C'est officiellement les vacances sur ATDM ! Poudlard ferme ses portes pendant deux mois pour laisser place à la Coupe du Monde de Quidditch qui se déroule cette année au Royaume-Uni, dans le petit village de Mimbulus-les-Bains !
GRYFFONDOR : 1040 pts | POUFSOUFFLE : 390 pts | SERDAIGLE : 735 pts | SERPENTARD : 880 pts

Partagez|

NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 121
| AVATARS / CRÉDITS : Cody Christian
| SANG : Moitié humain, moitié hypogriffe. Hein, quoi ? Comment ça non ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Mer 31 Jan - 12:25

Mike était très doué pour faire rougir les filles, il devait se l’admettre. Mais faire rougir Moïra avait toujours été un challenge en soit, même s’il avait toujours été le seul à le compléter. Il n’avait vraiment jamais vu Moïra rougir devant un autre garçon. Devant quelques filles, parfois, oui, mais pas devant des gars. Et du coup, Mike se sentait privilégié, chose qu’il était, bien entendu, mais il commençait tout juste à réaliser à quel point il l’était. De réussir à la rendre aussi confuse juste en lui disant qu’il voulait lui faire passer la soirée de ses rêves, c’était déjà beaucoup.

Il sourit quand elle lui donna sa réponse, et ça n’était pas du tout un problème pour Mike. Il se pencha vers elle et déposa un baiser sur ses lèvres, relativement chaste parce qu’il y avait quand même beaucoup de gens autours d’eux. Après leur danse, ils se posèrent un peu pour boire un verre et regarder les autres. Cela jusqu’à ce que Mike remarque que sa cavalière trépignait d’impatience alors qu’une chanson plus entraînante venait de commencer. Il ne se fait pas trop prier et l’emmène donc danser. Il ne sait pas trop combien de temps passe, mais lorsqu’ils finissent tous les deux le souffle court, il acquiesce à sa demande et ils retournent se poser à leur table, le fesses sur une chaise. Un plateau flottant avec des verres de jus de citrouilles passa alors devant lui, et si Moïra n’aimait pas ça, lui il adorait. Il décida alors de prendre un verre pour étancher sa soif, et le but cul sec, soupirant de soulagement.

“ Ca fait du bien de s’arrêter un peu pour boire un coup.” Dit-il en se passant une main dans les cheveux. Il décida de retirer sa veste de costume et de desserrer un peu sa cravate pour mieux respirer. “ Quelle idée de porter un costume pour danser, j’te l’demande. “ Il rit un peu et se saisit de quelques petits fours sur la table. Il fallait quand même pas se laisser mourir de faim. Il ne savait pas encore que, bientôt, il se sentirait malade à cause de sa boisson. “ Ca pourrait être marrant qu'on reprenne une photo maintenant qu'on a dansé, tu crois pas ? Ca fait un peu avant après, ça peut être rigolo. T'en penses quoi ? Moi j'aimerai bien un souvenir de ta chevelure un peu embrouillée avec tes joues rouges, fatiguée d'avoir danser.” Il sourit en coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 771
| AVATARS / CRÉDITS : © tumblr
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Mer 31 Jan - 14:01

Marlene n’était pas vraiment persuadée que le quidditch soit une affaire de chance mais haussa malgré tout les épaules d’une manière non contrariante. Si une personne qu’elle n’appréciait pas l’empêchait un jour de marquer, sans doute serait-elle encore plus pétrie de mauvaise foi. L’aiglon retrouva bientôt du poil de la bête et elle haussa des sourcils surpris avant de rire légèrement en entrant dans son jeu. « J’aimerais beaucoup te voir essayer ! » ne put-elle rien admettre de moins décourageant sans mentir. Un petit groupe d’amis venu boire un verre leur lança quelques regards avant de s’échanger des messes basses et des pouffement de rire moins discrets. La préfète eut le réflexe de vérifier que sa robe blanche ne se trouve pas transparente avec les lumières - elle avait déjà commis un impair comme ça un jour et ce n’était franchement pas rigolo - mais sans doute était-ce plutôt le souvenir cuisant du râteau que s’était mangé publiquement le jeune garçon qui excitait les derniers rires. Elle avait eu seize années pour s’habituer au ridicule alors même si c’était un peu embarrassant de danser avec un garçon plus petit, elle se dit que cela lui retirait peut-être un peu de son embarras à lui. « En attendant, tu m’accorderais une danse ? » lui tendit-elle finalement une main d’une manière bien protocolaire avec un sourire amicale. Leur directeur avait parlé de paix et de fraternité, eh bien elle y ajoutait la solidarité, haut les cœurs ! Personne ne méritait de se retrouver tout seul pour son premier bal.

