Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

"J'ai une tête d'inféri ?" || LUCIUS (flashback)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 292
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | Thinkky
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: "J'ai une tête d'inféri ?" || LUCIUS (flashback) Sam 23 Déc - 21:49


Mildred rentrait tard de la bibliothèque ce soir-là. La bibliothécaire avait dû la déloger d'un ouvrage passionnant sur les branchiflores une, et maintenant, la jeune fille rêvait d'en avoir pour l'étudier de plus près. Sa passion pour les plantes lui valait souvent des railleries, mais elle les ignorait la plupart du temps pour étudier paisiblement. Les couloirs étaient sombres, et la jeune femme avait totalement oublié qu'elle n'aimait pas rentrer avant le couvre-feu. Il n'y avait souvent plus grand monde dans les couloirs, et elle leur trouvait le soir un aspect tout à fait angoissant. Sans doute était-ce à cause des ombres que projetaient les torches sur les murs de pierres ancestraux. Elle frissonna en tenant  bien contre elle l'ouvrage qu'elle avait finalement emportée pour bouquiner dans le dortoir. L'héritière n'était pas particulièrement proche de ses camarades. Elle savait qu'elles riaient d'elle et de son aspect un peu cadavérique.
Elle hâta le pas parce qu'elle trouvait définitivement sa salle commune plus agréable que les recoins sombres et mystérieux auxquels on ne faisait pas attention en plein jour. Poudlard était toujours plein de surprises, et la jeune femme lui trouvait encore des mystères à résoudre. Cette école était tout à fait propice à l'apprentissage et la jeune fille aimait parcourir ses couloirs et assister aux cours, quand bien même elle n'était pas très – sinon pas du tout – douée avec une baguette magique. Elle finit pourtant de dévaler les escaliers pour déboucher dans l'entrée et pénétrer enfin dans les cachots où se trouvait bien entendu la salle commune des Serpentards. Il n'y avait personne et la jeune femme souffla de soulagement. Mais elle n'était malheureusement pas aux bout de ses surprises. De l'autre côté du couloir surgit un groupe de Gryffondors accompagnés d'un Serdaigle et la jeune fille déglutit en se disant qu'elle était juste paranoïaque et qu'elle devait aller se faire soigner à Sainte-Mangouste. Mais alors qu'elle passait entre eux, l'un deux l'alpaga : « Eh ! T'es vivante ou tu es un inféri ? ».
La moquerie fit s'arrêter la jeune femme qui sentit ses yeux s'emplir de larmes. Mildred se retourna pour les toiser sans pourtant rien leur répondre. Elle ne les regardait pas du tout méchamment, simplement tristement. Pourquoi tout le monde devait la juger sur son apparence physique ? Pourquoi tout le monde s'acharnait sur elle ? « C'est pas toi qui défailles tout le temps en cours ? » demanda un autre, sur lequel elle porta ses yeux. Il était charmant, en plus... « Je pense qu'elle est en vie, les cadavres, ça pleure pas, non ? ». Devant si peu de considération pour sa personne et un si grand manque de respect, elle se mit à pleurer silencieusement. « Laissez moi passer » implora-t-elle d'une petite voix en tenant contre elle son livre qu'elle ne voulait pas lâcher. L'un des garçon le lui arracha des mains sans qu'elle ne lui résiste d'une manière particulière. « Tu cherches un moyen de te donner des couleurs ? ».  Elle essaya de forcer le passage en abandonnant son livre dans la bataille mais le Serdaigle ne la laissa pas faire et se mit en travers de son chemin. « Tu ne prends pas ton livre ? » lui demanda-t-il en le pointant du doigt, « il pourrait te servir vu ta tête ! ». Ses joues baignées de larmes restaient résolument pâles et elle faisait bien peine à voir. Il était toujours plus facile de s'en prendre aux plus faibles qu'aux plus forts, après tout.
Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 255
| AVATARS / CRÉDITS : Dane Dehaan (Ilyria)
| SANG : J'ai une tête de sang pur ? La robe fait pas le sorcier, mon gars.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa famille et lui en mendiants
| PATRONUS : Un serpent
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "J'ai une tête d'inféri ?" || LUCIUS (flashback) Sam 23 Déc - 23:04

