C'est officiellement les vacances sur ATDM ! Poudlard ferme ses portes pendant deux mois pour laisser place à la Coupe du Monde de Quidditch qui se déroule cette année au Royaume-Uni, dans le petit village de Mimbulus-les-Bains !
GRYFFONDOR : 1040 pts | POUFSOUFFLE : 390 pts | SERDAIGLE : 735 pts | SERPENTARD : 880 pts

Partagez|

"In the most peaceful times" | CLOTURE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 204
| AVATARS / CRÉDITS : Alison Sudol - Bazzart
| SANG : Sang-mêlé, mais qu'est-ce que ça change ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa soeur à l'époque de leur enfance
| PATRONUS : Un renard blanc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "In the most peaceful times" | CLOTURE Dim 14 Jan - 0:41

Alors, déjà, Graves était mal à l'aise. Mais, en plus de ça, il s'ennuyait ! Bon, d'accord, il le faisait de manière discrète, rien ne montrait son désintérêt, surement très profond, pour Melody et sa conversation. Mais la juriste était intelligente, observatrice et fine, elle voyait bien que la soirée ne prenait pas le chemin qu'elle espérait. Le jeune homme en face d'elle n'appréciait pas sa compagnie. Peut-être n'osait-il simplement pas le dire ? Ou alors il pensait que, en parlant avec les clientes, elles reviendraient surement plus, gonflant les caisses du bar. C'était une technique douteuse, mais qui portait sans nul doute ses fruits. Melody était presque déçue, ce qui était assez étrange. Elle ne connaissait, enfin connaître était un grand mot, ce jeune homme depuis à peine quelques minutes, alors pourquoi cela la dérangeait-elle autant qu'il ne semble pas apprécier d'être en sa compagnie ? C'était stupide, presque enfantin et complètement incompréhensible. De toute façon, à quoi s'attendait-elle ? Tant pis, Melody se promit de finir son verre puis, seulement après, de prendre congé de Kierán Graves poliment. Malgré ces observations assez vexantes, Melody sourit lorsque le jeune musicien sous-entendit, enfin de ce qu'elle crut, qu'il avait trouvé en elle une personne qui démontrait un intérêt certain pour la musique. "Pensez-vous que je suis ce genre de personne ? Je suppose que nous le serons une fois l'expérience passée, enfin si je la passe évidemment." crut-elle bon de demander car, après tout, ce qu'elle avait pensé jusqu'à présent s'était révélé faux, alors autant tenter de savoir ce qu'il pensait vraiment, même si elle était persuadée qu'il ne dirait rien.
"Réaliste ?" répéta-t-elle. Elle haussa les épaules "Si vous le dites ! Pour moi non, mais tout est subjectif, parait-il.". Elle ne l'avait écouté que quelques heures, rien que quelques heures, et pourtant elle était capable d'affirmer qu'il était talentueux. Ce jeune homme avait quelque chose, c'était certain. Ce qu'il dégageait quand il jouait... C'était incroyable, il avait du talent ! S'il ne le voyait pas, c'était qu'il était vraiment trop peu confiant en lui, ce qui était dommage. Elle aurait bien tenté de lui expliquer en quoi il devrait plus croire en ses talents musicaux, mais elle avait fini son verre, et il était temps de laisser ce jeune homme tranquille.
Elle l'écouta décrire son métier comme étant revigorant en tentant de trouver une formule adéquate pour prendre congé. Lorsqu'il qualifia son travail de "terre à terre", elle leva les yeux vers lui. "Je n'ai jamais pensé à cet adjectif... Mais ce n'est pas faux en effet. Mais je ne pense pas que cela fasse qu'un métier soit mieux qu'un autre" expliqua-t-elle.
Melody, après avoir fait un grand sourire à son interlocuteur, prit le sac à main qui était posé à coté d'elle puis déclara "Je pense que vous ne verrez pas d'inconvénient à ce que je vous laisse terminer votre verre tranquillement.". Elle se leva ensuite de sa chaise, adressa un signe de tête au jeune Graves, sans se départir de son sourire, lui dit "Bonne fin de soirée, Mister Graves.". Puis elle quitta le bar, rejoignant la ruelle pleine de monde malgré l'heure tardive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 330
| AVATARS / CRÉDITS : Jake Gyllenhaal - Tik Tok
| SANG : Mêlé, arrière-arrière grand-mère moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : La faucheuse noire.
| PATRONUS : Un Aigle à Ventre roux.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "In the most peaceful times" | CLOTURE Dim 14 Jan - 12:23