______________________________
She was too quiet or she was too loud
She took things too seriously, or not seriously at all. She was too sensitive, or too cold-hearted. She hated with every fiber of her being, or loved with all her heart. There was no in-between for her.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 353
| AVATARS / CRÉDITS : Katherine Mc Namara
| SANG : Sang mêlée


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Serpent
| PATRONUS : Loutre
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Mer 31 Jan - 22:08

Alors que Kalia discutait avec Hestia toute heureuse de leur amitié retrouvée, elles furent rejoints par un camarade de maison de Hestia. Ils semblaient très proches l'un de l'autre et Kalia devint totalement invisible . Elle laissa donc les deux amis discuter, après tout c'était Noel, elle alla chercher un verre de champibulle et rejoint à nouveau les deux tourteraux. En connaissant son amie, elle se disait que celle-ci était en train de draguer le capitaine des jaunes. Après tout, ça paraissait compréhensible, il avait une belle stature, des jolis cheveux bouclés et des yeux magnifiques, elle se promit de cuisiner plus tard son amie à ce propos


Dernière édition par Kalia Lumpik le Lun 12 Fév - 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 429
| AVATARS / CRÉDITS : olivia cooke © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Ven 2 Fév - 19:12

Elle se trouvait déjà un peu gourde d’avoir dit à Alexandre qu’il sentait bon alors que le moment n’y était absolument pas destiné alors, quand il lui demanda si d’ordinaire il puait, ses joues prirent une teinte rosée. Et le blush qu’elle leur avait appliqué n’avait rien à voir là-dedans. Elle haussa les épaules. "Oui." Pourquoi se priver ? La perche tendue était belle, elle ne pouvait que la saisir.

Elle préféra couper court au sujet Bertram comprenant bien que son petit copain se fichait pas mal que le garçon ait le cœur brisé ou non. Elle ne rajouta pas, par exemple, que le poème qu’elle avait trouvé dans sa case de calendrier l’avait particulièrement touché. Etait-ce toujours le cas maintenant qu’elle savait que la plume d’Alexandre n’en était pas responsable ? Elle chassa la question de sa tête, personne ne voulait connaitre la réponse.

La serdaigle fut soulagée quand elle comprit qu’ils ne parleraient plus de ce petit incident. "Une star à trois noises oui mais une star quand même, gamin !" D’un autre côté il n’avait pas tort, on était bel et bien venu le chercher à l’autre bout de la salle pour une photo. "Y a intérêt que cette femme soit moi sinon ça va barder ! Lui dit-elle avec un air de défi, gare à lui… En plus non ! Ce serait à toi de l’inviter pour une photo, déjà que tu ne l’as pas invité au bal…" Elle soutint son regard avec un petit sourire en coin avant de s’emparer de la coupe que le serpentard lui tendait. Elle prit une simple petite gorgée alors que l’envie de terminer la boisson d’un coup la démangeait, même si elle avait soif, il fallait jouer les dames civilisées. "Oh non ! On devait s’embrasser avant de boire ! Réalisa-t-elle soudainement, c’est la tradition !" Mais Mayalex était-il un couple traditionnel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 305
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood - Elysion
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Sam 3 Fév - 22:15

Lorsque les yeux de son ami se posèrent sur elle, Lily eut un instant de panique. Evidemment avec ses amies qui en faisaient toujours des tonnes ! Elle n'aurait pas dû les écouter et préférer quelque chose de plus simple. Avait-elle l'air d'un caniche avec tous ces frisottis ? Avait-elle le temps d'un bref aller-retour à sa tour ?
Mais le sourire qui éclaira les traits de Remus la détendit aussitôt. Non c'était bon, tout était okay. La rouquine relacha la tension.
Même si elle était en compagnie de Remus, il fallait dire qu'elle avait tendance à se stresser...un peu seulement ! lorsqu'il s'agissait de soirée. Surtout qu'à Poudlard, ils ne faisaient jamais les choses à moitié !

Remus ne lui laissa guère le temps de s'inquiéter plus. A eux deux, ils arrivaient toujours à se canaliser d'une manière ou d'une autre. Le truc suffisait de s'occuper l'esprit quand celui-ci devenait plus agité. Et son ami était décidèment très doué pour ça ! Lily embrassa la salle et sa décoration en un coup d'oeil émerveillé. La pièce semblait tout droit sorti d'un conte de fée !
Mais elle n'eut guère le temps de s'y arrêter car déjà le préfet l'entraînait sur la piste de danse. Elle n'était pas la meilleure des danseuses mais guidée par Remus, elle eut tôt fait de l'oublier et de bien s'amuser se laissant porter par la musique.

