Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 190
| AVATARS / CRÉDITS : Felicity Jolie | Thinkky
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Sam 6 Jan - 18:49

Azelma devait bien reconnaître qu'elle était agréablement surprise : d'une part, Amycus n'avait pas oublié la préparation de Rogue, ce qui était déjà un exploit en lui-même, mais en plus, il avait été assez malin pour penser à répartir celle-ci dans plusieurs fioles afin qu'ils puissent agir plus discrètement et rapidement ! La Serpentard dévisagea son cavalier avec suspicion, incapable de déterminer si pour la première fois de sa vie Amycus Carrow ne venait pas de faire preuve de génie. A voir l'air un peu bébête avec lequel il exhiba sous son nez lesdites fioles (et ses pectoraux que la jeune fille devinait saillant), Azelma se sentit rassurée. Pas de génie, non. Juste un miracle de Noël.
— Bien joué, je vais t'en prendre deux, murmura-t-elle en attrapant un verre déjà plein de boisson. Elle déboucha rapidement une première fiole, qu'elle versa discrètement dans son verre avant de se placer juste devant le bar. Au premier élève qui la frôla, la Serpentard se jeta contre le bar comme si ce dernier venait de la bousculer, et renversa son verre directement dans le saladier de jus de citrouille avant de se retourner vers le pseudo-responsable : Regarde où tu mets les pieds, face de troll, ou je te les coupe ! persifla-t-elle en le fusillant du regard.
Azelma revint ensuite vers Amycus et attrapa cette fois-ci un verre qu'elle remplit de boisson, avant de faire semblant de boire une gorgée et s'écrier : Ah, quelle horreur, c'est du jus de citrouille. On nous prend vraiment pour des bébés dans cette école, c'est insupportable ! Et de reverser le contenu de son verre directement dans un autre saladier. Et de deux saladiers souillés ! Le piège se refermait sur les sangs impurs de Poudlard...


Citation :
ATTENTION MISSION SERPENTS !
Amycus et Azelma vont empoisonner tous les élèves de sang impur (sang-mêlé et né-moldu) qui boiront du jus de citrouille. Symptômes : vomissements, maux de ventre, etpustules pour les nés-moldus ! Rendez-vous à l'infirmerie ! I love you  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 424
| AVATARS / CRÉDITS : › Matthew Daddario
| SANG : › Ravales ta question imbécile.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Alecto baignant dans son sang
| PATRONUS : Connais pas
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Sam 6 Jan - 23:11

Tu as l’air plutôt surprise. Je me trompe ? Tu me sous-estime ma chère Azelma. Je ne suis peut-être pas très futé, mais je sais mettre mon minimum de compétences au service d’une bonne cause. D’ailleurs, lorsqu’il s’agit d’appliquer un plan au pied à la lettre, et bien je m’applique très chère. Et oui. Je fais des efforts et je m’applique. Pas besoin de me rappeler que je suis bête comme mes pieds. Bref. Tu me prends deux fioles avant d’émettre un stratagème pour les verser discrètement. Je te regarde un moment faire, un sourire aux lèvres. Maligne tu es. Et pendant que tu cries à qui veut bien l’entendre que nous mettre des jus de citrouille est du délire, j’active mon propre plan. Et oui, Amycus Carrow a un plan. Pour une fois dans sa vie. Face à la table, je m’écrie d’un air théâtral « Ce verre là-bas a l’air exquis, qu’en penses-tu ma chère Azelma ? » Je me penche alors pour attraper un verre de soda de Branchiflore, mon costume frôlant un saladier. J’en profite pour vider une fiole dedans et prends mon verre, l’air de rien, fier de moi. Bon, plus que deux. Le deuxième flacon finit dans le soda-même et je m’exclame comme en réponse à ta fameuse remarque « Je ne saurais si bien dire, les sodas de Branchiflore sont vraiment démodés. » Hop, direction un autre saladier. Mais c’est que la soirée s’annonce bien, non ? Bon, dernier flacon. Là, j’avoue que je sèche un peu. Oh mais… Une petite ampoule serait-elle en train de s’allumer dans mon esprit. On dirait bien. Toujours face au bar, je prends cette fois-ci un verre de Pétibulle, verse le dernier sceau de la justice divine et me retourne, un sourire sur le visage. Puis, j’aperçois un élève et m’avance vers lui. « T’en veux un ? C’est du Pétibulle. Allez, c’est la fête, tu vas quand-même pas refuser ! » Je prends l’air le plus honnête du monde et affiche un air satisfait lorsque tu l’acceptes. Que les festivités commencent !

