GRYFFONDOR : 160 pts | POUFSOUFFLE : 10 pts | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Le calendrier de l'avent fait son grand retour à Poudlard ! Il débutera le 1e décembre et se terminera le 25. Toutes les explications ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

"Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 739
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by Winter Soldier
| SANG : ♣ Le sang pur des Highlands coule dans mes veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran] Jeu 7 Déc - 18:17


C'était les vacances depuis un peu plus d'une semaine. Et ce soir, c'était un grand jour, puisqu'on changeait enfin d'année pour passer en 1976. Le jeune homme avait trouvé judicieux de faire une rétrospective de son année pour voir tout ce qui avait changé, et tout ce qui s'était passé. Un an auparavant, il se disputé avec Gardenia pour qu'ils ne se reparlent finalement que plusieurs mois plus tard, il sortait avec des Daisy – et faisait même plus que sortir, ses recherches personnelles et entraînements en métamorphose s'étaient considérablement accélérés pour qu'il touche enfin son but. Moran mettrait volontiers sa main à couper que cette année, ce serait la bonne ! Cette année, il allait devenir un Animagus !
Ce jour-là, il avait invité Hestia en Ecosse pour fêter dignement la nouvelle année. Il n'avait invité personne d'autre, parce que chacun vaquait à ses occupations et il n'avait pas très envie de courir derrière tous ses amis et cousins. Il regrettait cependant que Darius ne soit pas présent.
Lorsqu'enfin on toqua à sa porte aux alentours de vingt heures, Moran sortit de sa chambre en trombe et manqua de se prendre les pieds dans le tapis – très très vieux tapis, d'ailleurs... « Salut ! » salua-t-il joyeusement en posant ses yeux sur Hestia. Le Capitaine des Serpents prévoyait une soirée mémorable.
« Mes parents ont déserté pour aller se rappeler leur jeunesse chez mes oncles et tantes ! » expliqua-t-il tandis qu'il refermait la porte derrière la jeune femme, « nous avons la maison pour nous ! ». La maison de la famille Powell, dont Arthur, le père de Moran en avait été l'héritier, était une très belle maison. S'élevant sur deux étages, elle était cachée dans la forêt du petit village de Callender d'où les Powell étaient originaires. Toujours très joyeux à l'idée de disposer de chaque murs, de chaque meubles, de chaque bouteille d'alcool dans la maison, il poursuivit en la menant au salon : « Tu veux quelque chose ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 168
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran] Jeu 7 Déc - 22:33