- Avec plaisir, je n'en peux plus ! avoua Lily tandis que Remus lui proposait de faire une pause autour d'un verre. Elle le suivit, rejoignant les maraudeurs qu'elle salua d'un petit signe de la main.
- Bonsoir les gars ! Alors déjà désœuvrés ? renchérit-elle tandis que Remus soulignait l'absence des cavalières de Potter et Pettigrew.
- Je veux bien du Pettibule s'il te plait Remus !
Verre qui se trouva presque aussitôt dans sa main, si bien la rouquine se demanda s'il n'avait pas usé d'un sortilège d'attraction pour l'obtenir.

Ah une boisson bien fraîche, cela faisait du bien après la fournaise de la piste de danse. Lily sentait le regard un peu insistant de Potter mais elle fit mine de ne pas s'en apercevoir. Ce soir, elle n'avait aucune envie de se prendre la tête. Et surtout pas avec un maraudeur, après tout son cavalier faisait lui aussi parti du quatuor infernal. Ce fut été un piètre remerciement de sa part d'agir ainsi.
Mais à peine venait-elle de conclure qu'il serait préférable qu'ils ne s'attardent pas trop ici, c'est Remus qui prit congé d'elle en entraînant Peter à sa suite.

Elle le suivit d'un regard de chien battu tandis qu'il se fondait dans la foule. Ah oui. Léger soupir. Lily fit un petit sourire à Potter, cherchant que dire pour se sortir poliment de ce nid de scroutt. C'était un peu malaisant de se retrouver seule avec Potter, dans ces tenues, un soir de bal.

- Tu veux danser, en attendant ? lui proposa le jeune homme, la sortant de sa torpeur.

Lily le regarda, surprise. Potter voulait danser avec elle ? C'était tellement...inattendu !
- Pourquoi pas ! accepta-t-elle en s'accrochant à son bras, direction la piste de danse. T'as pas intérêt à me marcher sur les pieds ! le prévint-elle faussement menaçante.

Ce serait toujours mieux que de se regarder là dans le blanc des yeux.


HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 916
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Jeu 8 Fév - 19:24

Le bal repartait déjà sur de bonnes bases entre Maya et Alexandre qui ne tardèrent pas à reprendre leur jeu de taquinerie comme s'ils étaient restés dans cette phase de séduction même en étant officiellement un couple. Tout semblait prétexte à des railleries. Tout les mots qu'ils prononçaient semblaient tendre des perches que l'autre se devait de saisir. Maya suggéra alors que c'était à Alexandre de prendre l'initiative de l'inviter à se faire photographier, à défaut de l'avoir officiellement invité au bal. Il l'attendait, cette remarque !
« En même temps, c'était une évidence que l'on aille au bal ensemble, n'est-ce pas ? Ne me dis pas que tu te voyais aller au bal avec un autre gars ? » répondit Alexandre en maintenant le contact visuel tout en lui tendant une coupe de Champibulle.
Il paraissait confiant. Sur le moment, le Serpentard se sentait capable de tout. Quant à Maya, elle but une première gorgée de son verre avant de se rendre compte qu'elle avait oublié  un léger détail. Mais depuis quand ils étaient un couple traditionnel ? On se le demandait bien !
« Tu voulais m'embrasser ? » demanda Alexandre en se faisant désirer. « Depuis quand tu te soucis des traditions avec moi ? » ajouta-t-il, un sourire narquois aux lèvres.
Il avait saisi la perche. Il but une gorgée de champibulle. L'envie d'embrasser Maya le démangeait. Ah la la ! Ces adolescents et leurs hormones en ébullition, le temps des premiers amours. Mais Alexandre se retenait de capturer les lèvres de sa petite amie pour une simple raison: l'embêter, jouer avec sa patience. On allait voir lequel des deux savaient se contenir le plus longtemps, si le serpent allait craquer avec l'aiglonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 150
| AVATARS / CRÉDITS : Lucky Blue Smith / MDEUX (c)
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa batte de Quidditch brisée
| PATRONUS : Un chien des Pyrénées
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Lun 12 Fév - 14:04

