GRYFFONDOR : 160 pts | POUFSOUFFLE : 10 pts | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Le calendrier de l'avent fait son grand retour à Poudlard ! Il débutera le 1e décembre et se terminera le 25. Toutes les explications ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

Faut que je te dise un truc, tu vas pas être contente | Hestia TERMINÉ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 199
| AVATARS / CRÉDITS : maia mitchell
| SANG : PUR


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : ballon de baudruche
| PATRONUS : otarie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Faut que je te dise un truc, tu vas pas être contente | Hestia TERMINÉ Lun 20 Nov - 20:39





Elle tenait quelque chose, un truc gros qui ferait des murs du château les témoins de cris, de larmes, de mots méchants qui valsent dans tous les sens. Toujours pour une histoire de garçon, évidemment. Peut-être que cette fois-ci il y aurait même des sorts qui fusent ? Bertha s'en régalait d'avance. Enfin, si elle n'en était pas victime puisque la dernière fois que quelqu'un avait tenté un sortilège dans son périmètre, elle avait passé des heures entières à vomir des limaces sur le bateau de la croisière. Mauvais souvenir. Elle songerait sûrement à s'immuniser contre les attaques cette fois-ci, c'était une fille prévenante et intelligente, il fallait le noter.

Mais elle aurait le temps de penser à la pratique plus tard. Il fallait a-b-s-o-l-u-m-e-n-t qu'elle trouve Hestia Jones. Une question de vie ou de mort. Enfin quelque chose du genre. Elle était actuellement en train de courotter, un mélange de course à pied et de marche rapide. Oh oui, elle avait fière allure notre sportive du dimanche. Le front suant, elle faisait comprendre à tout le beau monde qu'elle croisait qu'il fallait qu'elle parle à Hestia immédiatement. Sa langue était dure à tenir et elle ne voulait pas propager de rumeurs. Du moins pas avant que la principale concernée ne soit au courant de ce qui allait tomber. Telle la bonne gourde qu'elle était, elle se retrouva piégée devant la porte de la salle commune des blaireaux, inaccessible pour la brave gryffondor qu'elle était. Serdaigle n'aurait donc jamais été sa maison, c'en était devenu une évidence. "BON SANG, TROUVEZ MOI HESTIA JONES." Elle tambourinait sur tout ce qu'elle pouvait près de la porte telle l'aliénée qu'elle était et, puisque décidément elle avait décidé de ne pas réfléchir, se retrouva couverte d'une substance à l'odeur très forte. Ce ne fut qu'à cet instant précis qu'elle se souvint qu'il fallait jouer un air d'elle ne savait trop quoi sur les tonneaux pour obtenir l'accès. Les malheureux ignorants se retrouvaient couverts de vinaigre dès lors qu'ils s'essayaient à l'ouverture de la maudite porte."RHAAAAAAAAA." Tout ça pour briser un cœur, quel périple. D'un coup de baguette, elle se remerciait de toujours penser à la glisser dans sa robe de sorcier, elle se nettoya vite fait bien fait. Pourtant, elle avait l'impression que cette horrible odeur de sauce salade lui collait à la peau. Voyant qu'il n'y avait personne dans les alentours, et heureusement pour elle, Bertha se recula de quelques mètres guettant d'un œil mauvais l'entrée de la salle commune des jaunes qui lui restait totalement close.

Elle se rendit compte qu'elle aurait mieux fait d'attendre le repas du soir, ou d'apercevoir Hestia pour la prendre à part et tout lui avouer. Mais elle avait besoin de le faire tout de suite, et qu'importe si Kalia lui en voulait, elle ne supportait pas l'idée que son bébé Hestia puisse être blessé et soit victime d'un coup d'état dans son dos. Car oui, pour Bertha, qui ne voulait pas prendre parti mais un peu quand même, il fallait que les gens assument et sa principale mission à Poudlard était de faire régner la vérité.


