Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Des questions dans le vent [flashback] [pv Hestia Jones]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 39
| AVATARS / CRÉDITS : Chris Evans
| SANG : Sang-Pur. Ouais, ça se voit pas du tout


MessageSujet: Des questions dans le vent [flashback] [pv Hestia Jones] Dim 3 Déc - 17:59

Hestia Jones & Embla LoiksonDes questions dans le vent
Pluie diluvienne

Journée de marde. Oui, tu es vulgaire, tu oses l’être et tu passes toute ta matinée à te lâcher verbalement, poussant jurons sur jurons, t’envolant vers les cieux éthérés de la vulgarité. Oui, monsieur ! Tu sais être inventif quand il le faut. Notamment, pour te calmer les nerfs. Tout a si mal commencé. Déjà le réveil. Genre tu roules et tu tombes sur le plancher. Ca commence bien. Ensuite, pas réveillé et ta cloison nasale douloureuse, tu te cognes le petit orteil contre le coin d’un meuble qui traînait par là. Forcément, tu sautilles à cloche pied à cause de la douleur et parce que tu veux pas perdre l’équilibre, mais c’est sans compter sur ton Golden Retriever qui, tout content de te voir debout, vient se mêler dans tes pattes pour réclamer ton attention et, accessoirement, des croquettes. La suite des événements est plus qu’une évident, tu te ramasses dans une position improbable et tu as vaguement conscience que ce maudit clébard couine de douleur. Tu gueules, jures et tu es complètement dépité quand les trois autres canidés rappliquent vers toi pour te lécher le visage. Comme lot de consolation, tu as connu mieux, mais que peux-tu y faire. Tu n’as même pas la force de repousser, d’engueuler et de punir ton idiot de Golden alors qu’il vient te demander de le consoler. Après tout, il a eu mal, lui aussi. Toute cette journée n’est qu’un enchaînement de malchance qui ronge doucement tes nerfs. Le chaton, attiré par l’odeur du lait, s’est mis en tête de jouer les cascadeurs et de grimper sur tes jambes – nues, sinon c’est pas drôle – avec ses pétards de griffes bien pointues. Le corbac doit être également mal luné parce que durant tout le temps où tu lui administré les soins, il n’a pas arrêté de te piger les doigts. Ca fait mal, bordel !!

Ton humeur déjà bien entamée, rien ne va en s’arrangeant avec la pluie que tu te tapes dès la sortie de ta maison et le vent violet fait retourner ton parapluie et le casse ; autant dire que toi et ton bonnet êtes rapidement trempé. Lorsque tu arrives sur ton lieu de travail, c’est pour trouver un patron aussi bien luné que toi. Il te gueule dessus comme quoi tu es en retard et, lorsque tu lui demandes un Tempus pour confirmer ses dires, vous vous rendez compte que tu es, en fait, en avance ; forcément, après avoir couru sous cette pluie torrentielle. Il grogne, cherchant une nouvelle excuse pour t’engueuler et ne pas perdre la face. Du coup, il se rabat  sur le fait que tu es complètement trempé et que tu fous de la flotte partout. Tu regardes fixement l’extérieur d’un air entendu et la pluie qui semble ne pas vouloir se calmer. Tu reportes ton attention sur ton employeur qui semble avoir saisi où tu veux silencieusement en venir, notamment lorsqu’il remarque ton défunt parapluie. C’est donc sans doute pour cela qu’il n’en rajoute pas une couche et qu’il t’annonce que tu vas devoir remplir de la paperasse en attendant que le déluge se calme ou cesse. Car, vu l’état actuel du sol et du temps, ce n’est même pas la peine d’envisager un quelconque trou à creuser, une tombe à créer.

Pupuce est choquée. Elle qui a partagée silencieusement ton malheur depuis le début de la matinée, soutien invisible, pas chiante et discrète ; voilà qu'on annonce qu'elle ne sera d'aucune utilité aujourd'hui. L'annonce est dure, violente et même toi, tu ne t'attendais pas à ça. T'as envie de dire que tu as été embauché seulement pour creuser des trous, enterrer les morts qui t'auront sûrement ri au nez. Pas pour remplir, trier, ranger des papiers dont tu t'en fiches comme de ta toute première paire de chaussette dont tu n'as même pas souvenance. Tu grognes, mais son regard en dit long sur son humeur - égal au tien -. Tu n'es pas à l'abri d'un renvoi immédiat et c'est ce qui fait fermer ton clapet et calé ta douce amie contre un mur. Tu pourrais presque l'entendre pleurer à l'abandon ainsi qu'à la trahison... si ce n'était pas une pelle. C'est donc comme ça que tu te retrouves là, le postérieur posé sur une chaise, à trier manuellement de la maudite paperasse. Ah bah oui ! T'es un Cracmol ! Tu peux pas ranger magiquement.

