GRYFFONDOR : 1040 pts | POUFSOUFFLE : 390 pts | SERDAIGLE : 735 pts | SERPENTARD : 880 pts

Partagez|

« Mercredi, 10h, salle de repos » (lily evans)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 303
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood - Elysion
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: « Mercredi, 10h, salle de repos » (lily evans) Sam 12 Mai - 16:10

Après cette montée de fureur, il semblait incroyablement désinvolte ce qui eut le don d'intriguer plus encore la Gryffondor.
- Non, tu ne vas pas attendre davantage ! riposta-t-elle sèchement. Je vais t'accompagner, on va y aller ensemble.

C'est qu'il était bien capable de ne même pas mettre les pieds à l'infirmerie. Ah la la qu'avait donc les garçons avec le fait de se faire aider par l'infirmière ? Redoutaient-ils pour leur virilité ? Lily n'en avait pas la moindre idée, mais dans le doute elle préférait l'accompagner elle-même jusque là-bas. Et non, ça n'avait rien à voir avec le fait qu'Avery venait de lui donner rendez-vous dans leur salle commune ! Mais comme ça, elle pouvait s'assurer que les deux garçons ne se retrouvent pas tout de suite nez à nez ! Même si elle avait bien conscience qu'elle ne pourrait pas l'empêcher longtemps. Le simple fait de ne pas pouvoir se rendre dans cette salle commune, par exemple, limitait énormément son angle d'approche.
Le prenant par le bras, elle les fit tout deux sortir de la salle. Les couloirs étaient déserts, toutes les autres années devaient encore se trouver en classe.

Il y avait un silence entre eux. Comme une gêne. Une gêne qui grandissait un peu plus au fur et à mesure qu'ils se voyaient désormais. La jeune fille détestait ce sentiment tout comme elle détestait le fait de le voir s'éloigner comme ça. Elle s'était même demandé parfois si ce n'était pas de sa faute à elle. Mais elle ne pouvait tout de même pas renier toute son identité de Gryffondor et délaisser tout ses amis pour Severus. Il lui semblait déjà qu'elle passait son temps à le défendre devant ses proches. Elle ne voyait pas trop ce qu'elle pouvait faire de plus ! Et elle n'était pas responsable des actions des autres.
Mais la phrase méprisante du serpent revenait dans son esprit. A la fois insultante et intriguante. Il n'y avait pas à dire, il maîtrisait la perfidie à la perfection !
A sa question Sev sembla plutôt pressé d'en finir, mais son "rien" sonnait un peu trop sec aux oreilles de la rouquine. C'était son amitié qui parlait. Au pire, il avait sans doute un faible pour elle. Mais...ça ne voulait rien dire.
"Collés l'un à l'autre." répéta-t-elle sentant la colère doucement monter en elle. "Tu ne sais pas. Tu n'as rien vu Sev !"
La façon dont il l'avait bloqué au mur. Elle savait que les choses auraient pu bien mal finir si son ami n'avait pas eu la bonne idée de les rejoindre. Ce mec lui donnait froid dans le dos. Elle ne voulait pas faiblir devant lui mais elle ferait désormais bien attention à lui. Elle se doutait qu'Avery n'en resterait pas là. Ce qu'il avait dit sur Théo. Le pauvre avait fini à Ste Mangouste à cause de lui et de ses crétins de potes ! Elle ne comprenait même pas comment cela se faisait qu'ils étaient encore tous au château, libre de s'en prendre au premier venu.
Mais il valait mieux mettre ça de côté pour l'instant. La réaction de Sev avait été totalement disproportionnée ! Qu'est-ce qu'il lui prenait à la fin ?

"Ce n'était pas de la perplexité." s'entêta Lily les faisant tout deux s'arrêter un moment et le fixant de son regard perçant. "C'était...bizarre. Depuis quand tu t'énerves de la sorte ? Et pour quoi ? Tu ne me connais absolument pas pour t'imaginer que je puisse vouloir faire quoi que ce soit du genre avec ton cher "ami", ajouta-t-elle, mimant des guillemets avec ses doigts pour le mot ami.
"Mais du coup...si ça avait été le cas...mais pas avec Avery, précisa-t-elle néanmoins, tu te serais énervé de la même manière ? Pourquoi ?
Lily demeurait insistante mais si jamais elle tenait là, la raison de leur éloignement, elle ne voulait pas la laisser s'échapper. Et ça ressemblait tellement peu à Severus que de s'énerver ainsi, qu'elle ne voulait pas le laisser s'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 399
| AVATARS / CRÉDITS : Asa Butterfield. holdy.
| SANG : Mêlé, mais c'est un secret.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père, Tobias Rogue
| PATRONUS : Une biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: « Mercredi, 10h, salle de repos » (lily evans) Jeu 7 Juin - 21:12