Dernière édition par Bertha Jorkins le Jeu 7 Déc - 7:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 167
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Faut que je te dise un truc, tu vas pas être contente | Hestia TERMINÉ Jeu 23 Nov - 21:28

Hestia révisait bien tranquillement à la bibliothèque quand quelqu'un qu'elle ne connaissait que de vu arriva en face d'elle. Alors qu'elle lisait un livre sur "comment devenir le plus grand des sorciers', qui était d'ailleurs fort intéressant bien que parfois pas très compréhensible, un jeune de sa maison s'assit en face d'elle. Visiblement, il avait couru. Il avait le souffle court, des perles de sueurs sur le front, et sa cage thoracique se soulevait rapidement et lourdement. La jeune la détailla de haut en bas, puis lui dit "Hestia Jones, c'est bien toi ?". Ca devait être un première année, ou alors un deuxième, car il ne lui disait vraiment pas grand chose, même s'il portait fièrement un blaireaux sur sa robe. Oui, pourquoi ?" "Je le savais! Les autres disaient que t'étais celle avec les cheveux blonds, mais moi je savais que t'étais brune ! Ils vont être verts quand ils sauront que c'est moi qui t'ai trouvé ! Je vais gagner des chocogrenouilles !" Après son discours de victoire, il s'affaissa alors sur sa chaise. "Si je peux t'aider à empiffrer, compte sur moi ! Bon, et pourquoi tu devais me trouver ?" "Une fille de Gryffondor fait les cents pas devant notre salle commune. Elle a tapé sur la portes en criant qu'elle voulait te voir, que c'était urgent..." Hestia fronça alors les sourcils. Elle se demanda qui chez les Gryffondors pouvait bien être aussi hystérique, mais la réponse s'imposa d'elle-même. "Comment est-elle ? Brune ?" Le gamin hocha la tête. "Bertha..." murmura la jeune femme pour elle même. "Merci d'être venu me chercher. Je vais aller voir ce qu'il se passe." dit-elle en souriant à son camarade de maisonnée avant de se lever. Elle sortit tranquillement de la bibliothèque. Son amie devait détenir ce qu'elle appelait un "scoop" et devait avoir envie d'en parler à Hestia, mais les rumeurs ne l'intéressaient pas autant que sa copine rouge, alors elle prit son temps.
Arrivée dans le couloir du sous-sol, celui qui la menée à la salle commune des Poufsouffles, elle sentit une drôle d'odeur, forte et acre. Une pensée s'insinua en elle, mais elle la rejetait rapidement. Non, son amie, celle qui savait tout sur tout le monde, devait bien être au courant du châtiment que recevaient ceux qui tenter d'entrer sans l'autorisation chez des jaunes, non..?
"Bertha ?" appela Hestia en approchant des tonneaux. Elle vit son amie appuyée contre un mur, surement épuisée après avoir parcourut le château à sa rechercher et à s’époumoner devant la porte. Lorsque la blairelle arrive à sa hauteur, son hypothèse se confirma. Oui, sa meilleure amie avait eu le joie d'être aspergée de vinaigre... Aie. Son humeur ne devait donc pas être au meilleur... Mais elle voyait une lueur dans les yeux de son amie, celle qu'elle avait dès qu'elle possédait une information qui allait chambouler les choses, les gens et les amitiés. Que pouvait-il bien s'être passé alors ?!
"Il parait que tu hurles dans le château mon nom ! Qu'est-ce qui t'arrives ? Peter s'est enfin lancé ?" demanda Hestia, presque excitée de savoir ce qui se passait maintenant qu'elle était face à Bertha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 199
| AVATARS / CRÉDITS : maia mitchell
| SANG : PUR


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : ballon de baudruche
| PATRONUS : otarie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Faut que je te dise un truc, tu vas pas être contente | Hestia TERMINÉ Dim 26 Nov - 15:03

Elle trouvait le temps long, bien plus qu'il ne devait l'être. Elles n'étaient pas censés avoir une connexion de meilleure amie ou un truc du genre ? Quelque chose comme une alerte qui dirait à l'une ou à l'autre quand elles ont besoin de se voir, surtout dans des situations aussi urgentes que celle-là ? Bertha ajouta de rechercher une méthode de communication efficace dans un coin de sa tête. Elle avait bien trop de choses à faire et bien trop peu de temps alors si Hestia pouvait avoir la gentillesse de recevoir les messages de l'esprit que la rouge et or s'efforçait de lui envoyer depuis une dizaine de minutes, ce n'en serait qu'appréciable.