Il fallait l'avouer, cette année, Ludovic avait décidé de jouer le jeu à fond et de ne pas porter l'affreuse robe de sorcier noire de son père. Il était allé acheter un costume cet été pour une fête familiale, mais ne l'avait finalement jamais porté, décidant qu'un short et un tee-shirt ferait l'affaire et il avait bien fait puisqu'il avait fini par glisser dans une flaque de boue. Conclusion : ne jamais porter de tong à côté d'une flaque de boue.
Dowey avait un certain style dans son costume, il était pourtant bien décidé à ne pas le laisser partir après lui. Après tout, il se voyait mal sauter sur Hestia et voir son ami débarqué ensuite, parce que oui, ces deux-là n'était pas du tout discret et ils étaient les seuls à ne pas voir qu'ils se plaisaient. (Et il fallait le souligner puisque lorsque cela le concernait personnellement il était plus aveugle qu'une chaussette.)

Le batteur descendit quelques minutes après son colocataire, partenaire et Capitaine après s'être recoiffé rapidement. Ce soir, il danserait avec Marlène. Une fois dans le hall il fut quelques peu déçu de la voir au bras de Potter, mais ne s'en formalisa pas plus, ils savaient qu'ils étaient amis et la seule personne lui faisant de l'ombre était très certainement Sirius Black qui était accompagné. Inspection faite, il chercha Hestia et Dowey du regard. Il n'avait pas de cavalière ce soir et préférait y aller seule que de ne pas y aller du tout. A vrai dire il n'avait pas forcément cherché, tant pis pour lui. Peut-être que si il s'y était pris plus tôt il aurait pu s'y rendre au bras de sa douce... Quand ils les repéra, Ludovic vit Kalia s'éclipser du trio qui devint un duo. Intéressant. Il ne chercha cependant pas à comprendre. Il approcha à pas de loup derrière Dowey, faisant signe à sa meilleure amie de se taire. Il arriva aux côtés de son camarade de dortoir et lui pris la main avant de se mettre à genoux, en espérant qu'il jouerait le jeu. « Madame ! Je suis ébloui ! En cette soirée vous êtes la lune parmi ces étoiles en reste. Accepteriez-vous de m'épouser ? » dit-il d'un ton théâtral, se retenant de rire au possible ce qui était définitivement très compliqué.

Le jeune homme:
 


Dernière édition par Ludovic Verpey le Sam 24 Mar - 17:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 429
| AVATARS / CRÉDITS : olivia cooke © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Lun 12 Fév - 16:36

Elle aimait bien les petites piques et, bien que ces dernières soient sans arrêt basées sur un petit jeu entre eux, elles permettaient aussi à la belle de faire passer des messages. Elle avait tendance à bouder ou râler plutôt que se confier. S’exprimer à travers des tacles sympathiques était un peu sa manière à elle de régler les problèmes. Elle ne pouvait pas s’empêcher de faire des chichis à Alexandre sur tout et n’importe quoi, c’était beaucoup plus fort qu’elle. Est-ce qu’elle se voyait aller au bal avec quelqu’un d’autre ? Peut-être… mais elle n’avait pas envie d’en parler avec lui. Arthur lui manquait un peu mine de rien et, comme elle avait passé le bal de l’année précédente à ses côtés, fut prise d'un élan de nostalgie. Pourtant, elle voulait pleinement s’épanouir dans sa relation avec le serpentard sans penser à son ex. Elle prit sur elle. "Ça t’aurais embêté ?" Elle rompit leur contact visuel pour porter le regard sur son verre. Qu'espérait-elle ? Une déclaration ? Un peu de jalousie ? Leur couple était récent mais, elle qui avait tant cherché à devenir son amie et qui était maintenant plus, avait cette étrange impression que dans ses bras le temps passait bien plus vite. Qui aurait cru une seule seconde à cette amourette inattendue ?

Puis, elle s’horrifia après avoir bu sans le traditionnel bisou. Elle allait lui répondre que oui elle voulait l’embrasser mais son sourire lui en coupa l’envie. Il la taquinait, encore. "Je le disais comme ça." Elle haussa les épaules avant de boire une nouvelle gorgée de champibulle jouant dans la provocation. Ils se fixèrent avec toujours ce petit air taquin. Qu’attendait-il ? Elle se mordilla la lèvre, déposa son verre sur la table la plus proche, tenta une approche en faisant un pas mais se rétracta au dernier moment. "Hm." Elle ne savait plus quoi faire. Devait-elle... ? Elle finit par franchir la distance qui les séparait sans pour autant donner au garçon ce qu’il désirait. Au lieu de ça, elle lui prit la main et, pour la seconde fois de la soirée, fit en sorte qu’il la suive. "Et si on dansait un peu Rozen ?" Oh non, elle n’allait pas craquer. Ils voulaient tous les deux un bisou et il lui donnerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 366
| AVATARS / CRÉDITS : Valentina Zenere (c) Eylika
| SANG : J'ai vraiment besoin de préciser ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père.
| PATRONUS : Un Renard.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Lun 12 Fév - 22:51


