Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

URGENT - Recherche colocataire ! x Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 218
| AVATARS / CRÉDITS : Benedict Cumberbatch - psychadelya (Bazzart)
| SANG : Pur


MessageSujet: URGENT - Recherche colocataire ! x Libre Mer 15 Nov - 20:44

Le ménage avait été fait dans l'appartement qui scintillait presque sous les clairs rayons de ce soleil d'hiver. Le parquet de l'ancienne chambre de Mordred fleurait bon la cire d'abeille et Augustus avait même rangé son bureau afin de ne pas laisser penser qu'il fût désordonné.
Et pour cause : Mordred, son meilleur ami et ancien colocataire, avait quitté le bercail, s'installant avec sa chère et tendre. Ainsi allait la vie. Bientôt, Augustus aussi quitterait cet appartement pour s'installer avec la - trop - jeune Daisy Balckstone. Mais, en attendant, il avait besoin que quelqu'un d'autre paye sa part de loyer. C'est pourquoi il avait mis une annonce dans la Gazette du sorcier indiquant une place à prendre dans un T5 pour un loyer de neuf cents soixante-cinq gallions.
Les visites commençaient aujourd'hui et, quand on frappa à la porte, Augustus se composa un masque affable et s'empressa d'aller ouvrir...

Citation :
Ouvrir un sujet ▬ 2 dragées


Dernière édition par Augustus P. Rookwood le Dim 17 Déc - 21:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 284
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | bishop
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: URGENT - Recherche colocataire ! x Libre Sam 18 Nov - 19:43


C'est avec une lourde cape que la pâle Mildred Nott se présenta au Chemin de Traverse, sa baguette bien cachée dans un recoin de sa manche, mais néanmoins accessible à ses petites mains. Elle avait vu une annonce dans la Gazette du Sorcier pour une colocation, et elle s'était tout naturellement dit qu'elle pouvait bien aller voir ce qu'il en était. Elle avait mit du temps à convaincre son paternel qui s'inquiétait de la savoir dans un environnement inconnu, avec un inconnu alors qu'elle avait une santé si fragile. Mais Mildred, par sa force de conviction et ses yeux de biche, avait finit par faire flancher son père. Elle sonna à l'adresse indiquée, un peu inquiète de savoir comment cela allait se passer. Elle savait qui était derrière la porte, grâce à l'annonce. Et cela avait aidé son père à prendre sa décision. Il ne l'aurait jamais laissé emménager avec un sang-impur. Elle offrit un sourire joyeux à l'homme qui lui ouvrit, et il lui sembla qu'il était si grand qu'elle ne saurait jamais la couleur exacte de ses yeux. "Bonjour..." commença-t-elle un peu incertaine, "j'ai vu l'annonce pour une colocation dans la Gazette" expliqua la jeune femme qui attendait qu'on l'autorise à entrer. Il faisait froid dans les rues de Londres, et les dernières couleurs avaient quitté son visage dès lors qu'elle avait mit un pied hors du Chaudron Baveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 218
| AVATARS / CRÉDITS : Benedict Cumberbatch - psychadelya (Bazzart)
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: URGENT - Recherche colocataire ! x Libre Dim 17 Déc - 22:10

Lorsqu'il ouvrit la porte, Augustus dut baisser la tête. La jeune femme qui avait des prétentions à devenir sa colocataire semblait minuscule, comparé à lui, grand et fin. Elle semblait aussi extrêmement mal à l'aise.
C'est bien ici, fit Augustus en s'effaçant pour la laisser entrer. Je vous en prie. Je suis Augustus Rookwood.

Il lui tendit une main pour serrer la sienne avec chaleur. En fait, Rookwood avait l'impression que un mot plus haut que l'autre ferait évanouir la jeune femme. Elle était si pâle qu'il s'attendait à ce qu'elle tombât en syncope.
Je vous fais visiter ?
Il s'agissait bien-sûr davantage d'une question rhétorique, tant la réponse semblait évidente. Le Langue-de-Plomb la guida le long du couloir d'entrée.
Voici le salon, fit-il en désignant une pièce spacieuse et éclairée.
Parsemée de toiles et de statues, le salon offrait une vue sur le Londres sorcier. Des étagères supportaient des ouvrages aux sujest hétéroclites et des plantes vertes agrémentaient l'ensemble.
J'ai pas mal décoré, dit-il en regardant la visiteuse. Mais, j'accepte que mon colocataire mette son grain de sel.

