GRYFFONDOR : 815 pts | POUFSOUFFLE : 370 pts | SERDAIGLE : 500 pts | SERPENTARD : 760 pts

Partagez|

Oh oui fais de moi un prodige ! | TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 419
| AVATARS / CRÉDITS : olivia cooke © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Oh oui fais de moi un prodige ! | TERMINE Sam 16 Déc - 12:24

Le lac du château était gelé et le décor de Noël bien ancré sur Poudlard, tout semblait promettre une période des fêtes à la hauteur de l’évènement. A part le fait qu’il fasse un peu froid, -ce qui expliquait pourquoi Maya préférait largement le printemps à l’hiver- elle trouvait qu’il s’agissait tout de même de la saison qui rendait le château le plus beau. Sous une couette bien au chaud, c’était encore meilleur.

Il y avait deux jours de cela, elle s’était assise à la table des Serpentard afin de prendre son petit déjeuner avec Alexandre et l’accueil avait été un peu mauvais… Elle n’avait pas osé demander ce que Thomas lui avait confié à l’oreille de peur de découvrir des insanités qui la mettraient encore plus mal à l’aise qu’elle ne l’était déjà. Elle n’était pas certaine de vouloir savoir de quoi il en ressortait. MAIS Maya avait eu la chance d’apprendre que son futur petit copain -car oui, elle était persuadée qu’il en serait ainsi- avait apparemment un don pour le patinage. Elle n’avait rien dit tout de suite mais après coup, elle avait trouvé ça horriblement mignon et passé de longues minutes à l’imaginer faire des pirouettes sur la glace. Elle avait eu plusieurs fois l’occasion de s’y confronter et, elle devait l’avouer, ce n’était pas sa tasse de thé. Elle se débrouillait, oh oui, elle pouvait rester debout quelques secondes et parfois même, dans un élan de folie intense, prenait un peu de vitesse. Quant à s’arrêter, c’était une bien autre histoire, elle adoptait la technique du « je me raccroche à ce que je peux » et jusqu’à ce jour elle avait été d’une grande utilité.

Elle avait reçu la veille une invitation d’Alexandre qui lui donnait rendez-vous près du lac. Pour bien être préparer à l’éventualité où il l’inviterait à patiner -elle était partagé entre l’envie d’être avec lui et l’envie de rester bien sagement sur un sol stable- elle avait enfilé triple couche de vêtements. Et ce pour deux raisons, elle comptait bien ne pas avoir froid et mieux encore, amortir les chutes qu’elle ne pourrait certainement pas éviter. Son nouveau bonnet de noël lumineux sur la tête, qui lui donnait un assez drôle d’air, elle marchait en direction du lac. Elle ne savait pas si elle serait la première sur les lieux. L’important c’était qu’il soit là et qu’il ne lui pose pas un lapin. Elle s’étonnait à rêvasser d’un petit bisou entre eux. Peut-être espérait-elle secrètement que par magie une branche de gui apparaisse au-dessus d’eux ? Ou mieux encore qu’ils n’en aient pas besoin du tout ? C’est que maintenant elle n’attendait plus qu’une seule chose : pouvoir enfin extérioriser le début de sentiments qu’elle avait pour lui. Mais, parce qu’elle était le genre de personne à se faire un peu trop de films, elle avait peur que finalement il se rende compte qu’il ne voulait pas d’elle et qu’elle ait fait tout ça pour rien. Ouille, elle ne serait sûrement que tristesse si une chose de la sorte se passait. Surtout que Marlène lui avait parlé de la fameuse technique de drague du garçon qui consistait à emmener les filles sur le lac gelé et ça ne la rassurait pas. Absolument pas. Elle ne savait pas quoi en penser. D’ailleurs elle ne se souvenait même plus comment est-ce qu’elle en était arrivée là avec Alexandre, ils revenaient de tellement loin. Elle fut rendue sur place et même si elle n’avait pas froid se mit à sautiller sur elle-même, simple réflexe de préservation de la chaleur, ça servait toujours.


Dernière édition par Maya Andrews le Dim 22 Avr - 22:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 875
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Oh oui fais de moi un prodige ! | TERMINE Dim 17 Déc - 0:00

