GRYFFONDOR : 815 pts | POUFSOUFFLE : 370 pts | SERDAIGLE : 500 pts | SERPENTARD : 760 pts

Partagez|

« Mercredi, 10h, salle de repos » (lily evans)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 689
| AVATARS / CRÉDITS : L. Lerman (par mok)
| SANG : C'est une question rhétorique, rassure-moi ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même enterré vivant.
| PATRONUS : Un vautour.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: « Mercredi, 10h, salle de repos » (lily evans) Mer 20 Déc - 15:16

« Mercredi, 10 heures, dans la salle de repos » disait le mot que le Serpentard avait reçu ce matin dans son calendrier de l'avent. Guidé par sa curiosité mais aussi car la provocation que l'on avait écrite sur le billet avait fait mouche dans son esprit (« si tu l'oses », la chose à ne pas dire et l'auteur du parchemin devait très bien le savoir), Thomas pénétra dans la salle de repos à l'heure du rendez-vous. La salle était déserte, tout le monde avait cours excepté une bonne partie des cinquième année, ce qui signifiait que l'auteur du billet devait probablement être un cinquième année. Mais qui ? Le futur mangemort n'eut pas le temps de se poser plus longtemps la question que la porte s'ouvrit sur...
— Toi ?! s'exclama-t-il, l'air dégoûté alors que Lily Evans entrait dans la salle de repos.
Il était impossible que ça soit elle qui soit à l'origine du petit mot, s'était-elle trompé de casier ? Le sien était juste à côté de celui de Severus. Mais non, Thomas se souvint qu'il y avait son nom, sur le papier, il lui était destiné mais en revanche, il était tout à fait possible qu'Evans ne soit là que par pur hasard, c'est en tout cas ce qu'il espérait car Severus n'aimait pas que l'on s'en prenne à sa petite copine moldue et Thomas n'était pas certain de pouvoir se retenir si elle en venait à l'agresser...
— La salle est occupée, fous le camp, Evans, grogna-t-il en se détournant d'elle.

______________________________
thomas perseus avery
Welcome to your life, there's no turning back, even while we sleep, we will find you. There's a room where the light won't find you, holding hands while the walls come tumbling down, when they do, I'll be right behind you...

TU ME CROIS LA MARÉE ET JE SUIS LE DÉLUGE.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 279
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood - Elysion
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: « Mercredi, 10h, salle de repos » (lily evans) Mer 20 Déc - 17:42

Plus que cinq minutes ! Lily remontait les marches à toute allure pour rejoindre la salle de repos. La veille, exaspérée elle avait laissé une note anonyme dans le calendrier de l'Avent de Thomas Avery. Lui et sa bande accaparait si bien Severus que ça devenait de plus en plus dur de le voir. Et ça, ce n'était pas normal ! Elle n'était pas jalouse, il avait bien le droit d'avoir des amis, même si elle aurait préféré que ce ne soient pas ces gars là, mais tout de même ! Elle commençait à croire qu'ils faisaient tout pour les séparer et ça, elle ne l'acceptait pas !
Elle avait appréhendé ce rendez-vous toute la matinée et avait eu peine à suivre le cours de métamorphose. Avery n'était pas réputé pour être très accomodant. Si elle eut été honnête avec elle-même, la rouquine aurait même pu dire qu'elle en avait un peu peur. Mais bon ça elle se gardait bien de le dire à quiconque !

Sitôt arrivée à la salle, elle le vit et constata avec surprise que celle-ci était déserte. Devant l'air dégouté du Serpentard, Lily ressentit une boule de colère se former dans son estomac. Au moins, on savait pourquoi il n'y avait personne d'autre dans la salle.
- Tu sembles surpris Avery. Cette salle est à tout le monde que je sache.

— La salle est occupée, fous le camp, Evans.

Il lui tournait déjà le dos, ce troll !

- Le problème c'est que si je pars tu risques d'attendre assez longtemps, reprit-elle sarcastique. Oui c'est bien moi qui t'ai fait venir. Il faut qu'on parle. ajouta-t--elle d'un ton buté.