Mieux valait préciser cela, même si, dans le fond, Rookwood comptait utiliser sa capacité à manipuler pour ne pas que l'on modifiât trop sa décoration...


Dernière édition par Augustus P. Rookwood le Jeu 28 Déc - 18:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 284
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | bishop
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: URGENT - Recherche colocataire ! x Libre Jeu 21 Déc - 16:00


Mildred se sentait d'ordinaire très petite. Il fallait bien dire que du haut de son mètre cinquante sept, elle ne risquait pas grand chose si elle tombait. Mais face à un homme tel que Monsieur Rookwood, c'était pire que tout. Sa petite taille allait de paire avec sa personnalité effacée. La jeune femme n'était pas envahissante ni extravertie et on l'oubliait souvent sans que cela ne la vexe. Son potentiel future colocataire avait l'air sympathique. Enfin, l'héritière trouvait généralement tout le monde sympathique et n'éprouvait que rarement de la rancœur pour quelqu'un. Elle serra sa main, et à nouveau, elle eut l'impression de n'être qu'un gnome face à l'homme. Il avait un visage tout à fait peu commun, mais elle lui reconnaissait justement le charme de l'originalité. Il lui semblait que ses yeux étaient bleus, mais la jeune femme ne se perdit pas dans une contemplation idiote et lui répondit : « Mildred Nott ». Elle le remercia d'un signe de tête lorsqu'il la laissa entrer et elle défit un des boutons de sa grosse cape sans pourtant la faire tomber de ses épaules. De toute manière, elle ne se sentait pas de lui demander si elle pouvait la poser sur une chaise. La jeune femme était là pour tout, sauf pour déranger.
Il lui proposa de lui faire visiter et elle lui répondit par un sourire timide. Ses yeux bruns sautaient d'un bout à l'autre de la pièce qui était largement assez grande pour deux, selon elle, bien qu'elle eut été élevé avec des standards bien différents. Mildred s'approcha des statuts sans les toucher parce que ce n'étaient pas ses affaires. On l'avait presque élevée avec l'idée qu'elle était elle-même un meuble, elle ne pouvait donc pas en toucher d'autres... L'héritière laissa ses yeux s'aventurer sur les ouvrages avant de se porter sur les plantes vertes, dont elle s'approcha immédiatement, comme attirée irrémédiablement par celles-ci. « Ce sont de belles plantes » commenta-t-elle d'un air un peu absent. Elle était toujours fascinée lorsqu'elle découvrait de nouvelles espèces. Lorsqu'Augustus lui suggéra qu'elle pouvait faire elle-même des modifications sur la décoration, la jeune femme se tourna vers lui, esquissant un léger sourire : « Je ne toucherai à rien » assura-t-elle en croisant ses bras contre elle, « j'aime beaucoup cette toile » ajouta l'enfant Nott en pointant un doigt sur une toile accrochée sur un mur. On n'avait jamais autorisé la jeune fille à décorer sa chambre et dès lors, elle pensait avoir des goûts déplorables en matière de décoration. Mieux valait qu'elle ne touche à rien pour ne pas faire de désastre. Elle savait s'adapter quand bien même cela ne lui plaisait pas. Après tout, elle n'avait jamais aimé l’agencement de la bibliothèque Nott dans leur foyer de Leeds mais n'en avait jamais dit un mot à ses parents – quand bien même elle était celle qui y passait le plus de temps. Elle se posta devant la vitre pour admirer Londres, mais ne fit cependant plus aucun commentaire, préférant se complaire dans l'admiration silencieuse de la belle capitale.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 218
| AVATARS / CRÉDITS : Benedict Cumberbatch - psychadelya (Bazzart)
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: URGENT - Recherche colocataire ! x Libre Jeu 28 Déc - 19:25

Depuis que la jeune femme avait décliné son identité, Rookwood se demandait de quelle branche des Nott elle venait. Dans son esprit, le jeune homme déroulait l'arbre généalogique des Sang-pur et avait plusieurs hypothèses. Toutefois, bien que curieux, il entama la visite de son appartement, songeant qu'il aurait l'occasion, plus tard, de l'interroger à ce sujet.