Le ciel était calme. Sa couleur laissait présager qu'il allait neiger. Depuis les premières tombées, le sol ne se séparait pas de son manteau blanc. Je trouvais que marcher sur cette couche de neige était satisfaisante. Le bruit que cela produisait, les pieds s'enfonçant dans le sol. Chargé de mon gros et lourd sac en bandoulière, couvert d'un manteau, de gants et d'une écharpe, je me rendais sur les rives du lac noir gelé. J'avais donné rendez-vous à Maya là-bas. J'arrivai sur le lieu de rendez-vous avant elle. Il me semblait normal d'arriver avant. En l'attendant, je posai mon sac sur un rocher dont j'avais retiré la couche de neige. Et j'attendis en m'échauffant. Je commençais à me réchauffer. Mais j'étais à peu près certain que le bout de mon nez était rouge. De la buée sortait de ma bouche quand je respirais.
J'étais tout excité à l'issu de ce rendez-vous. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas invité une fille à un rendez-vous amoureux. Oui, c'était clairement un rendez-vous de ce type. Une date. J'espérais qu'il allait déboucher sur quelque chose de concret. Cela faisait trop de temps que nous nous tournions autour ! Je perdais patience. Elle avait rompu avec Arthur. Je la sentais réceptive. C'était le moment. Le lac noir gelé était un bon lieu. Cela allait permettre à Maya de mieux me connaître et de passer un bon moment en sa compagnie. Je me rappelai quand Marlene m'y avait accompagné. Bien que cela ne fut pas un rendez-vous à proprement parler. Elle s'était invitée d'elle-même et il n'y avait rien de romantique.
Quand je vis Maya arriver au loin, je me levai pour venir à sa rencontre en souriant. Elle sautillait sur place, sûrement pour se tenir chaud. Cela donnait envie de la prendre dans mes bras pour la réchauffer. Qu'est-ce que l'amour rendait niais.
« Tu as tardé à venir ! Tu essayais de te faire désirer ? » la saluai-je avec un petit sourire taquin.
Comme d'habitude, je pris une minutes pour détailler les traits de son visage tendre. J'aimais la regarder. Au fond, je jalousais Arthur de sortir avec elle. Bien que j'ignorais la vraie nature de mes sentiments pour elle. Ce n'était pas exactement la même chose que j'avais ressenti auparavant. Mais cela semblait très similaire.


Dernière édition par Alexandre O. Rozen le Sam 3 Mar - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 419
| AVATARS / CRÉDITS : olivia cooke © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Oh oui fais de moi un prodige ! | TERMINE Lun 25 Déc - 22:07

Son agitation traduisait également de son stress. On se torturait bien trop à cet âge-là ! Elle ne savait pas sur quoi déboucherait ce rendez-vous et le fait de ne pas pouvoir contrôler était une vraie torture. D'habitude elle anticipait ses réactions et surtout les probables boulettes qu'elle serait capable de commettre sans même pouvoir les retenir. Mais cette fois-ci non. Elle allait devoir la jouer sans filtre, sans préparation et c'est bien ce qui lui faisait peur. Elle n'arrivait pas à s'enlever les doutes de la tête. Rah ! Et si finalement elle s'était trompé sur toute la ligne ? L'histoire qu'elle avait eu avec Arthur était à peu près semblable à celle-ci bien que la base n'en soit pas exactement identique. Et à chaque fois c'est elle qui avait plus ou moins pris les devants. Elle n'était pas patiente et sûrement un peu égoïste. Peut-être même bien un brin allumeuse ? Non impossible, ce n'était pas son genre, hein ?

Alors qu'elle avait encore peur qu'il ne vienne pas, elle l'aperçut qui venait à elle et, sans même contrôler quoi que ce soit, se mit à sourire telle la nunuche qu'elle était. Elle se sentit bête d'avoir ainsi douter de lui bien qu'après tout ils ne se connaissent pas tant que ça. En tout cas, elle ne voulait pas écouter les rumeurs et bruits de couloir. Parce qu'elle l'aimait bien. Plus que bien. Elle ne voulait pas bousiller son image à cause de petites bêtises.

Qu'est-ce qu'elle devait faire ? Le saluer ? Le prendre dans ses bras ? Lui faire une bise sur la joue ? Sur la bouche ? Elle chasse cette idée bien trop suggestive de son esprit et laissa Alexandre prendre les choses en main. Il savait faire et ça ne manqua pas. Elle ria à sa remarque, elle qui avait eu peur d'être trop en avance s'était apparemment surestimé. "Me faire désirer ? Est-ce que j'ai réellement besoin de ça, Monsieur Rozen ?" C'était tellement naturel avec lui, tellement joueur, tellement taquin, elle prenait un malin plaisir à chaque fois qu'elle parlait avec lui. Elle accompagna ses paroles d'un petit sourire narquois et d'un clin d’œil. Elle avait décidé d'annoncer la couleur dès le départ. Et leur couleur à eux serait taquinerie.


