remarquable. Et toi tu as tout gâché. Tu as sali ton héritage et déshonoré les tiens. Tu nous as trahis Henry, tu comprends bien que nous ne pouvons pas laisser passer cela."
Les mots résonnèrent en Hestia. Une lignée ? De la pureté ? Gâché ? La colère monta aux joues de la jeune fille. Ses parents s'aimaient, et c'était ce qu'il y avait de plus beau au monde. Elle n'était pas une sang pur, et elle ne le regrettait pas. Son père avait choisi de se marier avec une jeune et jolie sorcière qui avait en effet quelques lointaines origines moldues. Il n'avait pas raté sa vie, et encore moins à cause de ça. C'était donc ça les "mangemorts" dont le nom se répandait peu à peu, comme une traînée de poudre ? Il était hors de question qu'Hestia laisse son père aux mains de ces abominables personnes !
En arrivant, elle avait aperçu deux Aurors, un homme et une femme, entrer dans une taverne non loin de la ruelle où tout ceci se passait. Elle pourrait y être en très peu de temps, si elle courrait vite. Et surtout, elle pourrait espérer sauver son père, s'ils réagissaient vite. Elle jeta un coup d'oeil aux deux femmes : leurs regards étaient fixés sur son père, et ne le lâchaient pas. Elles soupçonnaient même pas sa présence, alors si elle ne faisait pas trop de bruit, elles ne la verraient pas partir. Ni une ni deux, Hestia se lança. Elle courut plus vite qu'elle ne l'avait jamais fait. Les rues étaient désertes, et elle trouva rapidement la taverne. Elle y entra en trombe et cria "Mon père ! Il se fait agresser par deux mangemorts ! Vite !" Hestia repartit alors en direction de la ruelle, priant pour que les deux potentiels sauveurs de son père la suivent. Arrivée aux abords de la ruelle, elle se retourna. Ils étaient là. Un soulagement sans nom se saisit d'elle, et les larmes coulèrent sans qu'elle ne puisse expliquer pourquoi. Était-ce la joie de savoir qu'ils étaient là pour aider son père, ou était-ce la pression et la peur qui retombaient ? "C'est dans cette ruelle, juste là ! Faites vite, pitié !" leur indiqua-t-elle. Ils se précipitèrent là-bas. Hestia marcha lentement dans leur direction, ayant presque peur d'aller voir ce qu'il se passait... Son père serait-il sain et sauf ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 474
| AVATARS / CRÉDITS : Gemma Arterton | carson
| SANG : Toujours Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi, ruinée
| PATRONUS : Un puma
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Que le jeu commence... [Bella / Hestia] Sam 18 Nov - 21:47

Bellatrix piaffait d'impatience comme une jument mais elle avait tristement l'impression qu'Elise la prenait de haut à être plus calme qu'elle. Etait-ce parce qu'elle avait simplement plus d'expérience et que Bellatrix était légèrement paranoïaque ? Peut-être. Mais cela ne plaisait pas à la jeune Lestrange qui ne se privât pas pour en informer sa comparse : « Eh bien, tu me le laisses tout entier ? ».
L'ancienne Serpentard croisa les bras en regardant l'homme à travers son masque effrayant. Ses cheveux bruns lâchés dans son dos, sa voix mauvaise et ses tocs corporels ne la rendait que plus effrayante encore. La jeune femme avait une réputation à se forger au sein du groupe de mangemort. Elise était peut-être une femme et celle qu'elle désirait le moins impressionner, mais elle la savait écoutée. Elle devait en conséquence, faire du bon travail. Mais alors que la femme de Rodolphus allait lancer un Doloris bien senti, elle entendit du bruit dans la ruelle. Elle plissa ses yeux, alertes, et jeta un vague regard à Lerouge qui ne semblait pas s'être aperçut d'un son, imperceptible et léger, qui avait brisé celui du souffle rauque de Jones : « N'as-tu donc pas entendu ? » demanda-t-elle, effrayée de voir sa mission tomber à l'eau à cause d'un passant curieux. Elle soupira et se détourna pour observer l'homme toujours couché au sol. « Alors, Henry, entre nous, que préfères-tu ? Doloris ou Diffindo ? » demanda-t-elle de manière tout à fait sérieuse, alors qu'elle savait très bien qu'il lui était impossible de répondre. « Tu es très taciturne » fustigia-t-elle finalement en levant sa baguette déformée : « Endoloris ! ».
Dire qu'elle ne prenait pas de plaisir à le voir se tortiller comme un ver serait affreusement irréel et poétisé. Elle aimait cela, du plus profond de son âme. Chaque cellule, chaque noyaux, chaque électron de son corps de sang-pur bien éduquée prenait du plaisir à infliger une telle souffrance. Elle brisa finalement le sortilège, agacée de ne pas être totalement satisfaite. Autant le tuer sur le champ, puisqu'Elise ne semblait pas décidée à réellement lancer les festivités ! Avait-elle changé de camp ? S'était-elle radoucie avec l'âge ? Alors qu'elle levait à nouveau sa baguette pour infliger le sort mortel, elle vit deux silhouettes arriver. « Sale goule » marmonna-t-elle autant à l'attention de Jones que d'Elise. « Brachialigo !* » s'exclama-t-elle en pointant sa baguette vers l'une des formes.

