Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

crise d'épilepsie - Greta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: crise d'épilepsie - Greta Mer 3 Jan - 16:58


❝ Crise d'épilepsie ? ❞
- Greta & Sybille -
.
 Sybille n’aimait pas la botanique. Elle n’avait jamais aimé ça et, plus les années passaient, plus son dégoût pour cette matière s’intensifiait. Heureusement, elle vivait un peu mieux ces heures de cours depuis que le professeur avait décidé de la mettre en binôme avec Greta. Bon, Greta avait parfois un humour qui ne plaisait pas totalement à la jeune fille, notamment lorsqu’elle s’amusait à l’effrayait avec les asticots qu’elle trouvait dans les plantes dont elles étaient censées s’occuper. Sybille en avait une trouille bleue et, à priori, cela amusait beaucoup sa partenaire.

Le cours était terminé pour aujourd’hui, Sybille allait enfin pouvoir souffler et reprendre des activités beaucoup plus intéressantes comme la divination ou l’examen d’une breloque trouvée la veille et qu’elle soupçonnait avoir des propriétés porte-bonheur. Devant la serre, Greta était en grande discussion avec des filles de sa maison.

« Je vais me laver les cheveux, lança Sybille à sa camarade. On se voit la semaine prochaine. J’espère qu’on aura des plantes moins actives. »

Sybille avait de la terre sur son uniforme, ainsi que dans ses cheveux. La plante qu’elles avaient étudiée ce jour-là avait passé l’heure à tenter de s’échapper envoyant au passage des giclées de terre sur les deux files qui s’étaient escrimées à la maintenir dans un pot. Elle adressa un signe de main à Greta et reprit le chemin de château, rêvant d’une douche chaude. Pourtant, elle ne fit que quelques mètres.

Sybille les sentait venir, ces visions, mais il était toujours trop tard. Ses yeux roulèrent dans leurs orbites et elle sentit ses jambes lâcher sous elle. Elle s’effondra, inconsciente, dans la neige qui tapissait le parc.

Les images apparurent, violentes, s’imposant à son esprit vulnérable. Elle voyait une jeune femme blonde, portant dans ses bras un nouveau-né. Le bonheur de la scène s’effaça peu à peu, s’assombrissant. Un brouillard noir se leva, emprisonnant la femme et l’enfant.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 237
| AVATARS / CRÉDITS : © ana de armas
| SANG : moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : les lutins
| PATRONUS : un lévrier whippet
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: crise d'épilepsie - Greta Dim 7 Jan - 15:55

Greta était une jardinière hors pair, ce n’était un secret pour personne. Que cela soit dans sa vie émotionnelle ou dans sa vie de fermière, elle avait parfaitement su manipuler le râteau. La pelle un peu moins. Si les cours de botanique se révélaient être un réel moment de torture pour son binôme Sybille, elle, attendait avec impatience chacun des cours à ses côtés. Ce qu’elle aimait par-dessus tout était de partager avec son amie toutes les petites découvertes sur lesquelles elle tombait. Un ver de terre par-là, une espèce non-identifiée par-ci ! Dès qu’elle pouvait secouer quelque chose sous le nez de sa voisine, elle le faisait avec grand plaisir. "Oh ! Tiens, regarde !" Dit-elle tout en attrapant de ses mains gantés un ver particulièrement laid. Elle l’observa de très près avant de le tendre à Sybille qui, visiblement, n’en voulait pas. "Tu sais qu’apparemment il existerait une espèce de vers de terre avec 2 têtes ? Tu te rends comptes ?" Elle déposa l’animal dans le pot où il ne restait plus énormément de terre. "C’est quand même super étrange, ça veut dire qu’ils mangent mais que ça ne ressort jamais ? D’ailleurs, ça me fait penser qu’il existe des bêtes volantes... elle fit mine de réfléchir quelques secondes, bon je sais plus comment ça s’appelle bref ! Elles vivent tellement peu de temps qu’elles ont une bouche et aucun système digestif ! C’est fou quand même la nature !" Greta allait questionner leur professeur pour savoir s’il en connaissait plus à ce sujet mais la fin du cours l’en empêcha. Dommage. Elle rangea ses affaires à la va-vite, si elle appréciait plutôt bien ces cours, elle préférait encore plus lorsqu’ils étaient terminés. Greta rejoignit deux poufsouffles qui semblaient, tout comme Sybille et elle, avoir eu un peu de mal à rester propre. "Alors, c’était comment pour vous ? On a bien rigolé avec Sybille en tout cas !" S’exclama-t-elle au même moment où la concernée se retrouvait devant la serre. "Oui, à la semaine prochaine, j’ai hâte !" Elle ne voyait pas quel avait été le problème avec les plantes mais comme la serdaigle avait plus envie de se laver qu’autre chose et que Greta l’avait bien compris, elle n’ouvrit pas de débat. Après avoir rendu son signe de la main à sa camarade, elle se tourna de nouveau vers ses sœurs blairelles. Alors qu’elle allait reprendre la discussion là où elle l’avait laissé, l’une des jaunes poussa un cri de surprise tout en pointant du doigt quelque chose derrière l’épaule de Greta. Elle se retourna vivement et, reconnaissant aisément la chevelure de Sybille, se précipita pour vérifier que tout allait bien.