"Eh oh les sales gosses !" Elle apostropha des premières, deuxièmes, troisièmes années qui sortaient de la salle commune. Tout le monde sauf Hestia, comme par hasard. "Oui oui vous !" Dit-elle alors que certains élèves continuaient de tracer leur route tandis que d'autres la regardaient d'un air curieux. "Vous savez pas où est H-E-S-T-I-A  J-O-N-E-S, juste comme ça ?" Elle articula bien sur le nom de son amie, inutilement bien sûr, personne d'autre ne s'appelait Hestia ni Jones ni même Hestia Jones. Mais oui voilà, elle aimait bien en rajouter. Les gamins l'observaient toujours un mélange d'incompréhension et... de peur peut-être pouvant se lire sur leur visage ? En même temps, elle degageait une drôle d'odeur la pauvre bichette. "Bon allez quoi, je donnerai 5 chocogrenouilles à celui qui la ramène ici !" Les petits monstres ayant compris qu'ils pouvaient manipuler Bertha encore plus qu'elle n'allait le faire secouèrent la tête négativement. "10 ?" Même hochement de tête. "12 ET C'EST MON DERNIER MOT !" Comme si elle n'avait que ça à faire que de négocier avec une bande de blaireaux. La voir qui s'énervait leur suffit pour qu'ils se mettent tous à courir dans des directions différentes. Ce qu'ils étaient mignons à lui faire confiance, aucun d'entre eux n'auraient de chocolat, ils étaient bien naïfs.

"Bertha ?" entendit-elle, après avoir attendu plus qu'il ne fallait à son goût, et ce fut enfin le moment de délivrance. Elle fit disparaître d'un coup de baguette la chaise qu'elle avait créée pour ne pas avoir à s’asseoir par terre, quelle drôle d'allure elle aurait eu à attendre telle une looser devant la salle commune des jaunes. D'ailleurs, elle avait eu bien de la chance qu'aucun de ses malfaiteurs ne passent dans le coin. "JESUSMARIEJOSEPH, HESTIA !" Elle tirait cette expression d'une amie moldu dénommée Cécile, rencontrée lors d'un goûter d'anniversaire et qui ne cessait de faire des références à la divinité. Bertha n'avait jamais crue à tout ça et demain n'en serait pas la veille. Mais à l'occasion, pourquoi ne pas lancer une nouvelle mode ? "T'es enfin là !" Elle aurait bien rajouté qu'elle l'attendait depuis des heures mais au risque de passer pour une peste impatiente de voir sa réaction après la grande annonce, elle n'en fit rien. "Mais chuuuuuuuuuuuuuuuuuut !" L'avertit-elle en posant la main sur la bouche de sa copine après qu'elle ait osé prononcé le nom de Peter si fort. Bon, ce n'était pas si grave, elle assumait, mais tout de même. "Non non non, il faut que je te parle de Saul !" Elle avait lâché la chose sans prendre de pincettes comme si le terrain n'avait pas besoin d'être dégagé. C'est qu'elle était manche cette pauvre Bertha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 167
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Faut que je te dise un truc, tu vas pas être contente | Hestia TERMINÉ Lun 27 Nov - 14:31

"JESUSMARIEJOSEPH, HESTIA !" hurla presque Bertha lorsqu'elle vit sa meilleure amie arriver. Quelle expression étrange. La jeune Poufsouffle l'avait déjà entendu quelques fois, dans les rues de Liverpool, à côtés des églises des moldus, mais elle ne l'avait jamais vraiment comprise. Non pas qu'elle ne voyait pas pourquoi les non-mages croyaient en une force supérieure, c'était parce qu'ils ne connaissaient pas le monde des sorciers, sinon tout leur apparaîtrait plus clairement. Non, ce qu'elle ne comprenait pas, c'était en quoi appeler une famille considérée comme bénit devait exprimer leur surprise... Ces moldus étaient décidément très étranges. Enfin, ce n'était pas pour s'interroger sur la façon de parler des gens qu'Hestia était ici. "T'es enfin là !" Visiblement, son amie devait être là depuis un moment, et ce n'était pas le genre de personne a être particulièrement patiente... Lorsqu'Hestia lui demanda si c'était à propos de Peter qu'elle devait lui parler le plus vite possible, celle-ci dit "Mais chuuuuuuuuuuuuuuuuuut !". Bertha posa sa main sur la bouche de son amie, qui avait envie de rire. elle était tellement drôle, la Gryffondor, dès que ça touchait à Peter ! Elle rougissait, elle rigolait bêtement, elle balbutiait... Elle était amoureuse, quoi. Enfin, c'est ce que son amie en avait déduit, même si elle ne l'avait jamais dit clairement. Hestia ne l'avait jamais vu comme ça, et cela l'amusait beaucoup. Elle avait hâte que les choses évoluent. Bertha n'avait jamais été en couple et la blairelle attendait de voir cela se faire avec impatience...
Alors qu'Hestia ôter la main de son amie de ses lèvres, celle-ci lui révéla alors le sujet de sa grande révélation, car oui, pour se comporter ainsi, c'est que la rouge devait détenir le scoop du siècle, Hestia n'en doutait pas. "Non non non, il faut que je te parle de Saul !" Les mots immobilisèrent Hestia l'espace d'un instant. Sa meilleure amie ne prenait décidément pas de pincettes, et ça faisait partie des choses qu'elle appréciait chez elle, alors elle ne pouvait même pas lui en vouloir. Bertha allait-elle lui révéler que le Serdaigle avait une copine ? Peut-être Emmeline Vance ? Non pas qu'il lui ait déjà parlé d'elle, mais quelque chose se passait entre eux deux, Hestia en était sûre. Quand ils se parlaient, il y avait quelque chose... Elle avait dû se faire quitter comme un vieux balais pour comprendre que Saul n'avait jamais rien éprouvé pour elle, et qu'il n'éprouvera surement rien pour aucune autres filles tant qu'il ne se sera rien passé avec Emmeline... Hestia était prête à en mettre sa main au feu, il en était amoureux. Il ne lui avait dit, et peut-être qu'il ne s'en rendait même pas compte lui même ! Saul... Il avait été sa seule histoire d'amour, si on peut qualifier ça d'histoire... Hestia avait été amoureuse de lui, puis elle avait souffert. Entendre sa meilleure amie prononcer ce nom lui fendit le cœur. Non pas qu'elle éprouvait encore quelque chose pour lui et que la blessure était encore ouverte, mais personne n'oubliait son premier chagrin d'amour, si ?
Hestia tenta de maîtriser le flot d'émotions qui semblait vouloir la déstabiliser, elle ferma le poing et le serra, peut-être pour essayer de tout contenir dans le creux de sa main, pour ne pas le faire sortir. Elle arriva ensuite à demander, comme si de rien n'était, "Qu'est-ce qu'il y a, avec Saul ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 199
| AVATARS / CRÉDITS : maia mitchell
| SANG : PUR