Citation :
• Poster dans un SC ▬ 2 dragées ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 292
| AVATARS / CRÉDITS : maia mitchell
| SANG : pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : ballon de baudruche
| PATRONUS : otarie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Dim 7 Jan - 15:11

Bertha était trop heureuse de faire autant sensation auprès de son cavalier, et accessoirement petit ami. Tandis que Peter se perdait dans de multiples compliments qui ne faisaient que flatter son égo, elle jetait des petits coups d’œil pour voir quels couples avaient finalement été formés. Elle était plus que satisfaite que sa célèbre méthode ait fonctionné et que, durant ce bal, elle soit sous son meilleur jour. Que les gens profitent, tout cela lui avait pris tellement de temps que le lendemain ne serait pas la veille du jour où elle remettrait le couvert. Tous ces cosmétiques ne lui avaient aucunement donné envie d’en faire un quotidien. Elle ne releva pas la maladresse du garçon, après tout il avait totalement raison. "Chuuuuut." Lui dit-elle en posant un doigt sur sa bouche lorsqu’elle vit qu’il ne savait plus où donner de la tête. Elle rigola doucement tout en essayant de réajuster quelque chose à la tenue de Peter, comme elle ne trouvait pas quoi, elle se contenta de balayer de la main l’épaule du garçon faisant disparaître dans les airs de la poussière inexistante. "Oh oui avec plaisir !" S'exclama-t-elle après la proposition du garçon. C’est qu’elle n’avait pas osé boire après avoir posé son rouge à lèvres et cela remontait maintenant à plusieurs heures. Elle agrippa assez maladroitement le bras du garçon, elle ne savait pas trop comment se comporter mais talons obligent, Bertha devait absolument pouvoir se reposer sur quelqu’un, sur Peter. A peine dans la Grande Salle, elle s’émerveilla l’équivalent d’une seconde sur le décor avant que ses yeux ne dérivent vers le stand photo. "Oh ! S’exclama-t-elle en le pointant du doigt, on ferait mieux d’y passer maintenant qu’est-ce que t’en penses ?" En réalité, elle ne lui laissait pas le choix et déjà faisait en sorte qu’ils se dirigent vers le coin de la pièce réservé aux photographies. "C’est mieux de commencer par-là, on ne sait pas trop dans quel état on sera dans quelques heures hein !" Glissa-t-elle à Peter tout en ricanant.


hors rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 480
| AVATARS / CRÉDITS : olivia holt | alaska
| SANG : née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Dim 7 Jan - 16:15

Elle n’était pas prête à assumer ça toute seule. Après tout ils étaient trois dans cette histoire non ? Pourtant, elle n’avait pas envie de faire de peine à Bertram qu’elle trouvait courageux de se tenter à quelque chose de ce genre-là. Pourquoi juste fallait-il que ça tombe sur elle ? Elle avait paniqué et, dans un élan d’espoir intense, essayait de faire en sorte que la situation ne soit pas aussi critique qu’elle en avait l’air. Alors qu’il semblait lui faire un boudin les yeux rivés sur le sol, elle eut envie d’attraper son menton entre ses doigts et le forcer à la regarder. Mais elle ne le fit pas, parce qu’elle n’eut ni le courage ni l’envie de redonner à ce pauvre garçon un espoir inexistant. C’était la première fois qu’elle était dans cette posture et c’était vraiment compliqué. Elle laissait planer cet horrible blanc dans l’atmosphère tout en sachant qu’il était de son devoir de le briser, d’utiliser des mots justes pour expliquer l’incompatibilité de leur couple. "Bertram…" Dit-elle alors qu’il prenait les devants à son grand soulagement. Elle fut bien trop gênée pour soutenir son regard et au lieu de ça, jeta un petit coup d’œil au stand photo où ce stupide Adrian avait entrepris de faire poser ensemble Alexandre et Njal. Une forte jalousie s’infiltra dans ses veines et elle eut soudainement l’envie d’abandonner Bertram ici et de récupérer son petit copain des bras d’un meilleur ami un peu trop présent. Mais elle ne pouvait pas, il fallait d’abord qu’elle règle un petit différend qui semblait peser lourd sur le cœur du jeune serdaigle. "Tu es vraiment un garçon adorable, d’accord ? Et si j’avais eu quelques années en moins, peut-être que toi et moi on aurait pu se promener main dans la main dans le parc du château… Elle ne savait pas trop où est-ce qu’elle commençait à se perdre. Je suis sûre qu’il y a plein de filles qui n’attendant qu’une chose c’est que tu les invites à danser… mais moi… elle cherchait les mots exacts pour ne pas achever le garçon, j’ai déjà quelqu’un…" Elle eut envie de le prendre dans ses bras, de s’excuser, de lui dire qu’il ne méritait pas ça mais elle était la première à avoir souffert d’une peine de cœur et elle savait qu’à l’heure actuelle Bertram n’aurait pas vraiment envie d’être étreint. "Est-ce que tu m’en veux ?" Lui demanda-t-elle tandis qu’elle se sentait horriblement coupable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 389
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Robinson | HOODWINK
| SANG : Mêlé, père né-moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Mer 10 Jan - 10:02