Elle était délibérement resté debout entre la porte et lui au cas où l'envie lui prenne de quitter les lieux. Elle était sûre que s'il avait connu son identité il n'aurait même pas daigné se montrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 689
| AVATARS / CRÉDITS : L. Lerman (par mok)
| SANG : C'est une question rhétorique, rassure-moi ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même enterré vivant.
| PATRONUS : Un vautour.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: « Mercredi, 10h, salle de repos » (lily evans) Jeu 21 Déc - 14:36

Thomas braqua soudainement son regard sur elle et se mit à ricaner avec dédain.
— Toi, tu m'as fait venir ? répéta-t-il avant de perdre son sourire en voyant qu'elle ne semblait pas plaisanter.
Ainsi, il était bêtement tombé dans le piège d'Evans. Il s'en voulut et amorça un mouvement pour partir mais elle lui bloquait la sortie. Sûr qu'il aurait pu sortir sa baguette et la menacer mais il avait trop de respect pour Severus Rogue pour attaquer d'emblée sa petite protégée. Alors il se posta devant elle et, les mains dans les poches de son pantalon, il la toisa de toute sa hauteur car il faisait bien une tête de plus qu'elle.
— Qu'est-ce que tu veux ? lui dit-il d'une voix sifflante, le regard sombre. De quoi aurais-je donc à parler avec toi, Evans ? Je ne suis pas Severus, tu sais, ta compagnie ne m'intéresse pas.
Et il s'avança encore d'un peu plus près, bien que la proximité qu'il y avait à présent entre eux répugnait le sang-pur qui, sans redouter une quelconque contamination, ne souhaitait tout de même pas prendre de risque. Elle lui était inférieure de par son sang et il s'agaçait qu'elle ait eu l'audace de lui donner un rendez-vous en ce lieu, comme il s'agaçait qu'elle ait eu l'audace de lui adresser tout simplement la parole. Qu'elle soit l'amie de Severus était déjà quelque chose que le vert et argent cautionnait avec beaucoup de mal, il ne fallait pas non plus qu'elle abuse en pensant pouvoir gratter l'amitié aux autres Serpentard.

______________________________
thomas perseus avery
Welcome to your life, there's no turning back, even while we sleep, we will find you. There's a room where the light won't find you, holding hands while the walls come tumbling down, when they do, I'll be right behind you...

TU ME CROIS LA MARÉE ET JE SUIS LE DÉLUGE.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 279
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood - Elysion
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: « Mercredi, 10h, salle de repos » (lily evans) Sam 23 Déc - 11:34

- Oui moi, répéta-t-elle en soupirant. Il en mettait le temps ! Après, il ne fallait pas trop lui en vouloir, son existence devait tellement être dans le déni des gens de "son espèce" que ça semblait un miracle qu'il daigne encore lui répondre.

Bon, le tout n'était pas de le garder deux heures-elle n'en avait pas plus envie que lui- tout en essayant de ne pas l'attaquer directement. Il était plutôt du genre impatient.
En même temps, elle venait à cause d'un ras-de-bol alors pour la jouer diplomate ce serait sans doute pas aisé pour elle non plus.

- Marrant que tu mentionne Severus, c'est à son propos. Elle préféra ne pas relever ses charmantes paroles sinon ils n'étaient pas sortis de là !
C'est mon ami, reprit-elle d'une voix assurée. Et je me fiche  de ce que toi et tes amis pensaient de moi ! Et ces temps-ci, vous faites tout pour...non Toi, Avery, tu fais tout pour qu'il m'évite ! Alors peut-être que tes combines à deux noises marchent dans ton petit monde mais avec moi ça ne prends pas. Si je veux parler ou voir mon ami je n'ai nullement besoin d'un quelconque accord de ta part.

Oui elle était en pétard et sa voix de plus en plus menaçante le faisait vite sentir. Mais elle en avait marre de ses coups fourrés à deux ronds ! Elle sentait qu'il faisait une sorte de chantage à son ami. Une pression psychologique à chaque fois qu'elle apparaissait dans le tableau.