hors-rp :
 
Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 251
| AVATARS / CRÉDITS : Tarja Turunen
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : L'un de ses enfants essayant de l'attaquer
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Que le jeu commence... [Bella / Hestia] Ven 9 Fév - 18:37

Il y avait quelque chose de tellement satisfaisant dans tout ce qui était attrait à la torture. Aussi bien mentale que physique d'ailleurs. Elise y avait toujours trouvé ce petit quelque chose qui lui plaisait tant. Son cœur battait plus vite, ses yeux étaient grands ouverts, sa respiration accélérée... C'était tellement agréable de sentir bouillonner tout cela. Alors elle avait fait plus qu'y prendre goût. Au fil des années, elle avait sans doute tout essayé. Ou en tout cas était déjà allé très loin. Hommes, femmes, enfants, même leurs animaux parfois y étaient passé si cela permettait d'atteindre les maîtres. Torture magique ou non, sanglante ou non, victimes achevées ou non, tout y était passé. La pitié n'était plus d'actualité dans ces moments. Elle y était insensible. Nombreux étaient ceux qui tentaient de l'attendrir, surtout ceux qui cherchaient à toucher son instinct maternel probable. Sans aucun effet. Comme si être une femme devait la rendre plus encline à les écouter.

Il se débattait le bougre. Mais elle était là, le tenait, tout contre lui, pour qu'il ne bouge plus. Elle avait lancé sa petite machine. Au tour de sa compagne de crime donc, la jeune et fraîche Bellatrix. Elle avait l'air des plus sensibles à ce jeu, très réceptive. Bien que sans doute encore trop sanguine. Il lui faudrait encore du temps pour se défaire de cette habitude, à condition qu'elle le fasse un jour. Ce qui n'était pas sûr non plus.

-Eh bien, tu me le laisses tout entier ?

Elise roula les yeux au ciel. La jeune femme avait cette attitude d'ado contrariée pratiquement en permanence. C'était exaspérant. Et si en général il n'était pas bien vu de punir un collègue, Elise regretta que la jeune Lestrange ne soit plus une apprentie... il était fort possible que dans ce cas de figure Elise se serait montrée bien moins patiente avec la jeune femme.

La française serrait un peu plus leur victime, comme un serpent qui tenterait de l'étouffer, écoutant et sentant son cœur battre dans ses veines, sentant qu'il tentait de crier sans y parvenir. Elle se délectait de ce moment. Si bien qu'elle ne se rendit pas tout de suite compte que sa comparse regardait plus loin.

-N'as-tu donc pas entendu ?

Elise se retourne, se redresse et laisse leur victime à terre pour avancer légèrement. Rien, elle ne voit rien. C'était peut-être un petit animal sortant d'une poubelle. Elle revint donc vers le duo, mais un peu plus attentive à ce qui se passait plus loin.

-Alors, Henry, entre nous, que préfères-tu ? Doloris ou Diffindo ?

Elise tourne autour du pauvre homme à terre, rejoignant doucement sa collègue. Décidément elle lui ressemble un peu. Le même côté tordu avec les victimes. Elle a un léger rictus derrière son masque, amusée par la ressemblance. Qui sait, si elle était un peu moins récalcitrante, elles pourraient faire un duo absolument magistral...

