GRYFFONDOR : 815 pts | POUFSOUFFLE : 370 pts | SERDAIGLE : 350 pts | SERPENTARD : 610 pts
Félicitations aux Serpentard ! On poursuit la saison de Quidditch avec le prochain match : Serdaigle VS Gryffondor ! Les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

"Ne vaut-il pas mieux écouter les amis et non les ennemis ?" [Luzia & Moran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 807
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by SWAN
| SANG : ♣ Mon sang est aussi pur que l'eau des Highlands, et aussi pur que le sang des Abbot.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: "Ne vaut-il pas mieux écouter les amis et non les ennemis ?" [Luzia & Moran] Mer 13 Déc - 22:58


Moran marchait vite dans le parc du château. Il venait de finir sa séance d'entraînement avec l'équipe des Serpentards. C'était la dernière mise au point avant le match contre les Serdaigles, et il fallait vraiment que l’équipe gagne pour qu'il ne soit pas le pire Capitaine de l'Histoire de la maison de Salazar. Mais ce n'était pas le match qu'il avait en tête à ce moment-là. Il avait manqué de se luxer l'épaule en frappant dans un cognard, juste après qu'une réflexion d'Evan Rosier lui soit montée aux oreilles. A ce moment-là, il avait réalisé quelque chose qu'il se sentait bien bête de ne pas avoir réalisé avant. Et cette chose concernait malheureusement Luzia Ozores. En temps normal et quelques années auparavant, le jeune écossais ne se serait pas plus soucié d'elle que d'Ophélia Parkin qui arrivait à attirer sur elle, les foudre de Saint-Thomas. Mais voilà, il aimait bien Luzia et il pensait que son rôle d'ami – après tout, que pouvait-il être d'autre ? – était de la prévenir. L'Espagnole devait faire attention à l'Anglais, parce qu'après tout, il faut toujours se méfier d'eux, parole d'Ecossais ! C'est donc sa batte sous le bras qu'il arriva finalement dans la cour de l'école. Et là, sur le banc telle une apparition, était Luzia.
Brusquement, le jeune homme pila dans l'ouverture d'une porte qui n'existait plus depuis des siècles sans doute. Comment amener la conversation au point crucial mais non moins délicat d'Evan Rosier ? Il finit pourtant par s'avancer vers elle. Enfin, ce n'était que Luzia : « Je suis content de te trouver ici, Luzia ! » l'alpaga-t-il sans préliminaires, « je peux te parler ? ».
Commencer une conversation ainsi ne pouvait que mener à une fin tragique. Après tout, il laissait clairement entendre que le sujet n'allait pas être très agréable pour elle, et pour cause. Qui pouvait fricoter avec Evan Rosier ? Lui-même, qui fricotait avec Daisy Blackstone pouvait bien donner ce type de conseils, non ? Il avait eu tellement de mal à la supporter... Finalement, Daisy était une personne tout à fait charmante, tout à fait fréquentable et il était éperdument amoureux d'elle. Il voulait bien comprendre que le charme de son camarade de chambre ne la laissait pas indifférente. Mais lui, connaissait Evan depuis sept ans et il savait qu'il n'était pas comme sa chère et tendre. C'était un jeune homme vicieux qui, il en était certain, n'allait faire qu'une bouchée de la candeur de Luzia Ozores.


Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 731
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Nightblood (bazzart)
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: "Ne vaut-il pas mieux écouter les amis et non les ennemis ?" [Luzia & Moran] Mer 27 Déc - 18:33

