GRYFFONDOR : 815 pts | POUFSOUFFLE : 370 pts | SERDAIGLE : 660 pts | SERPENTARD : 760 pts

Partagez|

Les sœurs Fawkes || MELODY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 605
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Les sœurs Fawkes || MELODY Lun 25 Déc - 16:26


C’était son jour de repos. Enfin, Aaron le lui avait imposé. Depuis qu’elle avait pris ses nouvelles fonctions de sous-chef, Raven ne faisait que travailler, encore plus que d’habitude. Il allait de soi qu’accéder à un poste supérieur ne faisait qu’augmenter le boulot, ce que l’Auror ne refusait pas. Depuis le décès de son mari 7 ans en arrière, elle s’était réfugiée sur le terrain et derrière le bureau entre tous ses dossiers. De toute façon, personne ne l’attendait chez elle, et elle n’avait plus de famille excepté sa sœur alors… elle s’occupait comme elle pouvait. Mais son ami d’enfance ayant pris lui aussi ses nouvelles responsabilités de chef des Aurors en remplacement de Vince, il avait encore plus d’autorités sur elle. Et voyant que Raven ne se reposait pas ou beaucoup moins qu’avant, il lui avait sommé de rester chez elle ce samedi. Malgré toute la volonté du monde, elle n’avait pas vraiment pu refuser. Les ordres étaient des ordres. Seulement, ce n’était pas ça qui allait l’accabler. En bonne Auror qui se respecte, elle avait pris soin d’emmener quelques dossiers chez elle pour les étudier à nouveau. Les cheveux remontés en un chignon fait à la va vite, ses yeux bleu vif ne perdaient pas une miette de ce qu’elle lisait. « Il faudra que je vois le Service des Transports Magiques. Il n’a pas pu se déplacer autrement, le transplanage étant interdit… » murmura-t-elle, extrêmement concentrée. Soudainement, elle entendit quelqu’un toquer à la porte et releva la tête. Qui pouvait bien lui rendre visite un weekend au plein milieu de l’après-midi ? Voilà longtemps que la sorcière n’avait pas reçu quelqu’un. Fort heureusement, son appartement était toujours bien rangé pour accueillir quelqu’un. Elle se leva en fermant son dossier et marqua un trait d’hésitation devant sa porte en se demandant qui pouvait bien se tenir derrière. Finalement, elle ouvrit et resta interdite.

Melody.

Voilà des mois qu’elles ne s’étaient pas vues. Un flot de sentiments l’envahit. Cela lui faisait plaisir de voir sa sœur car elles restaient unies par les liens du sang, mais d’un autre côté, les deux femmes n’avaient jamais eu une grande discussion sur le parcours de leur enfance. Raven n’avait jamais voulu vraiment en parler, bien qu’elles aient été témoins des mêmes épisodes. « Melody… Mais ne voulant pas paraître impolie, l’Auror s’écarta pour la laisser entrer. Je t’en prie. Entre. » Pour quelles raisons sa sœur était venue à elle ? Raven n’en savait trop rien. Elle ne savait plus où et comment se placer par rapport à Melody, bien qu’elle éprouve toujours une grande affection à son égard. « Tu as eu de la chance de me trouver à la maison. Je devais travailler normalement. » continua-t-elle en accrochant le manteau de la juriste au porte-manteau.
Citation :
• Ouvrir un Sujet ▬ 2 dragées ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 190
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les sœurs Fawkes || MELODY Lun 25 Déc - 23:48

Ce samedi était une belle journée, la sorcière l'avait su à peine levée. Le soleil été au rendez-vous, les rues étaient calmes malgré le fait qu'on soit samedi, et les nouvelles dans le journal étaient plus souvent bonnes que mauvaises. Tout était réuni pour que la jeune Melody Fawkes passe une bonne journée. Son petit déjeuné avalé, elle prit le temps de se faire couler un bon bain chaud et se posa une bonne heure dedans. La blondinette passa ensuite une jolie robe en laine grise et se dirigea dans son atelier de couture. Sur un mannequin était posée sa dernière réalisation : un magnifique chemisier noir en satin avec de beaux boutons en perle blanche. Ce modèle, elle l'avait confectionné en pensant à une personne bien précise, et maintenant qu'il était terminé, elle devait aller l'offrir.
La jeune femme, une fois parée de son manteau et le chemisier mis dans un sac, avec une brioche tout juste sortie du four et un pot de confiture, sortit de chez elle et arpenta les ruelles de Londres. C'était une jolie ville, quand il n'y avait pas trop de monde. Arrivée devant une jolie maison, Melody monta les quelques marches du perron et frappa doucement à la porte. Elle se demanda, l'espace d'un instant, si la personne qu'elle venait voir été au moins là, car elle ne s'était pas renseigné sur le sujet, ou même, si elle était présente, si elle ouvrirait la porte... N'étant pas particulièrement sociable, peut-être voudrait-elle rester tranquille ?
Melody n'eut pas le temps de réfléchir à tout cela car la porte s'ouvrit sur une belle femme brune aux yeux bleus. Raven Fawkes se tenait devant sa petite sœur, visiblement surprise de sa visite. "Bonjour, Raven !" la salua Melody. Bon, d'accord, il fallait bien avouer que, visiblement, Raven n'était pas enchantée de voir sa sœur, mais elle l'invita tout de même à enter? "Merci" murmura sa petite sœur en lui donnant son manteau. "J'ai vraiment beaucoup de chance alors !", s'exclama-t-elle en souriant. "C'est assez rare pour être noté, d'ailleurs ! J'en connais un qui a exercé son pouvoir de chef pour que tu prennes du repos, je me trompe ?" dit-elle en parlant d'Aaron, le meilleur ami et chef de l'Auror. "Il faudra que je pense à le remercier".
En entrant, suivit de sa sœur, dans le salon, Melody aperçut un dossier étalé sur la table. Cela l'étonnait-elle ? Pas vraiment. Depuis la mort de son mari, Raven était un bourreau de travail, elle y avait trouvé refuge et n'en sortait que rarement, voire jamais... "Je te dérange, peut-être..?" demanda-t-elle "Tu peux peut-être prendre une petite pause ? J'ai une brioche dans mon sac et de la confiture de fraises, tout fait maison évidement." dit-elle en sortant la belle brioche toute dorée et bien gonflée. Melody regarda sa sœur, un grand sourire aux lèvres, la suppliant presque du regard d'accepter sa présence. Cela faisait bien trop longtemps, au goût de la jeune femme, qu'elles n'avaient pas passé un moment ensemble, et le chemisier n'était qu'un prétexte, alors elle espérait de tout son cœur que Raven accepterait de mettre son dossier de côté le temps d'une collation en sa compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 605
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les sœurs Fawkes || MELODY Mar 26 Déc - 14:50