- Sev n'a pas deux ans. Il peut très bien se passer de toi pour faire ses propres choix ! reprit-elle en lui lançant un regard noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 689
| AVATARS / CRÉDITS : L. Lerman (par mok)
| SANG : C'est une question rhétorique, rassure-moi ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même enterré vivant.
| PATRONUS : Un vautour.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: « Mercredi, 10h, salle de repos » (lily evans) Mar 26 Déc - 10:47

L'agacement que pouvait ressentir Avery allait crescendo et il serrait fort ses poings enfoncés dans les poches de son pantalon d'uniforme. L'air condescendant qu'arborait la petite née moldue donnait au Serpentard des envies qu'il se devait de contrôler s'il ne voulait pas risquer de perdre un précieux allié dans sa maison. Mais c'était dur, très dur de ne pas dégainer sa baguette pour mettre en pratique les sortilèges de magie noire qu'il connaissait.
Thomas l'écoutait parler sans l'interrompre et à mesure qu'elle l'invectivait, un sourire mauvais venait étirer ses fines lèvres. Puis il laissa échapper un ricanement plein de tout le mépris qu'il ressentait pour elle.
— Ecoute toi un peu, Evans, dit-il froidement. Severus n'a pas deux ans, c'est bien la seule chose avec laquelle je suis d'accord avec toi. Il n'a donc pas besoin d'une sang-de-bourbe pour venir faire justice à sa place. Ensuite, ajouta-t-il et Lily sembla vouloir lui couper la parole, laisse-moi parler s'il te plaît. Ensuite, qu'est-ce qui te dit que Severus ne fait pas ses propres choix, hein ? Le crois-tu si idiot qu'il en serait incapable de décider lui-même de sa vie ? Ça ne t'est jamais venu à l'esprit que peut-être, s'il s'éloignait de toi, c'était justement parce qu'il en avait décidé ainsi et non à cause une quelconque manipulation de ma part ?
Thomas ricana de nouveau, ses iris plantés dans ceux de la rouge et or.
— Allons, je veux bien admettre que je ne suis pas un saint, mais de là à me mettre tout sur le dos, je te trouve un peu gonflée, Evans...

______________________________
thomas perseus avery
Welcome to your life, there's no turning back, even while we sleep, we will find you. There's a room where the light won't find you, holding hands while the walls come tumbling down, when they do, I'll be right behind you...

TU ME CROIS LA MARÉE ET JE SUIS LE DÉLUGE.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 279
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood - Elysion
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: « Mercredi, 10h, salle de repos » (lily evans) Sam 3 Fév - 22:35

Ce petit air prétencieux à souhait. Ce même air qui ferait comprendre à n'importe qui pourquoi la plupart de ses camarades vouaient une haine viscérale à l'encontre de la maison des verts. Lily aimait se dire que ce n'était pas son cas mais lorsqu'elle se trouvait face à cet individu elle n'était plus sûre de rien. Elle détestait cette allure de supériorité qu'il arborait en toute occasion. Cet être était tellement abject, à adorer le mal et la violence par tout ses aspects. Il faisait froid dans le dos. Et c'était sans nul doute ceci que la Gryffondor haïssait le plus en lui, le fait qu'il parvienne à l'effrayer.
Elle sentait, comme bon nombre de ses comparses au château, que lorsqu'il s'agissait d'Avery, il ne s'agissait pas de la comédie de "bad boy" que se jouait certains garçons à l'adolescence. Lui, il était plus que ça.

Un frisson lui parcourut l'échine et elle dut se faire violence pour ne pas reculer d'un pas tandis que son sourire s'élargissait. Et ce ton doucereux pour proférer de telles horreurs ! La jeune fille se redressa comme frappée, prête à lui répondre sous l'insulte ultime mais il la fit taire d'un ton cassant, continuant sa petite tirade, tandis que la rouquine fourrait ses mains dans ses poches pour s'empêcher de lui en foutre une.

- Si tel est le cas alors tu n'as pas de crainte à avoir lorsque je tente de l'approcher. pointa-t-elle justement avec un sourire narquois. Tu crois que je ne te vois pas ? Dès que je fais mine d'esquisser un pas dans sa direction, tu te précipites sur lui.

Il la trouvait gonflée, elle ! Il ne s'était pas vu lui ! Quelle mauvaise foi chez ce mec ! Toute indignée qu'elle était, elle n'eut aucun mal à soutenir le regard du serpentard.

- A moins que tu n'ai peur de l'influence d'une sang-de-bourbe sur ton cher "ami" Severus. Ajouta-t-elle froidement, allant même jusqu'à parler sa propre langue de vipère. Lily Evans ne laissait pas tomber si facilement.


HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 689
| AVATARS / CRÉDITS : L. Lerman (par mok)
| SANG : C'est une question rhétorique, rassure-moi ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même enterré vivant.
| PATRONUS : Un vautour.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: « Mercredi, 10h, salle de repos » (lily evans) Dim 11 Fév - 19:31

Thomas ricana en levant les mains en l'air, paumes vers la sorcière, comme pour se dédouaner des accusations dont elle l'accablait. Il était vrai qu'il appréciait à éloigner Evans de Rogue, mais c'était pour le bien de son ami, et aussi, soyons honnêtes, par pur plaisir de détruire une relation qu'il ne cautionnait pas.
— Si Severus était réellement ton ami, dit-il en s'avançant encore d'un peu plus près au point de la coincer entre lui et le mur, crois-tu que ma simple présence suffirait à l'éloigner de toi ? Que tu es naïve... ça te rendrait presque mignonne.
Presque, évidemment. Si son sang n'était pas si abject, peut-être que le Serpent aurait pu apprécier les traits délicats de la rouge et or qui semblaient chambouler ce cher Rogue au point qu'il en perde de vue son objectif premier qu'était de s'élever dans les rangs de l'élite.
— Tu sembles croire que votre soi-disant amitié est plus solide que ça, alors qu'as-tu donc à craindre de moi ?
Il leva une main jusque son visage et vint délicatement replacer une mèche de cheveux roux derrière l'oreille de la Gryffondor. Il la sentit se raidir et sourit de la voir si effrayée (ou du moins était-ce là l'image qu'elle lui renvoyait). C'est qu'elle avait peut-être bien des raisons de l'être... Le pouvoir qu'il exerçait sur elle avait suffit à calmer l'énervement et la colère qu'il avait pu ressentir quelques secondes plut tôt. A présent, il jubilait un peu.

______________________________
thomas perseus avery
Welcome to your life, there's no turning back, even while we sleep, we will find you. There's a room where the light won't find you, holding hands while the walls come tumbling down, when they do, I'll be right behind you...

TU ME CROIS LA MARÉE ET JE SUIS LE DÉLUGE.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 279
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood - Elysion
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: « Mercredi, 10h, salle de repos » (lily evans) Mar 13 Fév - 15:10

Que sa simple présence suffise à éloigner Sev, évidemment ! Et cela sans surprise. La simple présence de ce serpent permettrait d'évincer une bonne partie du château. Malgré toute son amitié pour Severus, il n'était pas des plus courageux, elle en avait conscience. Et ça, sans juste se baser sur sa maison-après tout les verts n'étaient pas forcément réputés pour leur courage- mais sur sa nature même. Le jeune homme avait toujours été plutôt hésitant dans ses relations avec les autres. Sous ses airs froids, la rouquine savait bien qu'il recherchait une acceptation de ses pairs, peut-être même plus encore chez les Serpentards. Il n'était pas bête mais peut-être influençable. Et elle détestait encore davantage Avery de se servir de cette faiblesse pour embrigader son ami dans ses combines assez douteuses.
Naïve ? La gryffondor fronça les sourcils devant cet adjectif mais c'est le terme de mignonne qui lui glaça le sang. Ces propos pour la désigner elle, dans cette bouche, lui donnait envie de vomir. Pourtant, trop occupée par son discours, elle venait de se rendre compte qu'elle avait reculé et se retrouvait désormais acculée contre le mur par Avery.

Il se dégageait quelque chose de lui, quelque chose qui l'effrayait malgré tout ses efforts pour le dissimuler. Impuissante, tétanisée devant sa propre faiblesse, elle observa sa main pâle s'élever jusqu'à son visage. Tout son corps s'était raidit sous l'effort tandis que dans son esprit quelques mots tournaient en boucle.
"Arrête, ne me touche pas. Va-t-en. Ne me touche pas. Arrête. Je t'interdis de poser une main sur moi. Ne me touche pas. Arrête, arrête..." Devant son immobilité, il en profita donc pour attraper l'une de ses mèches de cheveux qu'il glissa derrière son oreille.
Et soudain, comme si tout ses muscles s'étaient figés pour mieux bondir, la main de la jeune femme attrapa son poignet qu'elle repoussa.
- Ne me touche pas ! rugit la lionne, le relachant aussitôt.

Etrangement, elle se sentait profondément heurtée par ce contact avec le serpentard. Elle ne voulait plus jamais le voir. Plus jamais se sentir impuissante de la sorte et incapable de réagir.