Le salon semblait plaire à Miss Nott, qui regarda les décorations les yeux grands ouverts. Et quand elle assura qu'elle ne toucherait à rien, Augustus lui attribua un énorme point. Cette fille, c'était la panacée assurée - nul besoin de s'échiner à faire des concessions, car elle serait toujours d'accord avec les décisions de Rookwood.
Cette toile est superbe, en effet, acquiesça le Mangemort en se tournant vers la peinture aux couleurs chatoyantes. Je l'ai achetée lors de la fermeture d'un petit musée à Paris. Personne n'en voulait, ni même son auteur, je l'ai eu au rabais.
Seulement, et là l'on se rendait compte des talents d'Augustus, le peintre avait depuis gagné en reconnaissance. Désormais, l'on s'arrachait ses croûtes dont la valeur avait triplé, si ce n'était plus.

Passons à la suite, invita Rookwood en entraînant la jeune femme vers la cuisine.
Plutôt petite, la cuisine s'ouvrait sur une salle à manger de taille modeste par rapport au séjour. Toutefois, elle était équipée comme il se devait.
J'ai souvent recours à des sortilèges pour rétrécir les ustensiles et la vaisselle, fit-il en montrant le buffet sur lequel s'agglutinaient des minuscules casseroles et faitouts.

Enfin, il la conduisit devant la chambre qu'elle occuperait s'ils décidaient tous deux d'habiter ensemble.
Voici la chambre !

Assez grande et lumineuse, la chambre donnait sur la cour de l'immeuble. D'épaisses branches de lierre encadrait l'extérieur de la fenêtre, donnant l'illusion d'un balcon naturel. Du reste, le mobilier ne consistait qu'en une armoire et un lit.
Il faudra la meubler davantage, naturellement, sourit Augustus qui laissa ensuite la visiteuse entrer tout-à-fait dans la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 284
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | bishop
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: URGENT - Recherche colocataire ! x Libre Lun 1 Jan - 15:01


Mildred se sentait la bienvenue dans cet appartement. Il lui plaisait bien, et de toute façon, même s'il ne lui plaisait pas, elle serait prête à toutes les concessions possibles et imaginables pour avoir au moins la chance de sortir de la ville de Leeds et de toucher à l'indépendance. La plupart des jeunes de son âge faisaient déjà ce qu'ils voulaient, que ce soit au niveau des études ou du reste. La jeune Nott pourtant, n'était pas comme le commun des mortels, son sang était supérieur à celui de toute autre personne – même si sa famille s'écrasait parfois pour donner à d'autres, un sentiment de supériorité. Officiellement, sa famille avait écrit le fameux registre que tous les sang-pur brandissaient à tout bout de champ et c'était là, la seule marque de noblesse des Nott. Officieusement pourtant, on répétait à chaque enfant de la famille qu'ils avaient le sang le plus beau, le plus pur et surtout, le plus respectable d'entre-tous. Au delà même des Black. « Félicitation » le congratula-t-elle lorsqu'il lui eut raconté l'histoire de la toile splendide devant laquelle elle se tenait. Mildred ne pouvait se résoudre à bouger tant elle la trouvait merveilleuse, et elle se disait à raison qu'elle lirait bien volontiers un livre en face de cette œuvre.
Augustus l'invita à prendre la suite, et elle sourit devant la cuisine, petite mais fonctionnelle. Mildred ne prêta pas trop attention à ce que lui dit son potentiel futur colocataire. La jeune femme n'allait jamais dans la cuisine, ce n'était pas sa place. Elle ne cuisinait pas, mais elle pouvait demander aux elfes de le faire. Pourtant, il lui semblait qu'il n'y en avait ici aucun, à son grand désespoir. L'héritière était aussi dépendante qu'un enfant de cinq ans, et elle ne connaissait même pas de sortilège pour faire cuire des pâtes. « Inutile d'une cuisine trop grande » se risqua-t-elle à lui dire, en poursuivant vers la salle à manger. La jeune femme ne s'attarda pas dans le salon et le suivit jusqu'à la chambre. Sa chambre. Mildred se demanda si l'homme n'avait pas lu dans ses pensées son amour pour les plantes et surtout, pour le lierre. Elle passa rapidement devant lui pour aller examiner les feuilles et elle décida que cette chambre était parfaite pour elle. Assez lumineuse, assez grande, elle ne demandait pas grand chose de toute manière. « Oh » répondit-elle à l'idée d'Augustus, « bien entendu ». C'était comme si elle sortait d'un songe. Dans sa vie, Mildred n'avait connu que le dortoir des filles de Serpentard et sa chambre à Leeds. Elle allait parfois encore se réfugier dans celle de son frère lorsqu'elle ne désirait pas qu'on la trouve, mais c'était tout. Ici, la jeune femme se projetait tout à fait. « Tout me convient, Monsieur Rookwood » l'informa-t-elle gentiment en revenant vers lui, un sourire timide sur les lèvres. « Quel est le montant de ma participation au loyer ? ». C'était pour certain, la bête noire. Pour Mildred, ce n'était rien. Son coffre  à Gringotts était assez plein pour payer pendant dix ans tous les loyers de toutes les maisons du chemin de traverse. Peu lui importait les gallions qu'elle devait mettre. Ce sera dans tout les cas, suffisamment léger pour la bourse des Nott.