La cadette Fawkes semblait de bonne humeur, comme d’habitude. Raven l’avait rarement vue en dépression ou triste. Sa sœur était un peu tout le contraire d’elle-même, elles étaient assez complémentaires au niveau de leur caractère. Là où sa sœur parlait beaucoup pour exprimer sa joie de vivre, son aînée restait plus silencieuse, intervenant seulement lorsque c’était nécessaire. Il faut dire que son enfance battue l’avait appris à se contrôler. Non pas que sa sœur ne se contrôlait pas, non, ce n’était pas ça. Simplement… On sentait une plus grande légèreté pétillante chez Melody alors que Raven dégageait davantage de charisme et d’autorité. Ah, l’autorité. Sur ce point-là, elles étaient d’accord. Les sœurs Fawkes aimaient mener et diriger. Leur nature d’entrepreneuse était presque innée. « Effectivement, soupira Raven suite à sa remarque, depuis qu’il a pris ses nouvelles fonctions, il sait qu’il a davantage autorité sur moi. » Les deux Aurors avaient accédé à leur nouveau poste seulement quelques mois en arrière et s’y accoutumaient plutôt bien. Leurs nouvelles responsabilités leur convenaient tout à fait, et Raven était ravie d’accéder à un haut poste. Elle avait toujours visé plus haut que ce que sa nature de femme lui permettait mais s’en sortait avec brio. La preuve. La sorcière n’était pas du genre à baisser les bras et faisait tout pour atteindre ses objectifs. Sa prochaine étape ? Elle ne savait pas bien encore. Elle ne voulait pas se permettre de penser prendre la place d’Aaron. Il était avant tout son ami le plus proche et elle ne voulait que sa réussite. Mais pourquoi pas prendre la direction du Département de la Justice ? Après, cela voulait dire beaucoup de paperasse et moins de terrain. L’Auror était assez indécise, car ce poste lui assurait à la fois un bon salaire, un bon rôle et elle pouvait travailler autant qu’elle le voulait sans qu’on lui reproche ces faits.

« Oh non, ne t’inquiète pas. Tu ne me déranges pas. D’un coup de baguette, son dossier alla se ranger dans un de ses tiroirs dans lequel elle y mettait ses affaires en cours. Un sourire apparut lorsque l’Auror aperçut la brioche et la confiture. Toujours aussi créative à ce que je vois. Elle lui fit alors un signe pour que sa sœur s’assied pendant qu’elle se tournait vers ses placards. Je te sers quelque chose ? Du thé, café ? » Melody savait que sa sœur adorait le thé. Il était clair que Raven pouvait pratiquement jurer par ça, le café n’étant pas vraiment son truc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 190
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les sœurs Fawkes || MELODY Mar 26 Déc - 21:55

Raven avait décidé de devenir Auror depuis le tout début de sa scolarité à l'école de magie. Elle en avait fait par à sa petite sœur qui l'avait immédiatement trouvé très courageuse. Après tout, le métier d'Auror était dangereux, très dangereux même, et pourtant la jeune femme s'en était toujours bien sortie, mieux que certains hommes. Melody était fière d'être la sœur de la sous-chef des Aurors. Ce qui était incroyable, avec la fratrie Fawkes, c'est qu'elles se complétaient parfaitement. Leur caractère, d'abord, était assez opposés mais s'harmonisaient bien : l'une pouvait paraître froide et distante, quand l'autre souriait sans cesse et était chaleureuse. Cela se voyait aussi dans leur carrière : l'une arrêtait les gens quand l'autre les jugeait. Melody, bien qu'elle ne manquait pas de courage, n'en avait pas eu assez pour suivre les pas de sa sœur, même si, pendant un moment, elle en avait eut envie. Etre sur le terrain, risquer sa vie, attraper des assassins... Tout cela faisait si héroïque. Mais finalement, non. Elle était plus le genre de personne à vouloir comprendre les raisons de tel ou tel méfait afin de punir de manière juste. Cela pouvait paraître idiot. Bon nom de personne pensait qu'il fallait punir et seulement punir. Pourquoi chercher à comprendre des gens faisant le mal ? Pour Melody, c'était pourtant une chose essentielle. Elle pensait que chaque personne dites "gentilles" avait une part de ténèbres en elle, et que chaque personne dites "méchante" une part de bon, plus ou moins importante selon les personnes. Et c'est la possibilité que cette part de bonté, parfois bien cachée au fond de l'âme d'un mangemort, puisse s'agrandir ou disparaître à tout jamais qu'elle devait juger, tous les jours, au Magenmagot. Il fallait être juste et réfléchit, mais aussi compréhensif. La blondinette se demandait parfois si sa sœur comprenait cela, ou si elle se contentait d'arrêter ceux qui étaient sur sa liste et c'est tout.
Lorsque Raven confirma qu'Aaron avait plus d'autorité sur elle depuis sa promotion, Melody sourit. "Il a raison de s'en servir, il faut que tu apprennes à te ménager pour être plus efficace une fois reposée ! Surtout que maintenant tu as un poste élevé, alors tu dois montrer l'exemple." dit Melody en sachant pertinemment que, de toute façon, Raven ne se reposerait jamais de sa propre volonté, c'était peine perdue.
Son sourire s'étira lorsque Raven fit référence à sa créativité exacerbée ! Et encore, elle n'avait pas encore vu le chemisier... Elle s'assit et regarda la silhouette de sa sœur s’activer devant ses placards. "Du thé, s'il te plait, ça sera parfait.".
Elle coupa sa brioche en tranche en quelques coups de baguette, et ouvrit le pot de confiture de la même manière. La brioche était encore chaude et sentait si bon ! Elle fit deux tartines généreuses et attendit que Raven goûte et dise ce qu'elle en pense avant de croquer dans sa tranche.
"Comment vont les enquêtes, en ce moment ?" demanda Melody, cherchant à parler de tout et de rien, mais juste à parler. Entendre la voix de sa grande sœur lui faisait toujours plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 605
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les sœurs Fawkes || MELODY Mar 26 Déc - 22:37

L’exemple. Quel bel exemple l’aînée Fawkes donnait, en effet. Celui d’une femme qui avait réussi à trouver sa place malgré les difficultés sociales, malgré son passé, malgré ce métier difficile. Celui d’une femme qui était devenue Auror et qui, à présent, était sous-chef. Celui d’une sorcière qui travaillait sans relâche, qui ne baissait jamais les bras, qui disait haut ce que tout le monde pensait bas, qui préférait faire avancer les dossiers quitte à empiéter sur sa santé. Alors oui, Raven était fière d’être cet exemple-là. Néanmoins, elle comprenait l’insinuation de sa petite sœur qui s’inquiétait tout simplement de la voir trop travailler. L’Auror était consciente de la charge de travail qu’elle se mettait sur le dos. Peut-être en faisait-elle trop… ? Mais ce n’était pas de son avis. Certes, elle se mettait de la pression toute seule, comme s’il n’y en avait pas déjà assez, mais combien de dossiers auraient encore traîné si elle n’avait pas été là ? Raven n’était pas du genre à se vanter, bien au contraire. Mais il fallait être réaliste. Le travail qu’elle donnait était parfois égale à celle de deux hommes réunis. Elle ne comptait même plus les heures supplémentaires où elle était arrivée bien avant tout le monde et partie bien après. En même temps, Raven était seule alors… Il fallait bien combler les trous comme elle pouvait. « Ce sera donc deux thés » fit Raven en agitant sa baguette. Ni une ni deux, elle versa de l’eau bouillante dans deux tasses, un petit sachet et le tout servi au milieu de la brioche couverte de confiture. L’Auror prit place en face sa sœur et prit une bouchée. La brioche était encore toute chaude et sa garniture était sucrée pile comme il fallait. Ni plus, ni moins. Un pur délice. « C’est parfait. » Raven avait toujours aimé ce que sa sœur produisait. Depuis qu’elles étaient toutes petites, Melody avait eu ce don pour tout ce qui était manuel. Que ce soit le textile, la nourriture… Sa sœur possédait une grande créativité et aurait pu faire sa scolarité à Serdaigle tellement elle était brillante. Raven n’en doutait pas.