La bonne blague...


dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ringo-netsuai.skyrock.com
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 350
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen - Bazzart
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Des questions dans le vent [flashback] [pv Hestia Jones] Dim 3 Déc - 23:17

Enfin, Hestia avait l'occasion de se rendre à Pré-au-Lard. Elle attendait ce moment depuis quelques temps déjà. Après tout, elle avait quelque chose à y faire, quelque chose d'important pour elle.
Les choses étaient compliquées dans sa vie, en ce moment. Son petit frère continuait à faire des allers-retours à l'hôpital des moldus, son père était à l'autre bout du monde en train de faire des fouilles, et sa mère devait jongler entre son travail, la maison, son frère... Autant dire qu'elle n'était surement pas au mieux de sa forme, et que l’inquiétude qu'elle ressentait à propos de l'état de santé de son fils l'épuisait mentalement. Et, pire encore, une idée lancinante revenait sans cesse à l'esprit d'Hestia. C'est d'ailleurs à cause de cette idée que la jeune fille de quatorze ans devait se rendre à Pré-au-Lard, pour éclaircir des choses.
Elle n'avait demandé à personne de l'accompagner, même pas Bertha, et elle avait fait comme si elle ne s'y rendait pas, pour que personne ne lui demande de venir avec. Elle avait quelqu'un à voir. Un certain Loikson, le fossoyeur du cimetière. Elle avait entendu parler de lui près de la taverne, par des adultes qui en sortaient. C'était un cracmol, mais un sang-pur tout de même, ce qui impressionnait un peu la jeune fille. Elle ne savait pas comment elle allait l'aborder. Elle avait tellement de chose à lui demander, des choses dont elle ne pouvait pas parler à ses parents, déjà bien trop inquiets... Alors elle avait besoin d'aller voir un inconnu, ne sachant même pas s'il allait accepter de répondre à ses interrogations. Après tout, il ne connaissait pas Hestia, pourquoi voudrait-il donc bien l'aider ? Tant pis, il fallait tenter quand même ! Hestia en avait besoin.
Il pleuvait à torrent. Hestia courrait sous la pluie. Elle dépassa rapidement les quelques commerces dans lesquels elle se rendait généralement pour aller vers un endroit où elle n'était encore jamais allée. Elle ne vit personne dans le cimetière, alors elle entra dans le petit bâtiment qui se trouvait à côté, les pompes funèbres. Jamais elle n'aurait pensé mettre les pieds dans ce genre d'endroit si elle n'y avait pas été obligée par un décès, mais elle était bien là.
Elle était trempée jusqu'aux os car elle avait oublié de faire un sortilège de parapluie tant elle était stressée. Elle referma la porte derrière elle et appela d'une petite voix "Monsieur Loikson ?" Elle était mal assurée et intimidée.
Elle remarqua un grand bonhomme derrière un bureau qui semblait petit à côté de sa carrure. Il avait un visage que la jeune fille trouva doux, même s'il ne semblait pas être de bonne humeur, ce qui le na rassura pas beaucoup. Quand ses yeux se levèrent vers elle, elle se recroquevilla sur elle-même. Il était impressionnant, il fallait l'avouer, son regard était perçant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 39
| AVATARS / CRÉDITS : Chris Evans
| SANG : Sang-Pur. Ouais, ça se voit pas du tout


MessageSujet: Re: Des questions dans le vent [flashback] [pv Hestia Jones] Jeu 21 Déc - 18:44





« Commencer par la douceur...  »


Tu es affalé sur ton siège, derrière ce bureau que tu apprends doucement à exécrer. Tu es un homme d'action. Un gars qui bouge dès qu'il le peut, pour tout et n'importe quoi, qui tient une arme, une pelle. Un type qui passe une minute inactif, sauf quand il a besoin de souffler un peu, de faire le point. Tu n'es pas un saleté de gratte-papier. Trier de la papelard, cela ne fait normalement pas partie de tes fonctions. Toi, à la base, t'es là pour creuser des trous, foutre une boîte en bois si pied sous terre et recouvrir ensuite cette dernière de cette terre que tu as retiré. La stèle, c'est toi qui te charge aussi de l'installer. T'es plutôt perfectionniste dans ton travail et tu n'aimes pas qu'on mange ton boulot parce que, voilà, t'es un Cracmol, tu sais pas te débrouiller tout seul. Trolls de sorcier. Ils sont même pas capable de comprendre qu'un Cracmol est, par définition, bien plus débrouillard qu'un sorcier. Pourquoi donc ? Eh bien parce qu'ils doivent apprendre à vivre sans magie, combler cette incapacité par n'importe quel moyen, usant d'objets Moldu ou non. Les autres, mettez leur dans la main un ticket de métro,une télécommande ou un combiné de téléphone et ils réagissent comme s'ils tenaient entre leurs mains une invention tout bonnement démoniaque qui vient de les insulter eux et toute leur famille. Et ce sont les Cracmols qui sont des incapables. Qu'on te le répète une nouvelle fois que tu t'esclaffes, ça te fera les Veracrasses, tiens.

