C'est officiellement les vacances sur ATDM ! Poudlard ferme ses portes pendant deux mois pour laisser place à la Coupe du Monde de Quidditch qui se déroule cette année au Royaume-Uni, dans le petit village de Mimbulus-les-Bains !
GRYFFONDOR : 1040 pts | POUFSOUFFLE : 390 pts | SERDAIGLE : 735 pts | SERPENTARD : 880 pts

Partagez|

"Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 338
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen - Bazzart
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran] Mar 26 Déc - 23:17

Hestia se sentit soudain très mal à l'aise, presque coupable, d'avoir cru des préjugés pendant autant de temps sans comprendre, ou seulement chercher à comprendre, ce que subissaient les enfants des familles du registre des Nott. Elle faisait partie de ses "gens" qui jugeaient sans savoir, qui mettaient les gens dans des cases sans comprendre... Elle but une gorgée de scotch au jus de citrouille. "Je suis vraiment nulle parfois..." murmura-t-elle pour elle même. Elle se racla la gorge et déclara solennellement : "Je jure que je ne ferais plus la bêtise de juger sans me mettre à la place de la personne ! D'ailleurs, j'essaierai de ne pas me méfier sans raison des Serpentards... Enfin, des Sang-purs je veux dire !". Oui, la confusion était présente dans son esprit. Sang-pur rimait souvent avec Serpentard, ou l'inverse, dans l'esprit des jeunes sorciers. Ou alors, était-ce l'alcool qui commençait à faire son petit effet ? Ce qui était sûr, c'est que maintenant qu'elle était au courant de ça, elle ne regarderait plus les Sang-purs comme avant.
"Intéressant ! Moi, je ne suis pas très douée en métamorphoses... La dernière fois, l'on avait pour exercice de transformer un de nos camarades en fauteuil, et bien nous ne sommes pas passés loin de la catastrophe à cause de moi..." expliqua la jeune Poufsouffle toute penaude en repensant à cet étrange cours avec Bertha  et Amélia comme camarades d'exercice. Hestia avait bien des talents, mais surement pas celui de la métamorphose, ce qui la chagrinait quelque peu. Mais bon, elle allait s'en remettre, elle n'aurait qu'à travailler d'arrache-pied !
En souriant, Moran la prévint qu'elle était la seule à qui il en avait parlé, même Gardenia n'était pas au courant. "Evidemment que cela restera entre nous enfin, me prends-tu pour une mauvaise amie ?" s'offusqua-t-elle presque, plus pour l'embêter qu'autre chose. Lorsqu'il lâcha enfin le nom de sa petite amie, Hestia resta bouche-bée. Il continua à lui décrire qui elle était, mais elle savait très bien qui c'était. L'archétype parfait de la Serpentard de Sang-pur. Froide, hautaine, détestant les "impurs" et leur faisant parfois des sales tours. Oui, Hestia voyait très bien qui était Daisy Blackstone. Elle faillit demander à Moran ce qu'il pouvait bien trouver à une jeune fille comme elle, lui qui était tout l'opposé d'elle : ouvert d'esprit, gentil, compréhensif... Mais ne venait-elle pas promettre d'essayer d'être plus ouverte, elle aussi ? De ne pas juger les Sang-purs trop hâtivement, de tenter de les comprendre ? Et puis, si Moran en était amoureux, c'est qu'il y avait forcément du bon en elle, ne serait-ce qu'un peu, qu'elle cachait visiblement bien aux yeux des autres. Elle prit une grande inspiration avant de dire "Elle est jolie, Daisy Blackstone. Après je... Enfin, je ne la connais que de ce qu'on en dis. Je n'ai jamais vraiment parlé avec elle, donc je ne pourrai rien en dire ! Juste que, si elle te rend heureux, alors je suis contente pour toi. Moran, tu mérites d'être heureux, que ce soit avec une parfaite Sang-pur comme Daisy, une fille douce comme Gardenia, une née-moldue, ou encore une simple sang-mêlée comme... Enfin tu vois quoi." Elle se reprit rapidement. L'alcool embrumait son esprit et avait faillit délier un peu trop sa langue. "Comment est-elle quand on la connait ?" demanda Hestia pour effacer ce qu'elle venait de dire, enfin de presque dire. Elle espérait que faire parler Moran de sa douce l'empêcherait de tenter de savoir ce qu'elle n'avait pas dit mais sous entendu. Elle prit une gorgée de son verre, histoire de faire comme si de rien n'était, et attendait impatiemment de savoir comme la belle et inatteignable Daisy Blackstone était en réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1020
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Afanen
| SANG : Sang-Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran] Jeu 28 Déc - 0:29


C'est en réalisant l'air coupable d'Hestia que Moran regretta de lui avoir avoué tout cela. Il écarquilla un peu les yeux, en écoutant sa réaction. Pouvait-on lui en vouloir d'avoir une réaction normale ? Il ne sera pas de ceux qui lui jetteront la pierre, parce qu'il savait mieux que personne qu'il était facile de juger sans savoir. « C'est normal que tu aies pensé cela, Hestia » tempéra-t-il d'une voix douce, « on juge d'abord les actes et après le vécu. La plupart des sang-purs sont des idiots, l'amalgame était tout fait ». Il secoua la tête comme pour avancer dans la conversation de la même manière qu'il avançait dans le couloir pour atteindre enfin le canapé.
Il préférait les conversations sur les cours. Moran s'étonna de la médiocrité de son amie dans cette matière qu'il aimait tant, au point de s'entraîner désormais à la métamorphose humaine. Cette matière, c'était son rêve de l'apprendre depuis sa plus tendre enfance. Son oncle lui achetait plein de manuels sur le sujet, que le jeune garçon tout sage dévorait. Il avait travaillé d'arrache-pied dans cette matière et il était désormais un des meilleurs élèves de l'école. « Mais, si tu avais des difficultés, tu aurais pu me demander, je t'aurais aidé ! » s'exclama-t-il, étonné qu'elle ne l' ai pas fait. Hestia ne semblait plus timide avec lui depuis des années, pourquoi donc ce silence dans une matière pourtant si importante ? Il prit sa baguette abandonnée sur la table et la pointa sur la jeune femme, joueur : « Je peux te faire une démonstration, si tu veux ? » lui demanda-t-il quand même l'autorisation avant de la transformer en fauteuil. Moran en était tout à fait capable et il se rappelait avoir réussit ce sortilège au bout de sa troisième tentative – grand drame pour son égo surdimensionné.
Mais la conversation s'orientait plutôt vers sa vie amoureuse. Alors, le Serpentard dit tout. Il déballa, lui raconta pour Daisy en omettant cependant le problème de leur histoire. Ils se la jouaient presque Roméo et Julietta. Hestia semblait...Étonnée, sinon refroidit par le nom de sa petite amie. Il comprenait et ne s'en offusquait pas. Il avait détesté Daisy Blackstone pendant plusieurs années. Le Serpentard lui avait longtemps fait la guerre et elle n'avait jamais déposé les armes seule. Ils les avaient déposés ensemble en s'embrassant au dessus de son lit à l'infirmerie. Néanmoins, les paroles de son amie, loin de le faire se sentir bien, le firent blanchir. « Je ne ferai jamais ma vie avec Daisy Blackstone » lui répondit-il avec un petit rire ironique, avant qu'Hestia ne lui demande comment elle était, en privé. Un fin sourire vînt égayer les lèvres de l'écossais qui détourna les yeux de la Poufsouffle pour les perdre dans son verre ambré. « Daisy est délicate, bien qu'elle puisse être impétueuse. Elle est... Assez passionnée, je dirais » lui répondit-il en passant finalement sa main dans ses cheveux. Il avait du mal à trouver des mots pour la décrire. Tout lui plaisait chez elle, et il était éperdument amoureux d'elle. « C'est facile de lui trouver quelque chose... C'est plus difficile de comprendre comment elle peut me supporter, moi ! ».