(549)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 218
| AVATARS / CRÉDITS : Benedict Cumberbatch - psychadelya (Bazzart)
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: URGENT - Recherche colocataire ! x Libre Ven 5 Jan - 23:59

La visite se poursuivait et, au plus grand plaisir d'Augustus, la jeune femme acquiesçait à tout ce qu'il disait, et semblait d'accord avec les suggestions qu'il émettait. Manifestement, Mildred Nott n'était pas difficile à satisfaire et le Mangemort voyait déjà une colocation sans prise de tête.
Tandis qu'elle arpentait la chambre, Augustus l'observait. Ce petit bout de femme l'intriguait. Il n'avait pas entendu parler d'elle jusqu'alors et elle tenait davantage d'une enfant sage que d'une femme. Espérant qu'il obtiendrait plus tard des réponses, Rookwood répondit par un sourire poli et l'invita à inspecter la salle de bain - qui comprenait quand même une baignoire ! - et à prendre connaissance du paysage qui s'offrait à chacune des fenêtres de l'appartement.

De retour dans le salon, Miss Nott devança sa question quand elle lui demanda le montant du loyer.
Neuf cents soixante-cinq gallions, charges comprises, récita-t-il.
Il agita sa baguette et, aussitôt, la bouilloire siffla dans la cuisine, accompagnée de bruit de porcelaine.
Un thé ?, proposa Augustus, nous pourrons échanger davantage et ce sera plus convivial. Donnez-moi votre cape.

La jeune femme avait en effet gardé son par-dessus sur les épaules et Rookwood tenait à la mettre à l'aise.
Un plateau supportant un service à thé et une théière fumante lévita jusqu'à la table basse.
Racontez-moi tout, fit le jeune homme, vous vous installez dans la capitale pour vos études, un travail peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 284
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | bishop
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: URGENT - Recherche colocataire ! x Libre Dim 7 Jan - 1:04


