GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt

Partagez

† beloved son and brother (farkas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Wolfgang Bates

Wolfgang Bates


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 152
| AVATARS / CRÉDITS : Rami Malek par aftermath.
| SANG : Pur lycanthrope, suis un héritier Nott.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir Greyback.
| PATRONUS : Ne sait pas en produire.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

† beloved son and brother (farkas) Empty
MessageSujet: † beloved son and brother (farkas) † beloved son and brother (farkas) EmptyMer 20 Déc 2017 - 22:06

Il ne mit pas longtemps à la trouver et, lorsqu'il tomba dessus par hasard entre deux allées, il se laissa aller à genoux devant elle. Sa propre tombe. Les inscriptions n'étaient plus aussi nettes qu'il y a quinze ans et de la mousse commençait à grimper le long de la pierre.

Wolfgang Fearghas Nott
05.03.1950 — 09.06.1960

beloved son and brother

Un bouquet de fleurs que le garçon n'identifia pas était posé sur la tombe et Wolf se plut à penser que Milly devait venir parfois se recueillir dans le coin. Du moins l'espérait-il. Il était revenu pour elle, il avait quitté sa meute et son cocon sécurisant pour elle, il espérait à présent que sa nature bestiale ne la rebuterait pas comme elle avait rebuté ses parents qui avaient préféré le faire passer pour mort plutôt que de l'aider à grandir et à accepter sa condition. Après tout, si Greyback avait frappé sa malédiction sur Wolfgang, c'était en partie car le paternel Nott l'avait offensé, sans quoi il était peu probable qu'il aurait jeté son dévolu sur lui au hasard, bien qu'il était difficile de savoir avec lui...
Wolf se perdit de longues minutes dans la contemplation de ce qui aurait dû être sa dernière demeure, là où des sorciers étaient venus pleurer sa mort qui n'avait jamais eu lieu. Comment ses parents avaient-ils pu lui faire ça ? Comment avaient-ils fait pour garder la face, pour pleurer lorsqu'il fallait pleurer, pour regarder leur fille pleurer sans jamais lui dire la vérité ? Comment avaient-ils pu garder ça pour eux, porter ce fardeau sur leurs épaules ? Avaient-ils seulement aimé leur fils un jour pour le donner en pâture à un loup meurtrier ? Tant de questions qui se bousculaient dans la tête de Wolf et il avait hâte de confronter ceux qu'il ne considérait plus comme ses parents pour en obtenir les réponses. S'il avait possédé une baguette, il aurait volontiers vandalisé sa tombe pour en effacer le nom de Nott qu'il aurait remplacé par Bates, son nom à lui, celui que portait le loup qui l'avait transformé.
Alors qu'il était méditatif, quelque chose soudain l'extirpa de ses pensées. Une présence, une odeur qui lui était familière sans pour autant qu'il ne puisse la reconnaître à sa première tentative. Il dressa une oreille et se releva doucement, des petits morceaux de gravier incrusté dans son jean au niveau des genoux. Il n'entendait rien et pourtant, il était sûr de lui, ça sentait la tension et l'hostilité. Quelqu'un qu'il connaissait était tout près et son coeur s'accéléra lorsqu'il comprit qu'on ne lui voulait pas du bien...

______________________________
I think I'm pretty f*cking far from okay.
J'ai pris la poudre de cheminette, j'ai jamais dit où j'allais, j'ai pris goût à disparaître, je sais même pas où j'm'en vais. Ça peut pas être pire qu'ici, ici je meurs à petit cri. Ça peut pas être plus mauvais, j'irai là où il fait moins laid.
Revenir en haut Aller en bas
Farkas Hitchens

Farkas Hitchens


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 140
| AVATARS / CRÉDITS : Cillian Murphy by me
| SANG : un lycanthrope peut-il se dire sang pur ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

† beloved son and brother (farkas) Empty
MessageSujet: Re: † beloved son and brother (farkas) † beloved son and brother (farkas) EmptyMer 20 Déc 2017 - 23:36

Des jours, des semaines de traque... Il avait même laissé tomber cette drogue qui lui calmait les nerfs, mais engourdissait ses sens. Il avait besoin de toutes ses capacités de chasseur. La colère de Greyback était terrifiante, mais celle d'Hitchens était d'un autre ordre, plus violente, plus viscérale. Fenrir prenait la fuite de Wolfgang Bates comme un affront, une injure. Farkas la vivait comme une trahison, l'abandon d'un frère. Le chef de meute l'avait lu dans les yeux de son fils adoptif, et il l'avait encouragé à régler ça comme il l'entendait. La traque avait donc commencé. Farkas se doutait que Wolfgang se planquait à Londres. La foule était le meilleur moyen de se protéger, d'effacer sa trace en se noyant dans la masse. Mais l'erreur de Bates était d'être trop attiré par le monde des sorciers. Un trop petit monde pour rester anonyme très longtemps. Le loup retrouva les empreintes de sa proie, les marques qu'il avait laissé par sa maladresse, tout ces signes qui montrait qu'il n'était pas adapté à ce monde. "Ragtag & Bobtail"... Tentative pitoyable pour tous les loosers qui subissent l'oppression au lieu de se rebeller d'avoir moins l'impression d'être seuls. Une fois ce lieux trouvé, avec la certitude que Bates le fréquentait, Farkas n'eut plus qu'à attendre, à l'affût...