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : ballon de baudruche
| PATRONUS : otarie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Faut que je te dise un truc, tu vas pas être contente | Hestia TERMINÉ Mar 28 Nov - 19:32

Bertha sentit bien que sa meilleure amie avait envie de rire la bouche cachée sous sa main. Et elle l'aurait laissé faire si la situation n'avait pas été aussi grave ! D'un autre côté, elle avait envie de lui laisser profiter de sourire un peu avant que ce dernier ne disparaisse de son visage, la pauvre enfant. Ces histoires d'amour étaient si compliqué ! Le plus étrange était vraiment ces manières de faire des gens qui passaient de conquêtes en conquêtes comme s'ils n'avaient pas de cœur. Et si même la Jorkins était étonné de cela alors qu'elle n'avait que peu d'empathie, c'est qu'il y avait de quoi. Poudlard, dite aussi Ecole de l'Amour, regorgeait de petites amourettes croustillantes pour le plus grand malheur des éternels célibataires ne trouvant pas potion à leur chaudron.

La réaction ne se fit pas attendre dès que les mots sortirent de son orifice buccale. Bon, elle aurait pu y mettre les formes c'est vrai mais à quoi bon ? Le résultat était le même. Elle n'allait quand même pas la prendre dans ses bras, si ? Était-ce une obligation ? Ou ne pas le faire la transformerait en pire amie du monde ? Bon après tout, elle n'avait encore rien dit, ça attendrait le drame. Comme on disait aux grands maux les grands remèdes. Et puis, elle-même ne supportait pas les gens qui tournaient autour du pot durant des siècles, elle n'allait pas infliger ça, encore moins à sa grande copine ! Justement, une idée digne de la plus grande fourberie de Bertha Jorkins germa dans son esprit. Et pendant qu'Hestia réfléchissait sûrement intérieurement au sens de la vie, la Gryffondor se débattait avec son soi personnel quant à la manière d'aborder l'amour de Kalia envers son ex petit copain. Oh et puis après tout, passer par le mal pour mieux appréhender la chose, quoi de mieux ? C'était une stratégie comme une autre. "Je suis amoureuse de Saul." Voilà, c'était fait, c'était dit.

