GRYFFONDOR : 815 pts | POUFSOUFFLE : 370 pts | SERDAIGLE : 500 pts | SERPENTARD : 760 pts

Partagez|

Les sœurs Fawkes || MELODY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 591
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les sœurs Fawkes || MELODY Dim 8 Avr - 22:57

Le rapport aux autres avait toujours été particulier pour Raven et cette dernière avait dû apprendre seule comment vivre en communauté sans paraître comme une bête effrayée, apeurée. En arrivant à Poudlard, elle avait tout d’abord observé comment les élèves se comportaient entre eux et, petit à petit en commençant par du mimétisme, avait finalement compris comment marchaient les relations humaines. Mais cela n’avait pas été facile, et c’était en voyant tant d’amour émaner des personnes autour d’elle qu’elle s’était demandée chaque jour pourquoi il n’y avait pas de ça à la maison. Pourquoi elle ne recevait pas cette marque d’affection qui semblait être normale aux yeux de tous et qui, pour la jeune fille de l’époque, était assez exceptionnel et rare, voire carrément inexistant. De fil en aiguille, un lien très profond s’était tissé entre Raven et ses amis. Voilà pourquoi, et ce depuis ses premières années à Poudlard, l’aînée Fawkes avait eu plus de facilités à communiquer avec les personnes autres que sa famille, même si Melody ne lui avait jamais rien fait.
Raven était dure dans ses paroles et elle le savait. La sorcière s’en voulait de se comporter ainsi avec sa propre sœur, mais les mots sortaient avec une telle spontanéité qu’elle ne se maîtrisait plus vraiment. L’auror ne répondit pas à sa question, ne sachant que dire. Oui. C’était tout ce qu’elle avait à dire sur ça. La sorcière avait été habituée à entretenir de tels liens avec sa famille – ou plutôt avec le seul membre de la famille qu’il lui restait – et changer cela était comme la changer elle. Raven n’était pas très famille, et c’était peut-être mieux ainsi. Jamais elle n’avait pu trouver de réconfort dans le manoir Fawkes, jamais. Son nom avait plus été une malédiction qu’un pilier dans sa vie qu’elle portait comme un fardeau depuis la perte de ses parents. Il ne lui avait apporté que malheur, souffrance, désespoir, tristesse, que sais-je encore. Raven n’avait jamais appris à l’aimer et ne souhaitait en aucun cas le faire.
Elle écouta avec attention tout ce que Melody avait sur le cœur. Bien évidemment, qu’elle était touchée, bien évidemment que cela la peinait de rendre sa cadette triste. Mais… Raven ne sentait rien en elle qui l’attachait à sa famille, celle qui lui avait apportée traumatismes et séquelles physiques et psychiques. Tout comme Melody se sentait désolée d’avoir été impuissante durant leur jeunesse, Raven se sentait désolée de ne pas pouvoir changer le cours de choses. Certains pouvaient voir ça comme un manque de volonté, et pourtant Raven ne pouvait vraiment pas faire ce que sa sœur lui demander. Renouer avec le passé pour construire un meilleur futur, être complice avec elle, tout ça lui était inconnu. Simplement… Elle ne pouvait pas.
La juriste s’appuyait contre le dossier d’une chaise la mine défaite. Leur discussion était assez tendue, entre chagrin, nostalgie, souffrance et autres sentiments qui remontaient à la surface. Raven laissa planer un long silence durant lequel elle réfléchissait. Que dire… Les mots lui manquaient. Elle soupira soudainement et se massa les temps d’un geste las.
« Je sais que tu n’y es pour rien, Melody… murmura la sorcière, et je m’en veux de te mettre dans un tel état. Mais comprends-moi. Elle chercha des yeux le regard de sa petite sœur, regard humide qui ne demandait qu’une chose : ce que Raven était incapable de lui donner. Ce que tu me demandes m’est impossible. Ce n’est pas une question de volonté, Melody. C’est… c’est beaucoup plus profond que ça. »
Elle fit une légère pause. Raven essayait de se maîtriser, de rester calme, de se montrer douce envers cette sœur qui ne voulait d’être réellement aimée par son aînée.
« Je sais que tu as tout vu, poursuivit-elle, mais tu ne peux pas t’imaginer… Tu ne peux pas t’imaginer ce que c’était d’être en face d’elle dans cette cave… tu ne peux pas… souffla-t-elle la gorge serrée, le nom que nous portons signifie tellement de choses pour moi, Melody. Et pas dans le bon sens. Il ne m’a apporté que miséricorde, pas le réconfort dont j’avais besoin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 178
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les sœurs Fawkes || MELODY Jeu 12 Avr - 22:02