— Monsieur Loikson ?

Le ton employé est timide, gêné et suffit amplement à te casser les pieds. En plus de ton employeur, il faut quelqu'un viennent te casser les Bavboules alors qu'il flotte comme pas permis. Ce n'est pas assez confortable au Trois Balais pour qu'on vienne te déranger. La jeune fille en face de toi est trempée de la tête aux pieds et semble vouloir se recroqueviller sur elle-même alors que tu dardes ton regard agacé sur sa personne. Elle est jeune, peut-être encore une élève étudiant à coup sûr à Hogwarts, mais tu ne veux pas t'avancer sur ce sujet. Certaines personnes sont capable de faire beaucoup plus jeune que leur âge véritable. Mais tu t'en fiches de cet état de fait et décide de jour la carte du " je suis un adulte, t'es qu'une ado ; écrase".

Non.
C'est clairement pas le moment de venir te chercher des Noises.

— Ouais, c'est moi. Tu es qui et tu me veux quoi ?

Familiarité. Tutoiement. Tout pour continuer à mettre mal à l'aise la pauvre soupière débordant de flotte plantée devant la porte. Tu soupires. C'est vraiment pas ta journée. Tu lui donnes de ne pas bouger d'un poil, que tu reviens tout de suite, et tu te lèves. La porte du personnel ne se referme pas derrière toi, mais ce n'est pas comme si tu allais mettre des plombs à revenir. Tu sais déjà ce que tu cherches et où le trouver. Tu prévois tout et tu as plus que bien fait étant donné que tu reviens et n'hésite pas à lui balancer à la figure la grande serviette que tu es allé lui cherché pour qu'elle se sèche un minimum avant d'attraper la mort. Qu'à cela ne tienne, tu n'es pas censé savoir si l'inconnue connais un quelconque sort de séchage ou non. Au moins, tu auras fait ton bon geste de la journée.





dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ringo-netsuai.skyrock.com
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 350
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen - Bazzart
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Des questions dans le vent [flashback] [pv Hestia Jones] Ven 22 Déc - 15:46

Les yeux de l'homme semblait lancer des sorts à Hestia tant il semblait agacé par sa présence. Peut-être était-ce le mauvais moment ? Peut-être aurait-elle dû lui demander de prendre un rendez-vous avant d'arriver à l'improviste ? La jeune fille frêle se ratatina un peu plus. Elle n'avait plus qu'une envie, remonter le temps et ne pas vivre ce moment assez déroutant et gênant. "Ouais, c'est moi. Tu es qui et tu me veux quoi ?" demanda-t-il. Hestia ouvrit la bouche, mais aucun son n'en sortit. Elle était beaucoup trop impressionnée par l'homme, qui se dirigeait maintenant vers le fond de la boutique. Elle regarda la porte de sortie et hésita à disparaître de la même manière qu'elle était venue : rapidement ! Il lui aurait suffit de passer cette porte et de courir, encore et encore, jusqu'à Poudlard, sans se retourner. Et surtout ne jamais revenir. Jamais. Mais il revient vite, comme il l'avait promis, et lui balança une serviette en plein visage. De toute façon c'était une mauvaise idée. S'enfuir était stupide. Ils se seraient croisées un jour au l'autre à Pré-au-Lard alors bon... Étonnée qu'il soit allé chercher une serviette pour elle, ce qui était presque un geste protecteur, et ce qui ne collait pas du tout avec son regard, Hestia chuchota un petit "Merci" presque inaudible. Elle songea pendant un instant à utiliser un sort de séchage, mais Monsieur Loikson s'était levé pour aller chercher cette serviette, il avait prit le temps de penser à ça, alors elle décida de l'utiliser, ce qui ne changeait pas de d'habitude finalement. Elle se sécha alors méticuleusement afin de gagner du temps pour trouver les mots qu'elle prononcerait lorsqu'elle se retrouverait de nouveau face à Monsieur Loikson.
Lorsqu'elle fut entièrement sèche, elle prit une grande inspiration avant de lever les yeux vers le fossoyeur qui était retourné s'asseoir derrière son minuscule bureau.
"Je..." commença-t-elle. Non, elle ne devait pas commencer à bégayer. Elle devait se reprendre, et parler de manière assurée, sinon il ne la prendrait jamais au sérieux. Elle se racla la gorge et reprit "Je suis Hestia Jones, en troisième année à Poudlard. J'ai entendu parler de vous à Pré-au-Lard, et j'aimerai vous poser quelques questions, si ça ne vous gêne pas, bien-sûr...". Devait-elle d'entrée lui dire que c'était en sa qualité de Cracmol qu'elle avait besoin de lui ? Ou cela allait-il le braquer immédiatement ? Elle hésita et préféra mettre de côté ce détail pour l'instant, il arriverait bien assez vite sur le tapis volant. "Je vous dérange, peut-être... Ou pas ?" osa-t-elle dire en espérant qu'il répondrait que bien sûr que non elle ne le dérangeait pas, qu'il serait enchanté de l'aider et qu'en plus il gardait un gros paquet de chocogrenouilles pour ce genre d'occasion ! Evidemment, cela ne se passerait surement pas comme cela, elle le savait bien, mais l'espoir fait vivre, disait-on ! Alors elle croisa les doigts, bien cachés dans son dos, et attendit qu'il réponde, en priant pour que cela ne soit pas virulent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 39
| AVATARS / CRÉDITS : Chris Evans
| SANG : Sang-Pur. Ouais, ça se voit pas du tout