Mildred était l'archétype de la jeune femme innocente à souhait. Cela se lisait autant sur ses traits que dans l'iris de ses yeux, qui parcourus d'une candeur certaine avaient le mérite d'attendrir souvent les plus violents. Découvrir que la chambre était vide mais à la fenêtre parsemée de lierre, avait le don de réchauffer son cœur de botaniste dans l'âme. Les yeux plein d'étoiles, elle se retournait désormais vers Monsieur Rookwood qui était un guide sobre mais efficace. La jeune adulte n'eut aucune réaction particulière face au prix du loyer, parce qu'il était honnête bien qu'un peu cher. Fort heureusement, l'argent ne manquait pas dans son coffre à Gringotts et après une réflexion d'environs quinze secondes, elle lui répondit : « Très bien ». La jeune femme jeta un coup d’œil à la salle de bain, sourit à la vue de la baignoire et le suivit jusqu'au séjour où il lui proposa très gentiment un thé. En bonne anglaise qu'elle était, Milly avait une grande passion pour le thé, et savoir qu'il y avait ici de quoi en faire, la mettait d'excellente humeur. Elle se délesta de sa cape, rougit devant l'élégance de l'homme qui avait la galanterie de le faire pour elle et lui murmura un « merci » tout sincère lorsqu'elle prit sa tasse entre ses mains. Mildred n'était pas de ces femmes bavardes et malpolies, aux voix de crécelles dont on entendait les commérages dans la ville d'à côté. Non, elle était douce et gentille, Mildred Nott et elle ne désirait pas déranger. On lui avait apprit à ne pas conduire de conversation avec les hommes, car eux seuls décidaient du sujet à aborder, néanmoins, elle n'en était pas plus capable avec les femmes, dont elle sentait dans leurs regards toute leur supériorité. La jeune femme se réchauffa les doigts autour de la tasse et réfléchi aux réponses à donner à Monsieur Rookwood.
Il ne serait pas très honnête de sa part de ne pas lui parler de ses évanouissements intempestifs, mais elle ne pouvait cependant pas commencer sa présentation par cela. La jeune héritière se battait beaucoup pour retirer de ses épaules cette image maladive qui lui collait à la peau comme du mucus de verracrasse. « Rien de tout cela » s'amusa-t-elle en s'autorisant un rire joyeux, « je suis en quête d'un peu d'indépendance pour tout vous dire ». Elle tourna sa cuiller dans sa tasse, deux fois à droite et trois fois à gauche, avant de reprendre en récitant son texte comme une routine bien calée. « Je me disais qu'être en colocation ne pouvait être qu'une bonne chose pour moi et mes parents, après plusieurs conversations, ont finalement consentis à me faire partir » l'informa-t-elle sans cacher une certaine fierté dans sa voix. Il y avait bien peu de choses sur laquelle l'héritière pouvait déclarer être fière. Mais avoir convaincu Ouranos et Gaea Nott n'était pas une mince victoire, surtout pour quelqu'un qui courbait aussi vite l'échine devant l'adversité. « Puis-je vous demander le métier que vous exercez ? Ou les études que vous suivez ? » lui demanda-t-elle poliment en se cachant discrètement derrière sa tasse de thé entamée. La tasse était jolie, à son goût. Tout était joli ici. La jeune femme se plut à espérer secrètement qu'il n'y ai aucun cadavre dans le placard d'Augustus Rookwood, afin de ne pas détruire l'agréable atmosphère du petit appartement londonien.

(571)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 218
| AVATARS / CRÉDITS : Benedict Cumberbatch - psychadelya (Bazzart)
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: URGENT - Recherche colocataire ! x Libre Dim 21 Jan - 19:29

Comme il avait tendu à la jeune femme une tasse de thé fumante, il s'en servit une, observant le liquide ambré emplir son mug. Augustus écouta ensuite la visiteuse, réellement curieux car elle lui avoua ne pas chercher un appartement pour le travail ni pour les études, mais simplement pour...
Un peu d'indépendance ? répéta Rookwood en haussant les sourcils.
Vraiment, il était intrigué.
Je me disais qu'être en colocation ne pouvait être qu'une bonne chose pour moi et mes parents, après plusieurs conversations, ont finalement consentis à me faire partir.
Ah, fit le Mangemort, un peu refroidi.

Il cherchait un colocataire sans histoire, mais ce n'était pas pour que les parents se ramènent sans cesse à l'improviste pour voir si leur fille avait terminé son assiette. Augustus cacha son renfrognement en buvant une longue gorgée de thé. Cela dit, Mildred Nott était venue seule, ce qui pouvait laisser penser qu'ils étaient décidés à laisser leur fille prendre son envol.
Puis-je vous demander le métier que vous exercez ? Ou les études que vous suivez ?

Pour un peu, il l'aurait remercié de changer de sujet, offrant une issue diplomate à leur conversation.
J'ai fini mes études depuis bien longtemps, répondit-il en souriant, faisant apparaître des ridules au coin de ses yeux, et je travaille au Ministère, dans le Département des Mystères.

L'homme avait conscience que cela ne répondait pas vraiment à sa question. Personne, en dehors de ceux qui y travaillaient, ne savait ce que l'on pouvait bien faire concrètement en tant que Langue-de-Plomb.
C'est pourquoi j'ai des horaires différents d'un mois à un autre. Par moment, si vous venez habiter ici, vous ne me verrez presque pas.