Durant toute son enfance, Melody avait porté cette culpabilité en elle, tel un énorme poids sur les épaules. Ce secret qu'elle avait gardé au plus profond d'elle même, quelqu'un l'avait découvert un jour, et ce quelqu'un s'en était alors servis contre la très jeune blondinette à l'époque, lui faisant subir maintes et maintes choses... Etait-ce aussi pour cela qu'elle l'avait finalement gardé autant de temps pour elle même ? Peut-être bien, oui. Mais c'en était finit de se secret, car aujourd'hui elle l'avait enfin dit à la principale intéressée. Enfin, elle avait fait part de sa culpabilité sans borne à Raven, à sa chère sœur, celle qu'elle aimant tant. Malheureusement, rien ne se passait comme elle l'avait espéré. Au lieu des touchantes retrouvailles entre les deux sœurs séparées par la vie, par leur propre grand mère et par les coups du sort, elle se retrouvait maintenant avec une sorte de confrontation sur les bras, et des mots qu'elle ne voulait pas entendre. Sa sœur ne l'aimait donc pas ? Ne l'avait-elle jamais aimé ? Melody se le demandait sincèrement, aujourd'hui. Elle qui espérait simplement retrouver sa sœur, sentait en elle un immense chagrin que rien à part sa sœur n'aurait pu effacer, mais celle-ci ne le voulait pas, visiblement. Ou plutôt, elle ne semblait pas pouvoir. Pourquoi ? pourquoi ne voulait-elle pas au moins essayer ? Ça serait dur, évidement Melody pouvait le comprendre, mais n'avait-elle pas assez d'affection pour sa cadette pour au moins tenter ? Melody se sentait horriblement mal, tous ses espoirs venaient d'être balayés d'un revers de la main, et elle venait de comprendre qu'elle ne comptait visiblement pas, ou pas assez, pour sa sœur...
Non, la juriste ne pouvait en effet pas savoir ce que c'était que de se retrouver seule dans cette cave infâme, face à cette femme plus tyrannique encore qu'elle ne pouvait le laisser paraître en société. Bien sûr qu'elle ne pourrait comprendre. Mais, à l'inverse, Raven ne pourrait non plus jamais comprendre ce que c'était que d'entendre les cris de la personne à qui on tenait le plus au monde sans pouvoir rien faire, c'était aussi une véritable torture, et l'auror n'en avait surement pas conscience. Raven avait subissait des tortures inimaginables, et, au même moment, Melody se faisait torturer mentalement. "Non, je ne peux pas comprendre ce que tu as vécu" murmura-t-elle en relevant la tête et en rivant son regard à celui de son Auror de sœur. "Je ne compare en rien nos expériences, mais toi non plus tu ne pourras jamais comprendre ce que j'ai ressenti, dans ces moments là" déclara-t-elle en évitant soigneusement de sous-entendre que leurs deux différentes souffrances avaient été égales ou pouvaint se comparer tout naturellement. "Notre nom ne le peux peut-être pas, mais moi je peux, Raven. Donner du réconfort n'est pas trop ardu, tu sais ?" dit-elle d'une voix grave, presque cassante, sans vraiment le vouloir.
Melody se redresse, arrêtant de prendre appui sur le dossier de la chaise. "Je pense que je ferais mieux de renter... Tout cela ne mène à rien." dit-elle en évitant soigneusement de regarder sa sœur.

Spoiler:
 
HORS RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 591
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les sœurs Fawkes || MELODY Ven 13 Avr - 12:05

Le visage de l’auror se tendit à ses paroles. Elle ne pouvait pas imaginer ce que Melody avait enduré dans ces moments-là ? Raven comprenait bien son sous-entendu, elle n’était pas dupe et sa sœur non plus. Comment pouvait-elle, ne serait-ce qu’un instant, comparer leurs douleurs respectives ? Comment ? C’était juste… Impensable. Ce n’était pas sa cadette en face d’elle mais un double, ce n’était pas possible autrement. Raven se souvenait encore de cette clavicule que Kathleen lui avait brisée avant qu’elle ne la répare pour que personne ne se doute de rien, des Diffindo qui lui perçaient le corps comme si un million de serpents à la fois s’en prenaient à elle. Les années d’expérience en magie lui avait permis d’effacer ses cicatrices, mais l’Auror était marquée à jamais dans sa tête. Etre sorcier pouvait certes servir à gommer les traces physiques, mais celles mentales, elles, restaient indélébiles. Peut-être que Melody avait souffert mentalement de l’entendre hurler à la mort jusqu’à s’en boucher les oreilles, peut-être qu’en effet le sentiment d’impuissance et cette culpabilité qui la rongeait était insoutenable et qu’elle subissait cela depuis des années et des années. Mais pour l’auror, rien n’était comparable à ce qu’elle avait vécu. Absolument rien ne l’égalait, car ce qu’elle avait vécu plus jeune avait étrangement ressemblé à de la torture.
« Je préfère ne pas relever ton sous-entendu, répliqua durement l’auror, les yeux noirs. Ne pense pas un seul instant que je ne sache pas ce qu’est la culpabilité, Melody. »
Elle pouvait lui prouver x sur y que ce qu’avait ressenti et ce que ressentait la juriste n’était qu’une infime partie de ce que Raven avait vécu. Qu’elle ne parle pas de choses qu’elle ne connaissait pas. La sorcière avait une grosse part de fierté qui faisait qu’il ne fallait pas que l’on touche à son point de vue sur la question. Le passé restait le passé et ses a priori sur ça étaient inchangeables. Elle comprenait la culpabilité mieux que quiconque pour s’en être voulu longtemps par rapport au meurtre d’Elliot. L’incapacité de ne pas avoir pu le protéger de ses assassins alors qu’elle en avait eu les capacités. Il n’y avait rien de plus pesant que les remords et la culpabilité.
Les lèvres de la sorcière se durcirent encore plus suite au ton cassant que prit sa cadette. Raven se renfermait sur cette question et se portait sur la défensive quand on l’attaquait sur le sujet. En somme, ce que la juriste était exactement en train de faire. Les choses étaient en train de se dégrader, pire encore que leur relation précédente.
« Qui te dit que j’en ai besoin, à présent ? » siffla en retour sans vraiment se contrôler.
Sa sœur l’avait cherchée et était allée beaucoup trop loin. Au fond, Raven était bien incapable de lui dire qu’elle l’aimait. Je t'aime. Elle l’avait tellement peu entendu et l’avait tellement peu dit que ces mots là étaient difficiles à prononcer pour l’auror. Ce n’était pas faute d’avoir essayé. Mais ils restaient bloqués au fond de sa gorge. La sorcière n’était pas habituée à recevoir de l’amour de la part des autres, tout cela lui semblait assez… Incroyable, et elle ne se sentait pas légitime d’un tel sentiment. Lorsqu’Elliot les lui disait, ces mots, cela lui avait fait tout drôle au départ. Et puis, elle s’y était habitué. Et puis, il était mort. Toute cette magie avait disparu.
« Tu connais le chemin… » souffla l’auror, le regard vide fixant les pieds de la table.
Elle voulait être seule et travailler. Voilà tout ce qui comptait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 178
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les sœurs Fawkes || MELODY Ven 13 Avr - 22:05