1975 n'avait pas été une bonne année pour la jeune Hestia. Son petit frère était toujours aussi malade, son père avait subi l'attaque de deux mangemorts et aurait pu y rester, ses nuits étaient depuis agitées par de nombreux cauchemars où elle voyait ses proches morts... Bref, elle n'était pas mécontente de passer à l'année suivante qui, elle l'espérait, serait meilleure ! Quoi que... Plusieurs de ses amis de septième année partiraient de Poudlard au milieu de cette nouvelle année, ce qui chagrinait la jeune fille. Mais elle ne devait pas penser à ça ce soir, car c'était un moment particulier. En effet, elle avait été invitée par Moran chez lui, en Ecosse. Hestia n'avait jamais visité ce pays, alors cela la rendait déjà toute excitée. Mais surtout, ils allaient passer la soirée à fêter ensemble l'arrivée d'une nouvelle année, et elle avait bien besoin de ça ! Cela faisait un moment que les deux amis ne s'étaient pas retrouvés, et elle espérait trouver du réconfort auprès du Serpentard, mais surtout de passer une excellente soirée en sa compagnie.
C'était la première fois que ses parents acceptaient qu'elle passe une soirée festive loin d'eux. Bien que sa mère hésitait fortement et n'était pas pour, son père, qui avait déjà rencontré Moran, plaida en faveur de sa fille, et le tour était joué ! Elle était maintenant devant l'immense maison des Powell. Elle était belle, mais ce qui impressionnait surtout Hestia, c'était qu'elle était entourée seulement par une grande et belle forêt. Tout était si calme comparée à chez elle, à Liverpool. Elle hésita un instant avant de frapper à la porte. Et si elle tombait sur Monsieur Powell ? Ou même Madame Powell ? Qu'allait-elle leur dire ? Elle était tout le temps gênée quand elle faisait face aux parents de ses amis. Elle se décida tout de même à toquer. Après tout, il faisait froid et elle n'allait pas passer la nuit là !
A son grand soulagement, ce fut Moran lui-même qui vint lui ouvrir. "Salut !" dit-il joyeusement en l'accueillant. "Salut monsieur le journaliste !" répondit Hestia en souriant et en passant le pas de la porte. "Mes parents ont déserté pour aller se rappeler leur jeunesse chez mes oncles et tantes ! Nous avons la maison pour nous !" expliqua-t-il, enlevant par la même occasion un grand poids des épaules de la jeune femme, elle n'aurait pas besoin de faire attention à tout ce qu'elle dirait ! "Parfait ! Heureusement que mes parents pensent que les tiens sont là, mon père n'aurait jamais réussi à convaincre ma mère de me laisser venir sinon !" dit Hestia en riant.
Moran la mena ensuite au salon en lui demandant si elle voulait quelque chose. N'osant pas réclamer quelque chose de trop excentrique, elle se contenta de demander un simple jus de citrouille. Un peu trop sage, pour une jeune fille de son âge à une soirée du nouvel an ! Non pas qu'elle ne comptait pas boire de l'alcool, elle le ferait surement un tout petit peu, histoire de dire qu'elle n'était plus vraiment une enfant, mais elle ne voulait pas non plus commencer directement par de l'alcool. Elle tenait quand même à se souvenir de la soirée. Après tout, comme elle n'avait jamais vraiment bu, à part pour tremper ses lèvres dans le verre de vin de son père, elle risquait d'avoir vite la tête qui tourne. "Qu'as-tu prévu pour cette magnifique soirée ?" demanda Hestia en souriant. Elle attendait beaucoup de cette soirée, et elle était certaine qu'elle ne serait pas déçue. Elle connaissait son ami, et savait très bien qu'il était toujours plein de ressources.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 739
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by Winter Soldier
| SANG : ♣ Le sang pur des Highlands coule dans mes veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran] Sam 9 Déc - 16:32


Moran était habitué depuis bien longtemps aux surnoms d'Hestia. Il fallait bien admettre que leur rencontre n'entrait pas dans le cercle du conventionnel. Lui et sa curiosité mal-placé... Il en aurait presque honte maintenant s'il n'était pas ami avec elle.
Ami ami ami, Moran avait même rêvé de quelque chose de plus amical avec elle pendant quelques mois. Lui et son petit cœur à l'époque d'adolescent qui découvre la vie. Il se demanda pourquoi il y repensait maintenant. Ses parents ne savaient pas qu'il avait de la visite ce soir-là, et comme il les connaissait bien – et qu'il savait surtout que son paternel avait prévu la même chose que son fils à savoir boire boire et encore boire –, il savait qu'il avait la paix au moins jusqu'au lendemain dix heures. N'importe qui, qui ne connaissait pas le garçon aurait pensé qu'il s'agissait là d'une ruse pour mettre une fille dans son lit. Mais non seulement il n'en avait pas envie – c'est qu'il n'était plus puceau depuis des années et qu'il avait dépassé le stade de sauter sur tout ce qui bouge – mais en plus, il n'avait d'yeux que pour Daisy Blackstone. Comme il aurait aimé réveillonner avec elle. Impossible, malheureusement. Parfois il en voulait à ses parents de ne pas fréquenter les Sang-Pur. Si cela avait été le cas, peut-être que tous les deux n'auraient jamais eut de problèmes pour se voir et avoir une relation. Toute sa vie aurait été différente. Mais au fond, il ne connaîtrait pas Hestia non plus. Ni tous les autre « sang-impurs » qu'il lui arrivait de fréquenter. Blackwood, Ozores, Jones maintenant... « Je crois lire sur ton visage du soulagement de savoir que mes parents ne sont pas là » s'amusa-t-il sans se départir de son sourire et de son accent qui rentrait plutôt bien dans le décor. Le salon des Powell était assez bien aménagé, il y avait çà et là quelques tableaux, et un tartan vieux de plusieurs siècles, appartenant autrefois au clan Sinclair au dessus d'une cheminée éteinte. « Mes parents sont plutôt cools » lui dit-il comme si elle en avait quelque chose à faire. Il y avait même leur portrait, sur le mur à côté de la porte qui menait à l'entrée de la maison.
Il lui dit de rester au salon pendant qu'il allait lui chercher ce qu'elle voulait. Moran lui, en bon écossais qu'il était, passait directement aux choses sérieuses. Il revînt au salon avec la bouteille de jus de citrouille de la jeune fille, une bouteille d'alcool pour lui – piquée dans la réserve du paternel, attention – ainsi que deux verres. D'un geste, il invita Hestia à s'asseoir sur le canapé qui se trouvait en face de la cheminée. Il lui servit son jus de citrouille et en mit un fond dans son verre pour le mélanger à une rasade de scotch. « Qu'est-ce que tu penses que j'ai prévu ? » lui demanda-t-il en portant son propre verre à ses lèvres. Le jeune homme n'avait pas prévu grand chose à dire vrai. Il était juste ravi d'avoir une amie chez lui.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 168
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran] Lun 11 Déc - 14:21