Severus n’avait pas particulièrement envie d’aller à l’infirmerie. Il n'aimait pas se montrer en position de faiblesse ! Et encore moins devant celle qu’il aimait. Mais il n’avait de toute évidence pas d’autre choix car la jeune fille semblait bien décidée à l'y emmener que ce soit de gré ou de force. Cependant, le contact du bras de Lily embrigadé dans le sien finit de le couvrir. Il aimait qu'ils soient aussi proches, il pouvait sentir la chaleur de la rousse, sa peau blanche si douce. Il acceptait de passer sa vie à l’infirmerie si cela voulait dire que la Gryffone ne le lâche plus. Depuis qu'ils avaient grandis, ils avaient de moins en moins de contact physique ce qui était plutôt normal. Cela était une torture pour Severus pour qui ce manque était horrible et était en même temps bénéfique car chaque instant passé à ses côtés signifiait qu'il y aurait une séparation mais également lui donnait des espoirs qui étaient nourris sans être assouvis. Il aurait tellement aimé pouvoir lui prendre la main des qu'il le souhaitait mais il n'arrivait pas à être aussi à l'aise qu'elle et surtout n’avait pas la même signification. Il savait au fond de lui-même que jamais elle ne lui rendrait ses sentiments mais il ne pouvait pas s’empêcher d’espérer. Après tout, ils étaient proches, elle le défendait envers et contre tout et lui ne pouvait que rester passif. C’était en partie une des raisons qui l'avait fait rejoindre les serpents bien qu' elle désapprouvait sa décision. Avec eux, il pouvait la protéger, avec eux, il devenait fort, avec eux il éloignait les opportuns qui voulaient se dresser entre eux, avec eux, il arrivait enfin à s'exprimer comme il le voulait. Et il semblerait qu’à ce moment il l'avait énervé car sa voix était froide. Il ne voulait pas qu'elle devienne comme lui, il voulait toujours la voir joyeuse, souriante, rousse, elle-même. "D'accord, je te suis" Bien qu'ils étaient déjà dans le couloir, elle eut un petit sourire triomphant qui fit émerger un trop plein d’émotions dans le cœur de Sévi.

Cependant, il n'arrivait pas à digérer la scène qu'il avait vu. Passé la colère, il se doutait bien qu'ils ne s’étaient rien passés mais il voulait savoir ce qu'il s’était passé sans oser demander pour ne pas éveiller à nouveau la colère de la lionne.  Il ne supportait pas que la moindre personne l'approche, il voulait être le seul avec qui elle discutait, avec qui elle riait, mais il savait bien évidement que c’était impossible et cela entraînait en lui un profond désespoir mêlé à une rage sans fin. Il faudra qu'il ait une discussion sérieuse avec Thomas. "Je n'ai rien vu… " dit-il d’u air songeur. "Tu as raison, s'il te plait ne m'en veux pas Lily, j'ai réagi bêtement." dit il en s’arrêtant dans le couloir pour qu'il puisse la regarder dans les yeux et qu'elle voie qu'il était sincère. Il perdait suffisamment de temps loin d'elle pour ne pas écourter ces petits moments qui faisait la joie de son quotidien.  

Il voulait seulement passer à autre chose alors qu'elle voulait comprendre. Mais elle ne pouvait pas comprendre sans comprendre les réels sentiments de Severus, et ça il ne voulait pas, il avait bien trop peur de la perdre à jamais ou simplement de devoir admettre qu'il ne se passerait jamais rien. (Non, ce n’était pas de la perplexité, c’était de la colère, j'avais peur de te perdre parce que je t'aime je suis fou amoureux de toi.) Voilà ce qu’il rêvait de dire mais il était bien trop lâche. Il la laissa donc terminer sa tentative d'explications vaine car il lui manquait une pièce essentielle du puzzle qu'il n’était pas encore disposé à lui donner. "J’ai été idiot, je ne sais pas pourquoi je me suis énervé, je serai incapable de te répondre car je l'ignore moi-même. J'ai vu mes deux meilleurs amis ensemble et mon cerveau a fait des suppositions sans sens, je regrette."

Il pensait enfin que la conversation était close mais non, elle cherchait toujours plus loin jusqu’à prononcé des mots qui pétrifièrent le jeune Serpent ! Il allait se venger s’avère, comment avait-il pu faire ça ! Il l'avait trahi et Lily risquait de tout découvrir par sa faute ! Mais non, ce n’était pas possible, il ne pouvait pas lui avouer, lui dire la vérité, il se sentit suffoquer à l’intérieur même de son être, elle venait d’évoquer la possibilité que ce qu'il avait cru puisse arriver réellement, est ce que c’était déjà le cas ? Son unique raison de joie d’être à ses côtés venait-elle d’être brisé en plus d’éclats qu’il ne pourrait en compter. Il essaya de prendre un ton de voix neutre mais celle-ci tremblait de peur. "Est-ce que c'est le cas, est ce que si j’étais apparu dans une autre pièce à un autre moment, j’aurais trouvé une scène similaire ?"  Le petit garçon pétrifié qu'il était avant de la rencontrer refaisait surface, il était incapable de répondre à ses questions et resta pantelant devant les portes de l'infirmerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« Mercredi, 10h, salle de repos » (lily evans)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Et si le temps s'arrêtait ? [ Lily Evans ]
» Lily Evans - Rouquine au grand cœur. [Terminé]
» Bienvenue à l'infirmerie
» Lily Evans - Une rousse au caractère de feu
» La salle de repos des élèves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Le premier étage :: La salle de repos-