« Les enquêtes… répondit pensivement Raven en enlevant son sachet de thé, toujours de plus en plus nombreuses. Le Bureau est en sous-nombre, nous peinons à garder la tête hors de l’eau. Les arrestations deviennent moins nombreuses que la création de nouveaux dossiers. » L’Auror soupira et but un peu de son thé chaud pour finalement venir se resservir en brioche. C’est que c’était bon ! « Je suis en filature la semaine prochaine avec Alice. Nous suspectons quelqu’un, mais il nous manque des preuves. » Nouvelle gorgée. C’était le dossier sur lequel elle était peu avant l’arrivée de sa sœur. « Et toi ? s’enquit-elle, tout se passe bien au Magenmagot ? » Il était étrange de voir à quel point leur complémentarité pouvait aller loin, et à quel point leur métier correspondait parfaitement à leur personnalité. Raven arrêtait les méchants pour les envoyer à sa sœur qui les jugeait à la Cour. Si ce n’était pas amusant !

Citation :
• 500 mots ▬ 2 dragées ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 190
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les sœurs Fawkes || MELODY Mer 27 Déc - 14:57

Le thé était un pur délice et s'accordait très bien avec la brioche. Sa sœur avait toujours aidé douée pour préparer des bonnes boissons chaudes aux plantes. Melody sourit lorsqu'elle entendit Raven dire que ce qu'elle avait fait été parfait, elle était heureuse que cela lui plaise et espérait qu'il en serait de même pour son autre cadeau. "Merci" dit-elle simplement. En attendant, elle écoutait Raven lui parler de son travail, du manque de personnel, de temps aussi, des dossiers qui s'empilaient et de la filature qu'elle allait faire avec une de ses collègues. "Te connaissant, ça ne sera qu'une formalité !" s'exclama-t-elle. Avec le temps, Melody avait apprit à cesser d'avoir peur pour sa sœur. Après tout, elle s'était toujours très bien débrouillée et faisait partie des meilleurs membres du bureau des Aurors. Elle n'était pas arrivée là où elle en était par hasard ! "Fais attention à toi quand même, d'accord ?" ne put s'empêcher d'ajouter la juriste. "J'ai entendu dire qu'il y avait de nombreux bons éléments, en ce moment même, pour devenir Auror. Le bureau ne sera pas en sous-effectif bien longtemps !". Les Aurors et leurs missions avaient toujours fascinés bon nombre d'élèves de Poudlard, dans n'importe quelle génération. C'était le travail qui semblait le plus excitant, différent chaque jours, alliant terrain et bureau. Les jeunes sorciers avaient toujours plein d'étoiles dans les yeux lorsqu'ils voyaient des Aurors. C'était souvent une vocation, à Poudlard.
A propos de son travail, il n'y avait pas grand chose à raconter, beaucoup moins que sur le travail de l'Auror. Les gens ne trouvaient pas ça particulièrement exaltant, rester toute la journée assise dans un tribunal à écouter des gens débattre... Ce n'était pas très glamour, mais Melody aimait beaucoup son travail. Comprendre les intentions des prévenus, chercher à savoir s'il était possible de les faire revenir sur le droit chemin, débattre avec ses confrères... Elle avait des journées palpitantes et chargées, même si peu de personnes le comprenaient. "Toujours pareil. Les dossiers s'enchaînent, les débats et les jugements aussi. On nous demande de mettre le moins de temps possible sur les dossiers alors que beaucoup réclament une attention particulière... Et puis Carrow s'applique toujours autant à me contredire, et ce dès qu'il le peut, mais je trouve ça plus amusant que gênant !" expliqua la cadette Fawkes en esquissant un sourire. Ah, Merrick Carrow ! C'était un cas, celui-ci. Cas dont Raven devait entendre parler depuis le début de la carrière de Melody, tant leur relation avait été compliquée dès le début. C'était un homme intelligent et un bon juriste, sauf lorsqu'il avait Melody dans le collimateur, ce qui se produisait bien trop souvent. Dans ces moments-là, il ne pouvait pas s'empêcher de la reprendre à chaque fois qu'elle intervenait, mais aussi de la contredire encore et encore. Elle avait bien compris qu'il ne l'appréciait pas, cela se voyait comme un balais en plein ciel, mais elle tentait de faire comme si de rien n'était car, après tout, elle s'en fichait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 605
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les sœurs Fawkes || MELODY Mer 27 Déc - 16:03

Le terrain était bien le domaine où Raven excellait. Oh, elle se débrouillait également très bien avec toute la paperasse parce qu’elle était assez bien organisée et qu’avec son nouveau poste, il fallait qu’elle fasse preuve d’une bonne organisation. Ce n’était pas possible autrement, sinon elle ne pouvait pas s’en sortir. Si cette histoire de filature n’était qu’une formalité ? Oh que oui. L’Auror en avait tellement fait qu’elle ne les comptait même plus. Certaines s’étaient avérées plus risquées que d’autres et des coups de frayeurs étaient vite arrivés, mais Raven aimait ça, la prise de risque. Car si l’on en prenait pas, on ne pouvait pas savoir ce que l’on ratait après. De toute manière, les Aurors mettaient sans cesse leur vie en jeu. Ils devaient être capables de se défendre même en-dehors de leur travail. Mais après tout, leur travail se limitait-il seulement au Ministère et durant leurs missions ? Pour Raven, leur travail n’avait jamais vraiment de fin. Ils devenaient tous un peu paranos. Même elle, dans la rue, ne pouvait s’empêcher de jeter des coups d’yeux comme pour analyser la situation et en tirer des conclusions comme au boulot. « Je ferai attention. Je te le promets » fit Raven histoire de rassurer sa sœur. L’Auror avait mis de nombreuses années avant de se remettre plus ou moins du décès de son chef lorsqu’ils étaient partis tous deux en filature. Piégés jusqu’au bout. Son fils, Kierán, lui en avait voulu et lui en voulait d’ailleurs toujours terriblement. Si la culpabilité était toujours présente ? Bien sûr que oui. Tout comme elle l’était pour la disparition d’Eliott. « Effectivement, les recrues sont nombreuses et qualifiées, répondit-elle en se resservant en brioche, le jeune Fabian Prewett se montre d’ailleurs à la hauteur. Son frère Gideon, en troisième année, est plutôt fier de lui. Ange* se débrouille plutôt bien également. Raven soupira. Mais la vague qui arrive n’est pas assez conséquente pour faire défiler tous ces dossiers. Certaines affaires datent d’il y a plus de 15 ans, tu te rends compte ? » Elle pensait notamment au cas d’Ivan Dratsena, frère d’une jeune professeur d’Astronomie à Poudlard que l’Auror avait eu l’occasion de rencontrer lors de son passage à l’école. Malheureusement, il y avait certains crimes qui n’étaient jamais résolus. Mais l’ancienne Poufsouffle n’était pas du genre à baisser les bras. Alors elle allait persévérer coûte que coûte, quoi qu’il arrive. Même s’il fallait déterrer une histoire vieille de 20 ans.

