Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Des retrouvailles inespérées || MILLY || Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 357
| AVATARS / CRÉDITS : › Sam Claflin by soapflaws
| SANG : › Sang-pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Des retrouvailles inespérées || MILLY || Terminé Dim 10 Déc - 10:57

1971


Tu sors de ton cours de Métamorphose. C’était assez enrichissant, comme d’habitude. Tu aimes bien McGonagall, tu trouves qu’elle a une bonne pédagogie et qu’elle ne fait pas de distinctions entre les maisons, même si elle a été de Gryffondor. Tu n’es qu’en troisième année, et pourtant ta capacité d’apprentissage dépasse de loin celle de tous les autres sans que tu n’en ais conscience. Ta curiosité n’a pas de limites et ne s’arrête pas seulement au monde sorcier. Celui des moldus t’intrigue, lui aussi.
Perdu dans tes pensées, tes pas se dirigent seuls en direction la salle de repos. Pourquoi la salle de repos ? Il n’y a pas souvent grand-monde, et même si tu apprécies être en groupe, un peu de solitude de temps en temps ne fait pas de mal. Tu rentres gaiement en sifflotant, lorsque tu aperçois, dos à toi, une chevelure que tu reconnaîtrais au milieu de centaines d’autres. Car cette personne, tu la connais assez bien pour l’apercevoir de loin. Cette fille, tu as grandi avec, et tu n’oublieras jamais les jeux et les confidences que vous avez partagé avant que tes parents ne décident de quitter définitivement le cercle des Sang-Purs (pour ton plus bonheur : même petit, tu trouvais leurs idées complètement insensées). Tu l’avais aperçue lors de ta Répartition il y a trois ans, mais après ça, plus rien. Et voilà que tu la recroises, toute seule. Tu regardes derrière toi ; le couloir est vide. Bon. Ton sifflement s’est arrêté, voilà que tu fais quelques pas en avant. Tu ne sais pas si elle t’as entendu, ou même si elle sait que tu te trouves juste derrière elle. Puis, doucement, tu arrives à sortir quelques mots. « La Milly que je connaissais est-elle toujours là ? » Elle passait ses ASPIC cette année, tu ne voulais pas la déranger plus longtemps, mais simplement avoir une petite discussion avec elle. Tu sais qu’elle ne s’est pas éloignée à cause de toi, mais plutôt à cause de ces Sang-Purs (appellation idiote) qui l’ont rappelée à l’ordre. Comment allait-elle réagir sans ses camarades de Maison ? Tu espères juste que la jeune fille ne va pas te rejeter…

Citation :
• Ouvrir un Sujet ▬ 2 dragées ▬ Sans le nom du perso ▬ 2 dragées ▬ Faire un Sujet FlashBack ▬ 2 dragées ▬


Dernière édition par Darius O. Abbot le Sam 23 Déc - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 296
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | whovian
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées || MILLY || Terminé Dim 10 Déc - 18:24

Cette matinée avait vraiment été une belle matinée pour Mildred. Elle s'en était sortie en potion, brillamment d'ailleurs – c'était beaucoup trop rare pour ne pas être souligné –, et elle avait en plus reçu à midi une lettre de son fiancé. Après ses dernier cours, la jeune femme s'était isolée dans la salle de repos bien qu'elle n'eut jamais besoin de s'isoler puisqu'elle vivait déjà une existence solitaire. Personne ne s'approchait trop d'elle ou la calculait réellement. Les seuls qui connaissaient son existence étaient ceux qui s'étaient un temps amusés à la railler. Mais ceux-là avaient quitté Poudlard et désormais, elle avait la paix. La salle de repos n'était que très rarement occupée. Les gens préféraient sortir dans le parc plutôt que de rester enfermés dans une pièce telle que celle-ci. Il était encore plus rare d'y trouver des Serpentards. Les pairs de l'héritière Nott ne voulaient pas se mélanger à du sang souillé. La jeune femme était assise sur une chaise, une jambe repliée sur elle-même, un sourire angélique sur son visage tandis qu'elle trempait sa plume dans son encrier pour répondre à son futur époux. Elle était tellement heureuse. D'ici la fin de l'année, son nom ne serait plus Nott mais Lestrange et Mildred avait hâte.
Elle commençait sa réponse lorsqu'une voix l'interrompit. La surprise d'être ainsi dérangée la fit sursauter brusquement et une grosse tâche d'encre s'étendit sur le parchemin destiné à Rabastan. « Bonjour Darius » répondit-elle doucement en levant ses yeux bruns vers lui. Elle les détourna rapidement pour ne pas lui donner la bonne idée de rester pour lui parler. Milly aimait bien Darius Abbot. Il était gentil, elle le connaissait depuis très longtemps. Mais depuis la dispute de leurs parents, elle avait pour interdiction formelle de lui parler. Le saluer ainsi, c'était déjà faire une dérogation aux directives d'Ouranos Nott et pour rien au monde sa fille ne voudrait le mettre en colère. La Serpentard qui n'en était au fond pas vraiment une s'en voulait beaucoup de le snober tel qu'on lui avait apprit à le faire. Il ne le méritait pas. Elle ne prit pas la peine de répondre à sa question et se mit à marmonner pour elle-même : « C'est vraiment bête, c'était ma dernière feuille de parchemin... ». Dans un même temps, elle sortait un mouchoir pour éponger doucement l'encre et voir le résultat. Elle s'en voulait d'envoyer une lettre tâchée à son fiancé, elle avait toujours peur de le décevoir, qu'il s'enfuit pour ne plus la voir. Mildred était vraiment sincèrement attachée à Lestrange et une lettre tâchée était un manque de respect. Sans doute ne pourra-t-elle pas lui répondre immédiatement.
La voilà donc coincée avec Darius Abbot. S'enfuir comme la petite fille qu'elle était au fond d'elle, et comme la couard Serpentard qu'elle n'était pas n'était pas la meilleure solution. Elle s'en voudrait de peiner un garçon aussi gentil que le Serdaigle qui se tenait devant elle. Elle posa donc sa plume, et se contenta de détourner la tête vers la vitre à sa gauche. C'était mieux que rien, non ?