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 338
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen - Bazzart
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran] Jeu 28 Déc - 21:54

Juger les actes avant le vécu... C'était peut être ce que "tout le monde" faisait, mais ce n'était pas bien pour autant et c'était seulement maintenant qu'Hestia s'en rendait compte. Juger les gens sans savoir conduisait à des choses horribles, après tout, n'était-ce pas ce que les mangemorts étaient en train de faire ? Non pas que la jeune Poufsouffle se comparait à eux, mais le fait est qu'elle faisait la même chose que ces gens, mais envers les Sang-purs. C'était bête, Hestia n'était pourtant pas ce genre de personne. Au moins maintenant elle avait prit conscience de cela et s'était promit d'y remédier. Il était temps de changer ça, il valait mieux tard que jamais ! Mais il n'était plus temps de penser à cela, car les deux jeunes gens arrivaient au salon et s'installaient sur le canapé.
Alors que Moran semblait outré par le niveau pire qu'abominable de sa jeune amie, elle rougit. Il lui signifia ensuite qu'elle aurait très bien pu demander son aide, et Hestia haussa les épaules. "Je n'ai pas osé... Il aurait fallut faire cela en toute discrétion, envoyer des hiboux, se retrouver dans des endroits éloignés en s'assurant qu'aucun autres élèves ne pourraient nous voir..." dit-elle en énumérant les conditions pour que leur amitié ne soit pas révélée au grand jour, car oui, c'était un secret, bien gardé d'ailleurs ! Soudain, le Serpentard se leva et lui proposa alors de faire une démonstration. Hestia rit et hocha la tête. S'il pouvait lui montrer deux-trois trucs pour qu'elle s'améliore en métamorphoses, elle n'allait pas dire non ! "Je t'en prie, montre tes talents !". Elle avait bien envie de voir ce dont il était capable, maintenant qu'il explorait d'autres champs de la métamorphose.
Moran ne semblait pas très à l'aise, ou heureux, de parler de sa vie amoureuse. Mais Hestia était bien trop occupée à l'écouter pour s'en rendre compte, pauvre de lui ! Elle ne lâcherait pas l'affaire. Lorsqu'il lui dit qu'il ne passerait pas sa vie avec Daisy, il devint tout blanc. Hestia secoua la tête d'un côté à l'autre avant de dire "Ne dis pas des choses comme ça ! Tu es devin ? Je ne crois pas. Vivre une histoire d'amour en étant sûr qu'elle va se finir rapidement ne sert à rien. Il faut croire en l'avenir de votre couple. De toute façon tu ne connais pas l'avenir, Powell, alors contentes toi de vivre l'instant présent en croisant les doigts pour le futur !" lui ordonna-t-elle presque, alors qu'elle n'avait quasiment pas d'expérience en la matière, il fallait bien l'avouer... Mais il était hors de question pour elle de laisser son ami parti défaitiste alors qu'il semblait si amoureux ! Elle espérait juste qu'il croit en elle et qu'elle oublie son manque d'expérience.
Hestia trouvait son ami si mignon lorsqu'il parlait de sa dulcinée ! Elle le regardait comme l'on regarde un film romantique, avec des étoiles dans les yeux en espérant, parfois vainement, que cela nous arrive un jour. Lorsqu'il exprima le fait qu'il ne comprenait pas comment elle le supportait, elle lui tira la joue. "Cesse de dire des bêtises, Moran !". C'était elle ou l'alcool qui parlait ? Elle n'en savait rien. Mais elle continua : "Tu es quelqu'un de drôle, de gentil, d'attachant, de curieux... Bon, c'est vrai que ça peut être considéré comme un défaut, mais avec toi ça ne l'est pas. Tu ne sais pas à quel point tu es quelqu'un de bien, et c'est trop bête ! Tu fais surement un petit copain idéal, je n'en doute pas... Tu fais craquer surement beaucoup de filles, tu e t'en rends pas compte c'est tout...". Elle n'en savait rien, pour les filles. C'était elle-même dont Hestia parlait. L'alcool agissait bien trop vite, dans son cas, risquant de révéler des choses enfouies...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1020
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Afanen
| SANG : Sang-Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran] Sam 30 Déc - 14:08