L’aînée Fawkes sourit en entendant le nom de Carrow. Ce cher Merrick… Un personnage haut en couleur. Raven se souvenait de lui avec une telle précision que cela la fit sourire. Elle se souvenait encore de ces moments où cet ancien Serpentard venait la voir après les cours de DCFM pour la féliciter d’avoir mis une raclée à son jeune frère, Basilius. Depuis, l’Auror se méfiait de lui. Un tel comportement venant d’un homme comme lui n’était pas très net. Raison de plus pour rester vigilante. « C’est le problème de la direction. Ils veulent des résultats sans penser à ceux qui bossent et aux impératifs dont ces derniers ont besoin. Je serais à leur place, les choses ne seraient pas ainsi… » insinua Raven pensivement. Oui, elle avait plusieurs fois songé à prendre la tête du Département de la Justice. Mais il était encore trop tôt. « D’ailleurs, en parlant de Carrow, se reprit l’Auror, j’ai discuté avec Basil cet été au Chaudron Baveur. J’avais retrouvé des lettres au manoir familial lorsque j’y était passée pour récupérer quelques affaires. » Manoir que Melody avait d’ailleurs hérité et où elle habitait désormais. Lors de son passage, la cadette travaillait au Ministère. Cette découverte, seule Raven la connaissait. Et Basil aussi, au passage. La sorcière aux cheveux de jais porta sa tasse à ses lèvres en plongeant son regard bleu dans celui de sa sœur « Sais-tu pourquoi Kathleen** ne nous parlait jamais de notre grand-père ? Pourquoi nous ne l’avons jamais connu, pourquoi il n’y a aucun portrait de lui, pourquoi il est brûlé sur l’arbre familial ? » Autant de question par lesquelles leur grand-mère répondait simplement qu’il était mort. Alors les deux sœurs ne s’étaient jamais vraiment posé la question.
Jusqu’à ce que Raven découvre ces lettres de correspondance.

Citation :
* La fille de Carolyn Blackwell, épouse d'Aaron. Ils étaient tout un groupe d'amis avec Carolyn, Aaron, Basil et Raven. Ange a perdu sa soeur jumelle, Talia, dont Raven était la marraine. Raven est à présent sa tutrice pour ses études d'Auror
**Le prénom de leur grand-mère
• 500 mots ▬ 2 dragées ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 190
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les sœurs Fawkes || MELODY Mer 27 Déc - 22:23

Melody hocha la tête doucement lorsque sa sœur lui promit de faire attention. Après tout, elle avait déjà faillit mourir une fois... C'était seulement grâce à son équipier, un certain Gabes (ou alors c'était Baves ou Gaves ? Elle ne parvenait pas à se souvenir du nom...), qu'elle avait survécu. L'homme c'était mit entre elle et un mangemort, se prenant le sort qui était destiné à la jeune auror, perdant la vie pour sauver la sienne. Sur le moment, Melody avait été très reconnaissante envers cet homme qui avait sacrifié son existence pour sauver le dernier membre de la famille qui lui restait. Bien sûr, c'était affreusement triste, cet homme, ce mari, ce père, qui partait... Mais Melody avait pensé d'abord à sa sœur. Raven l'avait mal vécu, même si elle n'en parlait pas, la mort de son équipier, son sacrifice, l'avait profondément marqué...
"Oui, Ange a l'air d'avoir la carrure pour exercer de métier. Elle ressemble pas mal à sa mère, à ce que j'en entend dire ! Ses parents doivent être très fiers. Quant aux Prewett... Après ce qui est arrivé, ça ne m'étonne pas qu'ils soient motivés pour devenir Auror..." déclara Melody en pensant à l'affreuse affaire des meurtres des deux parents, laissant les enfants orphelins livrés à eux-mêmes, comme Raven et Melody lorsque leurs parents avaient disparus sans laisser de traces... La juriste espérait seulement que les enfants Prewett seraient accueillis chez quelqu'un de bon, pas comme Kathleen Fawkes.
La blondinette fut abasourdie par le nombre d'années que pouvait atteindre un dossier. "Plus de 15 ans ?! Comment est-ce possible ? Les pistes sont si minces que cela ?" demanda-t-elle.
Lorsque Raven évoqua ce que serait l'administration du Département de la Justice si c'était elle qui en avait les rennes, Melody arqua un sourcil. Elle savait bien que sa sœur espérait s'élever professionnellement, elle aimait diriger. "En effet, si tu étais à leur place, ce serait bien différent..." souffla-t-elle, persuadée que l'Auror serait très bien dans cette situation et ne pourrait qu’améliorer les choses qui se passaient mal. Après tout, les deux Fawkes savait être de bon chef de groupe, ça s'était toujours vu, autant à Poudlard que dans leurs travails respectifs. "Comptes-tu t'intéresser à ce poste ?" demanda la cadette, un grand sourire aux lèvres.
Melody fut surprise lorsque le nom de Basil Carrow fut évoqué. Lui et Raven s'étaient vu pour boire un coup ensemble ? C'était étrange, tous deux ne s'appréciant pas énormément... Melody ne put s'empêcher de reprendre une part de brioche en écoutant sa grande sœur parler de lettres qu'elle avait retrouvées dans ses vieilles affaires. "Quel genre de lettre ?" demande alors la blondinette.
Lorsque Raven posa des questions sur leur grand père et sur le fait que leur grand mère n'en parlait jamais, Melody haussa les épaules. "Je me suis toujours dit que c'était peut-être parce qu'il avait été d'accord pour l'union de nos parents... Pourquoi ? Tu en sais plus ?" interrogea la juriste, maintenant piquée par la curiosité. Beaucoup de secrets persistaient autour de leur famille, alors si elles pouvaient au moins en éclaircir un, ça serait déjà bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 605
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les sœurs Fawkes || MELODY Mar 2 Jan - 17:44

La famille Blackwell avait toujours été présente dans la vie de Raven depuis les débuts de sa scolarité à Poudlard – au plus grand dam de Carrow qui jalousait l’amitié qu’elle avait avec ses amis – et l’Auror avait toujours pu compter eux. Lorsque Carolyn s’était mariée une première fois, Raven avait été présente. Lorsqu’elle avait accouché, la sorcière avait été l’une des premières à faire connaissance des deux jumelles alors qu’elles n’avaient pas encore ouvert les yeux et avait été ravie d’apprendre qu’elle serait la marraine d’une des filles, Talia. Fille qui mourut tragiquement avec son père biologique à cause d’un Mangemort. Cela avait dévasté son ami, et cette douleur Raven l’avait également vécue lors du décès d’Eliott. Pour combler ce vide, la maman de Moran que l’Auror avait rencontrée lors de ses études à Poudlard, étant donné qu’elles avaient été dans la même Maison, lui avait proposé de devenir la marraine de son jeune fils, Moran. Et quel filleul elle avait… Il suivait presque ses traces. Animagus. Un don que Raven était ravie de lui transmettre. Quant à Ange, la deuxième sœur et filleule de Basil, elle devenait à présent Auror, petit à petit. Raven avait accepté de l’avoir sous sa tutelle, après tout pourquoi refuser ? Petit ange qu’elle considérait presque comme sa nièce. Raven émit un petit rire cristallin. « Oh ça oui, elle ressemble à sa mère. Elle a peut-être un peu plus de caractère, je dirais. Elle s’arrêta un instant, le temps de prendre un gorgée de son thé encore chaud. Aaron et Caro sont très fiers, oui. Même s’ils craignent pour la vie de leur fille, ce qui est normal. » L’Auror préféra ne pas faire de remarques concernant les Prewett. Elle se souvenait encore de sa bourde de l’année dernière lors de la réunion pour organiser la protection du Musée des Arts et Objets moldus face à Gideon en mentionnant une potentielle attaque de Mangemorts… Ce à quoi Vince lui avait vivement répondu qu’ils ne pouvaient pas se permettre de prendre en compte une telle hypothèse. Et au final, que s’était-il passé ? Un attentat. Au Musée. Un attentat dont Raven avait encore des souvenirs au vu de sa cicatrice qui lui barrait désormais le dos comme pour lui rappeler qu’elle était marquée à jamais, à la fois physiquement mais aussi mentalement. Et à présent, c’était Fabian Prewett qui rejoignait l’équipe des aspirants Aurors. Raven en avait beaucoup entendu parler et savait surtout que c’était un gros rigolo qui aimait plaisanter et travailler de façon… Très décontractée. Elle plaignait son tuteur actuel. Il devait en baver. Ou bien s’éclater comme un fou, qui sait ? Tout le monde était tendu dans ce travail.

