GRYFFONDOR : 160 pts | POUFSOUFFLE : 10 pts | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Le calendrier de l'avent fait son grand retour à Poudlard ! Il débutera le 1e décembre et se terminera le 25. Toutes les explications ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

"Kill a man is not easy and his ghost will be yours, always and forever" [Elise & Basil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 441
| AVATARS / CRÉDITS : Colin Farrell by MARTYR
| SANG : Sang-Pur, cela va de soit.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Une panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: "Kill a man is not easy and his ghost will be yours, always and forever" [Elise & Basil] Dim 12 Nov - 13:04

FLASHBACK



C'était le début d'une nuit orageuse sur toute l'Angleterre. Plongé dans l'obscurité désolante et angoissante, une petite maison à Oxford était l'objet d'une dispute violente entre ses membres. Sur le devant de la scène, le père. Un patriarche large d'épaule et au regard aussi noir que son âme. A ses côtés, sa femme, impériale et silencieuse, comme on lui avait apprit à l'être. Et en face d'eux, se trouvaient leurs trois enfants, dont l'un se débattait furieusement alors qu'il était encadré par ses deux frères : « Hors de question que je fasse ça ! » affirmait-il comme une terrible litanie qui continuait de sceller son funeste destin. « Cesse de faire l'enfant ! Tu es un fils de bonne famille, tu te dois de faire comme tes aînés. Maintenant si tu ouvres encore ta maudite bouche de traître, tu finiras à la cave avant de partir, est-ce bien clair Basilius ? ». C'était une question qui n'attendait en réalité aucune réponse et blessé et vaincu, le jeune homme ne pu rien dire de plus. Que pouvait-il dire ? Que pouvait-il faire ? Ainsi tenu par ses deux frères, il n'avait aucune chance de s'échapper de la grave soirée qui s'annonçait.  « Tu n'as pas la trace pour la soirée, je me suis arrangé avec le Ministère » continua son père avec un air fier. « Ce soir, tu feras pleinement parti de la famille ». Cet ajout n'aurait pas dû être nécessaire pour toute famille normalement constituée. Mais les Carrow tant dans leurs traditions que leurs gênes, n'étaient pas des gens normalement constitués.
Prit au piège comme une panthère en cage, Basil ne pouvait rien faire d'autre qu'obtempérer faiblement. C'est lorsqu'il donna son accord d'un faible signe de tête que Merrick et Morfin le lâchèrent enfin, et le premier le crédita d'une frappe de soutient dans le dos. Merrick avait toujours été le plus ambiguë avec lui, là où son jumeau n'était qu'une force brute et sauvage. Basil ne lui faisait pas confiance mais il gardait bon espoir qu'un jour, son frère réalise les horreurs qu'il faisait. Il ne semblait pas le haïr aussi fort que les autres membres de sa famille. Là où son père le punissait avec sa force brute, sa mère l'ignorait depuis son entrée à Poudlard et Morfin le considérait à peine supérieur à un elfe. Mais lui, c'était différent, et le cadet n'avait jamais réussit à savoir pourquoi. Malheureusement, ils ne s'attardèrent pas dans le séjour et Ollender Carrow abattit sa main sur le cou de son dernier fils avant de transplaner.

Les cheveux trempés par le déluge dont il ne pouvait se protéger, Basilius marchait à côté de son père dans les allées sombres. Ses cheveux noirs lui donnait un aspect d'animal tandis que son père marchait avec un parapluie magique au dessus de la tête. Les bras ramenés contre son corps pour échapper à l'horrible froid qui s'insinuait dans ses veines, le jeune homme était obligé de suivre son paternel au pas de course pour ne pas le perdre dans la rue. Mais au fur et à mesure de leur marche, les rues se transformaient en sentiers et jamais le jeune homme ne pensait avoir autant marché en une seule soirée. Néanmoins, il résista à l'envie farouche de demander à son père pourquoi ils n'avaient pas transplanés jusqu'au lieux de rendez-vous. Le jeune Gryffondor soupçonnait son paternel d'essayer de le faire tomber malade.
Au bout d'un moment cependant, il aperçut une vaste propriété et il sut que c'était leur lieux d'arrivé. Une petite voix dans sa tête, le dernier bastion de conscience qui était présent dans son esprit détraqué, lui intimait l'ordre de prendre ses jambes à son cou tant qu'il le pouvait encore. Mais la crainte autant que la témérité le firent suivre son paternel envers et contre tout. Lorququ'il arrivèrent devant la porte, et que la sonnette fut tirée, Basil sut qu'il allait passer une très mauvaise soirée. Probablement la pire de sa vie.


Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 186
| AVATARS / CRÉDITS : Tarja Turunen
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : L'un de ses enfants essayant de l'attaquer
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Kill a man is not easy and his ghost will be yours, always and forever" [Elise & Basil] Lun 13 Nov - 11:21

La pluie tapait sur les vitres de la salle à manger. Une pluie violente qu'un vent fort envoyait sur le manoir Talbott. Ian et Elise Talbott finissaient leur repas, chacun à un bout de la table. Seul moyen pour eux en ce moment de ne pas se sauter à la gorge. Le silence régnait entre deux coups de couverts contre la porcelaine des assiettes. Un silence cependant bientôt troublé par des pleurs à l'étage. Ne se faisant pas prier, Elise se leva sans dire un mot. Ian resta seul, profitant des dernières bouchées de son repas, visage fermé. Il ne comprenait tout le cirque que faisait sa femme avec leurs fils. Ils étaient petits, certes, mais tout de même. Ils n'avaient pas besoin de tous ces simagrées. Il n'en avait pas eu autant et était prêt à parier que son épouse non plus. Alors pourquoi changer de méthode ? Elise accourait toujours à la moindre petite chose de leur aîné. Autant pour Evan il voulait bien comprendre, et encore, il aurait pris une nourrice si cela n'avait tenu qu'à lui. Bon, admettons, il était encore tellement petit. Mais pour Amaury, c'était autre chose. Il avait déjà deux ans, il pouvait faire sans ses parents si on lui trouvait une personne extérieure pour veiller sur lui. Là encore, Elise avait contrarié sa vision des choses et toujours refusé toutes celles qui s'étaient présentées. Cette femme le faisait tourner en bourrique. Et avec l'arrivée du petit Evan c'était encore pire. Alors oui, ils résistaient l'un comme l'autre à l'envie de s'étriper et faisaient avec. De toute façon, ce n'était pas lui qui irait se mêler de ces histoires de couches. Il avait bien plus important à faire. Et si son épouse tenait tant à le faire, qu'elle le fasse si ça l'amusait. Il voyait plus cela comme un caprice qu'autre chose.

Après avoir terminé et sans attendre que son épouse ne revienne, il avait quitté la table pour s'installer dans le petit salon et se servir un verre. Il retournerait voir quelques dossiers ensuite, sans doute. Puis un repos bien mérité. Seulement là encore on vint troubler ses plans. Quelqu'un sonnait à la porte. Après une courte réflexion où son premier réflexe avait été de vouloir en coller une à celui qui osait venir les déranger à une telle heure, il se souvint de quoi il s'agissait.
Il y avait un homme ici, depuis déjà trois mois. Un russe, jeune, caché dans les profondeurs du manoir. Ian l'avait aperçu quelques fois. Mais c'était plutôt l'affaire de sa femme. Car même si il lui reprochait beaucoup de choses, il acceptait d'admettre de cette femme avait du cran. Elle avait rejoint il y a quelques temps une organisation, tout un groupe autour d'un leader, un groupe qui osait porter plus loin des valeurs que lui-même partageait. Seulement lui, il n'avait pas osé. Il collaborait facilement avec eux, sans se mouiller pour autant.

Ian alla donc ouvrir puisque son épouse n'y était pas encore allé. Et c'était effectivement quelqu'un qu'il connaissait. Ollender Carrow et l'un de ses fils. Il les salua de façon tout à fait courtoise quand Elise apparut en haut des escaliers. Grimaçant de nouveau il quitta la pièce sans rien ajouter. La belle rejoint bien vite ses invités. Elle était un peu nerveuse, pas encore tout à fait habituée à ce qu'ils devraient faire ce soir. Mais bien décidée à aller jusqu'au bout tout de même. Après tout, il serait mal avisé de flancher maintenant. On avait déjà du mal à la prendre toujours au sérieux, elle qui avait encore ces joues un peu rondes de l'enfance et pas encore la moindre ride sur le visage.

-Bienvenue messieurs, suivez-moi si vous le voulez bien.

Autant entrer directement dans le vif du sujet. Après tout, ils savaient tous pourquoi ils étaient là. Et la belle aimait autant ne pas trop laisser traîner les choses. Ils auraient bien l'occasion de se poser après...

