GRYFFONDOR : 815 pts | POUFSOUFFLE : 370 pts | SERDAIGLE : 500 pts | SERPENTARD : 760 pts

Partagez|

♦ These violent delights have violent ends. ♦ Cassie & Luzia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 315
| AVATARS / CRÉDITS : Keira Knightley
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Geôlier
| PATRONUS : Chat Manx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: ♦ These violent delights have violent ends. ♦ Cassie & Luzia Lun 11 Déc - 21:19

These violent delights have violent ends




Derrière une vulgaire bâtisse en pierre de taille, alors que les flocons voletaient avant de s'écraser sur le sol, une forme encapuchonnée de noir se matérialisa. L'étrange silhouette gracile resta quelques instants sans bouger, avant de relever la capuche de sa cape de velours noir. Sous celle ci, les fins traits racés de Cassiopeia apparurent, l'albâtre de sa peau se confondant avec les flocons qui frôlaient ses joues. Ses lèvres d'un pourpre parfait laissèrent flotter une moue de dégoût alors qu'elle jetait un regard supérieur sur le taudis qui se trouvait devant elle, avant que d'une démarche déterminée et élégante, elle s'avance dans la ruelle.

La main gantée de dentelle de Cassiopeia tenait fermement dans sa paume une fiole aux reflets violacés. La jeune Yaxley desserra un peu sa poigne, de peur que le précieux fluide qu'elle contenait ne soit perdu, et la glissa dans une des poches de sa cape. Alors que ses prunelles s'attardaient sur les façades rustiques qui l'entouraient, Cassiopeia songea aux délices qu'elle allait ressentir à assouvir une douce revanche. Non pas tant qu'elle puisse éprouver du plaisir à tourmenter une sang-impur, mais c'était bien l'idée d'imaginer la panique d'Evan lorsqu'elle lui raconterait sa mésaventure qui emplissait la jeune femme d'un doux plaisir sadique. On ne trahissait pas l'héritière Yaxley sans en payer les conséquences, elle qui pourtant pensait avoir prévenu le jeune Rosier cet été … De toute évidence cela n'avait pas été suffisant, et voilà qu'elle allait devoir se salir les mains pour se faire respecter par son fiancé. Cassiopeia n'avait pas l'habitude d'être bafouée lorsqu'elle confiait son cœur, et se faire humilier par son premier fiancé lui avait été largement assez suffisant, il était grand temps que la gent masculine apprenne à la respecter, et à défaut, à la craindre.

Evan n'avait pas compris les sourires ? Il n'avait pas compris les déclarations d'amour ? Et bien si les sentiments n'avaient pas réussi à lui inculquer la fidélité, elle ne doutait pas que le chantage et la menace lui feraient reprendre le chemin de la vertu. On ne manipulait pas un cœur innocent sans conséquences, le temps des larmes et des cris devant la lettre était terminé, désormais il était temps d'exercer sa vengeance. Il allait sans dire que si la petite garce espagnole pouvait souffrir dans le processus de sa revanche, elle n'en serait que plus ravie.

Arrivée devant l'enseigne de la Tête du Sanglier, elle prit une grande inspiration, recouvrit son visage de son capuchon, et rentra à l'intérieur du pub miteux. Quel endroit parfait pour une rencontre illicite pensa-t-elle, nul doute que si l'invitation était vraiment venu d'Evan, il l'aurait malgré tout invité dans ce lieux glauque. Cassiopeia n'aurait jamais accepté ce genre d'invitation, elle se respectait bien trop pour cela. Elle s'avança jusqu'au bar où se trouvait le barman, et lui adressa un sourire froid, lui faisant signe pour qu'il vienne lui parler. La question n'était pas tant si elle pouvait corrompre le serveur, mais combien lui faudrait-il pour qu'elle puisse le corrompre.
« J'aurais besoin que vous m'accordiez un service. » Lui murmura la jeune Yaxley, fixant les prunelles amorphes du vieil homme, avant d'avancer une bourse bien dodue devant lui. Alors que la main calleuse du barman se posait lourdement sur celle ci, Cassiopeia lui chuchota ses instructions : « Une jeune fille va venir pour retrouver un garçon de l'école, Evan Rosier, indiquez lui la salle à l'étage. Et apportez moi son verre avant de monter. » A la fin de sa phrase elle attarda ses pupilles fauves sur l'homme, jusqu'à ce qu'il acquiesce lentement après avoir compté les galions présents dans la bourse.