Laissant planer la phrase dans les airs, Bertha se sentit en fait plutôt bête. Si son idée paraissait plausible dans sa tête, la matérialiser lui donnait un goût particulièrement amer. C'était stupide de tourmenter autant quelqu'un pour lui faire avaler une pilule et Hestia serait peut-être furieuse que son esprit ait été aussi maltraitée. "Non je plaisante c'est pas moi." Elle eut bien envie de rajouter "Ah. Ah. Ah, je t'ai bien eue !" mais elle n'était plus vraiment à l'aise pour en faire des caisses. "C'est Kalia." Elle avait enchaîné très rapidement pour ne pas laisser sa meilleure copine le temps d'imaginer des choses. Amoureuse c'était un bien grand mot non ? En tout cas efficace ! et si leur cadette n'avait pas exprimé clairement ce qu'il en était de ses sentiments envers Saul, Bertha n'avait pas eu besoin de dessin pour comprendre que ça ne plairait forcément pas à leur amie commune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 167
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Faut que je te dise un truc, tu vas pas être contente | Hestia TERMINÉ Mar 28 Nov - 21:58

Hestia attendait presque impatiemment que sa meilleure amie lui dise ce qu'il se passait ! Elle sentait déjà un nœud se former dans son estomac. C'était dingue comme un simple prénom pouvait mettre dans un état second. Quand Bertha ouvrit enfin la bouche, les mots qui en sortirent n'arrivèrent pas immédiatement à l'esprit de la Poufsouffle. Quelque chose avait ralenti leur arrivée à ses oreilles. Peut-être une sorte d'autoprotection de l'inconscient. Enfin, quoi que ce soit, ce n'était pas très efficace, car l'idée fut tout de même transmise. Et bien, même. Je suis amoureuse de Saul. Les paroles de sa meilleure amie résonnèrent un nombre incalculable de fois dans son esprit. Bertha attendait d'ailleurs peut-être une réaction ? Mais, elle ne venait pas. Hestia était incapable de répondre quoi que ce soit, elle ne pouvait même pas réfléchir, en fait. Cela semblait si étrange. Les informations ne passaient plus. Je suis amoureuse de Saul. Non, décidément, ça ne voulait pas. Dans son état normal, Hestia aurait sûrement questionné sa meilleure amie : depuis quand ? Comment ? Pourquoi ? Et lui aurait tiré les vers du nez, coûte que coûte. Mais là, elle ne faisait rien, ne disait rien, ne pensait rien. Elle était comme figée.
La formule magique qui la défigea ? Les mots de Bertha Jorkins "Non je plaisante c'est pas moi." Hestia cligna des yeux pendant un court moment avant de reprendre vie. Le soulagement se répandit rapidement dans son corps. Quelle idiote ! Sa meilleure amie ne lui aurait jamais fait ça, puis de toute façon elle avait Peter. Enfin, "avait" été peut-être un mot trop fort pour le moment ! Bien que ça viendrait un jour ou l'autre... Elle aurait bien laissé échapper un gros "ouuuuuuuf", mais elle n'en eut pas le temps, car Bertha révéla alors enfin le scoop pour lequel elle attendait sa meilleure amie depuis un long moment. "C'est Kalia." Kalia ? La jeune Kalia Lumpik, de Gryffondor ? Celle qu'Hestia avait pris sous son aile ? Elle savait qu'elle et Saul étaient amis, mais de là à imaginer une telle possibilité... Hestia se souvenait parfaitement avoir parlé à la jeune rouge de sa peine de cœur, de l'amour qu'elle avait ressentit Saul, de la douleur qu'elle avait éprouvé... Oui, Kalia Lumpik était au courant de tout ça. Pire même, elle avait compatis à la douleur de son aînée. "Kalia, la petite Kalia ?" Elle n'arrivait pas à y croire. Elle avait besoin d'entendre clairement que c'était bien cette Kalia. Non pas qu'il y en avait plus d'une, mais c'était un blocage psychologique, visiblement. "Comment l'as-tu su ? Ce sont des bruits de couloir, ou est-ce avéré ?" ne put s'empêcher d'interroger Hestia. Elle avait besoin de savoir, de TOUT savoir. Ça la touchait de trop près.
"Donc... Donc Kalia et Saul...?" Les mots avaient du mal à sortir. C'était tellement bizarre de les prononcer, Hestia ne pensait pas avoir à le faire un jour. Une de ses amies, et son ex petit ami ? Non, ça ne se pouvait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 199
| AVATARS / CRÉDITS : maia mitchell
| SANG : PUR


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : ballon de baudruche
| PATRONUS : otarie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Faut que je te dise un truc, tu vas pas être contente | Hestia TERMINÉ Ven 1 Déc - 15:45

C'est qu'avec une autre personne, elle se serait sûrement bidonné. Mais là, c'était Hestia. Et elle ne voulait pas lui briser le cœur. Justement, sa technique devait être telle qu'elle allait nettement moins souffrir que si elle avait balancé la chose de but en blanc. Minimiser la situation, voilà ce que Bertha voulait faire. D'un côté, c'était tellement peu crédible, si Hestia ne voyait pas le leurre c'est qu'elle ne la connaissait pas bien. Saul n'était pas son genre, du tout. Elle préférait les petits blondinets un peu rondouillet et horriblement maladroit. Peter Pettigrow pour ne citer personne.