Ses absences ne devaient pas trop l'embêter, puisque tout le monde avait besoin de se retrouver seul de temps en temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 284
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | bishop
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: URGENT - Recherche colocataire ! x Libre Mer 24 Jan - 20:43


Mildred n'était pas de ce genre de jeune femme à comprendre les messages profonds à travers les mots, à saisir toutes les variations des expressions sur le visage d'un autre. Ainsi, elle ne fit pas attention à la mine un peu dépitée d'Augustus – ou peut-être que son thé était trop chaud pour ses papilles délicates ? Quoi qu'il en soit, la jeune femme ne le remarqua pas et ne s'y arrêta donc pas plus, se contentant de tremper délicatement ses lèvres dans sa tasse. Elle observa pendant quelques instants la fumée gracile s'envoler avant de se reconcentrer sur son interlocuteur, qui lui confia être en réalité un langue-de-plomb. C'était donc à ça que ressemblaient les langues-de-plombs ? Grands, assez austères et mystérieux, de toute évidente. Bien entendu, l'héritière ne s'était pas attendu à cela, aussi, elle ne prit pas soin de cacher sa surprise, qui continua malgré tout de planer dans ses yeux lorsqu'elle lui répondit : « Voilà un métier mystérieux ». Elle ne lui posa pas de questions dessus, parce qu'elle n'était pas particulièrement de nature curieuse, tout comme elle savait qu'il ne fallait pas importuner les employés du département des mystères avec leur métier. Ils portaient bien leur nom, il fallait bien l'admettre. Mildred lui accorda un gentil sourire et baissa quelque peu sa tasse pour mieux le voir. Augustus Rookwood n'était pas vieux, mais pour autant, la jeune femme serait tout à fait incapable de lui déterminer un âge. Quelque chose d'intelligent semblait irradier sa personne, comme s'il était bien au dessus d'elle – ce qui au fond, était vrai. Son esprit papillonnant dû se focaliser sur ce que lui dit son potentiel futur colocataire à la suite.
Les joues de l'ancienne Serpentard blanchirent un peu lorsqu'il lui dit que parfois, elle le verrait bien peu. Elle aimait bien la solitude, elle en avait l'habitude. A la mort tragique de son frère, Mildred s'était accoutumée à se murer dans un silence affligeant pendant les longues après-midi qu'elle passait seule dans sa chambre. Peut-être que ses longs silences venaient de cette désagréable habitude qu'elle avait prise il y a bien longtemps. Pour autant, ses problèmes de santé étant ce qu'ils étaient, elle s'angoissait un peu d'être toujours seule. A Leeds, elle avait un elfe, dans le pire des cas. Mais ici, il n'y aurait qu'elle et cet hommes aux horaires changeants, et la bulle rassurante dans laquelle elle avait placé le petit appartement venait d'exploser brutalement. « La solitude ne me dérange pas particulièrement » l'informa-t-elle doucement. La jeune femme n'était pas particulièrement bavarde, n'en déplaise à certains. Elle porta à nouveau sa tasse de thé à ses lèvres, observa le fond de la coupelle qu'elle venait de finir et décida d'évoquer les choses qui fâchent. « Je dois cependant vous informer de quelque chose, par respect envers vous et honnêteté envers notre éventuel contrat » commença-t-elle d'une voix bien mal assurée, « j'ai quelques problèmes de santé ». Elle avait l'impression que dire cela de cette manière revenait à confier sa condamnation à mort. « Il m'arrive de m'évanouir et de me sentir mal... Je comprendrais tout à fait que vous ne vouliez pas de moi pour éviter le dérangement, bien entendu » s'empressa-t-elle d'ajouter en ouvrant grand ses yeux bruns. Ce n'était pas parce que ses parents s'en faisaient réellement pour elle, qu'ils ne voulaient pas qu'elle parte, mais davantage pour qu'elle n'attire pas l'attention sur sa faible constitution en se mettant en colocation avec un homme respectable. Elle posa sa tasse sur la table et croisa ses jambes tout en posant ses mains dessus. Son regard se posait partout, sauf sur son interlocuteur tandis que ses joues se coloraient lentement de rouge. Il n'y avait pas de raison que cela se passe mal. Absolument.Aucune.Raison.