MessageSujet: Re: Des questions dans le vent [flashback] [pv Hestia Jones] Sam 6 Jan - 12:51





« Puiser le courage dans le thé chaud  »


Merci.

Cette formule de politesse est chuchotée et même si tu l'entends, tu n'y réagis pas. Tu n'as aucune envie de saloper le plancher, ton patron serait tout à fait capable de sortir que c'est de ta faute. Enfin bref, tu préfères ne plus songer à ton employeur si tu ne veux pas t'agacer un peu plus et passer tes nerfs sur la jeune fille. Cette dernière utilise ta serviette que tu lui as "gentiment" prêter afin qu'elle se sèche et ne tombe pas malade. En attendant, tu es retourné derrière le bureau dans lequel on t'a collé pour la journée. Activité palpitante qui a le don de te transformer en pelote de nerf. Pourtant cela a l'air d'échapper à la donzelle qui semble prendre son courage à deux pour placer un "Je..." hésitant avant de se reprendre, se racler la gorge et recommencer.

Je suis Hestia Jones, en troisième année à Poudlard. J'ai entendu parler de vous à Pré-au-Lard, et j'aimerai vous poser quelques questions, si ça ne vous gêne pas, bien-sûr...

Troisième année. Treize ans, donc. Ah oui, c'est vrai. C'est à partir de la troisième année que les élèves ont droit à des sorties à Pré-au-Lard. Pas étonnant, donc. Enfin, si. C'est déjà étonnant qu'elle ait entendu parler de toi, un simple Cracmol.

Je vous dérange, peut-être... Ou pas ?
Ca dépend de ce que tu me veux, fillette.

Oui, fillette. Carrément, fillette. Tu ne connais pas la raison de sa venue, juste que tu es concernée et qu'il n'y a pas intérêt que ce soit pour te poser mille et une questions sur la vie de Cracmol, ses avantages et ses inconvénients, etc. Tu es plutôt d'humeur à renvoyer paître n'importe quel importun insupportable et désireux de t'interroger sur ta vie personnelle. Calme. Calme. La gamine n'a pas encore dit ce qu'elle te voulait et semble sur le point de se carapater sous la pluie au moindre accès de colère venant de ta part. Une sorcière qui est impressionnée par un Cracmol... On aura tout vu.

Tu te lèves, lui tournant, une façon pour toi de lui laisser le temps de prendre son courage à deux mains et fourrage sur un meuble à ta droite. Versant un thé chaud dans une tasse qui a connu des jours meilleurs et se tourne vers Jones pour lui tendre la boisson. Non seulement ça va la revigorer, mais également lui permettre de puiser le courage dans la bouteille. La tasse, en l'occurrence.

Bon, vas-y, je t'écoute. Mais si c'est en rapport à ma condition, tu peux te barrer, fissa. Je suis pas une saloperie de bête de foire, compris ?