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 357
| AVATARS / CRÉDITS : › Sam Claflin by soapflaws
| SANG : › Sang-pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées || MILLY || Terminé Dim 10 Déc - 20:01

La jeune fille ne répond même pas à ta question et te salue froidement. Tu es désemparé, tu ne sais pas quoi faire. Vous qui étiez si proches, avant… Tu as l’impression que Mildred se cache. Qu’elle se force à ne pas te parler, alors qu’elle en a sûrement l’envie. Ce n’est pas possible… Elle ne peut quand-même pas te détester, si ? Tu l’espères en tout cas, tu as partagé tellement de bons souvenirs avec elle… La Serpentard continue, comme si de rien n’était. Tu jettes un coup d’œil à son parchemin et aussitôt, ton visage devient un peu cramoisi. C’est de ta faute si cette tâche est aussi affreuse. Honteux, tu regardes dans tes affaires si tu n’as pas une feuille et… Par miracle, voilà que tu tires un carré de parchemin vierge. Tu le lui tends, espérant qu’elle va la saisir. « Tu peux me parler, tu sais… ? » tu lui fais, le regard triste. Avec tes petites fossettes et tes cheveux bruns ondulés en bataille, tu as tout l’air d’un petit ange. Milly aimait toujours t’ébouriffer la tête, ça rendait ta coupe encore plus foireuse. Mais cette période est loin derrière vous, maintenant.

Citation :
• Sans le nom du perso ▬ 2 dragées ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 296
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | whovian
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées || MILLY || Terminé Mar 12 Déc - 21:04


Mildred se sentait tellement, tellement indigne de la gentillesse évidente de Darius à son égard ! Elle se sentait horrible de l'ignorer ainsi, de détourner la tête sur son passage, comme Ouranos Nott lui avait fait promettre de faire. Les joues rouges de honte, la couleur de son visage détonait par rapport au teint qu'il prenait habituellement. Elle qui était toujours si pâle, elle ressemblait désormais à une véritable tomate. Lorsqu'il lui tendit une feuille de parchemin pour réparer son méfait, le visage de l'héritière rougit un peu plus et achèva de lui faire avoir honte de son attitude. D'habitude, c'était beaucoup plus facile ! « Oui Père » ; « d'accord Père » ; « tout de suite Père » étaient devenus de véritables toc de langage chez la jeune femme. Son père lui demandait de faire quelque chose, donc, elle le faisait. Il n'y avait rien à discuter.
Ne pas adresser la parole aux nés-moldus – bien qu'Ouranos usât d'un terme largement plus vulgaire et péjoratif pour les désigner – si ce n'est pour les dénigrer – ce dont Mildred n'était pas capable malgré toute sa bonne volonté –, ne parler aux sang-mêlés qu'en qu'à d'extrême urgence, et dénigrer les traîtres. Cette dernière catégorie était malheureusement celle de Darius, qui en faisait parti aux yeux de la jeune Nott uniquement à cause de ses parents. « Merci beaucoup... » répondit-elle, toujours honteuse. Elle ne leva pas les yeux vers lui, et comme il restait là, ses joues ne pâlissaient pas. Elle reposa la feuille par dessus l'autre, une fois qu'elle se fut assurée que la tâche était sèche, et elle trempa sa plume dans son encrier.

Mais Mildred n'osait plus répondre à son fiancé maintenant que Darius avait la tête au dessus de son parchemin. Ses yeux autant que sa main ne bougeaient pas. Comment pourrait-elle décemment lui résister si elle regardait son visage d'enfant si adorable ? C'était bien le moment de faire un malaise pour éviter la fâcheuse discussion qu'elle sentait venir ! Et d'ailleurs ! Darius lui confirma son mauvais pressentiment lorsqu'il lui dit qu'elle avait le droit de lui parler. Eh bien non, justement, elle n'en avait pas le droit. Elle hocha négativement la tête une fois qu'elle eut soupiré son désespoir vis-à-vis de ses sentiments partagés. Mildred finit enfin par relever la tête vers lui : « Non, Darius, je n'en ai pas le droit » affirma-t-elle d'une voix dont le timbre était aussi triste que son regard. « Je suis toujours la même » ajouta-t-elle en répondant à la lointaine question du garçon, « donc non, je n'en ai pas le droit ». Les joues toujours rouges de honte devant le peu de courage qu'elle avait face aux ordres d'Ouranos Nott, elle ne détourna pas les yeux, et se contenta de se rappeler le bon temps qu'elle passait avec le jeune homme. Au fond, elle était un peu déçue de la décision des Abbot. Fréquenter les sang-purs n'était pas si terrible, quand même... ? Elle se sentait bien dans son cercle. Un cercle petit, mais un cercle quand même, composé de ses parents, de Rabastan et de Cassiopeia principalement. Qu'est-ce qu'il y avait de si terrible à les fréquenter ? N'en valaient-ils pas la peine ? Questionner toute son existence de sang-pure n'était pas quelque chose qu'elle faisait tous les quatre matins. Décidant finalement d'arrêter d'être impolie, elle posa sa plume à côté du parchemin après l'avoir fait égoutter sur le rebord de l'encrier : « Alors... Pourquoi viens-tu me parler ? ». Il ne pouvait avoir qu'une bonne raison, non ?