Il faisait beau et doux pour une fin d'automne. Luzia s'était chaudement enroulée dans sa cape d'hiver et avait pris avec elle le dernier roman de Melenie Steyer – qui la tenait en haleine depuis bien longtemps.
L'Espagnole s'installa sous le porche, prenant place sur un banc baigné par le soleil déjà bas. Avec un peu de chance, elle pourrait profiter d'une demie-heure de lecture ensoleillée. De plus, elle verrait probablement les joueurs de l'équipe de Serpentard revenir de leur entraînement – parmi eux se trouverait sans doute Evan.
Dévorant son bouquin, ce ne fut que lorsqu'on l'appela que Luzia leva le nez. C'était Moran !
Je suis contente de te voir aussi, lui dit-elle avec un sourire.
Ce n'était certes pas Evan, mais Luzia adorait Moran et avait l'impression de mieux le connaître depuis cet été, quand il lui avait fait rencontrer ses cousins. Néanmoins, Moran paraissait soucieux. Se décalant sur le banc, la Poufsouffle fit une place à son copain.
Je t'écoute.
Mais, turlupinée par la mine sérieuse de Moran, elle ne put s'empêcher de demander :
Quelque chose s'est mal passée à l'entraînement ?
Après tout, Moran était le Capitaine, cette année ; Luzia se disait avec raison que ce ne devait pas être simple que de gérer une équipe... Cela dit, la jeune fille se demandait vraiment en quoi elle pourrait aider le Serpentard, elle qui n'avait aucune idée de comment manager un groupe de joueurs...

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 807
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by SWAN
| SANG : ♣ Mon sang est aussi pur que l'eau des Highlands, et aussi pur que le sang des Abbot.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Ne vaut-il pas mieux écouter les amis et non les ennemis ?" [Luzia & Moran] Sam 30 Déc - 12:07


Moran se sentait assez partagé. Outre le fait qu'il se sentait prit pour un idiot maintenant le pot aux roses découvert, il se sentait en plus assez ingrat de se permettre de demander à Luzia ce qu'il s'apprêtait à demander – et dont la formulation n'était pas encore totalement claire dans son esprit. La jeune femme en le voyant, lui sourit et lui fit de la place, qu'il culpabilisa de prendre sachant ce qu'il allait lui demander – exiger. La Poufsouffle était apparemment assez perspicace, parce que Moran, qui était déjà très blanc, prit la couleur d'un cadavre lorsqu'elle lui demanda si quelque chose c'était mal passé à l'enterrement. « Pour ainsi dire » répondit-il vaguement. Finalement, l'Ecossais se dit qu'il ne fallait pas passer par quatre chemins ou préparer inutilement le terrain sur lequel il allait faire exploser sa bombe. « Est-ce que tu sors avec Evan Rosier ? » lâcha-t-il de but en blanc.
C'était peut-être un peu brusque, mais Moran n'arrivait pas à comprendre comment une fille aussi innocente que son amie était capable de trouver une quelconque attirance pour un garçon aussi violent. Evan était la bête noire du jeune homme et ce n'était pas pour rien. Luzia n'était sans doute pas dans les parages lorsque son compagnon de dortoir s'amusait à l'humilier dans la salle commune, dans les couloirs, les cours, et pire, dans leur salle commune. C'est que les Serpentards marchaient souvent en groupe, et que l'être solitaire qu'il était parmi les siens ne pouvait pas l'aider à s'en sortir d'une quelconque manière. Il se passa une main lasse dans les cheveux, parce que Luzia avait dû prendre un soin particulier à cacher sa relation avec le jeune homme. Il était bien placé pour savoir que ce type d'histoire n'était pas enviable, et plutôt dangereux. Moran ne donnait pas cher de sa propre peau si Edgar Blackstone apprenait qu'il fréquentait sa fille et pas d'une manière innocente. Il faisait assez froid dehors. C'était sans doute là, la triste métaphore de la futur relation entre l'Espagnol et l'Ecossais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 731
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Nightblood (bazzart)
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: "Ne vaut-il pas mieux écouter les amis et non les ennemis ?" [Luzia & Moran] Mer 3 Jan - 21:50

Quand Moran confirma qu'il avait des soucis avec son équipe, Luzia s'imagina toute une série de déboires - de la mutinerie au besoin d'éconduire des joueurs qui se révélaient moins bons qu'escompté. Le visage de Moran, dont les traits étaient tirés, n'augurait rien de bon. Il semblait hésiter à lui en parler et l'Espagnole attendit patiemment, se doutant qu'il cracherait tôt ou tard le morceau, mais ne voulant surtout pas le brusquer.
Puis, à le voir tant tarder à commencer, Luzia se demanda s'il s'agissait vraiment d'une querelle entre les joueurs de son équipe...