La jeune Yaxley s'assit au bar, scrutant dans l'ombre de son capuchon les gens présents dans la salle, et faisant en sorte de garder un œil sur la porte, prête à obtenir enfin ce qu'elle désirait le plus à l'instant. Sa vengeance.


©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 740
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Nightblood (bazzart)
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: ♦ These violent delights have violent ends. ♦ Cassie & Luzia Mer 27 Déc - 18:39

Noël était passé et Luzia s'était remise de la maladie qui l'avait affectée comme tous les autres élèves qui n'avaient pas un sang-pur. Des cernes soulignaient encore ses yeux, mais son teint avait repris sa couleur naturelle, reposée. La bonne humeur faisait étinceler son regard car Luzia était enchantée à l'idée de retrouver Evan à Pré-au-Lard. Qu'il lui eût fixé un rendez-vous si vite après les réjouissances de Noël prouvait sa hâte de la revoir, et c'était pour l'Espagnole une excellente nouvelle.
Elle se prépara donc, coiffant avec soin ses longs cheveux qu'elle avait décidés de laisser en liberté sur ses épaules, noua autour de son cou le collier en flocon de neige que le Serpentard lui avait offert par l'intermédiaire de son Calendrier, et se maquilla un peu. Enfin, après avoir eu la bénédiction de Hestia, Luzia s'enveloppa dans son épaisse cape d'hiver, enfila ses gants, attrapa son sac avec le cadeau qu'elle avait prévu pour Evan, et se rendit à Pré-au-Lard, à pieds.
Il lui avait donné rendez-vous à la Tête de Sanglier. Certes, ce n'était pas l'endroit rêvé pour un rencard – mieux valait le salon de thé de Madame Piedodu ou, à la rigueur, les Trois Balais – mais Luzia savait que Evan souhaitait être, pour le moment, discret, et elle respectait cela. Le temps n'était pas encore venu pour lui de s'exposer au regard de tous ; Luzia était patiente.

C'est frigorifiée qu'elle fit son entrée dans le pub miteux et sombre. Il y avait peu de monde. Des sorciers sordides buvaient autour d'une table, les dents jaunâtres s'entrechoquant contre leur verre, une longue silhouette encapuchonnée se tenait au bar, tandis que le barman rangeait des bouteilles sur les étalages du fond.
Aucun signe de Evan. Avisant l'escalier qui montait à l'étage, Luzia se dirigea vers le bar et commanda un thé.
Savez-vous si un élève de Poudlard est déjà arrivé ?, demanda-t-elle.
Comme il lui répondait par la négative, elle lui indiqua qu'elle s'installait en haut. Ce qu'elle fit sans tarder, trouvant le vieil homme louche, et prit place dans une sorte d'alcôve, non loin d'une cheminée allumée, espérant que Evan ne tarderait pas. Elle avait tellement envie de le retrouver et de lui raconter les incidents du Bal de Noël. Luzia comptait ainsi faire comprendre à Evan les injustices profondes que faisaient subir aux autres certains élèves. Des bruits de pas se firent entendre dans l'escalier, mais ce n'était que le barman qui lui apportait une tasse de thé fumante, autour de laquelle Luzia s'empressa d'enrouler ses mains pour les réchauffer.

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 315
| AVATARS / CRÉDITS : Keira Knightley
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Geôlier
| PATRONUS : Chat Manx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ♦ These violent delights have violent ends. ♦ Cassie & Luzia Mer 17 Jan - 11:59