 
Grand Bal de Noël 1975
Poudlard

 
« Vous qui entrez au bal de la vie, choisissez bien votre masque.- André Maurois »
Si la blonde était aussi heureuse ce soir, elle ne se doutait absolument pas que les jours qui allaient suivre causeraient un désordre monumental dans vie, mais aussi dans celle de son cavalier. Pour l'heure, elle évoluait sur la piste en sa compagnie, joyeuse et peut-être même rêveuse ? Lorsqu'il la colla un peu plus contre lui pour faire valoir ses dires elle rapprocha sa bouche de son oreille et lui murmura malicieusement que l'exclusivité était une chose qu'il fallait mériter et non acquérir avant qu'il ne la fasse tourner sur un rythme endiablé. Un éclat de malice passa dans ses yeux lorsque le jeune homme descendit le Troll plus bas que Terre. "Il semblerait qu'il ait reçu l'aide de ta cousine. Il n'y serait certainement pas arrivé autrement." lui répondit-elle, mauvaise. Tandis que son cavalier la rapprocha de lui plus encore, et lui murmura quelques mots qui la firent sourire instantanément.

Elle n'était décidément pas au bout de ses surprises. Thomas la troublait terriblement, elle ne savait aucunement si elle en était heureuse ou si elle avait peur de cet effet qu'il lui procurait. Pour l'instant, elle préférait ne pas y penser et vivre l'instant présent. "Ah oui ? Et les autres ?" dit elle presque provocante. "Qui sait ? Peut-être que je m'y amuserai beaucoup avec Wilkes ?" dit-elle avant de s'arrêter de danser. Le deuxième morceaux de la soirée venait de s'achever et les candidats aux titres du plus malade et du plus vert de la salle n'allaient certainement pas tarder à se faire connaître des autres danseurs... Décidément cette soirée était mémorable ! "Devrions-nous aller immortaliser le bal le plus réussi de ces dernières années ?" dit-elle d'une voix pleine de sous-entendus en jetant un oeil au stand photo. Stand tenu par un né-moldu, certes, mais un stand tout de même et il allait falloir faire avec.
(c) DΛNDELION


Citation :

Sujet Commun - 2 dragées
Faire un post dans lequel le prénom de votre personnage n'apparaît pas - 2 dragées


Dernière édition par Lys Malefoy le Sam 10 Mar - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 182
| AVATARS / CRÉDITS : A. Debnam by lolitaes
| SANG : Bordeaux ! Quoi c'était pas la réponse que t'attendais ? Too bad !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La perte de ton clan, de ta famille, de tes animaux, de ton don particulier
| PATRONUS : Un lynx
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Mar 13 Fév - 22:08


"La harpe tremble encore et la flûte soupire,
Car la Walse bondit dans son sphérique empire ;
Des couples passagers éblouissent les yeux,
Volent entrelacés en cercle gracieux,
Suspendent des repos balancés en mesure,
Aux reflets d'une glace admirent leur parure"

Tu ne sais pas pourquoi ce poème te revient soudain en tête alors que tu danses dans les bras de ton cavalier qui te fait tourner, rire et chavirer. Ton coeur bat la chamade et pas seulement parce que les rythmiques s'enchaînent, tes joues sont rosies sous la chaleur, tes cheveux floutés s'entremêlent, tes yeux pétillent, tu as l'air d'une enfant sauvage. Apparemment ça semble plaire à Michael et son regard posé sur toi te fais partir dans les nuages. Personne ne t'as jamais regardé comme il te regarde. Vos lèvres se frôlent en un chaste mais tendre baiser. Vos mains se trouvent, vos doigts s'entrecroisent alors qu'il t'attire vers une table. Tu ris quand il semble épuisé et essoufflé de vos danses. - Papy va ! tu le taquines. Mais t'es toute aussi crevée que lui. Tu bois un grand verre d'eau pour te désaltérer et mange un morceau quand ton copain te proposes une nouvelle photo. Avec ce petit air sauvage qu'il semble adorer. Tu rosis un peu plus et fais passer ça sous le coup de la chaleur. - Oui d'accord ! Ca nous fera un chouette souvenir de toi ressemblant à un épouvantail ! tu fais en souriant, amusée, alors qu'il t'entraîne de nouveau vers le stand photo. Vous attendez votre tour avant de revenir vers votre table où vous vous affalez de nouveau. Tu prends un p'tit four et le tend à Mike avant de le manger au dernier moment, juste avant lui. Tu ris devant son air outré. - Tu devrais voir ta tête ! Tu le taquines. Vos regards se croisent. Le tiens pétille. Tu n'imagine pas que la suite va s'avérer catastrophique.