Voyant que non, tout n’allait pas bien, Greta commença par donner des petites claques sur les joues de la jeune fille. Ses yeux révulsés lui rappelaient des crises que l’une de ses amies de l’école faisait et d’un coup elle sut exactement ce qu’il fallait faire.
"Que quelqu’un appelle de l’aide ! Sybille tu m’entends ? Si tu m’entends serre ma main ! Une cuillère, j’ai besoin d’une cuillère !" S’écria-t-elle sa voix étranglée entre adrénaline et panique. On lui avait toujours répété que les gens comme Sybille pouvaient avaler leur langue et Greta ne voulait pas qu’une horreur pareille arrive à son amie, pas sous sa responsabilité. "Sybille, je sais que tu m’entends, tout va bien ! Tu fais une petite crise d’épilepsie, rien de grave, on va essayer de faire en sorte que tu n’avales pas ta langue ! ELLE VIENT CETTE FICHUE CUILLERE ?" Greta ne savait plus quoi faire et apeurée d’être témoin d’un avalage de langue, attrapa la première chose qui lui venait sous la main pour la maintenir au plus loin de sa gorge : un bâton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: crise d'épilepsie - Greta Jeu 11 Jan - 19:47


❝ Crise d'épilepsie ? ❞
- Greta & Sybille -
.
 
Sybille ne voyait plus rien. Rien d’autre que ce brouillard qui dansait devant elle, impénétrable. Elle ressentait cette terreur qui lui était de plus en plus familière, celle qui accompagnait la plupart de ces visions ces derniers temps. Une peur oppressante, suffocante, désarmante. Et puis, le brouillard disparu et son regard trouble se stabilisa sur le ciel nuageux.

Aussitôt, elle fut prise d’une horrible quinte de toux. Elle n’arrivait pas à respirer. Pourquoi n’arrivait-elle pas à respirer ? Et ce goût âcre, terreux, dans sa bouche, d’où venait-il ?

Perdue, la jeune fille se redressa d’un bond … et sentit une douleur vive sur son palais.

« Aïeuch … » fut tout ce qui réussit à sortir de sa bouche, endolorie et encore obstruée.

Finalement, le corps étranger fut extrait, et Sybille aperçu du coin de l’œil qu’il s’agissait … d’un bâton.

Pour quelle obscure raison s’était-elle réveillée de sa transe avec un bâton dans la bouche ? Sybille n’en savait rien. Le goût désagréable n’avait pas disparu et celui du sang s’y était ajouté. Sybille entreprit de frotter sa langue avec le dos de sa main. Elle avait encore du mal à stabiliser son regard. Elle avait souvent du mal à se remettre des transes les plus violentes et, en se redressant aussi rapidement, elle n’avait certainement pas amélioré les choses.

Il y avait du monde autour. Sybille reconnaissait des visages qui appartenaient à des camarades de Serdaigle ou Poufsouffle avec qui elle avait partagé son cours. Près d’elle se tenait Greta, l’air terriblement inquiète. Tout tournait beaucoup trop vite, elle en avait la nausée.

Sybille se prit la tête dans les mains, cherchant à calmer son esprit perturbé par la vision. Plongée de nouveau dans le noir, les images de sa vision s’imposèrent. Elle savait ce que ce nuage noir représentait, elle l’avait compris à force de le croiser encore et encore dans ses rêves et ses visions. C’était la mort. Quant à cette femme. Sybille savait très bien de qui il s’agissait. Elle était plus vieille, dans la vision, s’était transformée en élégante jeune femme. Mais Sybille l’avait reconnue. Il s’agissait de Lys Malefoy.

Le bruit, autour d’elle, lui donnait mal à la tête. Greta n’arrêtait pas de parler, encore et encore. Sybille aurait aimé entendre, parmi les murmures qui s’élevait, la voix d’Adrian. Se raccrocher à son ami aurait été extrêmement salutaire. Mais il devait être parti devant, et n’avait pas assisté à la scène.

elle fait ça quand elle a des visions. Elle fait semblant. Elle est folle. Elle est bizarre. Elle n’a pas l’air bien quand même.