Le pister à la sortie du pub fut ensuite un jeu d'enfant. Farkas ne crut pas sa chance quand il vit sa proie s'isoler d'elle-même dans le cimetière de Abney Park. Le traitre avait abaissé sa garder, son émotivité trop humaine brouillant sa vigilance. Le loup put s'approcher, jusqu'à ne plus être qu'à quelques mètres de sa proie. Puis enfin, la tension qu'il vit se saisir de ses muscles lui indiqua qu'il avait sentit sa présence. Wolfgang, qui s'était agenouillé devant une pierre tombale, se relevait lentement, alors que Farkas était totalement immobile dissimulé dans l'ombre d'un caveau. L'adrénaline de la chasse l'excitait, il souriait.
"Tu sais que je cours plus vite que toi..." lâcha-t-il dans un souffle, comme pour lui rappeler que la fuite était vaine. Mais il ne lui laissa pas le temps d'hésiter, une demi seconde plus tard, il avait surgit de l'ombre, avala les quelques mètres qui les séparait en deux bonds, et le percuta violemment. Le choc déséquilibra Wolfgang, dont la tête heurta la pierre tombale. Farkas l'attrapa par le col, alors qu'il titubait, sonné, et le plaqua contre le mur du caveau voisin. Il appuya son avant-bras en travers de sa gorge, pour l'immobiliser, et approcha son visage déformé par la rage à quelques centimètres du sien. "Combien de temps tu croyais pouvoir nous échapper Wolfie ? Hein ? On a pourtant chassé assez souvent ensemble pour que tu saches qu'aucune proie ne m'échappe."
Revenir en haut Aller en bas
Wolfgang Bates

Wolfgang Bates


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 152
| AVATARS / CRÉDITS : Rami Malek par aftermath.
| SANG : Pur lycanthrope, suis un héritier Nott.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir Greyback.
| PATRONUS : Ne sait pas en produire.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

† beloved son and brother (farkas) Empty
MessageSujet: Re: † beloved son and brother (farkas) † beloved son and brother (farkas) EmptyJeu 21 Déc 2017 - 9:31

Il reconnut l'odeur, mais il était déjà trop tard. Farkas fonçait sur lui et Wolfgang, dans une tentative de fuite, trébucha sur la tombe, une erreur bête qui permit au loup de lui sauter dessus. Wolf fut projeté en arrière et son crâne heurta la pierre, répandant un mince filet de sang rougeâtre qui dégoulina jusqu'à venir remplir de moitié le W gravé dans la roche taillée. Sonné par le coup, il se laissa attraper par le col et plaquer contre le mur d'un caveau. Il se savait dominé et son visage prit le temps de quelques secondes à peine les traits d'un louveteau apeuré et gémissant. Il en avait toujours été ainsi, Wolfgang était resté un gamin, un enfant perdu tandis que Farkas avait su trouver sa place aux côtés de Fenrir Greyback.
— Une proie ? C'est comme ça que tu traites ton frère, Farkas ? peina-t-il à dire, grimaçant sous la pression du bras de son agresseur contre sa gorge.
Il se débattait mais la force de Wolf n'égalait pas celle de Farkas. Elle ne l'avait jamais égalé, d'ailleurs. Son frère adoptif avait toujours eu le dessus sur lui, sous sa forme humaine comme sous sa forme de loup.
— Lâche-moi, grogna-t-il brutalement d'une voix pareille à un aboiement en attrapant d'une main son assaillant par le cou. Laisse-moi partir, je ne suis plus de ta meute...
Ses yeux laissaient entrevoir la bête qui luttait comme un diable à l'intérieur de lui. Elle voulait sortir, n'en pouvait plus d'être coincée sous cette forme si faible. Les sentiments humains que Wolf pouvait ressentir décuplaient la rage du loup-garou enfouit en lui qui tentait en vain de repousser à coup de canines pointues ce frère qui semblait pourtant toujours l'emporter dans ce combat.

