Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Et vous êtes...? || WOLFGANG ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 152
| AVATARS / CRÉDITS : Rami Malek par balaclava.
| SANG : Pur lycanthrope, suis un héritier Nott.


MessageSujet: Re: Et vous êtes...? || WOLFGANG || Mar 16 Jan - 11:33

Wolfgang avait l'impression de discuter avec sa conscience qui, pour une fois, répondait à ses inquiétudes. Les yeux clos, les paumes toujours sur ses tempes, il inspirait profondément et expirait dans un soupir toutes les tensions accumulées sur ses épaules.
— Soulagée, dit-il en laissant échapper un rire sans joie, et si plutôt elle était déçue que je n'aie pas cherché à la revoir avant ? Si elle refusait de croire en la culpabilité de nos parents, hein ? Soulagée ? Si seulement...
Il s'exprimait doucement, d'une voix grave et ses paupières toujours fermées donnaient l'impression qu'il se parlait à lui-même, ce qui était aussi un peu le cas. Puis Raven Fawkes en vint à parler de Greyback et alors ses yeux s'ouvrirent aussitôt et il fixa l'auror, la mâchoire crispée, les poings serrés sous la table et ses ongles créèrent des arcs rougis dans les paumes de ses mains. Sa colère, sa rage n'étaient pas destinées à la sorcière, bien qu'on eut pu penser le contraire.
— Si, lâcha-t-il, bien sûr qu'il me recherche. Un de ses sbirs m'est déjà tombé dessus il y a quelques jours et a tenté de me tuer. J'suis pas étonné, je savais que ça arriverait. On quitte pas la meute de Greyback aussi facilement, 'savez...
Les yeux du loup ne restaient jamais longtemps rivés sur l'auror mais inspectaient au contraire chaque recoin de la pièce, formant une équipe imbattable avec chacun de ses autres sens.
— Alors je me cache, j'ère à droite à gauche... ajouta-t-il avant qu'une douleur ne le prenne aux tripes.
Répondant à l'avertissement de son instinct, il tourna la tête brusquement en direction de l'ascenseur et les portes de celui-ci s'ouvrirent sur une vieille petite sorcière qui tenait en laisse un chien presque aussi grand qu'elle. Un chien, rien qu'un chien... Comment avait-il pu confondre un chien d'un loup ?
— J'ai fait une erreur en venant ici aujourd'hui... Je devrais partir, où ? J'en sais rien. Loin, probablement. Mildred est mieux sans moi. Après tout, ça fait quinze ans,  c'est comme si on ne se connaissait plus...

______________________________
I think I'm pretty f*cking far from okay.
J'ai pris la poudre de cheminette, j'ai jamais dit où j'allais, j'ai pris goût à disparaître, je sais même pas où j'm'en vais. Ça peut pas être pire qu'ici, ici je meurs à petit cri. Ça peut pas être plus mauvais, j'irai là où il fait moins laid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 670
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Et vous êtes...? || WOLFGANG || Mar 16 Jan - 15:16

De l'interrogation à la surprise, Raven était à présent passé à de la grande compassion. Wolfgang était un jeune homme détruit n'ayant pas vécu ce que toute personne de son âge aurait dû vivre. En un sens, quelque chose les réunissait même s'ils ne se connaissaient pas. Tous deux avaient été brisés par la vie sans qu'ils n'y puissent rien. Ils avaient simplement été spectateurs de leur propre cheminement vers les enfers et si Raven était à présent arrivée, l'héritier Nott avait encore du chemin à parcourir. L'Auror n'en doutait pas une seconde ; il était jeune et connu de la meute de Greyback, autant de péripéties auxquelles il allait devoir se confronter. Oh que non, la vie n'était pas un long fleuve tranquille, et en ces temps de guerre les vagues frappaient avec force sur les rochers. « Votre sœur n'est pas idiote, répliqua Fawkes, je ne peux parler en son nom, mais je pense qu'elle comprendrait les raisons qui vous ont poussé à vous cacher. Mais elle ne voulait pas le brusquer, aussi se permit-elle d'ajouter sur un ton plus doux, c'est mon conseil. Lorsque vous serez prêt, allez la voir. L'Auror entendait par là les deux frangins. Bien sûr que non, Mildred Nott n'était pas idiote. Elle était même loin de l'être, Raven savait détecter ce genre de choses. La jeune fille avait tout simplement été endoctrinée aux idéologies morbides de sa communauté.