-Tu es très taciturne … Endoloris ! 

Elise voyait les yeux de Bellatrix de gorger de plaisir et de vivacité. Elle appréciait clairement. Doucement, elle retourna se placer près de leur victime. Lorsque Bella brise le sortilège, Elise rattrape leur victime qui tombe presque dans ses bras. Amusant, très amusant. Bien décidée à jouer encore quelques instants, la belle sort un poignard tout droit sorti de sa collection qu'elle apprécie tant dans ce genre de moments. Mais l'une comme l'autre sont coupées en plein élan. Du bruit derrière elle et la victime.

-Sale goule
 

Elles régleraient ça plus tard ! D'un geste rapide, Elise enfonce et récupère son poignard d'un geste fort et assuré dans le corps de leur victime. Cela fonctionnerait ou pas, mais elles n'avaient plus le temps de faire beaucoup plus. Deux Aurors leur fonçaient dessus.

-On y va !

Elise avait lancé son ordre en s'enfonçant dans la ruelle. Elle savait qu'il valait mieux fuir plutôt que de risquer de se faire prendre. Mais Bella ne suivait pas. Pestant Elise retourne vers elle, lançant un sort sur les aurors pour tenter de les ralentir. Elle attrape fermement sa jeune comparse par le bras avant de transplaner dans un coin de forêt non loin de leur place forte. Elle jette son masque à terre et retire sa perruque, visiblement un poil agacée.

-Quand je te dis quelque chose tu le fais ! On a pas le temps de se poser des questions, tu as failli nous faire prendre ! Tu feras quoi alors hein ? Nous ne sommes utiles que libres ! Quand à tes petites piques Miss Black, tu les garderas pour toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 342
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen - Bazzart
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Que le jeu commence... [Bella / Hestia] Mar 20 Fév - 10:50

Hestia n'avait qu'une seule chose en tête : son père. Elle l'avait vu souffrir devant ses yeux sans pouvoir faire quoi que ce soit. Les deux femmes, des mages noirs, l'avaient attaqué sans aucun scrupule, bravant même l'interdit et utilisant un sort prohibé : endoloris. Jamais, avant cette nuit, Hestia ne s'était sentie en danger, menacée ou encore considérée comme une cible potentielle. Bien sûr, elle connaissait l'existence des mangemorts, mais on se disait toujours que cela n'arrivait qu'aux autres, qu'on ne risquait rien... Mais elle s'était trompée. Son père avait tourné le dos au monde des Sang-purs par amour pour sa mère, et jamais la jeune Jones n'aurait pensé que cela voulait dire qu'il risquait de se faire tuer. L'amour pouvait vraiment mener à cela ? Pouvait-il vraiment déclencher autant de haine ? Jamais la jeune fille n'avait vu les choses comme cela. Jamais elle n'avait imaginé que l'on pouvait haïr quelqu'un pour un choix aussi louable et innocent que celui du cœur. Le sang importait-il tellement que ça ? Qu'il soit mélangé ou non, cela ne changeait rien aux différentes capacités des sorciers ! En effet, bien qu'elle soit de sang-mêlée, Hestia était très forte en cours, maîtrisant plein de sorts différents, surpassant même certains Sang-purs ! Si cela n'influait en rien sur les pouvoirs magiques, pourquoi était-ce si important aux yeux de ces gens ? Au point de vouloir tuer ceux qui n'étaient pas comme eux ? Hestia ne comprendrait surement jamais, et ne le voulais pas d'ailleurs. Mais, à partir de ce jour, de ce funeste jour pendant lequel son père s'était fait attaquer par des mangemorts, Hestia ne verrait plus jamais les choses aussi innocemment qu'avant...
Pourtant, dans son malheur, alors qu'elle courrait frénétiquement, elle les vit : les Aurors. Ceux qui allaient sauver son père courraient eux aussi vers l'endroit qu'elle leur avait indiqué, envoyant des éclairs rouges vers le ciel, surement pour appeler des renforts. Ils arrivèrent sur les lieux, Hestia sur leurs talons. L'une des mangemorts leur lança un sort, que les deux Aurors contrèrent. La blonde entraîna ensuite sa comparse dans une petite ruelle. "Je les suis, occupes-toi de lui !" ordonna l'un des Aurors en partant pourchasser les deux femmes.
Elles pouvaient fuir, elles pouvaient se cacher, mais Hestia les retrouverait, un jour ou l'autre. Elle reconnaître leurs voix entre mille, et elle les chercherai.
Soudain, Hestia se tourna vers son père. Il était allongé au sol, des gouttes de sueur perlant son front. Sa chemise blanche était tachée de sang, révélant une blessure. Il respirait fort, comme s'il suffoquait. La jeune fille se jeta au sol, à genou, et prit son père dans ses bras, ce qui arracha à Henry une grimace de douleur. Hestia tremblait en sanglotant. "C'est fini papa ! Elles sont parties" déclara-t-elle entre deux larmes, plus pour se rassurer elle qu'autre chose. L'Auror, qui était une femme, se baissa à leur niveau et posa délicatement sa main sur l'épaule de la Poufsouffle. "On doit l'amener à Ste Mangouste" murmura-t-elle avec douceur. Hestia hocha la tête et s'essuya les joues. Elle se releva et aida son père à se relever. Il lâcha un râle de douleur mais parvint à se mettre debout, avec l'aide de l'Auror.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 474
| AVATARS / CRÉDITS : Gemma Arterton | carson
| SANG : Toujours Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi, ruinée
| PATRONUS : Un puma
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Que le jeu commence... [Bella / Hestia] Ven 23 Fév - 11:31