______________________________
I think I'm pretty f*cking far from okay.
J'ai pris la poudre de cheminette, j'ai jamais dit où j'allais, j'ai pris goût à disparaître, je sais même pas où j'm'en vais. Ça peut pas être pire qu'ici, ici je meurs à petit cri. Ça peut pas être plus mauvais, j'irai là où il fait moins laid.
Revenir en haut Aller en bas
Farkas Hitchens

Farkas Hitchens


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 140
| AVATARS / CRÉDITS : Cillian Murphy by me
| SANG : un lycanthrope peut-il se dire sang pur ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

† beloved son and brother (farkas) Empty
MessageSujet: Re: † beloved son and brother (farkas) † beloved son and brother (farkas) EmptySam 23 Déc 2017 - 23:26

******
14 ans plus tôt :

Faible... Il ne fallait jamais paraître faible, c'était une question de survie. Encaisser, toujours. Ne pas pleurer, ou alors seulement des larmes de rage, celles qui te donne l'énergie de te battre. Blottis l'un contre l'autre, les deux enfants grelottaient. Farkas tenta d'ouvrir les yeux, mais l'un resta fermé, trop enflé pour que la paupière puisse se lever. Il sentit Wolfie s'agiter à ses cotés, il grogna. Un instant plus tard, l'ainé avait ramené une couverture, et Farkas soupira en le sentant se coller à nouveau contre son dos. Il avait moins froid, mais il n'avait pas moins mal. La veille, Greyback l'avait puni d'avoir apporté à manger à Wolfie, alors que ce dernier était privé de nourriture pour avoir été surpris à pleurer dans son coin. Mais l'oeil au beurre noir, c'était pour avoir refusé de s'écarter lorsque c'était au tour de Wolgang de recevoir sa raclée. Fenrir avait eu un sourire satisfait, et Farkas avait même cru voir une lueur de fierté dans son regard. Mais cela ne l'avait pas empêché de frapper, envoyant le gamin au sol, sonné. « Prends-en de la graine, l'avorton. » avait-il craché à Wolfgang. « A toi de mériter que les forts prennent les coups que t'es trop faible pour encaisser. »
*****



Faible... Farkas avait beau être physiquement moins impressionnant que Greyback, Wolfgang et lui n'étaient pas dans la même catégorie. Farkas n'avait jamais hésité à se battre pour celui qu'il considérait comme son frère. La meute ne rejette pas les faibles, elle les protège. Il avait pris des coups pour lui, mais les cicatrices qu'il en avait tiré étaient certainement celles qu'il arborait avec le plus de fierté. Du moins jusqu'à la fuite de ce lâche. "Une proie ? C'est comme ça que tu traites ton frère, Farkas ?" Il rugit, resserra sa prise « Te fout pas de ma gueule, Bates ! » Ce dernier tenta de se débattre, en vain, mais finit pas saisir sa gorge. "Laisse-moi partir, je ne suis plus de ta meute..." Son avant-bras toujours solidement barré sous son cou, Farkas saisit de son autre main le poignet de Wolfgang, enfonçant ses ongles trop longs et crasseux dans sa peau. Il eut un rire rauque et sans joie. « T'as pas pigé un truc, « frère ». T'as qu'un choix à faire. Soit tu rentres dans le rang et je fais en sorte que tu survives à la colère de Greyback. Soit tu refuses et tu meurs ce soir. » Il relâcha légèrement la prise de son avant-bras, comme pour lui signifier qu'il lui offrait une véritable dernière chance.
Revenir en haut Aller en bas
Wolfgang Bates

Wolfgang Bates


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 152
| AVATARS / CRÉDITS : Rami Malek par aftermath.
| SANG : Pur lycanthrope, suis un héritier Nott.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir Greyback.
| PATRONUS : Ne sait pas en produire.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

† beloved son and brother (farkas) Empty
MessageSujet: Re: † beloved son and brother (farkas) † beloved son and brother (farkas) EmptyMer 27 Déc 2017 - 12:38