Bertram était au supplice, et crut mourir environ quarante-sept fois de honte au cours de l'insupportable silence que Maya laissa planer entre eux. Comme ils devaient avoir l'air stupide, tous les deux, dans le Hall de Poudlard, Maya ne souhaitant visiblement pas entrer avec lui, et Bertram lui-même n'ayant plus du tout envie entrer dans la salle de bal. Il tenait plutôt à gravir de plus belle la volée de marches qui menaient à la salle commune Serdaigle, et ne plus redescendre avant 1977. Au moins. Finalement, Maya rompit le silence gênant qui s'était instauré entre eux, pour le rembarrer, finalement.
— J'ai cru remarquer, oui, bougonna-t-il lorsque Maya crut bon de lui préciser qu'elle avait quelqu'un. Il se retint de lui demander où ce quelqu'un avait-il cru nécessaire de déguerpir sans demander son reste quelques instants plus tôt, mais il réalisa que c'était indigne de lui, et pas du tout son problème en plus. Si Maya Andrews préférait passer la soirée avec Alexandre Rozen, alors il n'avait plus rien à faire ici. Il haussa les épaules lorsque Maya lui demanda s'il lui en voulait. Oui, évidemment, il était humilié, il était fâché, il était déçu. Déçu de voir son rêve piétiné par les jolies chaussures de bal de Maya, humilié d'avoir été recalé devant toute l'école, fâché contre lui-même. Car non, il ne lui en voulait pas, il ne s'était après tout pas manifesté, et un terrible quiproquo avait fini par s'installer, et dont Maya n'était pas responsable. Lui seul l'était. Et maintenant, il voulait juste aller boire un petit truc avant de retourner dans son dortoir : la fête était terminée avant même d'avoir commencé.
— Bonne soirée, salua-t-il Maya avant de disparaître dans la foule qui se pressait aux portes de la Grande Salle réaménagée en salle de bal. Il avait le moral dans les chaussettes.


Dernière édition par Bertram Aubrey le Dim 28 Jan - 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 759
| AVATARS / CRÉDITS : L. Lerman (par dandelion)
| SANG : C'est une question rhétorique, rassure-moi ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même enterré vivant.
| PATRONUS : Un vautour.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Mer 10 Jan - 13:21

Thomas arriva dans le hall à 18h03, wouuuuuuh il avait fait attendre Lys durant près de 4 minutes ! Allait-elle l'avadakedavriser ? Possible, c'est qu'elle pouvait être tout aussi sanguine qu'une harpie quand elle le voulait.
Il arriva dans le hall, donc, vêtu d'une robe de bal toute neuve envoyée par sa mère, et repéra Lys qui lui tournait le dos. Il s'avança jusqu'à elle et la surprit en glissant sa main dans la sienne comme un parfait petit couple modèle. Ils n'étaient qu'amis, bien qu'ils étaient assez proches sentimentalement parlant pour se galocher de temps à autre. C'était l'une des seules filles de tout le Poudlard sang-pur à ne pas être sa cousine germaine, aussi en profitait-il, ce qui était normal.
— Très jolie, lui murmura-t-il à l'oreille. On y va ? Je ne voudrais manquer le spectacle pour rien au monde.
Et par spectacle, il ne parlait bien sûr pas des croque-mitaines qui assuraient le show ce soir, non, le spectacle auquel il faisait référence, c'était tous ces sang-de-bourbe et autres sang-mêlé qui allaient bien vite vomir tripes et boyaux à l'issu de ce bal, lorsqu'Amycus (croisons les doigts pour que ce cerveau de troll ne se plante pas) aurait versé les potions dont il était en charge dans les récipients contenant les boissons de la soirée. Jus de citrouille, Champibulle, soda de Branchiflore, rien n'allait être épargné.
Ils pénétrèrent tous les deux dans la grande salle qui avait été décorée pour l'occasion. Thomas, que les guirlandes et autres boules de Noël n'intéressaient pas le moins du monde, attira sa cavalière non loin du buffet où s'attelaient déjà Amycus et Azelma. Le Serpentard en eut un sourire de satisfaction. Le plan semblait fonctionner, il avait hâte d'en voir les résultats.
— Je suppose que tu ne m'en voudras pas si je ne t'offre rien à boire, dit-il à Lys en essayant de couvrir le bruit que faisait les croque-mitaines. Par contre, je peux t'inviter à danser, j'ai bien envie de voir ce que cette robe peut révéler lorsqu'on la fait tourner.
Il ricana et gratifia l'héritière Malefoy d'un clin d'oeil entendu avant de l'attirer contre lui, ses mains sur ses hanches.