Je venais de fêter mes quinze ans. J'étais en quatrième année. Encore un jeune garçon, j'étais à scolariser à Poudlard comme tout sorcier de mon âge. Qu'ils en soient dignes ou non, à mon grand désespoir. Les cours avaient repris depuis deux semaines après les vacances de Noël que j'avais passé avec ma famille. Déjà à quinze ans j'avais une notion d'honneur infaillible. Il s'agissait d'une chose très importante pour l'illustre famille Malefoy que de rester digne en toute circonstance. J'étais forgé à cela depuis mon plus jeune âge.
Nous étions en début de soirée. J'étais resté avec le professeur Slughorn à qui j'avais demandé des conseils pour le cours de potion. Ce professeur était d'un bavard ! Alors que je voulais juste qu'il m'explique en l'espace de dix minutes avant d'aller dans mon dortoir, il m'avait retenu pendant plus de trente minutes. Voire plus. L'ennui brouillait facilement notre notion du temps. Je ne m'étais pas fait prié pour partir une fois qu'il eut achevé ses explications. Ainsi, je traversais les couloirs peu illuminé des couloirs humides du château. C'était un lieu peu hospitalier mais que j'aimais malgré tout pour la tranquillité qu'il offrait. Le bruit des gouttes d'eau s'écrasant sur le sol en pierre n'avait rien d'angoissant. Je trouvais cela détendant.
Pendant ma marche pour aller à salle commune de Serpentard, j'entendis des élèves perturber la tranquillité du sous-sol avec leurs grosses voix désagréables. Il s'agissait de voix de garçon, soit du même âge soit un peu plus âgé que je ne l'étais. Il semblait embêter quelqu'un. Qu'est-ce que cela pouvait bien me faire ? Ce qui m'agaçait surtout, c'était le bruit qu'ils faisaient. Jusqu'à ce qu'en m'approchant, je découvre qui ils étaient entrain d'embêter. Je vis les deux malotrus, deux Serdaigle entrain d'embêter mon amie Mildred. Je n'aimais pas quand les gens l'embêtaient. C'était mon amie. Elle était peut-être fragile, mais elle n'en restait pas moins l'image d'une parfaite sensible qui méritait tout louange de ma part et à qui on devait manifester énormément plus de respect.
« Hé les deux véracrasses puant ! » les interpellai-je en m'approchant, mécontent.
Les deux élèves se tournèrent vers moi avec leur tête d'impur immonde. Je reniflai en signe de profond dégoût.
« Tient c'est le blondinet de Malefoy ! »
« Tu veux quoi ? Tu veux protéger ta petite amie ? »
Je serrai les poings. Ce n'était pas ma petite amie. C'était mon amie. Cependant, j'estimai que ne rien répondre par rapport à cela était la meilleure des réponses. Nous répondons aux abrutis par le silence.
« Laissez Mildred tranquille ! Sinon je le dis à mon père et il fera virer vos pères en moins de temps qu'il en faut pour dire souafle ! »
Il ne fallait pas prendre à la légère mes menaces. Mon père était influant. Tout Poudlard le savait. Cela semblait les dissuader, puisqu'ils s'éloignèrent de Mildred. Ils me jetèrent un regard hostile avant de finalement s'en aller. Une chose était sûr, ce n'était pas des Gryffondor, ces minables !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 292
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | Thinkky
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "J'ai une tête d'inféri ?" || LUCIUS (flashback) Dim 24 Déc - 12:34


Mildred était faible.
C'était la triste réalité face à laquelle elle se tenait. Ses grosses larmes coulaient sur ses joues rouges et ne faisaient que l'enfoncer dans un pathétisme désolant. Elle n'était pas capable de répliquer, pas capable de se défendre. Est-ce que ces garçons allaient la laisser partir, après l'avoir assez vu pleurer ? En auraient-ils assez de ce spectacle stupide ? L'héritière voulait juste récupérer son livre et filer dans son dortoir pour pleurer sur son oreiller plein de plumes. « S'il vous plaît... » marmonna-t-elle tristement. Mais finalement et heureusement, une voix résonna dans le couloir en insultant les garçons. C'était méchant de les traiter ainsi, quand même... Mais ce n'était pas étonnant venant de Lucius Malefoy. Elle se sentit chanceuse de pouvoir le compter parmi ses amis. Malgré tout, ses larmes continuaient de couler, jusqu'à ce qu'elle entende son livre tomber par terre. Le bruit sourd la fit légèrement sursauter et elle se retourna pour toiser le dos de ces garçons qui quittaient le cachot en rigolant. Elle se baissa doucement, honteuse de n'être même pas capable de se défendre, et posa ses yeux bruns pleins de larme sur le visage de son ami. « Merci beaucoup Lucius » lui dit-elle toute sincère. Elle épousseta son livre de la poussière du sol, avant d'essuyer ses joues avec sa manche. Elle renifla avant de continuer : « Que fais-tu ici, si tard ? ».
Mildred ne bougeait pas et observait le jeune Malefoy avec un regard un peu triste. Elle avait l'habitude des moqueries, c'était quelque chose auquel on se faisait. A force, lorsque l'on s'entendait répéter que l'on ne valait pas grand chose, on finissait par y croire. Surtout lorsque cela venait de proches ou de ses parents. « Est-ce que j'ai une tête de cadavre ? » lui demanda-t-elle de but en blanc en baissant d'un coup les yeux par terre, honteuse. « Non, oublie, c'est bon » dit-elle brusquement en hochant la tête de droit à gauche. Qu'elle était bête de demander cela à Lucius Malefoy ! Il allait se moquer d'elle, lui aussi, sans doute. C'était un sport national de se moquer de Mildred Nott, de toute manière. C'était si simple, si évident de se moquer d'elle, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 255
| AVATARS / CRÉDITS : Dane Dehaan (Ilyria)
| SANG : J'ai une tête de sang pur ? La robe fait pas le sorcier, mon gars.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa famille et lui en mendiants
| PATRONUS : Un serpent
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "J'ai une tête d'inféri ?" || LUCIUS (flashback) Dim 31 Déc - 16:17