Les ongles de Farkas s'ancrèrent dans la peau de Wolfgang qui grimaça sous la douleur sans pour autant lâcher la prise qu'il exerçait sur le cou de son agresseur, maintenant ainsi la gueule du loup assez éloignée de la sienne pour éviter toute morsure éventuelle.
— Et pourquoi... commença-t-il avant de déglutir, sa glotte compressée par le bras de Farkas, et pourquoi tu peux pas simplement me laisser partir, hein ? C'est ta fierté qui t'en empêche ?
Il le regarda d'un air de défi et profita que Farkas desserrait sa prise sur son avant-bras pour lui-même relâcher la gorge du loup-garou et venir rabattre son bras le long de sa hanche. Il cessa de se débattre.
— Tue-moi, lui cracha-t-il, tue-moi car je ne retournerai pas auprès de Greyback. Allez, vas-y, puisque tu en meurs d'envie...
Il était revenu pour Milly, il était hors de question qu'il retourne au camp de Fenrir pour se cacher de nouveau du monde sorcier. L'alpha lui avait toujours interdit de quitter la meute, contrairement à ses frères, car il le trouvait trop faible mentalement et craignait qu'il cherche à retrouver sa soeur, ce qu'il aurait peut-être cherché à faire, effectivement, bien que, plus jeune, il était plus docile et influençable si bien qu'il suivait pratiquement toujours la meute sans broncher. Pratiquement toujours...

~~~~

14 ans plus tôt

Le jeune loup, alors âgé de onze ans, retira sa chaussure droite, souleva la semelle à l'intérieur et en extirpa un petit morceau de papier plié en quatre qu'il déplia fébrilement, lançant des regards apeurés autour de lui pour vérifier qu'il était bien tout seul. Sur le papier, une photo animée en noir et blanc d'une fillette brune et souriante qui riait et lui lançait des petits saluts de sa main potelée. Le coeur du loup-garou se serra et des larmes lui montèrent aux yeux tandis qu'il plaquait le portrait de sa soeur contre sa poitrine. Comme sa vie lui manquait, comme c'était difficile de vivre ici ! En témoignaient les larges hématomes et les nombreuses cicatrices qui recouvraient son frêle corps d'enfant. Il se laissa aller à pleurer de tout son saoul, oubliant le temps d'un instant qu'il vivait dans une meute de loups, ce qui lui fut fatal. Son odorat encore peu aiguisé, il ne sentit pas arriver derrière lui l'un des acolytes adultes de Fenrir Greyback qui l'empoigna par le col de son tee-shirt et le souleva de terre d'une poigne de fer. Le pauvre enfant criait, se débattait, les pieds dans le vide mais déjà le lycanthrope le menait au chef, à l'alpha.
— Je l'ai surpris en train de chialer près du chêne, lâcha la balance qui le jeta à terre aux pieds de Fenrir.
Wolfgang se recroquevilla, attendant les coups qui ne tardèrent pas à arriver. Puis on l'isola en interdisant quiconque de lui porter à manger jusqu'à ce qu'il comprenne de ses erreurs. La photo de Mildred, Wolf l'avait laisser tomber sous le coup de la surprise et il fut pris d'une véritable crise d'angoisse à l'idée que l'un de ces loups puissent tomber dessus. Puis il s'endormit, épuisé, sur un coin d'herbe et il ne savait plus depuis combien de temps il était là lorsque Farkas le réveilla, les bras chargés de petits pains et de restes de bouffe. Farkas, son frère, le seul dont il se sentait vraiment proche, ici.

______________________________
I think I'm pretty f*cking far from okay.
J'ai pris la poudre de cheminette, j'ai jamais dit où j'allais, j'ai pris goût à disparaître, je sais même pas où j'm'en vais. Ça peut pas être pire qu'ici, ici je meurs à petit cri. Ça peut pas être plus mauvais, j'irai là où il fait moins laid.
Revenir en haut Aller en bas
Farkas Hitchens

Farkas Hitchens


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 140
| AVATARS / CRÉDITS : Cillian Murphy by me
| SANG : un lycanthrope peut-il se dire sang pur ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

† beloved son and brother (farkas) Empty
MessageSujet: Re: † beloved son and brother (farkas) † beloved son and brother (farkas) EmptyDim 21 Jan 2018 - 20:14

Fierté ? Farkas agrandit ses yeux furieux, le foudroyant d'un regard de reproche. La fierté n'avait rien à voir là-dedans, il devait le savoir. Il avait prit la désertion de Wolfgang comme un abandon, autant qu'une trahison. Ce n'était pas sa fierté qui était blessée, mais quelque chose de bien plus essentiel à ses yeux. Bates cessa de se débattre. "Tue-moi, tue-moi car je ne retournerai pas auprès de Greyback. Allez, vas-y, puisque tu en meurs d'envie..." Sa mâchoire se crispa, son souffle s'accéléra, puis il cherchait désespéramment dans les yeux de son frère un doute, un remord, quoi que ce soit auquel s'accrocher pour le faire changer d'avis. Il le rejeta violemment en dégageant son bras de son cou, s'écartant d'un pas. "Putain, Wolgang !" cria-t-il avec colère, passant sa main à sa ceinture, d'où il fit glisser son couteau de chasse. "Combien de fois on se l'ait promis ? Qu'on survivrait ensemble ? Qu'on ne se laisserait pas sombrer ?" Sa main commençait à trembler, malgré ses doigts étroitement serrés autour du manche de l'arme. "Comment tu peux croire que j'en ai envie ? Sa voix tremblait encore plus que sa main. Comment tu peux m'obliger à faire ça ?" La corde raide se mettait à osciller, mais il ne devait pas sombrer, obliger son esprit à se concentrer sur sa seul mission : protéger la meute, coûte que coûte.


******
14 ans plus tôt

Un hurlement l'arracha du sommeil où il s'était replongé après que Wolgang eut rapporté une couverture. Il mit une seconde à se rendre compte que c'était lui-même qui avait crié. Complètement désorienté, il haletait, marmonnant des paroles incompréhensibles. Une douleur atroce lui vrillait le crâne. Des flash, des images, lui harcelaient l'esprit, il se sentait pris dans une boucle d'horreur d'où il n'arrivait pas à sortir. Son visage tuméfié était trempé de sueur et de larmes, tout son corps était agité de tremblements. Ses cauchemars déclenchaient parfois ses crises, mais celle-ci était d'autant plus violente que son corps et son esprit étaient déjà épuisé par les évènements de la veille. Il s'agrippa à la main qui s'était posée sur son épaule, la voix de Wolfgang lui arrivait de très loin, comme d'au fond d'un tunnel. Farkas appela en hoquetant
"Aide-moi... Pitié... J'ai trop mal... Trop... mal... Aide-moi..."
Revenir en haut Aller en bas
Wolfgang Bates

Wolfgang Bates


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 152
| AVATARS / CRÉDITS : Rami Malek par aftermath.
| SANG : Pur lycanthrope, suis un héritier Nott.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir Greyback.
| PATRONUS : Ne sait pas en produire.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

† beloved son and brother (farkas) Empty
MessageSujet: Re: † beloved son and brother (farkas) † beloved son and brother (farkas) EmptyDim 28 Jan 2018 - 11:44

Farkas relâcha sa pression et Wolfgang put de nouveau respirer correctement. Il se passa une main sur sa gorge douloureuse à l'endroit où le compressait encore le bras de son assaillant quelques secondes plus tôt, puis il fit glisser ses doigts sur la plaie à son crâne, sans lever un regard vers son frère qui lui hurlait dessus des promesses qu'ils s'étaient faites il y a quinze ans de cela.
— Alors ne le fais pas, grogna Bates en jetant un oeil à ses doigts maculés de sang rougeâtre. C'est lui qui t'y oblige ? Quand vas-tu cesser de suivre ses ordres, hein ? Et ne t'en fais pas pour moi, ajouta-t-il en faisant un pas en avant, braquant cette fois-ci ses pupilles dans celles de Farkas, je ne sombre pas. Au contraire, je revis. Et tu devrais suivre mon exemple, pour une fois.
Il faisait face à son frère avec défi, serrant ses deux poings au cas où il aurait besoin de s'en servir. La colère qu'il pouvait ressentir à présent tendait à réveiller le loup en lui qu'il s'efforçait de contenir en gardant une maîtrise de lui-même. Maintenant que Farkas s'était reculé et avait rengainé son arme, il n'avait plus de raison immédiate de sortir les crocs. Il soupira et secoua la tête de droite à gauche.
— Tu sais très bien pourquoi je suis parti, ou plutôt pour qui, pensa-t-il... et si tu te mets en travers de mon chemin, frère ou pas, tu le regretteras, Hitchens.
Son ton n'était pas menaçant, il était calme, au contraire. C'était une mise en garde. Personne, pas même son frère, ne pourrait l'empêcher de retrouver Mildred.