Viens on s'aime, on est fou encore un jour, encore une nuit ...  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

CAPITAINE GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 1133
| AVATARS / CRÉDITS : Miles Heizer /HOODWINK
| SANG : Pur-Potter !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : des tombes aux noms de mes amis
| PATRONUS : un cerf majestueux et classe, comme moi
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Jeu 15 Fév - 15:17

Lily n'avait pas dit non ! Lily avait accepté de danser avec James ! Il n'en croyait pas ses oreilles, ni ses yeux, et pourtant, voilà que Lily, son verre de Petibulle fini, s'accrochait à son bras pour qu'ils se dirigent ensemble (ensemble !) sur la piste de danse, au milieu des autres couples. Dans la tête de James, c'était la folie. Mais il n'en laissa rien paraître, en dehors d'un sourire satisfait en coin. Assurément, Godric Gryffondor était son ange gardien pour ce soir !

« Pour qui tu me prends, Evans, je suis aussi à l’aise sur une piste de danse que sur un terrain de Quidditch ! » répondit-il à sa boutade, ce qui était un peu un mensonge...

Il avait en effet appris les bases de la danse plus jeune, et même s'il n'était sûrement pas la personne avec le plus de rythme dans la peau, il se débrouillait assez... Assez au moins pour ne pas marcher sur les pieds de sa cavalière.
Il la fit tourner une première fois, ses boucles rousses virevoltant autour d’elle, avant de poser sa main libre sur sa taille. (HJ : j'ai aucune idée du type de musique qui passe haha)

« C’est joli tes cheveux comme ça… » complimenta maladroitement le maraudeur, le regard plongé dans les yeux verts de sa cavalière le temps d’une danse.

Peut-être ferait-il mieux de ne pas parler, histoire de ne pas la faire fuir un peu trop rapidement. S’il était sage, peut-être qu’elle lui accorderait une deuxième danse, qui sait ? D’un rapide regard, il chercha Marlene dans l’assemblée : James tenait à ce qu’elle soit témoin de sa réussite. Bon, ce n’était qu’une danse, mais c’était un grand progrès vu les récentes altercations entre James et Lily.
Il fit à nouveau tourner la rousse, avec un sourire ravi et très certainement un peu niais.

« Tu vois, pas de pieds écrasés, jusque là ! Il danse aussi bien Remus ? » fit-il, plus pour combler le blanc qu’avec un véritable intérêt pour les talents de danseur de son meilleur ami.

______________________________
C O R N E D R U E
Le temps suspendit son vol. Il chutait, les bras ouverts de toute leur envergure, le corps détendu et gracieusement arqué : il savait son saut parfait, et la plénitude qu'il ressentit lui donna l'impression d'avoir quitté son propre corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 305
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood - Elysion
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Jeu 15 Fév - 23:05

Aussi à l'aise que sur un terrain de quidditch, hein ? La rousse ne put s'empêcher d'arquer un sourcil sceptique devant la remarque. Tant qu'on parlait de modestie en tout cas, Potter était à coup sûr champion en toute catégorie à n'en pas douter ! Mais allez savoir pourquoi si c'était le Petibulle qui commençait à faire effet ou juste l'ambiance de la soirée mais elle s'abstint de rétorquer quoi que ce soit.

A la place elle préféra se laisser entraîner dans la danse un petit sourire aux lèvres, curieuse de voir ça par elle-même. Les danses précédentes, elle ne l'avait pas vu danser avec Marlène trop occupée à suivre les pas de Remus.