Moran s'amusa sans rien répondre tout d'abord, de la réponse d'Hestia. Elle ne s'imaginait pas qu'il commençait à avoir de l'expérience dans les rendez-vous secrets, et qu'il connaissait les raccourcis de Poudlard comme les rues de Callender. Il avait eu tellement de rendez-vous avec Daisy en haut d'une tour, au détour d'un couloir, dans une salle de classe abandonnée, qu'il pensait désormais avoir fait toutes les cachettes de l'école. Donner quelques cours de métamorphoses à Hestia était largement dans ses cordes. Il avait plus d'un tour dans son sac, et la jeune femme ne devrait pas le sous-estimer ainsi. « J'ai plus d'expérience dans la matière que tu ne peux te l'imaginer » soupira-t-il avant de sourire lorsqu'elle lui donna l'autorisation de la prendre pour cobaye. Depuis que le Serpentard était majeur, il pouvait utiliser la magie où bon lui semblait, ce qu'Hestia ne pouvait pas encore faire, tant pis pour elle. Il se sentait tout puissant. « A tes risques et périls » la prévînt-il de son air sadique. Moran n'attendit pas qu'elle change d'avis pour lui jeter le sortilège et la pauvre fille commença à se transformer en fauteuil ce qui, bien entendu, fit éclater son ami de rire. « Tu es splendide ! » la complimenta-t-il en s'affalant sur un autre fauteuil. Il lança le contre-sort pour qu'elle retrouve sa forme originale en riant. Il ne fallait jamais provoquer Moran sur la métamorphose. Il connaissait tous les sortilèges de toutes les années, depuis bien longtemps. Il était en fin cinquième année qu'il s'entraînait déjà aux sortilèges qui étaient destinés au septièmes années. S'il était très doué dans cette matière, il l'était moins en divination. Il n'y comprenait rien et avait laissé tombé l'idée de lire son avenir dans les feuilles de thé.
Hestia d'ailleurs, pointa cela très justement lorsqu'il lui affirma, certain de lui, qu'il ne fera jamais sa vie avec elle. Le problème n'était pas elle, ou lui, ou ce qu'ils ressentaient l'un pour l'autre. Si ça ne tenait qu'au Serpentard, il partirait volontiers avec elle à la fin de leurs études. Mais voilà, ce n'était pas si simple. « En temps normal, j'aurais été d'accord avec toi » lui dit-il, « mais ne t'ai-je pas parlé des mariages arrangés, tout à l'heure ? ». Il ne lui en dit pas plus, Hestia devrait comprendre seule ce que cela signifiait pour lui, pour eux, pour elle. La Poufsouffle n'était pas très au fait des coutumes de leur monde, soit. Mais Moran était certain que le mariage de Daisy avec cet homme – peut-importe qui il était d'ailleurs – allait se faire, de gré ou de force. « Je me mets toujours dans les situations les plus compliquées ! » plaisanta-t-il en prenant son verre pour le finir. Il commençait à être un peu pompette, il le sentait au sang qui lui montait à la tête. Ce devait être pareil pour elle. Elle lui énonça ses qualités comme si elle avait apprit par cœur son texte et il fronça les sourcils de manière un peu ridicule. « Qu'est-ce que tu veux dire ? » lâcha-t-il de but en blanc lorsqu'elle eut finit. Il trouvait sa dernière phrase bizarre, mais l'esprit embrumé par l'alcool, il n'arrivait pas à poser le doigt sur l'évidence. Peut-être était-ce mieux comme cela.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 338
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen - Bazzart
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran] Lun 1 Jan - 14:11

Moran était un garçon intelligent, assez doué dans ses études, alors cela n'étonnait pas Hestia de savoir qu'il avait avancé plus que ce que demandait le programme en métamorphose. Ce qui l'étonnait, en revanche, était le fait que, visiblement, il était presque vexé qu'elle ne lui demande pas son aide. Non pas que la jeune fille ne le voulait pas, à dire vrai elle y avait pensé. Mais elle avait eut peur que cela mette son ami dans l'embarras, ce qu'il réfutait totalement à présent. De l'expérience ? Dans les rendez-vous secrets ? Après tout, c'était vrai que Moran avait beaucoup d'amis hors Serpentard dont l'amitié devait être cachée, alors était-ce si étonnant finalement ? Pas tant que ça. "Si tu le dis" murmura Hestia, un sourire malicieux aux lèvres, se souvenant la façon dont il l'avait abordé la première fois. Il avait attendu que le couloir soit vide, couloir loin du dortoir des serpents évidemment. C'est vrai qu'il était doué pour les embuscades et les cachettes !
Lors que Moran se leva pour la transformer en fauteuil, il semblait amusé voire impatient de se lancer. Prête à subir cette transformation, Hestia le regarda agiter sa baguette en attendant patiemment. Puis, son corps changea. Il fallait avouer que ce n'était pas particulièrement agréable. Ce n'était pas douloureux, évidemment, mais assez étrange comme sensation. Lorsque ce fut terminée, Moran éclata d'un grand rire sonore en soutenant à quel point elle était splendide. Hestia aurait bien rit, mais sous cette forme c'était compliqué. Heureusement pour elle, le Sang-pur la retransforma rapidement en jeune fille, morte de rire après cette expérience. "D'accord d'accord, ça n'a pas l'air si compliqué que ça quand c'est toi qui le fait !" avoua-t-elle. Elle s'assit sur le canapé et but quelques gorgés de son verre qui se vidait de plus en plus rapidement. "Si tu as un peu de temps à la rentrée, je t'offrira le poste de professeur particulier !" proposa-t-elle en souriant.
Alors que la conversation rendait Moran de plus en plus sombre, celui-ci expliqua la cause son défaitisme : les mariages arrangés des Sang-purs, dont visiblement Daisy Blackstone était la victime. "Moran, tu ne peux pas me dire que vous ne finirez pas ensemble à cause d'un stupide mariage arrangé, pas à moi !" déclara la jeune Poufsouffle. Hestia leva les yeux au ciel. Il ne connaissait surement pas l'histoire de sa famille. "Ecoute, Moran, si les mariages arrangés promis étaient toujours mis à exécution, je ne serais pas là. Ma grand mère était promis à un homme digne de son sang, à ce que disait son père, mais elle est tombé amoureuse d'un autre, d'un mordu, et s'est enfuie avec lui. Ils se sont mariés, et aujourd'hui encore, sont très amoureux et heureux. Il suffit de se battre pour celui ou celle qu'on aime." expliqua-t-elle, fière d'avoir de tels caractères aventureux dans sa famille. Hestia eut un sourire presque contrit lorsque son ami déclara qu'il se mettait toujours dans des situations compliquées. Le pauvre, elle ne l'enviait pas, c'est sur, cela allait être dur. Mais elle en était persuadée, ce couple pouvait s'en sortir, elle le souhaitait de tout son être, pour le bonheur de jeune homme.
"Ce que je veux dire..." commença-t-elle, presque gênée, "C'est que, au lieu de te demander pourquoi quelqu'un est avec toi, tentes de prendre confiance en toi ! Bon sang Moran, quand quelqu'un a des sentiments pour toi, même devant tes yeux, tu ne le vois pas, et je sais ce que je dis ! Il serait temps que tu apprends à déceler tes qualités, si deux filles, à ma connaissances, ont été attirées par toi, ce n'est pas pour rien, et il faudrait que tu le comprennes !". Ses joues étaient toutes rouges, à cause de l'alcool ou de la gêne, elle ne savait pas. Ce qui était sûr, c'est qu'il allait lui demander de qui elle parlait, et Hestia ne pourrait pas échapper à la curiosité maladive de son ami. Elle le savait bien. Mais tant pis, il fallait qu'il comprenne, quitte à devoir tout lui révéler pour ça. De toute façon, leur amitié était assez forte pour résister à ça, non ? Cela faisait bien longtemps, c'était du passé ! Hestia espérait que tout continuerait comme avant, mais cela allait-il vraiment être le cas ? Il était de toute façon trop tard pour reculer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1020
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Afanen
| SANG : Sang-Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran] Mar 2 Jan - 15:23