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 357
| AVATARS / CRÉDITS : › Sam Claflin by soapflaws
| SANG : › Sang-pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées || MILLY || Terminé Mer 13 Déc - 14:40

La Serpentard attrape la feuille de parchemin que tu lui tends. Avec tristesse, tu constates qu’elle ne te regarde même pas. A-t-elle honte ? Honte de lui, honte de l’avoir fréquenté ? Tu ne comprends pas. Tu n’as rien fait de mal, pourtant… Ce sont tes parents qui ont décidé de ne plus fréquenter les Sang-Pur, et même si tu étais d’accord tu ne pensais que celle que tu considérais comme ta grande sœur allait te tourner le dos. Tu te grattes le sommet du crâne pendant qu’elle te remercie. Tu ne dis rien. Ses parents ne sont pas là, aucun de ses amis n’est là pour aller tout cafeter, elle est libre de faire ce qu’elle veut, non… ? Tu es un enfant, et pourtant tu as l’esprit déjà vif pour ton âge. Tu te doutes que le fait qu’elle ne t’adresse pas la parole provient d’une cause extérieure et pas d’elle-même. Est-ce qu’elle se sent oppressée chez les Sang-Purs ? Est-ce qu’elle s’y sent mal à l’aise ? Pas à sa place ? Tu n’en sais rien, tu te poses simplement des questions. Et alors que tu en poses une justement, ton petit cœur se serre en la voyant secouer négativement la tête. Tu es encore plus perdu… « Non, Darius, je n'en ai pas le droit. » Elle n’en a pas le droit. Tu n’écoutes pas vraiment le reste, juste cette phrase résonne dans tes oreilles. Milly n’a pas le droit. Est-ce que c’est à cause d’Ouranos ? Le père Nott a toujours été un peu sévère lorsque tu étais petit, il ne voulait pas que vous fassiez des bêtises avec Milly et ne supportait pas être dérangé. Le patriarche de la famille a peut-être beaucoup plus d’influence sur elle que tu ne le pensais…

« Alors... Pourquoi viens-tu me parler ? » Pendant quelques secondes tu ne dis rien et tu contentes de la regarder. Puis, tu viens t’asseoir à ses côtés. Il y a assez de place pour vous deux. Tu mets tes jambes en tailleur, ça va que tu n’es pas trop grand pour l’instant, tu ne prends pas trop de place. Tu passes une main dans tes cheveux en soupirant. « Je viens te parler parce que je suis persuadé que loin de ta famille et sans tes amis Serpentard, tu peux quand-même m’adresser la parole. » Tu tournes la tête et la regardes droit dans les yeux. « C’est à cause d’Ouranos, pas vrai ? » Tu n’attends pas sa réponse que tu enchaînes avec un petit sourire triste. « Tu te souviens quand on avait glissé un gnome dans son bureau ? » Tu restes pensif avant de chuchoter, le regard bas. « Qu’est-ce qu’on avait rigolé… » Tu espères qu’elle s’en souvient, elle aussi.

Citation :
• Sans le nom du perso ▬ 2 dragées ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 296
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | whovian
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées || MILLY || Terminé Sam 16 Déc - 22:44


Mildred était pareille à ces jolis petits oiseaux que l'on enfermait en cage pour avoir le loisir de les faire voler d'un bout à l'autre de la volière pour amuser la galerie. Docile et soumise, Milly volait d'un bout à l'autre jusqu'à s'épuiser de sa propre représentation. Elle avait toujours écouté les mots de ses parents. Ouranos et Gaea étaient des parents qui désiraient que tout marche bien et droit. Mildred se tenait bien. Mildred était polie. Mildred était gentille. Elle écoutait toujours et ne parlait que lorsqu'on le lui demandait. Elle évitait de donner son avis sur des sujets délicats pour ne pas indisposer ses parents. Et par dessus tout, elle ne devait fréquenter que des gens qui en valaient la peine, selon le critère de sélection des Nott. La sélection, c'était la liste de vingt-huit noms, vingt-huit familles en réalité, qui pour certaines, n'avaient même pas les faveurs de ses parents. Les Potter, Abbot, Longdubat... Tous ces gens étaient mal-vus et elle ne devait pas s'en approcher. Darius volait à contre sens du vent en la rejoignant. La jeune Serpentard se sentait prise dans une tornade de sentiments et d'interrogations. Que devait-elle faire ? Comment pouvait-elle réagir si quelqu'un de sa maison la voyait ? Rien que d'imaginer la réaction de ses camarades lui donnait des sueurs froides. Elle l'observa pourtant silencieusement s'asseoir. Son air interdit valait tous les plus beaux discours que pouvaient servir ses parents lorsqu'ils lui rappelaient les règles à suivre, avant chaque rentrée à Poudlard. Cette année encore, elle y avait eu droit, malgré qu'elle entrât en septième et dernière année à l'école de Sorcellerie. Elle eut un sourire amusé devant la réponse outrageusement provocatrice de Darius Abbot. Bien sûr, lorsque le chat n'est pas là, les souris dansent ? « Tu te fourvoies... » répondit-elle laconiquement avant qu'il ne prononce le nom de son père.