Non, mais c'est vrai, quoi. Entre l'autre Cracmolle qui est venu te chercher des Noises parce que tu oses travailler pour un sorcier et enterre des sorciers, ton patron qui a du mal a accepter que tu puisses avec le sens de la répartie et que tu peux ne pas apprécier la façon dont il te parle. Les clients qui te demandent stupidement si ce n'est pas trop fatiguant de creuser. Non... pensez-vous ! Sérieusement ? Et cette écolière qui entendu parler de toi dans le village — 'va falloir que tu as ailles voir la propriétaire des Trois Balais pour régler cette affaire — et qui souhaite te faire subir un interrogatoire espagnol. C'est où que tu signes pour retourner sur le front ? Franchement, même tes supérieurs militaires étaient moins agaçants.





dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ringo-netsuai.skyrock.com
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 350
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen - Bazzart
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Des questions dans le vent [flashback] [pv Hestia Jones] Mar 9 Jan - 22:57

Hestia a froid, elle est glacée, plus par le regard de l'homme que par ses vêtements trempés. Ce n'était pas une fille aventureuse, ni même courageuse, être là, en face de lui, représentait déjà un grand effort pour elle. Mais ce n'était pas pour elle qu'elle le faisait, c'était pour son petit frère, Will. Il allait avoir dix ans et aucun pouvoir ne s'était encore manifesté. Ses parents s'en fichaient bien, cela leur importait peu, mais Hestia... La jeune fille avait peur. Pas peur d'avoir un cracmol pour frère, mais peut de la façon dont les autres le traiteraient. Elle avait entendu tant d'histoire de Cracmol qui s'étaient fait brutalisés à cause de leur condition, ou même insultés... Elle désirait savoir ce qui pouvait se passer, afin d'être préparée, de savoir à l'avance comment réagir afin de protéger son frère de tout ça.
"Ca dépend de ce que tu me veux, fillette.". Aie. D'accord, d'accord, Hestia devait respirer. Profondément. Hors de question de s'enfuir, pourtant elle aurait bien aimé, elle jetait des regards vers la porte comme si elle calculait combien de temps elle mettrait pour sortir et courir. Mais elle s'était promis de ne pas céder. Elle devait réussir à obtenir des informations, pour William. Lorsque l'homme lui tourna le dos, elle ferma les yeux un instant, tentant de recouvrer son calme. Elle pouvait le faire, ce n'était pas si sorcier. Lorsqu'elle les rouvrit, il lui tendait une tasse de thé. Elle releva les yeux vers lui avec un grand sourire puis chuchota un "Merci" franc. Il était impressionnant, ce monsieur Loikson, mais il avait des attentions gentilles. La boisson chaude lui fit du bien, lui redonnant les forces qui lui manquait pour prendre la parole. Pourtant, ce fut lui qui rompit le silence en premier. "Bon, vas-y, je t'écoute. Mais si c'est en rapport à ma condition, tu peux te barrer, fissa. Je suis pas une saloperie de bête de foire, compris ?".
Les forces qu'elle venait de récupérer l'abandonnèrent et elle vacilla pendant une petite seconde. Le sort s'acharnait-elle sur elle ? Surement. La notion de bête de foire la choqua quelque peu. Jamais elle n'avait dit ou pensé ça. C'était même le contraire. En effet, Hestia considérait les Cracmol comme supérieurs par rapport a bien des sorciers. Ils savaient se débrouiller sans magie, ce que beaucoup de sorciers étaient incapables de faire, comme s'ils ne pouvaient plus vivre sans leur baguette ! Les Cracmols étaient des gens débrouillards et travailleurs, ils n'étaient pas traités à leur juste valeur pour Hestia.
La jeune fille compta jusqu'à trois, le temps de prendre son courage à deux mains, et se lança "Non, vous n'êtes pas une bête de foire, et ce n'est pas comme ça que je vous vois et vous considère. Je suis désolée, je vois bien que ça vous embête, mais j'ai besoin que vous me parliez de votre condition. C'est pour mon frère... Je ne veux pas vous poser des questions sur votre intimité, seulement sur le regard des gens sur vous. J'ai besoin de savoir à quoi je dois peut-être le préparer. J'ai entendu des histoires affreuses, des choses que des sorciers stupides ont fait à des Cracmols, et je ne veux pas que ça arrive à Wil..." murmura-t-elle, le regard presque suppliant. Elle n'était pas là pour juger Embla Loikson, elle avait besoin de son aide, et elle espérait qu'il accepterait d'être celui qui répondrait à ses questions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 39
| AVATARS / CRÉDITS : Chris Evans
| SANG : Sang-Pur. Ouais, ça se voit pas du tout


MessageSujet: Re: Des questions dans le vent [flashback] [pv Hestia Jones] Ven 19 Jan - 16:37