Bellatrix n'était pas une franche adepte des fêtes qui se finissaient vite. Car en effet, elle aimait, par le bout de sa baguette faire durer le plaisir jusqu'au bout de la nuit, jusqu'à ce qu'une sombre partie d'elle-même soit vexée par le jeu du chat et de la souris. Si la traque ici, n'avait pas été exaltante, elle entendait bien à ce que la torture le soit. Aussi désirait-elle qu'Elise se joigne à elle, et le silence pesant de son aîné faisait hérisser les poils de son bras. Pourquoi était-ce toujours à elle de s'occuper de tout ? L'ancienne Black en venait à regretter que cette centenaire soit celle qui l'accompagnait et non pas son idiot d'époux, Rodolphus. En effet, si elle avait un profond respect pour la jeune femme, elle sentait qu'elle pouvait d'elle même transcender ce qu'elle avait déjà accomplis et être plus indispensable encore. Sur celle pensée rageuse, elle pointa la tête d'Henry Jones et s'exclama : « Endoloris ! ». Bellatrix, dans son immense gentillesse, finit par couper le sort pour mieux le lancer à nouveau et torturer l'homme. Les spasmes qui le parcouraient étaient joyeux bien qu'un peu faiblard, et elle commençait à s'ennuyer de cette proie qui ne lui offrait aucun divertissement particulier. C'est sur cette note négative qu'elle se permit même de lâcher une pique envers son aînée inerte. Les belles paroles, ce n'était rien sur le terrain. Il fallait qu'elle use une bonne fois pour toute de ce qui la rendait sorcière, au lieux de jacasser comme un pivert.
Les Aurors pourtant, eurent tôt fait de débarquer et l'adrénaline géniale qui envahit la jeune femme ne la fit pas fuir comme celle lâche de Lerouge. Que faisait-elle encore parmi eux ? Bellatrix, tête brûlée lança un sort violent qui ricocha contre un mur pour toucher un Auror en pleine tête. Elle lâcha un rire cynique puis, voyant que d'autres arrivaient, elle se détourna légèrement pour prendre la fuite. Elise l'attrapa par le bras et oh grand ciel, ce contact l'agaça. Elle se retourna vers elle, ses lourdes paupières guère impressionnés par cette femme qui venait de perdre son rang d'idole à ses yeux. « Arrête de te croire supérieure quand tu n'es même pas capable de torturer un traître » cracha-t-elle en se dégageant violemment. « Lâche ! ». Et elle transplana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que le jeu commence... [Bella / Hestia]

Revenir en haut Aller en bas

Que le jeu commence... [Bella / Hestia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» URGENT - BELLA - Caniche Champagne 2/3 ans (Dépt 83)
» Hestia (Solitaire)
» Bella Jasper... Fille de Antonio Jasper
» Bella Swan [Gryffy]
» Maria Vs Brie Bella

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres :: 
Les lieux d'habitations
-