Dernière édition par Maya Andrews le Mer 17 Jan - 17:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 875
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Oh oui fais de moi un prodige ! | TERMINE Lun 1 Jan - 17:49

« Me faire désirer ? Est-ce que j'ai réellement besoin de ça, Monsieur Rozen ? »
C'était qu'elle n'avait pas tout à fait tort. J'avais attendu son arrivée avec impatience. Mais jamais je ne lui aurais dit en face, je lui montrais beaucoup trop de fierté et elle aurait été beaucoup trop satisfaite. Et j'aimais la taquiner. Elle entrait très facilement dans mon jeu et c'était quelque chose que j'appréciais chez elle. En plus de ça, elle était un peu allumeuse. Ça me plaisait. Elle me poussait implicitement à faire des choses, cela me mettait en confiance dans le jeu de séduction. Elle se laissait séduire.
« Je suis sûr que tu peux faire mieux. Ça laissait à désirer. » répondis-je avec un petit sourire.
Je lui tournai le dos en lui prenant le poignet et je l'amenai près des rochers où j'avais posé mes affaires. Je venais m'asseoir dessus. Je souriais à Maya.
« Je suppose que tu n'as pas ramené de patin à glace ? Au pire j'ai prévu le coup. »
Mon sac était doublement plus lourd que d'habitude et ce pour une bonne raison. J'avais ramené deux paires de patin. J'avais demandé à mes parents de m'envoyer des anciens. J'eus d'ailleurs vu ma vie défiler devant mes yeux quand Frau Eule me les avait livré. J'espérais qu'ils allaient être à la bonne taille pour Maya. Au pire, nous pouvions jeter un sort pour arranger cela.
« Tu sais patiner ? Est-ce que tu sais au moins lacer des patins ? » demandai-je avec un petit sourire taquin.
Je sortis ma pair de vieux patins que je donnais à Maya. Je sortis les miens. Je retirais mes chaussures et les enfila à la place. Je savais par expérience qu'il nous fallait bien serrer les lacets pour éviter de se blesser. C'était toujours une étape fastidieuse pendant laquelle j'utilisais toutes les forces dont j'étais capable pour serrer un maximum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 419
| AVATARS / CRÉDITS : olivia cooke © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Oh oui fais de moi un prodige ! | TERMINE Dim 7 Jan - 14:49

Elle aimait bien tester Alexandre, le taquiner, le titiller, voir comment il réagissait à ce que l’on pourrait appeler des avances. Ils se plaisaient l’un comme l’autre à maintenir un petit jeu de séduction jouant avec les limites. Elle passa volontairement sa main dans ses cheveux pour un effet maximisé. Comme elle s’y attendait, il profita de la perche tendue pour lui lancer une nouvelle pique. Tout ce qu’elle aimait. "Très bien, je note, je note." Fit-elle faussement vexée alors qu’il l’entraînait là où il avait déposé ses affaires. Elle ne releva pas l’étrange sensation qui l’avait parcouru lorsque le garçon l’avait touché.

Tandis qu’il s’était assis, la serdaigle resta debout les bras ballants. Pour tout avouer, elle n’était plus si sereine maintenant qu’elle devait monter sur la glace et pire encore, s’afficher devant lui qui devait, elle n’en doutait pas une seule seconde, se débrouiller comme un chef. "Euh… non, désolée." Bafouilla-t-elle à moitié. Trop rares étaient les occasions pour qu’elle investisse dans du matériel. Elle lui sourit, embarrassée. L’excès de confiance dont elle faisait normalement preuve en sa présence avait disparu et à ce moment précis, elle ressemblait plutôt à une biche abandonnée. Elle reçut le coup de grâce quand il lui demanda si elle savait patiner. Elle lui sourit timidement tout en hochant la tête de gauche à droite. "Enfin… je peux me… débrouiller, je suppose." Elle n’était clairement pas sur un terrain d’attaque. "J’ai peut-être besoin de cours particuliers" Confessa-t-elle avant de pouffer d’un petit rire innocent

Lacer les patins ? Elle haussa les épaules tout en récupérant la paire qu’Alexandre lui tendait. Il lui avait dit cela avec tellement d’évidence que même elle était maintenant convaincue de savoir le faire. Alors pendant qu’il commençait à user de ses bras pour serrer ses pieds au maximum, elle fit deux petits nœuds de lacets tout simples, comme elle l’avait appris il y avait une bonne dizaine d’année. Puis, toute fière elle se mit debout en lâchant un magistral "Tadaaaaam !".


Dernière édition par Maya Andrews le Mer 17 Jan - 17:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 875
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Oh oui fais de moi un prodige ! | TERMINE Dim 14 Jan - 18:49