Mildred aimait son père. Elle aimait sa mère. Elle aimait encore plus son frère décédé. Jamais, au grand jamais, l'héritière qu'elle était n'irait en contre-sens de leurs volontés. Que deviendrait-elle s'ils la reniaient ? Elle n'était plus rien, un nom effacé d'une tapisserie ancienne que les prochaines générations veilleront à railler. Que resterait-il d'elle ? Une plume dans une cage vide et un oiseau envolé. « C'est surtout à cause de mon nom » dit-elle d'un air défait, « j'ai un devoir envers mon nom, c'est comme cela que j'ai été élevé et c'est aussi ce que je pense ». Ohlala, elle s'en voulait déjà. Rouge de honte de le dénigrer ainsi, elle se saisit vivement de sa plume pour la tremper dans l'encrier et écrire le délicat nom de son fiancé : « Rabastan Lestrange ». L'évocation de leur souvenir commun la fit s'arrêter et elle dû s'empêcher de sourire. « Il s'agit là d'un temps bien lointain... » répondit l'héritière parce qu'elle faisait tout pour ne pas se trahir et lui parler avec plus d'entrain. « Il avait mangé les papiers les plus importants de père...» s'autorisa-t-elle pourtant à dire à voix haute, malgré tous les signaux avertissant qui clignotaient dans sa tête de sang-pure. Elle se désintéressa de Darius brusquement, comme si elle s'était brûlée les yeux à le regarder ainsi. Il allait lui falloir de la patience pour la faire obtempérer et avoir une discussion plus poussée avec elle. Elle prit le parchemin que le jeune Serdaigle lui avait gracieusement donné, et elle commença à écrire les premiers mots de politesse : « Cher Rabastan,... ». Elle se jugeait tout à fait grossière de continuer d'écrire comme s'il n'était pas là, mais que pouvait-elle faire ? S'il avait eu encore quelques grâces à ses yeux de Nott, elle aurait lâché sa plume depuis longtemps et serait joyeusement en train de lui faire la discussion. On n'était jamais mal-poli de faire quelque chose comme cela à quelqu'un que l'on était censé juger comme inférieur. Pourquoi la vie était-elle si complexe pour elle ! Elle ne demandait que la paix et voilà que Darius Abbot venait lui faire la discussion à la salle de repos, là où tout le monde pouvait les voir ! N'avait-elle pas été assez dédaigneuse avec lui ? La question méritait-elle d'être posée ? Mildred n'était dénigrante avec personne, quand bien même elle y mettait toute la volonté du monde.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 357
| AVATARS / CRÉDITS : › Sam Claflin by soapflaws
| SANG : › Sang-pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées || MILLY || Terminé Dim 17 Déc - 15:30

Tu sais pourquoi elle ne te parle pas. Tu le sais, et pourtant tu ne l’acceptes pas. Tu restes intimement convaincu que tu peux avoir une discussion avec elle, comme avant, lorsqu’elle n’est pas entourée de tous ses amis Serpentard. Tu veux avoir la preuve concrète que Milly ne peut vraiment pas te parler, mais jusque-là, tu es persuadé du contraire. Tu veux la retrouver, tu aimerais tant retrouver la Milly que tu connaissais d’autrefois… Et pourtant, plus tu lui parles, plus tu as l’impression qu’elle te rejette, qu’elle te fuit, qu’elle t’ignore. Et ton petit cœur se serre, il se serre mais tu ravales tes larmes parce qu’avec ta tête de rejeton, tu veux lui montrer que tu es un petit garçon fort. « C'est surtout à cause de mon nom… » Encore une fois, toujours le nom, le nom, le nom. Toi, tu t’en fiches de ton nom. Abbot. Pour toi, ce mot n’a aucune valeur. Abbot. Tu ne ressens rien, même pas un tressaillement. Alors que ce soit Nott, Lestrange ou Malefoy, qu’importe ? Le nom ne veut rien dire, le nom ne devrait pas façonner les gens. Alors pourquoi Milly devrait se plier aux codes de ce cercle que tes parents et toi avez quitté des années en arrière ? « J'ai un devoir envers mon nom, c'est comme cela que j'ai été élevé et c'est aussi ce que je pense. » Vraiment ? …

Tu tentes de garder une allure digne, mais tu sens bien ton petit visage se décomposer et ta mâchoire se crisper. Tu clignes des yeux plusieurs fois, tu ne veux pas pleurer non, tu ne veux pas. Tu veux conserver ce visage souriant qu’elle a toujours connu, comme lorsque vous étiez proches. Mais tu sais que si elle continue, tes larmes finiront par tomber. Et puis elle répond au souvenir que tu as mentionné, mais avec tellement de détachement que tu te demandes si elle s’en souvient réellement. Mildred se concentre à présent sur son parchemin, et tu ne peux t’empêcher de zieuter par-dessus son épaule. Cher Rabastan… Tu ne sais pas vraiment si elle connaît bien Rabastan, à vrai dire tu n’as que peu de souvenirs de cet homme. En revanche, tu connais cette passion des Sang-Purs pour les mariages arrangés. Et tu te doutes que ta Milly fait partie du contrat des Lestrange/Nott. Pour ta plus grande peine.