Moran avait découvert la métamorphose par le biais de son oncle Alaric, qu'il ne voyait presque plus depuis qu'il s'était disputé avec toute la famille. Alaric Powell, comme lui, était passé à Serpentard, avait essuyé les remarques et les moqueries pendant sa scolarité, avait été un des meilleurs élèves de métamorphose de sa promotion. Cet oncle duquel pourtant, il n'avait pas été proche, lui avait offert pour la première fois un livre d'enfant sur la matière, que le petit garçon avait dévoré à cause de sa curiosité maladive. C'était le seul cadeau important de l'oncle pour son neveu et Moran ne lui parlait plus qu'occasionnellement maintenant, puisqu'il était ouvertement devenu un con raciste. Son autre oncle pourtant, avait avec volonté animé le feu brûlant de la passion pour cette matière dans le cœur de son neveu, puisqu'il s'était occupé de le motiver pour qu'il arrive à ses fins. Si aujourd'hui, il pouvait se dire être presque un Animagus, c'était grâce à  Abass, plus que tout. Transformer Hestia en fauteuil était quelque chose de très facile. Ce qu'elle ne manqua d'ailleurs pas de souligner. « Je suis un génie, que veux-tu » se congratula-t-il avec tout le naturel dont il était capable. « Je compte bien pourvoir ce poste. Cinq mois pour aider Hestia Jones, j'accepte » s'amusa-t-il.
Mais Moran pouvait s'amuser une seconde et parfois pleurer juste après. Enfin, pleurer dans la mesure du raisonnable, il avait une fierté tout de même. C'était un homme. Mais parler de Daisy et de leur futur ensemble le mettait mal-à-l'aise, pour la simple et bonne raison qu'il savait comment cela allait se finir. Il mûrissait maintenant une décision prise depuis quelques semaines. Au fur et à mesure que le temps passait, l'Ecossais s'enfonçait dans ses positions et creusait un peu plus profondément ses tranchées. Daisy Blackstone se trouvait de l'autre côté d'un champ pilonné par les bombes et il n'avait pas le courage de le traverser. Faire face à sa propre lâcheté, cela faisait autant mal à l'égo qu'au moral. « Mais Hestia, je ne serai pas celui qui l'arrachera à sa famille ! » s'exclama-t-il avec véhémence. Son amie était gentille, mais elle ne comprenait pas, elle ne pouvait pas comprendre, quand bien même ses ancêtres avaient vécut des moment similaires. « J'ai rencontré son père, figure toi. Et tu sais ce qu'il m'a dit ? Il m'a dit que si je m'approchais encore de lui, je creuserai ma propre tombe. Je ne prendrai pas de risque inconsidérés, alors que nous sommes tous les deux clairement en tort » ajouta-t-il, abattu. « Je ne quitterai pas l'Ecosse, je ne l'arracherai pas à ses sœurs. De toute manière, je sais ce que je dois faire ». Son air déterminé ne laissait aucun doute sur ses intentions. Moran était un garçon têtu, qu'on ne pouvait pas faire changer d'avis, même si on s'appelait Daisy. Comment pouvait-elle supporter un garçon qui s'enterrait dans ses propres positions ? Hestia tenta bien naïvement de lui faire entendre qu'il attirait des filles, ce à quoi il répondit par un sourire. « Tu parles de toi ? » s'amusa-t-il un instant, plaisantin. Il ne pensait pas une seule seconde que cela puisse être vrai, quand bien même le Serpentard pouvait se montrer être tout à fait perspicace. Il se rappelait de ce temps où il était attiré par Hestia Jones, où il la regardait de temps en temps en cours, où il lui jetait des regards discrets. La Poufsouffle avait animé son cœur de jeune adolescent pendant quelques temps, quelques mois, jusqu'à ce que l'attirance s'étouffe et ne trépasse. Cependant, à aucun moment, il ne crut que c'était réciproque.

(610)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 338
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen - Bazzart
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran] Mar 2 Jan - 22:03

Ce qui avait frappé Hestia, ce n'était pas la facilité avec laquelle son ami venait de la transformer en fauteuil, à son niveau d'étude c'était normal que cela soit simple pour lui. Non, ce qui avait interloqué la jeune fille était le sourire de Moran. Bien sûr, la situation était amusante, mais il semblait réellement apprécier le faire, ce qui donna envie de sourire à la jeune Poufsouffle. "Un génie ?" pouffa de rire Hestia, "Serais-tu en train de prendre la grosse tête, Powell ?". Elle aimait bien l'appeler par son nom, bizarrement elle trouvait cela amusant. Alors qu'il soutint vouloir pouvoir le poste que la jeune fille lui proposait, elle hocha la tête, l'air décidée. "La mission sera ardue !" déclara-t-elle, presque solennellement, comme si elle confiait une mission comme un agent secret, comme dans les films d'espionnage moldus.
Hestia écouta le récit de son ami avec la boule au ventre. Elle aurait aimé lui dire que tout finirait par s'arranger, que l'amour triomphait toujours et qu'ils seraient heureux ensemble, mais elle ne le pouvait pas. Le regard de l'écossais, à la fois déterminé et profondément triste, l'empêchait de dire quoi que ce soit, et encore moins pour réfuter ses paroles. L’intonation de sa voix montrait qu'il n'attendait pas de réponses. Il savait pertinemment ce qui arriverait, il avait décidé ce qui arriverait, et rien ne pourrait changer cela, au grand dam d'Hestia. Elle aurait aimé le rassurer, voire même l'étreindre rapidement, car il semblait si abattu en parlant de Daisy, en parlant de leur avenir... C'étaient les enfants qui croyaient au grand amour, celui qui dure toujours et qui affronte tous les obstacles sans jamais vaciller. Mais Hestia y croyait aussi, et elle aurait aimé que Moran le fasse également. La jeune Jones détestait voir ses amis tristes, pour une raison ou pour une autre. Elle désirait tant qu'ils soient tous heureux, qu'elle soit actrice de leur bonheur ou non, c'était son vœu le plus cher. Et ce soir-là, face à Moran, il se brisa en éclat. "Moran..." se contenta-t-elle de murmurer tristement. Puis, peu à peu, en écoutant son amie blairelle, il se dérida et sourit même, presque moqueur, mais de manière enfantine, gentille. Il lui demande si, dans son discours sur la confiance en soi et la reconnaissance de celles qui avaient des sentiments pour elle, elle parlait d'elle-même. Elle explosa alors de rire, le rouge lui montant aux joues. Elle était gênée, mais l'alcool ôtait toutes ses inhibitions, alors elle trouvait cette situation amusante. "Oui Moran, je parle de moi !" lâcha-t-elle enfin quand elle fut calmée. "J'étais am... Enfin, j'avais des sentiments pour toi, avant, quand j'étais en troisième année, mais tu n'as jamais rien vu !" dit-elle avant de boire la fin de son verre cul-sec et de se resservir elle-même. Ce jeune-homme avait été le premier garçon pour qui elle avait eut des sentiments, pendant de longs moins elle lui avait lancé des regards énamourés, avait rougit lorsqu'il lui parlait et pensé à lui continuellement. "Mais ne t'en fais pas, je ne ressens plus rien pour toi, à part un sentiment de très grande amitié !" dit-elle en tentant de la rassurer, espérant que cela ne changerait rien à leur relation à laquelle elle tenait tant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1020
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Afanen
| SANG : Sang-Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran] Mer 3 Jan - 23:04