______________________________
thomas perseus avery
Welcome to your life, there's no turning back, even while we sleep, we will find you. There's a room where the light won't find you, holding hands while the walls come tumbling down, when they do, I'll be right behind you...

TU ME CROIS LA MARÉE ET JE SUIS LE DÉLUGE.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 182
| AVATARS / CRÉDITS : A. Debnam by lolitaes
| SANG : Bordeaux ! Quoi c'était pas la réponse que t'attendais ? Too bad !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La perte de ton clan, de ta famille, de tes animaux, de ton don particulier
| PATRONUS : Un lynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Mer 10 Jan - 14:11


Tu ne peux empêcher tes joues de prendre une jolie teinte d'un rosé soutenu lorsque tu vois le regard que Mike pose sur toi et que tu entends son compliment. Tu es contente de lui plaire aussi, c'était un peu le but de tout ce ramdam dans la chambre et ces heures passées à te faire martyriser les cheveux et maquiller par tes amies. Ah les filles ! Mais bon, tu étais plutôt le genre fille naturelle qu'on ne remarque pas forcément jusqu'à ce que soudain on se rende compte que le vilain petit hypogriffe était devenu une licorne majestueuse. - Merci, tu murmures en lui souriant, rayonnante. Tu aurais bien aimé qu'il t'embrasse pour de bon mais t'avais peur de lui mettre du rouge partout. Ca c'était l'inconvénient quand on se maquillait rarement. Entrant dans la Grande Salle tu profites de la beauté du spectacle. Mike te proposes de boire un truc et tu souris. - D'accord mais d'abord photo ! tu fais en riant et en l'entraînant vers le stand d'Adrian. Une fois les photos faites et les copines retournées à leur cavalier, vous vous dirigez vers le stand de boissons. Tu prends une coupe de champibulle le seul truc qui te tentait mais a ce moment là, ta chanson préférée passa et tu poses ta coupe et entraîne Mike avec toi pour danser. Tu te blottis dans ses bras, passant tes bras autour de son cou. - Merci de m'avoir invitée, tu lui murmures en souriant doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 297
| AVATARS / CRÉDITS : Noah Centineo (made by WILD HEART)
| SANG : Né-moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même, raide mort
| PATRONUS : Inconnu
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Jeu 11 Jan - 16:00

Theo sursauta à l'approche de Lilah qui était à couper le souffle dans sa robe de bal. Il eut d'ailleurs un peu de mal à aligner trois mots tant elle était époustouflante. Heureusement qu'il avait réussi à choper un costume à temps car il aurait été trop honteux de venir en tenue moldue comme il était prévu qu'il le fasse s'il n'avait rien trouvé du tout.
— J'ai surtout de la veine d'être ton cavalier à toi, lui dit-il en l'enserrant par la taille. Tu es sublime, un vrai soleil. T'es prête ?
On entendait de l'intérieur le discours du directeur et Theo attira Delilah jusque dans la grande salle au moment où Dumbledore clôturait son speech pour laisser place aux croque-mitaines, un groupe méchamment bon que le poufsouffle appréciait plutôt pas mal, même s'il préférait la plupart du temps les tubes moldus. C'était son âme de punk, ça.
La déco était ouf et les chandelles, en rythme avec les basses, s'éteignaient puis se rallumaient si bien qu'on se serait réellement cru dans une boîte de nuit. Theo poussa un « wouuh ! » enthousiaste avant de se tourner vers Lilah. La musique trop forte le força à se rapprocher très près d'elle, la bouche tout contre son oreille. C'était le premier contact intime qu'ils avaient depuis le soir où il l'avait invité, dans la salle commune...
— On se trouve une table ? lui demanda-t-il d'une voix forte pour couvrir la voix du chanteur qui résonnait dans toute la grande salle. Après quoi j'irai nous chercher deux verres !
Theo, plus grand que la plupart des camarades de son âge, n'eut pas grand mal à repérer une table de libre à l'emplacement habituel de la table des poufsouffle. Il y emmena sa cavalière en essayant d'éviter les coups de coudes des couples qui dansaient déjà sur la piste. Lui-même avait bien envie de s'éclater sur la musique des croque-mitaines et il se promit qu'après un verre, il inviterait Delilah à danser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 970
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Jeu 11 Jan - 21:06