Cependant, l’Auror soupira à la remarque de sa sœur. Le dossier Dratsena était plus complexe qu’il n’en avait l’air. Pourquoi ? Parce que cela touchait la famille Blackstone en réalité. Une puissante famille de Sang-Pur et dont le père n’était autre que le chef de la Brigade de la Police Magique. De ce fait, personne n’osait s’en prendre à eux. Pas même Raven, habituellement si franche. Elle soupira « Ce dossier existait bien avant le début de ma carrière. On me l’a donné dès que j’ai eu mon diplôme d’admission. Non pas que les pistes sont minces, plutôt qu’elles suspectent des personnes que l’on ne peut pas suspecter. » Raven n’en dit pas plus. Même si Melody était sa sœur et qu’elle travaillait au Magenmagot, soit dans le même Département qu’elle, cette affaire restait sous secret professionnel. Elle ne pouvait se permettre d’en dire plus. Déjà qu’il avait été difficile de cacher le cas Blackstone à miss Dratsena lors de son passage à Poudlard… Raven, de toute sa carrière, avait toujours appréhendé la rencontre avec les proches des victimes. Voir leur visage plein de souffrance, leurs yeux remplis de larmes et leur voix tremblotante… L’Auror cachait beaucoup ses sentiments, ne laissait transparaître aucune émotion. Cela lui donnait un air plutôt froid, mais se montrer expressive durant son enfance avait été synonyme de réprimandes et de punition. Alors l’Auror avait tout caché, tout enfermé en elle. Mais elle n’était pas non plus insensible. Toutes ces personnes dévastées… Cela lui faisait quelque chose. Et elle se doutait bien qu’en tant que dirigeante de Département, elle aurait affaire à de plus hautes personnalités mais serait connue par beaucoup plus de monde, par beaucoup plus regards accusateurs remplis de ce même chagrin et de cette même détresse. Et ça… Ça, Raven ne savait pas si elle pouvait le supporter. « Non, je ne pense pas. Si j’ai l’occasion, pourquoi pas, mais je ne me battrai pas pour. Tu connais mon amour pour les responsabilités, en revanche ici… Les dirigeants s’attirent plus le mépris de leurs employés qu’autre-chose. » Tout comme l’aînée Fawkes détestait les siens actuels. Ceux qui lui disait quoi faire ne prenaient, à ses yeux, pas la bonne décision. Mais cela restait un avis et on ne savait pas de quoi était fait l’avenir.

« Des lettres de correspondance, ma chère Melody », répondit l’Auror, l’air de rien, guettant la réaction de sa cadette. « Et oui, notre cher grand-père a fauté. Avec qui, devine ? Nul autre que la grand-mère Carrow. » Raven laissa un peu de temps à la juriste de prendre le temps pour digérer cette information. Après tout, le geste de leur grand-père pouvait se comprendre. Qui aurait pu supporter Kathleen Fawkes ? Qu’elle se retourne dans sa tombe, l’Auror s’en fichait royalement. Si leur grand-père avait pu trouver de la douceur ailleurs, Raven était franchement contente pour lui. À sa place, elle aurait agi de même. « Et tu veux savoir le plus drôle ? elle rigola d’ironie, ils ont eu un enfant. Un garçon. » La sorcière aux cheveux de jais touilla magiquement son thé pour qu’il refroidisse un peu, croqua dans sa brioche et repris « On ne sait pas comment il s’appelle, ni ce qu’il est devenu. Ni même si c’est un sorcier ou un Cracmol. Elle se racla la gorge. Ainsi, les Fawkes et les Carrow sont unis par le péché d’un amour interdit. Qui l’aurait cru ? On se croirait dans une des scènes du moldu Shakespeare, Roméo et Juliette. » termina-t-elle un peu aigrement. Cela les avait fait se rapprocher, mais cette révélation avait tout de même eu sa dose de choc. Les Fawkes et les Carrow, ennemies depuis des générations… Et voilà maintenant qu’elles étaient à présent réunies, pour le meilleur ou pour le pire…
Citation :
• 1000 mots ▬ 4 dragées ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 190
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les sœurs Fawkes || MELODY Mar 2 Jan - 23:04

Melody aimait beaucoup voir mais aussi écouter sa sœur parler des nouvelles recrues, mais surtout de la petite Ange, qu'elle portait tendrement dans son cœur. Dans ces moments, un sourire étirait ses lèvres, peut-être parce qu'elle pensait à ses meilleurs amis, au petit trésor qu'ils avaient élevés, mais aussi à tous leurs souvenirs. Bien que l'enfance d'Ange avait été assez tumultueuse, à cause de la mort de sa jumelle, elle semblait être devenue une jeune fille déterminée et courageuse, ce qui plaisait fortement à Raven. "Evidemment, il n'y a rien de plus normal que cela après tout, c'est comme moi qui m'inquiète pour toi !"dit-elle alors. Il était vrai que Melody était du genre à souvent s’inquiéter pour sa grande sœur, le fait qu'elles ne se voyaient que rarement n'aidait pas il fallait l'avouer. L'Auror ne réagit pas lorsque Melody évoqua le cas des Prewett. Evidemment, c'était une tragédie, et il n'y avait rien à répondre à cela.
Les dossiers des affaires à traiter par les Aurors étaient bien souvent très intéressant, horribles, mais intéressants. Melody aimait beaucoup lorsqu'elle devait les lire pour rendre des jugements, écouter les témoins, voir les indices... Elle aimait son travail, mais appréciait aussi écouter Raven lui raconter ses enquêtes, quand elle y était autorisée. Pourtant, malgré sa curiosité, Melody comprit aux mots de l'Auror qu'elle ne pouvait en dire plus. Cela concernait visiblement des personnes importantes et influentes, que l'on ne pouvait accuser sans conséquences, cela expliquait le temps, bien trop long, que cela prenait pour fermer ce dossier. "Je vois... Je te souhaite bien du courage alors !"déclara-t-elle.
Melody avait toujours pensé que sa sœur gravirait les échelons un à un, sans jamais cesser de monter. Elle en avait le cran, le charisme et les capacités, elle le savait, alors quand elle entendit qu'elle ne se battrai pas pour ce poste, elle fut étonnée. Non pas qu'elle pensait Raven arriviste, mais elle faisait une bonne chef, alors pourquoi pas continuer d'évoluer ? "Oui, je comprends", répondit-elle néanmoins, car oui elle comprenait tout de même un peu les raisons de sa sœur. Peut-être changerait-elle d'avis un jour ou l'autre.
L'histoire de la liaison interdite qui avait été gardée secrète jusqu'à présent arrondit les yeux de la blondinette comme deux soucoupes. Elle écouta attentivement Raven sans l'interrompre jusqu'au bout de son récit. Elles avaient un lien de famille avec les Carrow ? Merrick Carrow était un membre de la famille, plus ou moins éloignée, de Melody ? "Incroyable !" s'écria-t-elle. C'était une histoire complètement folle, mais qu'est-ce que c'était amusant de comprendre que ces deux familles étaient finalement liées ! Melody laissa échapper un rire. "Finalement nous ne sommes pas seules au monde, toi et moi !" tenta-t-elle de dire sans parvenir à se calmer. Le destin était décidément bien farceur ! Melody ne savait pas vraiment quoi en penser, tout de même. Elle avait toujours rêvé d'une famille, mais cela n'en était pas vraiment une, et en plus tout ceci était secret, puis ce n'était pas non plus le grand amour entre ces deux familles. Comment tout cela allait-il se finir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 605
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les sœurs Fawkes || MELODY Mer 3 Jan - 16:54