Hestia Jones & Embla Loikson679 mots
L'inquiétude d'une frangine

Bon, 'faut que tu calmes quand même un peu tes nerfs. Tu ne sais pas vraiment comment étant donné que tu as pris l'habitude de pelleter bien comme il faut lorsqu'il faut lorsque que chose t'énerve. Sauf qu'avec cette pluie, tu ne peux même pas songer à creuser ne serait-ce qu'un nid de poule alors pour évacuer, il va falloir que tu trouves autre chose. Le dessin. Ouais, c'est exactement ça. Tu aimes beaucoup dessiner. C'est un truc qui a toujours su te détendre et te faire sortir de cette réalité. Mais la gamine est toujours là et tu ne peux décemment pas l'ignorer, conscience professionnelle oblige. Bon, ben pas de dessin pour toi. Chienne de vie ! Mais bon, il faut quand même que tu te contrôles car la fillette ne semble pas du tout être à l'aise dans ses chaussettes avec ton comportement et ton ton rustre. 'Faut pas trop t'en demander, non plus. Ce n'est pas que tu n'aimes pas les mioches, hein. C'est juste que ce n'est pas le jour où tu n'es absolument pas prompte à la déconner. Par les chaussettes sales de Merlin... Et dire qu'il va falloir que tu fasses ta ronde nocturne sous cette pluie diluvienne. Bon, en tout cas, elle ne crache pas sur le thé que tu lui tends et t'offre même un remerciement sincère ainsi qu'un sourire qui disparaît aussitôt que tu as pris la parole, l'invitant à prendre la sienne. Question détente, c'est pas encore ça. Mais qu'elle dise pas que tu ne fais pas des efforts pour ne pas la renvoyer bouler, hein.

En tout cas, t'apprécies sa pure réaction de surprise alors que tu emploies le terme "bête de foire". Bien, au moins, tu es sûr de ne pas avoir affaire à une seconde petite peste où la nature et la pureté du sang prime sur tout autre chose. Bon, t'as aucune estime pour elle, mais elle ne part pas sur un mauvais départ.

Non, vous n'êtes pas une bête de foire, et ce n'est pas comme ça que je vous vois et vous considère. Je suis désolée, je vois bien que ça vous embête, mais j'ai besoin que vous me parliez de votre condition. C'est pour mon frère... Je ne veux pas vous poser des questions sur votre intimité, seulement sur le regard des gens sur vous. J'ai besoin de savoir à quoi je dois peut-être le préparer. J'ai entendu des histoires affreuses, des choses que des sorciers stupides ont fait à des Cracmols, et je ne veux pas que ça arrive à Wil...

Tu la regardes et l'écoutes patauger dans ses propres explications. Ainsi donc, elle vient bien pour ton problème de magie, mais ne te considère absolument pas comme inférieur à elle. Bien. Au moins, les choses sont claires. En tout cas, elle t'a tout l'air d'une grande sœur véritablement inquiète pour son petit frère et les futures brimades qu'il va très fortement rencontrer. Tu ne t'attendais certainement pas à ça et tu dois qu'il te faut quelques secondes de silence et de réflexion pour reprendre un sujet, verbe et complément pas trop moche pour commencer une phrase correct.

Tout va dépendre de qui il rencontre et de comment ton frangin va grandir. C'est sûr que si tout empeste en lui le Cracmol et qu'il montre qu'il en a honte, des gens vont sauté sur l'occasion pour l'humilier publiquement. Ils auront aucune pitié pour lui. Il va falloir qu'il apprendre très vite à se défendre que ce soit physiquement que verbalement. Retiens-bien ça ; les sorciers vont être insultant, parfois violent. Ton frère, lui, devra être plus intelligent. T'as saisi ?

Bon, tu ne peux pas vraiment être plus clair alors qu'on te demande pas de faire un effort et d'être plus précis. TEs grandes lignes sont très bien et ce que tu expliques n'est pas vraiment du vécu. Enfin, tu n'as pas connu sur du long terme, plutôt après ton retour à la vie Moldue, à la fin de ta vie militaire.

Par les slips de Merlin que cette vie peut te manquer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ringo-netsuai.skyrock.com
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 350
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen - Bazzart
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Des questions dans le vent [flashback] [pv Hestia Jones] Dim 21 Jan - 23:11