Enfin, sans crier gare, il lui demanda clairement si elle sortait avec Evan. Comme elle ne s'attendait pas à cela, la jeune fille cacha mal son embarras. Elle se raidit sur le banc, froissant une des pages de son roman - ce fut comme si elle avait reçu une claque. Quelques secondes s'égrenèrent, et Luzia n'avait toujours rien dit.

Une tornade s'agitait dans son cerveau. Comment l'avait-il su ? Elle savait que Evan n'aurait rien dit, car il ne tenait pas à ébruiter l'affaire. À moins que son comportement, couplé à celui de Luzia n'eût mis la puce à l'oreille de Moran ?
La Poufsouffle était blessée de discerner dans le regard de son ami sa désapprobation, mais pouvait-il en être autrement ?

C'est Hestia qui t'en a parlé, n'est-ce pas ?, demanda-t-elle d'une voix blanche.
Elle qui avait promis de ne rien dire !

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 807
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by SWAN
| SANG : ♣ Mon sang est aussi pur que l'eau des Highlands, et aussi pur que le sang des Abbot.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Ne vaut-il pas mieux écouter les amis et non les ennemis ?" [Luzia & Moran] Ven 5 Jan - 13:28


Moran avait toujours été un fervent défenseur de la liberté en général. Il prônait le dialogue, le pacifisme et surtout l'acceptation des autres. Pour autant, sous ses grands discours des Lumières, il ne parvenait souvent pas à appliquer à lui-même ses propres préceptes. Sa guerre et rivalité avec l'héritier Rosier avait commencé tôt et ne se finira sans doute jamais. Qu'on se le dise, s'était autant pour protéger Luzia que par fierté qu'il lui parlait de cela ce jour-là. Son égo et sa rivalité avec son compagnon de dortoir ne connaissaient pas la limite des maisons de Poudlard. Il lui sembla que la jeune femme venait d'être pétrifiée sur place par un Basilic. C'était comme s'il pouvait voir l'incompréhension planer au fond de ses prunelles brunes. Elle était jolie, Luzia, il comprenait pourquoi Evan l'avait choisit elle, dans son sadisme impossible. Et c'était à lui de payer les pots cassés et accessoirement, de les réparer. Moran devait bien admettre qu'il ne s'attendait pas à entendre le prénom de Jones dans cette conversation. Personne ne savait, normalement qu'ils étaient amis et ce fut en conséquence, à son tour d'être pétrifié face à la tournure de la conversation. Il força son naturel en fronçant les sourcils et en disant : « Hestia... Qui c'est ? ».
Quitte à rendre cette conversation déplaisante, autant aller jusqu'au bout et nier, devant son amie, connaître cette fille. De toute manière, elle n'était pas celle qui avait parlé, et pour cause. « Si tu veux savoir, je tiens l'info de ton potentiel petit-ami » continua-t-il de manière assez impitoyable. Il croisa les bras sur sa poitrine comme il l'avait toujours fait, et cette attitude donnait l'étrange impression qu'il avait treize ans et non pas presque dix-huit. « C'est vrai ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 731
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Nightblood (bazzart)
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: "Ne vaut-il pas mieux écouter les amis et non les ennemis ?" [Luzia & Moran] Dim 14 Jan - 18:47

Luzia commençait à ressentir de la colère contre son amie Hestia - si bien qu'elle ne remarqua pas l'hésitation de Moran quand elle lui demanda s'ils étaient de mèche. Hestia ne voulait que mon bien, songeait l'Espagnole qui essayait de calmer son trouble intérieur.
Hestia... Qui c'est ? demanda le Serpentard avec curiosité.
Luzia soupira, elle lui avait déjà parlé d'elle...
C'est une de mes meilleures amies, murmura-t-elle, et c'est la seule à qui j'ai confié que... que... oui, que je sors avec Evan. Je me disais - le rythme de ses parole s’accéléra - qu'elle n'était pas d'accord et qu'elle était venue te trouver, comme on se connaît bien. Peut-être t'a-t-elle demandé d'intervenir ?