- Bien sûr que notre amitié est plus précieuse que toi ! C'était un avertissement !
siffla-t-elle de nouveau pleine de fureur.
Elle enfouissait l'effroi qu'il lui inspirait au plus profond d'elle même si en son fort intérieur elle se doutait qu'il n'était pas dupe. Raclure de serpent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 689
| AVATARS / CRÉDITS : L. Lerman (par mok)
| SANG : C'est une question rhétorique, rassure-moi ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même enterré vivant.
| PATRONUS : Un vautour.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: « Mercredi, 10h, salle de repos » (lily evans) Ven 16 Mar - 20:58

Elle s'empara avec hargne du poignet du Serpentard, repoussa sa main avec virulence et, loin de se démonter, bien au contraire, Thomas ricana et enfonça ses mains dans les poches de sa cape. S'il avait été surpris -en bien- par son geste, il n'en laissa rien paraître. Le fait qu'elle ait perdu le contrôle d'elle-même était on ne peut plus jouissif et il commençait à entrevoir ce qui avait bien pu attirer ce cher Rogue chez la sang-de-bourbe visiblement aussi sanguine que le laissait transparaître ses cheveux flamboyants.
— Tu es surprenante, Evans dit-il d'une voix doucereuse avant que son visage ne se métamorphose en un battement de cil. Un avertissement, dis-tu ? Laisse-moi t'en faire un.
Ses traits se déformèrent en une expression agressive teintée de dégoût sur laquelle tout sourire avait disparu tandis qu'il s'emparait des poignets de la jeune fille qu'il releva pour venir les plaquer avec force autour de son visage contre les pierres qui formaient le mur auquel elle était adossée -contre lequel il avait réussi à la coincer. Le potentiel de Severus Rogue était tel que Thomas ne pouvait décemment pas laisser une pauvre idiote comme Lily Evans, aussi insignifiante qu'une goule dans le grenier d'une maison à l'abandon, ruiner les chances du Serpentard de gravir les échelons de la réussite aux côtés des plus éminents.
— Votre amitié, je n'en ai rien à foutre, lui cracha-t-il au visage. Tu es un  filet du diable, Evans. Tu tires Severus vers le bas, toi la petite sang-de-bourbe qui n'as la chance de pouvoir étudier à Poudlard que parce que notre directeur est trop con pour voir que vous, moldus, affaiblissez à chaque génération un peu plus la magie chez les sorciers. L'avertissement est le suivant : si tu continues à empoisonner Severus de ton amitié bidon, on te tombe dessus comme on est tombés sur ce sale Poufsouffle de Theodore Wadge. Pas sûr que tu aies envie de commencer l'année par un long-séjour à Ste Mangouste, je me trompe ?
A cet instant, la porte de la salle s'ouvrit dans un grincement sonore alors que Thomas maintenait encore fermement les deux bras de la Gryffondor contre le mur.

______________________________
thomas perseus avery
Welcome to your life, there's no turning back, even while we sleep, we will find you. There's a room where the light won't find you, holding hands while the walls come tumbling down, when they do, I'll be right behind you...

TU ME CROIS LA MARÉE ET JE SUIS LE DÉLUGE.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 380
| AVATARS / CRÉDITS : Asa Butterfield. holdy.
| SANG : Mêlé, mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père, Tobias Rogue
| PATRONUS : Une biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: « Mercredi, 10h, salle de repos » (lily evans) Jeu 12 Avr - 8:34