Le patinage était un des domaines dans lesquels Alexandre se sentait confiant. De nombreuses années s'étaient écoulées depuis qu'il avait glissé sur la glace pour la première fois. Déjà petit garçon il en avait fait l'un de ses loisirs de prédilection, y consacrant une grande partie de son temps. En entrant à Poudlard, il avait malheureusement dû mettre cette passion de côté pour se concentrer à son devoir de talentueux sorcier en devenir. Il aimait faire découvrir cette partie de lui-même à qui il le voulait bien.
Maya Andrews était une pure débutante, il ne fallut guère longtemps au Serpentard pour s'en rendre compte. Taquin, il s'en amusait en voyant son changement de comportement. Où était passée sa confiance en elle exacerbée ? Elle ne tarda pas à avouer ses lacunes en ce sport.
« Commence déjà par mettre tes patins. » recommanda Alexandre, un léger sourire aux lèvres.
Alors que ce dernier était consciencieux dans le laçage ses lacets, Maya ne s'embarrasse d'aucune peine en faisant des lacets banaux, peu serrés. Ce qui n'échappa pas à l'oeil attentif du vert. Toute fière, elle se leva en lançant une exclamation. Il la regarda de haut en bas. Un peu superflu alors qu'il n'était sensé ne regarder que les pieds, n'est-ce pas ? Il lâcha un rire moqueur.
« Manifestement, tu ne sais même pas mettre des patins correctement. C'est quoi ces noeuds nuls ? Moi j'dis avec ça, tu vas te péter une cheville. Ou les deux. Viens. J'ai pas envie de t'emmener voir Madame Pomfresh. »
Oh, si cela avait été quelqu'un d'autre, Alexandre ne se serait pas embarrassé à lui refaire ses lacets. C'était bien parce qu'il s'agissait de Maya. Et il prenait un malin plaisir à gentiment l'humilier, à la traiter comme une enfant. Quand cette dernière s'eut approché, il défit les lacets pour les refaire, les serrant largement d'avantage qu'elle ne l'avait fait avec un sourire satisfait.
« Tu vois ? C'est comme ça qu'on fait. » dit-il comme s'il parlait à une enfant, taquin au possible.
Il levait son regard vers Maya, profitant de la beauté de son visage, de ses yeux pétillant. Ses lèvres lui donnaient envie de l'embrasser dans l'immédiat. Mais ne se laissant dominer par ses hormones d'adolescent, il se retenait afin d'attendre un moment encore plus propice à un premier baiser. Alexandre avait le souci de bien faire, de plaire à Maya. Etonnemment, la façon d'embrasser la demoiselle ne lui semblait pas si évidente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 419
| AVATARS / CRÉDITS : olivia cooke © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Oh oui fais de moi un prodige ! | TERMINE Mer 17 Jan - 17:48

Maya elle vivait à Plymouth, les balades elle les faisaient sur le port, sur la terre ferme ! Jamais ô grand jamais elle ne s’infligerait d’elle-même de quitter un sol stable pour se mettre à patiner sur un lac gelé. Il fallait bien qu’il y ait une exception à la règle et cette exception s’appelait Alexandre. Elle savait à quoi s’attendre en se rendant à ce petit rendez-vous mais tant pis, pour lui elle voulait faire l’effort. Ce n’était pas si dur que ça ? Elle avait déjà vu des premières années haut comme trois pommes s’en sortir parfaitement alors pourquoi pas elle ? A travers ce moment, peut-être espérait-elle plus ? Le patin n’était-il pas tout simplement un prétexte pour passer du temps avec lui ? Il n’allait pas la juger sur sa performance de toute façon, il était au-dessus de ça. Depuis quelques temps, il était devenu plus qu’un ami et elle se refusait à lutter contre des quelconques sentiments si jamais ce qu’elle ressentait en étaient. C’était sa dernière année à Poudlard et elle n’était pas prête à quitter le château, ses petites habitudes et surtout cette liberté qu’on lui offrait depuis 7 ans. Ici, elle était libre de faire ce qu’elle voulait dès que l’envie lui prenait et la vie d’adulte à l’extérieur de cette bulle ne la tentait pas vraiment.      

Elle n’avait pas envie de perdre du temps avec ses lacets, d’ailleurs, elle ne comprenait pas qu’Alexandre en mette autant. Il se moqua d’elle, comment ça elle ne savait pas mettre ses patins ? "Ces nœuds nuls ?" s’offusqua-t-elle, pourtant pour les avoir fait en quelques secondes, elle les trouvait plutôt pas mal. Elle sourit au garçon qui semblait lui porter une attention toute particulière."Oui monsieur !" dit-elle tout en s’approchant de lui. Elle le regarda un instant puis se concentra sur ses gestes faisant mine d’être intéressé. En réalité, elle oublierait bien vite la technique mais comme il semblait y mettre du sien, elle se contenta d’hocher la tête vivement. Ne pouvant pas se retenir, elle dévoila de nouveau ses dents au garçon lorsqu’elle croisa son regard. "J’aime bien quand t’es à mes pieds comme ça." Lui confia-t-elle, satisfaite. Puis, Maya lui attrapa la main pour le mener vers la glace. Elle n’était pas à l’aise du tout d’être perchée comme ça sur des patins et dut se rattraper plusieurs fois au garçon pour ne pas chuter. Bon, elle souffla un bon coup, c'était le moment d'assurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 875
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Oh oui fais de moi un prodige ! | TERMINE Sam 20 Jan - 23:31

