GRYFFONDOR : 815 pts | POUFSOUFFLE : 370 pts | SERDAIGLE : 500 pts | SERPENTARD : 760 pts

Partagez|

L'arroseur arrosé || MARLY ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 722
| AVATARS / CRÉDITS : © tumblr
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'arroseur arrosé || MARLY || Sam 20 Jan - 11:41

Marlene était déjà loin d’être rassurée mais fut terrifiée dès que Amycus enfonça le bout de sa baguette sur son bras. Elle entretenait un souvenir bien trop vif de tous les objets que son incompétence avait fait explosé - plutôt que d’arriver à les métamorphoser ou à les ensorceler - depuis sa première année. Alors à l’idée que son bras puisse finir de la même manière, elle se débattit plus vivement encore si cela était bien possible. « NON NON NON NON NON ! TU ÉLOIGNES TA BAGUETTE DE MOI ! TU … » hurlait-elle en pleine crise de panique mais déjà une douleur cuisante lui traversait la chair et sa fébrilité l’empêcha de serrer les dents pour retenir un cri de douleur. Un court silence suivit au cours duquel elle mit un temps à reconnaître la respiration affolée et sifflante comme étant la sienne. Elle pouvait encore sentir son bras et devinait qu’il avait dû l'entailler comme il la piquait sensiblement. Elle tourna finalement le regard qu’elle avait eu le réflexe de détourner vers sa blessure et vit un mot qu’elle ne comprit pas se colorer de rouge sur son bras taillé à vif. Heinpur ? S’agissait-il d’une insulte allemande ? Elle le replia vivement contre elle maintenant qu’il avait relâché son emprise et commença à l’envelopper dans l’ample manche de sa robe comme un bandage de fortune avant qu’il ne soit ensanglanté et tant pis pour sa fichue robe ! Levant un regard écœuré et rempli de larmes vers son assaillant, elle lui reconnut sa tête d’ahuri. Heinpur ? Oh non … impure ! « Dobber ! » ne put-elle s’empêcher de lui cracher en gaélique - langue qui correspondait à ses origines moldues - du fond de son coeur. Elle ne savait pas si elle était plus affligée qu’il l’ait marqué par une insulte à son sang ou par une faute d’orthographe mais ses nerfs déjà éreintés par la lassitude de cette cauchemardesque soirée finirent de la lâcher. La préfète explosa d’un rire nerveux en même temps qu’en larmes tandis que son homologue vert et argent surgissait de l’ombre. « Tout va bien ? - les avisa-t-il le ton rude et l'œil suspicieux mais comme aucun ne répondait - Tous les élèves ou presque sont tombés malades, vous devriez vous diriger vers l’infirmerie » leur conseilla-t-il en pointant le bout du couloir avant de s’y diriger lui-même le teint bien pâle. « Meilleur bal de ma vie ! » partagea-t-elle son ironie en se dirigeant de l’autre côté pour rentrer dans sa salle commune sans un regard pour aucun d’eux car elle se sentait aussi défaite que humiliée. Marlene comptait bien dénoncer l’idiot mais sûrement pas auprès du préfet de sa maison. Elle ne voulait plus avoir à faire avec aucun élève vert et argent ce soir … ni peut-être jamais.


dragées:
 

______________________________
She was too quiet or she was too loud
She took things too seriously, or not seriously at all. She was too sensitive, or too cold-hearted. She hated with every fiber of her being, or loved with all her heart. There was no in-between for her.


Dernière édition par Marlene McKinnon le Sam 20 Jan - 23:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 425
| AVATARS / CRÉDITS : › Matthew Daddario
| SANG : › Ravales ta question imbécile.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Alecto baignant dans son sang
| PATRONUS : Connais pas
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'arroseur arrosé || MARLY || Sam 20 Jan - 17:03