En cette milieu de matinée, Severus avait décidé de se rendre dans sa salle commune pour traîner avec Avery ou alors pour étudier un peu ou pour faire n’importe quoi mais il avait besoin de faire quelque chose. Il ne supportait pas de rester la inactif. Il était au 2ème étage et descendait progressivement pour se retrouver au sous-sol où se trouvait les dortoirs des serpents. Il passa devant la salle de repos en se disant qu'il retrouverait peut-être un de ses amis. Mais, en passant la tête dans la salle, ce qu'il vit lui glaca le sang et le mit dans une colère noire ! Lily et Thomas ! Thomas penché vers Lily contre le mur ! Pour des personnes qui passaient leur temps à leur rabattre les oreilles que l’autre avait une mauvaise influence sur lui, qu'il n’était pas fréquentable et bien d’autres bêtises ! Et la, il les retrouvaient tous les deux dans la salle de repos, proches, bien trop proches au goût de Severus. Il avait bien envie d'interrompre cette scène pour laquelle il ne saurait trouver de mots. Sévi était plutôt du genre à suivre les gens plutôt que de prendre des initiatives lorsqu'il s'agissait d’interagir avec les autres sauf que là, il était en colère, on pouvait le dire et il ne savait pas encore ce qu'il allait faire mais il avait bien l'intention de se montrer ! Il ouvrit la porte d'un coup de manière très violente et elle se mit à grincer, signe que les rouages auraient bien besoin d'être huilés. "Je vous dérange peut être" sa voix était froide et dénuée de toute émotion, on voyait bien là l'enseignement des serpents car elle l'aurait fait frissonner en temps normal. « Pour des pires ennemis déclarés, vous m’avez l'air bien proches. Il fit exprès de prononcer chaque phrase avec une lenteur calculée et d’espacer chacune d'entre elles. " Vous avez l'air d'avoir trouvé un bon moyen de vous rapprocher ! ". S'il avait su, il aurait fait en sorte de garder son amitié avec la rouge secrète, ainsi, ses deux plus proches amis qu'il avait en face de lui n'aurait eu aucune raison de se rencontrer et il n'aurait jamais été dans cette situation. Il brûlait de jalousie : malgré tous ses efforts, Lily ne le voyait toujours que comme un ami mais également de rage, comment ils avaient pu lui faire ça ! Thomas savait parfaitement ce que Sévi ressentait pour la lionne bien qu'il fasse tout pour le cacher ! Et Lily, je ne sais pas elle devait bien s'en douter non ? C’était suffisamment évident ! Des millions de questions se bousculaient dans sa tête, depuis combien de temps cela durait il ? Depuis combien de temps se moquaient-il de lui comme ça ? Comment il n'avait pas pu voir une chose pareille, est ce qu'il y avait eu des signes qu'il n'avait pas compris ? Tout en ne se doutant pas une seule seconde de ce qu'il se passait vraiment et qu'il était le sujet de la rencontre des deux. Il avait envie d'exploser n’importe quoi. Il lui sembla bien qu'il n'avait jamais été dans cet état jusqu’à aujourd'hui. D’un sursaut de fureur, il ecrasa son poing contre le mur, en considérant que les murs avaient des centaines d’années, la main était en bien plus mauvais état que les briques. Il ne ressentait rien bien que le sang coulait et les jointures ressortaient. Il valait mieux pour quiconque ne pas croiser son regard pour les prochaines heures. "Tu devrais être content Avery, mon côté serpent est bien ressorti la, non ?" lui dit il avec un regard mauvais. Il s'apprêta à faire demi tour pour ne plus voir cette vision d'horreur du petit couple parfait lorsqu'une voix l’arrêta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 279
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood - Elysion
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: « Mercredi, 10h, salle de repos » (lily evans) Jeu 19 Avr - 15:37

Chacune de ses paroles la crispait un peu plus. Lui, au contraire semblait parfaitement dans son élément. A vrai dire, bien qu’elle se soit toujours méfié de lui, elle réalisait qu’elle avait été très loin en ce qui concernait le taux de pourriture du serpent. Qu’est-ce que Sev pouvait bien fabriquer avec des gars dans son genre ? Lui, qui était si gentil et compréhensif ?

Le dégout remplaça le masque de politesse affectée sur les traits d’Avery tandis qu’il lui maintenait fermement les poignets, la forçant à le regarder tandis qu’il déblatérait ses habituelles horreurs. Qu’elle affaiblissait le sang des nobles vrais sorciers et patati et patata ouai c’est ça ! Et ma baguette c’est de la mandragore peut-être ! Lily tachait de se libérer les mains, histoire de se débarrasser de lui pour de bon mais c’est qu’il tenait bon le fils de troll ! A croire qu’il avait fait ça toute sa vie (ou pas) !

- C’est bon t’as fini là ? cracha-t-elle, impatiente qu’il ne la lâche.

Et c’est à ce moment précis que la porte s’ouvrit….sur la dernière personne sur laquelle elle eut voulu tomber alors qu’elle se trouvait dans cette position de faiblesse. Sev !

D’un côté c’était un soulagement d’avoir quelqu’un parce que mine de rien, rester seule avec l’autre timbré là, elle commençait à se dire que ce n’était pas une bonne idée ! Mais bon, sachant qu’ils étaient deux amis de Sev, ce dernier risquait de s’énerver de les voir se disputer dessus, surtout s’il en apprenait le sujet principal.