(631)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 218
| AVATARS / CRÉDITS : Benedict Cumberbatch - psychadelya (Bazzart)
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: URGENT - Recherche colocataire ! x Libre Mar 3 Avr - 22:51

C'était toujours ainsi lorsqu'il avouait être Langue-de-Plomb. Un silence saisissait son ou ses interlocuteurs, qui semblaient ne pas vraiment savoir comment réagir. Et si certains répondaient avec enthousiasme, d'autres marchaient sur des œufs, comme s'il s'agissait d'une information dangereuse. Mildred Nott, elle, se contenta d'un simple commentaire sur le côté mystérieux de son travail.
C'est le cas de le dire, répliqua Augustus, non sans sourire.

De toute manière, Rookwood était bien trop accroché à son travail pour lâcher ne serait-ce qu'un indice sur ce qu'il faisait aux Mystères... La curiosité des gens était légitime, mais le jeune homme ne faisait pas en sorte de la satisfaire.
Ce qui était moins habituel, en revanche, était le fait que la prétendante à la colocation pâlit un peu quand il lui assura qu'il pouvait ne pas être très présent durant certaines périodes. Son attitude ne changea aucunement, mais le Mangemort était suffisamment perspicace pour saisir son trouble. Il se demanda un instant si elle ne supportait pas la solitude.
La solitude ne me dérange pas particulièrement, dit-elle alors, comme si elle avait lu dans ses pensées.

Rookwood ne put s'empêcher de froncer les sourcils. Quel était le problème ? Il ne voulut cependant pas insister et préféra continuer à boire son thé. Par chance, la jeune Nott poursuivait, parlant d'honnêté, et indiqua des problèmes de santé.
Oh, fit Augustus en reposant sa tasse.
C'était lui, désormais, qui était piqué par la curiosité. Il apprit vite qu'elle pouvait perdre connaissance.
Effectivement, rester seule trop longtemps n'est pas prudent, remarqua le jeune homme, soucieux. Aucun remède ne peut l'empêcher ?

Il comprenait maintenant sa petite taille, son attitude frêle et discrète. Tout s'expliquait.
Je comprendrais tout à fait que vous ne vouliez pas de moi pour éviter le dérangement, bien entendu, glissa-t-elle alors.

Augustus eut un geste évasif.
Nous n'en sommes pas à là. Je vous remercie de me l'avoir dit, mais ce n'est pas parce que vous devenez ma colocataire que je vous adopte et que vous êtes sous ma responsabilité.
Sentant qu'il avait été un peu sec, il se reprit :
En revanche, on peut réfléchir à une façon d'arranger au mieux la situation. Vous n'avez pas d'elfe ?
Elle évitait de croiser son regard, mais Augustus ne voulait pas qu'elle se sente mal à l'aise.
Il avait beau être Mangemort, il savait également faire preuve d'empathie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 284
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | bishop
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: URGENT - Recherche colocataire ! x Libre Lun 9 Avr - 0:07