"Je crois lire sur ton visage du soulagement de savoir que mes parents ne sont pas là" dit Moran, l'air amusé. Hestia rougit quelque peu. Elle était gênée qu'il l'ait remarqué, cela ne faisait guère très poli de sa part... Elle se sentit donc obligée de se justifier "Je ne suis jamais très à l'aise avec les parents des autres... C'est dans ces moments là que ma maladresse se montre généralement !". La maison des Powell était jolie, elle faisait très "noble". Il y avait même des portraits des membres de la famille. Hestia n'était jamais entrée dans une telle demeure et se sentit toute petite. "Mes parents sont plutôt cools" précisa le jeune écossais, mais sans grande utilité, car la jeune-fille l'avait deviné. Non pas que ses parents ne l'étaient pas, mais ils n'auraient jamais accepté de laisser leur fille et un de ses amis chez eux sans être là... Surtout que, de leur point de vue, cela semblait dire que tout deux étaient plus que des amis. Deux jeunes, seuls, dans une maison, avec de l'alcool... Henry Jones n'aurait jamais accepté. Au grand jamais.
Moran s'absenta quelques minutes pour aller chercher à boire. Il revient avec du jus de citrouille et une grande bouteille de scotch. Contrairement à Hestia, il commençait directement les choses sérieuses, ce qui la fit sourire. Elle s'assit sur le canapé avec son verre et regarda Moran se servir. "Qu'est-ce que tu penses que j'ai prévu ?" demanda-t-il alors. Bonne question. Elle avait posé la question comme ça, plus pour parler qu'autre chose. Mais elle sentit son humour tout à fait discutable pointer le bout de son nez et elle dit en se retenant de rire "Je t'imagine bien réfléchir à comment me faire boire. Tu serais capable d'inventer un jeu d'alcool rien que pour ça !". Bon, d'accord, son humour était plus que douteux, mais au moins elle essayait !
Elle regarda Moran, cherchant à savoir si sa blague était vraiment nulle ou si elle le faisait rire. Elle ne savait pas pourquoi, mais avec ce verre d'alcool, il faisait très mature, adulte. Elle se rappela alors la première fois qu'elle l'avait rencontré, alors qu'elle n'était qu'en troisième année, et lui en quatrième. Il lui avait fait tout de suite de l'effet : il était plus âgé, plus grand, beau, quoiqu'un peu gênant avec ses questions... Elle se rappela alors les sentiments qu'il avait fait naître en elle et se reprit. Elle avait été stupide d'espérer quelque chose de sa part, il ne l'avait sans doute jamais vraiment vu autrement qu'une passerelle pour sa future carrière, à l'époque. Ses sentiments ayant disparus depuis un moment, elle ne voyait aujourd'hui en Moran qu'un très bon ami, qu'elle ne souhaitait pas voir partir de Poudlard. Elle se sentait toujours bien avec lui, il la faisait rire, et il savait écouter. Même s'ils ne se parlaient pas souvent, à cause des camarades Serpentard du jeune homme, elle l'appréciait vraiment, et trouvait ça vraiment bête et un peu triste de devoir faire comme s'ils ne se parlaient pas à l'école.
"Tu me met un tout petit peu de scotch ? Vraiment tout petit peu !" demanda Hestia en tendant son verre. Elle se sentait d'humeur aventurière ! Après tout, ça serait surement la seule soirée qu'elle passerait tranquille avec son ami, donc autant en profiter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 739
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by Winter Soldier
| SANG : ♣ Le sang pur des Highlands coule dans mes veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran] Mer 13 Déc - 21:58