Mildred était faible.
C'était là son moindre défaut. Beaucoup d'élèves à Poudlard profitait de sa faible constitution pour venir l'embêter lâchement et stupidement. Ainsi, dès que je l'avais vu encore se faire malmener, j'eus décidé de lui venir en aide. Un comble pour un Serpentard ! Mildred me regardait avec des yeux remplis de larme, me remerciant avec sincérité avant de ramassé son livre tombé par terre. Son regard était aussi triste qu'un jour pluvieux. Cela me faisait de la peine. Une fille comme ça ne devait pas être triste. Elle ne le méritait pas.
« C'est pas grave. La prochaine fois qu'ils t'embêtent, ils auront affaire à mon père ! »
Nous étions encore des enfants. Je pensais encore que mon père avait tout les pouvoirs du monde, qu'il était surpuissant. Au fond de moi, je savais que c'était faux mais j'avais besoin d'y croire pour que les autres y croient et me sentir menaçant. Mildred épousseta son livre avant de me demander qu'est-ce que je faisais dans les couloirs à cette heure-ci. Il était vrai que l'extinction des feus étaient pour bientôt. J'ignorais même si nous avions encore le droit de traîner dans les couloirs à cette heure ci.
« J'étais avec Slughorn, j'avais des questions à lui poser pour le cours des potions. Tu le connais. C'est un bavard. » dis-je en commençant à marcher avec Mildred.
Tout ce qu'il nous restait à faire, c'était de retourner à notre salle commune. Alors autant faire le chemin ensemble. En plus, je savais que si j'étais avec elle, personne ne viendrait embêter mon amie.
« Est-ce que j'ai une tête de cadavre ? » me demanda-t-elle en se stoppant et regardant au sol.
Je fronçais les sourcils en la regardant puis elle se ravisa rapidement en secouant la tête. Je n'étais pas du tout d'accord ça. Je la trouvais très jolie Mildred. Le genre de fille qui donnait envie d'être épousée. Il fallait être bête comme un troll pour penser qu'elle était aussi moche qu'un cadavre !
« Les seules têtes de cadavres c'est eux ! Leur intelligence est morte depuis bien longtemps ! Toi tu es plus belle et plus digne que n'importe quelle copine qu'ils pourraient avoir ! » répondis-je.
Je m'approchais d'elle pour venir prendre son livre pour qu'elle n'eut pas à le porter. Déjà à cette époque, je commençais à avoir le soucis de la galanterie avec les filles de mon âge. En plus son livre n'était pas si léger. Ces impurs n'allaient jamais avoir la chance d'être avec une personne comme Mildred, aussi pure. Ils allaient sortir avec des morues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 292
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | Thinkky
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "J'ai une tête d'inféri ?" || LUCIUS (flashback) Mer 3 Jan - 16:07