Mais la voix de Severus était froide. Glaciale même. Pas le genre de voix avec laquelle il s’adressait à elle. Elle avait pensé qu’il s’énerverait mais pas comme ça.

- Sev…c’est pas ce que…  commença Lily mais elle fut aussitôt coupé par son ami qui continuait de cette voix acérée.

"Vous avez l'air d'avoir trouvé un bon moyen de vous rapprocher ! "

La rouquine n’en croyait pas ses oreilles ! Quoi ! Il s’imaginait quand même pas que…Elle et…lui. Non mais LUI ! Avery quoi ! Sous l’adrénaline, elle réussit aisément à se libérer les mains et poussa aussitôt le serpent loin d’elle. Il n’avait plus aucune importance, elle se tourna aussitôt vers son ami. Mais le choc dans son regard fit bientôt place à des éclairs.

- Comment…comment tu peux même penser UNE SEULE SECONDE que je ferai…beurk …avec LUI ? ! s’écria-t-elle en désignant le futur mangemort avec dégoût.

Elle s’écarta de nouveau, totalement écœurée à la simple image que cette pensée évoquait en son esprit, se rapprochant de son ami au contraire.
Mais celui-ci s’apprêtait déjà à tourner les talons.

- Attends Sev ! lui demanda-t-elle lui attrapant le poignet pour essayer de le retenir. Ecoute,..je. Je ne sais pas ce que tu t’imagines mais il n’y a rien, absolument rien entre lui et moi. Il fallait, il fallait qu’on mette certaines choses aux clairs, c’est tout. conclut-elle. Je suis contente de te voir, reprit-elle avec un sourire. J’ai l’impression de ne plus te voir ces derniers temps, acheva-t-elle dans un souffle.

La prenant tout à fait de cours, elle le vit abattre avec violence le poing contre le mur de pierre. Lily lui lâcha le bras, abasourdie. Il fuyait son regard. Elle ne l'avait jamais vu comme ça, elle ne savait pas vraiment quoi faire.

- Sev...ça va ? bredouilla-t-elle. Fais voir ta main ! s'écria-t-elle alors en l'attrapant d'elle-même. Elle sortit sa baguette et marmonnant une formule fit couler un filet d'eau pour nettoyer le sang.

Tu sais que j’ai envie de te voir, que tu me manques horriblement, aurait-elle aimé lui dire mais…mais pas ici et devant l’autre. Elle ne voulait pas forcément que leur retrouvailles se passent sous son regard. Il fallait qu’elle parle avec Severus et qu’elle lui explique qu’elle souffrait de son absence. Mais hors de question de faire ça avec un public. Surtout ce public...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 689
| AVATARS / CRÉDITS : L. Lerman (par mok)
| SANG : C'est une question rhétorique, rassure-moi ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même enterré vivant.
| PATRONUS : Un vautour.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: « Mercredi, 10h, salle de repos » (lily evans) Jeu 19 Avr - 22:37

Severus pénétra dans la salle de repos et un sourire goguenard étira les lèvres de Thomas. Voilà qui devenait très intéressant. Lily réussit à lui échapper et Tom n'y opposa aucune résistance, la laissant même le pousser loin d'elle ; il ne voulait pas maltraiter la petite protégée de Rogue devant lui. Pour autant, il le laissa se faire des idées jusqu'au moment où le sang-mêlé décida d'exploser le mur -ou plutôt sa main- d'un coup de poing d'une violence qui ne lui était pas familière. La réaction de Tom ne se fit pas attendre : il explosa de rire en frappant ses mains l'une contre l'autre, véritablement surpris par le comportement de son ami. C'est qu'il était toujours d'un calme olympien, d'ordinaire et le jeune Avery ne se souvenait pas de l'avoir déjà vu sortir de ses gonds ne serait-ce qu'une fois !
— Faire « beurk » ? se moqua Thomas, c'est comme ça que tu appelles la chose ? Mon pauvre Severus, j'ai bien peur que tu ne te sois entiché d'une nonne !
Et le Serpentard de rire de plus belle tandis qu'Evans se ruait sur la main ensanglantée de son ami pour lui prodiguer les premiers soins. Tom y vit là une porte de sortie, il était temps pour lui de s’éclipser avec la certitude que le message qu'il avait fait passer à la Gryffondor resterait gravé dans son esprit un petit moment. Du moins l'espérait-il, pour elle.
— Je pense qu'on s'est tout dit, Evans, dit-il sèchement en passant par l’entrebâillement de la porte. Quant à toi, Severus, réunion dans la salle commune dans dix minutes. Ne sois pas en retard.
Et il referma la porte d'un coup sec, content, une fois de plus, d'éloigner Rogue de la sangsue que pouvait être Lily Evans. Mais celle-ci ne payerait rien pour attendre car elle était probablement tombée sur plus malin, sinon plus dangereux qu'elle.