Njal et Alexandre ne comprenaient rien à ce qu'il se passait. Pourquoi ce genre de chose arrivait toujours au premier ? Il avait encore le souvenir du jeune Adrian le traînant partout dans le château le jour de la St-Valentin dans l'espoir de lui trouver une petite-amie. Si seulement le Serdaigle savait que le norvégien était autant attiré par les femmes que l'était un détraqueur d'un patronus ! A tout bien y réfléchir, c'était une bonne chose. Adrian aurait pu faire le tour de tout les jeunes hommes célibataires de l'école pour que le Serpentard trouve étui à sa plume.
Planté dans le décor face à l'appareil photo, il ne restait plus qu'aux deux jeunes hommes de prendre la pose. Que pouvaient-ils faire d'autre ?
« Bah je crois qu'il ne nous reste plus qu'à essayer d'avoir l'air beau. » fit remarquer Alexandre à son meilleur ami, lui adressant un sourire résigné.
Cela l'ennuyait un peu d'avoir dû laisser en plan sa petite-amie. Mais il prenait plaisir à poser avec son meilleur ami, l'idée d'avoir un souvenir de ce bal lui plaisait. Il se rapprocha de Njal comme le jeune photographe lui demanda et se contenta de prendre la pose. C'était qu'il n'étais pas habitué à une telle situation. Ce fut assez rapide, juste l'histoire d'une minute ou deux. Après ça, les deux amis se décalèrent pour laisser passer d'autres élèves.
Maya devait très certainement savoir où Alexandre se trouvait, ainsi, ce dernier trouva plus commode de l'attendre au stand photo plutôt que de se lancer à sa recherche. D'autant plus qu'elle était certainement entrain de parler avec ce pauvre Bertram.
« Donc tu ne t'es pas trouvé de cavalière ? » demanda-t-il à Njal.
Il savait parfaitement ce qu'il en était des préférences de son ami. Mais jamais, Ô grand jamais il ne l'aurait évoqué en public. Par contre, il était bien loin de se rendre compte des sentiments que son camarade nourrissait à son égard. C'était bien triste pour ce dernier. Bien bien triste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 480
| AVATARS / CRÉDITS : olivia holt | alaska
| SANG : née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Dim 14 Jan - 13:49

Maya se sentit encore plus coupable lorsque Bertram lui répondit avec une certaine rancœur dans la voix. Elle pouvait le comprendre mais pourtant elle le trouvait dur avec elle. Ou elle avec lui. Elle ne savait plus. Le fait était qu’ils se trouvaient là tous les deux et que plus les secondes passées plus l’un comme l’autre avait envie de disparaitre. "Bertram…" tenta-t-elle de le retenir sans trop d’entrain non plus lorsqu’il lui souhaita une bonne soirée, ses mots n’avaient donc pas eu l’efficacité qu’elle pensait. Super, elle allait devoir rebondir après ça et les regards qu’on lui lançait dans le hall ne la réconfortait pas vraiment. D’ailleurs, elle se retrouvait tout à fait seule alors que quelques minutes auparavant elle était entourée de deux garçons. Enfin était-ce mieux ? Maya était horriblement mal à l’aise et se demanda s’il ne fallait pas mieux retourner dans son dortoir et attendre le lendemain pour rentrer chez elle comme si de rien n’était. Mais tandis qu’elle pénétrait enfin dans la Grande Salle sans cavalier, elle repéra ce dernier au stand photo avec Njal. Avaient-ils tous décidés de comploter contre elle ? Elle se sentait victime d’une énorme mise en scène et le bal commençait à peine, la soirée serait longue.