La sorcière aborda finalement le sujet fâcheux. Greyback. Elle ne s'étonna pas vraiment de sa réponse, cependant fut inquiète de savoir qu'il avait été attaqué. Non seulement pour lui, mais aussi pour la population. Car qui disait Greyback cherchait l'héritier disait Greyback potentiellement à Londres. Ce serait alors la fin de tout, le loup-garou étant sans limites. Mais l'Auror ne montra pas son inquiétude afin de ne pas alarmer le jeune homme. Là n'étaient pas ses intentions. Mais en tant qu'Auror, elle se devait de se poser certaines questions. Alors qu'elle l'observait, Wolfgang tourna brusquement la tête et Raven suivit son regard. Un chien. Elle ne fit aucun commentaire et continua à l'écouter. Suite à sa phrase, un long silence plana durant lequel la sorcière réfléchit intensément. Sa situation n'était pas facile du tout. Elle lui aurait bien proposé de l'héberger quelques temps, mais le risque était beaucoup trop grand. Étant Auror, si Greyback venait à se rendre à son domicile, ce serait beaucoup de documents officiels qu'il trouverait. Et puis, qui ne lui disait pas que cet homme était un espion ? Il n'aurait pas été le premier à être embrigadé. « Croyez-vous réellement que miss Nott est mieux sans vous ? » C'était une question rhétorique. Il n'y avait pas besoin d'arguments pour comprendre que l'état de la jeune fille ne faisait qu'empirer. « N'avez-vous vraiment personne chez qui aller ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 152
| AVATARS / CRÉDITS : Rami Malek par balaclava.
| SANG : Pur lycanthrope, suis un héritier Nott.


MessageSujet: Re: Et vous êtes...? || WOLFGANG || Ven 19 Jan - 13:54

Wolfgang se contenta d'acquiescer d'un hochement de tête lorsque l'auror lui conseilla d'aller rendre visite à sa soeur lorsqu'il se sentirait prêt. Le serait-il seulement un jour ?
Un long silence s'ensuivit et le jeune Bates déposa ses mains à plat sur la table qu'ils occupaient, lui et Raven. Elles étaient recouvertes de cicatrices, comme tout le reste de son corps, d'ailleurs, mais il ne les voyait plus, ne les remarquait plus. Elles faisaient partie de lui et il ne se souvenait plus quel aspect avait bien pu avoir sa peau avant qu'il ne devienne un loup-garou. Les pleines lunes étaient dures, chez Greyback et les combats de force étaient monnaie courante. Il suffisait qu'en plus vous ayez une nature un peu faiblarde et peureuse comme Wolfgang et alors vous étiez la cible idéale pour tous les autres loups. Les coups de griffes, morsures et autres châtiments corporels avaient défiguré l'héritier Nott, tant physiquement que mentalement. Aussi doutait-il que Mildred puisse le reconnaître et, si par chance elle le reconnaissait, rien ne lui disait qu'elle ne serait pas effrayée par sa condition de loup-garou qui, soyons honnête, avait vraiment pris le dessus sur le garçon qu'il avait pu être il y a quinze ans de cela.
— J'en sais rien, répondit-il évasivement en haussant les épaules à la question de l'auror concernant Mildred.
Même si au fond de lui, il savait que son retour dans la vie de sa soeur allait chambouler beaucoup trop de choses pour que ça soit sain pour elle. Bien sûr qu'elle était mieux sans lui, mais lui, était-il mieux sans elle ?
— Et non, je n'ai personne, non, ajouta-t-il avant de pouffer d'un rire sans joie, mais vous en faites pas pour moi, j'ai appris à me débrouiller seul. Si c'est pas à ça qu'a servi le camp de Greyback, alors à quoi d'autre ?
Et il se perdit de nouveau dans un mutisme total puis, au bout d'un long moment, il fit reculer sa chaise dont le grincement résonna de nouveau dans tout le cinquième étage.
— Je devrais y aller, dit-il avant de rabattre la capuche de son sweat par-dessus sa tête. Vous ne lui direz rien, hein ? Vous ne direz rien à personne ?
Même si elle lui avait déjà certifié qu'elle garderait ça pour elle, il avait besoin de l'entendre une dernière fois afin d'être certain qu'il n'avait pas fait la plus grosse erreur de sa vie en se pointant à l'hôpital ce jour-là.

______________________________
I think I'm pretty f*cking far from okay.
J'ai pris la poudre de cheminette, j'ai jamais dit où j'allais, j'ai pris goût à disparaître, je sais même pas où j'm'en vais. Ça peut pas être pire qu'ici, ici je meurs à petit cri. Ça peut pas être plus mauvais, j'irai là où il fait moins laid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 670
| AVATARS / CRÉDITS : › Eva Green
| SANG : › Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Et vous êtes...? || WOLFGANG || Ven 19 Jan - 23:34