L’Auror sourit à la remarque de sa cadette. Son métier était en effet assez dangereux pour que l’on s’inquiète pour chaque membre du Bureau. On pouvait dire que les Aurors étaient des têtes brûlées n’ayant pas peur du danger, fonçant tête baissée face à la menace tels des justiciers en puissance. Ils avaient cette image dans la tête de beaucoup de gens et on avait plutôt tendance à glorifier leur image. Mais Raven n’aimait pas trop ce fait là. Elle estimait qu’elle faisait tout simplement son travail, rien de plus, que chaque personne avait un rôle dans cette société et contribuait à la faire tourner plus ou moins bien. Son rôle à elle ? Supprimer tout simplement tous les parasites qui grouillaient parmi eux et les enfermer une bonne fois pour toutes afin qu’ils ne pourrissent pas les rues du monde sorcier. Ce n’était pas un métier plus important qu’un autre. C’était tout simplement ce qui lui correspondait et la sorcière prenait énormément de plaisir à aller travailler tous les jours. Une chance, car nombre de ses collègues du Ministère avaient parfois des métiers qu’ils avaient choisi par défaut. Se lever tous les matins devenait ainsi un peu plus difficile. « Voyons. Tu sais bien que je n’aime pas qu’on me materne, » plaisanta-t-elle à moitié. Raven avait toujours été très débrouillarde. En même temps, vu l’éducation qu’elle avait eu, le nombre de fois où elle avait dû compter sur elle-même pour aller se chercher à manger… Que les gens s’inquiètent pour elle, ça l’aînée Fawkes pouvait bien le comprendre. Elle pouvait comprendre que sa sœur tienne à elle, après tout les deux Fawkes étaient les dernières de la famille même si Raven avait appris quelques mois en arrière qu’une partie des Fawkes était en réalité aux États-Unis. Elle ne se souvenait plus vraiment qui lui avait annoncé cela… Un certain Wyatt Allister lui semblait-il, employé du Ministère, Langue-de-Plomb. Oui, c’était cela. Une partie de la famille Allister, de Sang-Pur, s’était alliée avec les Fawkes, formant ainsi une complémentarité entre les deux lignés. Les premiers, potionistes, les deuxièmes, duellistes. Une alliance puissante mais dégoûtait profondément l’Auror.

La discussion amena progressivement l’aînée à révéler à Melody que les Carrow et leur famille était liée par les liens du sang. Un sang interdit et puni, visiblement. Raven ne savait pas ce qui était advenu de son grand-père et de son amante, mais elle était certaine qu’ils avaient été punis selon les règles des Sang-Purs. Soit de douleur à coup de Doloris, soit une mort soudaine et subite, Avada Kedavra. Dans tous les cas, ils n’étaient plus de ce monde depuis longtemps. Quant à l’enfant ? Était-il mort, vivant ? La sorcière, en son for intérieur, voulait tellement le savoir. Savoir si cet être inconnu avait les idées aussi sombres que cette société bourgeoise qu’elle détestait tant ou si comme elle, il avait décidé de se battre contre la menace. Aussi infime cet espoir était-il, Raven avait envie d’y croire. Elle sourit en observant la réaction de sa petite sœur qui, comme elle, arborait le même air surpris que lorsque l’Auror avait découvert ces lettres. « Je ne sais pas si c’est une bonne chose que nous soyons reliés au Carrow, tu le sais aussi bien que moi. Imagine que ce secret soit mis à découvert, imagine le scandale que cela provoquerait. » Toujours aussi grave, Raven. Elle souriait encore face au rire de sa sœur qui lui respirait la joie de vivre mais n’arrivait pas à la suivre. Il y avait comme quelque chose se bloquait en elle. Peut-être par peur de trop déborder, de trop goûter au bonheur, effrayée par le fait d’être brisée par la suite. Car Raven était une femme brisée qui pourtant se donnait l’air d’une femme forte, force qui était une carapace. L’Auror se cachait. « Une partie de notre famille se trouve également aux États-Unis. Alliés avec l’une des plus puissantes familles là-bas, apparemment. Ne me demande pas de quels côtés ils sont, tu dois certainement t’en douter… » conclut-elle en murmurant. Oh que oui, la sorcière haïssait cette communauté plus que toute autre. Elle se racla la gorge avant de reculer au fond de sa chaise et regarda sa sœur, un sourire aux lèvres. « Sinon, du nouveau Melody ? » Raven aimait bien lorsque sa petite sœur lui racontait un petit peu sa vie avec ses gestes enthousiastes, sa voix mélodieuse et le ton qu’elle y mettait tellement elle était à fond dans ce qu’elle disait. Cela lui rappelait avec nostalgie à quel point elles étaient différentes malgré leurs quelques points communs. Différentes à cause d’un passé qui avaient séparés leur caractère à jamais.

Citation :
• 500 mots ▬ 2 dragées ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 190
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les sœurs Fawkes || MELODY Mer 3 Jan - 22:28