Elle marcha déterminée en direction du duo de copains et prit sans aucune gêne part à la conversation. "Non lui n’a pas de cavalière, toi en revanche…" Elle lança à Alexandre un regard insistant. "On va parler ?" Mais déjà elle lui prenait l’épaule pour l’emmener dans un coin à l’écart. Ils prendraient une photo plus tard, elle voulait d’abord régler un petit détai. Puis, alors qu’ils laissaient Njal seul, -au plus grand bonheur de Maya- elle se retourna et lui offrit l’un de ses regards de peste dont il était le plus souvent victime avant d’attraper la main d’Alexandre. Maya 1 – Njal 0.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 397
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Martin Garrix • STCK
| SANG : ⊰ Aussi pur que l'eau des fjords


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un épouvantard
| PATRONUS : Un macareu moine
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Dim 14 Jan - 16:34


Passer la surprise de retrouver Alex à tes côtés, tu eus soudainement envie de passer tes nerfs sur Owen. Mais qu’est-ce qu’il s’imaginait ce gamin ? Il ne pouvait pas te laisser tranquille une minute ? Une fois déjà il s’était occupé de choses qui ne le regardaient pas et voilà qu’il recommençait ! « Bah je crois qu'il ne nous reste plus qu'à essayer d'avoir l'air beau. » Tu regardas alors Alexandre comme s’il venait de parler dans une autre langue. Sa remarque te fit prendre conscience que ce n’était ni le lieu ni le moment d’expliquer la vie à ce petit fouineur d’Owen et que, tout compte fait, tu aurais plutôt dû te réjouir. Après tout, d’ici quelques minutes, tu allais avoir une photo avec Alex, tous les deux vêtus d’un beau costume, bien plus beaux qu’à l’accoutumé. D’ailleurs, avec toute cette histoire, tu n’avais même pas pensé à admirer ton meilleur ami et apprécier à quel point son costume lui seyait bien.
De fait, tu te rapprochas de lui pour quelques instants, le temps que le cyclone Owen capture ce moment qui, finalement, n’était pas si déplaisant. Puis vous vous décalâtes sur le côté, attendant que la photo se développe. « Donc tu ne t'es pas trouvé de cavalière ? » te demanda Alexandre sur le ton de la conversation, te surprenant car, contrairement à toi, il avait une cavalière lui, une cavalière qui devait certainement l’attendre. Finalement, tu souris, amusé par sa question. « Je t’avoue que c’était pas la première de mes préoccupations. » Inutile de préciser que tu n’avais pas du tout cherché, Alex le savait pertinemment. « J’aurai pu demander à Nina mais d’un, ça aurait été trop bizarre et de deux, je crois qu’elle s’est trouvée un gryffondor. » Il fallait dire qu’à la dernière minute, angoissé par l’idée d’aller au bal seul, tu avais envisagé cette option qui était décidément bien trop étrange et toute façon, ta sœur n’aurait pas voulu. « Et toi ? Tu es avec Maya ? Tu l’as quittée pour venir faire une photo avec ton pote ? Bah ça fait pas très prince charmant, dis donc ! » t’exclamas-tu alors qu’au fond de toi, tu étais très heureux d’avoir pu faire cette photo avec lui mais aussi qu’il t’accorde quelques instants avant d’aller rejoindre sa belle. Au moins, il ne t’oubliait pas à défaut de ressentir les sentiments que toi à ton égard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 861
| AVATARS / CRÉDITS : © yaya <3
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Lun 15 Jan - 11:37

« On peut toujours parier mais tu risques de perdre. Je doute que Sirius lui ait demandé ‘amicalement’, en fait je doute même qu’il soit capable de considérer aucune fille comme une amie ! ». Elle pensait qu’ils l’étaient mais les derniers évènements démontraient le contraire alors elle continua plutôt à danser pour chasser la tristesse de ses pensées. C’était encore plus efficace que le champibulle lui semblait-il tandis qu’elle sautait à pieds joints dans une chorégraphie aussi énergique que improvisée mais somme toute étrangement bien rythmée. « Mais on peut s’arranger pour que tu danses avec Lily ! » lui adressa-t-elle un clin d’œil complice entre deux petits tours sur elle-même comme si elle avait eu un plan en tête alors que pas du tout. Les premières notes d’une musique plus douce s’élevaient déjà et elle en profita pour reprendre son souffle. Et comme certains de leurs amis les rejoignaient justement sur la piste parmi lesquels le couple qu’elle souhaitait continuer à fuir comme la dragoncelle … « Tu devrais prendre ton courage à deux mains et lui demander, ça manque peut-être d’originalité mais c’est encore ce qui marche le mieux » conseilla-t-elle à son cavalier en préférant quant à elle adopter la stratégie inverse en suivant le bon vieil adage du faites ce que je dis mais pas ce que je fais. Elle se servit une nouvelle coupe de champibulle au buffet et remarqua alors celui qu’elle s’était surprise à imaginer en partenaire de Maya Andrews faire cavalier seul avec une triste mine d’inferius. Elle suivit son regard et comprit que sa meilleure amie avait retrouvé les bras de son cavalier légitime. Elle leva les yeux vers le plafond magique où les premières étoiles apparaissaient déjà pour supplier ses aïeules de lui donner la force de résister à la bonne action qui s’offrait à elle. Mais c’était impossible ! « Tu es bien Bertram ? Bertram Aubrey ? - se tourna-t-elle vers le garçon qu’elle dépassait de deux têtes - Le poursuiveur qui a fait un super tir lors du dernier match, trop dommage qu’il soit pas passé, c’était juste ! ». Elle se pinça les lèvres en se rappelant que le gardien n’était autre que le serpentard qui l’avait encore doublé ce soir alors ce n’était peut-être pas la meilleure manière de lui remonter le moral. Puis elle coula un regard vers son cavalier qu’elle avait momentanément abandonné en se disant qu’il y avait quand même une bonne chance que Lily Evans lui mette un râteau. Elle préféra détourner son regard mi-désolé mi-amusé vers le cousin de Nate de crainte d’être prise d’une bouffé de culpabilité dans les prochaines minutes.