Mais au moment où elle formulait ces mots, Luzia songeait que ce n'était pas plausible. Elle s'en voulait également de remettre en doute la fiabilité de son amie. D'ailleurs, Moran eut tôt fait de mentionner sa source.
Evan ? répéta Luzia en ouvrant les yeux. Tu en es sûr ? Pour quelle raison ?
C'était étrange, car Evan lui avait toujours recommandé la plus grande discrétion. Et voilà qu'il en parlait à Moran ? Voulait-il tester le terrain avec un camarade de Luzia ?
C'est vrai ? insistait Moran.

Comme elle était grillée, elle savait qu'il était inutile de mentir.
Oui, c'est vrai. Enfin, je ne sais pas si l'on sort vraiment ensemble, mais il se passe quelque chose.
Un pli d'inquiétude traversait le front de la Poufsouffle, qui craignait à présent la réaction de Moran, maintenant que le pot aux veracrasses était découvert...

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 807
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by SWAN
| SANG : ♣ Mon sang est aussi pur que l'eau des Highlands, et aussi pur que le sang des Abbot.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Ne vaut-il pas mieux écouter les amis et non les ennemis ?" [Luzia & Moran] Mar 16 Jan - 21:17


Moran n'écouta qu'à moitié le discours de Luzia sur son amie Hestia. Il ne comprenait pas très bien comment elle pouvait douter d'elle, car la loyauté de la Poufsouffle rivalisait sans doute avec celle de la fondatrice de leur maison, Helga. Ce qui était plus terrible encore à ses yeux, c'était qu'elle ne pensait pas un seul instant qu'il eut pu s'agir de son petit-ami. Avait-elle à ce point foi en ce garçon ? Comment quelqu'un pouvait avoir une foi quelconque en l'héritier Rosier ? L'Ecossais se sentait dépassé par ses propres interprétations, parce qu'il ne pouvait pas croire que la jeune blairelle devant lui fasse ainsi preuve de déloyauté envers ses amis. Il n'eut donc aucun scrupule à balancer le titre de cœur du garçon à voix haute. « J'en suis totalement sûr » affirma-t-il toujours impitoyable, « je reconnais la voix de mes joueurs, et plus encore du garçon qui partage mon dortoir depuis sept ans ! ». Car Evan, au grand désespoir de Moran, était un excellent poursuiveur ayant, à ses yeux, sa place dans une équipe plus grande que celle-là. Cependant au final, il était ravi d'être Capitaine à la place de Rosier, car cela lui permettait de retourner dans la plaie, un couteau déjà enfoncé profondément dans le dos de son compagnon de dortoir. Le jeune homme s'étonnait seul de sa propre méchanceté à l'égard de son camarade.
Lorsqu'elle avoua le pêché capital comme si ce n'était rien, Moran tira une tête de six pieds de long. Il avait craint que le Serpentard dise pour une fois la vérité, mais avait essayé de se convaincre qu'il se s'agissait là que d'une vulgaire machination pour lui torturer l'esprit. Entendre la confirmation de la bouche de Luzia lui donnait presque des nausées. « Mais qu'est-ce qui te passe par la tête ? » questionna-t-il, toujours incrédule. Il essayait par tous les schémas possibles de comprendre comment une fille aussi douce pouvait apprécier un garçon aussi vicieux qu'Evan Rosier. Moran pouvait être un excellent ami, prêt à toujours soutenir ses proches dans tous leurs combats. Néanmoins, il savait aussi faire preuve de discernement pour critiquer objectivement leurs agissements. Il n'allait pas se priver avec elle, aussi gentille était-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Ne vaut-il pas mieux écouter les amis et non les ennemis ?" [Luzia & Moran]

Revenir en haut Aller en bas

"Ne vaut-il pas mieux écouter les amis et non les ennemis ?" [Luzia & Moran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mieux vaut être pauvre mais maìtre chez soi
» Galaad - Mieux vaut se méfier de l'eau qui dort ! [Terminée]
» Un petit arrangement vaut mieux qu'un grand conflit [Livre I - Terminé]
» « Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à sa tristesse. » (Tommy J.)
» JAELYN (+) mieux vaut rater un baiser que baiser un raté.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: L'extérieur :: Le parc du château et son Saule Cogneur-