« Ces nœuds nuls ? »
« Oui, très nuls ! »
De la taquinerie pure et dure. Cela constituait la base solide de leur relation. Maya comme Alexandre se prêtaient au jeu avec beaucoup d'amusement. Dans le but de lui faire subir une gentille humiliation, le Serpentard montra à la Serdaigle faussement attentive comment elle devait nouer des lacets de patin à glace avant d'esquisser encore un sourire taquin. Elle aimait bien l'avoir à ses pieds. C'était plutôt bien envoyé. Mais le garçon n'avait pas dit son dernier mot. Il n'allait pas lui laisser gagner la bataille comme ça. C'était à elle de capituler. Et il était d'une nature très déterminée. Il n'allait pas lâcher le morceau comme cela.
« Bientôt ce sera toi qui sera à mes pieds, chérie. » répliqua-t-il avec un sourire taquin en désignant d'un regard le lac gelé.
Pour éviter une chute prématurée, Maya prit la main d'Alexandre pour avoir sur quoi s'appuyer. Il n'était pas cruel, il n'allait pas la laisser se rétamer dès les premiers instants. Mais cela n'allait pas empêcher de la taquiner. Au contraire: elle lui tendait une perche.
« Alooors ? On a peur de tomber ? » demanda-t-il, taquin.
Ils s'approchèrent doucement mais sûrement de la glace. Au début, Alexandre accompagna Maya dans ses mouvements quand elle mit pour la première fois les pieds sur la glace, s'assurant qu'elle tienne debout. C'était moins simple de patiner ici que dans une véritable patinoire. Il en avait conscience. La Serdaigle ne pouvait prendre appuie nul part si ce n'était sur lui.
« Tu sais, je suis tenté de te laisser là et de te laisser te dépatouiller toute seule. » avoua-t-il, un petit sourire gentiment sadique aux lèvres.
Tout ce qu'il voulait: que Maya le supplie de rester auprès d'elle. La jeune femme semblait effrayée à l'idée de rester toute seule sur la glace sans rien pour la rattraper. Cela amusait Alexandre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 419
| AVATARS / CRÉDITS : olivia cooke © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Oh oui fais de moi un prodige ! | TERMINE Lun 29 Jan - 17:00

Si d’ordinaire il pouvait arriver à la serdaigle d’être légèrement susceptible, depuis qu’elle côtoyait le garçon –et surtout son goût particulier pour la taquinerie-, elle avait appris à se détendre un peu là-dessus. Bien sûr, il restait l’un des seuls à avoir le privilège d’un petit jeu de la sorte, ce qui rendait ce dernier encore plus intéressant. Tandis qu’il était ainsi accroupi à ses pieds, elle aurait bien voulu passer sa main dans ses cheveux. Ils avaient l’air doux, soyeux et peut-être même assez longs pour qu’elle puisse lui faire quelques petites tresses dedans. Mais lui n’avait pas perdu le nord et déjà il lui rappelait qu’elle avait eu le malheur d’accepter de se rendre sur la glace avec lui. Est-ce qu’elle ne pourrait pas lui faire un croche-patte une fois sur la patinoire ? Elle chassa cette fourbe idée de sa tête et préféra se concentrer sur son objectif principal : tenir sur ses patins.

Elle leva les yeux au ciel sans pour autant lâcher la main d’Alexandre qui lui servait d’appui. "Je vois pas de quoi tu parles." Nia-t-elle sans grande conviction, foutue pour foutue… Elle respira un grand coup avant qu’ils ne commencent à se mettre sur le sol glissant. "Euh… on est sûrs que la glace ne peut pas se briser ?". L’idée même d’atterrir dans l’eau gelée lui donna un frisson.  

Il allait lui falloir un petit temps d’adaptation et même si elle essayait au maximum de ne rien laisser paraître, elle avait fortement l’impression d’être un boulet. Ses pas sur la glace étaient timides et, alors qu’elle ne s’y trouvait que depuis quelques secondes, déséquilibra plusieurs fois. "NON !" S’écria-t-elle malgré elle lorsqu'il laissa sous-entendre qu'il pourrait la mettre en galère. Elle se rendit soudainement compte qu’il s’agissait sûrement de la réaction qu’Alexandre attendait d’elle mais tant pis. "Ce serait pas cool !" Puis elle lui fit une moue moitié boudeuse, moitié suppliante en s'accrochant encore plus fort à son bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 875
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Oh oui fais de moi un prodige ! | TERMINE Mar 6 Fév - 23:34