Moran avait toujours prit un malin plaisir à jouer des sentiments des autres et à les mettre mal-à-l'aise. Hestia, bien qu'elle fût son amie, ne faisait pas exception à la règle de vie que le jeune homme appliquait à la lettre. « Tu n'as pas vu mon père » s'amusa-t-il tandis qu'elle passait le pas de la porte, « il ne fait que parler et il serait persuadé qu'on est fiancés ! ». Arthur Powell avait le don de faire honte à son fils, la plupart du temps. Une fois, il avait rencontré Gardenia au Chaudron Baveur, Moran avait tôt fait de mettre fin à leur rencontre, mort de honte devant sa pipelette de père. Sa mère était tellement, tellement différente de lui. L'on sentait bien facilement l'éducation d'une ancienne petite sang-pure. Si Monsieur Powell était un sang-pur également, il n'était pas noble. Le sang n'était resté que pur uniquement par les mariages arrangés de leurs ancêtres, qui non seulement était racistes de tout ce qui n'était pas écossais – et plus racistes envers ces Sassenach-, mais l'étaient quand même aussi envers les moldus. Honora était une belle femme blonde, dont le port altier ne laissait pas de doute sur la manière dont elle avait été élevé. Largement plus réservée que son mari, elle était dotée d'une intelligence fine et calculatrice, de celle dont on doit forcément hériter avec tous les gènes des hautes familles. Le portrait d'ailleurs, qu'il indiqua à la jeune fille, dépeignait assez bien le caractère des deux véritables personnes. Ces deux portraits réunis en un seul tableau les regardait bouger et chuchotaient parfois entre eux. Le menton haut et fier, la blonde Madame Powell ne manquait pas de poser ses yeux bleus sur Hestia qui traversait le salon. Arthur quand à lui, avait tendance à se perdre dans de biens grands gestes.

Le jeune écossais s'amusa à provoquer Hestia. En réalité, comme il n'avait rien prévu de spécial, il avait espoir que la jeune femme ne lui donne des idées pour animer la soirée. C'est que Moran pouvait s'animer tout seul avec un peu d'alcool et un feu ronflant dans une cheminée, alors si Hestia avait des idées, c'était encore mieux ! Ainsi donc, elle tomba dans le piège sournois du Serpentard qui étira sur son visage un sourire mauvais : « Ca c'est une idée » affirma-t-il d'un air plus solennel que nécessaire, « dès que cette bouteille est vide, on s'y met ! ». Il ne tarda lui même pas à finir son verre d'une traite : « Au fier peuple écossais » s'exclama-t-il en se saisissant de la bouteille pour s'en remettre. Il arrêta son geste lorsque la jeune Poufsouffle lui demanda de lui en mettre un fond de verre. Moran lui lança un regard taquin. « C'est très mignon, mais c'est pas très bon pour les enfants » dit-il en balançant la bouteille sous son nez. Il disait ça alors qu'il avait prit son premier verre à neuf ans, dans le dos de son père !  « Heureusement que tu es en Écosse et qu'ici parfois, des enfants piquent les bouteilles » claironna-t-il enfin en versant quelques millilitres de scotch dans le verre tendu de la jeune fille. « A la tienne ! ».