These violent delights have violent ends



Cassiopeia Yaxley s'était révélée à elle-même un instinct de chasseresse que jamais elle ne se serait imaginer avoir. Ou tout du moins, elle n'aurait pas imaginé prendre tant plaisir à exercer sa vengeance. Jamais elle ne s'était considérée comme sadique, ou comme pouvant l'être. Et pourtant, elle était assise dans ce bar miteux, où jamais elle n'aurait posé un pied dans d'autres circonstances, guettant que sa proie pose une patte malheureuse dans sa toile.
Alors qu'elle mordillait ses lèvres dans l'attente, l'hésitation vint remplir son cœur. L'excitation qu'elle ressentait à l'idée de s'en prendre à la jeune fille et surtout à Evan semblait sur le point de disparaître, et elle hésita à se lever, et à partir de ce bar. Rompre ses fiançailles, et s'enfuir comme tant d'autres filles de son sang l'avaient déjà fait. Mais le sang qui palpitait sous sa peau avait déjà décidé de son destin, et la vie de paria ne l'avait jamais séduite.
Comme si le destin se complaisait dans l'idée qu'elle noircisse son âme, la porte de la taverne s'ouvrit enfin, et une jeune fille tremblante de froid s'avança jusqu'au bar. Sous son capuchon, Cassiopeia scruta ses traits fixement. Elle eût aimé qu'elle soit laide, ou disgracieuse, ou qu'elle transpire la stupidité. Mais la réalité était qu'elle ne lui semblait pas si différente d'elle même, peut être même était-elle meilleure qu'elle ?
Tout en gardant un regard en coin dardé sur l'intruse, une moue de dégoût passa sur ses traits cachés par l'obscurité du capuchon. D'un geste, elle finit son verre, attendant que la jeune fille monte à l'étage prendre place. Toute sa volonté était dirigée dans l'expectative de réussir son plan, et elle caressait du bout des doigts les deux fioles que sa poche contenait.
Lorsqu'enfin l'espagnole fut montée à l'étage, elle fit signe au serveur pour qu'il lui apporte sa tasse de thé, y vidant la fiole contenant un liquide violacée sirupeux. Avec un sourire en coin, elle désigna d'un signe de tête l'étage au vieil homme, quelqu'un attendait sa commande après tout.

La jeune Yaxley patienta durant quelques minutes, même si celles ci lui parurent des heures, le regard rivé sur le mur devant-elle. Telle une comédienne de renom, elle répétait la parole de la pièce de théâtre qu'elle s'apprêtait à jouer. Elle avait un rôle à tenir et une vengeance à exercer, et sa réussite ne dépendait que de sa concentration. Lorsqu'enfin elle considéra que la jeune fille avait dû forcément boire son thé, elle se leva gracieusement et emprunta le chemin qui montait à l'étage. Marche après marche, elle composa son visage le plus raffiné, le plus dédaigneux, et arbora un sourire de convenance alors qu'elle prenait place devant sa rivale impure, constatant avec ravissement que la jeune fille avait entamé sa tasse.

« Hola, très chère. » mumura-t-elle d'une voix doucereuse, en penchant délicatement son visage sur le côté, attardant ses prunelles sur ses traits comme si elle les étudiaient. D'un geste calculé, elle baissa son capuchon pour révéler son visage et sa parure de perle, avant de poursuivre.
« Si tu te demandes où est Evan, sache qu'il ne viendra pas. » asséna-t-elle d'une voix glacée, ajoutant ensuite : « Ce n'est pas lui qui t'a invité ici, mais bien moi. En effet je crois qu'il y a un malentendu entre nous, car figure toi, jeune fille, que tu es venue chasser sur mes terres. »
Devant le regard incrédule de la jeune fille, Cassiopeia revêtit une moue désobligeante avant de préciser : « C'est une métaphore. Evan est mon fiancé. »


©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 740
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Nightblood (bazzart)
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: ♦ These violent delights have violent ends. ♦ Cassie & Luzia Sam 10 Fév - 22:09

Luzia frissonnait encore et avait resserré ses doigts autour de la tasse. Elle avait des scrupules à commencer à boire alors qu'Evan ne l'avait pas rejointe - mais un énième frisson la convainquit de porter le thé à ses lèvres. N'avait-on pas coutume de dire que les retardataires arrivaient quand on commençait les réjouissances ?

La boisson chaude lui fit un bien fou, la réchauffant de l'intérieur, et la Poufsouffle cessa bientôt de trembler. S'appuyant sur la banquette, elle se redressa cependant soudainement quand elle entendit le bois des escaliers craquer. Evan !
Luzia passa ses doigts dans ses cheveux pour apparaître sous son plus beau jour, et essaya de prendre une pose naturelle - elle ne voulait pas que Evan pensât qu'elle l'attendait droite comme une baguette !