« Prendre la grosse tête ? » s'insurgea-t-il faussement en mettant sur son cœur, une main tremblante. Il ne fallait pas plaisanter avec ses talents d'acteur. La jeune femme devait simplement accepter l'évidence. Mais comme on ne pouvait jamais rester à déblatérer des bêtises pendant des heures, il fallait bien à un moment que la conversation déraille vers quelque chose de plus néfaste pour la bonne humeur du garçon. Moran ne se sentait pas très bien de parler de ses propres sentiments. Il ne pensait pas avoir besoin de psychanalyste ou de quelque autre chose qui l'amènerait à parler de ce qu'il ressentait et de la manière dont il se sentait piégé dans sa vie. Le jeune homme préférait parler métamorphose avec la jolie Hestia Jones plutôt que de parler de la problématique Daisy Blackstone. Il était plus facile de se jeter des fleurs que de parler de ce qui n'allait pas. Et pour cause, l'Ecossais avait l'étrange impression que rien de toute manière, n'allait jamais dans sa vie. L'année dernière, il se prenait la tête avec Gardenia et cette année, le voilà qui pensait à briser son couple comme un verre pour les protéger tous les deux. C'était comme si cette période de l'année ne lui convenait pas, qu'il avait besoin de se défouler et de tout faire exploser dans sa vie. Sa décision concernant sa vie amoureuse était prise depuis quelques semaines, il se cherchait juste désormais un courage pour prendre les choses en mains. La jeune femme pourtant, sembla comprendre que le sujet Blackstone n'était pas quelque chose dont il fallait parler un soir de Réveillon. Compréhensive comme à l'accoutumé, elle ne prolongea pas plus que nécessaire le sujet. D'un mouvement imperceptible de tête, il la remercia de ne pas répondre, mais il ne sut pas très bien si elle avait vu ce qu'il venait de faire. Sa fierté de Serpentard refusait d'admettre qu'il avait un problème.
Son prénom murmuré pourtant lui fit regretter que la conversation n'ai dévié. Il était au fond plus facile de déclamer que la Poufsouffle avait tort plutôt que d'accepter ce qu'elle disait. Et pour cause. Les yeux de Moran s'écarquillaient tandis qu'elle livrait ses explications comme un avocat lancerait son réquisitoire. Sa main lasse se perdit dans ses cheveux tandis qu'il réalisait la triste vérité. « Tu plaisantes ? » lui demanda-t-il complètement incrédule. Il l'aurait remarqué si la fille sur laquelle il avait des vues en avaient également sur lui, non ? Ses bras légèrement ouverts comme s'il tenait un immense livre invisible, ne pouvait pas tromper sur sa surprise. « J'étais complètement amoureux de toi à l'époque ! » s'exclama-t-il en éclatant d'un grand rire. Ils s'étaient croisés et s'étaient ratés, c'était très drôle, en fait. Moran ne doutait pas qu'il aurait adoré Hestia, parce qu'il l'adorait en tant qu'amie. Elle était drôle, gentille et compatissante. Différente de Daisy mais peut-être proche d'elle aussi, d'une certaine manière. Il aimait les filles complémentaires à lui, et Hestia remplissait assurément ce rôle-ci.

(501)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 338
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen - Bazzart
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran] Jeu 4 Jan - 23:27

Moran avait bon nombre de qualités : bon sorcier, drôle, intelligent, et même bon acteur ! Alors qu'il en faisait les preuves, Hestia gloussa, bêtement presque. C'était vrai qu'il n'était pas le genre de garçon à prendre la grosse tête, il restait assez humble. "Toi ? Non, jamais !" dit-elle en riant. Par contre, c'était bien le genre à cacher ses émotions, ou du moins à en parler le moins possible et à éviter le sujet, alors parler de Daisy ne lui plaisait pas, Hestia le voyait bien. Pourtant, parfois cela faisait de bien de parler de ses problèmes, de ce qu'on ressent, afin d'avoir un avis extérieur, des conseils. Même si c'est ceux d'Hestia, la fille qui n'a éprouvé des sentiments que pour deux garçons dans sa vie : Moran, à qui elle n'avait jamais rien avoué, et Saul, qui été sorti avec elle car il ne savait pas dire nous pour finalement lui dire toute la vérité quelques semaines après. Son expérience en matière de garçon et d'amour ne lui permettait surement pas d'aider qui que ce soit, mais elle pouvait au moins essayer de donner son avis. Mais elle décida d'arrêter d'évoquer ce sujet, hors de question de contrarier l'écossais qui l'avait si gentiment invité à passer le Réveillon avec lui ! De toute façon, elle voyait bien que ça le rendait triste et elle n'aimait pas le voir comme ça, lui qui d'habitude était si blagueur. Enfin, elle décida donc de stopper le sujet Daisy pour passer à celui de ce qu'il s'était passé, des années auparavant...
En réaction aux paroles de Moran, la bouche d'Hestia forma un "O", grand et majestueux, mais surtout silencieux. Elle se répéta la phrase du Serpentard dans sa tête, encore et encore. Il avait été amoureux d'elle ? Lui ? Mais elle n'avait rien vu ! "Tu plaisantes ?" finit-elle par souffler, reprenant les mots exactes du jeune homme. Elle avait tant rêvé que cela arrive, qu'il ressente la même chose qu'elle, qu'il le lui dise et qu'ils sortent ensemble. Elle n'en doutait pas un instant : ils auraient fait un couple super. Ils se complétaient bien, tous les deux... Elle l'aurait aimé, de toute façon elle l'aimait déjà alors ce n'était pas compliqué. Peut-être que ça n'aurait pas duré longtemps, pas toute la vie, après tout ils étaient jeunes, mais ça aurait été beau, tendre et passionné, enfin c'est ce qu'elle se disait. Le seul problème aurait été les autres : Rosier, Avery... Bref, cela aurait du être secret ! Quoi que... De toute façon, il était trop tard pour réfléchir à ça, c'était finit.
Alors que Moran riait aux éclats, le rire cristallin d'Hestia se mêla au sien. Alors qu'elle aurait du être presque attristée par cette occasion ratée, elle en riait, surement grâce à l'alcool. "On est trop bête !" dit-elle en se tenant le ventre, "On a loupé quelque chose de bien, j'en suis sûre ! Ohlala, qu'est ce qu'on était nul !". C'était impossible d'arrêter de rire, la situation était si amusante ! Comment avaient-ils pu être aussi aveugles tous les deux en même temps ? Il fallait le faire, tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1020
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Afanen
| SANG : Sang-Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran] Ven 5 Jan - 13:48