______________________________
thomas perseus avery
Welcome to your life, there's no turning back, even while we sleep, we will find you. There's a room where the light won't find you, holding hands while the walls come tumbling down, when they do, I'll be right behind you...

TU ME CROIS LA MARÉE ET JE SUIS LE DÉLUGE.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 380
| AVATARS / CRÉDITS : Asa Butterfield. holdy.
| SANG : Mêlé, mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père, Tobias Rogue
| PATRONUS : Une biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: « Mercredi, 10h, salle de repos » (lily evans) Dim 22 Avr - 22:02

Severus était tellement énervé qu'il n’écoutait, qu'il n'entendait aucun mot peu importe sa provenance, son esprit était pris en quelque sorte par quelqu'un d'autre, voir une telle vision d'horreur l'avait déconnecté de toute raison ! Lily fit un mouvement brusque pour se dégager de Thomas ce qui calma un tout petit peu Severus mais ce n’était pas encore ça ! Elle s'approcha de lui pour discuter mais il n’était pas en état de discuter ! SURTOUT qu'ils n'avaient pas eu l'occasion de se voir en tête à tête depuis des mois ! Alors que la, elle l’était avec son meilleur ami, que pouvait-il dire ? Sa frustration atteint son point culminant lorsqu'il écrans son poing contre le mur. Ce geste, aussi violent soit-il eu le mérite de calmer un peu la colère du serpentard. C'est ce moment la que profita Avery pour exploser de rire. Il était encore la lui, ce qui était sur, c'est que Severus n'avait surtout pas envie de voir sa tête à ce moment là ! Et lorsque celui-ci révéla l'attirance de Severus pour la rouge, il eut envie d’exploser à nouveau mais décida de se contrôler. "Dégage Thomas" lui dit-il avec la même froideur et colère que quelques secondes auparavant. Celui-ci prit bien trop de plaisir à s’exécuter alors que Lily, inquiète, était à ses côtés pour donner les premiers soins à sa main en faisant apparaître un jet d’eau.

Thomas précisa avant de partir qu'il avait rendez vous dans 10 minutes dans la salle commune mais Severus savait à ce moment là qu'il n'y serais pas ! C’était sur, il n'avait pas envie de voir la tête d'Avery ni de qui que ce soit à ce moment. Alors qu'ils n’étaient plus que deux, Severus commençait doucement à réfléchir aux mots de sa précieuse amie mais il hésitait à le croire à ce moment. Pouvait-il vraiment s'être trompé ? Mais la situation dans laquelle il les avaient surpris était peu équivoque. Mais, Lily semblait dégoutée par l’idée même de Severus, il la connaissait assez pour savoir qu'elle ne pouvait pas feindre à ce point ses émotions.

Elle était plutôt calme, et sous ses soins, sevi s’apaisa peu à peu reprenant doucement une respiration normale, c’était fou ce que cette fille pouvait l'apaiser et lui faire du bien ! "merci" lui dit-il. Sa voix n’était pas encore tout à fait comme d'habitude mais cela s'arrangeait doucement. Il resta calme et la laissa prendre soin de lui. Après réflexion, da réaction était vraiment très bête, il aurait pu vraiment s’animer la main et être réduit dans ses capacités de potions. Mais il était dans un monde de sorcier, il fallait bien que cela ait une utilité quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Mercredi, 10h, salle de repos » (lily evans)

Revenir en haut Aller en bas

« Mercredi, 10h, salle de repos » (lily evans)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Et si le temps s'arrêtait ? [ Lily Evans ]
» Lily Evans - Rouquine au grand cœur. [Terminé]
» Bienvenue à l'infirmerie
» Lily Evans - Une rousse au caractère de feu
» La salle de repos des élèves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Le premier étage :: La salle de repos-