Elle eut l'excellente surprise de voir qu'il s'en sortait plus que bien. Non seulement il eut le mérite de ne pas lui marcher une seule fois sur les pieds mais en plus, il s'amusa à beaucoup la faire tournoyer, un mouvement dont elle était particulièrement friande. D'accord, en temps normale, elle avait plutôt l'air sérieuse et pas drôle mais en réalité, la jeune fille gardait une grande âme d'enfant. Lorsqu'elle était enfant, elle s'amusait souvent à tournoyer dans le salon de chez ses parents, et ce jusqu'à en avoir le tournis. Juste comme ça. Pour la sensation. C'était grisant et c'était drôle. Parfois elle convainquait même sa soeur de le faire les yeux fermés.

Elle s'y essaya un court instant, rassurée d'avoir la main de Potter pour la guider évitant toute collision avec d'autres danseurs. La rouquine rouvrit les yeux, surprise devant le compliment de son cavalier. C'était le premier à lui faire une remarque sur sa coiffure alors qu'elle avait laissé ses amies la torturer des heures durant pour discipliner ses mèches en de jolies boucles. Il avait sans doute dit ça comme ça mais il n'empêche que ça lui allait droit au coeur.

- Merci, dit-elle avec un sourire éblouissant. J'aime beaucoup ton noeud papillon. C'est une couleur que tu ne portes pas souvent, nota-t-elle.

Le silence revint, chacun se laissant porter par la musique. Une nouvelle fois, la jeune fille se fit la réflexion que le garçon pouvait se montrer étonnamment charmant lorsqu'il le voulait. Mais il est vrai qu'elle s'était dit la même chose lors de leur dernière conversation dont tous les élèves de la tour de Gryffondor devait se souvenir tant leur cris avaient pris de l'ampleur.
Elle le détailla de quelques regards en coin. Décidément comment faisait-il pour toujours parvenir à la faire enrager de la sorte ?

- Non, je l'avoue, tu te débrouilles mieux que ce que j'escomptais. Oh oui Remus danse très bien. Tu vois tu ne peux pas être premier en tout Potter, le taquina-t-elle avant de se répéter mentalement ses paroles.

Oups, pourvu qu'il ne pense pas qu'elle le voyait expert dans tous les autres domaines !

- Enfin autre que sur un balai je veux dire, précisa-t-elle, sans doute inutilement, mais préférant qu'il n'y ait pas d'ambiguïté entre eux.

La main de Potter sur sa hanche lui semblait de plus en plus brûlante au fur et à mesure que les secondes s'écoulaient. A moins que ce ne soit elle qui prenait chaud. N'y avait-il donc aucune fenêtre à ouvrir dans cette salle ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 916
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Sam 17 Fév - 21:54

Alexandre ne sut pas quoi répondre. Est-ce que cela l'aurait embêté ? Se serait-il ronger les ongles jusqu'au sang si Maya avait été avec un autre garçon au bal ? Il devait se rendre à l'évidence que non. Cela l'aurait certainement embêté, pas tant que cela. Il ne savait pas pourquoi. Par Merlin, c'était sa petite amie ! A ce stade là, cela pouvait presque passer pour de l'indifférence à son égard. Il ne pouvait décemment pas lui répondre ça. Il y avait une faille dans leur couple.
« Bah c'est que... Un peu quand même... T'es ma copine quoi... » balbutia-t-il.
Le jeune homme n'était jamais très expansif sur ses sentiments. Il préférait les garder pour lui et avait du mal à les exprimer. La communication des sentiments non verbale primait sur la verbale. Un regard, un sourire, une attitude. Il ne parlait pas, il agissait. Ma foi, il était plus facile de laisser croire que de faire croire.

Il préférait retourner sur un terrain sur lequel il était confiant: la taquinerie. De perche en perche, ils y arrivèrent. Maya but son champibulle avec ce qui lui restait encore de dignité avant de le reposer sur la table d'à côté tandis qu'Alexandre en but sa deuxième gorgée. La Serdaigle semblait hésiter avant de prendre finalement la main du serpent, qui reposa son verre. Elle l'entraîna jusqu'à la piste de danse et lui proposa qu'ils dansent, d'une façon assez évidente.
« Ah j'sais pas... » répondit le vert d'une façon faussement perplexe. « La dernière fois qu'on a essayé de faire quelque chose de ce genre ensemble, tu m'as entraîné dans la chute qui à la base était la tienne et non la mienne. » la taquina-t-il, lui rappelant de ce fameux moment sur le lac gelé.
Pour lui, Maya avait clairement deux pieds gauches. Cela avait son côté attendrissant, se disait-il. Il était amusant de constater qu'Alexandre finissait toujours avec des cavalières (officielles) ne sachant danser. En vérité, il n'en savait rien pour Maya. Mais il se donnait le droit de supposer. Il finit néanmoins par la prendre par la taille pour la prendre contre lui et commencer à danser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 429
| AVATARS / CRÉDITS : olivia cooke © bazzart
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Mar 6 Mar - 10:46