Tu soupires de tristesse, poses tes coudes sur tes genoux et laisse pendouiller ta petite tête. Puis, au bout de quelques minutes, tu demandes en murmurant. « Est-ce que c’est de ma faute… ? »

Citation :
• Sans le nom du perso ▬ 2 dragées ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 296
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | whovian
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées || MILLY || Terminé Lun 18 Déc - 20:52


Darius avait toujours su émouvoir le cœur déjà fébrile de la jeune Mildred Nott. Il était gentil, il était doux, et elle aimait les tempéraments tel que celui-là. Il y en avait hélas bien peu parmi les sang-pur, parmi ces gens qui étaient élevés pour être en haut de la société. Le Serdaigle n'avait jamais été comme cela, et elle l'avait toujours adoré. Elle s'était plu à se trouver un rôle de grande sœur prête à tout pour le protéger, elle s'était plu au final à se trouver un rôle propre dans un environnement qui ne lui permettait pas d'en avoir un seul. Mildred était née femme dans un monde d'homme. Elle était née femme dans un monde qui n'acceptait pas de la considérer à sa juste valeur. Darius l'avait toujours considéré à sa juste valeur – bien qu'elle n'ai pas beaucoup d'estime pour elle-même. L'héritière avait fait sien les discours qui la dénigraient. C'était ce qu'elle avait entendu toute sa vie. Elle avait longtemps entendu sa mère se plaindre à voix basse de ne plus avoir d'héritier mais d'avoir une héritière qui ne donnera jamais son nom mais qui au contraire, abandonnera le sien pour en adopter un autre. Darius était sans doute trop humain pour un monde tel que celui-là. La fille Nott était aussi trop humaine pour ce monde-là, mais elle n'avait à contrario aucune chance de s'en sortir. Apprécier le jeune homme pendant leur enfance et accepter de l'apprécier encore, c'était donner une chance à des espoirs qui n'avaient pas leur place dans son cœur. Mildred était une « fille de » soumise, bientôt une « femme de » effacée. Toujours seule. Elle était seule depuis la mort de son frère qu'elle ne parvenait pas – et ne voulait surtout pas – oublier. Le jeune Abbot représentait peut-être pour elle un frère de substitution à celui qui avait disparu de sa vie depuis plus de dix ans déjà et c'était sans doute ce qui l'empêchait aussi de le rejeter totalement. Ouranos et Gaea lui avaient fait promettre bien des choses avant cette rentrée scolaire, et la voilà déjà en train de saccager toutes les promesses qu'elle ne supportait pas de voir brisées. La vicieuse et mauvaise culpabilité lui étreignait le cœur rien qu'en le voyant installé à ses côtés. Pourquoi n'était-elle pas aussi indépendante que ses parents ? Pourquoi devait-elle tout laisser passer à ses dépens pour faire plaisir à tout le monde ? La voilà lasse de tout un modèle, le seul modèle qu'elle connaissait et dont elle ne pouvait se défaire. Darius ne comprenait pas, parce que Darius était jeune. Il était intelligent, il l'avait toujours été. Mais sans doute ne voyait-il pas encore les fils tenir ses mains, commander sa langue, arrêter ses actions. Mildred était un pantin qui ne connaissait pas la liberté. Sa plume grattait sur le papier neuf les mots pour son fiancé, qu'elle prenait soin de bien écrire. Son futur mariage était la seule éclaircie dans un ciel bien noir – bien qu'elle ne fut pas assez sotte pour s'imaginer plus libre avec un Lestrange, elle avait au moins espoir de l'aimer tendrement. « Rien n'est de ta faute, Darius. Ca n'a jamais été de ta faute » murmurra-t-elle. Car que pouvait-elle dire d'autre ? Elle attarda ses yeux sur le nom qu'elle porterait bientôt, avant de les poser sur le jeune homme. « Je suis née femme dans un monde qui ne les tolère pas. Je fais ce que l'on me demande de faire, que cela me plaise ou non » expliqua-t-elle bien platement, en simple constatation. Il n'y avait rien à faire, que pouvait-on faire de toute manière pour une âme déjà abandonnée ?