______________________________
Act your age, not your shoe size
The great challenge of adulthood is holding on to your idealism after you lose your innocence.


Dernière édition par Marlene McKinnon le Lun 15 Jan - 17:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 417
| AVATARS / CRÉDITS : © beylin
| SANG : ⊰ Mêlé sur de nombreuses générations.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Subir le doloris
| PATRONUS : Un rat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Lun 15 Jan - 12:06

Les petites jambes de Peter qui ne courraient habituellement que derrière ses trois amis se précipitaient ce soir derrière celles - bien plus élancées et séduisantes il fallait bien l’avouer - de Bertha. « Oh je pense toujours comme toi moi tu sais ! » fit-il aussi peu contrariant que d’habitude lorsque sa cavalière lui demanda d’exprimer son avis. Mais il se mit à rougir tout à fait lorsqu’elle ajouta qu’elle ignorait tout de leur état lors des prochaines heures. Que signifiait-elle par là ? Est-ce qu’il y avait la moindre chance qu’ils retirent leurs vêtements ? l’adolescent un peu potache sauta-t-il immédiatement à cette conclusion tout à fait farfelue. Il se grattait l’arrière du crâne tandis qu’il rassemblait ses meilleurs efforts pour se rappeler du caleçon qu’il portait ce soir en espérant qu’il soit flatteur. Mais le reste de son corps l’inquiéta soudainement bien plus que son sous-vêtement. Il tira une nouvelle fois sur le col de sa robe en commençant à paniquer tout à fait pour chercher du regard ses meilleurs amis dont il regrettait présentement de ne pouvoir bénéficier des conseils parmi la petite foule rassemblée.

Dès que leur photo fut prise, il lui souffla simplement une excuse bidon sur le bout des lèvres. « Euh je vais nous chercher à boire ! » mais il se précipita directement sur la piste de danse pour sauter sur James. « Bertha m’a dit qu’elle sait pas dans quel état on sera dans plusieurs heures, ça veut dire quoi ça, James ? » bafouilla-t-il à son meilleur ami en étant non pas rouge mais violet à force de ne plus respirer sous l’effet de la panique. « Ohlalala, Sirius saurait quoi faire ! » commença-t-il à se ronger les ongles jusqu’au sang en cherchant de ses yeux humides leur autre ami qui avait généralement le bon goût de dépasser les autres élèves d’une tête. Son petit coeur de rat menaçait d’exploser !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 197
| AVATARS / CRÉDITS : Julia Johansen - Morphine
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Poupée en porcelaine
| PATRONUS : Renard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Mar 16 Jan - 14:36

Lilah rougit un peu au compliment de Theo. Pour la première fois depuis leur soirée dans la salle commune, elle avait à nouveau l’impression d’être sa petite amie. Depuis qu’il l’avait invitée au bal, pas grand chose n’avait changé. Delilah n’était pas sûre de comment elle devait le prendre, mais une chose était sûre, s’ils s’étaient tout de même plus fréquentés depuis, ils avaient quand même agit comme des amis. Jusqu’à présent, la jeune fille s’était dit que c’était simplement parce qu’ils voulaient attendre la soirée du bal. Du coup, ce soir serait la soirée où elle découvrirait ce que Theo voulait d’elle. Elle, elle savait déjà ce qu’elle voulait.