Les rêves de petite fille de Mildred la poursuivaient dans l'âge. Aujourd'hui jeune fille, bientôt jeune femme, l'enfant Nott vivait dans ce monde où on croyait tout simple et tout évident. Mais c'est en grandissant que l'on se rendait compte de la putréfaction de la société dans laquelle on évoluait, et la mésaventure qu'elle venait de vivre, apportait une brique supplémentaire à la maison à la maison de la maturité qui s'érigeait dans son esprit. La Serpentard pensait jusqu'à son arrivée à Poudlard, que tout lui était dû et qu'il s'agissait là, de l'ordre naturel des choses : elle était une fille de bonne famille, au nom connu parfois craint, et tout le monde lui devait le respect. Mais la triste réalité du monde qui ouvrait devant elle ses bras, lui faisait peur et lui faisait de la peine. Elle restait toujours pétrifiée devant les insultes et les mauvaises paroles, parce que dans son imaginaire utopique, ce n'était pas possible. Mais lentement s'érigeait cette fameuse maison de la maturité, qui lui faisait de plus en plus accepter la méchanceté des gens. Si pourtant elle s'en rendait compte, la jeune fille ne pouvait pas encore – et sans doute même, ne le pourra-t-elle jamais – se battre contre ce qui ne marchait pas dans le sens de sa vision des choses. Elle était faible, Mildred Nott, et elle le sera toujours. Lucius le savait, tout le monde le savait, ses parents le savaient, aussi. Voilà un défaut à ajouter à son misérable statut de femme, qu'elle défendait pourtant avec des airs que l'on pourrait presque reconnaître comme féministes, s'ils n'allaient pas en contre-courant de ce que cette idéologie prônait. Mildred acceptait son genre, défendait son statut mais se soumettait tristement à chaque paroles, exécutait chaque ordre comme si elle n'avait été qu'un petit pantin avec lequel on jouait à sa guise. Lucius Malefoy pourtant, était tout ce qu'elle n'était pas. Il était un homme – aux dernières nouvelles, mais n'est-on pas à l'abri d'une surprise inattendue ? – , il était fort, manipulateur. Mildred souvent, se demandait comme il faisait, pourquoi il était comme ça. Puis elle comprenait bien vite que cela venait de choses qui lui échappait depuis l'enfance et qui allaient continuer de lui échapper encore. Il était fait de ce qu'elle n'était pas. Le jeune homme s'expliqua alors qu'il n'avait, en réalité, pas besoin de le faire. Il pouvait bien préparer un mauvais coup que cela ne regardait pas l'héritière, qui, si elle était sa cousine, n'était pas un aîné. Les femmes laissent faire les hommes, ce sont les lois de la nature qu'appliquaient les sang-pur. Mais compréhensif et désireux sans doute de faire la conversation, il ne l'envoya pas paître où elle le méritait. « Oui, c'est un homme bavard » sourit-elle malgré ses joues blanches, et sèches. « Tu as bien du courage de lui parler en dehors des cours ».
Tous les deux marchaient vers la salle commune et Mildred se savait en sécurité avec un garçon qui n'aurait aucun scrupule à renvoyer dans leur dortoir, n'importe quel élève du château. La jeune femme pourtant, lui demanda sottement si elle ressemblait à un macchabée. Comme un enfant dont on rabâchait les oreilles avec ses propres défauts, la jeune femme croyait maintenant réelles les adjectifs que tout un chacun lui attribuait. Ses joues pâles rosirent un peu lorsqu'il lui dit qu'elle était jolie. Ne lui disait-il pas cela pour lui remonter le moral ? Peut-être. Mais à cet instant, l'héritière désirait plus que tout au monde que Lucius soit honnête avec elle. « Tu es vraiment gentil » lui dit-elle, sincèrement touchée par ses mots, « mais il doit y avoir une raison pour que l'on me traite ainsi » dit-elle tristement, malgré les paroles réconfortantes de son ami. La jeune fille lui sourit à nouveau lorsqu'il lui prit son livre, par pure galanterie. « Merci... ». Ce mot tout juste soufflé n'était pas simplement pour le livre, mais aussi pour ce que Lucius représentait pour elle. Le jeune Malefoy l'aidait plus qu'il ne pouvait l'imaginer, car par sa seule présence, il lui rappelait délicatement sa condition d'héritière Nott que rien, ni personne ne devait mettre à terre. Le lui rappeler pourtant, ne suffisait pas à changer sa façon d'agir. Car il faut plus que des paroles réconfortantes pour changer de comportement.  

(726)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 255
| AVATARS / CRÉDITS : Dane Dehaan (Ilyria)
| SANG : J'ai une tête de sang pur ? La robe fait pas le sorcier, mon gars.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa famille et lui en mendiants
| PATRONUS : Un serpent
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "J'ai une tête d'inféri ?" || LUCIUS (flashback) Mar 9 Jan - 21:30

Il ne fallait guère plus de courage à Lucius Malefoy pour aller parler au professeur de potion en dehors des cours qui ne lui en fallait pour prendre de haut un de ses camarades dont le sang n'était pas aussi pur que le sien. Il n'avait dans l'idée que de poser une question dans le cadre du cours de potion pour sa propre réussite personnelle et non pas pour faire plaisir à ce vieux Slughorn. Trop heureux d'avoir quelqu'un avec qui parler de l'élaboration d'une nouvelle potion médicinale, il avait retenu le jeune Malefoy pendant ce qui avait semblé à ce dernier une éternité.
« En fait, je voulais seulement un renseignement sur les propriété de la bave de véracrasse. Après il s'est trop enflammé. »
Amorcer volontairement une discussion avec Horace Slughorn relevait du suicide. Il y avait bon nombre d'élève que l'on aurait pu retrouver mort de faim. On inventait de fins stratagèmes pour fuir une discussion qui s'éternisait avec le professeur des potions. Etrangement, les élèves se retrouvaient comme par magie avec une quantité astronomique de devoir à faire pour le lendemain. Que ne feraient-ils pas pour ne pas mourir la tête pleines des paroles de cet homme ?