Leurs rires se mêlaient à ceux de l'autre dans une espèce de danse effrénée, dont les tableaux présents dans le salon étaient les uniques spectateurs. Moran connaissait suffisamment bien avec le temps, son arrière grand-père Greig Boyle et sa manie commentatrice. Mais Greig semblait dormir, et n'était apparemment nullement dérangé par les éclats de voix des deux adolescents. Heureusement, d'ailleurs, parce que, ce qu'ils venaient tous les deux de s'avouer, dépassait l'entendement et l'imagination. Le jeune Ecossais avait beau être original dans ses idées, il ne lui serait jamais venu à l'idée que ses sentiments enfantins pour Hestia Jones furent réciproques un jour. Le petit Moran de l'époque la voyait inaccessible, intouchable, comme enveloppée par quelque chose qui les maintiendrait toujours éloignés d'une manière ou d'une autre. Peut-être que ce voile s'appelait destin et qu'il devait simplement accepter la vérité. La tête de la Poufsouffle devant son aveu, le fit rire de plus belle, car on aurait facilement pu fourrer un vif d'or dans la bouche de la jeune femme tant elle l'ouvrait en grand. Devant cet air outré, comment retenir son rire ? Le jeune homme, dont l'esprit était plus éprit de l'alcool qu'il ne voudra bien l'admettre, se mit à acquiescer vivement lorsqu'elle lui dit qu'ils étaient tous les deux très bêtes. « Mais c'est pire que ça ! » s'amusa-t-il en faisant déborder de son verre la rasade de scotch qu'il venait de verser. Son fou rire l'empêchait de se concentrer sur sa boisson et c'était là une chose bien terrible, parce qu'il enfilait les verres les uns après les autres, si bien qu'il allait bientôt finir par rester prostré dans son coin avec sa bouteille comme il le faisait toujours. « Finalement, c'est bien qu'on s'en soit rendu compte un jour » tempéra-t-il après avoir bu une énième gorgée.
Il l'observa pendant quelques instants et comprit pourquoi à l'époque, il était éprit d'elle. Hestia était la personne parfaite pour être en couple et c'était évident pour qui avait les globes oculaires en face des trous. Sa joie et son rire étaient communicatifs et sa loyauté de Poufsouffle, sans faille. « Et en ce moment, tu n'as personne ? Vu qu'on est lancé dans le grand déballement de nos vies amoureuses, tu peux peut-être en profiter pour te confier ? » lui demanda-t-il de manière gentille, et dont la conclusion de sa phrase fut le glas de la cloche de l'église de Callender qui marquait le coup des onze heures. Cela faisait un moment qu'ils étaient là, déjà ! Bientôt, l'année 1976 allait pointer le bout de son nez, avec tout le bonheur qu'elle pouvait apporter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 338
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen - Bazzart
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran] Mar 9 Jan - 22:21

Les deux jeunes sorciers riaient encore et encore ensemble. Cette soirée se déroulait franchement bien ! Ils buvaient, se confiaient, s'amusaient, bref, tous les ingrédients d'une soirée réussie entre amis étaient réunis ! D'ailleurs, la jeune Poufsouffle se resservit un verre, s'habituant de plus en plus à la boisson.
Hestia était le genre de fille qui pensait qu'aucun garçon ne pouvait s'intéresser à elle, alors de savoir que le jeune homme pour qui elle avait eu des sentiments l'aimait en retour, à l'époque, la laissait sans voix. Mais bon sang comment avait-elle pu louper ça ? "Oui, c'est bon de le savoir ! En tout cas, ça me fait chaud au cœur", murmura-t-elle quand son ami déclara que c'était bien qu'ils s'en soient rendu compte. Elle lui aurait bien proposé de faire un pacte, comme dans les films moldu : si, à quarante ans, ils étaient toujours célibataires, ils pourraient se mettre ensemble, pour ne pas rester seuls. Mais c'était stupide et très déplacé, et surtout cela aurait plus été une blague qu'une proposition sérieuse.  
Moran fixa quelques instants la jeune fille, ce qui la fit rougir, avant de lui demander s'il y avait, en ce moment, un garçon dans sa vie. "Non, je n'ai personne. Tu le saurais, sinon !" répondit-elle. Après tout, elle n'avait jamais caché sa relation, enfin son simulacre de relation, avec Saul. Poudlard n'était pas le meilleur endroit pour garder un secret de toute façon, enfin sauf pour Moran ou Daisy visiblement ! Donc non, Hestia n'avait aucun petit copain, mais... Mais quelque chose s'était passé, le soir du bal. Elle ne savait pas exactement quoi, mais elle avait ressentit quelque chose. Elle s'était retrouvée avec un garçon et le moment avait été agréable, lui faisant monter le rose aux joues. Mais cela irait-il plus loin ? Elle n'en savait rien. Les vacances avaient coupé toute possibilité aux deux jeunes de se reparler après la soirée mouvementée qui avait eut lieu à l'école des sorciers pour fêter Noël. "Mais..." commença Hestia "il y a eut ce moment, pendant le bal... Ce n'était peut-être rien, mais j'ai passé un bon moment avec un garçon..." murmura-t-elle. Devait-elle préciser, expliquer ou même dire le nom du sorcier dont elle parlait ? Elle n'oserait jamais. Et si elle était en train de se faire des films ? Si elle parlait de lui à Moran pour finalement se rendre compte à la rentrée qu'il n'y avait rien eut de si spécial ? Hestia n'était pas douée en relation amoureuse, elle ne savait jamais quoi dire ou quoi faire, alors cette situation la stressais quelque peu. S'étaient-ils dragués ? S'étaient-ils plu ? Tout ça était si confus et flou. Pourquoi ce n'était pas simple et clair ? Pourquoi les relations amoureuses, si cela en été vraiment une, n'étaient pas clairs, comme de l'eau de roche ? L'alcool n'était pas censé l'empêcher de trop réfléchir et se prendre la tête ? Hestia but une grosse gorgée, priant pour qu'elle ait l'effet souhaité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1020
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Afanen
| SANG : Sang-Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran] Jeu 11 Jan - 18:46