William Jones était encore jeune. Mais, dans la communauté magique, son âge commençait à devenir très important. En effet, le jeune garçon allait bientôt avoir dix ans, et c’était un cap important dans la vie d’un enfant né de parents magiciens. Dix ans était la limite d’âge pour voir ses pouvoirs apparaître, ou non, et d’aller à l’école de magie Poudlard. Mais Will n’avait encore aucun pouvoir, ce dont sa grand sœur, Hestia, était très inquiète. Avoir un cracmol comme frère ne la dérangeait pas le moins du monde, ce n’était pas ça le problème. Le souci était ce que les sorciers faisaient subit aux cracmols : des insultes, des coups, des humiliations, des crachats… Will ne résisterait pas à tout ça, Hestia en était persuadée. Il était trop fragile, trop innocent. De plus, la jeune Poufsouffle ne pourrait pas le protéger si elle était à l’école de magie. Pour pouvoir préparer son frère à l’éventualité d’être cracmol, mais surtout au fait d’être méprisé par nombre de sorciers, la jeune fille avait décidé de se rendre à Pré-au-Lard et de demander de l’aide au fossoyeur du village qui était un cracmol. L’homme était grand, musclé, viril, en bref, impressionnant, rendant la jeune fille encore plus timide qu’elle ne l’était déjà. Mais elle ne devait pas reculer, elle s’était promis de tout faire pour aider son petit frère adoré. Une fois arrivée devant l’homme, elle avait perdu tous ses moyens, mais avait tout de même réussi à lui demander ce qu’elle voulait. Et, comble du bonheur, malgré ses réticences, il lui avait répondu ! "Tout va dépendre de qui il rencontre et de comment ton frangin va grandir. C'est sûr que si tout empeste en lui le Cracmol et qu'il montre qu'il en a honte, des gens vont sauté sur l'occasion pour l'humilier publiquement. Ils auront aucune pitié pour lui. Il va falloir qu'il apprendre très vite à se défendre que ce soit physiquement que verbalement. Retiens-bien ça ; les sorciers vont être insultant, parfois violent. Ton frère, lui, devra être plus intelligent. T'as saisi ?"
Non, elle ne saisissait pas tout. Enfin, elle ne voulait pas vraiment saisir. Les mots de l’homme la terrorisaient plus qu’autre chose. Son petit frère était malade, son corps le trahissait bien trop souvent pour qu’il puisse se défendre physiquement. Par contre, il fallait avouer qu’il était intelligent, perspicace et incisif. Il maîtrisait parfaitement les mots, là-dessus il pouvait réussir à se défendre. Mais pour le reste… "Merci pour ces conseils, vraiment." dit-elle de manière tout à fait sincère. "Mais mon frère est malade, son corps ne produit pas assez de globules blancs… Il ne peut pas se défendre physiquement. Selon vous, il pourra quand même s’en sortir ?" demanda-t-elle, pleine d’espoir. Hestia avait besoin qu’on la rassure, qu’on lui dise que son frère s’en sortirait, que tout irait bien pour lui. De toute façon, rien n’était encore sûr ! Ses pouvoirs pouvaient encore apparaître, non ? Hestia était une sœur très protectrice, qui s’inquiétait tout le temps pour son jeune frère. Mais là, elle était au comble de l’inquiétude. Cet homme pourrait-il l’aider ? Elle l’espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 39
| AVATARS / CRÉDITS : Chris Evans
| SANG : Sang-Pur. Ouais, ça se voit pas du tout


MessageSujet: Re: Des questions dans le vent [flashback] [pv Hestia Jones] Jeu 8 Fév - 16:53

Hestia Jones & Embla Loikson532 mots
Ah !

C'est la première fois que quelqu'un s'intéresse à la vie d'un Cracmol. Pas pour s'en moquer ou le porter à dérision. Non. Des vrais questions. Bon, ce n'est pas pour elle, mais son frangin, mais ça fait toujours du bien de voir une personne qui ne te cause pas en levant le menton et en se croyant supérieur. Du coup, cela adoucit quelque peu ta mauvaise humeur et tu es prêt à te montrer plus patient à son égard. Surtout que la gamine semble réellement s'inquiéter pour son petit frère et tu ne vois pas, dorénavant pas l'intérêt de la renvoyer paître comme tu voulais le faire au début. Répondre à une ou deux questions et c'était terminé. Pour cette fois, tu veux bien ne pas la renvoyer sous la pluie et la conseiller au mieux. Chose qui ne sera pas aisé étant donné que tu ne sais rien sur lui et tu n'as jamais eu à expliquer le mode de vie d'un Cracmol, ni comment faire pour que les sorciers te fichent la paix.

Merci pour ces conseils, vraiment.

Ses remerciements sont sincères et tu ne peux qu'opiner du chef en guise de réponse. Jusqu'à ce que la miss continue dans sa lancée, la mine pas le moins du monde soulagée.

Mais mon frère est malade, son corps ne produit pas assez de globules blancs… Il ne peut pas se défendre physiquement. Selon vous, il pourra quand même s’en sortir ?
Ah.

Oui. Ah. C'est tout ce que tu peux répondre. Alors, déjà qu'être Cracmol, n'est pas une chose facile à vivre, surtout par les temps qui courent ; mais si, en plus, le gamin a une santé à coucher dehors... Tu dissimules ta grimace. Tu ne crois pas qu'il s'en sortira dans le monde sorcier. Vraiment.