La jeune Mildred était très jolie, du point de vue de Lucius. Je ne saurais dire s'il était aveuglé par la nature du sang de la demoiselle ou si cela était une opinion totalement neutre. La pauvre fille était persuadée d'avoir une allure de cadavre comme si elle avait passé des heures et des heures à écouter Slughorn discourir sur le venin des tarentules géantes. Ce que le jeune homme nia avec ardeur. Oh oui, il pouvait être bien gentil mais tout le monde ne bénéficiait pas de sa gentillesse. A vrai dire, ils n'étaient qu'une petite minorité. Les sangs-purs étaient nettement moins rarse que les personne ayant acquis une authentique affection de la part du fils Malefoy. On n'aurait même point su dire s'il aimait réellement son propre père, ce cher Abraxas Malefoy.
La tristesse prenait bien trop facilement ses aises sur le visage de l'infortunée héritière Nott. Par galanterie, le jeune homme lui prit son livre pour lui porter, l'élevant alors au rang qui convenait à Mildred qui le remerciait tout bas.
« Ne les écoute pas. Ils sont juste jaloux. Ils sont pas prêts à admettre que tu puisses être supérieure à eux même si tu es une fille. Et les filles en elles-même sont toutes aussi jalouses car elles n'égaleront jamais ton niveau d'élégance et d'éducation. » fit valoir Lucius, soutenant avec ferveur les idées qu'on lui avait inculpé durant toutes son enfance et même à l'heure de son adolescence.
Le Serpentard croyait dur comme fer à ses convictions. Elles étaient tellement bien ancrées en lui qu'elles semblaient innées. Il est regrettable qu'il n'eut jamais cherché à voir plus loin que ce que ses géniteurs lui avaient appris, qu'il n'eut jamais remis en question ses opinions qui n'étaient pas nécessairement celles auxquelles on accordait le plus de crédit.
« Un jour, ils viendront à nos pieds, à tes pieds, pour réclamer ton pardon pour toutes les offenses qu'ils t'auront faites. » assura-t-il.
Il se tourna, il adressa un sourire confiant à sa cousine. Il y avait de l'orgueil et de la prétention dans son regard bleu cristallin aussi pur qu'un diamant. Aussi pur que pouvait l'être son sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 292
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | Thinkky
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "J'ai une tête d'inféri ?" || LUCIUS (flashback) Jeu 11 Jan - 14:03


Mildred n'était pas de ces élèves particulièrement curieux et interrogatifs sur ses cours. Elle les prenait assidûment, parce qu'elle n'osait pas imaginer la réaction de sa mère si elle n'écoutait pas en cours. Mais pour autant, elle ne faisait pas de recherches particulières à la bibliothèque, sauf pour ses devoirs sur lesquels malgré tout, elle ne donnait pas totalement du sien. La jeune femme se contentait de ce que disaient les professeurs en cours, estimant que ce qui était plus poussé ne relevait pas de son niveau. Si elle aimait lire ? Bien sûr que Mildred aimait lire. Mais elle aimait les romans d'aventure, d'évasion, ou elle pouvait se mettre dans la peau de gens plus téméraires qu'elle sans qu'elle n'ai besoin de faire des efforts. Elle vivait à travers les personnages de ses romans parce qu'elle savait bien qu'elle ne vivra jamais tout ce qu'ils vivaient. Cependant, à part en botanique, elle ne lisait pas de livres pour les cours. L'héritière se laissait voguer dans une mer salée, emportée par des courants contraires et violents. Il ne fallait pas être devin pour deviner la noyade prochaine de la jeune Mildred. Lucius lui confia être allé voir Slughorn pour un renseignement simple, et elle lui offrit un éclat de rire lorsqu'il ajouta qu'il s'était enflammé. L'image amusante du Professeur de Potion passionné par son sujet avait toujours le don de faire sourire la Serpentard, qui, si elle n'était pas proche de ce professeur, le trouvait tout de même adorable. « Il va finir par te dégoûter des potions » lui dit-elle, toute amusée qu'elle était par la mésaventure de son cousin. Lucius avait au moins le mérite de ramener sur ses traits tirés, un semblant de sourire qui illuminait son visage encore d'enfant. Elle avait toujours appréciée particulièrement sa compagnie, sans doute parce qu'elle pouvait se targuer de ne pas l'avoir comme ennemi. La jeune femme de toute manière, n'avait pas beaucoup d'ennemis, et si on ne l'aimait pas, ce n'était généralement pas de sa faute. Car la jeune femme paisible qu'elle était, évitait les conflits comme la peste pour ne pas gaspiller inutilement ses larmes. L'héritière avait les sanglots faciles, et avoir un conflit ouvert avec quelqu'un la rendait sincèrement malade. Elle préférait encore obtempérer sans rien dire, en se mettant en tête qu'elle était du même avis, plutôt que de se battre ainsi contre quelqu'un d'autre. Elle n'était pas assez fière, elle n'était pas assez forte.
Lucius lui souligna, très justement, que son lignage la rendait supérieure à eux. Si elle avait fait sienne ces idées de sang-pur il y a bien longtemps, sa gentille compréhension des autres la rendait fébrile face à cette apparente vérité. Elle se retourna vers lui, les yeux brillants de rêves lorsqu'il lui affirma qu'un jour, ils se jetteront à ses pieds, à elle. Mildred avait – depuis bien longtemps d'ailleurs  – laissé tomber l'idée d'être celle qui mettra tout le monde à genoux. Elle n'avait pas le caractère pour accepter autant de soumission. Elle même était docile, qui serait-elle alors pour être supérieure à d'autres ? Mais la jeune femme voulait ce complaire dans ce doux rêve utopique que lui proposait Lucius, et elle sauta pieds joints dedans. « Tu as raison » dit-elle avec toute la force de volonté dont elle était capable. Mariée à un Lestrange, elle ne pouvait que faire cet effet, se disait-elle candidement. Ses joues rosirent un peu de penser à Rabastan, mais elle l'éloigna bien vite pour ne pas laisser apparaître ses émotions de penser ainsi à lui. « J'ai entendu dire que le mot de passe avait changé » lui dit-elle, pensive face à ces bruits de couloirs auxquels elle n'accordait généralement pas trop d'importance, « tu connais le nouveau ? ».