Les chuchotements autour d’elle ne faisait que s’amplifier. Sybille n’avait pas envie de subir ça. Elle releva les yeux vers Greta. Elle n’avait rien entendu de ce que sa camarade avait pu lui raconter depuis qu’elle avait ouvert les yeux, et son absence de réaction avait l’air de paniquer Greta encore d’avantage.

« Greta, tu peux m’aider à me relever, marmonna-t-elle. J’aimerais retourner à la salle commune. »

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 237
| AVATARS / CRÉDITS : © ana de armas
| SANG : moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : les lutins
| PATRONUS : un lévrier whippet
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: crise d'épilepsie - Greta Dim 14 Jan - 12:50

Greta n’en pouvait plus de voir son amie dans un état pareil pourtant il lui semblait que tout le monde devait garder son calme pour sauver au plus vite cette pauvre Sybille. En réalité, elle était la seule à vraiment s’inquiéter et surtout à stresser les autres. "Mais vous n’avez appelé personne !" Hurlait-elle sur les uns "Vous serez responsable de sa mort bande d’idiots" criait-elle à d’autres. Elle voulait prendre les choses en main mais toute seule c’était la panique !

Puis, après ce qui parut des heures pour Greta mais qui n’étaient en réalité que quelques minutes, la jeune fille reprit enfin conscience. "Sybille ! Tu vas bien ?" Lui lança la poufsouffle tout en se penchant pour être à sa hauteur. "Tu nous as fait peur ! Faut plus faire des trucs comme ça ! Tu as mangé à midi ? Je comprends pas, tout allait bien puis tu es tombé comme ça ! Ça t’arrive souvent ? Tu savais que tu étais épileptique ?" Elle avait tout à fait conscience que, contrairement aux autres ça c’était sûr, elle était peut-être un peu trop sur son dos mais l’inquiétude ne l’avait pas quitté depuis qu’elle avait cru que Sybille était à moitié en train de mourir. N’importe quelle personne sensée aurait réagi de la même manière et Greta ne saisissait toujours pas pourquoi la seule motivation des gens autour de Sybille était la curiosité et non pas l’entraide. "Tu penses que tu peux te lever ? Olala qu’est-ce que je suis heureuse que tu sois en vie ! Sybille ?" Elle n’avait jusqu’ici pas prêté attention aux murmures qui l’entouraient mais maintenant qu’elle entendait toutes ces méchancetés, elle fut prise d’un sentiment d’incompréhension. "Vous êtes trop nuls bande de gros nazes ! Comment ça elle est folle ? C’est vous qui êtes fous ! J’espère que vous aussi vous allez avoir des crises d’épilepsie et que personne sera là pour vous empêcher de manger vos langues ! Ça nous fera des vacances !" Elle ne captait pas les réactions des gens. Elle se concentra de nouveau sur Sybille qui, bien que ses yeux soient ouverts, n’avait pas l’air d’être encore à Poudlard. "Tu me reçois ? Sybille ?" Elle agita sa main devant le visage de la serdaigle dans une quête de réaction et lorsque cette dernière lui demanda de la relever, Greta hésita. "Euh… t’es sûre de toi ? Tu veux pas qu’on attende un adulte ?" Elle se tourna vers le cercle d’élèves qui n’avait pas diminué. "Le professeur n’est pas là ? Quelqu’un est allé le chercher au moins ?" Et comme personne ne réagissait et que Sybille voulait partir, Greta l’attrapa par le bras pour la maintenir pendant qu’elle se remettait debout. Elle fit en sorte qu’un trou apparaisse dans la masse pour les laisser passer. "Tu veux pas qu’on aille à l’infirmerie plutôt ?" C'est qu'elle en était responsable maintenant, non ? Greta s'inquiétait d'une nouvelle crise et de ne pas être présente pour lui sauver la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: crise d'épilepsie - Greta Jeu 25 Jan - 19:43



❝ Crise d'épilepsie ? ❞
- Greta & Sybille -
.
 
Greta avait eu la gentillesse de prendre la défense de Sybille face aux moqueries et aux commentaires des autres élèves. La voyante lui en était extrêmement reconnaissante, d’autant que son sermon avait quelque peu apaisé les murmures. Ça n’avait en revanche pas fait fuir les curieux qui s’attroupaient toujours autour d’elles. Elle avait une migraine violente, une douleur dans le fond de la bouche et une sensation de fatigue et de faiblesse intense. Et elle avait froid, à force de rester sur le sol enneigé. Elle voulait rentrer. Greta eu l’air soulagé de l’entendre s’exprimer pour la première fois depuis qu’elle était tombée mais moyennement rassurée à l’idée de la relever et de la trainer jusqu’à la salle commune des Serdaigles.