Alexandre parut déconcerté et Maya s’en délecta allégrement. Rares étaient les moments où elle pouvait le voir si vulnérable et elle aurait trouvé bien trop dommage de ne pas en profiter. Elle aurait pu relancer le débat sur le fait qu’il ne l’avait même pas officiellement invité au bal mais elle serait lourde et en avait conscience. La pauvre n’avait pourtant pas assez d’éléments pour comprendre la réelle raison du malaise du garçon. Pourtant, elle, n’aurait pas tolérer qu’il ne s’y rende pas à son bras ce qui montrait déjà les quelques failles de ce couple tout récent. "Je ne voulais y aller qu’avec toi." lui confia-t-elle en jouant les romantiques et croyant que ce message le rassurerait.

Elle n’était pas à l’aise sur ses pieds et n’importe qui aurait pu aisément s’en rendre compte. Certains l’avaient dans le sang puis d’autres se débrouillaient comme ils pouvaient. La danse, le patinage, le quidditch, elle aurait bien aimé pouvoir s’y mettre à fond mais sa maladresse finissait toujours par la rattraper et elle ne pouvait rien y faire. "La dernière fois qu'on a essayé de faire quelque chose de ce genre ensemble, ça s’est plutôt bien terminé…, elle lui sourit en faisant référence au premier bisou qu’ils avaient échangé, enfin il me semble." Elle gloussa avant de lui sourire telle l’adolescente pré pubère qu’elle n’était plus censé être. Puis, elle se laissa volontiers guider par le garçon sans manquer de lui écraser les pieds au passage. "Oups." s’excusa-t-elle consciente qu’elle venait peut-être de lui transpercer un orteil à l’aide de ses talons. "Je crois que mes copines ne t’aiment pas trop." glissa-t-elle à l’oreille du garçon après avoir croisé le regard de l’une d’entre elles. "Et j’imagine que Njal ne m’apprécie pas non plus." Au départ elle n’avait pas voulu s’engager sur cette pente glissante mais, comme attirée par un besoin qu’il lui dise qu’elle passait avant lui, n’avait pas pu se retenir. Un aveugle aurait été capable de voir toute la haine et la jalousie qui habitaient la relation que Maya Andrews entretenait avec le meilleur ami de son petit copain et elle voulait savoir ce qu'il en était de son côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 916
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année Dim 11 Mar - 18:25

Comme il le pensait, Maya était une piètre danseuse. Cette dernière fit référence au premier baiser qu'ils avaient échangé suite à une de ses maladresses. Alexandre en gardait un souvenir plutôt agréable, ayant quasiment oublié la chute et le bleu qui s'en était suivi. « C'est vrai... » avoua-t-il avec un demi-sourire. Maya lui écrasa le pied, ce à quoi le jeune homme grimaça. Ce n'était pas possible de ne pas savoir danser et de mettre quand même de tels talons ! Mais il prenait sur lui et décida de le prendre à la rigolade.
« C'est sur le sol que tu dois marcher, pas sur mes pieds. » la railla-t-il gentiment.
Au moins McKinnon avait retiré ses talons avant de danser. Derrière la Serdaigle, Alexandre jeta un coup d'oeil vers Njal qui était toujours seul. Chanceuse aurait été la cavalière qui serait allée au bal avec lui. Puis, la jeune fille évoqua ses amies qui apparemment ne l'appréciaient guère. Il ne trouva rien à répondre à cela. Que pouvait-il y faire ? Son oreille fut un peu plus attentive quand elle parla de son meilleur ami. Il resta silencieux quelques secondes, réfléchissant à quoi répondre.
« Il va s'y faire... » répondit-il finalement. « Et elles vont s'y faire... C'est juste que ça doit leur faire un peu bizarre, je crois qu'ils n'auraient pas parié sur nous. »
Alexandre se confortait dans l'idée que le problème ne venait pas de son couple mais de leur entourage qui n'y était pas préparé. Il se laissait penser que Njal allait être content pour lui, même s'il s'agissait d'un mensonge. Il ne pouvait en être autrement, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année

Revenir en haut Aller en bas

NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Sujets similaires

-
» NOËL 1975 — bienvenue au bal de fin d'année
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Bienvenue Laurent
» Acqua & Sapone => Bienvenue en Italie !
» Bienvenue au FIER-Demande d'adhésion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-