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 168
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran] Ven 15 Déc - 9:36

Lorsque Moran évoqua le caractère, visiblement agréable, de son père, Hestia ne put s'empêcher de sourire. "Nous deux, fiancés ? Si c'était le cas, tu risquerai ta vie auprès de tes chers camarades de Serpentard !" dit-elle en riant. "De ce que tu m'en dis, il a l'air plutôt sympathique, papa Powell !". Hestia appréciait les gens bavards, ils étaient souvent très sympathiques et il était généralement plaisant de les écouter parler. Peut-être était-ce le cas du père de Moran ? Le portrait qu'elle avait vu de lui semblait l'indiquer, en tout cas, mais elle n'en saurait surement jamais rien. Par contre, Madame Powell... Son portrait l'avait fixé un long moment, comme si elle tentait de percer les mystères de la jeune fille et de sonder son âme. Un peu théâtrale comme impression mais il fallait dire que le regard glacé du tableau n'aidait pas à rester calme.
Moran eut l'air enchanté lorsqu'il entendit les mots jeu et alcool dans la même phrase. "Dès que cette bouteille est vide, on s'y met !". Quoi ? Hestia avait-elle bien entendu ? Cette bouteille était immense ! Si déjà ils buvaient tout ça, elle avait bien peur qu'ils ne soient plus en état de faire quoi que ce soit ensuite ! "Tu rigoles ?" demanda-t-elle, presque suppliante. Mais son ami était déjà en train de boire son verre et de porter fièrement un toast à son pays natal. Dans quoi c'était-elle lancée ? Quelle idée idiote elle avait eu en proposant un jeu d'alcool ! Elle s'était senti pousser des ailes, mais la chute serait surement terrible : elle ne tenait pas l'alcool. Enfin, c'est ce qu'elle supposait, puisqu'elle n'avait jamais vraiment bu. Cette soirée allait être unique, et la maison Powell allait être la spectatrice de bien des choses...
Hestia leva les yeux au ciel lorsque son serpent d'ami se moqua gentiment d'elle en parlant d'enfant. Oui, ils avaient un an d'écart, mais ce n'était pas grand chose, si ? Après tout, la blairelle avait quinze ans, ce n'était plus un enfant. De toute façon, peut-on vraiment rester une enfant quand on voit son père se faire attaquer par des mangemorts ? Refoulant ses pensées noirs, elle prit le verre et le fit doucement passer d'une main à l'autre, regardant le liquide bouger au rythme des secousses. D'un coup, sans répondre à toast de Moran, le bu d'une traite. Lorsqu'elle vit le regard de Moran, elle s'empressa de s'excuser "oh ! Pardon." Elle regarda ensuite son verre vide. Avait-elle vraiment fait ça ? Elle ne s'en croyait absolument pas capable, mais elle l'avait fait. La preuve était ce petit verre complètement vide. "Je voulais faire honneur à l'Ecosse !" dit-elle en riant et en faisant un clin d’œil à son hôte.
"La petite fille peut avoir la même chose ?" demanda-t-elle, un brin de malice dans le regard, en tendant de nouveau son verre à Moran.
Ce soir, Hestia avait envie d'oublier. Oublier la ruelle sombre, oublier St Mangouste, oublier ses cauchemars, oublier que l'année prochaine beaucoup de ses amis partiraient loin et l'oublieraient surement, juste oublier... Elle en avait besoin. Et surtout, elle avait besoin de parler avec Moran, de l'entendre la charrier, de rire avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 739
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by Winter Soldier
| SANG : ♣ Le sang pur des Highlands coule dans mes veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran] Hier à 23:56