~~~~

14 ans plus tôt

Le hurlement de Farkas le réveilla en sursaut et Wolfgang se recroquevilla aussitôt sur lui-même, tremblant de peur, pour se protéger des éventuels coups qu'il allait recevoir. Mais rien ne vint et le jeune loup, au bout de quelques secondes, osa ouvrir les yeux et relever doucement la tête. Personne, il n'y avait personne d'autre que Farkas et lui. Wolf se redressa et déposa une main timide sur l'épaule de son frère qui s'en empara avec fermeté comme pour se raccrocher à lui. Il semblait loin, dans un état de transe et l'héritier Nott se mit à le secouer en l'appelant par son prénom, sentant poindre en lui la panique de perdre à tout jamais son seul ami en ce lieu.
— Farkas, je suis là ! répétait-il inlassablement. Tout va bien, regarde-moi, je suis là !
Et dans un geste désespéré, il le saisit par les épaules et l'attira dans ses bras avant de le serrer avec toute la force dont il était capable. Les deux louveteaux tremblaient et Wolf les emballa tous deux dans la couverture miteuse. Il se mit à pleurer, se sentant impuissant et à bout de force aussi, la fatigue et le froid glaçant ses os.
— Tout va bien, tout va bien... chuchotait-il, pour Farkas mais pour lui-même aussi.