Gamine, j'vais pas te mentir. Lui, dans le monde sorcier, s'il est bien Cracmol, ça va être extrêmement dur. Le mieux que je puisse conseiller, surtout pour tes parents, c'est de le coller dans une école Moldue et, une fois adulte, il cherche un boulot dans le monde Moldu. Il en trouvera sûrement un adapté à son état et il gagnera bien plus en convertissant l'argent Moldu en Gallions. Ou alors, s'il veut rester dans notre monde, qu'il vise un travail intellectuel.

Oulah, tu t'égares.

Mais pour ce qui est de la confrontation... avec la santé fragile de ton frangin. 'Vaut mieux qu'il les évite, d'accord.

Tu ne sais même pas si tu donnes de bons conseils, n'étant absolument pas qualifié pour ça. Toi, tu as toujours eu une santé de fer, ne tombant quasiment pas malade et, lorsque cela arrive, cela ne dure jamais plus d'une semaine. Ca et le fait que tu n'as jamais été du genre à te laisser, n'hésitant pas à entrer dans la bagarre lorsque t'énervait beaucoup trop sur ton absence de magie. Tu as reçu de très nombreuses punitions, des bleus, des coups et toutes sortes de blessures. Des humiliations, aussi. Mais tu as toujours su rendre le monnaie de la pièce au Sottard et, encore aujourd'hui, tu ne regrettes pas d'avoir été un enfant "turbulent", "à problème". Mais pour le mioche, là. C'est une toute autre paire de manche.

Gamin qui enchaîne la malchance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ringo-netsuai.skyrock.com
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 350
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen - Bazzart
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Des questions dans le vent [flashback] [pv Hestia Jones] Jeu 15 Fév - 15:04

C'était la première fois que la jeune fille parlait à un Cracmol, ou plutôt l'interrogeait. Il fallait l'avouer, elle était plutôt mal à l'aise et l'homme l'impressionnait un peu, enfin beaucoup. Il était grand, avait une musculature plutôt impressionnante, un visage fermé et en plus de tout cela, il n'avait pas l'air très content de la voir débarquer pendant sa journée de travail. Enfin bref, elle était face à lui et, étrangement, il lui répondit avec presque de la gentillesse, ce qui rassura Hestia et la fit sourire. Elle écouta attentivement ses conseils et lui expliqua, presque gênée, que son cher petit frère n'avait pas les capacités physiques pour pouvoir se défendre par lui-même. L'homme répondit un simple Ah. Oui, c'était un peu une accumulation de malchance, il fallait bien le dire. Lui-même le savait, et c'était d'ailleurs pour ça que son visage se tordit en une légère grimasse, bien qu'il tentait de la dissimuler. C'était peine perdue. Hestia était une enfant très observatrice et attentive aux réactions des autres. Une boule d'angoisse s'infiltra dans l'estomac de la blairelle. Elle avait peur pour son frère. Elle avait toujours tenté d'être là pour le protéger des gens malveillants, mais depuis qu'elle était entrée à Poudlard il était livré à lui même.
Lorsque le fossoyeur pris la parole, la jeune sorcière fut suspendue à ses lèvres : tous les conseils étaient bons à prendre ! En effet, il ne lui mentait pas, et Hestia appréciait cela, qu'on ne lui parle pas comme à une enfant en cachant des choses. La jeune fille hocha vivement la tête, prenant en note mentalement tout ce que l'homme en face d'elle lui disait. Il fallait donc que Will prenne un travail plus intellectuel qu'autre chose, et s'il voulait rester dans le monde sorcier il pouvait, même si ça risquait d'être problématique. Pour éviter les confrontations, le petit Jones était rodé, il savait y faire ! Le seul problème est que, parfois, il avait de répondant. Disons simplement que le jeune garçon était très intelligent et savait pertinemment où appuyer pour faire mal rien qu'avec les mots, et il le faisait lorsqu'on l’embattait un peu trop à son goût. Elle leva des yeux inquiets vers Embla Loikson et lui dit "Merci pour vos conseils, vraiment. Je suis désolée si je vous ai dérangé..." ajouta-t-elle en un murmure. "Je tenterai de faire ce que je pourrai pour Will, j'espère qu'il s'en sortira" déclara-t-elle en se promettant intérieurement de ne jamais laisser qui que ce soit faire du mal à son précieux petit frère.

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des questions dans le vent [flashback] [pv Hestia Jones]

Revenir en haut Aller en bas

Des questions dans le vent [flashback] [pv Hestia Jones]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Héraclès - C'est géant ! Herc' est dans le vent! !
» Te souviens-tu de ces sourires innocents et de ces paroles dans le vent ? ~ Nina ♥︎
» Un diner tout en finesse
» ~ On hurle souvent, pour rien, dans le vent.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Pré-au-Lard :: A la sortie du village-