Maya était peu confiante. Elle peinait à garder l'équilibre sur la glace en s'agrippant à Alexandre comme si sa vie en dépendait.  Elle craignait que la glace s'effondre sous son poids et qu'elle se retrouve dans l'eau glaciale du Lac Noir. Cela amusait Alexandre qui en près de six ans n'était jamais tombé à l'eau en patinant sur la surface gelée et ce même en faisant des sauts avant d'atterrir parfois lourdement.
« Ah ça j'en suis pas sûr... On est jamais à l'abris de traverser la glace et de couler irrémédiablement vers le fond du lac en compagnie des strangulots. »  répondit-il d'une façon dramatique mais avec des sous-tons moqueurs.
De temps à autres, la Serdaigle perdait l'équilibre ce qui la faisait se cramponner à Alexandre de plus belle qui profitait de sa faiblesse pour émettre une gentille menace. Elle se récria d'une façon qui délecta le fourbe Serpentard qui en rit. Maya afficha une moue boudeuse qu'il lui trouva tout à fait adorable dans ce contexte.
« Il faudrait tout de même songer à arrêter de stagner. » fit-il remarquer.
Le jeune homme était parfaitement à l'aise sur la glace. Il se sentait comme un pingouin sur la banquise. Depuis très jeune il s'adonnait au patinage. Initialement, c'était un moyen pour lui de mieux s'intégrer aux autres enfants de son âge et d'améliorer son niveau de langue anglaise sans contrarier son côté solitaire.
En attendant, Alexandre profitait bien du contact physique avec Maya que la peur de cette dernière entretenait. Il prit l'initiative de s'éloigner de Maya tout en conservant ce contact en lui tenant les deux mains dans une tentative de la faire avancer de ne serait-ce que trois mètres.
« N'aie pas peur, je te tiens. » la rassura-t-il en sentant que la jeune fille n'était pas rassurée.  « Avance vers ton sauveur qui te protège de la chute. » rajouta-t-il, un peu railleur.
Alexandre se plaçait sur un piédestal dans l'optique de taquiner la jolie demoiselle. Encore et encore. C'était un jeu dont il se voyait difficilement se passer avec elle. Il espérait la voir tomber pour ensuite pouvoir la relever après l'avoir eu à ses pieds, comme il lui avait prédit quelques minutes plus tôt. Le Serpentard était joueur. Et il aimait gagner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 419
| AVATARS / CRÉDITS : olivia cooke © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Oh oui fais de moi un prodige ! | TERMINE Jeu 8 Fév - 18:37

Elle aurait pu et aurait dû se douter que venir faire du patin avec un pro c’était prendre le risque de se ridiculiser bien comme il le fallait. La preuve, Alexandre semblait prendre un malin plaisir à torturer sa si naïve petite âme. L’idée d’un plongeon avec les strangulots ne la tentait pas du tout. "C’est absolument hors de question que je sois ne serait-ce qu’un tout petit peu mouillée Rozen t’as compris ?" Elle essayait de se donner un minimum de crédibilité mais entre deux déséquilibres c’était peine perdue. De toute façon, elle connaissait parfaitement l’issue de cette tentative de patinage : elle, les quatre fers en l’air et le derrière trempé. Le destin.

Elle faisait du mieux qu’elle pouvait. Oh, si seulement elle avait pu avoir ça dans le sang ! Elle aurait sûrement fait semblait de se casser la figure deux ou trois fois pour qu’ils puissent se rapprocher et au dernier moment, celui où il s’y attendait le moins, aurait fait des pirouettes et des galipettes dans les airs. Mais non, c’était beau de rêver. Elle n’avait ni don ni talent, juste deux jambes trop tremblantes qui trahissaient son manque de confiance. La serdaigle poussait des cris dès qu’elle ne sentait plus l’emprise du garçon sur elle. En rajoutait-elle un peu ? Peut-être. "Oh arrête on a fait au moins 10 mètres là, non ?" Elle n’osait pas se retourner et prendre le risque d’une chute juste pour vérifier, elle était certaine d’avoir parcourue la moitié du lac, rien que ça !

"Qu’est-ce que tu faaaaaais ! s’écria-t-elle tandis qu’il prenait ses distances. Tu me tiens, tu me tiens..." Elle marmonnait dans sa barbe tout en fixant son objectif : Alexandre. Il la tenait vite fait oui ! Elle ne releva même pas sa petite pique bien trop concentrée sur le garçon. Les bras en avant, les fesses en arrière, il fallait avouer que niveau sexytude, elle atteignait des sommets. "Alexandre, je vais tomber !" Elle le sentait, ses jambes prenaient deux directions différentes et, en plus de lui faire faire un grand écart impossible, elle risquait de s’étaler d’une seconde à l’autre. Dans un ultime geste désespéré, elle se rattrapa au garçon et, sans pitié, l’entraîna dans sa chute. Elle se retrouva allongée sur lui et eut la sensation d’un déjà-vu. Pourtant, les circonstances n’étaient pas du tout les mêmes. "Je suis tombée." lui fit-elle remarquer dans un souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 875
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Oh oui fais de moi un prodige ! | TERMINE Sam 17 Fév - 17:30