______________________________
I think I'm pretty f*cking far from okay.
J'ai pris la poudre de cheminette, j'ai jamais dit où j'allais, j'ai pris goût à disparaître, je sais même pas où j'm'en vais. Ça peut pas être pire qu'ici, ici je meurs à petit cri. Ça peut pas être plus mauvais, j'irai là où il fait moins laid.
Revenir en haut Aller en bas
Farkas Hitchens

Farkas Hitchens


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 140
| AVATARS / CRÉDITS : Cillian Murphy by me
| SANG : un lycanthrope peut-il se dire sang pur ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

† beloved son and brother (farkas) Empty
MessageSujet: Re: † beloved son and brother (farkas) † beloved son and brother (farkas) EmptySam 19 Mai 2018 - 19:23

Les doigts légèrement tremblants de Farkas continuait de courir sur le manche de son couteau. Il ne voyait pas d'issue, et comme à chaque fois que son esprit se retrouvait dans une impasse, ses pensées se troublaient et la crise le menaçait. Il n'arriverait pas à faire changer d'avis Wolfgang, il connaissait assez son frère pour lire ça dans son regard. Oui, il connaissait la raison de sa trahison, même s'il ne la comprenait pas. Ou plutôt, il refusait de la comprendre.

- Combien de fois j'ai désobéi à ses ordre pour toi, pour te protéger ?
rugit-il. J'en ai payé le prix. Il pointa son couteau sur sa poitrine, que Bates savait baré d'une cicatrice, récolté en s'interposant pour éviter à son frère de recevoir une correction qui aurait pû lui être fatal. Je l'ai jamais regretté... avant aujourd'hui.

Cette fois-ci, c'est Wolfgang qui le menaçait d'une voix calme et déterminé. Farkas en aurait rit s'il ne s'était pas senti si blessé.
"Qu'est-ce qui va se passer si je te laisse partir à ton avis ? Tu ne survivras pas, Wolfgang. Pas sans moi, pas contre la meute. Et tout ça pour quoi ? Pour te laisser enchaîner ? Farkas cracha au sol. Tu n'es pas un chien, Bates. Tu ne survivras pas avec un collier au cou, peu importe qui tu aimes celle qui te le mettra. Je te veux pas que tu meurs en cage, je ne le supporterai pas.

C'était son instinct premier qui s'exprimait, celui qu'il n'avait jamais pu dissimuler à Wolfgang. Farkas était un survivant, mais s'était surtout un protecteur. Greyback en avait fait une machine à tuer, mais il n'avait jamais étouffé cette nature profonde, cet élan qui avait d'ailleurs sauvé la meute d'une fois. Tuer Wolfgang allait à l'encontre de cette nature, mais le laisser en vie sans réussir à le ramener, c'est prendre un tel risque... 15 ans de vie dans la meute représentait un savoir qui pouvait, entre de mauvaises mains, les condamner tous.


- Je mets en danger toute la meute si je te laisse partir... Je n'ai pas le choix... Sa voix avait presque prit un ton d'excuse.

****************
5 ans plus tôt

"T'sais, j'crois qu'il y a vraiment un problème dans ma tête... P'tait te marre pas mec, j'suis sérieux..." Il adressa un coup de poing dans l'épaule de Wolfgang. Les deux jeunes hommes étaient de corvé de bois, et parcouraient la forêt pour récolter des branches sèches. Il n'était pas rare que ces petits moments loin de la surveillance du groupe soit l'heure des confidences. Mais cette fois-ci, ce n'est pas ses dernières aventures torrides avec Lyra, la rouquine de la meute, dont Farkas voulait parler. Certes, son instabilité mental était loin d'être un scoop, mais quelque chose commençait à l'inquiéter.

- J'ai l'impression que c'est de plus en plus facile de me faire pêter un cable. Mais ça veut dire que si je me retrouve à me battre contre quelqu'un qui sait comment me détraquer... J'suis mort...
Revenir en haut Aller en bas
Wolfgang Bates

Wolfgang Bates


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 152
| AVATARS / CRÉDITS : Rami Malek par aftermath.
| SANG : Pur lycanthrope, suis un héritier Nott.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir Greyback.
| PATRONUS : Ne sait pas en produire.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

† beloved son and brother (farkas) Empty
MessageSujet: Re: † beloved son and brother (farkas) † beloved son and brother (farkas) EmptySam 19 Mai 2018 - 23:54