Melody sourit quand sa soeur lui fit remarquer qu'elle n'aimait pas qu'on la materne. La juriste le savait bien, mais elle ne pouvait pas s'en empêcher. Depuis qu'elles étaient toutes petites, Melody s'inquiétait pour Raven. Elle se souvenait de tout : sa grand mère, les coups qui pleuvaient sur le petite brune, les châtiments, les privations, les insultes, les dénigrements... Tout lui restait en mémoire. Pourtant, elle avait été chanceuse : l'aînée avait pris bien plus que la cadette, qu'elle essayait de protéger, notamment en lui conseillant d'aller à Serpentard, ce qu'elle avait fait. Kathleen Fawkes n'était une tendre, loin de là. Elle prenait beaucoup de plaisir à martyriser des enfants. A cette époque, Raven et Melody étaient très proches, unis contre la terreur imposée par leur grand-mère. La grande protégeant la petite. La blondinette s'en voulait depuis maintenant de nombreuses années de n'avoir pas su aider Raven. Elle avait été là, elle avait tout vu, et elle n'avait rien fait. C'était une enfant, c'est vrai, mais elle aurait au moins pu tenter quelque chose. Mais non. Elle n'avait rien fait. Elle portait sa culpabilité en silence depuis bien longtemps... "Je ne te materne pas non plus, je m'inquiète juste !" déclara Melody en souriant légèrement. Jamais elle ne cesserait de s’inquiéter pour elle, c'était évident. C'était un métier dangereux, encore plus ces derniers temps. La montée d'un Mage Noir ne faisait qu'empirer les choses, de plus en plus de gens disparaissaient ou même mourraient mystérieusement. Ce n'était pas un climat calme et paisible, les Aurors courraient bien des risques sur le terrain. "M’inquiéter, c'est tout ce que je peux faire, alors permets moi au moins de faire ça." lui dit-elle presque tristement. Mais elle se reprit rapidement et son sourire refit surface.
Il était vrai que les deux familles, Carrow et Fawkes, ne s'entendaient pas, du point de vue relationnel mais aussi du point de vu des opinions politiques. Melody n'appréciait vraiment pas nombres des membres de cette famille, surtout Merrick, son cher et tendre collègue particulièrement tatillon et assez énervant. Seul Basil était apprécié de la jeune blonde. "Peut-être que, à part Basil, ils n'en savent rien. Si tout cela reste secret, il n'y aura aucun problème." supposa Melody, croisant les doigts mentalement. Elle savait bien que Raven ne voulait pas trop attirer l'attention, et cette histoire d'amour interdit pourrait faire beaucoup de bruit dans le monde des Sang-Purs. Melody connaissait l'avis de sa grande sœur sur sa famille disons conservatrice et assez vieux jeu. De toute façon, elles le partageaient.
Du nouveau ? Pas vraiment. La vie de la juriste était assez calme : métro, boulot, dodo. Parfois elle sortait avec son amie et collègue Emma, ou retrouvait aussi Mildred au chemin de traverse pour faire du shopping entre filles, mais c'était tout. Enfin, sa vie allait connaître un bouleversement, de sexe masculin, le lendemain soir, mais ça elle ne pouvait pas encore le savoir... "Oh, pas grand chose tu sais ! Le travail, seulement le travail ! Je pourrai te parler de Merrick pendant des heures, te décrire comment il se plait à me contredire dès que j'ouvre la bouche... Mais je ne suis pas venue pour parler de lui !" déclara-t-elle en souriant. Elle ne voulait pas gâcher ce bon moment avec sa chère sœur. Elle se souvint alors d'un coup qu'elle avait d'ailleurs quelque chose pour elle. Elle sorti un paquet cadeau de son sac et le tendit à Raven "C'est pour toi, au fait ! J'espère que ça te plaira !". Elle lui fit un grand sourire, espérant que le cadeau plairait, elle y avait mis du temps et beaucoup d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 605
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les sœurs Fawkes || MELODY Jeu 4 Jan - 14:39

Sa sœur ne pouvait pas faire au grand-chose pour son aînée, Raven en était bien consciente. Tant de personnes étaient détruites par la perte d’être chers, des Aurors tombés au combat. O combien cela devait être dur pour la jeune Gardenia Ollivander d’avoir perdu ses deux parents, deux de ses collègues. Qu’est-ce qu’elle devait en vouloir au Bureau, peut-être les traiter d’incapables, de monstres et compagnie… La sorcière pouvait le comprendre et revoyait avec nostalgie l’amusante discussion qu’elles avaient eue chez Madame Guipure tandis que la Fawkes l’aidait à trouver une robe pour le bal. L’Auror ne l’avait plus revue depuis, et peut-être qu’il valait mieux qu’il en soit ainsi. Qui savait ce que la jeune Serdaigle pouvait lui cracher à la figure… ? Elle aurait voulu être celle qui lui avait annoncé la nouvelle, mais elle s’était retrouvée à Ste Mangouste à ce moment-là. Ce métier était difficile, à la fois physiquement mais aussi psychologiquement. Il fallait être incroyablement solide d’esprit pour faire face à toutes les difficultés, aussi bien avant qu’après. De ce côté-là, on pouvait dire que Raven avait été mise à l’épreuve dès toute petite et avait eu, naturellement, les aptitudes pour faire ce métier. Mais il était normal que Melody s’inquiète pour elle. Après tout, Raven était un peu sa seule famille, non ? Parfois, la presque quarantenaire trouvait ça dommage qu’elles ne soient davantage proches. Ainsi allait la vie…

Raven hocha la tête lorsqu’elle mentionna Basil et tout le bazar. Elle savait pertinemment que la famille Carrow était courant tout comme Kathleen l’avait été. Simplement, pour éviter que l’affaire s’ébruite, ils avaient mis ça sous silence et caché l’histoire soigneusement afin de ne laisser aucune trace. Jusqu’à ce que des membres de la famille retrouve ce qui avait été dissimulé bien des années après. « Je pense que les parents de Basilius Carrow sont au courant. Ils ne savent simplement pas que leur fils l’est également… Tant mieux, je préfère ne pas être mêlée à eux. » La sorcière avait déjà fait face aux trois fils durant Poudlard et faisait encore face avec l’un d’eux, il ne manquait plus qu’elle se prenne la citrouille avec les parents et le reste des familles affiliées à ce nom. Les alliances des Sang-Purs allaient tellement de bon train  que l’on pouvait vite se perdre entre tous ces liens, ces arbres généalogiques aussi long que la barbe de Dumbledore – sans vouloir lui manquer de respect – que Raven avait abandonné très tôt de comprendre qui était qui par rapport à qui. Elle avait d’autres hippogriffes à fouetter. Et puis pour se mettre à dos toute cette communauté, déjà que l’Auror ne les portait pas dans son cœur… Non merci. Elle avait fait suffisamment de leurs frais pour être capable de les supporter à nouveau.

Elle émit un rire léger face à la réaction de sa sœur concernant Merrick Carrow. Aah, Merrick… Que dire de lui ? Aussi bête que le reste de famille. Pour dire vrai, c’était un réel fumier. Aussi hypocrite, aussi violent, aussi sadique, aussi… malsain que le reste de la famille. Cela ne l’étonnait guère. « Cet homme est abruti. Pour changer des autres… » termina Raven en murmurant et portant sa tasse à ses lèvres. Et pourtant, lorsque Melody lui annonça qu’elle était venue à elle pour une toute autre raison, l’Auror releva la tête, surprise. Que pouvait bien… Oh. C’est cette tête que fit la sorcière aux yeux bleus face au chemisier noir tout juste confectionné par sa sœur. Il était sublime. Doux comme de la soie, une belle teinte de noir et muni de belles perles blanches à la place des boutons. Il était juste… Magnifique. « Par Merlin… Ce que tu as cousu est incroyable. Elle tendit la main pour le prendre. Toujours aussi douée, à ce que je vois. Raven regarda alors sa sœur, un sourire aux lèvres. Merci Melody. » La sorcière n’avait jamais été du genre tactile, elle ne la prit donc pas dans ses bras, ne lui fit pas de câlins, mais son regard profond transmettait tout ce qu’elle cherchait à lui dire, tout les remerciements dont elle était capable. « Je vais aller l’essayer, tiens. Attends-moi deux minutes. » La sorcière se leva, passa devant sa cheminée où il y avait encore une photo d’elle et Eliott et pénétra dans sa chambre.

Quelques minutes plus tard.

Elle ressortit, le chemisier boutonné comme il le fallait et un pantalon rayé de blanc et de noir sorti de la nouvelle collection de Madame Guipure. La sorcière tourna sur elle-même, ravie et se tourna vers sa sœur. « Alors ? Comment je suis ? » Encore une fois, les deux sœurs étaient complémentaires. Si l’une savait parfaitement bien confectionner des vêtements de toute sorte, Raven, elle, pouvait porter n’importe quoi que ça lui allait à merveille.