« Euh … hésita-t-elle. T’es sûre de toi ? Tu veux pas qu’on attende un adulte ? »

Sybille fit mine de répondre, mais son amie s’était déjà détournée d’elle pour alpaguer les curieux :

« Le professeur n’est pas là ? couina-t-elle. Quelqu’un est allé le chercher au moins ? »

Sybille en doutait fortement. Le professeur devait pourtant être encore dans la serre, à ranger les plantes utilisées pour le cours. S’il était déjà sorti, il n’aurait pas pu louper la scène et serait sans aucun doute intervenu. Mais pour être honnête, la jeune fille préférait qu’il n’en fasse rien. N’importe quel adulte l’aurait conduite de force à l’infirmerie, où elle serait contrainte de rester allonger jusqu’au lendemain matin. Peut-être même la forcerait-on à boire une potion quelconque censée la revigorer. Sybille n’avait pas besoin de ça. Elle avait simplement besoin de repos, et de calme.

Finalement, Greta accepta de l’aider. Elle s’agrippa à elle, tentant de stabiliser sa vision qui se brouilla lorsqu’elle se mit en position debout ainsi que ses jambes flageolantes. Pas question de chuter une seconde fois.

« Tu veux pas qu’on aille à l’infirmerie, plutôt ? » suggéra Greta alors qu’elles traversaient lentement le cercle d’étudiants.

« Non, ça va aller. » répondit Sybille.

Elle trébucha, Greta la rattrapa de justesse. Difficile de convaincre son amie, ainsi.

« J’ai juste besoin de repos, souffla-t-elle. J’ai l’habitude, ne t’inquiète pas. »


code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 237
| AVATARS / CRÉDITS : © ana de armas
| SANG : moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : les lutins
| PATRONUS : un lévrier whippet
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: crise d'épilepsie - Greta Ven 2 Fév - 19:31

Greta n’était pas souvent confronté à des situations de ce genre. D’habitude, soit c’était elle qui faisait preuve de maladresse, soit elle n’y faisait tout simplement pas attention à cause de son petit côté tête en l’air. Mais Sybille était son amie et elle voulait la sortir de ce mauvais pas. Une fois qu’elle aurait raccompagné la serdaigle dans un endroit plus au calme et qu’elle se serait assuré qu’elle ne risquait pas de faire une nouvelle crise, Greta se lancerait pour faire remonter le gros problème de sécurité dont elle avait été témoin. Il était pour elle inacceptable, -i n a c c e p t a b l e !- qu’une élève de l’école de ce cher Dumbledore puisse avoir un malaise dans les jardins de Poudlard et que personne n’intervienne pour lui filer un coup de main. C’était triste et l’envie de faire un scandale prit rapidement place dans les veines de Greta qui cherchait déjà les mots qu’elle écrirait dans une lettre bien sentie.

"Allez, éparpillez-vous ! Y a plus rien à voir !" Piailla Greta tout en guidant l’aiglonne à travers la foule. Ce que les gens manquaient d’incivilité ! Et si c’était une campagnarde comme elle qui pensait ainsi il y avait de quoi s’inquiéter. "Vraiment t’es sûre ? Insista-t-elle, J’ai pas vraiment envie d’être accusé de non-assistance à personne en danger… " L’humour de Greta avait toujours été douteux et ça ne s’arrangeait pas quand elle était un peu en stress. Elle venait de sauver une vie et la pression redescendait sous forme de second degré mal placé qui, la plupart du temps, n’était même pas compris de son public.

Sybille manqua de tomber et Greta la saisit plus fermement encore –si cela était vraiment possible- pour la tenir debout. Les séquelles de son malaise, pensa la poufsouffle qui, malgré le besoin d’être au calme de sa copine, n’avait pas envie de la laisser seule. "Et si tu venais dans ma salle commune ? Ou ma chambre ? Je sais qu’on a pas le droit mais je voudrais au moins m’assurer que tu manges un peu de sucre avant de te laisser partir !" Greta avait des tonnes et des tonnes de bonbons et gâteaux qu’elle se ferait un plaisir d’offrir à Sybille si cela pouvait empêcher une nouvelle crise. "Si jamais on se fait attraper on explique la situation, ils vont quand même pas nous punir pour si peu !" Comme la serdaigle n’avait pas l’air de se laisser convaincre, et que Greta était piquée par la curiosité, elle ne put se retenir de la questionner. "Tu as l’habitude ? Ça t’arrive souvent ? T’as pas un traitement pour limiter ça ?" Quand même, la pauvre ! Ce devait être difficile d’être épileptique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: crise d'épilepsie - Greta

Revenir en haut Aller en bas

crise d'épilepsie - Greta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.
» Crise haitienne : Trouver le coupable ? Le pdt, PM, leaders ou Minustah!
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Haiti en Marche: Les " pèpè " menacés par la crise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-