Mais ce n'était pas Evan. Il s'agissait d'une jeune femme, songeait Luzia en étudiant sa démarche. Élégante, et montant l'escalier comme si elle arrivait en terrain conquis, la nouvelle venue observait Luzia avec dédain. Cette dernière la salua d'un signe de la tête, avant de baisser les yeux vers sa tasse de thé, ravalant son espoir de voir le bel Evan.

Alors, elle sentit que la jeune femme prenait place en face d'elle et se débarrassait de sa capuche. Surprise, la jeune Ozores leva la tête, observa avec incrédulité le beau visage, nota une telle beauté et une telle élégance qu'elle songea que cette femme ne pouvait vraiment exister.
Luzia soutint son regard, intriguée.
Si tu te demandes où est Evan, sache qu'il ne viendra pas.
Galvanisée, Luzia ne sut que dire, se demandant comment elle pouvait connaître Evan, savoir que l'Espagnole venait pour lui...
La femme, qui paraissait de plus en plus inquiétante, avoua avoir elle-même planifié le rendez-vous, avançant une histoire de chasse, avant de lâcher, brutalement :
Evan est mon fiancé.

Si l'on avait jeté un seau d'eau glacé à Luzia, elle n'aurait pas réagi différemment. Ses lèvres s'entrouvrirent sur un son muet, ses yeux s'écarquillèrent. Evan, fiancé ? Elle n'en avait rien su.
Malheureusement pour la Poufsouffle, le sang vint battre à ses joues, tandis qu'elle comprenait l'absurdité de la situation. Elle se trouvait devant la fiancée de Evan dont il n'avait jamais parlé. Était-ce donc pour cela qu'il tenait à ce que chacun de leur rendez-vous restât secret ?
Pour se donner contenance - et pour gagner du temps - Luzia se contenta de boire une nouvelle gorgée de thé.
Ah, fit-elle, la gorge nouée, j'ignorais que Evan était fiancé.

Elle ne put aller plus loin, ne sachant pas ce qu'elle pouvait dire. L'Espagnole se contenta d'observer les irrégularités du bois de la table, ne pouvant se résoudre à regarder la fiancée de Evan qui, elle, ne la lâchait pas des yeux.

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 315
| AVATARS / CRÉDITS : Keira Knightley
| SANG : ⊰ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Geôlier
| PATRONUS : Chat Manx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ♦ These violent delights have violent ends. ♦ Cassie & Luzia Ven 2 Mar - 19:45

These violent delights have violent ends



Cassiopeia avait longtemps fantasmé et rêvé le moment où elle confronterait la rivale qui avait suscité l'intérêt d'Evan. Elle s'était imaginée la façon dont elle aurait montré sa supériorité, la manière dont elle l'aurait rabaissé à son statut, en un mot, elle avait planifié sa bataille et sa victoire bien avant que le combat ne s'engage.

Et pourtant, une fois face à l'espagnole, elle avait été prise au dépourvue. Elle n'avait pas devant elle une dangereuse manipulatrice, mais une naïve jeune fille comme il en existait tant. Pour dire vrai, Cassiopeia voyait en Luzia plus une victime des circonstances que l’instigatrice d'un complot.

Lorsque la jeune fille apprit qu'Evan était fiancé, son visage se décomposa et dans ses yeux, la jeune Yaxley vu l'effondrement de ses sentiments et de son petit monde.
Néanmoins, Cassiopeia revêtit une moue dédaigneuse, se gardant bien de montrer la pitié que lui inspirait son interlocutrice.

« Pourquoi par Merlin ne t'es-tu pas renseignée ? Il ne faut jamais faire confiance aux hommes ... » répondit-elle d'une voix excédée, avant de poursuivre, avançant vers elle un parchemin : « J'ai besoin que tu écrives l'aveu de votre relation, et que tu le signes de ton nom. »
D'un geste de main évasif, elle ajouta « Je ne m'en servirai pas contre toi, car de toute façon, cela ne te ferait aucun tord que les gens l'apprennent. » Cette revanche n'était pas aussi douce qu'elle se l'était imaginée, et alors qu'elle pensait qu'elle aurait été soulagé de se venger, elle n'en était que plus décontenancé. « Tu ferais mieux de l'écrire, ou tu ne sortiras pas vivante de cet endroit. » ajouta-t-elle sans plaisir, dardant des prunelles glaciales dans celles désemparées de la jeune blairelle.