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 357
| AVATARS / CRÉDITS : › Sam Claflin by soapflaws
| SANG : › Sang-pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées || MILLY || Terminé Mar 19 Déc - 19:05

Pour ton âge, tu es mille fois plus intelligent que ceux qui partagent ton année. Tu comprends les choses très vite, tu les assimiles vite, tu sais les appliquer vite bref, ta mémoire est on ne peut plus productive. Les professeurs s’en étonnent, des fois. Ils savent que la majorité des élèves brillants se trouvent à Serdaigle, mais à un âge aussi jeune, il y a de quoi être surpris. Seulement voilà : malgré la tonne de parchemins que tu t’es englouti, malgré les millions de livres que tu as dévorés, malgré toute cette connaissance qui t’es bien utile, il te manque encore un peu d’expérience dans la vie. Tu connais le milieu des Sang-Pur pour les avoir fréquentés, tu sais de quoi ils sont capables et comment ils fonctionnent. Mais tu es loin de te douter de toute la pression qu’ils peuvent mettre sur celle que tu as toujours considéré comme ta grande sœur. Tout ça parce que tes parents ne sont tout simplement pas comme ça. Tu n’as jamais vraiment eu à vivre sous un poids familial, de ton nom tu n’en as que faire. Si tu pouvais vivre sans, ça ne te changerait rien. Tu ne comprends pas vraiment pourquoi les gens accordent autant d’importance à quelques lettres alignées les unes à la suite des autres. Non. Toi qui, pourtant, possède un grand sens de la logique, pour toi il n’y en a tout simplement pas. « Rien n'est de ta faute, Darius. Ca n'a jamais été de ta faute. » Tu relèves ta petite tête et la tournes vers elle, les yeux pleins d’espoir. Quelque part, ton cœur est rassuré. Toi qui as longtemps pensé que tu avais fait quelque chose de mal, tu as à présent là une parole de Mildred prouvant le contraire. Vérité ou pas… ? Tu t’en fiches un peu. Tout ce qui importe, c’est que vous avez une discussion. Enfin… Plutôt une amorce de discussion. Ce n’est pas encore ça, mais c’est déjà pas mal. C’est déjà mieux que toutes ces années d’ignorance où elle faisait semblant de ne pas te connaître… « Je suis née femme dans un monde qui ne les tolère pas. Je fais ce que l'on me demande de faire, que cela me plaise ou non. » La Serpentard te dit ça avec une telle fatalité que, sur le coup, tu ne sais pas quoi répondre. Tu ne vas tout de même pas abandonner maintenant, si ? Non, pas en si bon chemin. Tu te le refuses. Alors tu plaques ton dos contre le canapé et penches ta tête en arrière, jusqu’à ce que ta nuque puisse reposer sur le haut du dossier. « Pourquoi cette société accorde autant d’importance au nom, Milly ? » Oui, tu l’appelles par son surnom et oui, quelle question bien mature pour un enfant aussi jeune. « Mildred Quincy, ça t’irait bien, non ? tu ponctues ta remarque d’un léger rire cristallin. On devrait aller voir l’administration du Ministère pour qu’ils te changent de nom… » tu ajoutes, rêveur. Bien entendu, tu sais que c’est impossible. Tu disais ça pour rigoler, toi et les blagues, comme toujours…
Citation :
• Sans le nom du perso ▬ 2 dragées ▬ 500 mots ▬ 2 dragées ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 296
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | whovian
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées || MILLY || Terminé Ven 22 Déc - 14:22


Les sentiments étaient des choses bien étranges.
Ils allaient, ils venaient, et repartaient pour revenir avec plus de violence encore. Mildred avait pendant tant d'années refoulée sa joie d'apercevoir Darius, elle avait tant de fois oublié son envie de lui parler, qu'elle peinait maintenant à s'abandonner à eux. Comment se laisser aller alors que l'on avait toujours grandit dans un environnement guindé, ou chaque petite chose de la vie était soumise à une règle stricte ? Elle avait une heure particulière pour se lever, une heure particulière aussi, pour se coucher. Il y avait des choses qu'elle avait le droit de faire, bien entendu, quelques exceptions mais rien qui ne puisse changer radicalement son comportement. Elle sentait grandir en elle, ici devant Darius, deux culpabilités bien distinctes. Celle tout d'abord, d'avoir abandonné un garçon qu'elle avait longtemps et pendant toute son enfance considérée comme son frère, ainsi que celle plus violente et plus vicieuse qui lui rappelait qu'elle ne faisait pas ce qu'elle voulait dans le monde manichéen des Sang-Purs. Si sa langue avait été aussi aiguisée que celle qu'elle aurait dû avoir, le jeune Abbot serait ailleurs dans le château à regretter de lui avoir parlé. Mais ce n'était pas elle, ce n'était pas Mildred. L'héritière Nott ne se sentait même pas capable de lui dire clairement de partir pour qu'elle puisse finir sa lettre. Elle semblait capable de rien, incapable de tout. Ses yeux l'imploraient pourtant, ils imploraient Darius Abbot de partir pour qu'elle ne se sente plus tiraillée par un même sentiment aux finalités différentes. Il était un garçon intelligent, qui devait comprendre par lui-même que le voir lui faisait mentalement beaucoup de mal. Mais c'est justement parce qu'il était si intelligent qu'il se lança sur un sujet qu'il ne fallait pas lancer avec la jeune femme. La question du nom.
Pour elle au fond, ce nom n'était pas quelque chose de très important. A la fin de l'année, elle s'appellera Mildred Orpha Lestrange et l'on ne retrouvera celui des Nott que sur un arbre généalogique. Mais la symbolique du nom, ça, c'était quelque chose de très important, même pour elle. Pourquoi diable, le jeune Serdaigle ne comprenait-il pas cela ? Elle n'esquissa qu'un pâle sourire à la plaisanterie du jeune homme. Son nom, c'était Mildred Nott et le seul pouvant le remplacer serait Lestrange. Elle avait grandit avec cette idée-là. Comment dès lors pouvait-il en proposer un autre aussi impunément ? « Les noms représentent tes ancêtres sans lesquels tu ne serais pas là » répondit-elle finalement sans relever la blague de Darius, « tu es ce que tu es, grâce à eux. Ne pas s'occuper de son nom, c'est se moquer de ce qu'ils étaient et de l'héritage qu'ils ont légué ». Elle marqua une pause pour observer attentivement le jeune homme blond qui était à ses côtés. Ses joues, réchauffées par sa honte qui n'était pas passagère, lui donnaient pour une fois un véritable visage humain, et non pas celui d'un simple corps mort. « Je préfère Mildred Nott » conclut-elle bravement. Habituellement, elle aurait ri à sa boutade. Habituellement, ou plutôt, quelques années auparavant. Elle était joyeuse, Mildred Nott, elle l'avait toujours été. Mais elle ne pouvait pas l'être avec les traîtres. Voilà tout.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 357
| AVATARS / CRÉDITS : › Sam Claflin by soapflaws
| SANG : › Sang-pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées || MILLY || Terminé Ven 22 Déc - 23:20