Wolfgang continuait de faire face à Farkas, sans ciller même lorsque le loup pointa sa poitrine de son couteau là où Wolf savait que se cachait une cicatrice dont il portait toute la responsabilité. Trop de fois le plus jeune des deux avait pris la défense du plus vieux, trop de fois il avait pris les coups à sa place et probablement que l'héritier déchu des Nott serait mort depuis longtemps si Farkas ne s'était jamais interposé entre Greyback et lui. Wolf lui en était reconnaissant mais le fait est qu'ils avaient pris des routes différentes. L'une menait à la meute, l'autre à Mildred. Il ne pouvait pas rebrousser chemin. Aussi se décida-t-il à employer ce qu'il savait être les grands moyens, quitte à briser son frère pour ça.
— Mettre en danger la meute ? ricana Wolfgang. Mais Farkas, tu l'exècres, cette putain de meute !
Il fit un pas en avant, approchant son visage à quelques centimètres à peine de celui de son frère si bien que celui-ci pouvait sentir son souffle chaud contre sa peau.
— Tu me prends pour un con ? lui grogna-t-il en postillonnant. Tu crois que je sais pas pourquoi tu tues systématiquement toutes tes victimes ? Et ne me fais pas croire que c'est parce que tu perds le contrôle mon vieux, ajouta-t-il avant de partir dans un rire sans joie, le contrôle, tu l'as ! C'est juste que tu ne veux infliger ta condition à personne...
Il était à présent si près que leurs fronts se touchaient presque.
— Sois honnête avec toi-même, gronda-t-il la mâchoire crispée et sa main amorçant un mouvement pour attraper le col de Farkas avant de se serrer finalement dans l'air à la hauteur de son épaule, tu détestes être un loup, putain ! Tu détestes ça mais t'as bien trop la trouille pour oser quitter ton petit confort dans les jupons de Greyback ! C'est plus facile de recevoir des coups que de penser par soi-même, hein ? T'en fais pas pour moi, mon frère, je vais survivre sans toi, on va tous survivre sans toi, même la petite que tu traques depuis des mois. Le collier, c'est toi qui le portes, nous on est libres.
Et pour ponctuer sa phrase, il cracha à son tour tout son mépris sur le sol. Devant Farkas bien sûr, il gardait la face même si les remords l'assaillaient de l'intérieur. Pour l'avoir déjà vu en pleine crise à maintes reprises, il savait dans quel état il pouvait se mettre, il connaissait ses faiblesses et les utiliser contre lui était quelque chose qui le dégoûtait. Mais si c'était là la seule solution pour qu'il puisse fuir, pour qu'il puisse prendre de l'avance...

______________________________
I think I'm pretty f*cking far from okay.
J'ai pris la poudre de cheminette, j'ai jamais dit où j'allais, j'ai pris goût à disparaître, je sais même pas où j'm'en vais. Ça peut pas être pire qu'ici, ici je meurs à petit cri. Ça peut pas être plus mauvais, j'irai là où il fait moins laid.
Revenir en haut Aller en bas
Farkas Hitchens

Farkas Hitchens


COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 140
| AVATARS / CRÉDITS : Cillian Murphy by me
| SANG : un lycanthrope peut-il se dire sang pur ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

† beloved son and brother (farkas) Empty
MessageSujet: Re: † beloved son and brother (farkas) † beloved son and brother (farkas) EmptyLun 21 Mai 2018 - 19:39

Wolfgang ne flanchait pas d'un pouce. Plus le choix, il devait le faire, se répétait Farkas. Il devait brandir son couteau, et en finir. Maintenant. Lorsque Bates lui cracha en face. "Mais Farkas, tu l'exècres, cette putain de meute !" Il ouvrit des yeux ronds. "Quoi ?" Comment pouvait-il dire ça ? La meute était tout pour lui, absolument tout. La surprise le désarmait, et il laissa Bates s'approcher sans esquisser le moindre geste. "Tu crois que je sais pas pourquoi tu tues systématiquement toutes tes victimes ?" Farkas cilla, sa main se crispa sur le manche de son couteau, mais les tremblement s'amplifiaient, et le sifflement commençait à envahir ses tempes. Mais il distinguait encore très distinctement, trop distinctement, chaque mot que lui infligeait son frère, comme autant de coups de poignard. "Le contrôle, tu l'as ! C'est juste que tu ne veux infliger ta condition à personne..." Sa respiration devenait saccadée, et un râle couvait au fond de sa gorge. "Tu mens... Tu... jamais..." Il n'arrivait plus à formuler de phrases cohérentes. Sa vue se brouillait et un élan de rage, de fureur et de douleur l'envahissait. "Nooon.." lâcha-t-il en même temps qu'il jetait son couteau au loin, dans un ultime sursaut. Quelque chose au fond de lui savait que s'il l'avait gardé en main, ce n'est pas dans la poitrine de Wolfgang qu'il l'aurait enfoncé. Et rien n'était plus fort en lui que ces deux instincts : protéger et survivre.