La jeune femme n'attarda pas son regard sur l'espagnole, bien trop mal à l'aise de paraître pour une tortionnaire, plutôt que comme une justicière. En réalité, Cassiopeia se demandait réellement qui était la plus à plaindre entre elles deux, et il lui paraissait que le sort de Luzia était bien plus cruel par bien des égards.


©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 740
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Nightblood (bazzart)
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: ♦ These violent delights have violent ends. ♦ Cassie & Luzia Ven 30 Mar - 18:07

Le visage toujours baissé, Luzia essayait de ne pas laisser voir les émotions qu'elle ressentait. Elle ne savait pas trop qui de la colère ou de la déception l'emportait, mais elle était sûr que les larmes viendraient si elle ouvrait la bouche. Or, elle ne tenait pas à paraître plus ridicule qu'elle ne l'était déjà...
Evan... fiancé... C'est-à-dire qu'il ne sortait pas uniquement avec une autre fille. Il était unie à elle par un serment. Pourquoi n'avait-elle rien soupçonné ?! C'était qu'elle avait été bien bête de le croire. Luzia s'en voulut alors, maudissant sa naïveté. Moran avait souhaité la mettre en garde et elle ne l'avait pas écouté...

Malgré le choc que provoquait la nouvelle et l'étrangeté de la situation, Luzia se rendit compte tout d'un coup qu'elle n'était pas aussi remuée qu'elle le pensait. Une brume avait envahi son esprit, embrumant ses pensées, anesthésiant un peu sa douleur. C'était comme si elle avait eu soudainement envie de dormir. Ce n'est que lorsque la fiancée de Evan lui demanda pourquoi elle ne s'était pas plus informée de la situation de Evan que la Poufsouffle releva la tête.
Je ne sais pas, fit la Poufsouffle d'une voix traînante, comment pouvais-je suspecter qu'il serait déjà fiancé... à son âge.

Luzia se passa une main sur le visage, ne comprenant pas son attitude. Elle avait pourtant répondu avec sincérité. À dix-sept ans, pouvait-on être sûr de vouloir faire sa vie avec quelqu'un que l'on connaissait si jeune ?
J'ai besoin que tu écrives l'aveu de votre relation, ajouta la jeune femme comme si Luzia n'avait rien dit d'intéressant, et que tu le signes de ton nom.

Elle avança un parchemin ainsi qu'un nécessaire à écrire.
Un aveu ?, demanda mollement Luzia, qui pourtant s'était saisi de la plume.
Elle exécutait machinalement les gestes, ne se rendant pas compte que, en temps normal, elle aurait été bien plus méfiante. Et puis, la dame ne lui avait-elle pas dit que rien de mal ne lui arriverait ?
Alors, trempant la plume dans l'encre, la jeune Ozores noircit le parchemin en racontant tout : la rencontre à l'infirmerie, les séances de botanique, les rondes menées ensemble, ainsi que le début de leur relation, leur correspondance... Aucun filtre ne venait censurer l'écrit de Luzia.
J'ai envie de dormir, disait-elle de temps à autres, un peu lasse.

Ses paupières étaient lourdes et, par instants, elle peinait à se concentrer. Pourtant, elle termina sa missive et signa.

L'autre, en face d'elle ne l'avait pas lâchée du regard. Luzia nota sa froideur et se dit qu'elle devait lui en vouloir.
J'ai terminé.

Néanmoins, alors qu'elle n'avait opposé aucune résistance auparavant, la Poufsouffle ne tendit pas de suite le parchemin noirci à l'encre.
Vous êtes vraiment fiancée avec Evan, demanda Luzia, vraiment, officiellement ?


Citation :
Longueur : 505 mots

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ♦ These violent delights have violent ends. ♦ Cassie & Luzia

Revenir en haut Aller en bas

♦ These violent delights have violent ends. ♦ Cassie & Luzia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'envie de la revoir || [Pv Cassie ]
» CASSIE FEMELLE X CANICHE 8 ANS BETHUNE (62) - ADOPTEE
» Le début des ennuis [PV Cassie]
» Quand on arrive en ville! Cassie Johnson | Terminée
» Cassie's phone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Pré-au-Lard :: L'impasse du borgne :: 
La tête de Sanglier
-