Kierán était un homme difficile à satisfaire, que personne en réalité n'avait jamais satisfait. Il n'était pourtant pas particulièrement exigeant, il se pensait d'ailleurs assez raisonnable, mais il ne pouvait rien faire contre ses ressentiments. Père comme professeurs, amis comme connaissances, personne n'empêchait le jeune homme de ne pas s'ennuyait réellement dans une conversation. Il ne trouvait sa place que dans les rares conversations d'esprit qu'il pouvait entretenir avec ses collègues du Département des Mystères. La seule personne sans doute de son entourage avec qui il puisse réellement converser sans s'ennuyer, c'était sa frangine complètement allumé qui prononçait toujours des balourdises auxquelles il ne s'attendait absolument pas. Melody Fawkes n'était certes pas faite de la même trempe, mais elle semblait tout de même être quelqu'un d'assez amusant. Enfin, selon la conception d'amusant de Kierán. Il ne pensait pas montrer pourtant, son ennui. En effet, il feignait l'intérêt pour les choses les plus bêtes depuis son enfance, et il pensait jouer ce jour-là, assez bien la comédie. Il ne répondait pas par des monosyllabe, nourrissait au contraire la conversation de manière tout à fait éclairée selon lui. Mais quelque chose passa sur le visage de son interlocutrice néanmoins, et il ne semblait pas rêver s'il disait qu'elle s'en était rendu compte. « Je ne vois pas pourquoi vous ne la passeriez pas » répondit-il laconiquement mais fermement. Il avait prit soin de ne pas répondre à la première question, parce qu'il était bel et bien un homme qui marchait à l'instinct autant qu'au mental. Il ne savait pas pourquoi il la pensait pré-destinée à la musique, c'était instinctif. Peut-être était-ce aussi à cause de ses regards ? Kierán n'était pas forcément doué pour analyser les gens, parce qu'en les analysant, il fallait les comprendre, aussi, ce dont il n'était pas capable.
Beaucoup de choses étonnamment échappaient au contrôle de Kierán. Des choses dont il ne figurait pas réellement le sens, des choses étranges et nébuleuses qui, différentes de son propre comportement, les rendaient incompréhensibles à ses yeux. « Mmh » répondit-il à la réponse de la jeune femme sur la subjectivité. Le langue-de-plomb était de ceux qui recherchaient l'objectivé, parce qu'il considérait que cela était gage de sagesse plus qu'autre chose. Penser qu'il n'existait que la subjectivité, c'était faire une croix sur quelque objectif supérieur très important pour lui. Il l'écouta d'une oreille un peu distraite lui dire que de toute manière selon elle, aucun métier n'était mieux qu'un autre. L'Irlandais était d'accord avec elle. Mais la perception de la société, était différente. Il ne pu cependant lui répondre, puisqu'elle décida de prendre congé de lui et il s'étonna un peu de sa réaction. Il releva vers elle ses yeux bleus clairs et lui offrit un sourire charmant comme pour se racheter de son potentiel mauvais comportement : « Bonne soirée à vous aussi, Miss Fawkes ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

"In the most peaceful times" | CLOTURE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» PA GEN DYOL -NEW YORK TIMES LAN BOUNDA MARTELLY
» Yon ATIK ENTERESAN NEW YORK TIMES sou GUY PHILIPPE
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
» Des nuages inhabituels précèdent le tremblement de terre en Chine: des preuves
» NY Times: The Woman Who Would Be Haiti's Next President

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Le chemin de traverse :: 
Tsarducks Coffee
-