Moran pouvait se targuer de compter sur des amis exceptionnels. Parmi les plus fameux, se trouvait sans aucun doute Hestia Jones. Tout comme Dowey et Gardenia, l'Ecossais atteignait en sa présence un sentiment de quiétude et de confiance totale, que peu pouvaient affirmer obtenir de lui. S'il faisait abstraction de sa méfiance, il gardait toujours en tête une maxime qui lui signifiait que la méfiance était mère de sûreté. Il ne savait pas où il l'avait entendu un jour, mais il remerciait toujours celui qui en était l'auteur pour sa clairvoyance étonnante. Avec Hestia, le jeune Serpentard était vite arrivé à la conclusion qu'elle était loyale comme tous les Poufsouffles et que l'on pouvait dès lors lui faire facilement confiance. Il n'avait pas tord et il savait que ses secrets seraient toujours bien gardés avec elle. C'était pour cela qu'il lui avait parlé de Daisy, qu'il avait évoqué sa mère et son caractère, ce qu'il ne faisait jamais car le jeune Powell parlait plus facilement des autres que de lui. Même Gardenia n'était pas au courant pour sa petite amie, c'était dire à quel point la jeune femme était importante pour lui.
Et ils plaisantaient Hestia et Moran, tous les deux un peu plus au fur et à mesure des minutes, l'alcool jouant sûrement autant sur leurs émotions que sur leurs nerfs déjà bien entamés par cette soirée de révélation. L'Ecossais n'était pas de ceux ayant l'alcool joyeux, il était plus du genre à ne plus bouger lorsqu'il était trop alcoolisé. Là, il était encore pompette, ceci expliquait cela. Il tira une moue un peu déçue à la révélation de la jeune femme – même si en fait, c'était plus une non-révélation qu'autre chose – mais retrouva vite son sourire narquois lorsqu'elle évoqua le bal devant lui. Il n'y avait pas mit un pied, mais il avait entendu dans sa salle commune des ragots assez fameux sur cette soirée rocambolesque. Certains disaient même que McKinnon avait vomit sur Amycus Carrow... « Raconte moi tout » dit-il avec cet air de pédagogue qui rappelait ce bon vieux Professeur Slughorn. Moran aimait les ragots comme Madame Fitz qui résidait au village.  Elle savait tout sur tout le monde, Madame Fitz, sauf sur la nature de la particularité de la famille Powell, bien entendu. « J'ai entendu dire que ce bal a été très mouvementé, c'est vrai ? » la questionna-t-il à brûle pourpoint. Il espérait réellement que la petite peste de Marlene ai vraiment vomit ses tripes sur Pois Chiche. Il n'aimait ni l'un, ni l'autre, pour des raisons bien différentes, même si la finalité était la même. Moran évitait autant la Gryffondor que le Serpentard comme la peste, et personne ne pouvait lui en vouloir à ses yeux. Malheureusement, il allait devoir parler à Amycus de son rôle dans l'équipe, prochainement, car l'Ecossais quittait Poudlard l'an prochain, et il était prêt à préparer sa propre succession.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 338
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen - Bazzart
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran] Sam 13 Jan - 23:46

Sans alcool, cette soirée aurait pu être extrêmement gênante : l'état de santé de papa Jones, la découverte d'une amourette secrète entre Moran et Daisy Blackstone, la fin programmée de ce couple si amoureux, l'aveu de sentiments partagés il y a quelques années, disparus avec le temps, et enfin la discussion autour de ce qui est peut-être en train de naître entre la jeune Poufsouffle et un jeune homme depuis le bal de fin d'année de Poudlard... Il était évident que l'on pouvait remercier l'alcool pour tout cela ! Bien que les deux sorciers aient une extrême confiance l'un envers l'autre, cela n'était plus à prouver, les langues ne se seraient peut-être pas déliées sans le fameux scotch de Moran. Même s'il provoquait une impression de grande chaleur et qu'il serait surement la cause de maux de tête le lendemain matin, ce liquide liquoreux avait au moins la qualité d'animer cette soirée !
Raconter tout. Mais c'était quoi, exactement, "tout" ? Le Serpentard attendait-il tous les détails de ce moment, de ces instants déjà si précieux pour Hestia ? Le récit de cette soirée, elle l'avait gardé pour elle, comme un précieux souvenir qui pourrait disparaître si l'on en parlait à quelqu'un. Même Bertha, Ludovic ou encore Luzia n'étaient pas au courant. Peut-être parce que la jeune femme ne comprenait pas. Que s'était-il passé, ce soir là ? Un courant spécial était-il vraiment passé entre les deux jeunes gens ? Ou Hestia avait-elle tout inventé ? Est-ce-que c'était la seule à avoir ressenti ça ? "Eh bien... Il y a eu des regards, des gestes gentils... Je ne sais pas ce que lui pense de ce moment tu sais, je te dis juste que pour moi il était vraiment sympathique...". Hestia n'était pas vraiment douée pour les relations amoureuses, il suffisait de penser à la dernière, et seule, qu'elle avait vécu : une mascarade et un véritable échec. Saul... Ce nom provoquait encore un sentiment étrange chez la jeune fille, comme un acte manqué. En bref, aucune réelle expérience amoureuse au compteur, une façon de draguer, si l'on pouvait appeler ça comme ça, approximative, Hestia n'avait donc pas beaucoup d'arme pour appréhender les relations entre fille et garçon
"Mouvementé ?!" répéta-t-elle, l'air choquée. "Bon sang Moran, ce mot est si faible !" dit-elle en riant. Ce bal avait été bien plus que "mouvementé" ! Cette soirée avait été mémorable, mais Hestia ne savait pas vraiment si c'était dans le positif ou le négatif du terme... "Il y avait quelque chose dans le jus de citrouille... Surement un coup de tes camarades verts ! Enfin bref, beaucoup de sang-mêlés et de né-moldus se sont senti mal, ils ont vomis... Marlène s'est lâché sur Amycus, d'ailleurs ! Tu aurais du voir sa tête, c'était tout simplement magique !" se rappela-t-elle en se tordant de rire. Si seulement Moran avait été là, à cette soirée ! Comme Hestia s'était absentée pour consoler sa cousine Ophélia, elle avait raté beaucoup de choses et, même si Bertha lui avait raconté déjà beaucoup d'événement que la jeune Poufsouffle avait manqués, le regard moins subjectif de Moran aurait été le bienvenu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 1020
| AVATARS / CRÉDITS : Jack O'Connell | Afanen
| SANG : Sang-Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran] Dim 14 Jan - 19:03