Citation :
• 500 mots ▬ 2 dragées ▬ 2 expressions sorcières ▬ 4 dragées ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 190
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les sœurs Fawkes || MELODY Mar 9 Jan - 21:44

Si les Carrow étaient au courant, il valait mieux pour eux que rien de toute cette histoire ne se sache, alors les sœurs Fawkes étaient tranquilles de ce point de vue. Melody n'appréciait pas les Carrow, tout comme Raven, mais il en avait tout de même un qui trouvait grâce à ses yeux : le frère de Merrick, Basil Carrow. C'était un homme qui pouvait paraître très froid, au premier abord, et il l'était. Il avait l'air droit et intégré, doté d'une morale. Mais, très sincèrement, être liée à Merrick Carrow par le sang était particulièrement désagréable à savoir. Melody n'était déjà pas gâtée avec sa grand mère, mais alors là, la plupart des membres de sa famille n'étaient vraiment pas sympathiques.
"Merci", murmura la juriste quand l'auror la complimenta sur sa création. Raven n'était pas très tactile, Melody le savait bien. Cela arrivait qu'elles se fassent la bise, ou pose une de ses mains sur l'épaule de l'autre, mais rien de plus. Cela avait toujours fonctionnait comme ça, au grand regret de la blondinette, et ce n'était visiblement pas prêt de changer. Mais l'auror savait très bien comment faire passer les émotions : par ses yeux et son sourire. Lorsqu'elle découvrit le chemiser, son regard s'éclaira et un large et sincère sourire s'immiscer sur ses lèvres. Melody accueilli ses remerciements en secouant la tête "Ne me remercie pas enfin, ce n'est rien !". Raven se dépêcha ensuite d'aller essayer l'oeuvre de sa sœur. La cadette des Fawkes pensait à ce chemiser depuis quelques mois déjà, depuis qu'elle avait vu le satin noir dans une boutique de tissus. Elle n'avait alors pas pu s'empêcher de le toucher, le caresser, encore et encore, tant il était doux. Elle avait alors tout de suite imaginé Raven porter cette matière brillante, qui ferait ressortir ses cheveux de jais ainsi que ses beaux yeux bleus. Il fallut ensuite à la couturière trouver des boutons en adéquation avec la noblesse du tissus, et elle pensa immédiatement aux perles blanches, qui étaient aussi brillantes que le satin et qui renvoyaient un esprit de douceur. Puis vint la création des patrons, la coupe du tissus, l'assemblage des différentes pièces... Cela lui avait pris quelques week-end ainsi que quelques soirs, après le travail, mais le résultat était là. Faire plaisir à sa sœur avec de petites attentions était quelque chose que Melody aimait particulièrement.
Alors que son aînée revient en tournant sur elle-même et en demandant comment elle était, Melody leva les yeux au ciel en souriant. Sa sœur avait toujours été très belle : elle pouvait porter n'importe quoi, tout lui allait. Raven Fawkes était une fille sublime, il fallait bien l'avouer. Ses cheveux noirs corbeau, ses yeux bleus, sa taille fine... Raven était une beauté peu commune, contrairement à Melody qui était blonde aux yeux bleus comme beaucoup de femmes, et attirait beaucoup de regards, même si elle ne s'en rendait pas compte. Arès tout, ce n'était pas pour rien qu’Elliot était tombé amoureux d'elle ! "Tu es magnifique, comme toujours !" complimenta-t-elle sa sœur. "Tu dois en faire tourner des têtes !" ajouta-t-elle en riant. Melody savait bien que la blessure causée par la mort du mari de Raven était encore bien présente, mais elle espérait secrètement que sa sœur s'autorise à céder de nouveau à l'amour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 605
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les sœurs Fawkes || MELODY Sam 13 Jan - 23:59

Les sœurs se ressemblaient autant qu’elles étaient différentes. Il était intéressant de constater à quel point elles avaient la même façon de vouloir atteindre leurs buts tout en ayant deux façons opposées de les aborder. Raven possédait cette aura charismatique qui respirait cette autorité bien caractéristique de sa personne et qui faisait partie intégrante d’elle-même. Elle n’était pas une personne extravertie et exprimait rarement ses sentiments. Cela avait toujours le cas et Melody le savait. L’Auror ne montrait pas sa joie, globalement parce qu’elle ressentait rarement ce sentiment pur. Tout ce qui était en elle n’était que tristesse, nostalgie ou bien détermination, persévérance, sérieux. Depuis le décès d’Eliott, elle ne s’était laissée aucun débordement et s’était fixée des limites. Presque sept ans qu’elle agissait ainsi et cela était devenu comme un mode de vie. Sa joie de vivre avait disparu en même temps que le visage de son défunt mari et l’on voyait ses yeux pétiller seulement lorsqu’elle était face à des vêtements. Prendre soin d’elle avait toujours été une véritable passion et Raven n’achetait pas ses articles à la légère. C’était sur coup de cœur ou rien du tout. Cette activité lui était venue très jeune lorsqu’à Poudlard il avait fallu se trouver une robe pour le bal. Depuis, tout avait coulé de source, l’Auror était retournée chez Madame Guipure encore et encore, si bien que la vendeuse la connaissait à présent très bien. Elle lui faisait même des prix parfois, étant donné que Raven était habituée. Mais rien ne lui faisait plus plaisir que les cadeaux que sa sœur lui faisait. La cadette de la famille avait vraiment la main pour ça et avait toujours été très créative. Serdaigle aurait été parfait pour elle, mais sous le joug de leur grand-mère, les deux jeunes filles n’avaient pas pu exprimer leur véritable personnalité. Ça, c’était avant que Raven ne rentre à Poufsouffle…

L’aînée Fawkes sourit face au compliment de sa sœur, sourire qui se fit un peu plus crispé à la suite de sa phrase. Malgré cette nostalgie qui s’emparait d’elle à chaque qu’elle pensait à l’ancien Serdaigle, l’Auror allait mieux. Beaucoup mieux. Elle ne savait pas si c’était inconscient ou s’il y avait un quelconque, mais elle ne tombait plus en crise de larmes comme les années précédentes. Comme si sa plaie se refermait doucement. Et pourtant l’épisode du Musée ne datait d’à peine un an. C’était encore tout récent, la sorcière s’étonnait elle-même d’avoir un tel recul sur cet événement qui avait marqué sa vie, elle qui était restée longtemps enfermée dans son problème à ne pas pouvoir, ou plutôt ne pas vouloir passer à autre-chose. L’ancienne jaune s’était refusée toute relation par peur d’offenser la mémoire de son ancien mari, s’était refusée au bonheur, état d’esprit qu’elle conservait néanmoins toujours. Le bonheur, l’engagement, ce n’était pas ou plus pour elle. L’Auror avait des choses bien plus importantes à faire… Malheureusement, et cela allait chambouler toute son existence, elle ne savait pas encore de quoi était fait son futur… (#CARAVEN) « Oh, pas tellement tu sais… » répondit-elle finalement. Raven lissa le chemisier à l’aide de ses mains avant de se rassoir et faire face à sa sœur, un sourire nostalgique aux lèvres. « Tu sais… Ça va un peu mieux. J’évite d’en parler, mais une part de moi l’accepte enfin. » Acceptait enfin qu’Eliott soit parti définitivement. Trois en arrière, ce n’était pas la même histoire…

Citation :
• 500 mots ▬ 2 dragées ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les sœurs Fawkes || MELODY

Revenir en haut Aller en bas

Les sœurs Fawkes || MELODY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres :: 
Les lieux d'habitations
-