Comme Mildred aurait voulu en savoir plus sur le métier de langue-de-plomb ! Ô, comme elle ne pouvait rien demander ! Les règles qu'on lui avait dicté depuis sa naissance avaient pénétré si profondément son crâne qu'elle ne pouvait pas imaginer leur désobéir un jour, même en l'absence de ses parents. Elle eut un mince espoir qu'Augustus lui en parle davantage. Mais il connaissait son métier. Il était langue-de-plomb. Il ne pouvait pas parler. Il lui offrit un simple sourire en lui répondant une phrase banale, à laquelle elle n'eut pas le cœur d'ajouter quoi que ce soit. La conversation au contraire, semblait aller de mal en pis.
Mildred eut peur. La simple idée de devoir être seule tout le temps ne la dérangerait pas si elle n'avait pas des tendances à s'évanouir toutes les semaines. Elle craignait quelque peu qu'elle ne tombe à la renverse en se cognant théâtralement la tête contre le coin de la table – celle par exemple, qui était dans le séjour – et qu'elle ne s'éteigne dans la solitude la plus totale. Terrible idée que voilà. Le jeune homme avait l'air soucieux, et Mildred ne savait pas très bien comment réparer son erreur. Elle bafouilla lorsqu'il lui demanda s'il n'y avait pas un remède pour empêcher cela. Les joues pivoines, elle répondit tant bien que mal : « C'est que... Eh bien... Non, pas à proprement parler » dit-elle à toute vitesse comme s'ils avaient pu passer à autre chose en un claquement de doigts. « Jeprendsparfoisdufermaisçanerèglepasleproblème » enchaîna-t-elle à nouveau. La petite héritière avait si honte de son attitude sotte, si honte. Et comme pour l'enfoncer un peu plus dans sa déchéance, Monsieur Rookwood lui parla d'un ton sec. Sentant cela comme une réprimande, elle s'en voulu et baissa la tête pour lui cacher ses yeux brillants de larmes. Elle aurait bien voulu fuir. Et d'ailleurs, elle allait se lever pour prendre congé du langue-de-plomb, lorsqu'il continua en lui demandant si elle avait un elfe.
Ah.
Bien sûr que les Nott avaient un elfe. Comment les descendants du rédacteur du registre ne pouvaient pas avoir d'elfe de maison ? Mais Mildred se voyait bien mal réclamer sa venue ici, alors même que ses parents rechignaient à la laisser partir pour ces mêmes raisons de santé. « Eh bien, ma famille en a un, en effet » répondit-elle sans réellement relever la tête, parce que les larmes n'avaient pas complètement quittées ses yeux. « Je veillerai à ce qu'il passe de temps en temps, si d'aventure je res... » ne put-elle finir sa phrase puisqu'on toqua à la porte. Mildred sursauta mais ne renversa heureusement pas sa tasse de thé, dont il restait un fond. « Mmh » se reprit-elle en posant doucement la tasse sur la table basse, avant de se lever en aplatissant sa robe.  « Il semblerait que d'autres soient là pour visiter » soupira-t-elle peut-être un peu de soulagement à l'idée de s'enfuir pour oublier sa piètre sortie du jour. C'est que la jeune femme était certes soumise et vivait souvent le ridicule, elle ne s'y était jamais faite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 218
| AVATARS / CRÉDITS : Benedict Cumberbatch - psychadelya (Bazzart)
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: URGENT - Recherche colocataire ! x Libre Jeu 26 Avr - 19:17

Ce devait être pénible de devoir sans cesse faire attention à sa santé, songeait Rookwood qui fut aussitôt rattrapé par une autre pensée. Lui aussi, faisait sans cesse attention à ce qu'il disait et ce qu'il faisait pour ne pas se trahir. Son étrange métier, sa vie de Mangemort - il marchait perpétuellement sur les œufs. Cela était cependant devenu si habituel et si instinctif que Augustus avait coutume de penser qu'il possédait plusieurs personnalités et que ces dernières, loin de se concurrencer, s'équilibraient et se complétaient. Peut-être qu'il en était devenu de même pour la jeune Nott à propos de sa maladie...

Rookwood se disait cependant qu'il ne pouvait raisonnablement pas se charger d'une jeune femme aussi fragile... Heureusement, Mildred Nott avança que sa famille possédait un elfe qui pourrait peut-être l'aider. Elle fut cependant interrompue par l'arrivée de nouveaux visiteurs qui frappèrent à la porte. Tous deux entamèrent un mouvement pour se lever et Augustus se tourna vers Miss Nott.
Sachez que ce n'est pas rédhibitoire pour moi mais que, si je reviens vers vous au sujet de la colocation, il faudra que vous ayez réglé ce problème-là.

Ils se dirigèrent vers la porte.
Je me dois d'être honnête avec vous, Miss Nott, mais si nous vivons ensemble, je n'aurais pas le temps de m'occuper de vous.
Bien-sûr, rien n'empêchait qu'il puisse aider de temps à autres, mais ce devait rester ponctuel. La main sur la poignée de la porte, il lui assura qu'il la tenait au courant de sa réponse.
Vous avez mon hibou, lui glissa-t-il avec un sourire en lui ouvrant la porte.

Devant l'encadrement se tenait un homme plus âgé que Rookwood, potentiel colocataire qui s'effaça pour laisser passer la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: URGENT - Recherche colocataire ! x Libre

Revenir en haut Aller en bas

URGENT - Recherche colocataire ! x Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» /!\URGENT/!\L'apprentissage de la Vie [Libre]
» URGENT Recherche BT en prêt 150 mini
» A la recherche d'amis (Libre, venez publier avec moi) [E.N.D]
» URGENT RECHERCHE FA PR CANICHE 17 ANS + CHAT (92)
» recherche d'information [libre(tara gang?) ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Le chemin de traverse-