"Je vais survivre sans toi, on va tous survivre sans toi, même la petite que tu traques depuis des mois." Farkas se prit la tête dans les mains et tomba à genoux, gémissant. "Pourquoi ?... Tu... pourquoi ?" La douleur lui vrillait le crâne, lui coupait le souffle. Il voulut se raccrocher à son frère, mais bascula au sol, dans la poussière. "Pitié..." Les mots de Bates résonnait dans sa tête, en même temps que des images défilaient, lui arrachant autant de râle désespérés, la sueur froide lui glaçant les os. "...trop... mal". Il était tétanisé, recroquevillé, il ne pouvait plus que prier pour que l'inconscience le libère de cette torture. "Pitié... Aide...moi..." Jamais il ne referait surface. C'était ce qu'il avait toujours crains, et cette fois-ci, c'était sûr. Son esprit était condamné à errer sans fin, brisé, éparpillé en mille morceaux. Ses râles se mêlaient de sanglots, les tremblements le convulsaient. Il voulait mourir. Mais il en était incapable...
Revenir en haut Aller en bas
Wolfgang Bates

Wolfgang Bates


NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 152
| AVATARS / CRÉDITS : Rami Malek par aftermath.
| SANG : Pur lycanthrope, suis un héritier Nott.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Fenrir Greyback.
| PATRONUS : Ne sait pas en produire.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

† beloved son and brother (farkas) Empty
MessageSujet: Re: † beloved son and brother (farkas) † beloved son and brother (farkas) EmptyLun 28 Mai 2018 - 14:54

Farkas tomba à genoux et Wolfgang fit un pas en arrière lorsqu'il tenta de se raccrocher à lui, aussi s'effondra-t-il au sol dans un crissement de petits cailloux. La vue de son frère allongé par terre était si pathétique que Wolf détourna le regard, la mâchoire fermement crispée et ses poings serrés pour se retenir d'agir. Il ne devait pas lui venir en aide, et ce malgré les supplications du plus jeune des deux qui, à présent, s'était recroquevillé sur le sol, le corps tremblant en rythme avec ses sanglots. Wolfgang recula encore d'un pas, jaugeant si la crise de Farkas était assez forte pour lui permettre de fuir, de se cacher loin là où il ne pourrait pas le retrouver. Il essayait de passer outre les gémissements du loup à ses pieds mais finit par devoir se plaquer les deux paumes sur les oreilles pour se concentrer. Les yeux clos, ses pensées se succédaient à toute vitesse : où se terrer ? Que faire s'il le retrouvait ? Fallait-il le laisser seul dans ce cimetière ? Et Milly, il connaissait son existence, était-elle en danger, elle aussi ? Alors il fit ce qu'il crut bon pour lui-même et pour sa soeur : il empoigna Farkas par le col de son blouson et le traîna dans l'allée de gravillons jusqu'à un caveau ouvert au fond duquel il l'abandonna avant de refermer la lourde porte qui scellait la sépulture. Il l'entendait bramer de l'autre côté de la porte et Wolfgang frappa de rage à plusieurs reprises son poing contre le bois qui craqua sous sa force comme craquèrent ses phalanges qui se mirent à saigner. Las, fatigué, la respiration haletante, il finit par se calmer en laissant reposer son front contre l'entrée. Il était en colère contre Farkas, contre Greyback, mais surtout contre lui-même de laisser son frère, celui qui l'avait soutenu, aidé, protégé pendant tant d'années, seul et abandonné dans un état pitoyable au fin fond d'un caveau. Mais c'était ça ou mourir et, tout comme Farkas, Wolf avait un instinct de survie quasi animal. Alors il lâcha la porte, recula de quelques pas puis tourna les talons avant de s'enfuir à toutes jambes entre les tombes, entre les arbres, le sang à ses mains laissant de petits points rougis dans les cailloux des allées comme autant de miettes jetées par le Petit Poucet.

______________________________
I think I'm pretty f*cking far from okay.
J'ai pris la poudre de cheminette, j'ai jamais dit où j'allais, j'ai pris goût à disparaître, je sais même pas où j'm'en vais. Ça peut pas être pire qu'ici, ici je meurs à petit cri. Ça peut pas être plus mauvais, j'irai là où il fait moins laid.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




† beloved son and brother (farkas) Empty
MessageSujet: Re: † beloved son and brother (farkas) † beloved son and brother (farkas) Empty

Revenir en haut Aller en bas

† beloved son and brother (farkas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (m) JULIAN MORRIS ∞ Hey brother, do you still believe in love I wonder ?
» Seul contre tous ? [feat Seth Rollins Vs Wyatt Brother]
» — You left me to stand alone... » ✉ ft. Big Brother
» aubrio ∞ little shit against big brother (or big brother is watching you)
» Brother dear... || Vihren E. Sjölander

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Balade à Londres :: 
Le cimetière de Abney Park
-