« Les noms représentent tes ancêtres sans lesquels tu ne serais pas là » Cette phrase a le don de te faire perdre ton sourire. Tu ne comprends pas vraiment pourquoi elle réagit comme ça… La Milly d’avant aurait rigolé à ta blague, elle serait même partie dans ton délire avec toi ! Même limite plus loin que toi. Mais là, non. Elle ne réagit pas. Elle est même plutôt sérieuse, ta Milly. Et en fait, tu sais pourquoi elle se comporte comme ça. C’est encore et toujours pour la même raison. Sa famille, son père, son nom, le poids familial sur tes épaules. Et tu en as marre. Tu en as marre, parce que tu aimerais bien retrouver ta grande sœur d’avant, toi. Elle te manque cette Mildred avec qui tu faisait les 400 coups quand vous étiez gosses. Rappelle-toi, vous aviez même ce gang « Mimi et Dada », vous étiez comme Dumbledore et ses sorbets au citron, comme un sorcier et sa baguette magique, comme une potion et ses ingrédients. Vous vous entendiez tellement bien… Tu n’acceptes pas le fait que cela relève du passé. Tu n’acceptes pas car tu sais qu’une part de la Milly que tu connais est toujours présente. Malgré tout ce qu’elle peut dire. Tu fronces alors les sourcils quand elle te parle d’héritage, d’irrespect, d’oubli, et toutes ces choses encore qui te paraissent absurdes parce que liées à des lettres. À un nom. Tu n’es pas bête, tu sais ce que cela signifie pour cette secte – oui, appelons-la comme ça – mais ce n’est pas pour autant que tu adhères à cette idée stupide. « Je préfère Mildred Nott. »

Alors là, tu es stupéfait. Quoi, sérieusement ? Non, elle ne peut pas te faire ça. Elle n’en a pas le droit. « Je n’oublie pas ce que mes ancêtres m’ont légué Milly, c’est pas du tout ça. Tu tournes la tête vers elle, les yeux brillants parce que tu as une atroce envie de pleurer. Ça te fait mal qu’elle se comporte comme ça avec toi. Mes ancêtres auraient porté un autre nom que je ne les aurais pas oublié quand-même. Un homme se différencie par rapport à qui il est, pas par rapport à son nom. » Tu baisses de nouveau la tête juste pour cacher la petite larme qui glisse le long de ta joue. Avec un reniflement, tu l’essuies. « Tu me manques, tu sais. » Tu te fais encore plus petit et remontes tes jambes pour plaquer tes cuisses contre ton torse avant d’y entourer tes bras. Comme pour se protéger de la douleur que tu ressens. « Milly me manque tellement… »
Citation :
• Sans le nom du perso ▬ 2 dragées ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 296
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | whovian
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées || MILLY || Terminé Sam 23 Déc - 18:49