(627)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 255
| AVATARS / CRÉDITS : Dane Dehaan (Ilyria)
| SANG : J'ai une tête de sang pur ? La robe fait pas le sorcier, mon gars.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa famille et lui en mendiants
| PATRONUS : Un serpent
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "J'ai une tête d'inféri ?" || LUCIUS (flashback) Sam 20 Jan - 14:25

Lucius voulait à tout prix réussir sa vie. Il mettait tout en oeuvre pour acquérir l'affection des professeurs. Il faisait mine de s'intéresser à leur cours, il venait les voir à la fin des heures de classe. Oui, il faisait le lèche-botte, en effet. Malgré son jeune âge, il avait saisi l'importance de ses relations avec autrui pour avancer. Se faire aimer était le seul talent requis pour réussir.
Ainsi ce n'était pas tant par curiosité qu'il s'intéressait aux véracrasses dans la fabrication des potions mais plutôt par intérêt. Toute innocente que se montrait Mildred, elle ne semblait pas en avoir conscience. La jeune fille vivait encore dans un monde où tout était rose et bleu. Au moins, Lucius eut le mérite de lui faire arborer un sourire amusé sur ce doux visage. Mildred essayait de se convaincre que les paroles de son ami étaient vraies alors que depuis longtemps, elle s'était persuadée du contraire.
« Tu as raison » dit-elle aussi fermement qu'elle le put.
Le Serpentard sourit, satisfait. Il avait le sentiment d'avoir accompli une tâche que se devait de faire un ami et un homme. Redonner le sourire à une femme qui en valait la peine à ses yeux, c'était quelque chose qui plaisait à Lucius. Cela le confortait dans l'idée qu'il avait du charme.
Sur ce, en approchant de la salle commune, ils changèrent de conversation. Le mot de passe d'accès à la salle commune des Serpentards changeait régulièrement. Il était toujours assez distrayant de voir les élèves bloqués à l'extérieur car ils n'avaient point été informé du changement. Cela n'était encore jamais arrivé à Lucius.
« Ouais, il me semble qu'il a changé aujourd'hui. Je crois que le mot de passe est: "Essence de dictame". Ça se voit que c'est Slughorn qui l'a choisi. D'ailleurs c'est lui qui me l'a dit. »
On ne pouvait oublier que le professeur des potions étaient le directeur de la maison de Salazar Serpentard. Ce temps à autre, cela pouvait se ressentir dans des détails. Quelques élèves de cette maison n'étaient pas spécialement satisfait du professeur responsable. Au goût de Lucius, Horace Slughorn ne faisait pas assez preuve de dignité, de ce fait, il n'était pas un bon représentant des serpents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 292
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | Thinkky
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "J'ai une tête d'inféri ?" || LUCIUS (flashback) Mar 23 Jan - 17:32