L’Auror observa un bref instant les mains que le loup-garou avait posé sur la table sans broncher. Elles étaient salement amochées, et c’était un pur euphémisme. Cela devait être le prix à payer pour être accepté dans la meute. Le regard dans le vide, Raven pensait à ses pauvres parents, sûrement morts depuis le temps. Chasseurs de loups-garous reconnus par toute la Grande-Bretagne, leur disparition avait été un choc. Greyback avait dû les attraper et mettre fin à leurs jours. En y repensant, l’Auror se rendit compte avec une grande tristesse qu’elle n’avait jamais enquêté sur leur mort plus que ça. Peut-être parce que la sorcière s’était habituée à leur absence et que même si leur mort l’avait énormément affectée, cela n’avait pas eu le même impact que si elle avait été adolescente au moment des faits. À l’âge de cinq ans, l’enfant s’adaptait bien plus vite à son nouveau milieu de vie. A 10 ans, il se forçait. Visiblement, Wolfgang avait dû énormément souffrir et cela n’était pas étonnant. Ne rentrait pas dans sa meute les plus faibles. Il fallait s’endurcir et se forger sa propre carapace pour ne pas être vu comme un moins que rien ou tout simplement pour ne pas se faire tuer. Le visage de l’Auror resta de marbre face à son rire sans joie et ne répondit pas non plus à la question rhétorique du jeune homme. Les deux savaient très bien ce qu’il en était, même si Raven était à milles lieux de se douter seulement tout ce qu’il avait traversé.

Le jeune rabattit alors sa capuche sur sa tête et annonça qu’il devait partir. « Je ne dirai rien. Vous avez ma parole. » Si Raven possédait bien une qualité, c’était la loyauté. Elle n’était pas allée à Poufsouffle pour rien et comptait bien tenir sa langue. Surtout qu’elle voyait l’impact que cela aurait si elle l’ouvrait. D’abord Mildred, mais aussi ses parents, donc les Nott et qui disait les Nott disait les Lestrange, qui impliquait donc les Black mais aussi les Fawley, qui disait les Black disait les Rosier et donc également les Carrow et les Yaxley. C’était un cercle sans fin et Raven ne voulait pas prendre le risque d’être confrontée à de telles personnalités avec lesquelles elle ne voulait avoir aucun contact. Seulement, avant qu’il parte, Raven tenait à lui dire ceci « Si vous ne trouvez vraiment pas, faites-le-moi savoir. Il me reste une chambre d’ami. Consciente qu’il allait probablement refuser, elle enchaîna rapidement en chuchotant. Promettez-moi d’y réfléchir. Je ne veux pas que vous finissiez comme mes parents ont fini sous les crocs de Greyback. » Si Wolfgang avait réussi à savoir que l’Auror avait sauvé la vie de sa sœur, c’est que son ou ses informateurs devaient aussi savoir qui Raven était. Il serait donc assez facile pour lui de rentrer en contact avec elle. Elle était consciente que ce qu’elle lui proposait n’était pas sans risque. En agissant ainsi, Fawkes mettait sa propre vie en danger. Mais elle était ainsi, à vouloir protéger les autres du mal.


Citation :
• 500 mots ▬ 2 dragées ▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 152
| AVATARS / CRÉDITS : Rami Malek par balaclava.
| SANG : Pur lycanthrope, suis un héritier Nott.


MessageSujet: Re: Et vous êtes...? || WOLFGANG || Dim 21 Jan - 15:19

Wolfgang se leva de sa chaise lorsque Raven lui certifia qu'elle ne dirait rien à personne de son retour en ville et il s'apprêtait à partir lorsqu'elle le retint en lui proposant sa chambre d'ami. Le loup-garou fut stoppé dans son élan, la main à quelques centimètres du dossier de sa chaise qu'il allait repousser sous la table. Dormir... dans un vrai lit, une vraie maison, chez quelqu'un d'équilibré et non pas dans un squat avec des sorciers et autres créatures accros à la poudre lunaire. Mais son instinct lui disait de ne pas accepter, aussi tentante soit la proposition... Il déglutit, se fit violence et décida qu'il avait été trop souvent dépendant des autres. Il devait apprendre à se débrouiller de lui-même, aussi se contenta-t-il d'un hochement de tête, déposant deux doigts sur sa tempe qu'il bougea de quelques centimètres sur la droite genre « I get it », la remerciant silencieusement pour cette proposition qu'il ne pouvait pas accepter, pas pour le moment du moins... Puis il baissa la tête, soupira et enfin tourna les talons, plantant l'auror à leur table du petit salon de thé du cinquième étage. Il s'engouffra dans l'ascenseur et disparut lorsque les portes de celui-ci se refermèrent dans un « Ding ! » sonore.

______________________________
I think I'm pretty f*cking far from okay.
J'ai pris la poudre de cheminette, j'ai jamais dit où j'allais, j'ai pris goût à disparaître, je sais même pas où j'm'en vais. Ça peut pas être pire qu'ici, ici je meurs à petit cri. Ça peut pas être plus mauvais, j'irai là où il fait moins laid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et vous êtes...? || WOLFGANG ||

Revenir en haut Aller en bas

Et vous êtes...? || WOLFGANG ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» Simpsonisez vous
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Balade à Londres :: 
L'hôpital Ste Mangouste
-