Lorsqu’ils entrèrent dans la grande salle, Lilah regretta instantanément de s’être attaché les cheveux. La musique était bonne, et le son endiablé. Elle voulait bouger, sentir ses mèches sur son visage. Mais d’un autre côté, elle n’avait pas envie de défaire en deux secondes une coiffure sur laquelle elle avait passé une heure et demie. Puis, Theo s’approcha d’elle, presque en se collant. Elle eut une bouffée de chaleur, on ne va pas se mentir. Elle acquiesca pour l’idée de se trouver une table, mais elle n’était pas aussi grande que son cavalier, et elle ne pouvait pas vraiment voir où se trouvaient les tables libres. Mais Theo remédia au problème en l'entrainant avec elle. La métamorphomage avait un sourire planté sur les lèvres, et elle ne pouvait pas l’effacer. Elle était tellement heureuse d’être là ce soir, et d’être avec Theo, qu’elle ne pensait plus à tout le négatif. Elle se concentrait sur la chaleur venant de sa main qui tenait celle de Theo, et elle peinait à le lâcher des yeux. Il était bien trop élégant en costume.

Lilah fut soulagée de trouver une table libre, et attendit que Theo aille chercher deux verres de champibulle - il fallait commencer la soirée en trinquant. Elle prendrait du jus de citrouille après avoir danser, pour étancher sa soif. En l’attendant, elle dansa un peu sur place, regardant autours d’elle avec curiosité, pour voir quels couples inattendus se montreraient. Pour le moment, Bertha et Peter gagnaient de loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 377
| AVATARS / CRÉDITS : Valentina Zenere (c) Eylika
| SANG : J'ai vraiment besoin de préciser ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père.
| PATRONUS : Un Renard.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Mar 16 Jan - 14:42


 
Grand Bal de Noël 1975
Poudlard

 
« Vous qui entrez au bal de la vie, choisissez bien votre masque.- André Maurois »
La blonde regardait les élèves entrer encore et encore dans la Grande Salle, beaucoup d'entre eux étaient déraisonnablement en avance, se précipitant pour réserver une table sachant pertinnement qu'il y en aurait pour tout le monde. Elle les trouvaient désespérant. Perdue dans sa contemplation, elle n'avait pas jetté un oeil à sa montre ni fait attention aux pas qui s'était rapprochés d'elle. Aussi, elle sursauta légèrement en sentant une main se glisser dans la sienne et releva immédiatement le regard vers la personne en question. Thomas, la demoiselle jeta un rapide coup d'oeil à sa montre. Elle lui adressa un sourire discret avant de se moquer légèrement lorsqu'il se pencha vers son oreille. "Vous êtes en retard Monsieur Avery, très beau, mais en retard." La Serpentard s'éloigna quelques peu, sa main toujours dans la sienne. Ils avaient beau ne pas être ensemble, ils se devaient d'être parfaits.

Entrant dans la Grande Salle, elle remarqua immédiatement le grand dadet ainsi que qu'Azelma s'atteler à la tâche qui leur avait été confié, elle retint un sourre qui aurait certainement causé des doutes et des soupçons pour la suite de la soirée. Elle les voyait habilement polluer chacun des saladiers présents sur le buffet. La demoiselle rit pourtant sincèrement aux paroles de Thomas, après tout elle ne voulait pas risquer d'être compromise, moins elle s'approchait de la potion qu'elle avait confectionnée avec Severus, mieux elle se portait. "Je ne t'en voudrais absolument pas pour ça ! Bien au contraire !" le gratifia t-elle d'un sourire. Lorsqu'il posa les mains sur ses hanches, il s'élargit, Monsieur ne serait sûrement pas au bout de ses surprises. Elle passa ses bras derrière la nuque de son cavalier, se rapprochant assez de son oreille pour la frôler et lui souffler quelques murmures insolents. "J'en serais ravie, mais il serait dommage que d'autres aperçoivent ce qui se trouve dessous, non ?" dit-elle les yeux brillants d'une certaine malice tandis qu'ils évoluaient sur la piste de danse tandis que d'autres s'étaient jetés sur le buffet, mais surtout sur les boissons. "Le plan m'a l'air de se derouler à merveille !"
(c) DΛNDELION


Citation :

Sujet Commun - 2 dragées
Faire un post dans lequel le prénom de votre personnage n'apparaît pas - 2 dragées


Dernière édition par Lys Malefoy le Ven 19 Jan - 20:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année

Revenir en haut Aller en bas

NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Sujets similaires

-
» NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Bienvenue Laurent
» Acqua & Sapone => Bienvenue en Italie !
» Bienvenue au FIER-Demande d'adhésion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-