Arrête de hurler, tu me casses les tympans. En plus, tu m’empêches de me concentrer sur mon sort et… Oh. Je. L’ai. Raté. À cause. De. Toi. Tu vas le regretter amèrement, petite pimbêche, tant pis pour toi, tu auras un mot avec une faute d’orthographe gravé à jamais sur ton bras. Tu penseras à moi comme ça et tu te souviendras la raison pour laquelle tu as eu droit à ce beau tatouage raté parce que tu as trop bougé. C’est entièrement de ta faute. Je lâche un grognement mécontent et me décolle de toi lorsque j’entends des pas survenir derrière mon dos. Je me retourne, et que vois-je ? Rozen. Tiens la potion a l’air d’avoir agi sur toi aussi. Espèce de traître, dire que tout le monde pensait que tu étais un Sang-Pur. Tu nous as tous piégé, mais j’ai toujours su qu’il y avait quelque chose de pas net chez toi. Un petit quelque chose qui m’a toujours attiré l’œil. Ton odeur certainement. Tu sens l’impureté à des kilomètres à la ronde, c’est fou. Bon, par contre j’espère que tu ne vas pas dégobiller sur moi, ça serait dommage que tu finisses avec la même récompense que McKinnon. « C’est ça, va donc chez Pompom, Rozen, » je raille avant de reporter mon attention sur la lionne. Mais. Où es-tu passée ? Je tourne la tête et te vois qui se dirige vers ta Salle Commune. Encore une minute. Je n’en ai pas fini avec toi. Je m’élance à ta poursuite et, vivement, t’attrape le bras là où ça fait mal, soit pile sur ta blessure encore rouge vif et serre bien fort en approchant ma bouche de ton oreille. « Ce que j’ai fait n’est rien McKinnon, je peux te l’assurer. Je te relâche alors et m’écarte de toi à reculons, le regard mauvais. Profite de ta nuit de repos. J’en ai pas fini avec toi. » Puis je tourne les talons et descends les escaliers en direction de la Grande Salle. Il est temps de retrouver les autres SERPENTS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 722
| AVATARS / CRÉDITS : © tumblr
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: L'arroseur arrosé || MARLY || Lun 22 Jan - 13:30

Amycus s’élança dans l’escalier à la poursuite de Marlene qui dut mettre de côté sa fierté de griffonne pour accélérer le pas et le fuir - car elle ne faisait certes pas le poids sans sa propre baguette - mais il la rattrapa en quelques enjambées et serra son bras blessé. Elle rugit de douleur entre ses dents et se retourna vers lui pour mieux tirer sur son bras et se dégager de son emprise en même temps que de ses sombres menaces. Aucune insulte ne fut crachée, elle n’avait plus que des pleurs dans la gorge et ne voulait lui en accorder aucun. Elle tomba les fesses sur les marches dès qu’il la relâcha et jeta un regard effrayé vers la poche qui cachait sa baguette car elle redoutait qu’il mette immédiatement sa menace à exécution. Il lui tourna heureusement le dos à la place et elle resta encore à l’écoute de son pas qui s’éloignait juste pour s’assurer qu’il ne la surprenne pas une nouvelle fois. Ce moment qui dura moins d’une minute lui parut durer une éternité comme elle se retenait de ne pas éclater en sanglots. « Shit ! » jura-t-elle finalement en voyant les lettres rouges s’imprimer sur son bandage de fortune comme il avait appuyé dessus pour lui rappeler son impureté. L’autre manche de sa robe de bal qu’elle s’était mise à détester comme toute cette soirée fut arrachée sans ménagement pour envelopper le premier bandage. Amycus n’était pas le premier Serpentard qui avait voulu briser sa fierté pour la faire se sentir abjecte et misérable mais il était au moins le premier qui avait réussi. Elle n’avait le courage de raconter sa défaite à quiconque ce soir - et encore moins de montrer la blessure qui l’insultait - et se cacha plutôt dans la salle de bain de son dortoir pour régler toute seule cette situation. Elle espérait que dès le lendemain le courage lui reviendrait d’en parler à sa directrice de maison car elle ne voulait certes pas laisser à ce fils de goule l'occasion d'en finir avec elle.

dragées:
 

______________________________
She was too quiet or she was too loud
She took things too seriously, or not seriously at all. She was too sensitive, or too cold-hearted. She hated with every fiber of her being, or loved with all her heart. There was no in-between for her.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'arroseur arrosé || MARLY ||

Revenir en haut Aller en bas

L'arroseur arrosé || MARLY ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Hadopi dans ta face ou l'arroseur arrosé
» L'arroseur arrosé, version Meidjôôrs du disque
» L'arroseur arrosé
» Epagneul Pékinois très très beau à Val de MARLY
» 03. ♠ Une petite fête bien arrosé ♠ PV Taylor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Le rez-de-chaussée :: La grande salle :: 
La salle de bal
-