Comme si cela ne suffisait pas, Darius semblait en plus vraiment peiné de ses paroles. Qu'elle horrible et méchante jeune femme elle faisait ! Elle faisait honte et elle avait honte ! Voir le jeune Serdaigle baisser la tête pour cacher ses larmes – elle savait que c'était des larmes, elle le savait ! – lui fit l'effet du déclenchement d'une dynamite et ses propres yeux bruns s'emplirent de larmes à leur tour. Elle avait lutté un moment contre l'afflux des gouttes salées mais elle ne pouvait plus les retenir. Midlred se recula brusquement pour ne pas pleurer sur la dernière page de parchemin qu'elle avait et essuya frénétiquement ses larmes avec ses doigts fins. Les paroles intelligentes de Darius ne l'aidaient absolument pas à se sentir mieux mais au contraire à faire face à toutes les failles de sa propre éducation. Comment pouvait-il venir la voir, sachant qu'elle ne pouvait pas lui parler, et en plus remettre subtilement en cause un système qu'elle avait été forcée d'aimer ? Elle voulait tant lui faire un câlin, tant lui dire qu'elle était désolée. Mais elle ne pouvait pas. Il fallait profiter de la délicate situation pour mettre un point d'honneur à les tenir tous deux éloignés l'un de l'autre. Ses larmes redoublèrent lorsqu'il lui dit qu'elle lui manquait et elle soupira bruyamment, ne pouvant s'empêcher de lâcher : « Je le sais, et tu me manques aussi ». Admettre ses propres faiblesses à voix haute ne faisait que renforcer l'argumentaire du Serdaigle contre son propre système. Elle n'était pas pleinement heureuse dans un monde qui la sous-estimait et qui rejetait les autres. Mais c'était son système, sa tradition. Que pouvait-elle faire, elle, petite enfant malade et héritière d'une fortune, pour changer tout cela ? Mildred ne pouvait rien faire et tout subir, voilà tout. La jeune femme essaya de faire preuve de force de caractère et se leva en essuyant ses larmes. Elle rangea ses affaires rapidement comme si sa vie en dépendait. L'héritière prit soin de l'unique feuille de parchemin dont elle disposait pour répondre à son fiancée et se leva pour s'éloigner du Serdaigle, qui lui paraissait plus menaçant que jamais envers ses croyances personnelles. « Il- » commença-t-elle avant de se couper parce que sa voix tremblante lui avait déjà fait faux bon, « il vaut mieux que nous ne nous parlions plus, et que nous nous ignorions » décréta-t-elle enfin avec une force de discours totalement feinte. Elle ne le voulait pas plus que lui. Mais ils ne pouvaient entretenir de relation aussi toxique. Ils ne pouvaient pas se parler et Mildred savait que toutes les fois où ils allaient essayer d'avoir des conversations civilisées, elle allait mal réagir. Elle s'en voulait de ne pas pouvoir passer au dessus de ce à quoi elle avait été formaté toute sa vie. Ses bras frêles étaient chargés de livres, de parchemins utilisés, et elle tenait tant bien que mal sa plume et son encre dans une seule main. « Jesuisvraimentdésolée » s'empressa-t-elle d'ajouter avant de reculer pour fuir la salle de repos, dans laquelle elle venait de décider de ne plus jamais mettre les pieds.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 357
| AVATARS / CRÉDITS : › Sam Claflin by soapflaws
| SANG : › Sang-pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées || MILLY || Terminé Sam 23 Déc - 22:05

Tu lui manques aussi. Tu la sens sincère, tu sais qu’elle l’est. La Milly que tu connaissais est juste quelque part, enchaînée par des liens incassables, les liens familiaux. Tu te rends compte alors de l’énorme chance que t’ont offert tes parents en s’éloignant de ce cercle. Tu comprends pourquoi ils ne correspondaient pas à leurs critères et pourquoi ils avaient eu cette violence dispute avec les parents de Mildred. Ce qui est sûr, ce que tu n’aurais pas voulu finir dans le même état que ta grande sœur, à être pliée sous le joug familial. Cela doit être tellement difficile à supporter que tu aurais fini par te perdre. Fort heureusement, ce n’est pas le cas. Bon, la situation aurait été quelque peu différente puisque tu es un homme et Milly, une femme. Mais bon. Tu remercies tout de même Merlin de ne plus fréquenter de gens malsains.
Soudainement, la Serpentard se lève. Tu la sens émue, tu la vois émue, et cela te rend encore plus triste. Tu as tellement l’impression qu’elle porte toute la misère du monde sur ses épaules, tellement cette impression que c’est de ta faute même si elle dit le contraire… « il vaut mieux que nous ne nous parlions plus, et que nous nous ignorions » Elle a la voix qui tremble. Tu l’entends émue. Tu ne sais pas quoi dire, pas quoi faire. Tu t’attendais un peu à cette réaction, mais entre s’y attendre et la réalité… C’est à des années lumières. Tu suis son visage du regard, la bouche entrouverte, les yeux pleins de larmes et de supplication. Tu aimerais tellement qu’elle reste, tu l’aimes bien Milly. Et même si c’est à cause de sa famille, tu aimerais tellement qu’elle te parle comme avant… Mais tu sais que ce temps est révolu, même si tu ne veux pas l’accepter. Elle s’en va en s’excusant rapidement, laissant la salle de repos dans un calme absolu, te laissant seul face à ta peine. Tes yeux ne savent plus quoi regarder, peut-être qu’ils ne regardent pas grand-chose en fait. Juste le mur en face de toi. Ce mur de béton, construit avec de la magie, aussi solide que n’importe quel autre matériau en dur. Comme celui qui s’est forgé entre toi et Milly et qui te semble à jamais incassable.

Citation :
• Sans le nom du perso ▬ 2 dragées ▬ Clore un Sujet ▬ 2 dragées ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des retrouvailles inespérées || MILLY || Terminé

Revenir en haut Aller en bas

Des retrouvailles inespérées || MILLY || Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» De mauvaises retrouvailles - Japon {Professeur A. Winslow} [TERMINÉ]
» Retrouvailles insolites. {Mayumi Maichi} [Terminé]
» You left, I died ▲ John -retrouvailles- [Terminé]
» [Chaü - An 6 - Terminé] Retrouvailles de deux amants
» Des retrouvailles tragiques...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-