Lorsque Melody entendit les mots, bien plus que durs, de sa soeur, elle comprit immédiatement que, encore une fois, elle s'était ma exprimée. Elle s’empourpra alors quelque peu, autant de honte que de colère. Comment Raven pouvait-elle croire qu'elle disait et pensait une telle chose ? La juriste s'empressa de corriger cela. "Il n'y avait aucun sous-entendu, Raven. Jamais je ne me permettrai de comparer nos souffrances, car elles n'ont rien à voir" répliqua-t-elle, maintenant fâchée de savoir que l'auror pouvait vraiment croire à une chose qui ne lui ressemblait pas le moins du monde.
Les choses prenaient un tournant plus que mauvais, Melody en avait bien conscience et s'en rendit encore plus compte lorsque Raven lui répondit en sifflant tel un serpent. Evidemment, jamais sa soeur n'avouerait qu'elle en avait besoin, et ça la juriste le savait pertinemment. L'égo de l'auror était ce qu'il était et rien ne changerait jamais ça, tant pis pour Melody ! "Comme si tu le dirais..." murmura la juriste, plus pour elle que pour le faire entendre à Raven.
Melody, d'un coup de baguette, prit son sac et son manteau sans se faire prier. Allaient-elles vraiment partir comme ça ? Après cette discussion ? Prise d'un doute, la juriste leva ses yeux humides vers sa très chère grande sœur, mais celle-ci se contentait de regarder par terre, et visiblement se fichait bien de voir sa cadette partir comme ça. Aujourd'hui, alors qu'elle pensait faire plaisir à Raven en venant la voir avec de la bonne brioche et de la confiture, toutes deux faites maison, alors qu'elle pensait également pouvoir renouer des liens plus profonds avec son hôte, Melody avait vu tous ses espoirs partir en fumer. Elle qui ne rêvait que de retrouver sa sœur se retrouvait maintenant avec des liens qui allaient être encore moins proches qu'ils ne l'étaient jusqu'à présent. La seule chose dont elle rêvait venait de partir en fumée sous ses yeux sans qu'elle ne puisse empêcher la dispute qui venait de se passer entre les deux dernières Fawkes. Cette tornade avait rasé tous les rêves que la juriste avait fomenter sur son passage...
Dépitée, le coeur lourd, les yeux humides et le coeur serré, Melody se dirigea vers la sortie. Sur le pas de la porte, la blondinette dit, assez fort pour être entendue, "Je suis désolée pour tout, Raven". Puis, la porte claqua, et Melody s'en alla déambuler dans les rues de la ville, ne sachant ni où elle allait ni pourquoi elle ne rentrait pas chez elle, mais elle avait besoin de se vider la tête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les sœurs Fawkes || MELODY

Revenir en haut Aller en bas

Les sœurs Fawkes || MELODY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Sujets similaires

-
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Présentation de Felix B. Fawkes [Validée]
» Melody - Mamie x griffon/caniche - 13 ans - Liévin (62)
» 05. [Villa Lopez] « Girl, you make a bad boy out of me »
» 1x08 - Simple Little Melody

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres :: 
Les lieux d'habitations
-