Elle leur fit descendre quelques marches jusqu'à la cave du domaine. Après avoir parcouru quelques allées, ils retrouvèrent face à un mur. Un coup de baguette de la jeune femme et une porte apparut et s'ouvrit. Après un très court couloir, éclairés uniquement par des bougies depuis que la porte s'était fermée derrière eux, ils furent finalement devant le sujet de la soirée. Dans cet endroit, face à cet homme, Elise se sentait pousser des ailes. C'était son petit coin à elle où elle pouvait faire tout ce dont elle rêvait sans que personne ne puisse l'atteindre. Le russe était là, à terre, attaché par les mains au mur. Il semblait dormir, sans doute épuisé par sa captivité et les interrogatoire répétés. Si il savait, il aurait sans doute préféré un nouvel interrogatoire plutôt que cette soirée...
Elise s'approcha de lui, se mis à sa hauteur et pris son visage entre ses mains pour redresser sa tête. Au fond, ils avaient presque le même âge, mais cela ne la perturbait pas du tout. Il était noir de poussière, couvert de sang séché, et visiblement blessé. Qui sait ce qu'il avait déjà vécu ces trois derniers mois.

-Ivan, réveille-toi. J'ai de nouvelles personnes pour jouer avec toi. N'es-tu pas fou de joie ?

Son sourire malsain ne faisait plus grand chose au pauvre jeune homme qui leva péniblement la tête sur les deux autres personnes dans la pièce. Il savait qu'il allait encore passer un très pénible moment. Il ne savait pas encore à quel point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 441
| AVATARS / CRÉDITS : Colin Farrell by MARTYR
| SANG : Sang-Pur, cela va de soit.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Une panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Kill a man is not easy and his ghost will be yours, always and forever" [Elise & Basil] Ven 17 Nov - 19:58


Basil tremblait furieusement et comme une feuille. Ses souffles violents semblaient être ceux d'un taureau en charge mais son père n'en avait visiblement que faire, bien à l'abri sous son parapluie magique. Recroquevillé pour se protéger du froid, c'était pourtant rapidement que le jeune Gryffondor s'avançait aux côtés de son père en direction d'une grande demeure. Il fallut quelques minutes pour que quelqu'un leur ouvre enfin, et Basil s'étonna un bref instant que son sauveur ne fut pas un elfe. Une femme se tenait sur le pas de la porte et semblait assez joyeuse de les voir ici. Il soupira lorsqu'il entra dans la pièce accompagné de son père, qui lança un bref : « Bonsoir Elise », même s'il restait résolument trempé. Il suivit le triste convoi qui lui apparaissait funeste sans rien dire. Il arrivèrent finalement à l'entrée d'une cave où Basil buta sur le paillasson. Les pupilles dilatées de fureur et de peur, il ne bougeait pas tandis que son père lui rentrait dedans : « Avance, imbécile de Gryffondor ! ». Et tout ce que Basil eu le courage de faire fut de faire un pas devant l'autre, ce qui l'amena à descendre les tristes marches en bas desquelles se tenait Madame Lerouge. Elle semblait particulièrement satisfaite d'elle. Un jeune homme gisait en bas, tel animal blessé. Toute l'empathie du rejeton Carrow était révoltée de voir un garçon enchaîné ainsi, alors que des adultes se réjouissaient de son malheureux sort. Les joues déjà pâles de Basilius finirent de devenir blanches et il commença à se sentir vraiment mal. Ollender arriva finalement en bas des marches avec sa prestance habituelle, et saisit son fils par la peau du coup pour le faire se baisser à la hauteur de la future victime : « Dis bonsoir Basil, sois poli ». Sa voix rauque et menaçante donnait au cadet des sueurs froides qui se mélangeaient avec la pluie qui coulait encore sur ses joues d'adolescent. « Bonsoir » marmonna-t-il de mauvaise grâce, parce qu'il avait surtout peur de finir à la place du malheureux qui risquait de passer un mauvais quart d'heure. Le jeune homme ne se sentait pas vraiment à sa place. Ainsi trempé, le regard effrayé, il détonnait furieusement à côté des deux adultes qui se tenaient bien droits dans la cave mal-éclairée. Il était, en toute réalité, le seul avec l'autre personnage – qui, il semblait, s'appelait Ivan –  qui ne semblait pas ravi d'être là. Il se recula enfin avec l'infime et candide espoir de se faire oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Kill a man is not easy and his ghost will be yours, always and forever" [Elise & Basil]

Revenir en haut Aller en bas

"Kill a man is not easy and his ghost will be yours, always and forever" [Elise & Basil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Born to kill all lives...
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» Who is Josh Groban? Kill yourself!
» Kill points
» easy come easy go ♠ jesse st james

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres :: 
Les lieux d'habitations
-