"Oui Kalia, enfin Lumpik si tu préfères." Elle n'avait pas connaissance qu'il y ait d'autres filles de ce nom-là. A moins que ce ne soit une termite et encore, Bertha était plutôt attentive à ce genre de détails. Mais si le dire à haute voix lui faisait en prendre conscience, d'accord. "J'aime pas enfoncer les gens maaaaaais..." Elle appuya bien ses paroles pour ne pas laisser l'opportunité à Hestia de la contredire. C'était presque vrai, en plus. Sauf s'il s'agissait de Marlène. Ou d'Amelia. En revanche, elle était sûrement une amie sacrément indigne auprès de Kalia, balancer comme ça ce qu'elle lui avait confié de confidente à confidente c'était nul. Mais malheureusement, il fallait trancher et le choix était était vite fait. Elle s'enfonçait dans sa méchanceté puisque c'était elle et personne d'autre qui lui avait fortement conseillé d'en parler à Hestia mais ne lui en avait pas laissé le temps. "Elle m'a dit qu'elle viendrait te voir, on est d'accord moi je t'ai rien dit ?". Elle ne craignait pas du tout la colère de Kalia, s'il fallait que ça crie, ça crierait mais elle avait tout de même penser que prévenir Hestia était la meilleure des solutions. Si cette dernière avait été au courant d'une chose pareille la concernant sans rien lui dire, elle aurait fait la tronche pendant des jours. Ainsi, sa conscience était libérée. "Je pensais juste que tu voulais le savoir avant que ça ne s'ébruite." Elle faisait peut-être référence à elle, oui. Pas qu'elle ne puisse se retenir, si c'était Hestia elle pouvait faire un effort mais Kalia et elle avaient discutés dans la salle commune sans forcément baisser le ton. Même quand on ne voulait pas, on pouvait être témoin de choses, en discuter par curiosité et l'engrenage de la rumeur était lancé. C'était une question de bienveillance, oui de la pure bienveillance. "Ca va ?" Prise d'un élan de culpabilité, Bertha ne put s'empêcher de la questionner. C'est qu'elle était nulle cette phrase, bien sûr que non ça n'allait pas. Elle ne sut que faire, Merlin pourquoi n'avait-elle pas été doté d'un don pour le réconfort ? Elle s'approcha d'Hestia sans savoir si elle devait la serrer dans ses bras ou lui poser une main sur l'épaule. Au lieu de ça, elle resta à regarder la Poufsouffle lui laissant l'entière responsabilité d'un contact physique. C’est qu’en ce moment la pauvre Bertha avait pas mal de décisions à prendre et jugeait qu’elle n’était pas maîtresse de celle-ci.


Dernière édition par Bertha Jorkins le Dim 3 Déc - 20:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 167
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Faut que je te dise un truc, tu vas pas être contente | Hestia TERMINÉ Dim 3 Déc - 15:38