Moran était, comme tout le monde le savait, un alcoolique notoire qui espérait ne jamais réellement tomber dans les travers de cette addiction. Il n'en était heureusement pas encore au stade de ne pas supporter de ne pas passer une journée sans boire, mais il ne dirait pas non à un bon verre par semaine. Il n'avait pourtant pas accès aux bouteilles de scotchs de la réserve de son père à Poudlard, et n'avait pas le loisir de s'en prendre lorsqu'il allait à Pré-Au-Lard, pour la simple et bonne raison qu'il était encore scolarisé à l'école.
Cette école qui faisait rêver tous les enfants, qui l'avait lui aussi fait rêver, entravait ses libertés. Quiconque connaissait un peu le jeune homme savait qu'il chérissait sa liberté d'agir et de penser. Pourtant, rien que le fait qu'il ne puisse malheureusement pas se payer un misérable verre de scotch écossais lui donnait des envies de meurtre. Ainsi, lorsqu'il revenait à Callender pendant les vacances, l'Ecossais prenait soin de faire vibrer ses gènes en volant dans la planque à son père – qui l'avait d'ailleurs sûrement oublié, parce que Moran s'était rendu compte qu'Arthur Powell avait tellement de planques qu'il oubliait l'existence de la moitié d'entres-elles – sans jamais être inquiété de la moindre accusation de vol par ses parents. Si Honora Powell savait que son fils était un buveur, il donnerait pas cher de sa peau. Mais fort heureusement, elle ne le maternait tout de même pas et ne le harcelait pas plus. Elle ne l'avait jamais fait, en bonne maman froide qu'elle était. Son affection envers son fils, bien que sincère, n'était jamais clamée. Peut-être qu'un peu d'alcool aurait délié sa langue de Poufsouffle, et d'ailleurs, il déliait beaucoup celle des adolescents. « Mais- » commença-t-il incrédule, « tu ne connais pas son nom ? ». Enfin tout de même, elle n'aura aucune difficulté à retrouver ce garçon dans Poudlard, mais ce serait bien si elle avait son prénom, d'autant plus que le Serpentard ici présent avait un réseau très développé de connaissances dans le château. Si ça se trouvait, il le connaissait !
Mais il était néanmoins ravi de ne pas avoir mit un pied au bal. Il avait beaucoup dormit, fait une parti d'échec avec un gamin de première année qui avait peur de descendre – il avait finit par se décider sur les bons conseils de son aîné – même s'il avait justement perdu sa partie face à ce petit génie. Il l'écouta avec un rictus mauvais sur le visage. « Oh, c'est donc vrai ! » s'exclama-t-il, tout joyeux à l'idée que casse-bonbon ait vomi sur Pois Chiche, « ça a fait le tour de la salle commune, Amycus est rentré vraiment en colère » expliqua-t-il finalement. Il réfléchit enfin à ce qu'elle dit du reste. Moran se sentait un peu les fesses entre deux chaises (même s'il était sur un canapé très confortable ahah). Il était un sang-pur, et sa communauté agissait mal et il ne pouvait le cautionner... Pourtant... Ce n'était pas bien méchant, c'était même assez amusant, au final. « J'en avais entendu vaguement parler avant le bal, mais je ne savais pas qu'ils étaient sérieux » dit-il, sans aucun regret. Il n'y avait pas mort d'homme, si ? Après s'être resservit un verre, il jeta un coup d’œil à sa montre. « Plus qu'une demi heure » claironna-t-il joyeusement.

(564)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 338
| AVATARS / CRÉDITS : Elizabeth Olsen - Bazzart
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La mort de son petit frère
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran] Mar 16 Jan - 14:20

Hestia rougit lorsque Moran lui demanda si elle ne connaissait pas le nom du garçon en question. Bien sûr que si, elle connaissait son prénom. C'était un de ses camarades de maison, d'ailleurs, un ami. Elle le connaissait très bien, même avant de passer ce moment si précieux avec lui, ce qui changeait le point de vue de la jeune fille sur lui. "Bien sûr que je connais son nom" murmura alors Hestia. Pouvait-elle le dire ? Moran savait garder des secrets, là n'était pas le problème. Le souci, c'était ce que commençait à ressentir Hestia pour ce garçon : des sentiments bien particuliers. La jeune Jones se sentait particulièrement mal par rapport à ça. "C'est Dowey..." chuchota alors Hestia, prête à se confier là-dessus. Dowey était sorti avec Luzia, une des meilleures amies de la jaune, mais il y avait aussi Delilah, qui avait été amoureuse de lui pendant un long moment, alors Hestia avait l'impression de trahir ses amies. Mais, après tout, il ne s'était rien passé d’exceptionnel, c'était juste un bon moment. Mais ce simple moment était en train de faire naître des sentiments presque amoureux chez la jeune fille, qui ne s'y attendait pourtant pas. Non pas qu’elle n’appréciait pas ce garçon avant, mais elle ne l’avait jamais vu sous cet angle. Pendant cette soirée de bal, il lui était apparu sous un jour nouveau : son costume lui allait très bien, ses blagues étaient particulièrement drôles, ses cheveux bien coiffés… Bon, d’accord, il fallait l’admettre, elle en pinçait déjà pour lui. Qu'allait-il se passer, maintenant ? Comment allait-elle gérer ça ? Et Dowey, que pensait-il du moment passé ensemble ? Car oui, Hestia n'en savait rien. Il était possible que ce moment ne soit rien de plus aux yeux du grand rouquin.
Alors que Moran lui dit qu’Amycus était revenu du bal très en colère, elle ne put s’empêcher de demander "J’imagine ! Il a dit quelque chose ?". Elle imaginait la scène d’ici : le grand Serpentard arriver plein de vomi, et criant sur qui passerait simplement devant lui ! Ce que ça avait dû être drôle à voir ! En même temps, il l’avait bien cherché. Il ne fallait pas mettre une potion dans le jus de citrouille, il ne pouvait s’en prendre qu’à lui. Hestia ne put s’empêcher d’hausser les sourcils lorsque Moran lui dit qu’il avait entendu parler du projet des verts. "Sérieusement tu le savais ? Mais pourquoi tu n’as rien dit ?" demanda-t-elle, à moitié outrée et à moitié en train de rire.
Moran se resservit un verre et Hestia le fixa. "Tu peux remplir mon verre aussi s’il te plait ?" demanda-t-elle en lui montrant son petit récipient en verre vide. "Oh mais oui, c’est bientôt !" s’exclama la jeune brune en pointa du doigt l’horloge. Enfin, ils allaient passer à l’année suivante. Peut que celle-ci serait heureuse, voire même remplie de bonheur. Hestia l’espérait vraiment, pour elle bien sûr, mais aussi pour son ami Moran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran]

Revenir en haut Aller en bas

"Réveillons nous dans les bois..." [Hestia & Moran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» [ a trasher ] Prom'nons nous dans le bois...
» [Défi] Promenons nous dans les bois
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres :: 
Les lieux d'habitations
-