Alexandre savait d'expérience qu'une chute sur la glace pouvait déboucher sur deux possibilités: vaincre sa peur de tomber ou, au contraire, créer un blocage. Le Serpentard avait tellement chuté lors de son apprentissage et même encore aujourd'hui. Il ne s'en était sorti pas trop mal au fil du temps. Juste quelques égratignures et au pire, un déchirement du ligament et une fracture du poignet. Chaque centimètre semblait demander un effort considérable à Maya, ce qui poussa Alexandre à l'inciter à faire un peu plus d'efforts et prendre un peu plus de risques. C'était la panique chez la jeune fille !
« Allez ! Au pire si tu tombes, c'est pas grave ! » l'encouragea-t-elle, oubliant presque qu'elle n'avait pas autant l'habitude que lui. « C'est du patinage que tu fais, pas du ski ! » se moqua-t-il au passage en voyant la position assez comique dans laquelle elle était.
C'était déjà trop tard, la Serdaigle se rapprochait fatalement de sa chute, ses pieds s'en faisaient qu'à leur tête ! Et comme si elle ne pouvait pas tomber toute seule comme un grande, elle entraîna le jeune homme vers la glace. En moins de trois secondes, ils se retrouvèrent tout les deux allongés sur la surface gelée. Maya était tombée au dessus d'Alexandre, qui du coup avait pris sur lui le plus gros de la chute, étant direct en contact avec le sol. Ce n'était pas bien grave, il était endurci, le garçon !
« Je suis tombée. »
« Merci wizard obvious, j'avais pas remarqué ! »
Alexandre se mit à rigoler face à cette situation assez cocasse et fortement inattendue. Le sourire aux lèvres, il embrassa Maya avec autant d'aisance et normalité que quand il lui disait bonjour le matin. Il avait décidé que c'était le moment, il en avait envie, alors les voilà. Ce n'était pas la jeune fille que cela allait déranger. Il fit durer le baiser quelques secondes avant de se défaire de ses lèvres.
« Je t'ai embrassé. » lui fit-il remarqué dans un souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 419
| AVATARS / CRÉDITS : olivia cooke © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Oh oui fais de moi un prodige ! | TERMINE Ven 2 Mar - 16:23

Le froid ce n’était pas son truc, elle vivait à Plymouth, près d’un port et, quand il ne pleuvait pas, il faisait plutôt bon. D’ailleurs, avant Poudlard, elle n’avait jamais vu la neige. La première fois elle s’était même demandé si elle n’était pas en train de rêver et, après être resté la bouche ouverte comme une idiote à l’entrée du parc du château, était revenu à la réalité grâce à une magnifique boule de neige qu’elle s’était reçue en pleine poire. Un délicieux souvenir.

Alors Maya, grande patineuse qu’elle était, ne pouvait que briller sur la glace. Elle avait pleinement conscience de toute la grâce et crédibilité dont elle faisait preuve sur ses patins, surtout devant un débutant tel qu’Alexandre. Elle fronçait les sourcils, concentrée sur la torture qu’elle s’infligeait actuellement. Il avait raison, tant pis pour les chutes, elle ne pouvait pas se faire si mal que ça, si ? "J’ai jamais fait de ski non pluuuus" lui confia-t-elle avant de se mettre en condition psychologique pour ce qui allait arriver.

Elle s’était préparée à la chute, tellement préparée qu’elle fut agréablement surprise de ne pas se faire mal. Elle rougit en réalisant pourquoi. Puis, rejoignit le garçon dans son rire. Si elle était un peu gênée de la situation, le fait qu’Alexandre l’embrasse, comme ça, sans prévenir et d’une manière aussi naturelle ne fit qu’augmenter le rouge qu’elle avait aux joues. Elle profita de l’instant comme jamais. D’une certaine manière, Maya savait que ce rendez-vous n’était qu’un prétexte et qu’ils connaissaient l’un comme l’autre son issue. Voilà, ils devenaient donc l’un de ses nombreux couples officiels. Elle pourrait désormais montrer à tout le peuple poudlarien qu’Alexandre était à elle, rien qu’à elle.

Ils se taquinaient, comme avant, rien ne changerait vraiment entre eux. Ils étaient déjà ensemble mais simplement sans bisous, non ? "Il était temps" le taquina-t-elle avant de lui déposer sur les lèvres l’un de ses rapides baisers d’enfants de primaires. "Bon maintenant que tu as fini de me faire du gringue, on pourrait peut-être patiner ?" puis elle se releva avec tous les efforts du monde et, une fois stabilisée sur la glace, posa les deux mains sur ses hanches, pleine d’arrogance et de satisfaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 875
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Oh oui fais de moi un prodige ! | TERMINE Sam 3 Mar - 22:56