Il y avait beaucoup trop d'informations au goût d'Hestia. Kalia Lumpik, son ami, était amoureuse de Saul, son ex. Et elle avait préféré d'abord en parler avec Bertha, la commère de service, qu'à Hestia directement. Mais qu'avait-elle dans la tête ? Bien-sûr que Bertha allait venir le dire à sa meilleure amie, c'était pourtant évident ! Alors pourquoi dire qu'elle irait elle-même en parler à la Poufsouffle ? Etait-ce pour se donner bonne conscience ? Parce que ça n'arrangerait absolument rien, au contraire même. "Bien sûr, tu ne m'as rien dit..." murmura Hestia, plongée dans ses pensées. "Je pensais juste que tu voulais le savoir avant que ça ne s'ébruite." En effet, c'était la bonne solution. Non pas qu'elle voulait être une des premières au courant, après tout ça ne changeait pas grand chose, mais si Hestia avait su que son amie était au courant et ne lui avait rien dit, cela lui aurait fait mal... "Tu as bien fait, merci."
Après tout, heureusement que Bertha était là. Si la jeune jaune avait appris cela de quelqu'un d'autre, au beau milieu d'un couloir, ou ailleurs, elle aurait peut-être mal réagit... Là, au moins, elle pouvait se réparer mentalement à ce qui allait se passer. Mais... Qu'est-ce qui allait se passer, en fait ? Kalia et Saul allaient-ils sortir ensemble ? Non pas qu'Hestia serait jalouse, elle n'avait plus de sentiments pour Saul, mais voir une des ses amies avec celui qui lui avait fait tant de mal... Elle devait se reprendre ! Si ses amis étaient heureux ensemble, alors elle n'avait rien à dire ! Mais c'était plus fort qu'elle, quelque chose la chiffonnait...
"Ca va ?" demanda alors Bertha. Que répondre à ça ? Hestia était incapable de savoir comment elle se sentait en ce moment même. C'était beaucoup trop étrange et inattendu pour mettre une impression claire sur ce qu'elle ressentait. "Eh bien... Je ne sais pas vraiment comme réagir... Je n'aime plus Saul,
enfin plus comme ça, donc je ne devrai pas y voir d’inconvénients ! Sauf que... Je ne sais pas, ça me dérange... Enfin, ça reste Saul ! Et Kalia est mon amie...
" avoua-t-elle presque timidement. Hestia avait remarqué que son amie Gryffondor s'était rapprochée d'elle, ce qu'elle trouva quelque peu étrange, car elle n'était pas vraiment du genre à apprécier les contacts physiques... Pourtant, à cet instant, Hestia avait besoin d'une étreinte, même rapide. Alors elle prit on amie dans ses bras, un très court instant, juste le temps de lui murmurer "Merci de me l'avoir dit", et elle s'éloigna d'elle. Elle ne voulait pas la mettre dans l'embarras, et ce court instant lui faisait déjà du bien, alors pas besoin de plus.
Le problème n'était pas réglé pour autant : Kalia allait venir lui parler. Et Hestia ne savait pas du tout comment elle allait réagir face à elle. Pouvait-elle demander à Bertha d'être là quand cela se produira ? Elle aura surement besoin d'un appui, de quelqu'un pour temporiser, et Bertha pouvait être cette personne. Mais cela se faisait-il, de demander une chose pareille ? Elle se risqua quand même à demander : "Dis... Tu voudras bien être là..?
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 199
| AVATARS / CRÉDITS : maia mitchell
| SANG : PUR


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : ballon de baudruche
| PATRONUS : otarie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Faut que je te dise un truc, tu vas pas être contente | Hestia TERMINÉ Mar 5 Déc - 18:09

Est-ce que c'était du soulagement ? Bertha ne sut le dire. En tout cas, elle était bien contente qu'Hestia fasse comme si de rien n'était lorsqu'elle aurait sa discussion avec Kalia. Elle se demandait d'ailleurs si cette dernière se doutait qu'elle avait foncé une fois l'information apprise pour vite mettre sa meilleure copine au courant. Le contraire serait quand même mal la connaître, c'était dans son sang, dans ses veines et presque peu excessif de dire qu'elle ne pouvait pas se passer des ragots. Bertha sourit gênée d'être l'auteure de la peine de la jaune bien qu'après tout elle n'ait fait que son devoir de meilleure copine et cela même si elle devait décevoir Kalia. Sorry not sorry.

Elle resta un peu à l'écart, mais pas trop, un peu en retrait, mais pas trop, elle ne savait plus où se placer et c'était rare pour Bertha d'être aussi mal à l'aise. Pourtant elle connaissait Hestia depuis ses premiers jours ici et avait appris à appréhender ses réactions mais là ! Elle n'avait jamais eu à lui faire une annonce aussi terrible, d'habitude c'était plutôt à base de mauvaises notes ou de légumes au repas alors qu'elles avaient imaginé manger un bon gros poulet bien cuit. C'était à cause de ce genre de déception qu'elle voulait voir son amie triste, pas pour un garçon trop aveugle pour voir ce qu'il ratait ou pour une amie trop mufle pour garder pour elle des sentiments interdits jusqu'à ce qu'ils disparaissent. Surtout que Saul était compliqué. Mais après tout, l'amour ne se contrôlait pas, elle en était la preuve humaine avec son attirance pour Peter qui avait laissé une bonne partie du château sur les fesses, elle y comprit.

"Ah non mais moi jamais de la vie je pourrai accepter quelque chose comme ça, enfin je veux dire c'est les amies avant les... c'est quoi déjà le dicton ? Jamais avant..." Elle cherchait, elle cherchait mais sans succès, tout lui restait sur le bout de la langue. "Bref, t'as compris l'idée." Elle voulait montrer à Hestia qu'elle n'était pas folle d'être peiné ou dérangé de la situation."C'est la règle numéro 1 de l'amitié ça, jamais les exs des copines ! Même si ça a duré qu'une semaine, un jour, une minute." Bertha prenait la chose trop à coeur, après tout ce n'était pas ses histoires, est-ce qu'elle devait se mouiller là-dedans ? "Après j'insiste, je veux enfoncer personne moi." Comme si ce n'était pas déjà fait.