Mildred bien entendu, ne voyait pas "l'innocente" discussion de Lucius Malefoy avec Horace Slughorn autrement que ce qu'elle paraissait être. C'est à dire une conversation entre un élève intéressé par la matière, désireux assurément de faire parti des meilleurs et un professeur paternaliste. La jeune femme aimait les potions, et demandait tout comme son cousin l'avait fait, des éclaircissements au directeur de leur maison. L'héritière aimait beaucoup l'homme qui se cachait derrière le professeur, elle le trouvait amusant et se plaisait à laisser échapper un rire à ses plaisanteries douteuses pourtant. Elle ne doutait cependant pas qu'il préférait la présence d'un garçon plus prestigieux qu'elle. Si elle pouvait être plus célèbre par son nom, Lucius aspirait à une glorieuse carrière, là où la jeune femme n'en prévoyait aucune. Elle attendait d'être diplômée pour se marier et accomplir son rôle. Malgré tout, elle mit de la volonté dans sa réponse banale, où elle accordait la vérité au garçon qui marchait à ses côtés. Mildred n'y croyait elle-même qu'à moitié, mais c'était déjà ça, car le fils Malefoy avait au moins eu le mérite de lui redonner un peu – un tout petit peu – confiance en elle.
Elle laissa échapper un léger rire lorsqu'il lui confia que Slug' lui avait donné le mot de passe. La jeune fille était maintenant certaine qu'il le préférait à elle, puisqu'elle lui avait parlé dans la journée et qu'il n'avait pas pipé mot. « Tu es vraiment dans ses faveurs » souligna-t-elle en coulant sur lui un regard malicieux. Ils arrivèrent bientôt devant l'entrée de leur salle, et Mildred prononça elle-même le mot de passe : « Essence de dictame ». L'entrée s'ouvrit, et ils y pénétrèrent tous les deux. Ils croisèrent un groupe d'élèves qui sortait sûrement dans l'idée de rester dans les couloirs après le couvre-feu. « Tu sais... Si tu veux des conseils en potion, tu peux me demander » proposa-t-elle gentiment, dans l'idée d'épargner au jeune homme une autre perte de temps avec un professeur trop bavard. « Mais je ne veux pas m'imposer, bien sûr ! » s'empressa-t-elle d'ajouter lorsqu'elle se rendit compte qu'elle n'aurait peut-être pas du proposer cela de cette manière. Elle baissa les yeux vers le sol, tandis qu'ils se dirigeaient vers un des fauteuils de la salle commune. Mildred, les voyant occupés, préféra s'asseoir sur une chaise non loin plutôt que de les déranger. Le feu grondait dans la cheminée et une chaleur agréable mais douce, se dégageait de l'âtre pour venir toucher sa peau. Il faisait assurément plus chaud dans la salle commune que dans les cachots humides, et la jeune femme était ravie de ne pas y être restée, agressée par ces garçons qu'elle ne connaissait même pas. Lucius avait vraiment sauvé sa soirée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 255
| AVATARS / CRÉDITS : Dane Dehaan (Ilyria)
| SANG : J'ai une tête de sang pur ? La robe fait pas le sorcier, mon gars.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa famille et lui en mendiants
| PATRONUS : Un serpent
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "J'ai une tête d'inféri ?" || LUCIUS (flashback) Mar 30 Jan - 23:32

La fille Nott était tellement innocente, complètement écartée de toutes les perversions de ce monde. Toute l'hypocrisie qui en découlait. Oh ça oui, Lucius était parvenu à avoir les faveurs de Slughnorn, ce que fit remarquer la demoiselle avec un regard malicieux qu'on ne voyait que très rarement. Mais pas au point de faire parti de son club, n'en déplaise au jeune homme qui n'avait aucune envie de passer une soirée complète avec ce professeur faisant énormément de favoritisme.
Arrivé devant la salle commune, ce fut Mildred qui prononça le mot de passe qu'elle venait tout juste d'apprendre. Quand la porte leur ouvrit le passage, ils entrèrent, croisant un groupe d'élève qui s'en allait en expédition dans les couloirs sombres du château. La jeune fille proposa, tout naïvement et dans une bonne attention, son aide à son cousin avant de se rétracter par timidité. La salle commune était occupée. Les canapés aussi. Lucius s'approcha. Il suffit juste d'un regard aux élèves occupant les places les plus confortables pour qu'ils déguerpirent pour laisser l'héritier Malefoy s'installer, croisant les jambes l'une sur l'autre. Ils le craignaient, sans aucun doute. Lucius Malefoy était un élève respecté au sein de sa maison. Il fit signe à Mildred de venir se poser à côté de lui, ne voulant pas la laisser sur une chaise peu confortable.
« C'est aimable mais je n'ai pas vraiment de difficulté en potion. J'ai juste demandé histoire de lui faire plaisir. » expliqua-t-il en sortant sa baguette en bois d'orme pour la faire tourner dans ses mains.
La chaleur enveloppant la salle commune de Serpentard était agréable, contrairement au reste du sous-sol. S'il n'y avait pas des vues sur les profondeurs du lac noir par les fenêtre, on aurait très bien pu penser que le lieu se trouvait aux étages supérieur. Lucius aimait cet endroit.
« Tu sais, les profs aiment bien qu'on montre qu'on s'intéresse à leur cours, même si c'est pas le cas, ça flatte toujours leurs égos de leur poser des questions. Surtout quand il s'agit de Slug. » expliqua-t-il à Mildred.
Il était très patient envers elle, même s'il ne comprenait pas cette innocence, cette candeur. Pour lui, Mildred semblait vivre dans un autre monde qui ne serait pas celui dans lequel il vivait lui. Selon lui, cela avait son petit charme pour leur jeune âge. Mais il allait vite falloir qu'elle ouvre les yeux sur la réalité parfois triste et moche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 292
| AVATARS / CRÉDITS : Jenna-Louise Coleman | Thinkky
| SANG : Sang-Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ses parents décédés aux côtés de son frère.
| PATRONUS : Une otarie !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "J'ai une tête d'inféri ?" || LUCIUS (flashback) Ven 2 Fév - 22:31