Moran rit jaune face aux paroles d'Hestia. En effet, il risquait gros vis-à-vis de ses camarades. Rosier aurait tôt fait de le torturer dans leur dortoir s'il était fiancé à une sang-mêlée. Il avait déjà suffisamment de problèmes en fréquentant des sang-pur traîtres – ce qui, par extension, le rendait tout aussi traître quoi qu'il en dise – il était inutile d'en rajouter pour lui mener la vie un peu plus dure. Il s'était fait aux crachats et aux lancés de parfums qui amusaient beaucoup la rejetonne Travers et son acolyte Rosier. « Mes parents sont assez ouverts... Mon père était un Serdaigle et ma mère, une Poufsouffle, même si elle a plus l'air d'une Serpentard traditionaliste sur le portrait familial » répondit-il de manière tout à fait objective. C'est qu'Honora était de très mauvaise humeur le jour où on  l'avait peinte et elle n'avait pas su faire un effort pour laisser son sourire se faire prendre. « Mais oui, tu adorerais mon père. Moi, il me fait plutôt honte la plupart du temps » s'amusa-t-il à l'informer. Arthur et ses connaissances et ses discussions à tout va, c'était quelque chose. Moran soutenait corps et âme qu'il avait plutôt hérité du côté réservé de sa mère, mais en réalité, il avait hérité du sérieux autant que d'un côté bavard. Il ne se l'admettra jamais. Tout comme il ressemblait plus à son père sur le caractère, il lui ressemblait tout autant sur l'alcool. Il bénissait ses gènes qui lui conféraient l'immense pouvoir de bien tenir les boissons alcoolisées et cela venait assurément du côté paternel. Monsieur Powell était un amateur de scotch écossais tout comme son fils, et maintenant qu'il était majeur il avait accès à toutes les planques de la maison dont Honora déniait l'existence. Mais Hestia ne semblait pas aussi motivée que lui à la finir. Mais voyons ! « Ce n'est que de l'eau ! » affirma-t-il métaphoriquement alors que la boisson ambrée était tout, sauf de l'eau des montagnes.
Néanmoins, la Poufsouffle l'étonna en buvant d'une traite le contenu de son verre et sans tousser s'il vous plaît. C'est avec des yeux ronds comme des vifs d'or, que le jeune écossais à l'accent incompréhensible, lui lança : « Eh beh ! T'es digne de cette demeure, t'es digne de ce scotch et t'es digne de l'Ecosse, Jones ! ». A son tour, il porta son verre énorme à ses lèvres et le bu d'une traite. Elle lui en redemanda et qui était-il, après tout, pour refuser à une jeune fille l'agréable liquide qu'était le scotch ? Personne. « Ce scotch est fait au village, un peu plus haut, tu sais Callander » lui expliqua-t-il en versant généreusement le liquide dans son verre, « c'est un veuf qui le fait et il a pour lui la manière unique de le faire, comme son père avant lui, et son grand-père avant lui encore... McTavish est un sacré buveur ! ».
C'est qu'il avait eu l'occasion de goûter pour lui son alcool et Moran avait hâte que ce petit moldu le lui demande encore. C'était marrant de parler avec des moldus. McTavish était un vieil homme sympathique avec un nez rouge et un accent encore plus barbare que celui du rejeton Powell. Il reposa son verre et fit une grimace l'air de dire qu'il ferait mieux de se calmer pour ne pas péter la bouteille en une demi-heure, avec la généreuse participation de son amie. « Alors Hestia... Des histoires à raconter, des secrets à confier ? » s'amusa-t-il à demander avec son air de garçon curieux qui sait ce qu'il veut. Moran ne voulait pas être journaliste pour rien, après tout. Mais avec ses amis, les secrets étaient bien gardés. Ceux d'Hestia seront siens pour l'éternité.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran]

Revenir en haut Aller en bas

"Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [ a trasher ] Prom'nons nous dans le bois...
» [Défi] Promenons nous dans les bois
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres :: 
Les lieux d'habitations
-