« Il était temps »
Alexandre lâcha un petit rire avant que Maya ne lui fasse un petit bisou enfantin sur les lèvres. Il semblait être dans un étrange état de béatitude. Il regardait la jeune fille se relever avec peine. Il ne fit que de redresser son dos, ses mains appuyés sur la glace.
« Avoue que tu aimes quand je te fais du gringue. » fit-il remarquer d'un air goguenard.
Il devait lever la tête pour pouvoir regarder le visage de Maya. Il appréciait la vue, sans aucun doute. On aurait dit qu'il se faisait réprimander. Cependant, il décida de se montrer docile envers sa toute nouvelle petite-amie, même s'il ne considérait pas ça comme officielle encore, et se releva sans difficulté. Maintenant, il la dépassait en hauteur. Il se rapprocha d'elle, mit une main sur sa taille en la regardant avant de s'éloigner d'elle en glissant sur la glace avec beaucoup d'aisance. « Patinons. » dit-il en haussant un sourcil avec un sourire presque lubrique en lui lançant un défi tacite.
Il prit de la distance mais tout en restant relativement proche de Maya, la laissant toute seule livrée à elle-même sur la surface glissante. C'était soit le gringue, soit le patinage. La Serdaigle avait fait son choix et Alexandre s'en délectait car il savait qu'elle était guère plus à l'aise sur des patins qu'en parade nuptiale. De loin, il la regardait, moqueur.
« Ça va, tu ne flippes pas trop, toute seule ? Qu'est-ce que t'attends pour patiner ? » la railla-t-il d'un air fier.
Alexandre n'était pas contrariant. Elle voulait qu'ils patinent, il obtempérait. Encore que là, il était assez conciliant, en temps normal, il aurait déjà été au plus loin d'elle à faire quelconque acrobatie artistique plus ou moins réussie. Mais s'il avait convié Maya à se joindre à lui, ce n'était pas pour se la jouer solo. Le moindre prétexte justifiait un rapprochement. Il continuait de regarder Maya de là où se trouvait, détaillant avec une discrétion relative l'ensemble de sa personne.
« Tu es sûr que tu ne veux pas reprendre le gringue ? » demanda-t-il.
Tout ce qu'il attendait, c'était qu'elle dise oui. Qu'elle laisse sa petite fierté toute amusante de côté. C'était un jeu, comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 419
| AVATARS / CRÉDITS : olivia cooke © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Oh oui fais de moi un prodige ! | TERMINE Lun 12 Mar - 10:52

Ce qu’elle adorait encore plus que le gringue, et même si elle ne le l’avouerait jamais, c’était bien d’avoir de l’attention. D’ailleurs, bien qu’elle aime son grand frère à la folie et qu’elle ne puisse pas s’en passer, elle était convaincue d’avoir été élevé comme une enfant unique aurait pu l’être. Elle n’était pourtant pas méchante, juste en manque d’affection évidente depuis qu’elle avait quitté Arthur. On lui avait reproché sa niaiserie et elle était certaine qu’on finirait par lui reprocher sa petite prise d’assurance. « Disons que c’est pas la chose la plus désagréable du monde. ». Tant qu’elle n’avait pas à bouger tout allait bien. Sa position était plutôt stable mais, lorsqu’il vint la rejoindre pour la quitter presque immédiatement, elle déséquilibra et se retrouva de nouveau la tête en bas, les fesses en l’air. « Argh ! ».
Elle se mordait déjà les doigts d’avoir voulu jouer les malignes. Au moins allongée elle était certaine de ne pas se briser une jambe ou un poignet. Comment diable était-il possible qu’après ces quelques minutes passées sur la glace, elle n’ait pas réussi à s’y habituer ne serait-ce qu’un tout petit peu ? « Je ne flippe pas du tout », lui répondit-elle d’une voix aigüe qui trahissait son malaise. Elle comprenait le fonctionnement du patinage, du moins en théorie, alors sans prendre le temps de répondre à sa seconde pique et après avoir analysé son objectif –Alexandre-, elle poussa un gros coup sur sa jambe pour s’élancer vers le garçon. Evidemment, ce fut un échec et au lieu de filer droit comme elle l’avait prévue, vira sur la gauche. Elle glissa pendant de longues secondes pour s’arrêter naturellement à quelques mètres de sa position initiale. Dans son dos résonna la proposition d’Alexandre et elle devait l’avouer : elle se débrouillait mieux en flirt. « OK pour le gringue, dit-elle en tournant la tête dans sa direction, mais seulement parce que je commence à avoir mal aux pieds. » Et même si son excuse n’était pas totalement fausse, elle aurait tout fait pour éviter de lui avouer qu’elle aimait bien qu’ils se chamaillent. « Tu viens me chercher ? le suplia-t-elle, s'il te plait. » Pitié. Princesse Maya avait assez donné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oh oui fais de moi un prodige ! | TERMINE

Revenir en haut Aller en bas

Oh oui fais de moi un prodige ! | TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre
» Un jeune PRODIGE de la norvège de 10 ans
» Fais tes preuves... (PV Pix et Illu')
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Fais-moi peur [PV Julian Rollwers]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: L'extérieur :: Le parc du château et son Saule Cogneur-