Elles s'étreignirent un instant ce qui suffisait à Bertha mais après tout, elle était prête à faire un effort si Hestia le voulait mais comme elle n'insista pas, la rouge conserva ses efforts pour une autre occasion. "Tu me demandes si je veux être là ? A moi ?" Elle rigola une seconde, quelle question ! En dehors du fait qu'elle soit la miss Potins de Poudlard, elle ne raterait pas les rares fois où Hestia pouvait éventuellement se mettre en colère, depuis le temps qu'elle attendait ça ! "Tu me dis, je rapplique, i-l-l-i-c-o !" Elle ne savait pas encore que la conversation aurait lieu dès le lendemain et qu'elle serait aux premières loges même si Hestia ne lui avait pas demandé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 167
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Faut que je te dise un truc, tu vas pas être contente | Hestia TERMINÉ Mer 6 Déc - 22:34

"Après j'insiste, je veux enfoncer personne moi." dit Bertha, ce qui déclencha un sourire non prévu de la part d'Hestia. Que sa meilleure amie, qu'elle connaissait quand même plutôt assez bien, dise ça lui donnait envie de rire. Bertha n'avait pas un mauvais fond, c'était vrai, mais elle prenait tout de même un malin plaisir à ébruiter des rumeurs, à fouiner pour trouver des informations, à enquêter, allant même jusqu'à casser du sucre sur le dos de ses ennemis. Mais à part ça, non elle ne voulait enfoncer personne. "Oui oui, bien sûr..." murmura Hestia en tentant tant bien que mal de dissimuler le petit sourire qui pointait le bout de son nez. Mais le moment était bien trop sérieux et assez dramatique pour que la jeune Poufsouffle s'accorde un sourire.
"Tu me demandes si je veux être là ? A moi ?". Le doux rire de Bertha finit de détendre Hestia. Elle avait été bête de poser la question. Premièrement, Jorkins était la commère de service et s'invitait régulièrement dans les disputes des autres afin d'être aux premières loges et d'avoir des choses croustillantes à raconter, alors si elle était conviée de la part d'un des deux partis, évidemment qu'elle ne louperait pas une occasion pareille ! Et, deuxièmement, c'était sa meilleure amie, et Hestia savait pertinemment que Bertha était du genre fidèle, elle ne laissait jamais tomber ses amies. "Tu me dis, je rapplique, i-l-l-i-c-o !" Hestia la regarda un instant sans rien dire. Elle avait des amies merveilleuses, enfin pour la plupart, et cela la rendait presque joyeuse. Elle savait sur qui compter, même dans ce moment compliqué elle avait des alliés. Ce n'était pas une guerre, enfin ça ne le deviendra pas avec Kalia, mais même, cela lui faisait chaud au cœur de comprendre que Bertha ne la laisserait pas tomber comme ça. Même si une autre de ses amies lui avait confié quelque chose et qu'elle était tiraillée entre le fait d'être fidèle à sa réputation de commère ou sauvegarder les sentiments d'Hestia, elle avait choisit la deuxième solution, et cela rendait Hestia plus qu'heureuse. "Je compte sur toi alors" murmura-t-elle.
Hestia secoua ensuite légèrement la tête et prit une grande inspiration. Il fallait qu'elle se calme. Kalia n'était pas encore venue lui parler, alors elle n'était pas censée être au courant, et peut-on se prendre la tête à propos de quelque chose qu'on ne sait pas ? Non. Alors autant mettre ça de côté pour le moment. "Arrêtons de parler de ça, tu veux bien ? Tu m'as redonné le sourire là, alors autant que ça continue, non ? Ca te dit d'aller dans la salle de repos déguster une bonne boisson chaude ?" D'un air entendu, les deux jeunes filles quittèrent le couloir devant la porte des Poufsouffle et allèrent passer un bon moment au coin du feu, parlant de tout et de rien, de l'odeur de vinaigre que continuer de porter Bertha sur elle, de Peter, de leurs achats de Noël, de leurs amies mais surtout pas de Kalia ou de Saul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faut que je te dise un truc, tu vas pas être contente | Hestia TERMINÉ

Revenir en haut Aller en bas

Faut que je te dise un truc, tu vas pas être contente | Hestia TERMINÉ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Luke et Kol : Faut que je t'avoue un truc
» Un truc qui fait peur...
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Il ne faut pas boire de sang.
» Un truc pour la santé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Les sous-sol :: Les couloirs des cachots-