Si l'on avait dû chercher à Mildred un animal pur, il n'était pas certain qu'on en trouve un. Car tous les animaux étaient dotés d'un certain degrés de perversion, qu'elle n'avait pourtant pas. Parce qu'elle était l'innocence incarnée, consciente des dangers du monde sans réellement s'en méfier. Elle se disait d'une certaine manière que tout ce qu'on lui avait apprit n'existait que dans les contes et dans les légendes sorcières, que jamais quelqu'un serait assez méchant pour la prendre pour cible. Ainsi, la jeune femme se faisait marcher sur les pieds, sans qu'elle ne réponde ou se défende, comme cela avait été le cas ce soir. Son manque de caractère ajouté à sa lâcheté, ne l'aidaient certes pas à se dépêtrer des mauvaises situations.
Lorsque Lucius s'approcha des fauteuils, les élèves se levèrent pour le laisser s'asseoir et la jeune femme, surprise, le rejoignit lorsqu'il l'y invita. Ce n'était certainement pas pour elle qu'on se lèverait. Les élèves auraient au contraire plus tendance à lui conseiller de s'asseoir par terre comme un elfe, sans que cela ne l'offense outre mesure. Elle s'assit au bord du fauteuil, comme si elle n'aurait pas dû être là. « Lui faire plaisir ? » répéta-t-elle un peu incrédule. Mildred ne pensait pas qu'il soit dans le caractère du jeune homme de faire plaisir à son professeur, mais soit, pourquoi pas ! Lucius devenait gentil et dans un certain sens, cela la comblait de joie. « C'est très gentil à toi en tout cas » dit-elle avec une franche fierté dans sa voix. Ce n'était pas tous les jours que l'on rencontrait des élèves sincèrement gentil avec leurs professeurs ! Elle baissa ses yeux vers ses doigts pour les examiner comme si cela avait été l'activité la plus intéressant du monde. La jeune femme ne savait pas trop quoi dire pour alimenter la conversation, aussi décida-t-elle de se lever, toujours mal-à-l'aise à l'idée d'avoir prit à d'autres, la place sur ce fauteuil confortable. « Je pense que je vais aller me coucher » lui dit-elle en reprenant ses ouvrages pour les serrer contre elle, « et encore merci, Lucius ». Elle lui fit un sourire sincère et se retira silencieusement, en évitant soigneusement les regards mauvais des garçons qui avaient été délogés de leur fauteuil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 255
| AVATARS / CRÉDITS : Dane Dehaan (Ilyria)
| SANG : J'ai une tête de sang pur ? La robe fait pas le sorcier, mon gars.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa famille et lui en mendiants
| PATRONUS : Un serpent
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "J'ai une tête d'inféri ?" || LUCIUS (flashback) Jeu 15 Fév - 22:44

Quelle étrange et innocente créature qu'était Mildred ! A l'écart de toutes les impuretés de ce monde, on aurait pu lui faire croire que la terre était plate et que les hiboux changeaient de couleurs selon leurs humeurs. Elle était incapable de voir toute la noirceur dans les idées de son ami Lucius. Elle était un mystère aux yeux de ce dernier. L'absence d'esprit de la jeune fille avait tendance à toujours le surprendre et à l'amuser. On aurait pu faire ce que l'on voulait d'elle sans qu'elle n'opposât aucune résistance quelconque, en femme docile et naïve qu'elle était. Comme une jolie poupée de cire.
Se sentant fatiguée, Mildred se leva pour se rendre à son dortoir. Elle prit congé de Lucius en le remerciant une nouvelle fois, s'attirant le sourire du jeune Malefoy.
« Il n'y a pas de quoi. Bonne nuit » la salua-t-il en retour sans bouger de sa place.
Sans plus de cérémonie, la demoiselle se retira dans son dortoir, laissant son ami seul en majesté dans la salle commune des Serpentards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "J'ai une tête d'inféri ?" || LUCIUS (flashback)

Revenir en haut Aller en bas

"J'ai une tête d'inféri ?" || LUCIUS (flashback)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Cours n°1: Les moldus sont primitifs
» Ingénieur nain et armes de tir
» Artanis, Fils d'Infënwel
» Première assignation
» augmentation du chomdu inferieur à l' inflation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-